Terminé #11 le Mer 17 Mai - 17:32

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/100  (25/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Sad Clouds
in the grey sky
i need something...

     La respiration s'accélère. Le cœur bat plus vite. La pluie tombe plus fort. Les sentiments s’entremêlent, se déchaînent, grondant bien plus fort que la tempête. Elle risque de s'effondrer comme un château de cartes, de s'écrouler comme un arbre frappé par la foudre. Pourtant... pourtant... il est là, la regarde, lui sourit doucement. Il s'est reculé d'un pas mais ne s'est pas enfui. Il est là, il est resté. Continuant de se moquer légèrement, continuant de lui parler. Etsu le regarde, intriguée, perdue, songeuse, changeante. Elle ne comprend plus rien. Mais il n'y a plus rien à comprendre. Elle n'est juste plus une simple lémure à présent.

Ses cheveux collaient désagréablement à sa peau trempée, tout comme ses vêtements qui cachaient sa peau pale à présent marquer par ce tatouage étrange. Si elle avait su qu'une telle chose lui arriverait, la japonaise n'aurait pas eu l'audace de se faire graver ce dragon chinois dans le dos. Car si à présent, tout ce qu'elle touchait finissait par disparaître et s'encrer sur sa peau... la jeune femme frissonna à une telle pensée, ses billes ambrées fixant sa main droite avec frayeur. Elle désintégrait des choses. Elle les faisait disparaître. Le manche du parapluie n'était plus, ni poussière, ni fumée. Mais cela marchait-il également avec sa main gauche ? Avec les plantes ? Avec les gens ? Pouvoir destructeur. Pourquoi avait-elle hérité d'une telle abomination ? Toujours percluse de peur et d'angoisse, Etsu fit à peine attention aux paroles du rouquin qui sortit plusieurs flacons. Il lui fallut quelques secondes avant de comprendre où il voulait en venir, la jeune femme ayant déjà vu Talitha ou Ael faire. Elle n'avait qu'à toucher la fiole de verre. Juste la toucher.

Déglutissant difficilement, la japonaise s'approcha du jeune homme, observant les fioles d'un air soucieux. Allait-elle les faire disparaître ? Ou réaliser une potion ? Etsu était inquiète, horriblement inquiète. Mais malgré son air agaçant et son expression joueuse, cet homme tentait de l'aider. Dans ce moment de flottement angoissant, c'était la seule chose qu'elle pouvait faire. Alors, avec crainte, elle saisit le flacon rempli des différents ingrédients du bout des doigts. Ses perles soucieuses se calent un instant sur le rouquin, quémandant une aide silencieuse qui n'arrive cependant pas, la lumière verte pale refaisant son apparition. Les poudres dansent et virevoltent dans leur réceptacle de verre, se mélangent et finissent en un liquide de la même couleur que la lueur. Première potion d'une nouvelle nécromancienne. Etsu est impressionnée, ses billes claires fixant le flacon avec un mélange de fierté et de joie étrange. Mais cela fut de courte durée. Car la seconde suivante, la fiole explosa en éclats vert, les points lumineux allant se cacher sous le pull trempé de son ami.

- Non, non ! Je suis désolée... je...

Une faible panique gonfla dans son estomac, grandit rapidement sans pour autant atteindre le point de non-retour. À cet instant, Etsu n'était pas encore complètement désarmée, la présence de l'autre homme la rassurant légèrement. Mais elle savait qu'elle risquait de faire d'énormes dégâts. Elle le sentait. Tout comme cette peur viscérale de toucher quiconque commençait à naître dans sa poitrine...

     notes: 526 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

Terminé #12 le Sam 20 Mai - 19:41

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1615
× Øssements 818
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1615
× Øssements 818
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien






Une potion de créée, une potion de désagrégée. C’est avec une fascination non dissimulée que son regard ne peut ; ne veut quitter la table où les lumières vertes sont apparues et ont disparues. L’éclat d’émeraude, les fragments de matière et le doute si particulier que le monde puisse à cet instant s’écrouler. L’incroyable magnétisme n’empêchait pas une impression de vide et de frayeur. Faudrait-il être fou pour ne pas se rendre compte que le pouvoir de cette femme est puissant. Un sentiment de vide s’empara du nécromancien, au même instant où les sentiments de frayeurs s’emparaient du cœur d’une mademoiselle bug.  Les corpuscules fractionnés ne peuvent avoir disparus, aussi instables soient-ils. Rien ne disparaît vraiment ; pas même les perceptions.  Hypnotisé, il tente à nouveau du bout des doigts de toucher là où l’objet a disparu. Evidemment, ce n’est que le vide. Aucune matière, aucun objet, juste de l’air, invisible, incroyable.

La frayeur de la femme le contamine, se mélangeant à l’enthousiasme brûlant d’être en face d’un évènement unique. Il vient de voir une tornade apparaître dans le désert. L’envie de s’en approcher et de fuir est une dualité qui est brusquement arrachée par un rire. Un rire aussi bienfaiteur que soudain, puisqu’il lui permet de trancher dans la brume nébuleuse qu’il vient de tomber. L’insatiable être à la chevelure flamboyante, se retourne brusquement et fixant l’or des yeux d’une muse, il a envie de lui prendre les mains. Disparaitrait-il lui aussi ?

Il a tellement envie de tendre la main et de lui prendre la sienne, ses doigts en tremblent – il est tellement pressé, tellement impatient. C’est que sans filet, il veut faire une expérience qui pourrait s’approcher d’un risque mortel – d’un risque où il disparaitrait. Ce n’est pas ce qu’il veut – il le voudra bien assez tôt – il veut juste comprendre. Elle ne voudra pas et il le sait. Mais, si ce n’est lui, c’est un autre. Ils doivent savoir. Savoir si ça ne fonctionne que sur la matière statique ou sur la matière évolutive, vivante ….

Que peut-elle faire de la matière organique, des plantes ou des animaux ? Et plus important encore, peut-elle contrôler son pouvoir : l’activer ou le désactiver. Ou est-elle condamnée aux mains de Midas ? A défaut d’or, des tatouages. Elle va devenir une petite racaille si elle continue d’inscrire des marques sur sa matière.

Des flaques se créées et se remplissent, le ciel pleure sa peine et face à cet immense océan de tristesse et de frayeur, il doit lutter de tout son pouvoir pour garder l’enthousiasme et le sourire. La difficulté réside dans les notes de piano. Les notes d’une pluie claquantes sur le bois  de la tonnelle ; glisse et tombe en des gouttes d’eaux. Les terres pourraient se noyer, le déluge pour les submerger, qu’il continuerait d’essayer d’affronter la noirceur de sa propre âme et de s’immuniser contre la tristesse du temps lui-même. Il est comme le soleil se dissimulant pendant la nuit et derrière l’amoncellement des nuages gris, il veut croire que tôt ou tard, le jour reviendra. Son jour à elle reviendra. Pas le sien à lui. Elle ne doit pas sombrer.

« Touchez-moi. »

Il la fixe. Autant que ce soit lui. Il la fixe, de l’eau gouttant de ses mèches. Il la fixe, alors qu’il tente de ne pas trembler. Il faut être fixé. Assez jouer. Il veut savoir si les lumières vertes vont l’envahir, le dévorer et l’atteindre. Il veut savoir si la mort est à deux doigts de le toucher. Quitte à choisir, et vu dans l’état où il est, autant que ce soit pour sauver une innocente, non ?


Objets utilisés

Terminé #13 le Sam 20 Mai - 23:53

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/100  (25/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Sad Clouds
in the grey sky
i need something...

     Triste ritournelle d'un rêve dont on n'arrive pas à sortir. Entre les notes suspendues et claires d'une averse qui ne veut pas s'arrêter et le souffle grognant de vents boudeurs s'engouffrant dans les branches des grands arbres du parc. Spectacle un peu étrange et morose de deux êtres restés sous la pluie battante, peu désireux d'aller ailleurs, désireux d'aller ailleurs. De voir autre chose. Autre chose que la lumière verte et scintillante créée par les mains frêles et tremblantes de la jeune femme, trempée jusqu'aux os. Demain, c'était certain, elle attraperait un rhume et serait clouée au lit. Si lit, il y avait encore.

Etsu tremblait sous les perles d'eau glacées que déversaient le ciel. Elles s'écrasaient sur son crâne, ses épaules, son dos. Collaient ses cheveux à sa peau devenue aussi froide que de la glace et son visage aussi blême que de la neige. Mais était-ce réellement le froid polaire de cette tempête qui la mettait dans un tel état. Rien n'était moins sûr. La panique et l'incompréhension qui l'habitaient devaient certainement être aussi responsable de son malaise que l'averse. S'ils n'étaient pas les seuls responsables.

Un pas. Puis deux. La japonaise s'était reculée, particulièrement angoissée et craintive. La fiole de verre s'était désintégrée, les particules lumineuses s'étant cachées sous le pull de son amie pour s'imprimer sur sa peau. Nouvelles étoiles. Nouvelles constellations. C'était si joli, ce ciel imprimé sur son bras droit. Mais si angoissant. Ce phénomène allait-il se produire à chaque fois qu'elle touchait quelque chose ? Ou bien pouvait-elle le contrôler ? Et cela fonctionnait-il avec sa main gauche ? Etsu fixa un moment celle-ci espérant intérieurement que ça ne soit pas le cas. Si ces deux mains possédaient un tel pouvoir, elle serait bien plus dangereuse. Car il était clair pour elle qu'elle était devenue un danger ambulant.

Un frisson soudain la parcourut, ses billes claires plongeant dans les yeux du jeune homme en face d'elle. Il était dans un état semblable au sien, vêtements trempés, mèches rougeoyantes collées à sa peau, visage ruisselant de perles d'eaux. Lui aussi risquait de tomber malade, si ce n'était pas déjà le cas. La jeune spectre s'inquiéta légèrement de son état mais ce n'était pas ce qui le terrifiait le plus. Non. C'était ses paroles.

- Hors de question !

Elle avait presque crié, dans ce bout de parc où il ne devait rester plus qu'eux. Un cri de détresse, de colère, de surprise. Un cri qui caractérisait assez bien les émotions qu'elle ressentait. La peur. La crainte. L'incompréhension. Le doute. Le toucher ? Elle ne pouvait pas faire ça. Pas alors qu'elle ne savait pas jusqu'où ce pouvoir pouvait aller ? Si il disparaissait... si il disparaissait... il ne pouvait pas lui imposer ça. Elle ne pouvait pas faire ça. Frissonnant de colère et d'effroi, Etsu se recula davantage, fronçant les sourcils et hochant la tête de désapprobation.

- Il est hors de question que je vous touche. S'il devait... s'il vous arrivait quoi que se soit... je ne peux pas faire ça ! Vous ne pouvez pas me demander ça !

La voix de la jeune femme s'éleva dans le petit coin de parc, ses pas l'éloignant inconsciemment du rouquin. Comme pour le protéger. Comme pour lui éviter un quelconque danger. Perturbée, Etsu ne fit même pas attention à ce qu'elle faisait, ses mains se calant d'elles-mêmes sous ses aisselles en poings serrés. Seulement, une seule seconde suffit pour que la moitié du pull se désagrège, le nounours imprimé dessus perdant son menton et son nez. Les fines perles lumineuses dansèrent dans la nuit, voletant devant la jeune femme avant d'aller se cacher sous le tissu, sur ses deux poignets. À présent elle était fixée, son nouveau pouvoir régnait dans ses deux paumes.

- Non... non...

Son ventre était apparent, le tissu ne cachant plus rien. On ne voyait pas encore son soutien-gorge mais ce n'était pas loin. Pauvre pull. Surtout qu'il n'était pas à elle. Il n'était pas à elle. Des larmes silencieuses perlèrent sur son visage déformé par l'horreur et le désespoir. Elle avait détruit le pull d'Ael. Qu'avait-elle donc fait ?

La tristesse prit le pas sur la peur. L'incompréhension fut remplacé par la détresse. Elle se sentait mal. Si mal. Etsu voulait disparaître. Juste disparaître. Qu'était-elle donc devenue...

     notes: 720 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

Terminé #14 le Mar 23 Mai - 0:06

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1615
× Øssements 818
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1615
× Øssements 818
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien






La même question raisonna dans l’esprit de Pom alors que la douleur d’Etsu l’atteignait en plein fouet. Pourquoi fallait-il qu’on souffre aussi fortement ? Connaissez-vous les cris de douleur d’un veau qu’on sépare de sa mère, les hurlements d’une femme à qui on arrache son enfant, les pleurs d’un homme qui perd sa femme, la panique des chats qu’on noie dans le sac en toile d’un lac ou le silence des larmes d’une nouvelle nécromancienne qui n’en connait pas les limites ? Du temps de son vivant, il ne pouvait qu’imaginer la douleur. Relativiser, sur le fait que chacun doit se nourrir. Compatir, sur la peine d’une mère. Soutenir le veuf. Gronder les enfants jouant. Et maintenant, il ne faisait pas que juger le bien ou le mal de l’action, il ne faisait pas qu’imaginer ce que l’autre ressentait en se mettant à sa place. Il était à sa place.
Il était à demi-nue devant une personne qu’il n’appréciait pas avec des pouvoirs qu’il ne contrôlait pas. Il était perdu, paumé, incapable de savoir où il allait. Il était horriblement déchiré, en pleine souffrance, en pleine peine. Il était cette petite Carrie ne comprenant pas ses saignements, perturbés par l’apparition de ses pouvoirs. Il l’était, il ne l’était pas.

Ses doigts glissèrent sur le visage, le bout de ses doigts glissant sur le sillon des larmes et avec force et obligation, il la tira contre lui. Avec une extrême douceur, également. Il avait toujours su manier la délicatesse qu’on prête aux femmes et à la force qu’on prête aux hommes. Pourtant, si on lui avait demandé son opinion, il aurait répondu que sa force provenait davantage de son gène X et sa tendresse de l’Y.

Il ne bougea pas, ni inquiet à l’idée de disparaître, ni inquiet à l’idée de s’évanouir. Son pouvoir ne pouvait pas être aussi destructeur qu’elle semblait le voir, qu’il semblait le voir, qu’il se montrait. Il ne pouvait pas l’être car le destin n’était pas aussi injuste avec les petites coccinelles. Même si elle était née du diable lui-même. Ses mains sur la peau nue, Pom réalisa que la situation prêtait à rire. Dans d’autres circonstances – et elles arriveraient un jour – il rirait et la taquinerait à ce sujet. Là, il s’en sentait incapable. Il se sentait tout aussi démuni que lors de sa rencontre avec Ael. Incapable d’aider, avec l’envie de fuir, mais il restait. Il ne pouvait pas l’abandonner. Il ne pouvait ignorer la naissance des sens qui avait lieu devant lui. Et tant pis ! Tant pis, s’il devait brûler des ailes au passage, il ne la laisserait pas seule dans cette atmosphère terrifiante.

C’était différent que lors de l’apparition de son pouvoir. Le sien s’était immiscé, au fur et à mesure, et dès son arrivée. Il avait tardé à comprendre que tout le monde ne voyait pas les couleurs dans le monde des morts et que les émotions n’étaient pas la sienne. Il avait découvert son pouvoir, comme on découvre qu’on a un grain de beauté dans le dos : il avait été là bien avant de le voir. C’était peut-être préférable. Préférable à cette peine qui transperçait le cœur de cette femme.

« C’est le gris du ciel qui déteint sur toi ou toi qui déteint sur le gris du ciel ? »

Il ne la laissera pas se dérober, fuir ou partir. Il ne la quittera pas des mains. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, en dehors des aspects charnels, et avec les rares amis qu’il n’avait pas, Pom Warren n’était pas tactile. Cette manie qu’on les gens à se touchait, il l’évitait. A cause de son pouvoir, certes, mais aussi par sa conception du monde.

Avec prudence, il la relâcha un peu – soit parce qu’elle le voulait, soit parce qu’il avait besoin de s’écarter – tout en étant prête à la rattraper si elle se sauvait et il soupira.

« Je ne te le demande pas, Etsu. Je t’ordonne de le faire. Regardez-moi, je ne disparaitrais pas. Je ne disparaitrais jamais. Ne resterait-il que le déluge, les nuages et le vide de la mort, que je serai toujours là. Je te l’ai dit, t’énerver m’amuse beaucoup ! Et je ne compte pas te donner le plaisir de me voir disparaître. »


Il avait sa présomption. Une idée bien claire de ce qui allait arriver, en réalité. Bien sûr, il pouvait disparaître soudainement. Toutefois, il était persuadé que le refus de lui faire du mal suffirait à l’empêcher d’activer son pouvoir. Parce qu’elle était bien trop protectrice pour laisser la peur et la souffrance l’envahir. Elle était comme le parapluie qu’elle avait fait disparaître : d’une apparence fragile et banale, sans doute capable de s’envoler au moindre vent, et pourtant droite sur elle-même.

… Dieu, qu’il aimerait lui prendre sa souffrance. Qu’il aimerait lui donner sa joie. Qu’il … était stupide. Lentement, remuant des doigts, Pom essaya de s’emparer de la peine d’Etsu. Il pouvait peut-être, peut-être, l’aider à se rassurer.



Objets utilisés

Terminé #15 le Mar 23 Mai - 19:02

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/100  (25/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Sad Clouds
in the grey sky
i need something...

     Un cri déchirant s'était mué dans sa gorge, tenté de panique et d'angoisse quand le jeune homme l'avait tiré contre lui, attrapant ses mains avec autorité. Une peur paralysante avait cloué la japonaise sur la place, ses rétines s'étant agrandies sous le choc qu'avait causé cet acte soudain. Était-il fou pour faire une telle chose ? Inconscient ? Ou tout simplement indifférent à l'idée de disparaître soudainement en éclats verts brillants ? Etsu ne savait pas, elle n'arrivait à savoir, ses doigts étant dans ceux du rouquin qui était toujours là, face à elle, trempé jusqu'aux os. Il ne riait plus, ne souriait plus, ne se moquait plus. Il était là, près d'elle, lui tenant fermement les mains. Il était là.

- Vous êtes là...

Ses doigts ne la picotaient plus alors qu'il était en contact avec la peau du nécromancien. Ils ne la dérangeaient plus ils avaient pu le faire pendant des heures, pendant des jours. Plus de tremblements. Plus de picotements. Juste la froideur de l'averse et le contact luisant de cette peau contre la sienne. Rien de plus. Rien de moins. Le garçon n'avait pas disparu, il était toujours là et ses paumes étaient à nouveau tranquille. Un soulagement énorme gonfla le cœur de la jeune femme comme un raz-de-marée submergée une plage, des larmes innombrables déferlant d'un coup sur les joues de la jeune spectre.

- Vous êtes toujours là...

La tempête ne voulait toujours pas se calmer, le tumulte vibrant dans sa poitrine répondant de concert à ce vacarme. Peur. Crainte. Angoisse. Fatigue. Soulagement. Tout se mélangea, le confronta, se lia pour la laisser dans un état proche de l'effondrement. Ses jambes flageolaient quelque peu, menaçant de se rompre sous son poids et la laisser dire bonjour au sol sous ses pieds. Mais Etsu n'en avait que faire. Cela n'avait aucune importance. Son pouvoir n'était pas aussi puissant, aussi destructeur. Il ne faisait pas disparaître les gens. Elle le sentait au fond d'elle, elle n'avait aucune crainte à se faire de ce côté.

Les sanglots ne voulaient plus s'arrêter, telle l'averse qui ne cessait de s'abattre sur eux. Sûrement qu'ils allaient encore pleurer longtemps, jusqu'à ce que le soleil revienne pour dissiper les vilains nuages gris qui se serraient dans le ciel. Certainement qu'il devait déteindre sur elle comme elle déteignait sur lui. Liens infimes qui n'allaient sûrement jamais se briser.

Sa voix murmurait sans s'arrêter, répétant qu'il ne s'était pas volatilisé. Cette constatation lui réchauffait le cœur, un faible sourire étirant ses lèvres fines. Qu'importe qu'il se moque d'elle après cela, qu'il la taquine ou cherche à l'énerver. Qu'il soit odieux, horripilant ou irritant. Il serait encore là après ce soir. Il serait encore là.

Reculant d'un pas, Etsu plongea ses perles ambrées dans le regard troublé du jeune homme face à elle, ce sourire un peu maladroit étant toujours dessiné sur ses traits.

- Merci...

Un faible murmure, profondément sincère, profondément tendre. Bien plus qu'elle ne l'aurait voulu. Mais révélateur de ce qu'elle ressentait à présent. Un merci pour être resté avec elle, pour lui avoir parler, pour ne pas avoir pris la fuite. Un merci contre des minutes sombres et effrayantes que seule, elle n'aurait pu vivre. Un merci. Un simple merci. Dans un soir où tempête et tristesse n'étaient plus qu'au second plan.

     notes: 552 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

Terminé #16 le Ven 26 Mai - 0:04

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1615
× Øssements 818
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1615
× Øssements 818
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien






Le bout de la plume se posa sur le bavoir tâchant le papier de ronds noirs de plus en plus petit. Puis, le bout de la plume se posa sur un parchemin jaunit et commença à former des cercles arrondis, des courbes, des lettres, des mots et des phrases. Puis des paragraphes entiers. Des tonnes et des tonnes de paragraphe. Le bavoir devin noir, l’encrier se vida, et le parchemin devint un ouvrage de feuillet, un livre sans couverture. La cire de la bougie l’éclairant s’écoulait, et elle ne fut bientôt qu’un tiers d’elle-même.  Enfin, la plume se reposa sur l’écritoire. La main aux ongles noircis attrapa l’ouvrage, le souleva, et le positionna au-dessus de la flamme de la bougie. Le papier se noircit, se grisa de cendre, une forme arrondie naissante, avant que la flamme ne vienne brûler. La main jeta l’ouvrage dans un papier arrondi et Pom Warren se redressa dans un bâillement. Il y a des histoires qui sont faîtes pour être écrites sans être lues.

Les yeux plongés dans ceux de la jeune femme, Pom Warren se recula légèrement puis hocha doucement de la tête. Il n’avait pas disparu. Une part de lui-même en était soulagée – et une part de lui-même en était déçue. Un soupir, un soupçon, un doute, au fond de lui-même qu’il chassa du même sourire qu’il avait perdu le temps d’un instant et qui revint naturellement sur son visage. Son sourire était un automatisme, il ne le perdait que rarement, et lorsqu’il le perdait, il ne tardait pas à le retrouver. Parce qu’il pensait sincèrement que c’était une manière de garder la chaleur du soleil, la lumière des étoiles et la joie en lui. Comme les mots qui se brûlaient dans la corbeille en métal, provoquant une fumée épaisse, son sourire brûlait la peine dans la corneille de son âme. L’oiseau pouvait croasser autant qu’il le voulait, Pom ne comptait pas le laisser s’envoler. Ni ce soir, ni jamais.

Il retira son sweat à capuche pour lui tendre, espérant qu’il ne disparaisse pas : davantage pour elle que pour lui.

La pluie ne s’était pas vraiment calmée, pourtant il retourna à la table, attrapa son sac et l’enfila.

« Je dois y aller, et tu dois rentrer. Te reposer. Te voilà nécromancienne, Etsu. »


Il hésita, brutalement, puis il sourit. Peut-être qu’Etsu pourrait aider Ael. Peut-être qu’Ael pourrait aider Etsu. L’une et l’autre avaient maintenant le même but. Pas celui de chercher à maitriser leurs pouvoirs – ça elles le devaient comme tous les nécromanciens, ce n’était pas aussi unificateur – le but de savoir quoi en faire. De leurs trouver une utilité. Bien que Pom n’avait aucune idée de ce que pouvait apporter le fait de désintégrer des objets.
L’homme était toutefois convaincu que les pouvoirs avaient une raison d’être. Pour lui, il ne comprenait pas non plus – mais dans le fond, il pensait qu’ils étaient là pour l’aider à comprendre le monde l’entourant. L’autiste atypique avait conscience que sa vision du monde était altérée – c’était le cas pour chacun. Ressentir les émotions des autres pouvait peut-être les aider à les comprendre.

Il ne comprendrait pas cette femme. Il ne comprenait pas les autres. En réalité, obtenir la possibilité de ressentir leurs émotions ne lui permettait pas de comprendre les autres. Il ne pouvait pas. Car il n’était pas eux. C’était peut-être préférable. Peut-être que si on comprenait vraiment ce qu’étaient les autres, on n’oserait plus être nous-même.

IL hésitait toujours, mais il ne pouvait pas rester. « Si tu as besoin, tu me trouveras facilement. D’accord ? Si t’as besoin de parler à quelqu’un qui ne soit pas un ami, je suis ton homme. Mais là, tu devrais rentrer chez toi … avant de mourir de froid. »


Objets utilisés

Terminé #17 le Ven 26 Mai - 12:53

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/100  (25/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Sad Clouds
in the grey sky
i need something...

     Dans un hochement de tête et un acquiescement silencieux, la jeune femme attrapa prudemment le sweat-shirt du jeune avant de le passer sur ses épaules. Dans un miracle déconcertant, le vêtement ne se volatilisa pas, Etsu pouvant rabattre la capuche détrempée sur sa tête afin d'être protéger une minimum du froid et de l'averse. Cela ne servait plus beaucoup grand chose à présent, elle était bien partie pour rester cloué au lit toute la semaine mais au moins, elle ne sentait plus les larmes du ciel s'abattre sur son crâne. C'était bien plus réconfortant, plus sécurisant, plus rassurant.

Le jeune homme récupéra son sourire, lui réchauffant quelque peu le cœur bien qu'elle sentait qu'il n'était rien d'autre qu'une façade. Au moins, ainsi, la situation semblait bien moins critique qu'elle ne l'était jusque là, le nœud dans son estomac se dénouant lentement. Cependant, bien des choses restaient inconnu sur son pouvoir. Que pouvait-elle réellement désintégrer ? Jusqu'où pouvait-il aller ? Pouvait-elle faire disparaître des gens ? Un frisson lui glaça le sang alors qu'elle tentait de faire partir cette pensée. Elle ne devait pas se dire ça. Pas maintenant, pas alors qu'elle se sentait légèrement mieux. Non. Elle devait rentrer. Elle devait l'écouter et aller se reposer. Elle penserait à tout cela plus tard.

L'averse ne se calmait pas et ne risquait pas de se calmer d'ici le lendemain. Il allait certainement pleuvoir jusqu'au soir, les gens sortiraient peu et le ciel resterait gris. Un jour morose en devenir que la nouvelle nécromancienne passerait dans son lit. Si celui-ci ne se volatilisait pas. Un sourire se dessina sur les lèvres de la japonaise, ses perles claires fixant le jeune homme devant elle. C'en était assez pour ce soir.

- Vous avez raison. Je vais rentrer.


Elle voulait le remercier à nouveau, lui dire qu'elle était reconnaissante d'être tombée sur lui ce soir-là, qu'il l'ait aidé. Mais elle n'en fit rien. Il devait assez bien ressentir ses émotions pour se rendre compte de son état. Le remercier davantage ne servirait à pas grand chose.

- Je ne sais même pas votre nom...

Ses doigts ne la picotaient plus trop, son cœur battait à un rythme normal. Ses cheveux et ses vêtements collaient à sa peau froide et ses chaussures étaient pleine d'eau. Il était tant de rentrer. Mais pas sans avoir eu une réponse à sa question. Pas sans savoir qui était cet agaçant personnage qui l'avait aidé. Après elle rentrerait, se calerait dans son lit et oublierait un instant ce soir. Avant de se réveiller avec ses pouvoirs et de s'inquiéter à nouveau. Juste un nom à mettre sur un visage. Pour mieux lui crier dessus lors de leur prochaine rencontre.

     notes: 450 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

Terminé #18 le Sam 27 Mai - 1:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1615
× Øssements 818
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1615
× Øssements 818
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien






Trempé de la tête aux pieds, Pom Warren regardait le ciel hurlait et criait sa peine, alors que son cœur était plutôt à rire et s’amuser. Cette rencontre de tantôt, il ne pourrait jamais l’oublier. Elle était si adorable, cette petite protégée. Dieu du ciel ! Il voulait devenir son ange gardien, lui qui n’avait que des vices, avait envie de protéger les ailes prudes et cette jouvencelle tenant fermement sur ses convictions. Peut-être que dans dix ans, cent ans, mille ans, ils deviendraient amis. S’il n’était pas poussière avant ça. S’il n’était pas encore en fuite dans un autre pays.

- Je ne sais même pas votre nom ...

- Je ne sais même pas votre nom ...

- Je ne sais même pas votre nom ...

Il répéta la phrase encore et encore. Elle l’amusait. Peut-être car elle n’était pas un danger. Peut-être, parce que comme pour Shirley, elle prenait le temps de lui parler, et qu’il prenait le temps de le faire. Elles l’apprivoisaient par leurs douceurs et l’absence totale de danger. Elle lui rappelait une brise d’été, une petite coccinelle rougeâtre et tellement délicate. Il voulait retoucher sa peau, mais comme on touche de l’eau, juste l’effleurer, effleurer le bout de ses doigts. Revoir les lumières vertes. Les voir faire disparaître mille parapluies encore ! Il voulait.

- Je ne sais même pas votre nom ...

Il rit encore, amusé, comme un enfant. Demain, il devait commencer un nouveau travail pour Eden dans un lieu de rencontre au temple. Etrange endroit, mais c’était toujours moins sordide que d’autres. Eden lui avait aussi dit qu’ils devraient se rendre au Dock.

Brutalement, le rire se stoppa et des larmes se mirent à glisser silencieuse sur les joues de l’apparent jeune homme qui ne l’était plus depuis longtemps. Chaudes, douloureuses, brûlantes, alors que l’émotion brutale de la peur d’Etsu lui revenait à l’esprit, mêlé à sa propre émotion. Du bout des doigts, il fit apparaître un saule pleureur au-dessus de sa tête, le protégeant ainsi de la pluie, puis un jeune loup qui se mit à hurler à la mort.

Il claqua des doigts, et arbre et animal disparurent. Un soupçon de frayeur : s’il ne parvenait pas à calmer ses émotions, ses sentiments, ses troubles, ses émotions, et ses pouvoirs surtout, il allait sombrer. Sombrer définitivement.

Rageusement, le drogué fit disparaître l’eau sur ses joues, riant à nouveau, alors qu’il se souvenait de sa voix, reprenant le ton du célèbre agent secret anglais, lorsqu’il avait : Pom, Pom Warren.

James, James Bond.

« … putain. »

Etsu aurait besoin d’aide. Ael avait besoin d’aide. Et il avait besoin d’aide. C’était promis. Demain, il irait voir Eden, Alex … non pas Alex … Shirley ? … Peut-être Shirley. Il irait voir quelqu’un, il demanderait de l’aide. Il se soignerait. Demain. Promis. Il ne sombrerait pas.

Il devait écouter les battements au creux de son corps et non de son bras.

Il le devait. Et …. Cette lueur magique et verte, du vert de l’espoir, entre les mains d’Etsu aurait une raison d’être. Et Ael irait mieux. Et il irait mieux. Il suffisait juste d’un peu de volonté. De lutter un peu.

« James, James Bond. »



Objets utilisés

Terminé #19 le Dim 28 Mai - 10:47

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/100  (25/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1257
× Øssements 430
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢



Sad Clouds
in the grey sky
i need something...

     Un faible sourire. À la fois doux et triste, amusée et maussade. Un faible sourire étirait sur des lèvres froides mais protégées de la pluie. Etsu aurait aimé savoir son nom, son vrai nom mais il ne semblait pas à même de le lui donner. Ce ne serait pas pour ce soir. Peut-être une autre fois. Lors d'une autre rencontre. Une rencontre moins chaotique que celle-ci.

- Et bien monsieur l'agent secret, je pense qu'il est temps pour moi de vous laisser.

Elle n'avait plus rien à faire là. Elle devait rentrer et lui avait des choses à régler. Peut-être d'autres personnes à aider, ou d'autres gens à embêter. Mais il n'y avait plus lieu de rester ici, sous l'averse battante et les sombres nuages de la nuit. Il était l'heure de rentrer.

Ses jambes se mirent à bouger, la menant hors du parc pour retourner le plus rapidement à l'agence. Etsu sentait qu'elle ne rencontrerait pas grand monde sur sa route, ce fait lui prodiguant un sentiment rassurant tandis qu'elle serrait ses poings contre elle pour ne rien toucher. Avec de la chance, elle ne ferait rien disparaître sur le trajet du retour et ne causerait de tort à personne jusqu'à son arrivée à l'appartement. Une fois sur place, rien ne disait qu'elle ne désintégrerait rien mais elle serait un peu plus en sécurité. Elle pourrait y reprendre ses esprits calmement, analyser la situation et voir comment son pouvoir fonctionnait exactement... si le rhume qui pointait le bout de son nez ne la clouait pas au lit.

Un pas. Deux pas. Et Etsu se retourna, observant à nouveau le jeune homme roux tenant son sac, son sourire encré sur son visage, la douceur dans son regard. Il devait être aussi épuisé qu'elle après une telle aventure, peut-être un peu fasciné, sûrement curieux. Mais pas inquiet ou horrifié. La japonaise sourit à nouveau, ses perles claires se plongeant dans les siens.

- Faites attention à vous.

Puis elle disparut. Comme un courant d'air, une vision éphémère. Elle se glissa entre les arbres, rejoint l'allée principale du parc et trottina jusqu'à sa sortie. De là, elle continua sa course jusqu'à l'agence, tout en faisait attention de ne pas percuter les rares passants qu'elle croisait, de garder ses mains pour elle et de ne pas flancher. La fatigue lui collait à la peau, lui donnant envie de s'écrouler mais elle réussit, par un heureux miracle, à arriver jusqu'à Pucca. Puis, une douche, des vêtements, un poster et une tasse partis en lumière et un morceau de chocolat plus tard, la jeune nécromancienne se retrouvait dans son lit, calfeutrée sous les couvertures simplement vêtue d'un gros pull en laine et d'un bas de jogging. La nuit se finissait doucement, laissant place au jour qui serait tout aussi gris que les précédentes heures.

Angoisse et crainte s'estompèrent doucement, tout comme la fatigue et le mal qui emplissaient son cœur. La jeune femme s'endormit dans la pénombre de sa chambre, cachée sous les couvertures protectrices et entourées de ses chats qui vinrent lui tenir compagnie. Il lui fallait dire et se reposer, pour pouvoir affronter le lendemain ce nouveau pouvoir que le ciel lui avait donné. Pouvoir le comprendre et y faire face, apprendre à le contrôler et le maîtriser. Mais demain. Demain seulement. Elle y réfléchirait demain. Pour l'heure, il fallait dormir. Et ne plus penser à cette soirée.

     notes: 565 mots


Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8