Terminé #1 le Sam 29 Avr 2017 - 19:24

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1694-eden-la-science-est-un-art http://www.peekaboo-rpg.com/t1733-eden-wsh

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire

PROUT

L'avenue kappabashi est connue pour ses nombreux magasins. Entre un restaurant italien et un vendeur de chapka, une ruelle étroite à peine visible où je m’engouffre habitué depuis longtemps. L'odeur épouvantable qui règne entre les deux bâtiments et la ruelle escarpée ne donnent guère envie de s'y aventurer ainsi que le panneau sans issue totalement délavée ; j’y suis également depuis longtemps habitué.

Passer outre les deux murs des bâtiments, la ruelle étroite s'élargie légèrement. Quelques patios d'arrières boutiques, des fils de linge suspendus et cette ruelle de plus en plus pendue. Je jette un regard sans appel aux quelques chats miaulant dans ma direction. Les restaurants leurs donnent bien assez de restes à manger !

Arrivé au sommet de cette ruelle, je me sens davantage à l’aise sur la petite place que j’ai connue depuis toujours. Malgré l’heure tardive, une vieille dame ridée et au chignon tirée me salue. Je me plie aux salutations d’usage, perdant quelques précieuses minutes à ce jeu cérémonial.

Puis je pénètre dans l’izakaya Bchobiti. La co-gérante Dadine n’est toujours pas revenue de New-York et je n’ai aucune nouvelle d’elle. Je ne sais pas si je dois m’inquiéter. Je lui fais totalement confiance. Sa frimousse me manque un peu je dois l’avouer. Celle de Pom Warren n’a pas le temps de me manquer. Il est derrière le comptoir, ses cheveux rouges volant autour de lui, alors que ses yeux verts vrillent en me voyant et il s’écrit d’une voix joyeuse : « Eh ! Patron, vous pouvez croire qu’on serait complet ce soir ? »

Le ramdam des clients me font lever les yeux au ciel. Les habitués sont plus nombreux à la nuit tombée. Ils entrent par la ruelle et partent souvent par une porte dérobée que Pom leur ouvre. Nombreux sont dans la salle, mais davantage sont dans les arrières salles en train de se distraire. Le nécromancien doué d’empathie me regarde intrigué. J’ai cessé de lui demander de ne pas m’appeler patron. Je ne suis le chef que de moi-même. Si je suis capitaine de ce navire et en autorise les hommes, une fois dans l’équipage leurs voix comptent souvent autant que la mienne.

Quelques mots échangés, je quitte la salle principale pour me rendre à un petit escalier totalement engouffré derrière un muret. J’évite les chambres louables et pousse la clé dans la mienne. Je récupère du linge, la referme et redescend pour passer de couloirs en couloirs, arrivant dans la salle des bains. Une douche, des vêtements propres et je me rends à nouveau dans le bar. Ce soir, j’ai un projet à réaliser et je m’y rendrais par moi-même. La raison en est évidente : mes compétences en connaissance de Tokyo et des personnes sont nécessaires. Je ne peux toutefois m’y rendre seul : la présence d’un nécromancien est obligatoire. Seul litige de cette histoire : Pom Warren devrait m’accompagner, mais il ne peut quitter le bar actuellement. Misère, quand Dadine reviendrait-elle ?

Terminé #2 le Sam 29 Avr 2017 - 22:12

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
le petit poucet


Si Maxence avait cherché longtemps, ça serait mentir. Il avait tisser sa toile, telle une araignée. Sauf que lui ne prendrait pas le nom d'une d'entre elle. Il se sentait plus comme un loup solitaire. Traquant sa proie jusqu'à la fin. Où il pourrait la manger tout cru. Et voiklà pourquoi il était là. Pour retrouver cet homme, celui qui l'avait lasssé avec que de vagues information. Il faisait sûrement ferré comme un poisson. Mais le français n'en avait rien à faire. Quand il voyais le nom sur le mur. Il avait un sourire, un nom si étrange, ça ne pouvait qu'être lui. Son chaton avait de drôle de goût. Il devait se l'avouer.

Il entrait dans le bar, reconnaissant de loin une tignasse bien connue, il le notait dans un coin de son esprit. Il adorait torturer les gens faibles. Pas que Pom le soit, mais son répondant avait quelque chose qu'il ne pourrait se lasser. Le nécromancien aux cheveux bleus s'installait dans un coin, regardant le nombre de femmes pulpeuses des environs. C'était assez divertissant, comme compter les voiture sur une autoroute. Il finirait par se lasser et commander à boire. Il devait au moins au maître des lieux qui devait être cet homme, à n'en pas douter.

« Bonjour, j'aimerai de l'alcool, une bière serait parfaite. Je vous laisse l’embarras du choix pour la robe, brune ou blonde, je l'aime bien mousseuse. »

Il laissait les serveurs se démerder avec ça, son sourire mauvais indiquant que la moindre erreur pouvait faire mal tourner les choses. En plus de ça, pas d'utilisation de pouvoir depuis une semaine, un record. Et bon sang comme il avait envie d'utiliser ses dons, ça oui. C'était affreusement long pour lui. Il avait trouvé une distraction, en jouant des tours, un peu comme son vampire de coloc, parfois à son insu, possible qu'il participait à ses forfaits. Va savoir. Il haussait les épaules. Alors qu'il récupérait sa boisson, parfaite ; rien à redire. Il souriait. Il allait s'amuser ici. Ça oui. Et mieux la soirée ne faisait que commencer. Il pourrait faire un crochet pour embêter les gens en partant.

« Voilà qui est parfait. Je suis satisfait. »

Si en plus, il participait au futur chaos, il signait des deux mains. Alors qu'iol buvait ce sourire sadique qui le caractérisait, il pouvait les clients. Le patron. Il l'avait vu ? Il l'espérait... Il le saurait bien assez tôt.
Codage par Libella sur Graphiorum

Terminé #3 le Mar 2 Mai 2017 - 4:43

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1694-eden-la-science-est-un-art http://www.peekaboo-rpg.com/t1733-eden-wsh

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire

PROUT

Stupeur et tremblement, sans Amélie Nothomb, alors que Pom Warren voit mon jeune invité rencontré quelques jours plus tôt entrer dans le bar. Quelle réaction excessive. D’un mouvement brusque et presque bestial, il s’approcha de l’homme qui venait d’entrer pour dire d’une voix souriante et pourtant nettement enragée : « Dégagez d’ici. »

Voilà qui est surprenant de la part de mon jeune ami. Il est de nature sociable et je suis le contraire. C’est bien rare que la situation soit inversée. En marchant, plus rapidement que je le voudrai, je me dirige jusqu’à lui, pose ma main sur son épaule et dit : « Il est mon invité. Laisse-le en paix et apporte-lui sa bière …. » Le regard de l’intersexuel ne me laisse rien présager de bon, aussi, je rajoute d’une voix ferme en français, pour qu’il comprenne bien « Et pas de potion dans le verre. »

J’ai le temps d’entendre Pom siffler, en direction de mon invité : « Dégage de là. » Il est si impulsif. Ce n’est pas mon cas, alors que je pose ma main sur sa nuque pour l’attirer à moi et susurrer à son oreille : « Vas prendre une pause, Jean va te remplacer. Si des clients spéciaux arrivent, je m’en occupe. »

Car voyez-vous, les accès aux zones privés, pour le moment, il n’y a que Pom, Dadine et moi-même qui pouvons les ouvrir. Je n’ai pas encore assez confiance en Jean pour ça, surtout qu’il passe son temps à râler sur le boulot. Il faut dire que du boulot, il y en a et Pom le dit, alors qu’il retourne derrière le bar après m’avoir marmonné un « c’est bon, je vais rien lui faire à cette chienne de bâtard. »

Le plus étrange, c’est qu’il est toujours plus poli que moi, et que pourtant, ses insultes me semblent toujours particulièrement mauvaise. Après, je ne parle pas assez bien français pour juger si c’est diffamatoire ou non. En tout cas, il retourne derrière le bar et fait apporter la bière que je prends en même temps que je fais signe à Maxence de me suivre.

Le nécromancien à la chevelure rouge ne regarde pas dans notre direction, je le soupçonne d’éviter de retenir sa colère pour ne pas nous la transférer. Il est préférable. La seule fois où il m’a contaminé, il l’a plutôt mal vécu. Nous passons derrière le comptoir,  dans un petit bureau où une bibliothèque prend tout le mur situé derrière. Après, un bref moment, la bibliothèque s’ouvre.

Ignorant les paris qui ont lieu sur les tables aux multiples jeux et les odeurs suspectes émanant d’autres pièces, je le guide vers mon bureau tout droit sorti d’un film de mafieux. Je suis un vrai adepte de cinéma que vous-vous. Je m’assois, un verre de whisky déjà à ma place.

« Je sens que tu boues d’impatience et tu tombes bien, jeune loup. Toutefois, ménage encore un peu ta force. C’est enrageant mais crois-moi que ça vaudra la peine. »


Puis du bout des doigts, je sors une potion. C’est une potion pour devenir plus petit qu’un chat et je demande à l’homme : « Aujourd’hui, dans un lieu qu’ils pensent être secret, des chefs de la Cosa Nostra, des Gomorra et des mangemorts s’entendent pour causer l’arrestation de plusieurs femmes des Red. Pour s’entendre, ils ont ramené de quoi se convaincre mutuellement. Des potions très rares. Cette mission est bien plus compliquée que celle où tu m’as croisé la première fois. Il nous faudra infiltrer l’ennemi, tu devras leurs faire comprendre clairement que seule la peur les atteindra s’ils s’en prennent aux femmes et on va tirer leurs matos. Pour ton payement, en plus de l’amusement que je te fournis et la certitude de finir sous terre si tu te fais attrape, tu veux quoi ? »

Terminé #4 le Mar 2 Mai 2017 - 10:47

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
le petit poucet


Le nécromancien aux cheveux bleu pouffait alors que Pom, ce cher Pom venait à lui. C'était presque trop beau pour être vrai. Sa haine teintait sa voix. C'était tellement plaisant de l'entendre. Il En voulait plus. La colère se lisant dans ses yeux. Maxence lui souriait, il regardait ce gars. Si ce dernier le cherchait, il aurait ce qu'il désirait et plus si affinités. Ou pas. Mais le gars étrange tentait de calmer sa victime. Par pure provoc, il lui envoyait un baiser au serveur aux cheveux écarlates. Il voulait vraiment le voir partir de ces lieux. Lui qui devait rester ici se ferait un malin plaisir de jouer avec les pieds de son homologue français. Mais le type semblait contrôler un peu le chien fou. Il partait, non sans un regard haineux qui faisait plaisir à l'ancien jeune nazi.

Mais le jeu ne durait pas trop prenant sa boisson, il suivait Eden, le chaton, comme il le surnommait. C'était lui le chef de cet endroit. Il n'était pas souvent passé derrière un bar pour une raison aussi importante qui l'occupait aujourd'hui. Souvent pour des potions, parfois pour des faveurs physiques. Il voyait ce monde noir, des gens pariant de l'argent, la cigarette au bec. Il regardait cs derniers bien tenté de leur envoyer une illusion de son cru. Il arrive au bureau, il n'attends pas trop qu'on l'invite pour s'installer nonchalamment sur la chaise. Il parlait, commençait à rendre son discours important. Ce qui faisait rire Maxence. Mais il pouffait juste. Écoutant ces mots. Ils seraient important pour la suite. Des gens se rassemblaient pour faire tomber les femmes. Certaines se disant Red. Un nom qui ne lui était pas si inconnu que ça. Ces araignées tissaient leur toile en silence. Il souriait, la mission sentait le danger à plein nez. Il se frottait les mains.

« Je n'ai pas peur, ni d'elles, ni de me retrouver en compagnie de mes amis les vers. Tu compte sur mes illusions pour m'infiltrer ? »

Il pouvait très bien changer d'apparence selon son désir, gardant son illusion, il apparaîtrait sous les traits d'une autre homme ayant sa stature, mais bien différent de lui. Impossible de voir que Maxence était derrière tout ça. Il jouerait son rôle jusqu'à la fin. S'amusant de voir ces hommes réagir négativement quand il montrerait la peur. Pour ça, il avait l'illusion parfaite e quoi rendre malades les mafieux et les policiers trahissant le monde du bien pour sombrer dans les ténèbres. Il demandait ce que je voulais après ça ?

« Hum... J'aimerai un moment avec Pom, je suis sûr qu'il sera plus que ravi de m'avoir à sa portée... Je plaisante, quelques ossements me suffiront. Je suis votre homme, chaton. »

Il tendait la main signe de son accord.
Codage par Libella sur Graphiorum

Terminé #5 le Mer 3 Mai 2017 - 1:09

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1694-eden-la-science-est-un-art http://www.peekaboo-rpg.com/t1733-eden-wsh

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire

PROUT

Les raisons qui opposaient cet homme à Pom Warren ne me regardaient absolument pas. Je protège la famille de mon ami et ce dernier depuis de nombreuses années, toutefois, je ne suis pas du genre à croire qu'il est tout blanc dans les conflits qu'il peut avoir avec autrui. Il est certain que j'empêcherai qu'il tombe en poussière - au point de venir à l'agence pour découvrir qui essaye de le faire - mais pas au point d'interférer dans mes affaires. Qu'il supporte le jeune loup fou, car sa présence dans les lieux avait toute sa raison d'être. N'est-il pas plus anarchique que le fou lui-même ?

Sa certitude et son absence de peur me font clairement comprendre qu'il est l'homme de la situation. Certes, je pensais utiliser les pouvoir de Pom pour effrayer l'assemblée. Une illusion pourrait tout aussi bien faire l'affaire, peut-être même davantage. Encore faut-il que le jeune loup parvienne à la maîtriser. Si toutefois, comme sa fébrilité le laisse présumer, il a vraiment retenu son pouvoir ces derniers jours, il devrait de lui-même ressortir plus puissant que jamais. C'est en retenant le diable, qu'il envahi vos nuits et vos rêves.

Je lui demande ce qu'il veut et sa réponse me surprend. Une plaisanterie sur Pom Warren, puis la demande de quelques ossements. Seulement. Il me plait vraiment, celui-là. Il ne recherche ni la fortune, ni la gloire. Juste le plaisir. J'aime ça. J'aime vraiment ça !

Je souris de manière carnassière alors que je lui sers la main. « Je suis d'accord pour les deux en fonction de la réussite de la missions. Quelques ossements et Pom, à la condition évidemment que vos petites querelles ne l'empêchent pas de venir travailler ensuite. »

J'avoue surtout que de toute façon, il va falloir que Pom apprenne à faire avec ce type. Qu'il le veuille ou non, si cette mission fonctionne, je compte bien embaucher plus régulièrement cet illusionniste. Et rien ne peut être aussi radical que deux nécromanciens dont l'un manipule les sentiments et peut créer de la matière et des illusions avec ; et un autre qui peut créer des illusions qui font naître des sentiments. C'est radical et terriblement dangereux.

Je me suis levé pour sortir un plan de la ville. Je tapote sur un bâtiment, avant de changer de document pour montrer les lieux. C'est un gros bâtiment de style ancien. Les lieux sont surveillés aux entrées. Il n'est pas question de forcer le passage. C'est trop dangereux de se confronter à une centaine d'hommes. Je ne suis pas cinglé, contrairement aux deux autres hommes. Et excepté pour sauver l'un des miens, je ne me jette pas dans la gueule du loup.

« Je vais te faire rentrer dans le bâtiment. Une fois devant la porte de la réunion, je ne pourrai pas y pénétrer. Il te faudra t'introduire sous la porte, sous une forme réduite - d'où la potion que j'ai dans les mains - utiliser ton pouvoir et te préserver en te rendant à la bouche d'aération située ici. »

Je tapote sur le document et montre un endroit clairement identifiable, mon pouvoir à moi c’est ma capacité à retenir chaque élément d’un lieu,

« Si tu es en difficulté, il te faudra me téléphoner. J'interviendrais autant que je peux. »


Autant que je peux signifiant que si la cause est perdue, je le laisserai à leurs mains. Les formalités sont terminées. Il est temps pour nous de nous hâter. Je lui fais signe de m'accompagner. A dire vrai, j'ai acheté cette potion à un nécromancien, mais je ne sais pas si les effets durent exactement deux heures - et je ne sais pas non plus si les vêtements rétrécissent avec. J'espère pour ce type que c'est le cas. Je m'amuse, je m'amuse ! Allons.

Je le dirige dans les lieux, passe dans un long couloir et parvient jusqu'à un garage de motos et de voitures. Je le fixe :

« Si tu sais conduire, prends celle que tu veux. Sinon, mets-toi derrière moi, et laisse-toi faire ! Même si je me doute que ce n'est pas ton genre. »


Terminé #6 le Mer 3 Mai 2017 - 19:10

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
le petit poucet


Le nécromancien avait des tas d'idée pour s'amuser comme un fou en créant le désordre. Ce type n'avait en aucun cas à savoir son plan. Il jouerait finement et moins les gens étaient au courant, plus le plan pouvait fonctionner comme bon lui semble. Mais ce qui le surprenait un peu, il avait pris son désir pour son homologue au premier degré. Il n'était peut-être pas sensible au second ou au troisième degré qui était parfois très agréable à manier pour Maxence. Il devait juste le rendre entier. Il lui chercherait un peu les poux et répondrait à sa violence s'il se faisait frapper. Ce qui, disons-le, était le plus probable d'arriver.

Il sort un plan de la ville, que le français regarde avec attention. Il pointait un endroit, sûrement là il devait jouer les filles de l'air. Même si il était un homme. Cette réflexion le faisait rire. C'était un moment léger comme il n'en avait que peu.

L'homme qui l'avait conduit indirectement dans ces lieux exposait le plan, ficelé. Il fallait s'y attendre de chaton. C'était le genre de personnage consciencieux. Il devait utiliser son don et une potion. Il se grattait le menton, puis, il avait un éclair de génie, il savait en quel bête il ressemblerait. Personne ou presque ne résistait à un chat. Il prendrait une couleur assez proche de la sienne. Il serait pas bien grand, donc un jeune chat, pas tout à fait adulte. Parfait. Il mettait même une sortie de secours à disponibilité, comme c'était charmant et attentionné de sa part.

« Merci chaton, je prendrais ce qu'il faut pour réussir cette mission. »

Pour joindre les mots à l'action, il prenait la fiole de potion. La secouant avec un air intrigué. Il fallait qu'il passe cette licence, il avait tellement de choses à apprendre de ce qu'il était devenu. Ça oui. Il savait ce type dans son plan. Il n’était pas bien loin son bâtiment, enfin, c'est qu'il croyait... Il pourrait partir sur sa belle moto, après. Il avait hâte d'y être. Marger les types un peu. Sa machine infernale était rapide, mais classe.

Mais il arrivait au parking, il voyait tout un tas de motos. Oh bien. Il souriait.

« Je vais prendre une moto, même si je préfère la mienne, c'est avec elle que je suis venu uici, mais vaut mieux être discret. Tu as de belle machines... »

Maxence regardait avec ses yeux, touchait à peine. Il pendrait celle qui lui plairait le plus. Il noire et des jantes en chromes lui tapait dans Longueuil, mais pour la discrétion, il repenserait. Il optait plus une totalement noire pour le coup. Elle devait en avait dans le ventre. Malgré son look qui faisait penser à un ninja.

« Celle-ci sera du plus bel effet pour notre mission. »

Sans se poser plus de question, il chevauchait l'engin. Ses mains et ses pieds trouvait très vite ces repères. Il adorait ces petites merveilles. Les voitures ce n'était tellement pas sont truc. La moto c'était bien mieux.

« Je crois que je suis paré à vous suivre. »

Il avait pas le look de motard et portant il en était un.
Codage par Libella sur Graphiorum

Terminé #7 le Sam 6 Mai 2017 - 14:51

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1694-eden-la-science-est-un-art http://www.peekaboo-rpg.com/t1733-eden-wsh

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire



Fluctuante tendance des mythes précaires de ceux qui font le monde. Le héros d’hier est l’ennemi d’aujourd’hui, le monstre d’Antan le dieu de maintenant. Le vice remplace la vertu. Autrefois décrié pour ses attitudes, il était désormais tout aussi commun qu’un entre. Le sarcasme remplace la plaisanterie, la cruauté teinte les taquineries et les adolescents terminent dans le monde des morts transpercés ou lapidés par les paroles d’autrui où nul n’assume sa responsabilité.
Fallait-il s’étonner que des êtres comme Maxence ou Eden puissent naître de l’humanité. Ils se voulaient prédateurs. Ils n’étaient que des pions dans un système où seul l’échec est l’aboutissement. La mort n’est jamais une victoire.

A mes yeux, tout désir dit même dans le sens de la plaisanterie est un désir voulu. De toute façon, je n’ai pas de quoi m’inquiéter en ce qui concerne Pom face à cet homme. Il avait assez de bon sens pour savoir se protéger des dangers et Pom était espion depuis tellement longtemps qu’il devait lui-même avoir oublié qu’il n’était pas né en trafiquant pour autrui. Je ne sais pas si je surestime mon compagnon, mais je considère que quoiqu’il arrive : il parvient toujours à s’en sortir. A l’exception du jour de sa mort, entendons-nous. Le jour de la mienne avait été d’un banal et d’un ennui révoltant. Ma vie l’avait été.

Même si à mes yeux l’apparence réelle de Philip était davantage séduisante que cet aspect pseudo masculin qu’il abordait, je devais reconnaître que mon employé était distrayant dans sa combattivité. Tout autant que cet homme d’ailleurs, qui ne voulait rien lâcher et cela se sentait. J’apprécie les gens tenaces. C’est une vertu rare. Tant qu’ils ne vont pas trop loin. Avoir de l’obstination, j’accepte. Dépasser mes propres limites, je l’admets beaucoup moins.

Nous voilà chevauchant nos montures mécaniques, les cheveux aux vents pour ma part, un sac par-dessus l’épaule et la vitesse avec nous. Etre motard va bien à ce type. Les gens qui sont fous devraient tous avoir une moto. C’est obligatoire et de rigueur. Je suis passionné par les motos !  Si je n’étais pas l’héritier Indentshi, je prendrais un garage en centre-ville, et je ne ferai que de la réparation de bolides. Je peux passer des heures sur leurs mécaniques. J’adore sentir leurs fuselages, voir les améliorations possibles, les démonter et les remonter. Les conduire me procure une sensation de vide et de joie intenses et mélangées. Parfois, dans le monde des vivants, je prends une moto et je roule, je roule et je roule encore. Sans chercher à m’abreuver, sans chercher à savoir où je suis. Je me contente de rouler en appréciant le moment tout en espérant qu’il ne s’arrête jamais.

Nous voilà à une rue du bâtiment Un bâtiment qui a plusieurs étages, divers gardes et qui ne demande qu’une chose : à nous bouffer tout cru. J’adore cette excitation du terrain. Je sors de ma poche la petite bouteille contenant la potion de rapetissement et je la donne à l’homme.

« Une fois petit, je te rangerai dans ma poche et je te jetterai devant la porte. Puis, j’attendrai au parking de l’angle de la 5è. Tu as deux heures. Sans nouvelle de toi, je me tire. Et je suis déjà généreux car c’est ta première mission. »

J’ai conscience que je demande une grosse mission pour un type que je viens de rencontrer et en qui je ne sais pas si je peux faire confiance. Seulement, voilà, je me fais confiance et j’ai confiance en mon instinct. Si ce dernier me dit que ce type est capable de faire des miracles et qu’il ne me trahira pas, j’ose espérer que j’aurai vraiment raison. Sinon, j’aurai tout le loisir de me venger. Et aussi bons que soient ses tours de passe-passe, si je deviens son ennemi : il en gardera des séquelles à vie.

La vraie question que je me pose est davantage liée à son pouvoir et aux risques à l’intérieur. Si je prends la peine de rester, c’est pour m’assurer que je puisse l’aider en cas de problème. Je ne suis pas un fils de salaud, - enfin techniquement, si, vu que mon père est lieutenant chez les mangemorts. Je n’abandonne un homme que quand le risque est trop grand pour le sauver. Sauf, mes potes. Eux, même s’il faut kidnapper Akio et le jeter à une horde de fans hystériques pour qu’ils s’arrachent sa peau, je le ferai !

Je dois avouer un point sur lequel se trompe cet homme : je ne suis pas le protagoniste de cette histoire. Comme tous les autres d’ailleurs. Je ne suis pas l’acteur principal de la pièce de théâtre qui se joue. Je ne suis qu’un acteur secondaire. Certes, j’ai une fonction qui peut s’avérer important, mais ce n’est jamais mon histoire qu’on raconte. Ce sont les leurs. Pour savoir qui je suis, il faut savoir qui ils sont. C’étaient leurs embuches, leurs actions, leurs décisions qui venaient frapper à ma porte et me maintenait dans le récit. J’en ai toujours eu conscience. C’est une décision qui a été prise bien avant ma naissance : j’aurai un rôle à jouer et c’est ce rôle que je devrai tenir. Qu’importe les choix que je puisse prendre.

Il me reste à attendre que cet homme prenne la potion. Va-t-il se dégonfler ? C’est possible. Il est toujours possible de faire marche arrière. Il en a encore la possibilité.

Terminé #8 le Sam 6 Mai 2017 - 17:31

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
le petit poucet


Si rouler en moto ne posait aucun souci à Maxence, il en savait rien pour l'autre. Il le laissait ce dernier se débrouiller. Il était l'homme avec des motos dans son garage. Ce n'était pas pour décorer. Loin de là. C'est après une route agréable qu'il arrivait à l'endroit prévu ou presque. Il devait prendre une potion, puis il se ferait balancer comme un malpropre. Il grimaçait. Il n'aimait pas trop le principe d'être lancé comme un vulgaire objet. Il était plus que ça. Il avait deux heures à part ça. C'était un temps à la fois court et long tout dépendait de son utilisation. Il lâchait un soupir.

« Me balancer, quelle délicatesse rare de ta part, chaton. Je vais m'arranger pour me servir de ma veste comme d'un parachute. J'ai bien fait de la mettre celle-là. Mais j'étais partant pour cette mission, je devrais me débrouiller. Avec ma petite taille nouvelle ça devrait le faire. »

Maxence bien que râleur, prenait la potion et la buvait sans trop en dire plus. Il sentait la sensation de fourmillement s'étendre sur ton son corps. Il filerait sans lui, mais il aurait une moto pour rentrer, ça il l'oubliait, même abandonné par ce type, il avait un moyen de s'échapper. La sensation se multipliait, elle n'était pas très agréable. Puis s'arrêtait, c'est là que le monde changeait de perspective. D'un homme relativement grand, il était devenu tout petit, il se mettait tout de suite dans la situation. Il mettait sur lui une illusion de petit chaton. Pour rire un bon coup avant de se faire jeter. Il faisait ceci.

« Miaou ? »

autant dire que Maxence pour le coup était assez convaincant. Avec ses petites jambes il s’approchait du point où serrait le cou de l'animal. Il savait exactement ce qu'il avait créé comme illusion. Il commençait à bien connaître les limites de ses pouvoirs, l'air de rien, sauf qu'au lieu d'un joli chartreux. Max était un chat écaille de tortue. Il se retrouvait dans un plan qui le dépassait encore menacer quelqu'un n'était pas quelque chose de bénin. Il devait en plus agir avec un temps plus que limité. Il souriait, il allait bien s'amuser.

« Franchement, quel homme horrible tu fais, jeter un chat si mignon que moi. Je suis déçu. »

Maxence préférait le prendre avec humour sachant qu'il devrait se contenter de Miaou après s'être réceptionner comme il le pourrait.
Codage par Libella sur Graphiorum

Hrp:
Ton codage bien que joli m'a un peu casser les pieds, j'aime bien relire plussieurs fois la rep de l'autre pour répondre. Pardon *s'incline*

Terminé #9 le Dim 7 Mai 2017 - 22:37

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1694-eden-la-science-est-un-art http://www.peekaboo-rpg.com/t1733-eden-wsh

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Masculin
× Age post-mortem : 969
× Avatar : Trafalgar Law - One Piece
× Pouvoir : Vampire : Groupe A+
× Appartement : Van Gogh
× Logement : Envie de boire un verre ?
× Métier : Malfrat, enquêteur, protecteur. Propriétaire du Bchobiti.
× Communication : 090-1333-3999
× Péripéties vécues : 521
× Øssements 995
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 10/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Pom Warren
vampire



L’histoire s’écrivait par des actions inconsidérées. On aime à croire que les guerres, les paix et les changements sont le fruit de conspirations, de réactions, de réflexions. En réalité, c’était souvent une hasardeuse suite d’action conduit par des choix totalement primaires et irréfléchis. Survivre, c’était improviser. Les deux hommes risquaient bientôt de s’en rendre compte.

Le changement de l’homme est impressionnant. Petit à petit sa forme se réduit, se transforme et il finit par avoir la taille d’un enfant, puis d’un nourrisson et enfin d’un jouet de plomb. L’illusion me frappe, alors qu’un chat miaule. D’ordinaire, je n’aime pas qu’on manipule mon esprit. Cette fois-ci, j’ai un rire franc. Il est amusant ce jeune loup. Dommage qu’il ne sache pas encore contrôler ses éclats d’humeur. J’ai l’impression d’être un vieux chien qui doit être accompagné d’un jeune chiot. C’est usant, mais plutôt stimulant. Et ; son attitude est d’autant plus plaisante qu’il me distrait. Je présume toutefois que je ne pourrai pas l’employé autrement que de temps en temps et qu’il ne ralliera pas mon camps. Il n’a pas l’air prêt à appartenir à un groupe. Il doit craindre d’être manipulé et trompé. Je peux le comprendre. Je n’aimerai pas l’être non plus.

Mes doigts attrapent l’homme, sous sa forme de chaton et je murmure pour ne pas que ma voix ressemble à un cri. « Sois sage. » Là à cet instant, je pourrai refermer les doigts et le briser en mille et un morceaux. Je pourrais le briser mais ça ne m’effleure pas. Je ne suis point un psychopathe ou un sociopathe. Je suis un homme de science. Un médecin, dans certain cas.

J’ouvre une boîte d’allumette et alors que l’homme continu de réduire – il n’aurait peut-être pas du boire l’intégralité de la potion – je l’enferme dedans. N’essayez pas d’utiliser ce moyen pour franchir la porte de l’autre monde ; vous seriez détecter par les sens particulièrement fin de leurs quêteurs et vous auriez le droit à un séjour en isolement. Ceux qui l’ont tenté pourront le raconter.

Je referme la boîte, laissant l’homme dans l’obscurité et je la range dans ma poche, à côté de mon sachet de tabac et de mes feuilles à rouler. Je m’engage en direction de l’immeuble. Devant deux hommes me fixent, hésitent puis me saluent. Je leurs montre mes papiers. Ils semblent d’autant plus hésitant. Parlant dans l’oreillette. Quelques mots échangés en serbe et les voilà rire et me laisser rentrer.

L’immeuble est très occidentalisé, je n’apprécie pas. Face à l’ancienneté de mon propre bar, la nuance est visible et particulièrement révoltante. Je franchis le seuil, discute avec l’hôtesse d’accueil et  me dirige vers l’entrée des étages : un ascenseur dernier cri. Là, les choses se compliquent. Un groupe d’hommes sont devant l’entrée et ne souhaitent visiblement pas me laisser passer. A l’air patibulaire et habillés en costumes sombres, ils portent des oreillettes et des armes d’immobilisation.

L’un des hommes que j’identifie comme étant le chef de cette petite bande de malfrat faisant office de vigile tend la main pour me faire signe de ne pas aller plus loin.

« Monsieur Idenshi, l’accès aux étages est réservé aujourd’hui. »

Ce nom de famille me colle à la peau plus violement que la glue d’Alex Fletcher colle les objets pour ses fantaisies humoristiques.

«  Indentshi, corrigeai-je, agacé qu’on emploi un vieux nom depuis longtemps changé, je dois accéder aux étages.
- Vous avez refusé l’invitation à la réunion.
- Je n’ai pas répondu, corrigeai-je, et je ne m’y rends pas je vais simplement dans salle C récupérer un dossier,
- Vous ne pouvez pas.
- Je peux. Et vous allez m’y conduire pour vous assurer ainsi que je ne les dérange pas.
- Mais …
- Soit vous m’accompagner, je prends mon dossier et je pars sans esclandre. Soit, vous faîtes appeler votre supérieur, je fais entendre mon statut, vous êtes renvoyé, je prends mon dossier et je pars. Ne m’obliger pas à parler. Vous savez que dire des mots me rend de mauvaise humeur. »

C’était totalement faux. C’était une vieille rumeur dans le monde souterrain qui disait que j’étais un mec peu bavard. En réalité, je parle beaucoup. Je considère juste que je n’ai pas à trop en dire quand il n’y a pas à le faire. Le type hésite encore. Je peux comprendre. Je suis connu pour ne pas être un grand admirateur des groupes au-dessus. Il accepte toutefois. Il n’a pas le choix. Il sait qui je suis et je le sais aussi. Il fait signe à trois types de m’accompagner. Une fois dans l’ascenseur, l’ambiance est glaciale. Ils doivent se demander quel mauvais coup je prépare. Je me contente d’envoyer des messages avec mon téléphone. Ils semblent hésiter à coup d’œil à me l’interdire, mais visiblement, ils ne peuvent pas.

J’informe simplement le jeune loup que c’est bientôt le moment. J’accède devant la porte de la réunion, ils me collent et surtout : devant la porte deux gros nécromanciens semblent surveiller l’entrée. Et merde. Ils abusent. Je continue d’avancer. Je rentre dans la salle C, récupère un dossier – important – et je sors. Je laisse la boîte d’allumette là. Je ne peux pas le jeter devant la porte. Les deux autres me suivent de trop près et les gros vigiles sont dangereux.

Désormais, tout est lancé et je ne possède plus de cartes à poser. Enfin, pas qui soit diplomatique.

Ils me pressent à partir, visiblement mal à l’aise par ma présence. Je m’y presse peu, allumant ma cigarette, rejoignant l’ascenseur. Puis, me voilà sur le parking.

A toi de jouer, jeune loup. Espérons que je ne sois pas déçu.



nda:
Note : J'essayerai de changer mon code rapidement, désolé >_<. Je m'essaye simplement au codage.

Terminé #10 le Lun 8 Mai 2017 - 10:06

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
70/100  (70/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 787
× Øssements 239
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
le petit poucet


Maxence souriait, il avait pris l'apparence d'un chaton aux yeux de tous, il aimait trop ça pour se défaire de l'illusion. Il trompait tous le monde. Il pouffait quand cet homme lui ordonnait de rester sage. Il faisait la moue. Maintenant il était assez petit pour entrer dans une boite d'allumette. Il changeait d'illusion, un papillon serait plus qu'adapté à sa nouvelle taille. Bien qu'il serait incapable de voler. Il pouvait faire croire l'inverse à ceux qui verrait l'animal. Que serait un papillon s'il ne savait pas voler. Il était enfermé, mauvais point pour cet homme, bien qu'il n'avait contre le fait d'être enfermé, il n'aimait pas trop y rester. Il ne savait pas combien de temps, l'obscurité l'entourait. Il pouvait entendre la rumeur des conversations. Il pouffait discrètement en entendant le nom de famille de ce gars. Il était aussi question d'un dossier, mais le garde n'était d'accord. Il avait un plan pour mettre le chaos sur les gens. Cette discussion n'était pas tombée dans l'oreille d'un sourd. Puis, il était bousculer. Puis plus rien, on l'avait déposé. Quelle gentille attention.

Toujours petit, il se défaisait de sa prison de carton pour retrouver sur une table. Il était aux yeux un papillon, avant de trouver le jeu trop dangereux, ils pouvaient chasser l'insecte. Il se retrouverait les os brisé. Il devait être discret. Donc pour ça disparaître. Il grimpait sur un des gardes ; plus pratique pour lui de retrouver dans la salle qu'il fallait. Il tombait en pleine réunion. Il pouvait voir le regard serré des hommes autour de la table.

« Il faut mettre fin à cette organisation de femmes. Le pouvoir ne revient pas. Puis on doit leur montrer que notre organisation est la plus forte... »

Maxence réduit souriait avant de mettre en marche son plan, il n'était plus qu'un esprit, une voix plus grave que celle qu'il avait. Mais elle emprunterait sa façon de parler. Il parlerait anglais. Il se frottait les mains.

« Quelle mauvaise idée vous avez là, monsieur le mafieux...
-Qui ?
-Je suis ton cher ancêtre, celui par qui tout a commencé, je me souviens de ton père en couche-culotte sur mes genoux... Mais passons. T'en prendre à ses femmes n'est pas une bonne idée, elles sont féroces. Dois-je te rappeler ce qu'elle fait à un de tes hommes ?
-Mais ancien chef...
-Je peux te hanter, mon cher descendant. Je peux te montrer les images de ce que tes actions auront comme conséquences en me servant de mes erreurs. Je suis tombé moi aussi, ma poussière a nourri la rivière Sumida. La prochaine fois, c'est ton tout réfléchit un peu. Ah j'oubliais, des armes vont disparaître, ça sera mon paiement. J'avais besoin de l'argent contenu dans certaines d'entre elles pour revenir... »

L'homme regardait partout, pour mettre un point final à son illusion, il faisait une courant d'air froid sur cet homme, puis claquer la porte. Bien sûr, elle était déjà fermée. Mais son coup avait fonctionné. Il entendait hurler. Il grimaçait, le son était plus fort sous sa petite taille. Il s'accrochait à un type qui fuyait en hurlant. Il n'aurait plus de tympan. Heureusement qu'il était têtu. Car sinon, tenir sur ce type serait bien compliqué. Maxence sentant l'air frais sur lui. Il lâchait le type. Il ne savait pas combien de temps. Il était resté. Mais les fourmillement sur lui. Indiquait qu'il avait jouer à court. Grimper sur un type, le laisser aller dans la salle de réunion, descendre de cet homme et mettre en place son illusion. Ce n'était jamais mince affaire. Bien sûr pour mettre une cerise sur le gâteau, il avait mis une illusion à retardement dans la tête des hommes. Leur sommeil serait bien agité. Il retrouvait lentement et sûrement sa taille. Heureusement que tout avait rétrécit avec la potion. Il se sentait un peu étourdit.

« Je vais me payer un de ces mal de tête... »
Codage par Libella sur Graphiorum