ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Event du moment
    The Nightmare...
    du 20 octobre au 20 novembre

    Le chemin est loin d'être fini...

    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 859
    × Øssements703
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    98/100  (98/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    Terminé
    #11 le 14.05.17 9:01
    Le chemin est loin d'être fini...

    Maxence avait des sentiments, il les cachaient bien d'ordinaire mettant en avant toute la violence de son être. Cette tempête qui en lui avait du mal à s'arrêter. Car il ne connaissait que le mal. Le bien avait été une option de faible. Il s'était endormi, là sur le sol. Preuve de son état plus que pitoyable. Il avait encore rêvé de ses choses. Il grognait, au moins quand il ouvrait les yeux, il voyait plus ces dernier, par contre la douleur de son corps était plus forte. Comme si on avait mis des pieux dans chacun de ses muscles. Il serrait les dents. Il pouvait voir une couverture sur lui. Il lâchait un rire douloureux. C'était sûrement cette femme. Celle qui le regardait avec tant de haine. Il ne pouvait pas en rire. Il n'en avait pas le cœur. Ni la force d'en supporter la douleur trop grande. Il était là. Pleins de ces douleurs, incapable de bouger. Même respirer était un peu douloureux. Alors parler n'était pas dans ses priorités.

    Maxence restait là, à regarder dans le vide, il s'ennuyait un peu. Il ne serait pas contre un peu de compagnie. Même s'il avait droit à la haine. Il lâchait un soupir.

    « Au moins les visions sont parties... »

    La voix de l’illusionniste était brisé, il ressemblait à un gamin. À parler comme ça. Il ne pouvait pas faire grand chose contre ça. Immobile, il tentait de se retourner. Sentant tous ces muscles, comme après une intense journée de sport. Sauf qu'il n'avait pas tellement bougé que ça. Ces bras étaient couvert des traces de la drogue. Il pouvait le voir, il grimaçait. Il était si laid en ce moment. Si affreux. Lui qui se trouvait beau, il n'était qu'une épave. Il était bien beau à voir. Il devait prévenir aussi Eden qu'il serait absent un moment. Mais Maxence n'était pas du genre régulier dans ses coups de main au vieux vampire. Il était loin des problèmes qui l'avait plongé dans ses addictions, plus fort, plus profondément. C'était déjà ça. Le nécromancien aussi n'avait aucune envie d'utiliser son don, c'était tout sauf une bonne idée dans son état.

    « Pourrais-je avoir de l'eau ? J'ai horriblement soif. »

    Comme l'avait souvent répété son père, l'eau c'était bien, mais... Il avait zappé la suite, sûrement que c'était plein de cette haine des Juifs. Ce genre d'idée était bien inutile dans ce monde des morts. Même s'il y avait sûrement un tas de gens qui avait pensé qui était morts et donc était ici. Maxence s'en fichait. Il avait tourné la page, grâce à un ancien camarade de prison.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #12 le 20.05.17 2:44

    le chemin est loin d'être fini


    Il dormait d’un sommeil agité, la drogue induisant sans doute des cauchemars pour troubler le repos dont il avait besoin. Tout près de lui, Shirley avait glissé son visage entre ses mains et réfléchissait alors que l’inquiétude l’agitait un peu. Probablement que si le garçon ne dormait pas et qu’elle ne craignait pas de le tirer de sa torpeur, elle se serait mise à faire les cents pas au milieu de sa chambre. À son réveil, que lui dirait-elle? Maxence était si sensible à la haine et il la captait dès que Shirley la ressentait. Lui qui la connaissait si bien et l’avait subie si souvent savait la reconnaître et elle ne pourrait pas le déjouer, peu importe combien elle savait bien mentir. Sans doute pour la première fois de sa vie, elle regrettait d’avoir tendu la main à quelqu’un. La tâche qui se présentait à elle était si grande et elle s’en sentait incapable. Sa haine pour le passé de l’adolescent venait interférer, aussi. Ses actions n’étaient plus d’actualité, il les regrettait même, mais Shirley ne pouvait s’empêcher de les lui reprocher malgré tout. Les valeurs en lesquelles elle croyait avec fermeté se confrontaient au passé sulfureux du garçon et la plaçait dans une situation bien embarrassante qui la poussait à la réflexion, ce qu’elle évitait le plus souvent. Préférant le confort de la stagnation à l’évolution, Shirley se refusait souvent aux remises en question et niait les plus profondes lacunes de son caractère. Elle s’autoproclamait mature mais n’arrivait pas à s’occuper correctement d’elle-même et pardonnait avec difficulté. Elle s’autoproclamait bienveillante alors qu’elle avait souhaité le plus terrible des malheurs à Ael qui avait eu le malheur d’être trop belle, à Alex qui ne cherchait que son attention et à Maxence qui avait été jugé sans même avoir pu avoir la chance de prouver qu’il était un peu plus qu’un meurtrier. Entre Ael dont elle craignait secrètement être amoureuse et les crises de colères que provoquaient Alex, ses émotions échappaient de plus en plus à son contrôle. La Canadienne s’attribuait des fautes qui n’étaient pas les siennes plutôt que de voir celles qui étaient véritablement là, mais surtout, elle cherchait inconsciemment à être aimée pour sa trop grande générosité. Du haut de ses trente-deux ans qui auraient dû faire d’elle une adulte accomplie, Shirley était fragile comme une adolescente. La brune était vulnérable et en prenait un peu conscience grâce à la présence de Maxence.

    Le manque de sommeil de la jeune femme finit par la rattraper et elle s’endormit aux côtés de Maxence d’un sommeil léger, à l’affût du moindre de ses mouvements.

    Quelques heures plus tard, une voix l’informant que les illusions étaient disparues la tira des bras de Morphée. Maxence s’était réveillé et il lui demandait désormais un verre d’eau. Shirley frotta ses paupières fatiguées et ronchonna un oui incompréhensible avant de se lever maladroitement et d’aller chercher le verre d’eau sur la table de chevet pour le remplir à la cuisine. Elle le lui apporta et s’assit de nouveau par terre. Son dos lui faisait un peu mal.

    Bien dormi? demanda-t-elle en tentant de chasser le sommeil de ses yeux de nouveau.

    En ce qui concernait la Canadienne, elle n’avait pas pu accéder à un sommeil suffisamment réparateur pour qu’elle soit en forme. Elle qui était du genre grognonne le matin s’efforçait à être le plus agréable possible.

    Tu sembles aller mieux, je suis contente. Excuses-moi pour tout à l’heure, lâcha-t-elle sincèrement. Tu as besoin de quelque chose d’autre, Maxence? Si tu veux bien, je pense qu’il serait préférable que tu restes à Lascaux aujourd’hui.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 859
    × Øssements703
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    98/100  (98/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    Terminé
    #13 le 20.05.17 9:28
    Le chemin est loin d'être fini...

    Maxence allongé sur le sol avait mal, mais il y avait sûrement pire. Avec beaucoup de difficulté, il se mettait assis lentement, serrant les dents. Alors que la dame lui demandait s'il avait bien dormi. Il roulait des yeux. C'était la question qui tuait. Il s'installait sur le sol un peu près correctement. Il ne pourrait pas gambader joyeusement avent un moment, mais de ses yeux différent, il balayait la pièce du regard. Il était dans une espèce de grotte meublé. Il se sentait pourtant pas si enfermé que ça. Bizarre. Il haussait les épaules, avant de regretter son geste automatique. Chaque mouvement semblait lui couter cher. Il se massait le crâne doucement, alors que la dame reprenait son rôle de gentille comme si de rien n'était, il riait de son rire si particulier. Elle était bien belle, l'hypocrisie. Pourtant elle avait été sincère quand elle s'était excusé. Il n'y croyait pas plus que ça. Il était trop faible pour partir de ce qu'elle nommait Lascaux. Comme la grotte, le nom d'un appartement sûrement. Il n'était pas loin de Bozo. Mais aucune envie d'y être. Cet abruti de roux profiterai de sa faiblesse actuelle. Il n'avait aucune raison de s'en aller pour le moment.

    « Comme vous avez pu voir sûrement, non, je n'ai pas bien dormi. Point positif, je vois la pièce correctement sans ses illusion, c'est déjà ça. Par contre, j'ai mal partout, comme si j'étais passé sous un rouleau-compresseur. Merci pour l'eau. »

    Il s'empressait d’ailleurs de la boire. Il avait soif, envie d'un bain. Il sentait si mauvais qu'il faisait sûrement concurrence aux zombies. Il avait aussi besoin de repos, si par hasard ça se faisait, un massage. Mais ses doigts comme le reste de son corps lui faisait mal. Il ne pourrait se le faire. Malgré ces envies de soulager cette douleur lancinante et affreuse qui vrillait son corps.

    « J'ai besoin de pas mal de repos, mais aussi d'un bon bain. Je ne risque pas de m'endormir dans la seconde, alors si tu peux me conduire à la salle d'eau, je ferai ce qui nécessaire pour sentir un peu meilleur. Je ne ferai pas la chose correctement, mais trop en faire me semble impossible dans mon état. Je n'ai pas besoin que tu me portes, juste que tu me serves d'appui pour arriver là-bas. »

    C'était la priorité de Maxence actuellement, pas le repos, mais se sentir un peu plus propre. Ne plus sentir comme un zombie.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #14 le 26.05.17 1:15

    le chemin est loin d'être fini


    Maintenant que les illusions s'était finalement dissipées, Shirley estimait qu'elle pourrait accéder à sa demande sans craindre qu'il lui arrive quelque chose. Un bain ne lui ferait certainement pas de tort. La jeune femme se leva donc, lasse de fatigue, puis lui tendit la main pour l'aider à se relever.

    Je te montre où c'est, viens, fit-elle.

    Elle l'entraîna hors de sa chambre et le conduisit jusqu'à la salle de bains. Aussitôt qu'ils pénétrèrent dans le couloir, un vacarme pressé fondit sur eux : c'était Muzo, l'énorme dragon de komodo qui n'avait pas l'habitude d'être séparé si longtemps de sa maîtresse. Elle le repoussa du pied.

    Pssht! Non! Non! Oust! Oust! lui chuchota-t-elle sur un ton autoritaire dont il n'avait pas l'habitude.

    Dans un mouvement qui l'intimait de se retirer, Shirley pointait avec insistance le salon en claquant des doigts. Rien n'y faisait, il tentait de repousser sa propriétaire pour faire connaissance avec cet inconnu. Dans sa puissante gueule, un bout de cuir pendouillait et donnait un petit avant-goût des dégâts qu'il avait occasionnés dans la nuit avec l'espoir d'attirer l'attention de Shirley.

    Incapable de maîtriser l'animal, elle finit par pousser Maxence dans la salle de bain et y referma la porte juste avant que le reptile le rejoigne. De l'autre côté, l'adolescent pouvait entendre clairement les griffes lacérer la porte.

    Je vais t'apporter des vêtements de rechange. D'accord? Je ne suis pas bien loin, appelle-moi s'il y a quoi que ce soit. Ce sera juste devant la porte, il y aura des serviettes aussi pour te sécher. N'aie pas peur du lézard, il est juste un peu excité de voir quelqu'un de nouveau.

    Elle attendit sa réponse puis laissa ce qu'elle avait indiqué devant la porte. Pendant qu'il se laverait, elle tenterait de remettre un peu d'ordre dans la cuisine et le salon...
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 859
    × Øssements703
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    98/100  (98/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    Terminé
    #15 le 26.05.17 12:42
    Le chemin est loin d'être fini...

    Maxence marchait autant que possible. Ce n'était pas évident vu les douleurs qui le torturait. Il serrait les dents. Alors qu'elle parlait sûrement à un animal. Car le ton était à la fois sec et affectueux. Preuve qu'elle était attaché à la créature qui n'obéissait pas. Il pouvait comprendre ses difficultés. Mais sa chouette n'était pas si audacieuse. Il ne lui permettait pas. Le nécromancien se faisait pousser sans aucune forme de procès. Il lâchait un soupir. Il avait manqué de tomber. Il s'était rattrapé à une truc, il ne savait pas ce que c'était, il s'en fichait pour le moment. Son hôte lui expliquait qu'elle omettrait des vêtements à l'entrée. Se demandant bien à qui elle aurait pris des vêtements d'homme. Il se voyait mal avec des vêtements pour femmes. Il était assez beau pour en porter, certes. Mais il préférait éviter. Il ne se posait pas plus de question.

    « Compris. »

    Clair, précis et sans nuance. Maxence se dirigeait, non sans accusé quelques difficultés dû à son état. Il ouvrait le robinet et commençait à sentir l'eau tiède lui faire du bien. Il enlevait ses vêtement et se mettait dans la douche. Il s'installait dans un coin, pour éviter de trop se fatiguer. Il laissait les larmes lui échapper, celles de son cœur meurtri. Il serait les poings avant de reprendre son nettoyage de corps. Essayant tant bien que mal de faire disparaître cette sensation qu'il avait. Celle qu'il était trahi au plus profond de son être. Comme si ce souvenir de cette nuit, flou, n'était pas qu'une soirée de folie, où la luxure aurait reine. Mais ce sentiment déchirait son âme. Il soufflait avant de présenter son visage aux gouttes de la douche avant de sortir. Il prenait le tas lentement. Il s'essuyait comme il le pouvait, ralenti par ses douleurs. Il s'habillait avec prudence. Avec précaution, il sortait de la salle d'eau pour faire face à un lézard énorme. Il le fixait d'un air mauvais avant de se laisser tomber sur le sol. Il n'avait plus la force de tenir debout. Il regardait le lézard qui s'approchait de lui, toujours le fixant s'il osait faire quelque chose, il le regretterait. Il donnerait une illusion dont il avait le secret. Il n'était pas d'humeur à être gentil. Surtout si cette bestiole lui cherchait des noises. Il avait promis à Eden de ménager son don, mais là, il voulait la paix et il l'aurait.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #16 le 02.06.17 16:53

    le chemin est loin d'être fini


    Shirley emprunta des vêtements à Tobias et s’empara d’une serviette propre et les déposa devant la porte de la salle de bain. Son lézard semblait avoir abandonné l’idée d’aller à la rencontre du garçon et emboîtait le pas de sa maîtresse avec zèle. S’affairant désormais au nettoyage de la cuisine et du salon ravagés, Shirley aurait préféré le voir persister et gratter à la porte de la salle de bain jusqu’à la marquer définitivement de ses griffes, mais le laissait la suivre et encombrer ses déplacements et mouvements.

    L’appartement était très calme. Il devait être aux alentours de dix ou onze heures. Ses colocataires se réveillaient habituellement vers ces heures-là et faisaient vivre Lascaux. Si elle appréciait leur compagnie malgré son caractère plutôt solitaire et évitant, elle se soulagea de voir qu’ils n'étaient pas là pour la questionner sur la visite imprévue de cet homme misérable. La présence inhabituelle d’un pareil inconnu à Lascaux éveillerait de nombreux questionnements chez eux et elle serait probablement la victime de nombreuses taquineries.

    Après avoir jeté les lambeaux de cuir mâchouillés et la mousse humide de salive tout en faisant la grimace, elle se laissa mollement tomber sur le canapé éventré et lacéré. Le dragon de komodo y vit un appel aux câlins et fit un bon surprenant pour une bête de son envergure pour rejoindre Shirley. Il s’écrasa sur ses cuisses mais n’y resta pas bien longtemps. Shirley n’eut pas le temps de souffler qu’elle entendit la porte de la salle de bain s’ouvrir dans le couloir, l’arracherant de ces quelques instants de repos. Le reptile y accourut avec énergie tandis que la jeune femme traîna les pieds lassement.

    Il ne te fera pas mal, lui assura Shirley. Il veut juste profiter de la chaleur.

    L’homme tentait de le chasser tant bien que mal mais sa force, sans doute affaiblie par la fatigue et la prise de drogues, ne rivalisait pas avec celle de l’animal.

    Tu as besoin de quelque chose d’autre?
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 859
    × Øssements703
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    98/100  (98/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    Terminé
    #17 le 02.06.17 20:57
    Le chemin est loin d'être fini...

    La bestiole restait là, non contente de l'avoir chassé. Maxence grognait. Son air méchant affiché sur le visage. Il voulait que cette créature digne du Jurasique s'en aille. Mais rien n'y faisait, il restait là. À couiner bizarrement. Elle osait lui demander s'il voulait autre chose. Il la fixait ; Son air méchant toujours sur son visage.

    « Si tu pouvais éloigner ce machin de mon chemin, j'aimerai pouvoir retourner me reposer comme il se doit. »

    Bon, il ferait le chemin en plusieurs parties. Mais Maxence n'était pas du genre à se laisser manger par cette faiblesse. Celle qu'il avait créée malgré lui. Parce que ses émotions avaient tout chamboulé. Il respirait à fond. Parler sous le coup de la colère n'était pas le bon plan. Mais ce n'était pas comme si cette dernière était des plus amicale avec lui. Il s'écartait de l'animal et faisait quelques pas avant de se rattraper sur le mur. Il soufflait doucement. Toutes ces douleurs lui donnait envie de crier à al mort de le prendre pour de bon. De le laisser devenir poussière. Lui qui tenait à son quotidien en tant que mort. Il fallait le faire. Il continuait sa route. S'appuyant sur le mur autant que possible. Ce qui n'était pas des plus facile, tant que cet endroit ressemblait à cette fichue grotte à la con. Tout ça c'était sa faute à lui. À lui seul. Il serrait les poings. La chambre n'était pas si loiin, il avait mémorisé son emplacement au chemin pour aller se laver. Mais chaque pas faisait si mal. Il avait l'impression de marcher des kilomètres.

    « Vous pouvez m'aider ? Le temps que je retourne à la chambre. Et éloigner votre machin avant qu'il vole vers d'autres cieux. »

    En temps normal, Maxence n'était pas vraiment méchant avec les animaux. Il s'était rabattu sur l'humain pour l'étudier. Du coup, il respectait plus ou moins la faune de ce monde. Il avait besoin de calme, de paix. Ce n'était pas un pot de colle qui lui fallait, pas animal en tout cas. Il soupirait. Cet envie d'être quelqu'un partirait-elle un jour. Aimer. Quel sentiment stupide. Il était faible face à un sentiment. Il grognait. Sa haine d’autrui était plus forte. Il devait détruire, tout détruire, surtout lui-même. Ce que pourrait dire cette femme ne changerait rien, elle le détestait après tout. Pourquoi rester des siècles chez elle, il attendrait que les douleurs s'en aille pour s'en créer d'autres.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #18 le 04.06.17 15:50

    le chemin est loin d'être fini


    Shirley comprenait son agacement même si son manque de politesse la fit tiquer. Sachant pertinemment qu’elle ne réussirait pas à dégager l’énorme bête qui lui bloquait le passage, elle se pencha vers lui avec l’intention d’utiliser stratégie à tout épreuve : l’amadouer par l’estomac.

    C’est qui qui veut du poulet? demanda-t-elle tandis que l’animal se retourna vivement vers sa maîtresse en entendant son dernier mot. Tu veux du poulet?

    Ses yeux étaient devenus deux gigantesques billes noires rivées sur elle, guettant ses moindres faits et geste comme en s'attendant à ce que Shirley sorte un pilon de poulet de sa poche. Le garçon et la chaleur humide ne l’intéressaient plus alors que son estomac grondait bruyamment à l’idée d’un tel festin. Elle leurra la bête en feintant un départ vers la cuisine. Dans un tonnerre de griffes qui martèlent le sol et de pas sourds, le dragon de komodo s'élança vers la cuisine, plein d’espoir. Shirley attrapa la main de Maxence pour l'aider à se relever et épousseta rapidement ses vêtements avant qu'il ne puisse le faire lui-même. Une main réconfortante se posa sur l'épaule de l'adolescent.

    Excuses-moi… Tout va bien? J’espère qu’il ne t’a pas fait mal… s’enquit-elle d’un ton concerné tout en posant un œil inquiet et maternel sur lui.

    Son attitude était bien différente de celle avec laquelle elle lui avait déclaré froidement qu’elle ne cautionnait pas les actes qu’il avait posés dans le passé. Elle désirait vraiment être compréhensive et chaleureuse avec lui. Le comportement du jeune homme avait radicalement changé lorsqu’il avait compris que Shirley s’opposait fermement à l’antisémitisme, mais elle gardait espoir : elle était persuadée de pouvoir se faire apprécier par la bienveillance qu’elle lui adressait.

    Je l’enfermerai quelque part le temps que tu restes à Lascaux, il ne t’embêtera plus.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 19 Masculin
    × Age post-mortem : 86
    × Avatar : Rokudo Mukro - KHR
    × Pouvoir : Illusion
    × Appartement : Bozo
    × Métier : Revendeur de potions/Musicien
    × Péripéties vécues : 859
    × Øssements703
    × Age IRL : 29 Transgenre
    × Inscription : 03/04/2017
    × Présence : complète
    × DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    98/100  (98/100)
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonighthttp://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs
    19Masculin86Rokudo Mukro - KHRIllusionBozoRevendeur de potions/Musicien85970329Transgenre03/04/2017complèteAsuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
    nécromancien
    Terminé
    #19 le 04.06.17 16:34
    Le chemin est loin d'être fini...

    Maxence aurait pu rire en l'entendant parler à son dinosaure domestique. Sauf que l'hilarité ferait plus de mal que de bien. L'animal était fan de poulet, c'était risible. Il le fixait alors que ce dernier commençait à s'agiter. Les animaux et leur estomac. Ça faisait combien de temps que lui-même n'avait pas mangé ? Il ne savait plus. La notion était toute relative. Puis, il n'avait pas très faim. La dame parlait, elle disait des trucs qui semblait inutile. Le nécromancien serrait les dents. Pas fait de mal, lui, cet animal était juste gênant. Très gênant. Au moins, elle semblait moins haineux. Il avait un rire amer. À quoi jouait cette femme ? Jouer au bon samaritain n'apportait que des ennuis. Il suivait se spas. Alors qu'il était proche de la chambre elle disait contrôler sa bête. Qu'elle resterait enfermé.

    « Qu'importe, tant qu'elle reste loin de moi. Sinon, je dirai pas non à un truc à manger. Je n'ai pas spécialement faim. Mais je n'ai pas mangé depuis un moment. Quelque chose de léger. De facile à manger. Lascaux... Me voici ailleurs qu'à Bozo. Je suis à la fois proche de mon appartement et si loin. Ne fais pas semblant d'essayer de m'apprécier un peu. Ton masque est tombé. Faire ton bon samaritain ne sert plus à grand chose. Même si j'en profite un peu. Ne te dissimule pas. Me ment pas plus... »

    Si elle le détestait, il ne lui en voudrait pas. Il rejoignait doucement le lit grâce à son aide. Il avait besoin de beaucoup de repos. Il savait bien que ça ne serait jamais facile de récupérer ce qu'il avait perdu. Peut-être qu'il avait perdu définitivement perdu ce pan de sa vie. Il soupirait. Il s'allongeait. Laissant son corps lui faire mal, malgré le matelas relativement confortable. Celui qu'il prenait sans vergogne. Il lui rendrait sûrement dans un sale état. Il n'était pas un enfant de cœur, il le savait bien. Si elle tentait quelque chose qui lui plairait , malgré ses forces diminuer par son sevrage, il se battrait avec la force d'une lion. Il avait des choses importante qui dépendait de lui. Trop changer n'était pas dans ces capacités. Il souriait alors que le sommeil venait le prendre. Il avait besoin de ce repos, il mangerait plus tard. Peut-être aurait-il faim à son réveil. Il l'espérait, c'était pas bon pour lui de rester sans manger.
    Codage par Libella sur Graphiorum
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #20 le 09.06.17 16:25

    le chemin est loin d'être fini



    Ils traversèrent le couloir alors qu’au fond de celui-ci, dans la cuisine, le gros lézard les regardait avec incompréhension — la pauvre bête n’avait pas encore compris qu’elle avait été piégée. Shirley reconduisit Maxence jusqu’à son lit et referma ensuite la porte derrière eux pour ne pas qu’on vienne les importuner de nouveau.

    L’adolescent s’allongea dans le lit, Shirley tira la couverture jusqu’à ses épaules et s’assit près de lui, prête à répondre à sa prochaine requête. Plutôt que de lui faire part de ses besoins, le garçon se contenta plutôt de lui reprocher de ne pas l’apprécier. Son passé la choquait et elle n’arrivait pas à lui porter un affection complètement pur et simple, mais elle s’efforçait d’être chaleureuse en se doutant qu’elle finirait bien par voir au-delà des meurtres qu’il avait commis. Shirley était partagée quant à ses sentiments vis-à-vis Maxence : son passé antisémitique la répugnait parce qu'elle s'était toujours fermement opposée à la violence et à l'injustice, mais elle savait qu'au fond, il n'était peut-être rien qu'un enfant un peu perdu qui avait besoin d'elle.

    Si je te détestais, je ne t'aurais pas offert de vivre à Lascaux pour quelques temps... lui assura-t-elle d'un sourire bénin.

    Les paupières de l'adolescent s'alourdirent de nouveau. Tandis qu'il semblait s'abandonner à un sommeil réparateur de nouveau, Shirley crut préférable d'aller chercher un peu de nourriture pour qu'il puisse manger à son réveil. Elle quitta sa chambre sur la pointe des pieds.
    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires