Terminé #16 le 26.05.17 0:04

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien






Le bout de la plume se posa sur le bavoir tâchant le papier de ronds noirs de plus en plus petit. Puis, le bout de la plume se posa sur un parchemin jaunit et commença à former des cercles arrondis, des courbes, des lettres, des mots et des phrases. Puis des paragraphes entiers. Des tonnes et des tonnes de paragraphe. Le bavoir devin noir, l’encrier se vida, et le parchemin devint un ouvrage de feuillet, un livre sans couverture. La cire de la bougie l’éclairant s’écoulait, et elle ne fut bientôt qu’un tiers d’elle-même.  Enfin, la plume se reposa sur l’écritoire. La main aux ongles noircis attrapa l’ouvrage, le souleva, et le positionna au-dessus de la flamme de la bougie. Le papier se noircit, se grisa de cendre, une forme arrondie naissante, avant que la flamme ne vienne brûler. La main jeta l’ouvrage dans un papier arrondi et Pom Warren se redressa dans un bâillement. Il y a des histoires qui sont faîtes pour être écrites sans être lues.

Les yeux plongés dans ceux de la jeune femme, Pom Warren se recula légèrement puis hocha doucement de la tête. Il n’avait pas disparu. Une part de lui-même en était soulagée – et une part de lui-même en était déçue. Un soupir, un soupçon, un doute, au fond de lui-même qu’il chassa du même sourire qu’il avait perdu le temps d’un instant et qui revint naturellement sur son visage. Son sourire était un automatisme, il ne le perdait que rarement, et lorsqu’il le perdait, il ne tardait pas à le retrouver. Parce qu’il pensait sincèrement que c’était une manière de garder la chaleur du soleil, la lumière des étoiles et la joie en lui. Comme les mots qui se brûlaient dans la corbeille en métal, provoquant une fumée épaisse, son sourire brûlait la peine dans la corneille de son âme. L’oiseau pouvait croasser autant qu’il le voulait, Pom ne comptait pas le laisser s’envoler. Ni ce soir, ni jamais.

Il retira son sweat à capuche pour lui tendre, espérant qu’il ne disparaisse pas : davantage pour elle que pour lui.

La pluie ne s’était pas vraiment calmée, pourtant il retourna à la table, attrapa son sac et l’enfila.

« Je dois y aller, et tu dois rentrer. Te reposer. Te voilà nécromancienne, Etsu. »


Il hésita, brutalement, puis il sourit. Peut-être qu’Etsu pourrait aider Ael. Peut-être qu’Ael pourrait aider Etsu. L’une et l’autre avaient maintenant le même but. Pas celui de chercher à maitriser leurs pouvoirs – ça elles le devaient comme tous les nécromanciens, ce n’était pas aussi unificateur – le but de savoir quoi en faire. De leurs trouver une utilité. Bien que Pom n’avait aucune idée de ce que pouvait apporter le fait de désintégrer des objets.
L’homme était toutefois convaincu que les pouvoirs avaient une raison d’être. Pour lui, il ne comprenait pas non plus – mais dans le fond, il pensait qu’ils étaient là pour l’aider à comprendre le monde l’entourant. L’autiste atypique avait conscience que sa vision du monde était altérée – c’était le cas pour chacun. Ressentir les émotions des autres pouvait peut-être les aider à les comprendre.

Il ne comprendrait pas cette femme. Il ne comprenait pas les autres. En réalité, obtenir la possibilité de ressentir leurs émotions ne lui permettait pas de comprendre les autres. Il ne pouvait pas. Car il n’était pas eux. C’était peut-être préférable. Peut-être que si on comprenait vraiment ce qu’étaient les autres, on n’oserait plus être nous-même.

IL hésitait toujours, mais il ne pouvait pas rester. « Si tu as besoin, tu me trouveras facilement. D’accord ? Si t’as besoin de parler à quelqu’un qui ne soit pas un ami, je suis ton homme. Mais là, tu devrais rentrer chez toi … avant de mourir de froid. »


Objets utilisés

Terminé #17 le 26.05.17 12:53

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1015
× Øssements 296
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1015
× Øssements 296
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Sad Clouds
in the grey sky
i need something...

     Dans un hochement de tête et un acquiescement silencieux, la jeune femme attrapa prudemment le sweat-shirt du jeune avant de le passer sur ses épaules. Dans un miracle déconcertant, le vêtement ne se volatilisa pas, Etsu pouvant rabattre la capuche détrempée sur sa tête afin d'être protéger une minimum du froid et de l'averse. Cela ne servait plus beaucoup grand chose à présent, elle était bien partie pour rester cloué au lit toute la semaine mais au moins, elle ne sentait plus les larmes du ciel s'abattre sur son crâne. C'était bien plus réconfortant, plus sécurisant, plus rassurant.

Le jeune homme récupéra son sourire, lui réchauffant quelque peu le cœur bien qu'elle sentait qu'il n'était rien d'autre qu'une façade. Au moins, ainsi, la situation semblait bien moins critique qu'elle ne l'était jusque là, le nœud dans son estomac se dénouant lentement. Cependant, bien des choses restaient inconnu sur son pouvoir. Que pouvait-elle réellement désintégrer ? Jusqu'où pouvait-il aller ? Pouvait-elle faire disparaître des gens ? Un frisson lui glaça le sang alors qu'elle tentait de faire partir cette pensée. Elle ne devait pas se dire ça. Pas maintenant, pas alors qu'elle se sentait légèrement mieux. Non. Elle devait rentrer. Elle devait l'écouter et aller se reposer. Elle penserait à tout cela plus tard.

L'averse ne se calmait pas et ne risquait pas de se calmer d'ici le lendemain. Il allait certainement pleuvoir jusqu'au soir, les gens sortiraient peu et le ciel resterait gris. Un jour morose en devenir que la nouvelle nécromancienne passerait dans son lit. Si celui-ci ne se volatilisait pas. Un sourire se dessina sur les lèvres de la japonaise, ses perles claires fixant le jeune homme devant elle. C'en était assez pour ce soir.

- Vous avez raison. Je vais rentrer.


Elle voulait le remercier à nouveau, lui dire qu'elle était reconnaissante d'être tombée sur lui ce soir-là, qu'il l'ait aidé. Mais elle n'en fit rien. Il devait assez bien ressentir ses émotions pour se rendre compte de son état. Le remercier davantage ne servirait à pas grand chose.

- Je ne sais même pas votre nom...

Ses doigts ne la picotaient plus trop, son cœur battait à un rythme normal. Ses cheveux et ses vêtements collaient à sa peau froide et ses chaussures étaient pleine d'eau. Il était tant de rentrer. Mais pas sans avoir eu une réponse à sa question. Pas sans savoir qui était cet agaçant personnage qui l'avait aidé. Après elle rentrerait, se calerait dans son lit et oublierait un instant ce soir. Avant de se réveiller avec ses pouvoirs et de s'inquiéter à nouveau. Juste un nom à mettre sur un visage. Pour mieux lui crier dessus lors de leur prochaine rencontre.

     notes: 450 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

Terminé #18 le 27.05.17 1:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1585
× Øssements 661
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien






Trempé de la tête aux pieds, Pom Warren regardait le ciel hurlait et criait sa peine, alors que son cœur était plutôt à rire et s’amuser. Cette rencontre de tantôt, il ne pourrait jamais l’oublier. Elle était si adorable, cette petite protégée. Dieu du ciel ! Il voulait devenir son ange gardien, lui qui n’avait que des vices, avait envie de protéger les ailes prudes et cette jouvencelle tenant fermement sur ses convictions. Peut-être que dans dix ans, cent ans, mille ans, ils deviendraient amis. S’il n’était pas poussière avant ça. S’il n’était pas encore en fuite dans un autre pays.

- Je ne sais même pas votre nom ...

- Je ne sais même pas votre nom ...

- Je ne sais même pas votre nom ...

Il répéta la phrase encore et encore. Elle l’amusait. Peut-être car elle n’était pas un danger. Peut-être, parce que comme pour Shirley, elle prenait le temps de lui parler, et qu’il prenait le temps de le faire. Elles l’apprivoisaient par leurs douceurs et l’absence totale de danger. Elle lui rappelait une brise d’été, une petite coccinelle rougeâtre et tellement délicate. Il voulait retoucher sa peau, mais comme on touche de l’eau, juste l’effleurer, effleurer le bout de ses doigts. Revoir les lumières vertes. Les voir faire disparaître mille parapluies encore ! Il voulait.

- Je ne sais même pas votre nom ...

Il rit encore, amusé, comme un enfant. Demain, il devait commencer un nouveau travail pour Eden dans un lieu de rencontre au temple. Etrange endroit, mais c’était toujours moins sordide que d’autres. Eden lui avait aussi dit qu’ils devraient se rendre au Dock.

Brutalement, le rire se stoppa et des larmes se mirent à glisser silencieuse sur les joues de l’apparent jeune homme qui ne l’était plus depuis longtemps. Chaudes, douloureuses, brûlantes, alors que l’émotion brutale de la peur d’Etsu lui revenait à l’esprit, mêlé à sa propre émotion. Du bout des doigts, il fit apparaître un saule pleureur au-dessus de sa tête, le protégeant ainsi de la pluie, puis un jeune loup qui se mit à hurler à la mort.

Il claqua des doigts, et arbre et animal disparurent. Un soupçon de frayeur : s’il ne parvenait pas à calmer ses émotions, ses sentiments, ses troubles, ses émotions, et ses pouvoirs surtout, il allait sombrer. Sombrer définitivement.

Rageusement, le drogué fit disparaître l’eau sur ses joues, riant à nouveau, alors qu’il se souvenait de sa voix, reprenant le ton du célèbre agent secret anglais, lorsqu’il avait : Pom, Pom Warren.

James, James Bond.

« … putain. »

Etsu aurait besoin d’aide. Ael avait besoin d’aide. Et il avait besoin d’aide. C’était promis. Demain, il irait voir Eden, Alex … non pas Alex … Shirley ? … Peut-être Shirley. Il irait voir quelqu’un, il demanderait de l’aide. Il se soignerait. Demain. Promis. Il ne sombrerait pas.

Il devait écouter les battements au creux de son corps et non de son bras.

Il le devait. Et …. Cette lueur magique et verte, du vert de l’espoir, entre les mains d’Etsu aurait une raison d’être. Et Ael irait mieux. Et il irait mieux. Il suffisait juste d’un peu de volonté. De lutter un peu.

« James, James Bond. »



Objets utilisés

Terminé #19 le 28.05.17 10:47

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1015
× Øssements 296
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1015
× Øssements 296
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Sad Clouds
in the grey sky
i need something...

     Un faible sourire. À la fois doux et triste, amusée et maussade. Un faible sourire étirait sur des lèvres froides mais protégées de la pluie. Etsu aurait aimé savoir son nom, son vrai nom mais il ne semblait pas à même de le lui donner. Ce ne serait pas pour ce soir. Peut-être une autre fois. Lors d'une autre rencontre. Une rencontre moins chaotique que celle-ci.

- Et bien monsieur l'agent secret, je pense qu'il est temps pour moi de vous laisser.

Elle n'avait plus rien à faire là. Elle devait rentrer et lui avait des choses à régler. Peut-être d'autres personnes à aider, ou d'autres gens à embêter. Mais il n'y avait plus lieu de rester ici, sous l'averse battante et les sombres nuages de la nuit. Il était l'heure de rentrer.

Ses jambes se mirent à bouger, la menant hors du parc pour retourner le plus rapidement à l'agence. Etsu sentait qu'elle ne rencontrerait pas grand monde sur sa route, ce fait lui prodiguant un sentiment rassurant tandis qu'elle serrait ses poings contre elle pour ne rien toucher. Avec de la chance, elle ne ferait rien disparaître sur le trajet du retour et ne causerait de tort à personne jusqu'à son arrivée à l'appartement. Une fois sur place, rien ne disait qu'elle ne désintégrerait rien mais elle serait un peu plus en sécurité. Elle pourrait y reprendre ses esprits calmement, analyser la situation et voir comment son pouvoir fonctionnait exactement... si le rhume qui pointait le bout de son nez ne la clouait pas au lit.

Un pas. Deux pas. Et Etsu se retourna, observant à nouveau le jeune homme roux tenant son sac, son sourire encré sur son visage, la douceur dans son regard. Il devait être aussi épuisé qu'elle après une telle aventure, peut-être un peu fasciné, sûrement curieux. Mais pas inquiet ou horrifié. La japonaise sourit à nouveau, ses perles claires se plongeant dans les siens.

- Faites attention à vous.

Puis elle disparut. Comme un courant d'air, une vision éphémère. Elle se glissa entre les arbres, rejoint l'allée principale du parc et trottina jusqu'à sa sortie. De là, elle continua sa course jusqu'à l'agence, tout en faisait attention de ne pas percuter les rares passants qu'elle croisait, de garder ses mains pour elle et de ne pas flancher. La fatigue lui collait à la peau, lui donnant envie de s'écrouler mais elle réussit, par un heureux miracle, à arriver jusqu'à Pucca. Puis, une douche, des vêtements, un poster et une tasse partis en lumière et un morceau de chocolat plus tard, la jeune nécromancienne se retrouvait dans son lit, calfeutrée sous les couvertures simplement vêtue d'un gros pull en laine et d'un bas de jogging. La nuit se finissait doucement, laissant place au jour qui serait tout aussi gris que les précédentes heures.

Angoisse et crainte s'estompèrent doucement, tout comme la fatigue et le mal qui emplissaient son cœur. La jeune femme s'endormit dans la pénombre de sa chambre, cachée sous les couvertures protectrices et entourées de ses chats qui vinrent lui tenir compagnie. Il lui fallait dire et se reposer, pour pouvoir affronter le lendemain ce nouveau pouvoir que le ciel lui avait donné. Pouvoir le comprendre et y faire face, apprendre à le contrôler et le maîtriser. Mais demain. Demain seulement. Elle y réfléchirait demain. Pour l'heure, il fallait dormir. Et ne plus penser à cette soirée.

     notes: 565 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8