ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    50 nuances de menottes || ft. Alex

    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    avatar
    Invité
    Invité
    #1 le 07.05.17 8:41

    50 nuances de menottes


    Alex, non mais à quoi tu pensais? lâcha Shirley avec humeur.

    La jeune femme marchait aux côtés de ce satané trouble-fête. Cette proximité dont elle ne pouvait pas se dégager était presque gênante, mais elle s’efforçait à étudier les enseignes des boutiques à la recherche d’un serrurier. Shirley était menottée à Alex. Plus tôt ce midi dans l’Agence Azazel, ce diablotin s’était rué vers elle sans la moindre explication avant de passer un curieux bracelet à fourrure rose flashy à son poignet. Un clic sonore s’était échappé du « bijou », puis c’était avec contrariété qu’elle avait constaté qu’une chaîne la reliait désormais au fantôme le plus insupportable du monde des morts. Tout s’était passé si vite, la brune n’avait même pas eu le temps de s’écarter à temps qu’elle était désormais la prisonnière d’Alex. Peu de temps après, il lui avait avoué avoir perdu les clés… provoquant  un vent de panique chez Shirley. Ils avaient cherchés partout aux derniers endroits où il était allé et avait fouillé tout Bozo à pour trouver le précieux objet qui les libérerait des chaînes qui les liaient un peu trop solidement. Sans succès, ce qui expliquait leurs recherches d’un serrurier qui pourrait reproduire la clé. Pour le moment, le duo ne faisait que s’exposer aux regards intrigués des tokyoïtes sans trouver la boutique adaptée à leurs besoins.

    Quelques semaines plus tôt, la pancarte la proclamant son infirmière personnelle et maintenant, ils déambulaient dans Tokyo avec ce truc autour du poignet qui ressemblait surtout à un accident honteux suite à une partie de jambes en l’air. Shirley détestait au plus être associée à ce rouquin, la célébrité qu’il avait gagnée grâce à ses milles et unes farces l’effrayait… Un incident de plus et elle était persuadée qu’on l’arrêterait dans la rue pour lui demander si elle était bien sa complice!

    Et puis franchement, fit-elle en levant le bras pour désigner la paire de menottes, ce qui eut pour effet d’entraîner le sien. Tu aurais pu choisir quelque chose d’un peu moins vulgaire que ça. Non?

    La Canadienne se doutait bien qu’il avait choisi ces menottes spécialement pour la couvrir de ridicule et la faire rougir de honte… Elle détestait son sens de l’humour. Elle n’en pouvait plus d’être sa pauvre petite victime, mais elle savait bien qu’il était bien trop têtu pour reconnaître que ses mauvais tours lui pourrissaient la vie.

    Ah, et d’ailleurs! Tu le sais que les rumeurs courent vite ici, hein? Tu le sais que les gens vont nous regarder de travers en se faisant des idées à notre propos. Tu le sais ça, hein?

    Lui n’avait pas peur des regards des autres, mais sa camarade, si. Sa réputation de gentille fille sage était suffisamment atteinte... Et maintenant, on la prendrait sans doute pour une adepte de BDSM!

    Petit con, qu’est-ce que je donnerais pour que tu tombes en poussière… marmonna-t-elle pour elle-même sans le penser vraiment.

    Non, bien évidemment qu'elle ne souhaitait pas sa tombée en poussière. Shirley adorait Alex envers et contre tout malgré son comportement exécrable, mais il l'exaspérait...
    avatar
    Invité
    Invité
    #2 le 09.05.17 0:59





    A quoi pensait-il ? Juste à s’amuser comme d’habitude. Il était passé près d’une échoppe qui vendait des trucs étranges. Il s’était penché devant ces objets qui ne semblait pas tourner autour d’un thème. Il avait aperçu ses menottes à la fourrure rose fluo et son cerveau toujours remplie d’idée stupide et ingénieuse les avaient achetés. Le résultat ? Une Shirley beuglante attaché à sa personne à cause de ses menottes. La raison était valide. Il avait réussi à perdre la clef et ils étaient coincés en pleine rue, à la vue de tout le monde attaché pour toujours comme deux tourtereaux. Il voyait un passant pointé son doigt en leur direction tout en ricanant et plus loin une mère couvrant les yeux de son enfant tout en s’éloignant. Il ressemblait sûrement à un couple qui avait raté leur petit jeu sexuel, même si ce n’était pas le cas.

    Contrairement à l’attitude outré de sa compagne, le roux arborait une attitude amusée presque nonchalante.  Même s’il n’avait pas prévu de rester coincé dans cette situation, le résultat l’amusait plus qu’autre chose. Voir sa victime favorite énervée et troublée de ne pouvoir se détacher de lui valait ce petit problème. Elle lui criait encore un fois, insultant son acquisition.  

    "Et puis franchement, tu aurais pu choisir quelque chose d’un peu moins vulgaire que ça. Non? "

    "Vulgaire ? Mais je croyais pourtant que les filles aimaient le rose ? Et vous adorait aussi les chats donc j’ai juste combiné ce que vous préférait le rose et la fourrure."

    "Ah, et d’ailleurs! Tu le sais que les rumeurs courent vite ici, hein? Tu le sais que les gens vont nous regarder de travers en se faisant des idées à notre propos. Tu le sais ça, hein? Petit con, qu’est-ce que je donnerais pour que tu tombes en poussière…"

    "Tu ne donnerais rien du tout. Tu t’ennuierais beaucoup trop sans moi."

    Le vampire enfonçant son doigt dans la joue de Shirley, jouait légèrement avec pour attirer son attention. Il savait qu’elle détestait tout ce qu’il lui faisait. Il était son pire cauchemar. Elle était la pauvre martyr innocente. Cependant, Alex était convaincu qu’il y avait une part de la canadienne qui appréciait le petit monstre qu’il était. Pourquoi irait-elle le soigner si elle le haïssait vraiment.

    "Tu sais très bien que je m’en fiche des rumeurs. Tu peux les faire parler, que tu fasses quelque chose ou non, ces gens aiment parler derrière le dos des autres."

    Le vampire continua sa route, tirant la brune par les chaînes. Il y avait tellement de rumeurs qui couraient dans cette capitale. Ces connaissances lui rapportaient des rumeurs concernant sa personne certaines vraies et d’autres complètement fausse comme cette histoire de buanderie dont il n’avait participé aucunement. Alors, une de plus ou une de moins, ce n’était pas bien important. La réputation de la canadienne, elle pouvait sûrement être détruite à cause de lui mais cette idée n’était pas suffisante à arrêter son petit plaisir.

    "Tu voulais trouver un serrurier n’est-ce pas ? Il n’y a rien dans cette rue. On va essayer d’aller plus loin. Sauf si tu préfères rester connecté avec moi pour toujours, Darling."

    Sa voix s’était fait plus forte vers la fin de ses propos, exprès, sachant pertinemment que la brune n’aimait pas se faire remarquer. De plus, Alex avait attrapé la taille de la brune pour la coller à lui tout en disant ces mots, jouant le faux couple heureux. Il pouvait sentir son corps fin sur son torse alors qu’il baissait sa tête vers le bas à cause de la différence de taille. Bien sûr, le roux voulait aussi trouver une solution pour se détacher de ces menottes. Il détestait être emprisonner, allant où le vent lui porter évitant les chemins du normal et ses chaînes qui elles restaient là pour longtemps l’empêcherait d’accomplir ses méfaits. Cependant, même dans cette situation de crise, il ne pouvait pas s’empêcher d’embêter sa cible favorite, la petite femme entouré de bandage coincé dans ses bras à l’instant même.



    avatar
    Invité
    Invité
    #3 le 09.05.17 15:54

    50 nuances de menottes


    Alors qu’Alex entraîna Shirley contre lui, cette dernière lui adressa un regard courroucé. Cette grande perche qui la surplombait d’une bonne vingtaine de centimètres la regardait de haut, le sourire narquois aux lèvres, comme toujours. Sa voix avait tonné pour attirer tous les regards sur eux. Il s’amusait bien, il aimait bien trop voir la jeune femme s’énerver contre lui. Sa taille fine étant entourée de son bras musclé, la Canadienne n’arrivait pas à se défaire de son emprise. Cette nouvelle perte de liberté de mouvement l’enragea un peu plus. La frustration et la colère, ces sentiments qu’il faisait naître si souvent chez elle grâce à son acharnement qui avait écorché sa patience face à ses mauvaises blagues, l’empêchaient de penser réalistement. Oh, elle n’en pouvait plus d’être la pauvre petite victime du terrible Alex. Elle voulait le mettre dans l’embarras, autant que lui le faisait. Il se fichait des rumeurs et de sa réputation? Shirley n’en était pas convaincue : après tout, il semblait tant se plaire dans cette stupide célébrité! Elle pariait qu’il adorait être idolâtré par ces débiles qui rêvaient d’être aussi insupportable que lui!

    Dans un geste vif et imprévisible, elle se dressa sur la pointe des pieds et empoigna le col de son haut pour attirer le rouquin trop grand vers elle pour plaquer ses lèvres contre les siennes. Et maintenant, tout le monde croirait que l’hideuse cabossée et Alex, le plus grand farceur d’Azazel, avaient une histoire! Et ça? Ça fait TRÈS mal à ta réputation, je sais que ça te déplaît! Shirley sentait les regards se poser sur eux, mais elle ne s’en formalisait pas comme d’habitude. Trop énervée pour y faire attention, elle s’attelait à cette sale besogne et le relâcha enfin. La jeune femme lui adressa ensuite un sourire faux avant de tourner les talons pour prendre les devants et l’entraîner derrière elle.

    Viens, mon chéri! Il faut nous débarrasser de ces menottes! lança-t-elle suffisamment fort pour que beaucoup de passants se retournent vers eux avec de grands yeux outrés.

    Elle regretterait son geste une fois apaisée mais espérait au moins l’avoir entraîné avec elle dans le suicide de sa réputation. Mais pour le moment, Shirley était trop furieuse pour penser aux conséquences de ses gestes et désirait juste l’embarrasser.

    Excusez-moi mademoiselle! fit-elle vivement en arrêtant une demoiselle qui dévisageait le curieux duo. Dites-moi, dites-moi! Sauriez-vous où nous pourrions trouver un serrurier pour nous débarrasser de ces menottes? Mon idiot de petit ami a perdu la clé! Pourtant, c’est lui qui réclame toujours d’être menotté! Le grand Alex Fletcher, c’est un véritable soumis malgré les apparences vous savez! Enfin bon, il est où le serrurier?

    La femme les contempla avec des grands yeux puis poursuivit son chemin sans répondre à Shirley qui se mit à rire doucement, plus par énervement que pour le ridicule de la situation.

    C’est drôle, hein? On s’amuse bien pour une fois, hein? lâcha-t-elle à Alex avec agressivité et rancœur.

    hrp : désolée je sais pas ce qui vient de se passer moi non plus ET J'ETAIS PAS CENSÉE LE POSTER DE SUITE MAIIIS....
    avatar
    Invité
    Invité
    #4 le 10.05.17 19:41





    Contact violent et inattendu de chair sur les siennes. Des lèvres qui se crashe, d’un mouvement d’une femme désespéré d’être le jouet constant d’un tyran écarlate. Il n’y a ni amour, ni passion, juste des lèvres maladroites causé non pas par la technique mais par cette brusquerie et leur différence de taille conséquent. Cependant, des zestes de la douceur de cette femme si douce reste tel un souvenir sur les lèvres du vampire alors qu’elle se sont déjà retiré, l’entraînant avec elle accompagné de cette voix faussement mielleuse. Est-ce que tous les gens énervaient embrasser violement les autres ? On dirait bien que oui entre Pom dans l’ascenseur et Shirley ici. Deux fois en si peu de temps qu’il se faisait voler un baiser. Il n’avait rien vu venir et il ne put rien faire s’attendant à tout sauf à ça. Pourquoi donc l’embrassait-on comme ça ? C’était une forme d’incompréhension qui peignait son visage alors que la petite brune s’approcha d’une passante pour lui expliquer à quel point leur soirée fictive dans le lit se déroulait.

    Lui ? Soumis ? C’était à ça qu’elle voulait jouait ? Alex était tout sauf un soumis dans le lit même si la canadienne n’en savait sûrement rien. Elle voulait sûrement détruire sa réputation avec son petit manège mais plus que l’énervait la chose le faisait rire. Bien sûr, sa réputation en prendrait un coup et dans cette ville ou les rumeurs courraient plus vite que Usain Bolt, il était sûr que la moitié de la ville serait au courant de cet incident. L’idée d’être associé au mot soumis le fit grimacer. Qu’on le considère comme un faible, jamais il ne pourrait permettre une tel chose. Cependant, il pouvait toujours créer de nouvelles histoires pour mêler cette rumeur dans le tas et surtout, il voulait continuer de jouer avec sa victime préférée, car elle ne s’en sortirait pas si facilement.

    "C’est drôle, hein? On s’amuse bien pour une fois, hein? "

    "Oui, on s’éclate Darling. Surtout les fois où tu montes sur moi avec ton petit costume d’infirmière, avec les bandages ça fait super sexy. Vous n’êtes pas d’accord les mecs ?"

    Le roux jubilait tout en prononçant avec amusement ces mots avec sa voix résonnant, halant un groupe de spectre qui passait tout innocemment par-là dont les yeux s’agrandirent tel des obus à la vue de ce couple menottés. Shirley venait de faire sa plus grande erreur en le provoquant ainsi. Car plus que les rumeurs, c’était les provocations qui faisait agir le vampire farceur. Et il avait bien attention d’y répondre à son petit jeu.

    "Elle adore essayer de me soumettre ma petite Darling. Toujours à vouloir m’enchaîner à elle parce que je suis un patient trop turbulent."

    Sa voix devait atteindre le groupe stupéfait qui ne savais comment réagir devant cette interaction. Alex, lui dessiner un sourire carnassier alors qu’il fixait de sa perle verte sa petite proie. Il l’attrapa par la taille de son bras libre et la souleva aisément, l’emmenant au mur le plus proche pour la plaquer contre celui-ci. Leurs regards se trouvaient à hauteur égale et le vampire tenait sa proie entre ses crocs tel le prédateur qu’il l’était. Il approcha ses lèvres à quelques millimètres de la brune et murmura.

    "Et les mauvaises filles comme elle, il faut les punir."

    La brune avait besoin de comprendre que jamais on ne soumettait Alex Fletcher, même menotté. Il posa sa main enchaînée sur le mur tandis qu’il effleura de ses lèvres le menton de sa proie, puis descendit à son cou de façon sensuelle. Il croqua la chair blanche pour y laisser un suçon marquant son statut de dominant à même sa peau. Jamais la jeune femme n’avait dû avoir l’expérience d’être ainsi soumise à un homme devant une assemblée sauf si elle avait une vie cachée. Elle pouvait bien se débattre, la différence de force était flagrante. Il libéra la peau de la jeune femme et commença à rire tout en observant de la lémure plaquée au mur.

    "Alors, qui est le soumis ?"

    Il passa alors son bras enchaîné derrière son dos et l’agrippa pour la venir déposer sur son épaule tel un vulgaire sac à patate. Les spectateurs tel des pigeons ayant trouvé un morceau de pain au nom d’Alex et Shirley cachèrent leur rougissement à la vue de ce spectacle. Alex, s’en fichait maintenant de ce que les autres pouvaient penser. Il était fier avec cet éternel sourire et abandonna la foule pour marcher toujours son fardeau chargé sur son épaule pour trouver un serrurier



    avatar
    Invité
    Invité
    #5 le 10.05.17 21:58

    50 nuances de menottes


    Alex attrapa son amie par la taille et l’entraîna vers le mur le plus proche pour l’y immobiliser. Ah! Elle l’avait fait réagir! Shirley jubilait. Si la peur aurait dû la paralyser face à ce tyran face auquel elle était désormais vulnérable, la jeune femme souriait malgré tout. Sa fierté était immense : elle avait réussi à provoquer le grand Alex. Pendant l’espace de quelques instants trop courts, elle avait été le maître de la situation et elle avait pu se déroger du rôle de victime pour s’emparer de celui du bourreau. Alex avait vite rétabli l’ordre des choses en le lui dérobant aussitôt, mais la Canadienne se satisfaisant tant d’avoir pu le ridiculiser pendant quelques secondes.

    Elle ne perdait pas son rictus alors que la bouche de son ami se glissa avec sensualité dans son cou. La jeune femme se doutait des prochaines actions, mais elle le défiait par son immobilité. Puis, comme attendu, le vampire happa la peau délicate de son cou. Sa main dépourvue de menotte s’agrippa à son haut et tentait instinctivement de repousser ce grand gaillard avec l'unique force de ses petits bras, sans succès. Shirley poussa un petit gémissement de douleur mais ne se laissa pas malmener avec cette docilité qu’on lui connaissait tant.

    Il se décala enfin avant de lui demander moqueusement qui était le soumis entre eux. La marque qu’Alex avait laissée sur son cou serait difficilement justifiable face à ses proches, mais les rumeurs se chargeraient bien vite d’y attribuer une raison qui… déformerait grandement les faits.

    Pourtant, Shirley ne se permit pas de s’énerver tout de suite. Sa patience avait ses limites et Alex venait de les franchir pour de bon, éveillant presque une combativité chez elle qui ne lui permettrait plus de fermer les yeux sur ses mauvais coups avec l’espoir qu’il la libère enfin de l’emprise qu’il avait sur elle. C’était nouveau chez elle, son audace l’étonnait.

    Ce n’est pas très gentil! s’exclama-t-elle en projetant sa voix pour que tout le monde l’entende bien tout en posant son index sur ses lèvres pour le réduire au silence. Je devrais peut-être révéler ton petit problème d’éjaculation préco-...

    Elle n’eut pas le temps de terminer son insulte quant à ses performances au lit, il l’attrapa et la jeta sur son épaule. Heureusement, la foule semblait avoir compris ce que la brune avait voulu dire malgré tout. L’étrange duo s’envola ensuite dans une sortie magistrale en laissant le public dans sa confusion générale. La jeune femme lui asséna quelques coups de poings entre les omoplates pour qu'il la lâche.

    Bon, maintenant lâche-moi, t'as prouvé ton point! Tu n'es pas soumis.

    Elle s'avouait vaincue tout en se sachant gagnante : Shirley avait réussi à entacher sa précieuse réputation...
    avatar
    Invité
    Invité
    #6 le 10.05.17 22:07
    Alors ce serrurier?:

    Pile Oui
    Face Non
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1988
    × Øssements2060
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente198820600Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente198820600Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    #7 le 10.05.17 22:07
    Le membre 'Alex Fletcher' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    'PILE OU FACE' :
    avatar
    Invité
    Invité
    #8 le 10.05.17 23:55





    Les membres de la jeune femme se balançait alors que le curieux couple s’éloignait de la scène. Il sentait la pluie de coup sur son dos mais il les ignora complètement. Contrairement à ce qu’il croyait, son geste n’avait pas calmer la demoiselle, renchérissant ses remarques. Et la dernière remarque, Alex ne l’avait pas apprécié, même pas du tout. Son regard s’était assombri alors qu’il l’avait attrapé pour la balancer sur son épaule. Elle devait être inconfortable au possible son corps tordu de cette façon sur son épaule. Il broyait du noir. Ce regard, ce doigt sur les lèvres alors qu’elle le provoquait. Il avait adoré cette provocation malgré lui. Il était un amoureux de la provocation et malgré la tâche noire qu’elle venait de faire sur sa réputation, il ne pouvait s’empêcher d’apprécier l’étincelle qui avait briller dans ses prunelles alors qu’elle sortait sa contre-attaque de ses lèvres. Il aimait vraiment beaucoup trop jouer avec les risques. Shirley était la parfaite victime mais ce qui en faisait la victime préférée d’Alex, c’était ces moments où elle se rebêlait contre elle. Elle n’était plus une petite chose faible mais une vraie combattante et cet énergie caché faisait revenir toujours le roux vers cette brune.

    "Te relâcher mais pourquoi donc ? Je sais que tes penchants masochistes te font apprécier cette position. Déjà qu’hier tu criais de plaisir toute la soirée hier alors que tu m’as supplié de t’attacher avec ces cordes comme dans les doujins japonais."

    Sa voix résonnante, faisaient sursauter encore une fois de plus les passants dont les mâchoires tombaient devant cette scène improbable.  Une des passantes se transformant en pivoine rouge en écoutant les propos crus du roux. Il savait malheureusement que les mots de la brune ne pouvaient être retirer et essayer de les renier avec acharnement ne ferait que renforcer la rumeur. De plus, il voulait encore garder son statut de tyran et il lui préparait déjà tellement d’horreurs. Il souriait déjà aux multitudes d’idée qui jaillissaient telle une fontaine. Elle allait le regretter la Shirley.

    "En fait, tu es sûre de ne pas avoir besoin de pilule ? Je sais qu’on ne peut pas tomber enceinte ici mais vu le nombre de fois que tu m’as réclamé, j’ai bien peur que tu le sois. Je n’aurais jamais cru qu’une gentille fille comme toi pouvait être aussi demandeuse au lit."

    Ton moqueur flagrant. Toujours et encore, il ne faisait qu’empirer la situation. Au diable les rumeurs. Ils pouvaient dire ceux qu’ils voulaient. Est-ce qu’Alex se souciait de ce que pensait les autres ? Non. Il faisait toujours ce qu’il voulait sans se soucier des autres. Ils pouvaient raconter ce qu’ils voulaient et si certains venaient lui demander s’il était précoce au lit, il n’aurait qu’à leur prouver le contraire. Il se savait assez bon avec cette éternelle jeunesse dans lequel il était coincé, pour le plus grand plaisir des dames.

    Il aperçut enfin au loin une devanture avec les inscriptions de serrurier inscrit dessus. Il n’était pas trop tôt, plusieurs rues qu’ils traversaient alors que les piétons s’esclaffaient au passage à cette image d’un personnage ressemblant étrange à un pirate kidnappant une femme couverte de bandage. Il ouvrit la porte toujours Shirley accrochait à son épaule.

    "Bonjour, on a besoin d’une clef pour nous détacher. Et c’est pas grave si vous y aller violent, elle préfère faire les choses comme ça."

    Son ton presque anodin pourrait faire croire que ce genre d’accident arrivait assez souvent entre eux, chose complètement fausse. Leur réputation était déjà irrécupérable à ce point. Autant sombrer encore plus bas et Shirley l’accompagnerait jusqu’au bout. Il pouvait gérer les rumeurs à son propos assez facilement vu le nombre de légendes que la populace racontait à son compte. On disait même qu’il avait un frère jumeau caché pour être capable de sévir de ses farces la ville entière, se faisant repérer à des parties opposées de la ville dans la même heure. C’était juste qu’il était un as dans le jeu de la course poursuite. Il reposa sa captive sur le sol et il attendit que le serrurier réponde celui-ci fixant ces clients attachés avec cette menotte à la fourrure rose.



    avatar
    Invité
    Invité
    #9 le 11.05.17 0:13
    PILE:
    On est dans le caca
    FACE:
    On est libérés
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1988
    × Øssements2060
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente198820600Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente198820600Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    #10 le 11.05.17 0:13
    Le membre 'Shirley Dumais' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    'PILE OU FACE' :
    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires