ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Ao Ishidaru recherches plusieurs liens menant à des rps.

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    escapade en forêt || ft Pom

    Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
    avatar
    Invité
    Invité
    #1 le 02.05.17 17:46

    escapade en forêt


    Le duo quitta enfin le métro qui les avait conduit à quelques minutes de marche de la forêt. Une fine averse tombait sur Tokyo. Les lampadaires qui grésillaient et la pollution lumineuse produite par la capitale nippone les éclairaient, mais plus ils s'éloignaient, plus l'atmosphère s'assombrissait. Ces lieux qu'elle fréquentait parfois le jour étaient comme transformés par la nuit. Les ténèbres qui s'épaississaient y jetaient une ambiance inquiétante. Shirley regrettait sa proposition. Malgré cette nouvelle méfiance envers Pomme, elle cherchait encore à l'impressionner et décida de ne pas rebrousser chemin.

    Ils parvinrent enfin à l'orée des bois. L'étroit chemin de terre battue serpentait entre deux arbres pour aller se perdre dans le néant. Le midi, les rayons du soleil filtraient un peu à travers le feuillage et éclairaient les spectres suffisamment téméraires pour s'y aventurer. N'ayant jamais exploré la forêt lors d'heures aussi tardives, elle n'avait pas prévu qu'ils seraient confrontés à un voile d'obscurité impénétrable. Shirley fut gênée par son propre manque de prévenance.

    Puis, elle se souvint du phénix aux ailes enflammées que Pomme avait invoqué involontairement. Lui était doté de pouvoirs qui pourraient les aider à s'orienter dans la noirceur! Embarrassée de lui demander un tel service, elle se gratta la nuque nerveusement en se retournant vers lui.

    Je, euh... Je n'avais p-pas prévu que la forêt serait aussi s-sombre. Je suis bête, excuses-moi ! s'empressa-t-elle de dire. Peut-être que s-si tu utilisais tes pouvoirs de nécromanciens on pourrait s-s'éclairer? Tout a l'heure tu produisais des flammèches...

    Pour demander ce service, elle s'était un peu adoucie pour augmenter ses chances. Elle avait perdu cette froideur qui la faisait répondre par de brèves affirmations lorsqu'il lui parlait alors qu'ils se dirigeaient vers leur destination. Sans se douter que ces flammes étaient le résultat de sa colère, elle espérait qu'il accepte.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 31 Autre
    × Age post-mortem : 257
    × Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
    × Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Logement : Viens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

    × Métier : Travaille pour Eden
    × Péripéties vécues : 1622
    × Øssements1338
    × Age IRL : 30 Féminin
    × Inscription : 21/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la pomme
    × DCs : Eden / Cinemont / Rose

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    31Autre257(Rin Matsuoka Free!) Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.Jolly JumperViens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti
    Travaille pour Eden1622133830Féminin21/01/2017complètela pommeEden / Cinemont / Rose
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761
    31Autre257(Rin Matsuoka Free!) Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.Jolly JumperViens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti
    Travaille pour Eden1622133830Féminin21/01/2017complètela pommeEden / Cinemont / Rose
    nécromancien
    #2 le 07.05.17 0:26

    1

    Pom contamine Shirley par de la colère

    2

    Pom se contamine par de la colère

    3

    Pom contamine Shirley par de l'amour



    4

    Pom se contamine par de l'amour

    5

    Pom y arrive parfaitement

    6

    Un petit échec, rien de grave

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1991
    × Øssements2072
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente199120720Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente199120720Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    #3 le 07.05.17 0:26
    Le membre 'Pom Warren' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    '6 FACES' :
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 31 Autre
    × Age post-mortem : 257
    × Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
    × Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Logement : Viens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

    × Métier : Travaille pour Eden
    × Péripéties vécues : 1622
    × Øssements1338
    × Age IRL : 30 Féminin
    × Inscription : 21/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la pomme
    × DCs : Eden / Cinemont / Rose

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    31Autre257(Rin Matsuoka Free!) Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.Jolly JumperViens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti
    Travaille pour Eden1622133830Féminin21/01/2017complètela pommeEden / Cinemont / Rose
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761
    31Autre257(Rin Matsuoka Free!) Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.Jolly JumperViens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti
    Travaille pour Eden1622133830Féminin21/01/2017complètela pommeEden / Cinemont / Rose
    nécromancien
    #4 le 07.05.17 1:22








    Concentré sur l’idée de se faire pardonner par la jeune fille, Pom était d’une joie de vive et excessive qui vacillait entre le surplus de paroles et l’absente totale de mots.  Le chemin était sale  et deviendrait boueux avec la fine pluie qui tombait sur la ville. L’endroit était entre l’effrayèrent et l’enchantement où le fantastique se mêlait en une constellation d’étoiles. Ce fut dans sa démarche délicate, que Pom saisi que son amie s’arrêtait. Elle se retourna vers et lui et demanda, de sa voix délicate et douce, le plus simple des services.

    Il n’avait pas encore la capacité de contrôler son pouvoir. L’homme en avait conscience et avec la tristesse qu’il ressentait, la seule forme qui pourrait produire était celle d’une flaque d’eau. Fort heureusement, alors qu’elle posait la question altéra son état.  

    « Des flammes ? »
    Se surpris à dire Pom, ses yeux particulièrement ouverts avant qu’il ne se mette à rire. Dernièrement son pouvoir s’altérait. Peut-être depuis sa rencontre avec Shirley ? Il n’en était pas certain, mais ce devait être ça.  

    Toutefois, le plaisir de plaire et de rendre service anima le nécromancien. Ouvrant les paumes de ses mains, il se mit à fermer les yeux. Il essaya de produire des flammes, essayant de capter l’émotion qui les réveillerait. Il lui fallait du rouge. Sans doute que Shirley était en colère pour tantôt. Toutefois, elle l’était. Une forme de méfiance qui fit de la peine à l’homme, sans qu’il ne parvienne à identifier cette sensation, toutefois il parvint à l’enrouler de plus en plus rapidement sur son doigt. Puis, il essaya d’identifier la première forme qui lui venait à l’esprit. Ce fut un jeune oiseau. Un volatile voletant, en l’air, comme une illusion enflammée. Un lapin méfiant, tremblant, mais rapide. Se réfugiant tantôt vers l’un, tantôt vers l’autre.
    Agacé, Pom remua la main vivement et l’animal se changeant en un renard roux, moins lumineux, mais produisant une lumière chaleureuse suffisante qui se mit à entourer Shirley. C’était un animal important dans la vie de Pom et un rare souvenir rassurant de son passage dans le monde des vivants.

    Se retournant vers Shirley, au milieu des gouttes de pluie, Pom se sentit soudainement très nostalgique de son enfance, des contes de fée de son grand-père.

    « C’est une merveilleuse idée que tu as eu, Shirley ! J’ai tendance à oublier que le monde est si beau. »
    Lui qui pourtant avait un pouvoir et des capacités en potion, si proche de la nature.

    <


    Objets utilisés
    avatar
    Invité
    Invité
    #5 le 11.05.17 6:09

    escapade en forêt


    D’un signe rapide de la main, Pomme ordonna à l’oiseau enflammé de se changer en renard. L’illusion s’exécuta sans demander son reste et entoura le duo d’une lueur bienfaisante. Shirley s’émerveilla devant la démonstration de ses pouvoirs. Le phénix qu’il avait invoqué dans le métro était impressionnant, mais ce renard était époustouflant. La magie des nécromanciens était impressionnante, si bien qu’il lui arrivait parfois d’envier leur don. La jeune femme fut tout excitée à l’idée d’explorer les bois en compagnie de Pomme et de son renard de flammes. Il complimenta d’ailleurs son idée. Elle se retourna vers lui, toute sourires. Shirley était un peu simple d’esprit sans doute, mais elle avait retrouvé sa bonne humeur.

    Allons-y!

    Guidés par la lumière émise par l’animal magique, le duo s’enfonça dans la forêt. Les feuillages des arbres étaient si denses qu’ils les couvraient de la fine pluie. Le sentier n’était pas boueux mais suffisamment humide pour que Shirley s’y déplace avec difficulté. Ses talons s’enfonçaient et ne lui rendait pas la tâche simple, mais elle arrivait à suivre le pas.

    Shirley eut envie de s’excuser auprès de Pomme. Elle regrettait sa froideur même si elle ne perdait pas sa méfiance qui la préservait peut-être d’un homme qui utiliserait les plus grandes confessions de sa vie à son encontre. Du bout des doigts, elle toucha la fleur dans ses cheveux qu’il lui avait offerte dans le métro pour s’assurer que le vent ne l’ait pas emporter. Elle y était.

    Elle ne connaissait pas tant que ça la forêt, ils se contentèrent donc de suivre le petit chemin qui finirait par s’arrêter. Mais suivre les sentiers déjà tracés par les piétons ennuyait la brune. Elle se sentait aventurière cette nuit. Sans prévenir Pomme, Shirley attrapa sa main et l’entraîna hors du sentier. Sa nature trop prudente qu’elle avait acquise avec l’âge adulte s’envolait pour laisser entrevoir un côté plus téméraire d’elle-même quoiqu’un peu poussiéreux.

    Je dois t’avouer que je ne connais pas beaucoup la forêt de Tokyo. Mais si on reste dans les sentiers battus, on ne trouvera rien d’intéressant.

    L'herbe mouillée trempait leurs jambes. Elle pouvait imaginer tous les insectes qui grouillaient sous leurs pas et qui remontaient peut-être même le long de son mollet, mais Shirley n'y portait pas bien attention. Elle plissait les yeux pour mieux voir dans l'obscurité en espérant trouver quelque chose d'intéressant. Non loin d'eux, une rivière coulait tranquillement. Ils pouvaient vaguement distinguer sa position dans les ténèbres grâce aux clapotis de l'eau, mais ils devaient tout de même être prudents.

    Pomme, tu es Français? C'est comment, la France?
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 31 Autre
    × Age post-mortem : 257
    × Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
    × Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Logement : Viens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

    × Métier : Travaille pour Eden
    × Péripéties vécues : 1622
    × Øssements1338
    × Age IRL : 30 Féminin
    × Inscription : 21/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la pomme
    × DCs : Eden / Cinemont / Rose

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    31Autre257(Rin Matsuoka Free!) Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.Jolly JumperViens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti
    Travaille pour Eden1622133830Féminin21/01/2017complètela pommeEden / Cinemont / Rose
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761
    31Autre257(Rin Matsuoka Free!) Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.Jolly JumperViens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti
    Travaille pour Eden1622133830Féminin21/01/2017complètela pommeEden / Cinemont / Rose
    nécromancien
    #6 le 11.05.17 23:50








    Si Shirley n’avait pas souhaité se confier sur sa mort, il était préférable que Pom ne le sache pas en vérité. Autant sa propre mort lui était totalement indifférente, ne s’en souvenant pas dans les moindres détails pour s’épargner la douleur mais sachant parfaitement qu’elle avait été horrible, autant les pertes de ses enfants étaient une épreuve que Pom ne parvenait pas à surmonter et qu’il ne surmonterait sans doute jamais. Cinq descendants. Cinq descendants, dont trois qu’il avait parfaitement connu et deux dont il ignorait l’existence. Pom avait vu ses enfants grandirent, petit à petit. Il les avait vus rire. Il les avait vus chanter, danser, tomber et pleurer. Et il avait porté un petit être en lui. Impossible pour lui de penser à eux, et pourtant il y pensait chaque jour et lorsque ça arrivait un étrange sentiment envahissait sa poitrine.

    Heureusement il n’y pensait pas et alors qu’il marchait près de Shirley, il fut surpris de sa question qui lui tira un petit sourire. Le souvenir fugace des trois têtes blondes passa un instant, l’émotion fut rejeté, alors que le renard se teinté d’un bleu bref, virant à un rose des plus heureux. La France, Pom l’aimait profondément. C’était sa terre. Il se sentait rattaché à elle et espérait que le jour où il sombrerait dans la poussière, il aurait le temps de le faire sur le lieu où il était né. Revenir au commencement de tout.

    « Celle que j’ai connu n’existe plus depuis longtemps. »


    Il s’avançait, passant devant elle parfois, se retournant alors pour s’arrêter, ralentir et être à ses côtés. Il aimait cette forêt, il aimait ses lumières, il aimait les danses des couleurs flamboyants. Certains y verraient peut-être un lieu effrayant, pour lui c’était surtout un lieu d’enchantement.

    L’interminable mauvaise humeur de Shirley avait disparu et aux yeux de Pom c’était comme un hiver qui avait trop duré. La coïncidence avait voulu qu’elle pose une question qui aurait pu l’énerver tout autant. Toutefois, aucune chance de voir sa bonne humeur se désintégrer face à leurs échanges. Pom aimait bien trop la France pour ça. De manière périodique, il rêvait d’y retourner. Puis il réalisait, qu’il n’était et ne serait jamais à la maison.

    « J’y suis retourné depuis et c’était différent. Cette immense tour Eiffel, les tunnels ….
    »

    Il grimpe sur une butte de terre, se retourne pour aider Shirley qui doit tellement sentir la terre s’enfoncer sur ses talons. Il regarde autour d’eux. Il n’a aucune idée d’où il se trouve. Il n’a jamais eu le sens de l’orientation, et c’était problématique.

    « La France a de multiples visages. De la campagne à la capitale, ils se comparent entre eux. Ils sont ouverts sur le monde mais conservateurs de leurs vieilles habitudes. Ils ne se disent que rarement français. Ils se disent parisiens, bretons, basques, nordistes, normands … Ils aiment l’humour des clichés et la bonne nourriture. Ils critiquent et sont souvent l’avocat du diable. La France sent l’essence des voitures, les restes des festivités de la veille, le tabac, … Elle s’éveille en été et s’endroit en hiver. Elle bougonne le matin et s’enthousiasme le soir. La France aime les mots, elle n’en a jamais assez, elle doit toujours en ajouter, en remettre, en modifier et les français d’hier râlent sur les mots des français d’aujourd’hui. Elle est exubérante, et conservatrice. Elle se choque de tatouages sur des policiers et applaudis-le moulins rouges. Elle adore faire la fête. Elle en invente tout un tas. Elle aime les casses pour ne pas se plaire dedans. »


    Il s’est arrêté, un peu perdu dans ses pensées, hochant négativement de la tête. « La France, c’est un mélange entre l’ancien et le nouveau. Des reliques de Rome en plein cœur de Paris, des vols d’autres pays exposés sur nos places, des murs du moyen-âge, des châteaux de la renaissance, des églises de mon enfance, des maisons impériales, des tours démocratiques, des immeubles sans saveurs, des designs futuristes. Elle est un peu snobe ma France.
    Elle est bruyante aussi. Elle l’était quand le claquement des chevaux et les beuglements des animaux étaient constant, elle l’est désormais que les voitures et les droïdes existent.
    Elle se croie avant-gardiste, aime le cinéma d’auteur tout en produisant des comiques dérangeant, veut produire des musiques undergrounds et écoute les mainstreams. Il faudrait que tu y ailles un jour, Shirley. Tant que tu n’as pas payé un café dix ossements, alors qu’en une gorgée tu l’as terminé et qu’il te déchire la gorge tant il est noir, tu ne connais pas la France.

    Et toi, Shirley, comment es ton pays ? »


    Elle n'aurait pas du envier son don. Si seulement, elle pouvait se douter à quel point il était destructeur, elle n'en voudrait pas. Pom lui, commençait à se dire qu'il ne voulait plus le perdre. Depuis quelques temps, il avait le sentiment qu'être empathe lui permettait d'être moins cons et si ressentir chaque souffrance devait en être le prix, il commençait à l'accepter.

    Mais dans cette forêt, éloigné de la ville, la souffrance était presque éteinte. Ce lieu était un sanctuaire. Et Pom le découvrait désormais.


    Objets utilisés
    avatar
    Invité
    Invité
    #7 le 20.05.17 2:33

    escapade en forêt


    Shirley aimait la façon dont Pomme lui parlait de la France, ce pays qu’elle n’avait connu qu’au-travers de quelques séries et soaps opéras un peu nazes mais drôlement divertissants qu’elle regardait le soir avec son ex. Elle croyait même discerner dans son calme pensif une très grande passion pour son pays d'origine, ce qui amplifia son plaisir à l'écouter en parler. Trottinant derrière lui avec difficulté, la jeune femme buvait ses paroles. Elle avait toujours voulu visiter la France mais ses moyens financiers assez limités ne lui avait jamais permis de quitter le pays.

    Je rêve d’aller en France... Ne serait-ce que pour rencontrer un beau Français romantique coiffé d’un beret avec sa baguette sous le bras qui m’emmènerait voir la Tour Eiffel, le taquina-t-elle.

    En tant qu'étrangère, sa vision de la France était idyllique. Pas le moindre défaut ne venait altérer son image mentale parfaite de ce pays. Pomme lui avait emmené un nouveau point de vue, sans doute plus objectif, mais il ne brouillait pas son admiration pour ce pays fait de culture et d'arts. Évidemment, elle savait que les Français ne portaient pas tous le beret et des hauts rayés, ils n’enfourchaient pas tous leur vélo pour se rendre à la boulangerie du coin, mais à quelque part, elle souhaitait qu'il y ait une part de vérité dans ces stéréotypes. Cette idée de la France était romantique.

    Je vivais au Canada avant de venir au Japon. Peut-être que ça s’appelait la Nouvelle-France à ton époque. Le Canada est majoritairement anglophone, mais il y a une province qui parle français. C’est le Québec, je viens de là-bas. Je n’ai pas beaucoup voyagé et j’ai l’impression de très peu connaître ce pays au final, mais je ferai de mon mieux. Excuses-moi si ce n’est pas fidèle.

    On devinait facilement que Shirley était Canadienne puisque son anglais était clairement canadien, mais on discernait moins facilement ses origines québécoises parce qu’elle avait passé les dernières années de sa vie à ne parler qu’anglais puisque son travail l’obligeait et que son petit ami ne connaissait pas un mot de français. À force de délaisser le français au profit de l’anglais, elle avait fini par perdre son accent. Lorsqu’elle parlait la langue de Molière avec Pomme, elle s’efforçait à parler d’un français international même si sa bouche désormais trop habituée aux prononciations anglaises ne lui rendait pas toujours la tâche facile. On la prenait surtout pour une anglophone plutôt que pour une francophone.

    Les chuchotements de la rivière s'éloignaient alors qu'ils évoluaient entre les pins et les érables massifs. Lorsqu'ils se taisaient, l'ambiance inquiétante regagnait du terrain pour opprimer les deux fantômes en quête d'aventures. Leurs discussions passionnées les rendaient comme insensibles aux dangers qui se tapissaient dans l'obscurité que le renard de feu n'arrivait pas encore à chasser, mais elles n'arrivaient jamais à la repousser totalement.

    Le Québec me fait penser à un adolescent. Il se cherche mais se connaît à la fois. Il veut battre de ses propres ailes, mais il a peur d’oser faire le pas en même temps, expliqua-t-elle en faisant référence au désir d’indépendance de beaucoup de Québécois alors que beaucoup d’autres ne désiraient pas se détacher du Canada. Peut-être que dans l’au-delà, le Québec a grandi et a pu venir à un consensus qui a fait le bonheur de tout le monde. Ailleurs on doit penser que le Canada et même le Québec sont pauvres culturellement parlant puisqu’ils sont beaucoup plus jeunes que les pays Européens, mais c’est faux. Enfin, en ce qui concerne le Québec en tout cas, pour le reste j’avoue ne pas savoir… Certains artistes musicaux sont très doués! Je m’intéresse peu à la musique, ça a surtout tendance à m’agacer, mais certains groupes m’ont tout particulièrement marquée. Mais je pense surtout qu’on a d’excellents auteurs. Michel Tremblay est iconique là-bas et ses pièces de théâtres sont excellentes, si tu as l’occasion de mettre la main sur l’une de ses œuvres, fais-le! Mais je pense que ce que j’aime le plus, c’est les automnes québécois. Il y a cette odeur dans l’air… Avant, je me contentais de dire « ça sent l’Halloween » et on me comprenait parce qu’on associe tous cette odeur à l’Halloween, mais toi, tu ne comprendrais peut-être pas. Ça sent le feu de camp, mais pas complètement. C’est les feuilles tombées qu’on fait brûler. Cette odeur se mélange à celle de l’essence et aussi un peu à celle du froid qui commence à s’éveiller. Et puis bon, j’aimais aussi l’automne parce que l’Halloween au Québec, c’est génial! Je craque devant tous ces petits bouts de chous en déguisements qui passent de porte en porte pour réclamer des bonbons. Mais bon, au Japon, c’est fêté différemment…

    Malheureusement, ici, les Japonais la fêtaient en organisant des soirées où l’alcool coulait à flot. Shirley avait subi un véritable choc culturel lorsqu’elle avait compris qu’il ne s’agissait plus d’une fête pour les enfants.

    Leur discussion se poursuivait alors qu’ils laissaient leurs pas guidés par leur instinct les entraîner vers leur destination inconnue. À mesure qu’ils s’enfonçaient dans la forêt, Shirley tentait d’établir certains repères visuels afin de pouvoir en ressortir plus facilement lorsqu’ils décideraient qu’il était l’heure de rentrer. Sa mémoire visuelle n’était pas des plus aiguisés, mais peut-être que ça suffirait. Même si elle détestait dépendre de qui que ce soit, Shirley était persuadée que Pomme pourrait facilement retrouver leur chemin grâce à ses pouvoirs magiques de nécromancien s’ils se perdaient. La Canadienne, aussi impressionnée par le personnage que par le don qu’il détenait, n’avait jamais douté de l’étendue de ses pouvoirs et surévaluait peut-être ses capacités.

    La lumière des flammes du renard éclaira un arbre un peu plus imposant. Quelques bouts de bois clouées montant le tronc large de l’érable qui faisaient office d’échelle et menaient jusqu’à une grande cabane dans les arbres solidement fixée entre les branches épaisses. Les planches qui la constituaient étaient en très bon état, des jeunes devaient l’avoir construite un an plus tôt à peine. À cette heure tardive, elle devait être vide. En temps normal, Shirley aurait balayé l’idée de l’explorer malgré sa curiosité mais en la compagnie de Pomme, elle était un peu plus joueuse. Excitée par leur trouvaille, elle lui proposa de visiter la cabane sur un ton enjoué.

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 31 Autre
    × Age post-mortem : 257
    × Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
    × Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Logement : Viens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

    × Métier : Travaille pour Eden
    × Péripéties vécues : 1622
    × Øssements1338
    × Age IRL : 30 Féminin
    × Inscription : 21/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la pomme
    × DCs : Eden / Cinemont / Rose

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    31Autre257(Rin Matsuoka Free!) Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.Jolly JumperViens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti
    Travaille pour Eden1622133830Féminin21/01/2017complètela pommeEden / Cinemont / Rose
    avatar
    nécromancien
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761
    31Autre257(Rin Matsuoka Free!) Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.Jolly JumperViens jeter un œil ?
    - Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti
    Travaille pour Eden1622133830Féminin21/01/2017complètela pommeEden / Cinemont / Rose
    nécromancien
    #8 le 22.05.17 22:47








    L’halloween était une fête que Pom Warren redoutait. Il ne la connaissait pas, du temps de son vivant, et l’avait découvert en étant mort. Cette fête qui ouvrait un passage entre les deux mondes était pour lui une épreuve davantage qu’un moment de joie. Aussi populaire, si ce n’est davantage, dans le monde des morts que noël, lui redoutait ce moment où chacun cherchait à effrayer les autres sous des accoutrements plus abominables les uns que les autres. En deux ans de morts, il s’était laissé convaincre à plusieurs reprises de fêter cet évènement et à chaque fois un drame s’était produit. Et puis, c’était une période sanglante chez les vampires : ils adoraient aller dans le monde des morts et chasser en troupeaux lors de cette occasion si rare et spécifique leurs permettant de ne dissimuler ni leurs dents, ni leurs attributs du monde des morts. Ils pouvaient se mêler davantage à la foule, une foule qui sortait tard et qui était bien moins protectrice et sur ses gardes lors de cette fête.

    Et l’émulation des uns et des autres créaient un sentiment paradoxal dans les villes que ni les drogues, ni les potions, ni l’alcool ne pouvaient éteindre. Le sentiment de la mort ramenait dans le cœur de ceux qui l’étaient depuis longtemps. Aussi, sans doute, qu’Halloween était une date que redoutait Pom Warren puisque c’était la date de naissance de l’un de ses enfants. Une date n’est qu’une date, se répétait-il alors, mais malgré toute la conviction profonde qu’il essayait de mettre dans cette pensée, un étau brûlant lui traversait sa poitrine.

    La cabane dans les arbres le fit bifurquer dans son idée. Il demeura là, à la regarder, alors que le renard s’amusait à y grimper. Evidemment, pour une illusion de flamme, ce n’était pas bien risquer que d’essayer d’y monter. Pom n’était pas très assuré quant à la sécurité de l’édifice. Toutefois, le doute ne l’avait jamais empêché d’agir : et d’ordinaire, il n’aurait jamais hésité à y aller. Ce fut la présence de Shirley qui l’en dissuada dans un premier temps. Il ne voulait pas la mettre en danger et il ne savait que trop combien, sa malchance était légendaire dans ce genre de circonstance.

    Il demeura donc un peu bouche bée en l’entendant lui proposer le contraire. Voulait-elle débloquer son courage ? Elle ne devrait pas s’en faire sur ce point, Pom la trouvait des plus courageuses. Elle ne pouvait que l’être au vu des individus qu’elle fréquentait. De plus, elle avait fait preuve de courage tout au long de la soirée et il ne doutait donc pas de cette qualité chez elle. En réalité, la seule personne qui doutait du courage de Shirley : c’était Shirley elle-même.

    Toutefois, elle se trompait complétement sur le compte de Pom Warren. Certes, il avait des pouvoirs conséquents – ce qui était bien stupide vu ce qu’il en faisait – mais il aurait été incapable de retrouver son chemin, même avec une boussole et des panneaux lui indiquant. C’était d’ailleurs désespérant qu’après autant d’années de morts, il ne soit toujours pas capable de reconnaître là où il y allait. A ses yeux, rien n’était plus semblable à une rue qu’une autre rue, à un arbre qu’un autre arbre.

    Observant l’arbre imposant, la main de Pom se posa sur l’une des planches servant d’escaliers et d’une voix bravade et affirmée, il déclara :

    « Montons donc ! »

    Le ton était enjoué, les doutes oubliés et la nostalgie du passé rangée. Grimpant rapidement sur les premières marches, le jeune homme hésita encore quand :

    1/La nuit des confessions

    Hein ?:
    Se retournant brutalement, à peine la main sur la première planche, Pom regarda Shirley. Depuis le temps qu’il la connaissait, il ne s’était jamais autant confié à elle – ni même à quelqu’un d’autre. D’ordinaire, il n’aimait pas le faire. Il avait l’impression qu’en se dévoilant, les gens réaliseraient à quel point il ne valait pas grand-chose.

    Pile : D’une voix calme, regardant le renard, descendu en bas de l’arbre pour remontant encore, il soupira et murmura : « J’aime la France, pas seulement car c’est la terre de mes ancêtres et de mon histoire, mais aussi – et surtout – car c’est la terre qui a vu naître mes enfants. » Puis il se retourna pour grimper à l’arbre.

    Face : D’une voix peu assurée et un peu intimidée, il avoua maladroitement : « L’autre jour, on s’amusait de mon pouvoir avec Alex quand ça a dégénéré. Une potion de changement de sexe lui est tombée dessus et je l’ai embrassé. Ça pourrait être amusant, si depuis cet instant, je ne suis pas totalement obsédé par ça. »

    2/ La nuit des maladresses

    Le chiffre de l'union:
    Escaladant l’arbre avec une certaine assurance, Pom aurait peut-être dû se croire moins habile de ses mains et prendre davantage de précaution sur la solidité du bois. Alors, qu’il attrapait une planche à mi-hauteur.

    Pile : Une planche se brisa sous son pied et Pom chuta de l’arbre pour atterrir plus bas. En espérant ne pas s’être fait mal, ni être tombé sur Shirley.

    Face : une planche se déroba sous sa main et en essayant de se rattraper, il s’enfonça un clou de charpentier dans la paume de sa main. Se sentant plutôt idiot, il continua de grimper, prévenant du clou de sorti et enfonça sa main blessée dans sa poche – en espérant que ce ne soit pas grave.

    3/ La nuit des animaux
    Comme la bataille:

    Arrivé à la dernière marche, Pom remarque deux lumières sur la plateforme de bois. Il constata alors qu’il s’agissait d’une jeune chouette. L’animal aux yeux luisant avec la nuit regarda en direction du nécromancien et hulula avant de

    Pile : s’envoler à cause de la présence du feu follet en forme de renard et des humains. L’animal n’était pas assez stupide pour demeurer en présence d’autant de danger.

    Face : Demeurer sur place, les observer en hululant à plusieurs reprises sous le regard admiratif de Pom qui adorait les animaux.

    4/ La nuit des plantes
    Comme dans Gundam:

    Sans avoir eu le temps de commencer à grimper, Pom constate une plante au pied de l’arbre qui n’a rien d’ordinaire. Il décide de la regarder pour pouvoir l’étudier – ou l’apporter à Eden ce dernier étant plus callé dans ce domaine.

    Pile : Il s’agit de fleurs qui s’illuminent à l’approche du nécromancien comme répondant à son pouvoir.

    Face : Il s’agit de champignons de type zombie comme ceux dont Eden a commencé la culture.

    5/ La nuit des écrits

    Comme les doigts de la main:
    Alors qu’il s’approche de la cabane, Pom constate un panneau de bois sur le sol. Ce dernier devait être cloué sur la pancarte. En l’observant un peu mieux, il constate qu’il est écrit dessus :

    Pile : Ne bravez pas le danger, n’osez pas rentrer en notre demeure

    Face : Je suis le maître de la forêt, bienvenue à toi étranger

    6/ La nuit du temps

    C'est le six qui est tombé ?:
    Regardant si le bois est solide pour y grimper, Pom sent bien que c’est une bonne idée de pouvoir s’y abriter car :

    Pile : le froid de la nuit est de plus en plus présent. Ce n’est pas encore tout à fait le printemps, ni l’été. Et l’humidité de la forêt n’arrange rien.

    Face : Un bruit de tonnerre se fait entendre, la pluie épaisse et lourde ne tardera pas à tomber.


    Objets utilisés
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1991
    × Øssements2072
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/0  (0/0)
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente199120720Autre15/03/2014
    avatar
    maitre de la mort
    0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente199120720Autre15/03/2014
    maitre de la mort
    #9 le 22.05.17 22:47
    Le membre 'Pom Warren' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    #1 '6 FACES' :


    --------------------------------

    #2 'PILE OU FACE' :
    avatar
    Invité
    Invité
    #10 le 26.05.17 5:53

    escapade en forêt


    Alors qu’ils escaladaient l’échelle de fortune pour pénétrer dans cette minuscule seconde demeure de fantômes sans doute friands de longues balades en forêt, Pomme lui avoua avoir embrassé Alex transformé en femme par une potion. Shirley ne put s’empêcher de ressentir une grande jalousie au plus profond d’elle-même. Pas pour le baiser. Shirley ne s’intéressait pas à Alex de cette façon-là, mais elle constatait que, tout comme Asuma, Pomme était son ami. Non mais tant mieux pour lui! Tant mieux pour lui! pensait-elle pour se convaincre que l’envie n’empoisonnait pas son cœur. Shirley, peu importe les efforts qu’elle mettait dans leur relation, n’arrivait jamais à se déloger de cette étiquette de victime qu’Alex lui accolait si souvent. Et pourtant, elle souhaitait véritablement s’entendre avec son tortionnaire. Elle aimait sa bonne humeur et son espièglerie, c’était quelqu’un qui aurait pu apporter un peu de joie dans son quotidien monotone. Au lieu de ça, il avait dû devenir un fardeau en ne voyant en elle qu’une proie qu’il prendrait plaisir à humilier. Elle avait dansé le tango avec lui pour se faire pardonner et il en avait profité pour la tourner au ridicule. Elle l’avait même accueilli lorsqu’il était blessé et il en avait profité pour la menacer. Mais Pomme, tout comme Asuma, semblait avoir réussi à se lier d’amitié avec Alex d’une facilité à laquelle elle n’avait apparemment pas le droit. À ce moment, Shirley comprit qu’elle n’était rien aux yeux du vampire et qu’elle ne risquait jamais de devenir un peu plus qu’une victime pour lui.

    Ah bon? fit-elle d’un ton qui s’efforçait à ne pas se laisser abattre par cette réalisation. Hm… J’espère vraiment que tu trouveras une solution à ton problème et que ça n’entache pas votre relation.

    Ce n’était pas tout à fait sincère et Shirley souhaitait de tout coeur que le pouvoir de Pomme n’entraperçoive pas sa jalousie. Elle ne lui souhaitait que du bien, mais elle ne put s’empêcher de lui en vouloir sans réellement connaître les moindres détails de la relation qu’ils partageaient. La Canadienne se souvint de la relation conflictuelle qu’elle entretenait avec Ael puis tenta de faire de réels efforts pour dompter cette envie : elle adorait Pomme et ne souhaitait pas voir leur amitié naissante s’envenimer…

    Je ne m’entends pas très bien avec lui, je dois dire, se confessa-t-elle. Elle se sentait un peu mieux maintenant qu'elle s'était confiée.

    Elle se hissa dans la cabane et promena son regard dans la cabane éclairée par la lumière émise par le renard de flammes. Comme son ami ne semblait pas s’inquiéter de voir les planches s’enflammer, Shirley restait calme.

    Quelques O-fuda étaient épinglés un peu partout sur les murs, le plafond et le sol. De la peinture noire éclaboussait les planches et formaient quelques kanjis d’un trait maladroit. Puis, sur le mur de droit, un énorme œil. Il ne s’agissait que d’un cercle aux traits tremblants. En son milieu approximatif, un point sensé représenté la pupille était braqué sur eux. La minuscule cabane ne possédait aucun meuble mis à part un minuscule coffre ouvert. Dans un courage qu’elle trouvait dans son désir d’impressionner Pomme, Shirley se rapprocha pour observer son contenant. En se penchant pour mieux voir, le collier-potion sortit de son haut et pendouillait au-dessus du coffre. Au fond, il n’y avait qu’une petite note écrite en japonais.

    Tu sais lire le Japonais?

    Il s’agissait d’un endroit dont les légendes urbaines du Tokyo des morts parlait souvent…
    Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires