Terminé #21 le 23.07.17 3:31

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1866
× Øssements 481
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1866
× Øssements 481
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Shirley Dumais' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'PILE OU FACE' :

Terminé #22 le 23.07.17 3:43

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 32
× Appartement : Lascaux
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 4133
× Øssements 540
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 15/12/2016
× Présence : complète
× Surnom : le perroquet
× DCs : Ayaki Kobayashi
★ MISS MOMIE 2017 ★
http://www.peekaboo-rpg.com/t1201-shirley-dumais http://www.peekaboo-rpg.com/t1208-shirley-relationships

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/15  (100/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 32
× Appartement : Lascaux
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 4133
× Øssements 540
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 15/12/2016
× Présence : complète
× Surnom : le perroquet
× DCs : Ayaki Kobayashi
★ MISS MOMIE 2017 ★

aller-retour cynique


Appuyé contre le mur, affichant une mine affectée par une peine qui n'était même pas la sienne, l'homme l'écoutait manifester sa colère et sa tristesse par les cris et les vociférations. Les reproches se succédaient sans qu'on ne lui laisse le temps de s'excuser ou de s'expliquer.

Un employé ne tarda pas à les rejoindre pour les informer de la fermeture imminente. Et lorsqu'il comprit ce qui passait entre les deux hommes tous les deux visiblement en proie à leurs grandes émotions, il leur accordait du temps supplémentaire. Infiniment reconnaissant pour son indulgence et sincèrement désolée pour les désagréments causés, Charlie le remercia et s'excusa tout en s'inclinant comme les mœurs japonaises l'obligeait. Là où l'alcool coulait à flot, les disputes pouvaient être fréquentes. Si l'ivresse levait les inhibitions et encourageait parfois les confidences, elle pouvait également ouvrir les portes à des émotions enfouies qui mèneraient à d'éventuels conflits. Il devait avoir l'habitude, Cassian et Charlie n'était probablement son premier cas de la semaine.

Le serveur s'éloigna et regagna son poste derrière son comptoir, les laissant à leur petite altercation.

Désormais de nouveau seuls, l'adolescent trouva comme le courage de pousser cette porte qui le séparait de Charlie et des mauvaises intentions qu'il lui attribuait à tort. Le blond fut soulagé d'entrevoir son interlocuteur par cette fente s'élargissant. Le jeune homme quitta enfin cette pièce où son aîné n'aurait pas osé venir le chercher (même en homme, les toilettes du sexe lui correspondant à cet instant précis lui faisaient un peu peur). Puis, quémandant sa présence tout en oubliant ses maladresses, Cassian se jeta dans les bras de son compère qui l'accueillirent aussitôt. Et c'est dans cette étreinte qu'il réalisait à quel point Cassian était frêle. Ce fut sans la moindre connaissance sur le sujet qu'il blâma son véganisme. Fais attention à toi.

Je suis là, je reste, lâcha-t-il simplement.

Shirley succombait trop facilement au charme des badboys, mais seuls les garçons en larmes savaient l'atteindre de cette façon. Même si elle était responsable de ce chagrin... Visiblement, il en était de même pour Charlie. Après l'avoir serré fortement contre son coeur et avoir déposé un baiser discret dans ses cheveux parfumés, le Canadien le relâcha et glissa plutôt une main sur sa joue. Du pouce, il effaça les larmes restantes sur sa joue rougie par tous les mojitos consommés. Quant au plus vieux, l'alcool l'engourdissait mais ne le privait certainement pas des papillons voletant aux creux de son estomac. D'un regard qu'il ne se serait pas permis s'il était un peu plus sobre, Charlie détailla rapidement les lèvres du jeune homme avec une basse envie. La culpabilité d'un tel désir ne lui parvint jamais puisque interceptée par son enivrement. Ses sentiments pour Cassian avaient toujours été sans arrières-pensées, purs et presque naïfs, mais la proximité mêlée à l'ivresse éveillait des instincts obscènes qu'il niait. Du dos de sa main, Charlie essuya l'autre joue encore humide et relâcha le plus jeune.

On peut rester ensemble, mais ailleurs, proposa Charlie en jetant un coup d'oeil aux employés.

Le blond n'avait aucune envie d'explorer les limites de leur patience, ils avaient déjà été très généreux de les laisser discuter. Il entraîna donc son interlocuteur au comptoir. Il se plia aux contraintes de la galanterie de bon coeur et paya pour tous les verres consommés. Son portefeuille désormais dépouillé de tous les ossements qu'il contenait ne le fit même pas sourciller, laissant ces soucis au lendemain.

À la sortie du bar, Charlie entraîna le garçon à sa suite en direction de l'agence

Tu veux venir prendre un café chez moi?

Shirley, c'est l'idée la plus brillante que tu aies eu. Bien que ton corps sans les effets des potions partage quelques minces similarités avec cette apparence masculine, tes colocataires ne te reconnaîtront pas.

hrp je regrette à peine le lancer des dés

Terminé #23 le 23.07.17 21:39

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5433
× Øssements 128
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/100  (35/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5433
× Øssements 128
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★

amour aveugle
Baiser éparpillé dans ses épis ou plutôt brindilles en cendres, il resta alors ainsi, espérant que cet amour était assez sincère pour faire brûler de nouveau son corps autrement qu'un comburant qu'était l'éthanol contenu dans le rhum et maintenant dans son sang. Tout du moins, Charlie parvint à être aride par ses doigts déblayeurs. Les larmes pas encore sèches, elles le devinrent seulement quand il les passa. Un mouchoir aurait été plus efficace pour masquer le passé du tracé de ce liquide. Mais pour consoler, la paume d'un homme était plus reposante et en mesure d'atténuer le chagrin pour le rendre mélancolie moins pesante. Le mouchoir n'aurait rien effacé sur le coeur vide et donc émotionnellement parlant.

Les briques que le jeune homme avaient dressées un hier c'était transformé sous l'ivresse en de stupides adobes. L'alcool arrivait à dissoudre son sang froid ou ses murailles devenues friables. Par le ciment écoulé, Charlie tentait de consolider de sa stature des fondations désormais absentes. Il le soutenait alors qu'il était prêt à s'écrouler. Il aurait pu le relâcher et l'engueuler mais preuve d'une extrême mansuétude, il s'occupa de lui. Nullipare mâle, son manque d'enfant l'empêchait peut-être de le voir en Cassian qui se montrait bien puéril, pourtant. Sous ces états, pourtant, l'adolescent naissait, hurlait, se relâchait puisque trop maintenue en cage dans le jardin d'enfants secret. Dans des circonstances plus sobres, il voulait être trop mature mais l'autre revers inondait cette facette qu'il tentait d'inculquer aux autres.

Ensemble.
Ailleurs.
Voulait-il dire aller plus loin ?
Après tout, Cassian était du genre à interpréter comme il l'avait montré avec Eden lors de son entretien un peu spécial en rapport avec les photographies. Mais le jeune homme n'aimait suspecter ainsi son vis-à-vis. Lui n'aurait voulu être aussi romantique avec lui. Encore moins des pensées malsaines, après tout, même lorsqu'il scrutait ses lèvres. Le pire qualificatif qu'on pouvait attribuer à Charlie était celui d'être un cocodès. Et encore, il était si beau, si gentil... Si parfait. Le charme de la francophonie à l'état pur même si l'américain n'avait jamais devoir apprendre le français.
C'était juste des illusions que le jeune homme se faisait. Illusions et ambitions se confondant, il remua la tête pour se sortir de ces fausses représentations lorsque le blond lui proposa un café chez lui. Loin d'être une négation mais cela en donner l'air avant qu'il ne finisse par répondre par ce...

— Oui, volontiers.

Oaristys soutenue par le regard et des mots de plus en plus implicites. Si son hochement de tête pourrait donc faire croire qu'il refusait, le visage du pleureur en disait tout autrement. Épanoui par un futur rocambolesque, son sourire sincère et feutré alignait un demi croissant de lune sur sa peau pourtant pas brune mais plus opaline encore que l'astre en lui-même. Il présenta ses dents blanches pour exprimer la sérendipité perpétuée au profit du malheur drogué.

Cassian ne voulait se shootait, donc, à des chimères. Pour lui, le concret était le meilleur et Charlie lui avait montré par des caresses tendres mais timides. Le manque d'affection dont il l'avait accusé, n'était ce pas donc cette pudeur ? Après tout, tout était lié mais trop égoïste, Cassian s'était logé dans son égoïsme avec un bandeau de colin maillard. Jeu dangereux, en effet. Ne pas prendre en compte ce que ce romantique avait comme problèmes et s'occuper uniquement des siens, voilà quelle pure effronterie dont le zombie était capable !
Amour pudique. Donc et alors, il l'accepterait. Est-ce qu'il devait prendre les devants alors ?

— Désolé.

Est ce que je mérite encore de rester avec toi, vraiment ? Désolé parce que je n'ai pas pensé à toi.
À quel point tu pouvais avoir mal.


Alors qu'il partait en direction du cocon plutôt que s'éterniser dans une mauvaise expérience, le garçon tenta tout de même quelque chose. Une pensée pour panser. Tant de gentillesse à récompenser après le dur effort, il lui offrit sa main. D'une caresse innocente dans le creux de sa main à l'aide de ses ongles grattant après l'amour et les chatouilles, le jeune homme s'empressa d'apporter du réconfort ainsi. Main dans la main.
Afficher toute la signature
Réduire la signature


Terminé #24 le 02.08.17 14:13

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5433
× Øssements 128
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/100  (35/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5433
× Øssements 128
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★
Afficher toute la signature
Réduire la signature