Wesh tu fais tièp la vieille ! || ft. Miles

    terminé #le 06.05.17 0:13

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 32
    × Appartement : Lascaux
    × Péripéties vécues : 3407
    × Øssements 14
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 15/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le perroquet
    × DCs : Ayaki Kobayashi
    ★ MISS MOMIE 2017 ★
    ★ MISS MOMIE 2017 ★

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/15  (100/15)
    29 Féminin 32 Lascaux 3407 14 18 Féminin 15/12/2016 réduite le perroquet Ayaki Kobayashi

    wesh tu fais tièp la vieille !


    Shirley n'aimait pas beaucoup le Skate-Park. Ça pullulait de jeunes fantômes, elle ne se sentait pas vraiment à sa place. Et puis tous ces sports étaient si dangereux, la brune tressaillait chaque fois qu'un enfant trop téméraire s'essayait à une cascade trop audacieuse et qu'il échouait lamentablement, s'écrasant durement sur le sol. Certain d'entre eux, encore plus têtus, réitéraient l'expérience à multiples reprises sans jamais réussir. D’autres semblaient un peu plus vieux — quelques uns semblaient même avoir son âge! — mais ça ne les immunisait pas contre son inquiétude. Ainsi, chaque fois qu’elle pouvait observer ces casse-cous à l’œuvre, Shirley restait tranquillement à l’écart et se rapprochait pour offrir son aide si les blessures étaient plus graves.

    Si elle s’y rendait parfois, ce n’était pas pour pratiquer ces sports qu’elle qualifiait à tort d’« extrêmes », mais bien pour saluer Miles, un adorable zombie qu’elle avait connu quelques mois après sa propre mort. Craignant d’être trop envahissante, elle n'y allait que lorsqu’elle passait devant le parc et ne restait que quelques minutes généralement avant de le laisser repartir à ses occupations.

    C’était un après-midi plutôt couvert, mais la température y était agréable. Une simple veste couvrait la Canadienne du vent un peu frisquet alors qu’elle se dirigeait calmement à la bibliothèque. C’était un trajet qu’elle traçait bien souvent. Sur sa route, elle croisait toujours le Skate-Park et en profitait chaque fois pour jeter un rapide coup d’œil à la recherche d’une petite tête blonde sur un skate ou devant un cahier de dessins.

    Ce jour-là, elle l’aperçut assis un peu en retrait des autres jeunes, armé de son fidèle crayon et d’une feuille. La jeune femme ne put s'empêcher de sourire, puis le rejoint calmement. Le sachant très timide vis à vis de ses dessins, elle prit la peine d'arriver par devant pour ne pas le surprendre et qu'il s'énerve si son regard se posait malencontreusement sur ses esquisses.

    Coucou Miles! Tu vas bien?

    terminé #le 06.05.17 20:23

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 13 Masculin
    × Age post-mortem : 17
    × Avatar : Kirua Zoldik - Hunter × Hunter
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Jongleur
    × Péripéties vécues : 286
    × Øssements 2
    × Age IRL : 18 Masculin
    × Inscription : 20/04/2017
    × Présence : complète
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    6/100  (6/100)
    13 Masculin 17 Kirua Zoldik - Hunter × Hunter Brossard Jongleur 286 2 18 Masculin 20/04/2017 complète
    Wesh tu fais tièp la vieille !
    feat. Shirley Dumais
    Le skate-park était sans conteste le lieu préféré de Miles. Avant sa mort, il y passait ses journées. Trois ans après, c'était toujours le cas. Ça l'était même encore plus, car désormais, il avait tout son temps. Plus de parents pour l'appeler à l'heure du repas ou d'école pour lui faire perdre la journée sur une chaise, il se sentait libre. Même s'il n'était pas encore autorisé par le roi à quitter Tokyo pour le moment, il s'accommodait plutôt bien à la mort dans la métropole japonaise. Même si sa condition de zombie lui posait quelques problèmes, il pouvait toujours dessiner, manier les baguettes de son diabolo et vagabonder à sa guise sur son skate.

    Cet après-midi là, il était comme toujours équipé de tout son attirail. Pour transporter tout ça, il trimbalait tout le temps un gros sac sur son dos. Il avait passé la matinée à arpenter les rues commerçantes de la ville sur son skate. Au déjeuner, il avait grossièrement avalé un paquet de chips et une glace. C'était le genre repas qu'il privilégiait. C'était bon, pas cher et rapide. Il ne s'arrêtait même pas pour manger, user les roues de sa planche de skate était ce qui lui importait le plus. Alors, il mangeait en roulant et en sautant de marche en trottoir.

    Au fil de la journée, le ciel bleu du matin s'était couvert de gris. Il ne pleuvait pas encore, mais ça ne tarderait pas. La température était cependant clémente, la plupart des habitués de la planche à roulette étaient en manches courtes. Miles, lui, portait un tee shirt de baseball manches longues avec un treillis verdâtre. Ses manches noires étaient tirées jusqu'aux poignets et son large pantalon traînait au sol, il en écrasait un bout à l'arrière de ses chaussures en toile noires.

    Après avoir fait son tour quotidien de toutes les rampes du parc une dizaine de fois, il s'arrêtait comme à son habitude pour dessiner. Il s'était assis sur son skate, adossé au pied d'un mur couvert de tags, c'était un grand mur que la mairie avait fait construire uniquement pour ça, il délimitait tout un côté du parc en longueur. Ses genoux pliés lui servaient de dossier sur lequel poser son carnet et ses feuilles de dessin. Les bruits alentours ne le dérangeaient pas, il aimait dessiner ici. Il était à la fois en retrait et entouré.

    C'est après une petite demie-heure de retouche d'un dessin qu'il avait entamé des semaines auparavant qu'il fut interrompu. C'était un paysage citadin infesté de papillons de taille imposante, il y en avait déjà incrusté des centaines, mais il en ajoutait tous les jours un peu plus. Alors qu'il remarquait l'apparition d'une silhouette féminine au-dessus de sa tête et qu'une voix familière s'adressait à lui, il gardait les yeux rivés sur son dessin, attendant d'avoir donné les derniers coups de crayon à son papillon géant pour répondre à son interlocutrice. Il avait l'air concentré, avec son sac, ses crayons, ses feuilles et le reste de ses affaires qui traînaient à ses pieds. Il avait tout renversé par terre en s'asseyant. Il tenait un feutre entre ses dents qu'il ne prit pas la peine de lâcher, marmonnant un « Hm » approximatif en guise de réponse à la femme en face de lui.


    terminé #le 08.05.17 5:34

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 32
    × Appartement : Lascaux
    × Péripéties vécues : 3407
    × Øssements 14
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 15/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le perroquet
    × DCs : Ayaki Kobayashi
    ★ MISS MOMIE 2017 ★
    ★ MISS MOMIE 2017 ★

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/15  (100/15)
    29 Féminin 32 Lascaux 3407 14 18 Féminin 15/12/2016 réduite le perroquet Ayaki Kobayashi

    wesh tu fais tièp la vieille !


    Un feutre fermement maintenu entre ses dents, trop absorbé par son œuvre, Miles se contenta de grogner pour répondre à la jeune femme qui semblait visiblement très heureuse de le voir. À la vue de son air pensif, Shirley comprit que toute son attention était dirigée vers le carnet de dessins posé sur ses genoux. Réalisant qu’elle avait mal choisi son moment pour venir le saluer et discuter, la Canadienne préféra donc le laisser un peu tranquille. Ils auraient d’autres occasions de se revoir. Elle qui aimait beaucoup passer du temps seule devant un bon livre ne s’en offusquait pas et comprenait bien son besoin de solitude.

    Je reviendrai une autre fois, tu sembles occupé. À la prochaine!

    Alors qu’elle tournait les talons pour reprendre la route, elle se retrouva nez à nez avec l’un des jeunes qui fréquentaient régulièrement le Skate-Park. Shirley reconnaissait vaguement ces taches de rousseurs espiègles parsemant ces joues rosées, ce petit nez malicieusement retroussé et ces mèches rebelles qui s’échappaient sous sa casquette. Un énorme sourire sardonique naquit sur les lèvres de l'enfant alors qu’il se penchait vers la droite pour s’adresser à l’adolescent qui dessinait paisiblement sur sa planche à roulettes derrière la jeune femme.

    Hé Miles! Encore avec ta vieille ? Pff, elle ne sait même pas faire du skateboard!

    E-Et alors? Que je s-sache, c’est un e-endroit public, j’ai le droit d-d’y être… Enfin, j-je partais de toute façon, e-excuse-moi…

    Miles! Lui cria-t-il suffisamment fort pour que les autres jeunes du parc l’entendent. Ta maman s’en va, va lui donner un bisou sur la jouuuuue!

    Shirley serra les dents en comprenant que ce petit garnement raillait Miles. Il s’agissait peut-être d’un ami, d’un rival ou simplement d’un garçon qui prenait plaisir à l’embarrasser, mais elle ne l’appréciait pas du tout pour ce ton peu respectueux qu'il employait avec le jeune zombie. Quel petit mal élevé… Il devait avoir dix-sept ans même si les tâches de rousseurs le rajeunissait un peu... Bref, un petit con qui avait passé l'âge d'embêter les plus jeunes.

    terminé #le 09.05.17 19:23

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 13 Masculin
    × Age post-mortem : 17
    × Avatar : Kirua Zoldik - Hunter × Hunter
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Jongleur
    × Péripéties vécues : 286
    × Øssements 2
    × Age IRL : 18 Masculin
    × Inscription : 20/04/2017
    × Présence : complète
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    6/100  (6/100)
    13 Masculin 17 Kirua Zoldik - Hunter × Hunter Brossard Jongleur 286 2 18 Masculin 20/04/2017 complète

    Wesh tu fais tièp la vieille !
    feat. Shirley Dumais
    Une courte salutation et elle en restait là. Elle s'en contentait, ne relevant pas la nonchalance dont l'Australien pouvait faire preuve lorsqu'il était dans cet état. Il était à demi-conscient du monde extérieur, à la frontière entre l'étroite réalité et l'immensité dédaléenne de ses pensées. Il s'évadait et n'avait aucunement envie qu'on lui remette les pieds sur Terre avant qu'il n'en décide de lui-même.

    Évidemment, dans ces lieux publics, il était souvent dérangé. Mais c'était aussi les lieux dans lesquels il trouvait le plus d'inspiration, et drôlement, d'apaisement. Ce n'était pas non plus un animal, il s'extirpait facilement de sa bulle pour y replonger plus tard lorsqu'on l'abordait calmement comme Shirley venait de le faire. Mais là, l'ayant reconnue au son de sa voix, il s'était autorisé à la faire patienter quelques secondes. Elle préféra s'éclipser, il n'en demandait pas tant. Alors qu'elle se retournait, il se pressa légèrement, donnant des coups de crayon plus épais et plus rapides. Il comptait la rattraper. Et puis même s'il la perdait de vue, il savait parfaitement où elle allait.

    Elle se dirigeait vers la sortie du parc quand elle se fit barrer la route par un habitué des lieux. Il s'agissait d'un jeune lémure d'origine irlandaise que Miles connaissait depuis peu. C'était le genre de petite brute qui se plaisait à rabaisser, humilier et brutaliser les plus faibles que lui. Cela faisait quelques semaines maintenant qu'il avait remarqué la présence régulière du jeune zombie. Il l'avait d'abord harcelé par rapport à sa taille, tentant même de l'intimider physiquement. Bien que ses aînés fussent prêts à intervenir pour régler la situation, il n'avait eu besoin de personne pour se défendre et s'imposer. Depuis, le faquin rouquin avait trouvé un nouveau prétexte pour ses agissements : il se moquait de sa relation avec Shirley. Elle venait souvent lui rendre visite en quelque sorte en passant dans le coin et l'Irlandais ne manquait pas une occasion de le vanner après chacun de ses passages. Jusqu'ici, Miles ignorait royalement ses moqueries qu'il qualifiait de futiles.

    Cette fois-ci, c'est directement devant la Canadienne qu'il tentait une nouvelle fois de l'embarrasser. Il lui lança d'abord une première vanne, visant indirectement Shirley qui ne manqua pas de répondre. Elle bégayait, peut-être un peu à cause de l'accent difficilement compréhensible de l'Irlandais. Interpellé, Miles relevait la tête, son carnet toujours sur les genoux. Puisqu'il ne répondit pas, celui-ci recommença, bien plus fort cette fois-ci. ❝ Miles ! ❞ l'interpella-t-il. ❝ Ta maman s’en va, va lui donner un bisou ! ❞ qu'il lui criait. De nombreux regards se posaient sur eux. Certains discrets, d'autres plus curieux et quelques-uns plutôt moqueurs.

    Miles savait ô combien Shirley avait en horreur qu'on pose ainsi les yeux sur elle. Elle avait l'air mal à l'aise. En temps normal, il l'aurait ignoré et personne ne lui aurait prêté attention. Il n'aurait jamais été plus loin que ça, Miles le savait, il n'en avait pas l'audace. Le jeune zombie lui avait déjà montré qu'il était plus fort qu'il n'en a l'air. Mais étant donné les circonstances, il ne pouvait pas l'ignorer cette fois-ci, il était temps de mettre un terme à ses niaiseries. L'Australien agrippa alors son sac dans lequel il jeta ses nombreux crayons et feuilles qui traînaient par terre. Voyant qu'il prenait son temps, l'adolescent en profita pour en rajouter une couche, attirant encore plus de regards et de rires étouffés sur eux. ❝ Eh bah alors, on part avec sa maman Miles ?! On a besoin de lui tenir la main pour traverser la route ? ❞

    Cette petite provocation n'eut pour effet que de conforter Miles dans sa décision d'enfin rétorquer, parce que mine de rien, tous ces gens qui le fixaient, c'était un peu intimidant. Shirley foudroyait le jeune du regard, les bras croisés. Et alors qu'elle s'apprêtait à prendre la défense du zombie, celui-ci se leva pour s'approcher d'eux, les baguettes de son diabolo dépassaient d'une petite ouverture dans son sac. Planche et carnet sous le bras, il faisait bientôt face à son détracteur au malicieux sourire orné de taches de rousseur. Shirley s'écartait un peu tout en restant près de Miles, sûrement inquiète pour lui comme à son habitude. De son vivant, il avait à plusieurs occasions dû faire face à ce genre de situation. Maintenant qu'il était mort avec ce corps de préadolescent, c'était monnaie courante. Il ne le trouvait pas très menaçant à vrai dire. Certes, il était plus grand, physiquement plus âgé et avait un corps plus développé que le sien, mais ses cheveux mal coiffés sous sa casquette et ses dents au teint jaunâtre lui donnaient un air ridicule. Et puis, il le trouvait un peu maigrichon.

    Bien qu'agacé, Miles afficha sur son visage un énorme sourire tiré jusqu'aux joues. Et, d'un air tout aussi narquois que son interlocuteur, lui lança : ❝ T'es sûr que c'est pas toi qui veut un bisou plutôt ? Avec le nombre de boutons que t'as sur la face, j'imagine qu'on t'en fait pas souvent ? ❞ Il tentait de garder cette expression sarcastique sur son visage malgré son profond agacement.

    Le jeune homme en face de lui baissait légèrement la tête, ne laissant pas les deux personnes qui lui faisaient face entrevoir l'expression qu'il affichait sur son visage. Il serrait les dents et les poings nerveusement. Il prit une profonde inspiration puis se mit à hurler. ❝ C'EST DES TACHES DE ROUSSEUR ‼ ❞ Il semblait l'avoir mal pris, mais Miles n'en avait pas grand chose à faire,
    il grimaçait puis haussait les épaules.

    Lancer de dé:
    1. Le jeune lémure ne se contrôle pas du tout face à l'attitude de Miles et laisse éclater sa colère en l'attrapant par le col pour lui hurler dessus devant Shirley. ❝ TU TROUVES ÇA DRÔLE SALE RACLURE ?! ❞ Hurle-t-il. Il va jusqu'à lever le poing pour le cogner. ❝ J'VAIS T'APPRENDRE À RESPECTER TES AÎNÉS ‼ ❞

    2. Le jeune lémure laisse éclater sa colère face à l'attitude de Miles en le bousculant, le poussant violemment sur Shirley, il entraîne alors celle-ci dans son déséquilibre et leur chute. Le rouquin leur rit au nez.

    3. Le jeune lémure parvient à se contrôler et prétend s'amuser de la situation. Il se tourne alors vers Shirley et fait preuve d'un manque de civisme et d'impolitesse ultime. Ajoutant un ❝ C'est si gentiment proposé... ❞ avant de tendre la joue vers la brune, bruitant grossièrement une bise avec ses lèvres enlaidies d'un vicieux sourire.

    4. Le jeune lémure est éreinté par la remarque de Miles mais ne le montre pas. Il se contente d'un léger rire forcé et d'un sourire niais, ne sachant pas vraiment quoi répondre et ne voulant pas faire plus de bruit. Cette histoire ne ne semble plus l'amuser. Il retourne rejoindre sa bande d'amis sous les yeux de nos deux protagonistes.

    terminé #le 09.05.17 19:23

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1455
    × Øssements 817
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014
    maitre de la mort
    maitre de la mort
    0 Neutre/sans genre 0 ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK omnipotente 1455 817 0 Autre 15/03/2014
    Le membre 'Miles Skoko' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    '4 FACES' :

    terminé #le 13.05.17 22:13

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 32
    × Appartement : Lascaux
    × Péripéties vécues : 3407
    × Øssements 14
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 15/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le perroquet
    × DCs : Ayaki Kobayashi
    ★ MISS MOMIE 2017 ★
    ★ MISS MOMIE 2017 ★

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/15  (100/15)
    29 Féminin 32 Lascaux 3407 14 18 Féminin 15/12/2016 réduite le perroquet Ayaki Kobayashi

    1:
    Personne ne vient à leur secours
    2:
    Un jolie demoiselle vient s’interposer entre le rouquin et Miles dans le but de séduire le petit blond À voir si elle réussit ou pas
    3:
    Le roux appelle un ami pour mieux leur casser la gueule
    4:
    Shirley réussit à intervenir... à voir si elle réussit ou pas

    (je fais pile ou face de mon côté IRL si jamais ça tombe sur 2 ou 4 pour laisser le suspens (nan ok j'ai juste la flemme d'arranger un peu mieux le truc ok))

    terminé #le 13.05.17 22:13

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1455
    × Øssements 817
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014
    maitre de la mort
    maitre de la mort
    0 Neutre/sans genre 0 ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK omnipotente 1455 817 0 Autre 15/03/2014
    Le membre 'Shirley Dumais' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    '4 FACES' :

    terminé #le 13.05.17 23:02

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 32
    × Appartement : Lascaux
    × Péripéties vécues : 3407
    × Øssements 14
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 15/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le perroquet
    × DCs : Ayaki Kobayashi
    ★ MISS MOMIE 2017 ★
    ★ MISS MOMIE 2017 ★

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/15  (100/15)
    29 Féminin 32 Lascaux 3407 14 18 Féminin 15/12/2016 réduite le perroquet Ayaki Kobayashi

    wesh tu fais tièp la vieille !


    Shirley avait l’impression de se retrouver au sein d’une cours de récréation. Les deux garçons se querellaient pour si peu et elle ne savait pas si intervenir était la bonne chose à faire. Elle restait donc un peu en retrait en gardant un œil protecteur sur Miles en priant pour que la situation ne tourne pas au vinaigre. Les jeunes adolescents de cet âge étaient si belliqueux et si susceptibles, fragilisés par leur puberté et leur besoin vital d’acceptation…  Se mêler à leur dispute pour jouer les médiateurs, c’était surtout s’exposer à des remarques cinglantes et à renforcir l’attention indésirable dirigée vers la Canadienne qui n’avait souhaité que saluer le petit zombie…

    Le rouquin poussa le plus jeune sur Shirley, l’entraînant avec lui dans sa chute. Leur agitation attira les regards de d’autres fantômes qui s’arrêtèrent dans leurs activités dangereuses pour mieux les observer. Certains se rapprochèrent même et, aussitôt qu’ils détectèrent la forte hostilité entre les deux jeunes adolescents, ils se mirent à clamer tous en cœur leur désir de voir quelques effusions de sang.

    Une bagarre! Une bagarre! Une bagarre! réclamait le petit groupe qui s’était formé autour des trois spectres.

    Shirley se releva vivement d’un bond en rougissant, gênée par tous ces yeux curieux et assoiffés de violence rivés sur eux. Elle ne trouvait pas le courage de faire taire la minuscule foule qui lui paraissait pourtant immense. Elle tremblait. Si elle avait pris de l’assurance depuis les derniers mois, la jeune femme n’était pas prête à être confrontée à une si grande attention. Probablement qu’elle ne l’aurait jamais été puisqu’elle avait toujours été d’une nature assez réservée…

    Elle tendit une main à Miles pour l’aider à se relever, ce qui eut pour effet d’exciter un peu plus la foule qui se réjouissait bruyamment de leur petite confrontation.

    Miles c’est le fils à sa maman! rugit la voix d’un adolescent en pleine mue.

    Son bras retomba aussitôt le long de son corps et elle se retourna avec contrariété en direction du garçon qui n’aurait sans doute jamais la voix d’un homme, comme figée éternellement dans ces changements déclenchés par une puberté qui ne porterait jamais ses fruits. Ce ton sinusoïdal avec lequel il s’était adressé au jeune zombie le décrédibilisait… Mais elle ne riait pas, bien au contraire.

    Ouuuhhh, ne vexons pas la momie! Elle pourrait nous jeter une malédiction! lança un autre en agitant les doigts comme pour effrayer ses compères.

    M-Mais calmez-vous! Ça sert à-à rien de s'énerver! On peut en d-discuter calmement... implorait la brune avec l'espoir que ces vils garnements accepteraient de régler leur comptes à l'amiable.

    Des phalanges qui craquent attirèrent de nouveau son attention vers le rouquin malicieux. Il n'avait pas l'intention de laisser l'affront de Miles impuni. Il se mit à ricaner cruellement.

    A-A-A-Arrête d-d-de b-bredouiller qu-qu-qu'on te c-c-c-comprenne un p-p-peu! l'imita-t-il pour se moquer De toute façon, rassure-toi, je ne frappe pas les femmes!

    Shirley se mua dans un silence froissé, préférant ne pas alimenter les hostilités. Elle posa une main discrète sur l'épaule de Miles pour lui proposer discrètement la fuite... La jeune femme espérait qu'il serait pris d'un éclair de lucidité et qu'il laisserait son orgueil de côté.

    terminé #le 16.05.17 23:10

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 13 Masculin
    × Age post-mortem : 17
    × Avatar : Kirua Zoldik - Hunter × Hunter
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Jongleur
    × Péripéties vécues : 286
    × Øssements 2
    × Age IRL : 18 Masculin
    × Inscription : 20/04/2017
    × Présence : complète
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    6/100  (6/100)
    13 Masculin 17 Kirua Zoldik - Hunter × Hunter Brossard Jongleur 286 2 18 Masculin 20/04/2017 complète

    Wesh tu fais tièp la vieille !
    feat. Shirley Dumais
    De nombreux regards s'étaient déjà posés sur le trio pendant cette petite querelle. Il faut dire que malgré la confusion déjà présente dans la zone bitumée, le rouquin avait tout fait pour qu'ils se fassent remarquer. Alors que Miles venait de répondre à ses provocations, il le bouscula violemment sur Shirley. Dès lors, un petit attroupement s'était formé autour du triangle.

    Les spectres les plus immatures ne se faisaient pas prier pour profiter de la situation et encourageaient vivement le lémure et le zombie à continuer à se donner en spectacle. Mais, bien que la Canadienne s'en sentait submergée, ceux-ci étaient en minorité. En réalité, Miles a beaucoup d'amis qui fréquentent les lieux aussi souvent que lui. C'était ceux-là qui restaient à l'écart. Ils hésitaient à prendre sa défense, sachant qu'il n'aimait pas qu'on prenne sa défense lorsqu'il était capable de la prendre seul. Et puis, bien sûr, il y avait les plus vieux. Ceux qui restent toujours en retrait, les mêmes qui venaient voir le jeune zombie pendant qu'il dessinait pour discuter, se prenant bien trop souvent pour les grands frères qu'ils n'étaient pas.

    Encouragé par une petite bande d'amateurs de castagne, l'Irlandais s'apprêtait à en découdre. Miles n'avait pas dit un mot depuis qu'il s'était rapidement relevé de sa chute avec Shirley. Il baissait la tête, ses quelques mèches blondes cachaient son visage vermillonné. Il rougissait. La situation lui était familière, mais pourtant si différente de ce qu'il avait pu vivre auparavant. Que ce soit seul ou avec des amis, il avait toujours brillamment su se défendre ou au moins se tirer d'affaire. Mais cette fois, quelque chose clochait, il avait l'impression de manquer cruellement d'assurance. Et ce n'était pas cette chute avec la Canadienne qui arrangeait les choses.

    Alors que la tension monte chez tout le monde, le jeune zombie tente de se calmer. Ne prêtant nullement attention aux énièmes provocation à son égard ou aux vacheries qu'ils osaient lancer sur Shirley. Il serre les poings en regardant par terre, ne sentant même pas la main protectrice de l'Australienne sur son épaule. Quelques gouttes de pluie commençaient à tomber du ciel gris qui étouffait la ville sous une chaleur de plomb depuis la mi-journée. Le regard de Miles se tourna alors vers un objet en particulier : son carnet à dessin. Celui-ci traînait sur le bitume à sa droite, quelques feuilles négligemment glissées à l'intérieur en dépassait.

    Alors que quelques gouttes se déposaient sur l'objet en question, Miles n'hésita pas une seconde ; tous ces dessins étaient bien plus importants à ses yeux que cette vulgaire scène de cours de récré. Il savait que ça serait fini au moment où il tournerait la tête, que ça lui ferait perdre la partie. Le voilà alors qui pivote légèrement sur la droite en relevant la tête, il avait desserré les poings, il avait abandonné. Il avait abandonné pour sauver ses dessins. Alors qu'il tendait la main vers son précieux carnet, il se fit attraper par l'épaule puis retourner avec force.

    Ce qui l'attendait au bout de cette rotation, il savait très bien ce que c'était. Ça ne lui faisait pas peur ; malgré l'écart de force probable entre lui et son détracteur, il savait prendre des coups et en donner. Alors, il n'était pas si étonnant de voir Miles protéger son visage avec son avant-bras. Il n'avait pas tenté d'esquiver, étant convaincu qu'il n'aurait pas réussi. Le coup atteint finalement son bras et le bruit de craquage qui s'en suit témoigne de la force de celui-ci. Le jeune zombie aurait dû hurler et se retrouver une nouvelle fois par terre, mais - à la grande surprise de la foule qui les encerclait - ce ne fût pas le cas.

    Une simple grimace et pas un son ne sortant de sa bouche. Non, Miles n'avait pas si mal. Étant donné la violence du geste, il allait assurément en ressentir la douleur après coup. Mais dans l'immédiat, son os qui avait prit le choc et qui était censé le plonger dans une douleur conséquente l'avait épargné, comme toujours. Depuis son arrivée dans l'au-delà, ses os étaient complètement insensibles. Alors, dans le feu de l'action et sous la surprise du lémure, Miles pu attraper son carnet tout en déroutant la nouvelle offensive de celui-ci d'un coup de pied dans l'abdomen.

    Tout ça s'étant passé si brusquement, si vite, l'Australien n'avait pas eut le temps de prendre conscience de ce qu'il se passait autour de lui. Peut-être Shirley était-elle sur le point d'intervenir ? Peut-être les spectres restés en retrait faisaient-ils de même ? Tant d'interrogations auxquelles il aurait les réponses en un éclair. Mais à se poser tant de questions, il en avait oublié le jeune homme qu'il avait simplement réussi à repousser...

    terminé #le 20.05.17 2:51

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 32
    × Appartement : Lascaux
    × Péripéties vécues : 3407
    × Øssements 14
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 15/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le perroquet
    × DCs : Ayaki Kobayashi
    ★ MISS MOMIE 2017 ★
    ★ MISS MOMIE 2017 ★

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/15  (100/15)
    29 Féminin 32 Lascaux 3407 14 18 Féminin 15/12/2016 réduite le perroquet Ayaki Kobayashi

    wesh tu fais tièp la vieille !


    Miles! l’alerta-t-elle en voyant l’Irlandais se rapprocher sournoisement avec l’intention de satisfaire leur public.

    La suite se déroula si rapidement, quand même que Shirley aurait trouvé le courage d’intervenir, elle n’aurait pas eu le temps de s’interposer entre les deux adolescents furieux. Le poing s’abattit avec violence sur le bras de Miles qui émit un craquement sinistre. La Canadienne le savait insensible à la douleur osseuse, mais la foule qui n’en savait rien fut stupéfaite par le manque de réaction du blondinet. La peur l’habitait, mais pas que : on avait blessé l’adorable petit zombie et ça suffisait à éveiller une grande colère en elle. Shirley se faisait violence pour la réprimer, l’adversaire de Miles n’était qu’un vulgaire adolescent en recherche de sensation forte et d’acceptation de ses pairs comme ils l’étaient tous après tout. Elle s’apprêtait à se rapprocher de Miles pour lui attraper doucement les épaules afin de l’éloigner et de l’extirper de ce combat, mais ce dernier répondit aussitôt à son assaillant par un puissant coup de pied dans l’estomac. La douleur le plia tandis que ceux qui l’entouraient poussèrent tous un « OHHH!! » en chœur, excités par ce coup qui venait d’amorcer une lutte qui s’annonçait acharnée.

    Lorsque le rouquin se redressa, on put percevoir la fureur dans son regard. Il n’allait pas se laisser faire face au minuscule zombie! Il le dépassait de quinze bons centimètres, après tout! Il était hors de question de se laisser humilier par ce stupide môme. Il en avait assez et il le lui ferait payer, n’en déplaise à l’autre momie qui s’agitait et qui tentait tant bien que mal de se calmer! Du coin de l’œil, l’Irlandais la voyait se rapprocher mais n’y faisait pas bien attention : elle fuyait sans doute. Il l’oublia même et ne remarqua pas que c’était bien vers lui qu’elle se dirigeait.

    Je vais te… commença-t-il sur un ton comminatoire avant d’être interrompu par une main qui s’était refermée avec fermeté sur son poignet.

    Petit con, tu vas te calm…

    D’un réflexe sans doute aiguisé par de nombreuses bagarres, le roux leva le poing et l’abattit sur celle qui avait tenté de s’interposer. Juste sous l’œil. Shirley tomba durement sur le béton et, appréhendant de prochains coups, se recroquevilla sur elle-même tout en regrettant amèrement d’avoir voulu jouer les héroïnes alors qu’elle n’en n’avait ni la force, ni le cran. La colère l’avait dépassée et l’avait, une fois de plus, poussée à prendre des décisions peu réfléchies.

    terminé #le 21.05.17 3:18

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 13 Masculin
    × Age post-mortem : 17
    × Avatar : Kirua Zoldik - Hunter × Hunter
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Jongleur
    × Péripéties vécues : 286
    × Øssements 2
    × Age IRL : 18 Masculin
    × Inscription : 20/04/2017
    × Présence : complète
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    6/100  (6/100)
    13 Masculin 17 Kirua Zoldik - Hunter × Hunter Brossard Jongleur 286 2 18 Masculin 20/04/2017 complète

    Wesh tu fais tièp la vieille !
    feat. Shirley Dumais
    Comme le premier pas de l'Homme dans une jungle prospère, un silence de plomb prend l'attroupement de court. Le rouquin écervelé venait de s'en prendre à une adulte. C'était sérieux. C'était grave. Certains jeunes inconscients venus en quête de sensation étaient maintenant pétrifiés. Le cercle s'était fortement élargi, tout le monde avait reculé.

    Miles avait assisté à la scène au premier rang. Les yeux écarquillés, il avait vu le poing de l'Irlandais se poser violemment sous l'œil de Shirley. Sous la force du coup, il l'avait aussi vu s'écraser durement sur le sol. Elle avait mal, il le voyait. Elle ne se relevait pas. Au contraire, elle se recroquevillait sur elle-même. Sous le choc, il avait lâché son carnet qui trempait par terre dans la pluie au milieu des quelques feuilles qui s'en échappaient. Les yeux bleus de l'Australien étaient plus vides que jamais. Sa pupille avait disparu, noyée dans son iris. Cette boule au fond de sa gorge, elle était là pour lui rappeler qu'il ne contrôlait plus rien dans cette situation. Il essayait de l'avaler, ou alors de la recracher, mais rien n'y faisait. Alors qu'il essayait en vain de l'expulser, c'est autre chose qu'il expulsa de son corps ; des larmes.

    Les larmes, elles montaient toutes seules jusqu'à ses yeux. Trop occupé à cacher le tremblement de ses mains, il n'avait pu les retenir. Voir Shirley dans cet état était un cruel constat pour le jeune zombie. Lui qui lui avait maintes fois reproché de se mêler de ses affaires. Un genou à terre, la paume de sa main effleura à peine la hanche de la brune qu'un tout autre sentiment l'envahit : la rage. Elle venait de le mordre. Il ne put la vaincre. Alors, il se retourne brusquement vers le jeune lémure qui n'avait pas émit un son pour une fois, les poings fermement serrés. « Espèce de sal- » Il avait été coupé au milieu de son insulte.

    Il s'était aussi pris un coup en plein visage. Et même si ses os amortissent d'ordinaire les chocs, ceux de la tête et du visage ne sont pas assez solides pour en atténuer suffisamment la douleur. Il sent donc le coup passer et tombe en arrière. Il n'avait rien senti en tombant sur les fesses, mais la sensation de brûlure sur sa joue était bel et bien réelle. « Tout ça c'est de ta faute ! » Lui crie-t-il avec colère avant de se jeter sur lui. Miles tente de se défendre avec son propre poing mais le rouquin à la casquette lui attrape les bras. Alors qu'il empoigne le bras qu'il avait utilisé pour se protéger le visage, le zombie sent celui-ci s'affaiblir, ne pouvant plus rivaliser avec la force de son assaillant. Il était fait. Des bagarres, il en avait connu, mais jamais il n'avait été dans une telle position de faiblesse.

    Le lémure ne sourit plus sous sa casquette. Il ne semble pas avoir pris conscience de ses actes. Accroupi au-dessus du corps inerte du jeune zombie déjà bien sonné, il continue de lui asséner de puissants coups de poing. Alors qu'un filet de sang s'écoule du nez de Miles, un jeune garçon se détache de la foule pour tenter d'interrompre ce qui tourne au massacre. Une adolescente un peu plus âgée aide Shirley à se relever. C'était pourtant ce qu'ils étaient venus chercher, du sang, non ? Il faut croire que la situation n'amusait plus, comme le désastre que l'Homme se voit avoir répandu en pensant pouvoir contrôler cette jungle.

    terminé #le 22.05.17 6:34

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Féminin
    × Age post-mortem : 32
    × Appartement : Lascaux
    × Péripéties vécues : 3407
    × Øssements 14
    × Age IRL : 18 Féminin
    × Inscription : 15/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le perroquet
    × DCs : Ayaki Kobayashi
    ★ MISS MOMIE 2017 ★
    ★ MISS MOMIE 2017 ★

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/15  (100/15)
    29 Féminin 32 Lascaux 3407 14 18 Féminin 15/12/2016 réduite le perroquet Ayaki Kobayashi

    wesh tu fais tièp la vieille !


    La foule s’était muée dans un silence inquiet… Alors que le combat faisait rage un peu plus loin, Shirley restait au sol, toujours recroquevillée sur elle-même. Elle souffrait. Cette lâche ne se relevait pas, clouée au sol et un peu sonnée par ce puissant coup de poing qui lui laisserait sans doute un énorme bleu. La peur la tétanisait bien trop pour que son orgueil soit blessé par sa couardise. Puis, le rugissement du roux à l’égard de l’Australien pourfendant le silence la terrifia un peu plus, croyant qu’il s’adressait à elle plutôt qu’à son ami qui se défendait tant bien que mal face à cette brute. Une jeune femme s’était rapprochée de Shirley et tendait la main à Shirley. Cette dernière se crispa de nouveau en craignant de nouveaux coups, puis se rasséréna en apercevant la paume qu’on lui offrait gentiment. Shirley se décida à l’attraper et se releva rapidement. Elle ne prit même pas la peine d’épousseter ses vêtements, de replacer ses cheveux ou de remettre en place ses bandages qui découvraient ses cicatrices : sa main se plaqua contre sa pommette ensanglantée et elle fendit la foule pour prendre la fuite, laissant Miles face à son adversaire déchaîné. Shirley n’avait pas la fibre d’une héroïne et ce coup l’avait remise à sa place. L’adolescent furieux n’hésiterait pas à lui asséner un deuxième coup qui suffirait à la faire défaillir cette fois. Shirley laisserait ce vil garnement s’en sortir sans conséquences, elle ne l’objurguerait pas pour sa colère destructrice et encore moins pour le coup qu’il lui avait si violemment porté : la fuite était préférable, certainement plus sûre pour sa propre santé… Certainement pas pour celle de Miles, mais pour la sienne au moins.

    Le zombie lui reprocherait sans doute son manque de considération alors qu’il tentait de la tenir à l’écart de sa vie à laquelle elle cherchait accéder au moins un peu. Bizarrement, c’est en situation de crise que le jeune garçon n’avait pas eu droit à la sécurité étouffante qu’offrait aveuglément Shirley aux âmes un peu fragiles qui franchissaient le cercle de ses connaissances. Mais la violence la terrorisait bien trop pour qu’elle tente quoique ce soit à l’encontre de son terrible tortionnaire…

    terminé #le 22.05.17 21:00

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 13 Masculin
    × Age post-mortem : 17
    × Avatar : Kirua Zoldik - Hunter × Hunter
    × Appartement : Brossard
    × Métier : Jongleur
    × Péripéties vécues : 286
    × Øssements 2
    × Age IRL : 18 Masculin
    × Inscription : 20/04/2017
    × Présence : complète
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    6/100  (6/100)
    13 Masculin 17 Kirua Zoldik - Hunter × Hunter Brossard Jongleur 286 2 18 Masculin 20/04/2017 complète

    Wesh tu fais tièp la vieille !
    feat. Shirley Dumais
    Une respiration haletante, ce goût métallique dans sa bouche. Sa vision qui se floutait, ce bourdonnement sourd dans ses oreilles ; tous ses sens s'étaient harmonieusement mis en éveil pour lui rappeler qu'il n'était pas censé se trouver dans cette situation. Lui rappeler que, malgré la mort, son corps n'était pas indestructible.

    Il avait perdu la partie depuis bien longtemps maintenant, et pourtant, il se débattait encore. Sous le poids écrasant du lémure qui le surplombait, il battait encore des pieds pour tenter désespérément de se défaire de son emprise. Ses bras endoloris ne répondaient plus ; il les avaient utilisés pour parer les premiers coups de son assaillant.

    Malgré tous les problèmes qu'il avait causés, le rouquin continuait son offensive en repoussant avec une facilité déconcertante quiconque tentait de le stopper. Car au fond, il avait ce qu'il voulait : enfin, on faisait attention à lui. Il se fichait visiblement de la façon dont cette attention lui était portée, puisqu'il souriait. Il souriait tout en venant violemment coller ses poings contre le visage de Miles.

    « Tu fais moins le malin là ?‼ » Lui hurlait-il.

    Il ne répondait pas. Ses joues enflées lui faisaient terriblement mal. La pluie battante nettoyait son visage ensanglanté. Il avait arrêté de taper des pieds. Son corps pesait lourd, si lourd... Il laissa sa tête tomber sur le côté gauche, regardant son carnet et ses dessins se dissoudre et s'effacer sous la pluie. Il voyait flou, et de plus en plus sombre, comme si ses yeux se fermaient. Tout comme Shirley, ses forces l'abandonnaient.

    Peu à peu, les coups du jeune homme perdaient en puissance. Et bientôt, il ne sentait plus rien. Peut-être s'épuisait-il aussi sous sa casquette ? Il avait remarqué aux bruits alentours que beaucoup de gens s'étaient volatilisés lorsque la pluie s'était faite plus intense, et Shirley en avait profité pour fuir aussi. Mais elle, ce n'était pas la pluie qu'elle fuyait : c'était cet adolescent enragé qui avait osé lui lever la main dessus.

    Bien entendu, sa peur était compréhensible. Mais depuis sa position actuelle, Miles la trouvait injustifiable. Une fois de plus, Shirley s'était mêlée de ses affaires. Elle pensait encore pouvoir régler ses problèmes à sa place, et au final, elle n'avait fait qu'empirer les choses. Maintenant, elle pouvait bien s'enfuir, oui. Même si elle voulait bien faire, le zombie ne voyait plus rien en elle que ses faiblesses ; celles qui l'avaient complètement décrédibilisée devant le groupe d'ados et celles qui l'avaient faite fuir comme une trouillarde.

    Le petit blond n'eut pas le temps de rêvasser plus longtemps. La réalité le rattrapa lorsqu'une voix inconnue le sortit de sa perte de conscience imminente.

    « EH ! Arrête ça toi ! »

    nos partenaires