Terminé #1 le 09.05.17 21:51

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 781
× Øssements 209
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 781
× Øssements 209
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
Arrondir les angles


Du coup, Maxence avait gagné un moment avec Pom, comme promis par Eden. Il se retrouvait devant lui, il savait déjà que ça serait pas facile pour l'autre aux cheveux rouge. Il devait s'en prendre qu'à lui seul. Il avait joué, et il perdait. Plus qu'à profiter de ce moment à deux pour tenter de mettre les choses à plat. Même si lui chercher des poux était jouissif. Il avait ce répondant qui lui plaisait beaucoup. Il avait toujours envie de le voir en pleine action. Il devait faire aussi en sorte de pas l'abîmer de trop. Il s'installait sur un siège. Il devait faire les choses bien.

« Salut Pom... »

L'ambiance n'était pas au beau fixe. Mais Maxence avait vu pire que ça. Il avait vécu des années noires de l'Europe après tout. Le français aussi, il en était sûr. Mais là n'était pas le sujet. Le bar n'avait pas changé. Puis il savait que le serveur serait là. Un moment avec celui qui le détestait de toute son âme. Il adorait être Haï. C'était son trip. Mais ils fallaient qu'il s'entendent un minimum pour la suite de leur vie. Ils étaient employés par la même personne. Il raclait un peu sa gorge. Il était assez gêné de se retrouvé dans ce genre de situation. Amis avait-il le choix ? Non. Il lâchait un petit soupir.

« Désolé Pom, j'ai été qu'un imbécile. Trouveras-tu la force de me pardonner ? »

Il était prêt à recevoir des coups sans riposter pour se faire pardonner, enfin, jusqu'à un certain seuil, il ne fallait pas non plus abuser. Maxence aimait la violence, pas qu'on le frappe s'il n'avait pas le droit de répondre. Il mettait les cartes sur la table. Un peu comme l'avait fait Eden avec lui. Il lui piquait son idée. Il était prêt à écouter toutes sortes d'insultes sur lui ? Il ne bougerait pas d'un poil, sauf si on touchait à une chose qu'il aimait. Il aimait peu de choses en vérité, la musique et sa moto. Le reste était assez superficielle, heureusement qu'il s'aimait. La bave de la framboise finirait-elle par atteindre le pelage du jeune loup ? C'était tout à fait possible. Il n’excluait pas cette possibilité dans son champ des possible. Comme dans un grand jeu de réflexion, se sentait comme un pion, il avait de trouver la solution à l’énigme. Tel un professeur Layton.  
Codage par Libella sur Graphiorum

Terminé #2 le 10.05.17 2:22

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien








Très lentement, le nécromancien avait fait demi-tour du bureau d’Eden. Suivant divers couloirs et portes, il mena Maxence à un salon privé. Il sait ce qu'il va faire. Son cœur bat la chamade. Il en sent chaque coup. Chaque violence. Il doit se retenir. Ne rien montrer. Il laisse un sourire séduisant, se montre calme.
Du bout du doigt, il pointe le bar, marmonnant aimablement que si l’homme voulait se servir, il pouvait. Ce qu’il fallait traduire par : va te faire voir si tu crois que je vais te servir. Eden le payait à passer du temps avec l’autre dégénéré ? Pas de souci là-dessus ! Aucun.

Pom l’acceptait sans tenter de négocier le contraire. Seulement, Eden n’avait jamais dit qu’il lui fallait être sympathique. S’il l’avait dit, Pom avait oublié totalement cette partie du contrat. Souriant, pourtant, d’un fin sourire séducteur, le nécromancien disparu quelques secondes pour revenir aussitôt. Ses cheveux s'étaient détachés, son allure était plus légère. Un léger parfum embauma la pièce, de son odeur naturelle alors qu'il déposait un ongle délicat sur ses lèvres fines souriant sournoisement.

Rapidement, le nécromancien se rapprocha de l’autre pendant qu’il présentait de pitoyables excuses. « Ta main. » Visiblement pas assez rapide à son gout, Pom attrapa la main de Maxence d’un mouvement sec, lui retourna le poignet et y posa une petit œil rouge légèrement gluant d’une potion à la couleur sanguine, un petit objet qui disparu dans la chair.

Plus délicat, il se mit à masser légèrement la chair. La tête penchée, attentif, le souffle court. Est-ce que Maxence était sincère en  présentant des excuses ?

« C’est un simple implant de la taille d’une puce. Il est géocalisé mais inactif. C’est-à-dire qu’on ne peut de nous-même l’activer pour te laisser une parfaite autonomie. Eden marche à la confiance. Trahis-le une fois et ne reviens plus jamais là. »

La menace était claire alors que le nécromancien relâchait la main de Maxence avec dégoût malgré lui. Son chuchotement laissa ressentir un peu de peur. Peur de l'autre ou peur de ce qu'il comptait faire.  

Ses mots, il ne les avait pas oublié. L’illusion canine et la folie non plus. Comment pourrait-il seulement croire un seul mot de serpent qui sortait de ce malade mental ? Eden était totalement irresponsable d’accorder sa confiance en ce type. Son crétin de patron devait cesser de ramasser tous les rats d’égout en manque d’importance.

« La puce est biodégradable. Ce qui signifie qu’il te suffit d’utiliser ton pouvoir dessus pour la détruire, l’activer ou l’utiliser. Tu peux dès à présent le faire. Elle nous servira à venir te chercher si tu es en danger et à signaler que tu quittes le groupe si tu l’as détruit. Pas besoin de mots d’excuses. Tu es libre de partir quand bon te semble. Elle te servira aussi à rentrer dans les zones où tu es autorisé, il te suffit de la poser contre l’œil au niveau des portes. Comme tu es un nécromancien, tu la contrôle à ton bon vouloir mais tu dois la recharger pour qu'elle fonctionne correctement. »


Retournant la paume de sa main, Pom se concentra sur son pouvoir, laissant apparaître longuement une marque rouge. A dire vrai, c’était le meilleur système qui soit pour eux. Les vampires, les lémures et les chimères n’avaient que des puces temporaires, fonctionnant comme une bague de nécromancien. Lorsque le pouvoir du nécromancien était épuisé, ils devaient réactiver leurs puces au comptoir.  

Les cheveux détachés voletant autour de lui, un courant d’air froid passa entre Pom et Maxence. Son choix était fait. Il ne devait pas hésiter !

Si la voix chantonnant de l’homme, ses gestes plutôt doux et son attitude avaient été teintés d’une forme de sympathique, le tout disparu en un instant. Un chant de flûte, quelques notes. Les yeux irisés de noir du plus vieux des deux se jettent dans la profondeur de l'illusionniste.

Rangeant la flûte à sa ceinture, - dommage car il en jouait plutôt bien - Pom eu un petit soupir désolé. Désolé de ne pas l'être. Jamais Eden n'aurait du lui donner l’occasion de se venger. Certes, son chef ne devait pas se douter de quoique ce soit.
Encore moins que Pom utiliserait son cadeau pour s'en prendre à l'un des leurs. Il avait sept minutes. Sept minutes où Maxence ne pourrait pas utiliser l’implant, fuir ou utiliser ses pouvoirs.

Déposant sa main sur la poitrine de Maxence pour le pousser contre le mur, Pom y insuffla d’un sentiment de terreur, amplifiant sa propre peur de l’homme. Il la laissa grandir, proche de l'état de la crise cardiaque.

« Maintenant, écoute-moi bien. Tu n’es qu’une pourriture de la plus mauvaise des espèces. Prouve-moi le contraire et je m'excuserai à mon tour. Nous verrons si des mots suffisent à réparer les torts. » Il crachait ses mots, sans la moindre hésitation, sans la moindre sympathie. En français, son accent différent pourtant du continent, unique. Maxence l’avait brutalisé sans aucune raison, humilié et avait fui la queue entre les jambes en le menaçant. Et il croyait s’en sortir aussi facilement.

Le bout des doigts de Pom devinrent plus chaud, plus chaleureux, plus délicat aussi. La peur disparu. Un sentiment d’amour naissant en l’autre homme. Le visage de Pom se rapprocha davantage, alors que ses lèvres venaient se coller à l'oreille de l'autre.

« Tu peux me faire croire que toi ou mon chien êtes désirable. Mais je peux faire davantage, te plier à mes désirs. Te faire m’aimer. Sans la moindre illusion, tu me désiras, tu gémiras mon nom et m'imploreras de te prendre. » La chaleur est de plus en plus brûlante entre les doigts de Pom, alors que le désir le plus bestial s’insuffle en ses doigts. Sa main libre descendant entre l’entrejambe de Maxence, son visage se rapprochant de lui, ses lèvres l’effleurant,  avant qu’il ne retire le tout. Reprenant le désir, l’amour, l’émotion vive pour faire apparaître un feu flamboyant. Il était furieux, furieux que l'autre ose le regarder comme un objet à désirer, qu'il ose venir chez lui, et surtout : qu'il l'est battu, ce jour-là. Il n'était pas faible !

Les cheveux de Pom virèrent, une mèche de cheveux se grisant, signe qu’il abusait sans doute de son pouvoir. Il devait se presser, les sept minutes passées, il deviendrait plus dur d’utiliser son pouvoir sur Maxence.  

« Tu vois, tu m’as retrouvé et je ne compte pas m’échapper, beau gosse ! »
Susurra-t-il, gémissant presque ses paroles, car le désir qu'il insufflait en l'autre, il était bien obligé de le ressentir aussi. Pour manipuler l'émotion, elle devait passer par lui.

Reprenant les paroles de l’autre homme, Pom soupira. D’un geste du doigt, il fit disparaître les illusions et transforma les émotions en une flamme brûlante qui apparu sous la forme d'un phénix avant de disparaître sur une peinture du mur. Le tableau, représentant une forêt d'hiver, se teinta d'un rouge flamboyant.

Pom se sorti un verre de derrière le comptoir, se préparant un mélange de rhum et de potions. Puis, il se mit à rire joyeusement. Penchant la tête sur le côté, tout en souriant de toutes ses dents, l’homme s’installa sur le comptoir, les jambes repliées. Les sept minutes étaient passées et ses yeux pétillaient de malice.

« En prenant bien compte de ça, Maxence »
Ce nom, on lui avait donné, il ne savait rien d’autre, il ne pouvait que bluffer « Petit français mort misérablement, et en l’oubliant surtout pas : que puis-je faire pour t’être aimable en cette soirée où je suis tout à toi jusqu'à l'aube ? Ou peut-être préfères-tu rester seul. Je peux le comprendre et je n’en serais pas vexé.»  


Objets utilisés

Terminé #3 le 10.05.17 8:56

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 781
× Øssements 209
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 781
× Øssements 209
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
Arrondir les angles


Rester avec Pom était dangereux, affreusement dangereux, Maxence s'en rendait compte. Mais il n'avait pas peur. Il avait demandé du temps avec lui. Il l'aurait même si ça tournait mal. Il sentait sa main saisie. Il faisait des trucs avec, il la regardait d'un air perplexe, le voici marqué, comme un chien. Il se disait que c'était la rançon pour l'avoir tenté de le marquer. Il regardait la marqué, avec un peu de maquillage, elle disparaîtrait. Hors de question qu'elle gâche sa beauté naturelle. Alors que Pom massait sa main, il expliquait ce que c'était, une puce, pour les localiser. Il pouffait. Chaton jouait les vétérinaires. Il regardait l'autre nécromancien.

« Je ne pense pas le trahir, il apporte une chose qui me plaît. »

Gemmer le chaos était quelque chose de plaisant. De voir que sa simple action pouvait entraîner des conséquences graves. Les pauvres Mafieux allaient faire dans leur slip. Maxence s'était régaler comme un gamin avec un dessert. Il reprenait son explication. Comme si Maxence n'avait jamais parlé. La colère palpable de cet autre homme était palpable. Il adorait ça, cette sensation grisante. Cette colère dirigée seulement vers lui. Il souriait doucement. Il activait la puce sans hésiter. La détruire ? Pourquoi faire ? Il n'allait pas abandonner quelque chose qui lui plaisait. Juste parce que Pom lui insufflait l'idée. Non, juste pour le faire chier il resterait. Puis il entendait clairement un chant de flûte, un peu sinistre. Mais assez jolie, il préférait une autre musique, mais chacun ses goûts.

Maxence attendait la suite, de un parce qu'il était incapable de faire un truc et de deux, car il se demandait ce que Pom lui avait réservé comme châtiment. Il souriait. Comme un fou qu'il est et restera un peu. Alors la paume de l'autre nécromancien se posait sur lui, transférant une peur sourde, douloureuse, il grimaçait sur le moment. Mais il pouvait subir des terreurs plus fortes, c'était sans compter sur son cœur qui s'emballait tel un cheval fou. Il faisait face à la menace de l'autre homme avec une espèce de grâce. Oui, la peur transpirait à travers ses pores. Il savait que c'était du fait de l'autre homme. Manipulateur d'émotions. Eden savait décidément bien s’entourer. Il n'avait pas le cœur d'en rire, il avait toujours cette peur qui le rongeait. La menace était claire. Il ravalait sa salive doucement. Il craignait la suite. Il sentait une chaleur en lui. Une chaleur un peu inconnue pour l’illusionniste. C'était trop bizarre. Mais il laissait cet homme continuer son manège. La peur faisait place à sa chaleur. Cette fournaise qui semblait s'éveiller en lui de façon imperceptible. Il menaçait, mettant son hypothèse dans le vrai. Il avait vu juste. Il souriait, la chaleur en lui rendait cette framboise plus désirable. Déjà qu'il était, c'était devenu pire. Alors qu'il était un peu maigrichon pour lui plaire. Cette chaleur et ce désir qui n'était pas de son fait le dévorait. Il était encore plus beau, plus sexy. Il maudissait un peu cette flûte. Il était trop tard pour regretter avoir laisser cet homme agir. Il assumait les conséquences de ces actes. Mais Pom était de ces hommes qui s'emportait. Bon à savoir. Alors que ses cheveux framboise s'ornait d'une belle mèche grise. Il sentait quelque chose. Encore ce désir. Mais était incapable de bouger. Il était le pantin de ce désir, cette envie de vouloir une folle nuit avec cet homme. Il parlait, il provoquait, un peu taquin. Encore bon à savoir. Alors il s'éloignait laissant le désir rester en lui. Comme si c'était facile de s'en débarrasser. Même en les faisant disparaître le souvenir était encore vif dans son esprit. Il contrôlait la situation avec amusement. Ce qui faisait rire Maxence, mais l’illusionniste n'était pas normal. Il savait son prénom, la belle affaire, puis il commençait à déblatérer sur sa mort présumée. Il le regardait.

« Je suis peut-être un lâche Pom. Mais je n'ai aucune envie de m’échapper pour le moment. J'ai pu être le témoin direct de tes dons, mon cher. Qu'importe ma mort, tu ne sais pas comment je suis venu dans ce monde. On a pas un bluffeur tel que je peux l'être, si facilement, cher compatriote. Tu désires plus que je m'en aille, après avoir été ton défouloir, pauvre bébé framboise. Il me semble que j'ai gagné le droit à des excuses. Car même si j'ai retrouvé mes dons je ne les utilise pas. Je les ai trop utiliser ce soir pour faire plaisir au boss. Je ne partirait pas sans avoir réussi à rendre notre future collaboration plus agréable. Tu peux me rendre bouillant de désir pour toi, belle plante, me faire frôler l'état de poussière. Je reste un employé de ce boss, celui qui t'a engagé, m'abîmer finira par te coûter cher. J'ai accepté ta vengeance, pour ce que je t'ai fait. Mais on a un objectif commun. Il faut faire table rase de ce passé commun, qu'importe il peut être détestable pour toi. Si tu voulais m'humilier, il faudra un autre plan mon beau... »

Maxence provoquait un peu, il était surtout là pour rendre une mission futures moins casse-pied si monsieur manipulateur d'émotions serait plus ou moins en bon terme avec lui.  
Codage par Libella sur Graphiorum

Terminé #4 le 10.05.17 21:13

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien








Qui ne tente rien n’a rien, pour le reste Pom se contenta de pencher la tête sur le côté. Maxence voulait-il vraiment devenir son allié par le simple fait qu’ils avaient le même patron ? Ironie du sort aux yeux du spectre qui n’avait jamais pu s’entendre trop longuement avec les binômes de l’organisation. Ce n’était pas dans ses habitudes de travailler, trop longtemps, à deux. S’imaginer bosser main dans la main avec l’illusionniste l’agaçait. Glissant ses doigts sur son front, remontant des mèches rouges derrière sa tête, l’homme laissa échapper un fin sourire amusé. Elles étaient bien jolies les paroles de Maxence, mais Pom n’avait pas la moindre idée de ce qu’il attendait de lui.

La colère s’était dissoute tel un cachet d’aspirine dans un verre d’eau tout en lui laissant un léger mal de tête. Le nécromancien ne comprenait pas pourquoi Maxence était encore là ; ou il comprenait que trop bien qu’il était fou. Toutefois, lui avait fait comprendre qu’il ne le laisserait pas le blesser une nouvelle fois lui avait suffi. La haine tout comme la rage étaient des sentiments trop intenses pour l’homme qui s’en lassait aussi vite qu’il la ressentait. Il restait rarement contrarié longtemps. Déjà, il riait amusé alors qu’il haussait des épaules, pour se servir une nouvelle fois un verre de rhum.

« C’est bien la première fois qu’on m’achète pour s’excuser. »

Le junkie laissa ses lèvres amusées demeurer sur son visage. On l’avait déjà payé pour de nombreux métiers, pour ses pouvoirs, pour son corps pour son sang ou bien d’autres choses. Quand on a besoin d’argent et qu’on est dépendant de drogues, on accepte presque tout – et on préfère ne pas y penser pour ne pas regretter. Un homme l’avait payé pour qu’il lui raconte des histoires d’horreur. Un autre pour qu’il le frappe en l’insultant. Une femme l’avait payé pour simplement dormir contre lui. Nombreux de ses clients étaient des pigeons d’Eden ou des clients. Seulement, payer – car il était évident pour Pom qu’Eden avait réduit une partie de la somme du job de Maxence – pour s’excuser. C’était totalement et incroyablement culotté.

« Toutefois, Maxence, la soirée va être longue si je dois simplement te regarder dans le blanc des yeux pendant que tu essayes de me convaincre que tu es un mouton déguisé en loup. »


Et autant dire que par longue, Pom voulait dire ennuyante. Alors il haïssait s’ennuyer. Et il ne connaissait pas assez le nécromancien pour être à l’aise sans rien faire tout en étant  à ses côtés. Ce qui l’amusa, surtout, ce fut l’idée que les filles avec qui il bossait allaient répondre la rumeur que lui et Maxence étaient amants. Elles entretiendraient le blog de rumeurs et il n’en avait absolument pas envie. Pom n’avait aucune envie qu’on le site encore dans le blog dont il aurait dû garder l’entière maîtrise.  Les deux petites pestes allaient finir par le payer cher.

Seulement, avant de choisir le programme de la soirée, il fallait s’occuper d’un désir brûlant en Maxence qui ne voulait pas partir et qui était le fait de Pom. Il essaya de le retirer, mais la fatigue ou le pouvoir de Maxence l’en empêcha. A moins que Maxence ne le désire vraiment ? Que ce soit l’une des trois raisons, Pom avait une solution facile pour empêcher quelqu’un de le désirer.

« Sincèrement, Maxence, je ne suis pas un grand prix. Je suis plutôt du genre facile et je ne recule que rarement devant les missions qu’importe ce qu’on me demande d’y faire. Puis, quand j’ai besoin d’argent, je suis capable de me vendre à des êtres bien plus répugnants que toi. Pense à ça, à quel point je suis une pute facile. Que je suis loin d'être un trophée et que si tu cédais à ton désir, tu ne serais qu'un parmi d'autres. Je suis un fruit pourri déjà bouffé par les vers, alors qu'il y a tant de fruit juteux à l'arbre. ~ Un mouchoir qui a déjà été utilisé par autant d’hommes et de femmes qu’il y a d’habitants à Tokyo. Généralement, un verre et quelques ossements suffissent à me faire accepter de monter dans la chambre quand ce n’est pas directement dans les toilettes. Cela devrait t’aider à passer outre ton envie. »

Il fit un geste de la main, pour faire signe qu’il s’en fichait. En réalité, Pom en était généralement vexé quand les gens le lui disaient. Ce n’était pas tout à fait faux, toutefois. Dans les plaisirs de la chair, il n’était pas bien difficile et n’étant pas attaché à la beauté, peu de gens étaient non attirants à ses yeux. « Je te dis ça pour t’aider à passer outre le désir. Concentre-toi sur ça, tout en écoutant ma question : que veux-tu faire ? Te battre, que je te trouve une compagne d’une nuit, un karaoké, boire jusqu’à l’ivresse, jouer aux échecs, aux cartes, au jeu de go, au kendama, aux fléchettes, je ne peux pas te conduire dans les zones hors de ton secteur, il y a les massages, les bains, la source d’eau chaude, aller faire des paris, voir des danseuses, manger un truc, ou tu veux juste que je regarde en train de t’excuser ? C’est que jusqu’à l’aube, ça va être vraiment – vraiment – vraiment – vraiment trop chiant. »

Il ponctua ce mot en terminant son verre de rhum, sa tête allait mieux mais ses yeux brillaient d’énervement. Un énervement qui n’était plus dû à la présence de Maxence mais par l’ennui qu’il ressentait. Rien n’était préférable à l’ennui … Pas même la pire des garces.


Objets utilisés

Terminé #5 le 11.05.17 7:04

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 781
× Øssements 209
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 781
× Øssements 209
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
Arrondir les angles


L'acheter ? Juste une plaisanterie que son patron au pied de la lettre et lui en profitait. Il faisait toujours les choses comme il le sentait, c'était un peu un défaut. Pas toujours impulsif. Il venait de le prouver en restant calme devant Pom. Qu'importe si la haine qu'il pouvait voir encore de temps en temps traverser ses prunelles. Il regardait simplement l'autre nécromancien s'agiter un peu. Il haussait les épaules. Il avait fait ce qui comptait pour lui. Ce n'était pas si faute si l'autre ne le croyait pas. Il n'était pas que violence. Oui, il l'était beaucoup. Mais il restait humain, avec ces limites. Comme le serveur à la chevelure si particulière, lui rappelant un autre fruit que celui dont il portait le nom. Il ricanait, il ne demandait crédit à personne. Ce n'était pas ses excuses qui compterait apparemment. Un soupir las s'échappait de ses lèvres.

« Tu ne me crois pas, pourtant, je veux que ça passe comme il le faut entre nous deux. Je ne demande pas l'amour fou. Même pas une amitié. Juste un collègue. »

Les seuls collègues dans la vie de Maxence durant sa vie avait été les prisonniers. Ce qui en soit n'était pas le meilleur exemple du monde. Il regardait Pom, toujours ce désir en lui. Comme un couteau remuant dans une plaie. L’assouvir était si tentant, c'était sans compter sur les mots de ce garçon. Il se mettait dans une catégorie, celle des hommes faciles. Pas assez bon pour le nécromanciens aux cheveux bleus. Rien de ce qu'il disait n'atteignait l'esprit tordu de l'ancien mini-nazi. Il voulait vraiment, qu'importe ce qu'il peut en dire. Il obtiendrait ce qu'il désire. Il voulait ardemment ce corps. Celui qui avait été réveillé par cet homme. Cet homme qui voulait vraiment pas de lui. Il grognait. Il le fixait d'un air vraiment méchant. Celui qu'il sortait que rarement. Il était plus sadique, pas méchant. Il fallait faire la différence. Subtile, mais perceptible dans le cas de Maxence.

« Pour m'aider ? Tu crois te débarrasser de moi a framboise ? Simplement en te disant pourri jusqu'à la moelle, qu'il est facile de t'avoir. Ce que je remarque moi, c'est que je n'ai pas réussi à t'avoir. Malgré ce que je peux te désirer. Réveiller en moi ce volcan est peut-être la plus grosse erreur de ta part, framboise. Aucune femme, ni aucun homme me fera passer l'envie qui me dévore, tu es le seul à apaiser ça. Tu peux m'épuiser physiquement avec ces personne, sache que j'oublie peu. Et qu'au fond, je te désirerai encore et encore jusqu'à tu m'accorde l'accès dont tu m'interdit. Juste parce que tu me détestes. Puisque mes excuses ne semblent pas fonctionner... Tu crois que je vais les répéter, grossière erreur. Je suis plus malin que ça. Ne t'en déplaise. Un peu têtu. Je me fiche de savoir que je suis loin d'être le premier ou le dernier. »

Le nécromancien aux cheveux bleus posait les cartes sur table. Il savait que ces mots pouvaient être du genre à ne pas tout atteindre son interlocuteur. Il préférait quand la personne le comprenait. Il y avait donc personne à part son rival qui pouvait le comprendre ? C'était un peu triste de remarquer ça pour l’illusionniste. Les désirs sont rares, mais souvent comme son propriétaire violent. Comme une tempête. Il finirait peut-être par se calmer tout seul.
Codage par Libella sur Graphiorum

Terminé #6 le 12.05.17 1:10

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien








Dépourvu par l’attitude et les mots de Maxence, Pom le regarda avec une surprise non simulée. C’était totalement inédit dans sa vie. Après l’avoir agressé, menacé, s’être excusé, Maxence lui parlait de son attirance pour lui comme-ci c’était d’une banalité des plus assumés. C’était d’autant plus surprenant que par le passé, Pom avait appris que plus on semblait être une personne facile à obtenir et plus on ne cherchait pas à le faire. Les humains préféraient avoir l’unique et la rareté, certainement pas l’objet que tout le monde a déjà utilisé. Maxence était loin d’être aussi stupide qu’il semblait l’être et sa logique était à toute épreuve. Aussi facile d’apparence Warren semblait être, il ne l’avait pas. Et c’était le seul constat sur lequel il semblait s’arrêter. Logique que Pom comprenait parfaitement. Toutefois, jamais jusqu’à présent quelqu’un en avait fait preuve. Et encore moins, personne ne lui avait dit aussi clairement : tu me  hais peut-être mais j’ai envie de toi et personne ne pourra satisfaire ce besoin à part toi.

Aussi, il demeura bras branlants, le regard médusé totalement crétin avant, démuni de toute réaction et émotion avant que son visage jusqu’à présent plutôt pâle vire d’un rouge flamboyant. Ses joues demeurant aussi cramoisies qu’une vierge effarouchée se retrouvant dans une partouze. La chaleur diffuse sur ses joues et l’apparition soudaine de l’incompréhension dans ses iris firent apparaître une fugace biche qui sous une forme blanchâtre observa Maxence avant de disparaître sous le rire soudain de Pom.

Le rouge sur ses joues avaient légèrement disparu. Dragueur et séducteur, Pom se retrouvait toujours démuni quand la situation était inversée. Toutefois, …

« Je ne te hais pas, Maxence …. »
Soupira-t-il, alors que sa main venait toucher le poignet que l’autre lui avait cassé quelques semaines plus tôt. S’il pouvait pardonner à Toulouze de l’avoir publiquement humilié, ridiculisé, laissé à moitié nue dans le coma et sur les dalles d’un quai de métro : il pouvait pardonner à l’illusionniste d’avoir voulu lui faire croire qu’un chien existait et de l’avoir frappé.

« … » Il restait le problème du désir de l’autre. Pom n’était pas homme à se dérober à ses responsabilités, mais il n’était pas non plus homme à céder aux demandes d’un enfant capricieux. Décidant de couper la poire en deux, il hésita, sa main venant toucher la poche de son pantalon contenant son téléphone portable puis … Il rit joyeusement, à nouveau, perdant enfin la couleur rouge de son visage et reprenant contenance. Il se rapprocha de l’autre et le fixa calmement, alors qu’il lui soulevait une mèche de cheveux bleue.

« Je ne sais vraiment pas ce qui peut y avoir dans ton étrange cervelle, mais je suis d’accord. Si dans une semaine, tu me veux toujours, … »
Son index s’entortille autour de la mèche de l’autre, hésitante et inquiétante, avant qu’il n’hoche la tête dans un soupir amusé : « tu m’auras. »


Il déglutit légèrement, avant de murmurer, visiblement pas très à l'aise.« Mais ne le dis plus, ça me met très mal à l'aise de savoir que l'envie que je ressens chez toi est dirigée vers moi. ... je n'aime pas ...   »
perdre le contrôle ?

Cette dette qu’il devait à l’autre, il la payerait si elle était encore vivante dans sept jours. Cela lui sembla raisonnable. Ainsi Maxence aurait eu le temps de passer à autre chose et lui-même de réfléchir à cette situation des plus surprenantes.  Mettant à l’arrière de sa tête la mèche de cheveu tenu de Maxence, il lui attrapa la main. Vraiment il ne comprenait pas. Sans doute serait-il encore plus surpris s’il savait que Maxence connaissait Alex, Toulouze et les autres beaux gosses de la ville. A côté d’eux, l’homme avait le sentiment d’être un dessin barbouillé d’enfant face à une œuvre d’art. Il en éprouvait parfois de la jalousie, mais le reste du temps, il se disait qu’on devait se sentir bien seul accroché sur un mur plutôt que manipulé sur un frigidaire.

« Allez viens, ne t’en fais pas, je n’ai pas envie qu’on pense que je ne sais pas accueillir un nouveau membre dans notre communauté mais à part ...» moi , « Tu ne m’as pas dit ce que tu voulais faire. Dois-je choisir pour toi ? »

Que Maxence ne craigne rien. Même s’il terminait saoul en train de s’endormir, Pom le conduirait dans une chambre. Il ne l’abandonnerait ni dans une salle de jeux, ni dans le bar, ni dans une salle de combats ou une autre pièce étranges du Bchobiti bar. Chose promise, chose due. Et surtout, le nécromancien était reconnaissant à l’autre de ne pas lui avoir laissé le choix. De toute façon, il était plutôt soulagé de cette présence. Dernièrement, entre les rumeurs sur les uns et les autres, ses propres histoires et son addiction à la drogue, il avait besoin d’air.


Objets utilisés

Terminé #7 le 12.05.17 9:50

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 781
× Øssements 209
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 781
× Øssements 209
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
Arrondir les angles


Maxence avait réussi à faire bugger le pauvre Pom. Il retenait l'expression en mémoire. Voilà un truc qui pourrait revoir dans sa tête en riant. Il voir complètement sous le choc était sûrement quelque chose de rare. Alors, le nécromancien aux cheveux bleu profitait de ce moment de flottement pour retenir l'expression de son compatriote. Il avait vu prendre une teinte de rouge. Ce qui faisait rire l’illusionniste. Il restait discret quand à son hilarité. Il pouvait voir une biche blanche,n tel un patronus dans Harry Potter. Il se demandait si le pouvoir de son ami n'avait pas de sacré conséquences sur lui. En tout cas, il était plus hors de contrôle que son don à lui.

Il soulevait un sourcil quand Pom venait de dire qu'il ne le haïssait pas. Il haussait les épaules. C'était déjà ça. Il avait réussi l'air de rien à ne pas créer un conflit inutile. Il faisait partie de ce lieu. Comme ceux de son appartement, ils connaîtront une partie relativement plus calme de Maxence. Il observait Pom s'agiter. Il sortait son téléphone. Il venait de faire une autre erreur sûrement en laissait à l’illusionniste son numéro de téléphone. Le nécromancien se faisait reporter sa partie dans minimum une semaine. Il ricanait. Il avait partiellement la promesse qu'il finirait par apaiser cette envie qu'il avait eu de lui. Il aurait, foi de lui-même. Il aurait. Il pouvait entendre la gêne de son collègue, c'était qu'ils étaient à présent, des collègues à temps partiels. Engagé par un homme fou. Il adorait voir la gêne dans le regard de l'autre. Il pouffait alors qu'il reprenait la partie. Il avait pour lui un moment et lui proposait juste de passer avec un autre, ou faire autre chose. Il demandait à part, ce qu'il avait envie de faire. Il n'avait pas plus réfléchi que ça.

« Tu insistes vraiment pour que je laisse tomber cette partie qui te désire si fort. Mais si je dois attendre une semaine, j'attendrai. Framboise, tu vas devoir me supporter un moment tout de même. J'ai gagné ce droit d'être avec toi, que ça te plaise ou non. Donc, je pencherai pour un jeu. Un billard ça te dis ? Je me demande comment tu manipule la queue... »

Le sous-entendu était plus qu'évident. Il fallait être complètement sourd pour ne pas l'entendre. Il n'avait pas trop l'envie de jouer, mais puisqu'il devait passer du temps avec le manipulateur d'illusion, autant le mettre à profit pour nourrir ce besoin de l'avoir, son imagination ferait le reste.

« Pas d'alcool ce soir, je risque de te sauter dessus si je deviens ivre. Donc je fais l'impasse cette fois sur la bière pour ce soir, même si c'est au combien tentant... Je veux t'avoir à la régulière, ma framboise. »

Maxence ne demanderait pas à ce que l'autre tombe amoureux, lui-même était un peu ignorant de ce côté. Il n'avait jamais été amoureux, attiré physiquement oui. Il s'en était pas privé. Que ça soit de son vivant alors qu'il était en prison, ou encore de sa mort. Sa consommation des plaisirs de la chair était irrégulières. Ça allait de paire avec la frustration et parfois l'envie. Il garderait cette fois la frustration pour lui seul. La cultivant. La rendant plus puissante sûrement.
Codage par Libella sur Graphiorum

Terminé #8 le 12.05.17 20:40

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien



Ma passion du hasard ♫♪

Alors qu'ils commencent à jouer au billard, Orange arrive inquiète.
1. Un renard zombifié s'est évadé.
2. Un groupe de yakuza cherche des ennuis dans le bar.
3. Igor a perdu son œil
4. Dame Kikonshiawa veut que Pom s'occupe des bains
1 • Renard
Alors qu'ils jouent, Viviane et Orange rentrent et demandent à Pom des précisions sur,
1. Shialex, 2. Eralex, 3. Teotou 4., Maxalex
2 • Be Happy
Viviane et Orange viennent d'être remplacé, elles sont bien décidé à
1. Séduire Maxence
2. Séduire Pom
3. Séduire Maxence et Pom
4. V -> P et O -> M.
3 • Eau Vive
Alors que la partie de billard commence, un homme rentre :
1. Il en veut se venger de Maxence
2. Il veut se venger de Pom
3. Ancien amant ou voulant l'être de Maxence, il est furieux contre Pom
4. Ancien amant de Pom, il est furieux contre Maxence
4 • Nice Day
Dans le couloir, un bruit  :
1. Une bagarre a éclaté en salle de combat
2. Des amants se font plaisir juste devant la salle de billard
3. Dame Kikonshiawa qui pointe Max et Pom du doigt en leurs ordonnant de mettre un uniforme et d'aller nettoyer la chambre "salie" par un mec louche
4. Igor qui demande des nouvelles de Shirley à Pom
5 • Mauvaise Pioche
Alors qu'ils sont en train de jouer, un type qui est fan de x* reconnait Pom ou Max ou les deux et prends une vidéo pour l'envoyer à :
1. Eressëa
2. Alex
3. Shirley
4. Toulouze
6 • So Lovely

Terminé #9 le 12.05.17 20:40

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1846
× Øssements 360
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1846
× Øssements 360
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Pom Warren' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


#1 '6 FACES' :


--------------------------------

#2 '4 FACES' :


--------------------------------

#3 'TOUT PEUT ARRIVER' :

Terminé #10 le 12.05.17 21:26

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
xD:
Les dés mon dead xD









La plaisanterie n’était pas fine, mais elle aurait sans doute fait rire Eden dont l’humour était facile à contenter. D’habitude bon public, Pom se contenta de sourire : il n’aimait pas savoir que par sa faute Maxence était dans un état proche de la souffrance ; car à ses yeux désirer sans avoir était un supplice. Il était meilleur au lit qu’au billard, c’était une certitude ! Il évita de l’informer de ce fait. Il fallait dire que ce n’était pas un jeu qu’il affectionnait particulièrement. Ne serait-ce justement que par les blagues qu’on lui faisant sans cesse à ce sujet. Quand vous êtes dans les préférés du boss, vous vous attirez forcément quelques jalousies qui se retranscrivent par des taquineries mesquines.

Quittant la petite salle de repos, normalement dévolu au personnel, Pom se rendit à une petite salle de jeux où se trouvaient également des tables de billard américain. Il commanda un soft pour Maxence et un alcoolisé pour lui, récupéra deux queues et des boules qu’il disposa sérieusement essayant de faire fit de ses doutes et de l’envie de l’autre. Il était déjà bien assez dans le doute depuis les rumeurs qui circulaient sans trop de détails pour l’instant.

Il laissa à Maxence l’honneur de commencer, se surprenant du peu d’entrain de l’homme avant de soupirer. Encore et toujours le désir de l’autre. C’était stupide. Maxence devait souffrir. Il aurait mieux fait d’accepter que Pom s’en aille pour penser à autre chose. Le nécromancien s’en voulait un peu et il ne savait pas comment se faire pardonner.

Alors que c’était au tour de Maxence de jouer, il l’arrêta du bout des doigts, l’observant un peu. Il essaya de se concentrer sur ce visage, sur les yeux vairons, sur l’être en face de lui. Pourquoi lui ? Pourquoi le désirer lui ? Maxence n’était pas laid, il pouvait séduire bon nombre de personnes. Pourquoi le pister et le chercher ainsi ? Pom était dans le doute et l’incompréhension. Devrait-il l’embrasser ? Devrait-il essayer ?
Toutefois, cette pensée s’arrêta alors que les rires de deux femmes se firent entendre. L’une brune à la peau bronzée et l’autre rousse à la peau pâle. Elles les observaient joyeusement et Pom soupira :

« Orange, Viviane, vous ne deviez pas travailler ?

- On a été remplacé, très cher Pom. »

Jouant avec leurs corps, elles se glissèrent entre eux pour s’empresser de regarder Maxence et de se mettre à le complimenter. Il était grand, beau, fort. Elles le taquinaient, elles le séduisaient. Et, alors que Pom essaya de leurs dire de partir, elles se retournèrent, se regardèrent et rire joyeusement. En parfaites profiteuses de la vie, elles vinrent se placer près du nécromancien, posant une main près de leurs bouches pour murmurer à l’oreille de Pom : une nuit tous les quatre ensemble, ce serait explosif, non ?

Le nécromancien rit joyeusement, plutôt habitué aux propositions des filles, répétant toutefois un non clair et obstiné. Les filles adoraient les cancans. Certains que chaque homme qui finissait dans leurs filets terminait avec une note sur internet. Elles ne perdirent pourtant pas courage, alors qu’elles proposèrent de jouer. Deux équipes, elles contre les garçons.

Les filles étaient ravies, joyeuses et plutôt dynamiques. Elles parlaient fébrilement et rapidement, mais elles semblaient au courant de tout. Il fallait dire que leurs pouvoirs l’y aidaient beaucoup.

La soirée était amusante, aux yeux de Pom, qui riait à voir les jeunes femmes embêter Maxence, essayer de le séduire et tenter de lui plaire. Tout en faisant de même avec lui. Il se montrait tout aussi sympathique, même avec l’autre nécromancien, l’ivresse commençant à le prendre.

Soudainement, alors que la partie s’achevait, elles s’éloignèrent pour commander de nouvelles boissons. Au même instant, un type bouscula Pom, qui entendit un bruit dans sa poche. Une potion qui s’y trouvait – une stupide potion que lui avait offerte Eden pour une mission – se brisa.

Il ne le réalisa pas vraiment. Pom se senti simplement bien plus calme face à la situation qu’il devait prendre. Et alors que rien n’avait préparé à ça, il fixa Maxence sans interpréter ce feu brûlant en lui. D’un pas lent, sauvage, sensuel et presque inquiétant, Pom se rapprocha de Maxence et se glissant contre lui, il chercha ses lèvres avec envie. Le poussant vivement contre le premier mur, et malgré la présence des autres personnes, il lui bloqua les mains pour le faire se lever au-dessus de lui. Son corps et son regard était devenu ceux d’un prédateur. Une panthère noire et cruellement prête à tout pour avoir leurs proies.

Il aimait ! bien trop l’autre nécromancien pour le laisser s’échapper. Autour d’eux, les hommes et les femmes les fixaient. Certains, un peu trop nombreux avec envie. Il fallait dire que des ondes d’amour et de désir émanaient de l’empathe qui les transmettait à toutes les personnes dans la pièce. Sans pudeur, et surtout sans pouvoir se retenir, certains se mirent à se caresser alors que la voix de Pom murmurait :

« Maxence, »


Le nom il le dit davantage comme un bruissement, comme une supplication, que comme une parole. Il soupira, incapable de se retenir. « Je veux maintenant. » Murmura-t-il à l’oreille de l’autre, encore et toujours, il voulait Maxence. Il voulait que Maxence le veuille. Il voulait que Maxence le désire, mais surtout qu’il l’aime. Qu’il l’aime vraiment. Ses yeux suppliaient et, c'était avec difficulté que Pom s'empêchait de simplement contaminé l'autre par ses sentiments pour le contraindre dans son envie. L'amour avait de nombreux visages chez Pom et manière de s'exprimer, mais l'envie de Maxence était bien trop présente pour qu'elle s'exprime autrement que par le charnel.

Le mot vrilla dans son esprit, sans provoquer le moindre électrochoc, et sous les regards perplexes de l’assembler et amusés des deux filles, des flammes vivent se mirent à danser autour de Pom, alors que ses doigts glissaient sous le haut du nécromancien, remontant sur son torse, se collant à cette peau chaleureuse. Maxence le voulait, il pouvait l’avoir. Il ne voulait pas se refuser à celui qu’il aimait. Seulement, Une main tenant toujours celles de Maxence, l’autre sur son torse, se glissant dans son dos, il vint chercher ses lèvres oubliant totalement qu'ils n'étaient dans le lieu approprié à ce genre d’esclandre.

De l’autre côté de la salle, un gars qui avait entendu parler d’un litige entre Maxence et Toulouze se pressa de filmer la scène pour l’envoyer au grand black pour le faire marrer.


Objets utilisés