#1 le 20.04.17 18:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥
× Appartement : Bozo
× Métier : Educateur au refuge
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 19
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 18/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le kiwi
× DCs : Inari Nakamura
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1724-fubuki-zetsu-un-jour-je-serais-roi-en-attendant-je-fais-chier-le-monde http://carnetspehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1725-carnet-de-fubukictral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
10/100  (10/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥
× Appartement : Bozo
× Métier : Educateur au refuge
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 19
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 18/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le kiwi
× DCs : Inari Nakamura
vampire
Pff ! Son binôme du jour au refuge n’avais même pas été amusant plus de cinq minutes. Enfin celui qui avait été l’aprèm. Celui du matin il avait l’habitude. Quoi que peut-être pas, mais qu’il prenait simplement Fubuki pour un des gamins à prendre en charge qui abusait de potion. Ok, c’était l’excuse que son collègue qu’il avait eu le matin se mettait pour tenter de comprendre le comportement du vampire avec les mômes, mais même comme ça il avait tellement l’impression que certain des enfants étaient bien plus mature que l’éducateur. Sérieusement, il ne serait pas dans le monde des morts, avec pour objectif de s’amuse, Fubuki aurait certainement mis à la porte après des plainte de parent concernant sa simple façon d’être.

Bref, pour en revenir à celui de binôme qui nous intéresse oublions celui du matin. Le second était arrivé après la pause de midi et avait simplement regardé le vampire de la tête au pied, huit ou neuf fois, il avait oublié de compter, attendant certainement d’avoir une autre vision face à lui si jamais il recommençais une fois de plus en imaginant assez fort que c’était la première fois qu’il faisait la démarche. Mais non, ça ne voulait pas partir et la phrase avait claqué l’air aussi vif qu’un coup de fouet. Rentre chez toi ! Avant même de tout comprendre il avait son sac en bandoulière à l’épaule, était à la porte du refuge et disait en revoir de façon un peu absente au gamins. Il avait eu une longue mâtiné, rentrer plus tôt ne le dérangeait, puis la grimace de dégout profond de son collègue avait été jouissive, mais il aurait pu au moins rentrer dans son jeu et faire un superbe compliment à ses belles jambes bien visibles. Ok, il n’avait pas pris le temps de les épiler, mais il restait sexe tout de même. Vraiment aucun humour. Aucun sens de la beauté non plus. Pas grave, l’autre avait la tête d’un chimpanzé albinos avec variole de toute manière.

Quoi qu’il en soit tout cela l’avait laissé complétement frustré dans son amusement. Un peu comme si on lui avait coupé l’herbe sous le pied. Il aurait pu faire marche arrière, offrir un superbe sourire et un doigt d’honneur à son collègue, mais ça serait tellement insipide à faire. Même pas drôle. Un soupir à fendre l’âme le pris alors qu’il levait les yeux au ciel tout en reprenant son bout de chemin pour retourner à l’agence quand ses yeux eurent une accroche sur un homme. Putain, il a envie de jouer avec, genre là maintenant. Parce que ça tête lui plait, parce qu’il réfléchira plus tard. Pourquoi devrait-on avoir une raison pour faire chier son monde et draguer ? Rapidement il remet un peu plus de bordel dans sa chevelure pour le swag de la chose, remonte un peu la jupe noir en cuir qui pour le coup se stop mi-cuisse, tente de lisser rapidement son chemiser mauve avec des dessins de sirènes en paillette avant de laisser tomber et enfin refaire les lacets de ses rangers verte.

Soyons clair, aucun des fringue n’étaient à lui. Il les avait tous voler sans aucune honte, ils étaient couvert en plus de plusieurs taches de peinture fraiches fait le matin même à l’atelier peinture du refuge et avait même des petits trous par-ci par-là. De base si son collègue l’avait renvoyé chez c’est simplement car son chemiser lui donnait envie de vomir et rien d’autre. Beaucoup trop l’habitude des excentricités du vampire pour en faire un cas. Du coup avec sa tenue parfaite de dragueur du dimanche complétement ivre qui a tous perdu il avança vers ce qu’il espérait être une source d’amusement.

« Hey beau brun, tu serais pas une cigarette ? Car tu enfume mon esprit, embrase mon cœur et me rend déjà addict de toi en un regard. »


Le tout avait été accompagné d’un clin d’œil des plus minables en plus. Oh putain, qu’il s’amusait déjà. Il était trop fier de sa punch line de BG beauf puceau. Que la mort est belle. En plus il y a même de beau cerisiers autour d’eux pour parfaire la beauté de son jeu. Monde merveilleux !

#2 le 25.08.17 17:12

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 194
× Øssements 325
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Tian Hui
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1204-nae-w-dwyer-you-look-like-my-next-mistake http://www.peekaboo-rpg.com/t1258-nae-wyatt-dwyer-just-when-you-thought-the-fun-was-over

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
13/100  (13/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 194
× Øssements 325
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Tian Hui
nécromancien


Nae ne savait pas ce qu'il fichait dans cette allée rosée. Il s'était adossé à un arbre en passant par là, sûrement avec une destination précise en tête, puis l'avait oublié et était resté simplement là à regarder les gens passer devant lui. Une nouvelle phase d'observation, probablement. Mais son esprit était plutôt haut, perdu quelque part dans les nuages, à ignorer les discussions passionnantes qui jasaient devant lui le temps de quelques secondes et à apprécier le vent frais qui caressait son visage.

Peut-être s'était-il laissé perturbé par la vision d'enfants jouant entre eux. S'ils étaient ici, c'était qu'ils étaient morts, et cette pensée en effet était très troublante, mais ce qui le perturba le plus était qu'il songea aussitôt à sa mère. Il se souvint d'avoir failli finir ici à un jeune âge, aussi. Plusieurs fois. Négligence, sottises, tentatives d'attirer son attention. Nae était passé par beaucoup d'étapes avant d'en arriver à ce stade, mais il avait sûrement toujours eu un penchant pour l'autodestruction.

Il se remémora ses larmes aussi silencieuses que bruyantes qui n'avaient jamais su s'attirer la compassion de la seule personne qui comptait pour lui. Les adultes ne sont-ils pas censés accourir dès qu'un enfant pleure ? Mais sa génitrice ne lui accordait pas même un regard et ça l'avait profondément blessé, laissant en son cœur une plaie béante qui s'était infecté petit à petit, jusqu'à ce que sa mort ironiquement ne lui fasse perdre les pédales. Lorsqu'il imaginait le soulagement de sa mère à l'annonce de sa disparition, il ne ressentait aucune tristesse mais un dégoût profond qui l'amenait un peu plus vers les ténèbres.

Un soupir quitta ses lèvres et il sut qu'il s'était bien trop laissé aller. Il était temps de bouger, de mettre fin à cette soi-disant phase d'observation et de reprendre du poil de la bête. Il sortit de sa poche une sucette et défit l'emballage dont il n'eut aucune honte à jeter au sol – qui se fiche de l'écologie dans le monde des morts – et coinça la boule de sucre entre ses lèvres. Il n'y avait pas meilleur remontant qu'une sucrerie. Ou tout du moins c'était ainsi que l'irlandais pensait, jusqu'à ce que son attention soit attirée par une personne haute en couleur. La friandise manqua de tomber de sa bouche entrouverte.

Qu'est-ce que c'était que ça.

Nae cligna des yeux, une, deux, peut-être trois fois. Il avait l'impression d'halluciner. Jamais encore n'avait-il eu le plaisir de croiser quelqu'un avec un manque de style aussi flagrant mais avec une confiance en soi impressionnante. Il eut la subite impression que cette personne venait de souffler, aussi fort que le loup dans le conte, sur les pensées moroses qui occupaient son esprit pour y déposer un joli cadeau. Non seulement parvenait-il à lui soutirer un sourire, mais il lui accordait une attention toute particulière qu'il n'avait pas eu à demander. C'était suffisant pour qu'il ait envie de jouer le jeu.

Le nécromancien se tourna un peu vers le drôle d'énergumène et s'appuya sur le tronc de l'arbre dans une pose qui annonçait sa prochaine réplique, ajoutant à cela une expression à la fois amusée et charmeuse qui ne rendait la situation que plus comique dans son ridicule. Mais ce n'était pas lui qui était habillé avec tant de... goût. Non, Nae ne pouvait pas compter sur son jean gris un peu déchiré sur les genoux et son sweatshirt noir, mais uniquement sur son expression parfaite et sa voix. Avant de prendre la parole, il prit le bâton sucré hors de sa bouche et pointa son interlocuteur de la boule rosée.

« Oh, vraiment ? Eh bien moi, j'aimerais être une cigarette pour naître au creux de tes mains, vivre sur tes lèvres et mourir à tes pieds. »

Honnêtement, il ne savait plus où il avait entendu cette phrase, ou s'il l'avait lu quelque part, mais là n'était pas l'important. Il termina, bien entendu, sa tirade d'un clin d'œil pour répondre au sien, et pria pour que son petit jeu fonctionne aussi bien que celui de l'autre. Jouer ainsi sur d'aussi jolis mots n'était pas dans ses habitudes, mais il devait avouer que c'était... amusant. Bien plus que de penser à la trahison de sa génitrice.

peace and love bro

Yeah, I think about the end just way too much
But it's fun to fantasize
On my enemies who wouldn't wish who I was
But it's fun to fantasize

  Fantasize


Afficher toute la signature
Réduire la signature


#3 le 28.08.17 9:11

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥
× Appartement : Bozo
× Métier : Educateur au refuge
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 19
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 18/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le kiwi
× DCs : Inari Nakamura
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1724-fubuki-zetsu-un-jour-je-serais-roi-en-attendant-je-fais-chier-le-monde http://carnetspehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1725-carnet-de-fubukictral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
10/100  (10/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 23 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Bokuto - Haikyuu !! Merci Miles ♥
× Appartement : Bozo
× Métier : Educateur au refuge
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 201
× Øssements 19
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 18/04/2017
× Présence : complète
× Surnom : le kiwi
× DCs : Inari Nakamura
vampire
La perfection a un nom. Tu ne le connais juste pas encore c’est tout. Parce que bordel, la réponse de ce gars est juste parfaite. Sa réaction aussi. Ses yeux. Ses lèvres. Son tout. Tu vas faire dans ta culotte ce n’est simplement pas possible autrement. Ou alors c’est ta culotte qui va se faire sur toi. C’est même plus cohérent dans ta tête là tout de suite. Une monté de joie te prend, un peu plus fort que celle que tu as de base et ton sourire se faire plus enjôleur.

Le pas chaloupé légèrement, pour bien mettre en valeur tes hanches et tes gambettes tout de même tu avances vers lui. Tel un félin. Bon ok un félin du dimanche. Tu as la grâce tout de même d’une chouette. Ça tu en es certain. Une chouette c’est putain de classe, donc tu es putain de classe. C’est aussi simple que ça. Ce gars te donne envie de jouer, lui qui a eu la réaction parfaite à ton jeu. Tu le sens dans le bout de tes orteils que le destin voulait que vous vous rencontriez, qu’aujourd’hui soit le début de grande chose. Même si ce n’est pas vrai c’est amusant à le jouer en tout cas.

« Tu es trop bon pour mourir à mes pieds beauté. Ton père devait être un voleur car il a mis toutes les étoiles du ciel dans tes yeux. Viens vivre sur mes lèvres et naitre encore et encore entre mes bras. Pour toi je décrocherais la Lune. »


Avec un semblant de révérence, sans te soucier de comment ta jupe remonte ou même ta tenue fait tache bordel tu te mets à genoux devant lui et lui attrape délicatement une main en la portant à tes lèvres d’un sourire des plus tendre.

« Excuse-moi, je suis perdu, tu peux m’indiquer le chemin qui mène à ton cœur ? »

Puis d’un bon avec ta souplesse durement gagné tu te relèves sur tes deux jambes.

« Avant aujourd’hui je ne croyais pas en la perfection, maintenant que tu es là j’aimerais tant connaitre ton nom. »

Une inspiration et un simple petit rire sort de tes lèvres. Que ça fait du bien de juste être là sans penser à autre chose. Tu t’en fous de la perfection, se gars a juste taper juste avec sa phrase et son attitude que tu es presque certain de rêver cette rencontre. Alors tu veux profiter tant que le rêve est là devant toi. Quel doux songe en tout cas.

#4 le 13.10.17 17:59

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 194
× Øssements 325
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Tian Hui
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1204-nae-w-dwyer-you-look-like-my-next-mistake http://www.peekaboo-rpg.com/t1258-nae-wyatt-dwyer-just-when-you-thought-the-fun-was-over

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
13/100  (13/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 194
× Øssements 325
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Tian Hui
nécromancien


Le drôle de personnage sembla apprécier sa réponse, le confortant dans l'idée qu'il était sous une bonne étoile pour ce jour subitement plus rayonnant. Quelque chose de terriblement attirant se dégageait de l'autre homme, mais ce n'était pas proche de la séduction qu'il voyait cela, mais dans un sens parfaitement amical qui attisait son amusement à un haut niveau.
Les phrases s'enchaînaient et faisaient toutes sourire un peu plus Nae, jusqu'à ce qu'il lui prît la main avec cet air d'une pure tendresse peinte sur la face. C'était la goutte d'eau de trop qui fait déborder le vase, et dans le cas de l'irlandais, le vase tombe et s'éclate au sol. Traduction : il éclata de rire le plus franchement possible, à gorge déployée en se tenant le ventre dès que sa main fut récupérée.

Ça lui prit bien quelques secondes à s'en remettre et il en essuya une petite larme de rire au coin de l’œil avant d'inspirer profondément. Il secoua un peu la tête et croqua dans la boule de sa sucette en regardant du dernier cheveu au-dessus de son crâne à la semelle de ses chaussures. Il s'était trouvé là un bien particulier compagnon de jeu, et c'était peu de le dire.

« Ça dépend. Ton nom de famille, ce ne serait pas Google ? Parce que je trouve vraiment tout ce que je recherche en toi. »

Nae commença à y prendre goût et délaissa finalement le tronc de l'arbre derrière lui pour faire également un pas vers son interlocuteur, s'approchant afin qu'il ne reste plus qu'un maigre centimètre entre eux et glissa sur son côté afin de passer son bras autour de ses épaules, lui offrant un sourire radieux et des iris pétillantes de joie. Il se pencha un peu pour venir souffler tout près de son oreille une nouvelle phrase pour poursuivre leur petit jeu.

« On devrait t'arrêter pour excès de beauté sur la voie publique. »

Le nécromancien afficha un large sourire en reprenant sa sucette en bouche, haussant les sourcils suggestivement pour le comique de la situation et prouver qu'il en avait encore en réserve et était quasiment imbattable à ce jeu. A vrai dire, c'était la première fois qu'il le faisait et s'il avait su que ça pouvait être aussi amusant, il s'y serait mit plus tôt. Il est prêt à recevoir les répliques de ce nouvel ami en devenir, lui lançant une œillade de défi.

peace and love bro

Yeah, I think about the end just way too much
But it's fun to fantasize
On my enemies who wouldn't wish who I was
But it's fun to fantasize

  Fantasize


Afficher toute la signature
Réduire la signature