#1 le 13.04.17 1:02

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Akiko Yosano - Bungou Stray Dogs
× Appartement : Michalak
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 38
× Øssements 157
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 13/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Alex Fletcher
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t1705-xiulan-li-love-me-like-a-handicap http://www.peekaboo-rpg.com/t1826-give-me-your-heart-xiulan

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Akiko Yosano - Bungou Stray Dogs
× Appartement : Michalak
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 38
× Øssements 157
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 13/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Alex Fletcher
lémure


I'm the ripped petal of an orchid


identité
NOM : Li
PRÉNOM : Xiulan
DATE DE NAISSANCE : 18/02/1993
DATE DE MORT : 5/12/2014
NATIONALITÉ : Chinoise. (mi-chinoise, mi-japonaise)
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
[x] Mandarin
[x] Cantonais
[x] Anglais (avec un accent chinois)
[x] Japonais (avec un accent chinois). Elle a plus de facilité à l'écrire et que le parler.
RACE : Lémure
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Akiko Yosano de Bungou Stray Dogs






physique
Nous pourrions vous décrire avec des belles lettres et des expressions romantiques la brillance des manches métallique, le touché du tissu noir, la beauté des roues en caoutchouc. Mais très franchement, si on devrait décrire Xiulan. Ce serait la femme au fauteuil roulant.

Toujours assise dans une position parfaite, le dos droit en dépit de la présence d’un dossier, ces deux mains gantées de noire placée délicatement sur les commandes positionnées sur les manches, la femme occupe ce fauteuil roulant métallique. Une chevelure noire comme la nuit et lisse s’arrête au niveau de son cou, formant une coupe au carré. Ses prunelles mauves sont l’effet secondaires de potions de nécromancien. Sa peau blanche qui relate une croissance plus en intérieur que sous le soleil est d’une grande douceur. La chinoise est fine, comme si les muscles ne s’était jamais approprié ce corps.

Xiulan porte toujours des vêtements impeccables : des robes, des jupes, des chemisiers. Ce sont des tenues simples et plutôt officielles mais qui laisse la féminité bien en vue. Les gants noirs sur ses mains et la broche dorée en forme de papillon sont ses éternelles accessoires. Sa taille moyenne en Chine devient encore plus petite à cause de ce fauteuil roulant qu’elle dirige à l’aide de ses boutons.

La chinoise a tendance à faire pianoter ses doigts sur les manches de son fauteuil ou de faire bouger ses mains comme si elle jouait du violoncelle. Elle aime remettre en place ses vêtements assez souvent, essayant toujours de garder une apparence présentable.




précisions

Xiulan est paraplégique. Le partie inférieur de son corps est paralysée, elle ne ressent aucune sensation venant de ses jambes. Cette paralysie l'oblige à se déplacer dans un fauteuil roulant. Cependant ses parties sexuels sont actif, pouvant ressentir la sensation de plaisir durant l'acte sexuel.
Xiulan souffre du syndrôme d'abandon qui cause une peur irrationnelle de l'abandon. Ceux qui sont affecté par ce syndrôme comme Xiulan est en demande permanente d'attention pour combler un manque. Elle est très exigeante envers ses partenaires et ses amis, ayant des attentes démesurés. Elle est atteinte par des crises d'angoisses à l'idée d'être abandonné, essayant de combler cette insécurité à tout prix.
Xiulan souffre d’acrophobie, autrement appelé vertige. Elle a peur des hauteurs et surtout des balcons depuis sa chute. Sa peur est la plus importante dans les hauteurs réalistes comme le deuxième étage jusqu'au quinzième étage. Quand la hauteur est trop importante, la peur de la chute devient moins réelle,  mais elle essaiera quand même d'éviter les lieux en hauteurs.




The voice of cello is my lullaby
caractère

Love me like I am the only one in the world
Hate me until it burns you
Paint your world with my sound
Stay in my arms forever
Please look at me

Xiulan présente toujours un sourire élégant, des mots polis et plaisant sortant de ses lèvres fines. Tout dans son attitude faisait ressentir qu’elle venait d’une bonne famille. Sa manière posée était toujours en finesse, sa posture, toujours parfaite. Malgré le fauteuil roulant dans lequel elle est assise, elle arrive à attirait l’admiration par ces bonnes manières. Cependant, à travers ces mots polis et ses gestes doux, une lueur mauve étincèlent dans son œil enveloppant tout votre air. Elle a toujours ce mot qui fait battre le cœur caressant votre main dans un mouvement entre la tendresse et le sensuel. Tout son être essaye de captiver l’autre, séduisant celui qui se trouve devant elle. L’action n’est pas calculée, elle est presque innée chez elle. Dès son plus jeune âge, elle avait aiguisé son radar pour voir les réactions des autres et modifier son comportement pour remplir l’attention de l’autre. Elle est une séductrice naît.

Xiulan est un grand passionné. Elle aime la musique classique et plus que tout au monde le son du violoncelle. Son intérêt s’étend pour tous les domaines de l’art. L’artiste en elle la rend très sérieuse, n’hésitant pas à sacrifier son temps pour l’art et surtout la musique classique. Malgré qu’elle ne joue plus d’instrument depuis plusieurs années, la jeune chinoise a gardé ses habitudes de musiciennes. Elle est extrêmement perfectionniste, ne pouvant accomplir quelque chose en essayant à moitié. Elle se lance toujours corps et âme à ce dont elle tient. Ce perfectionnisme se reflète dans les vêtements qu’elle porte jamais froissé et un environnement toujours propre en dépit de son handicap. Les apparences sont importantes pour elle, ces règles inculquées dans son cerveau d’enfant par sa grand-mère.

Sous ses façades, se cache un cœur fragile qui ne demande qu’un peu d’amour, un peu trop d’amour. Elle désire de l’affection constamment, en demandant sans cesse. A chaque marque d’affection, la jeune Xiulan ressent une immense joie mais elle en demande toujours encore plus, ne pouvant supporter le départ de ceux qu’elle aime, se sentant trahi à chaque fois qu’il n’y pas assez d’affection. Son cœur est constamment rongé par la jalousie que ce soit pour les amants comme pour les amis, affligée de n’être pas le seule dans le cœur de l’autre. Elle veut toujours que l’autre lui appartient tout entier, démontrant une possessivité excessive. Elle n’hésitait pas à utilise tous les moyens pour garder l’autre à ses côtés, quitte à utiliser la haine. Elle préfère la haine à l’ignorance. Elle veut être inscrite pour toujours dans l’esprit des autres, pour que tout leur être ne pense qu’à elle. Une peur de l’abandon motive ses actions, essayant d’accaparer l’attention et l’affection d’encore plus de monde, pour être encore plus aimé. La jeune Xiulan peut pourtant être une tendre amante, acceptant facilement même les plus grandes horreurs commis par ceux qu’elle aime, juste pour être aimé. Elle se pliera facilement à demandes de l'autre pour obtenir son amour et ne pas être laissé seule. De plus, elle se dévalorise énormément, haïssant le sang japonais qui coule dans ses veines et son handicap. Elle essaye donc d'en faire plus que l'autre demande pour être reconnu comme importante dans la vie de l'autre. Xiulan c'est une chasseuse d'amour qui veut juste la certitude que plus jamais on l'abandonnera.

LOVE ME LOVE ME LOVE ME LOVE ME LOVE ME LOVE ME LOVE ME



Love always slips through my wheels
histoire


It's called Fall in Love
It's called Blood
It's called Misspelled Affection
It's called Broken Bow
It's called Repeating
It's called ...

~

It's called Fall in Love

Au moment où le son effleura ses oreilles, un monde nouveau s’ouvrit devant elle. Son corps fut parcouru d’un frisson indéfinissable et son âme trembla. Tel un aimant attiré par son opposé, ses jambes s’élancèrent, laissant sa grand mère et l’autre adulte. Un papillon de nuit cherchant désespérément sa lumière dans la nuit noire. Les allées et venus dans les couloirs d’inconnus ne la soucia pas, oubliant les mots répétés par sa famille, toujours se tenir de façon respectable devant les autres. Elle était libre, des ailes invisibles lui ayant été greffé au moment même où la musique avait retenti dans ses tympans. Grave tel le son du hibou dans la nuit, fluide tel le son de la rivière, passionné tel les couleurs des momiji à l’automne. Elle poussa la porte pour faire face au ballet de notes. Un homme jouait du violoncelle. Et la petite Xiulan eut le coup de foudre. Son cœur vibra à chaque note. Au moment même où elle avait vu cet instrument en bois, elle savait que toute sa vie serait dédiée à lui. Ainsi fut la rencontre de Xiulan et du violoncelle.

Malgré les protestations de la famille, lui recommandant le violon ou le piano, les instruments classiques étudiés par les jeunes chinois, Xiulan réussit à tous les convaincre du haut de ses six ans. La jeune fille plutôt sage, respectant les règles imposées à sa famille, n’avait pu laisser passer cet instrument divin. Son jeune cœur avait été captivé par lui. Et tous les jours, elle jouait de cet instrument au grand dam de toute la maisonnée. Les sons étaient grinçant et instable mais au fil des mois et des années, ce fut une mélodie prodigieuse qui résonnait de ce coffre en bois. Quelle soit triste, en colère, joyeuse, mélancolique, le violoncelle fut le seul qui resta à ses côtés dans cette famille glaciale.

It's called Blood

Ce fut à l’école qu’elle apprit l’histoire avec un grand H. Celle des horreurs commises par le Japon à la Chine. Soudainement, le mystère de sa famille sembla se lever aux yeux de la jeune fillette. Etait-ce à cause de son sang que sa mère l’avait abandonné ? Etait-ce à cause de son sang que sa grand-mère la regardait avec cet air fâché en permanence ? Etait-ce à cause de son sang que son père ne faisait pas attention à elle ? Xiulan n’avait jamais connu de haine envers le Japon, le pays d’origine de sa mère. Elle se rappelait de ses vagues souvenirs où sa mère l’avait habillé dans des yukatas. Et après son départ elle avait gardé les photos de sa mère en kimono. Est-ce qu’elle l’avait abandonné car elle était une méchante japonaise. Sa grand-mère ne lui souriait jamais. Elle faisait tout ce qu’elle lui demandait. Elle était la parfaite modèle mais jamais elle ne l’était assez. Sa grand-mère avait toujours quelque chose pour la gronder. Elle rajoutait toujours qu’elle était une erreur, une sale enfant au sang mêlé, une traitresse. Elle n’avait jamais compris ses mots remplis de dégoûts mais tout faisait plus de sens maintenant. Etait-ce parce qu’elle était une fille de japonaise qu’elle n’aurait jamais dû naître ? Son père était un être silencieux, toujours occupé à travailler pour l’affaire familiale. Il ne souriait presque jamais malgré les essais de sa jeune fille. Ce n’était que de la maladresse masculine mais chaque fois, ce fut telle une claque glaciale pour la jeune fille en manque d’affection. Etait-ce parce qu’elle était à moitié japonaise qu’elle ne l’aimait pas ? Tout ce que Xiulan demandait, c’était juste un peu d’affection.

Elle apprit à se comporter comme une fille toujours avec un sourire élégant décorant son visage. Elle entendait les moqueries, les chuchotements derrière son dos, qui perçait son cœur fragile à chaque fois mais elle ne le montrait pas. Elle avait vu l’expression perdu et troublé de son père quand elle était rentrée dans son bureau, décoré d'un vase rempli d'orchidées, en pleurs. Elle avait subi la colère de sa grand-mère qui avait entendu parler de l’accident. Depuis, elle s’était forcé à garder sa peine juste en elle. Elle apprenait si jeune à avoir ce masque de jeune fille de bonne famille. Et tous les soirs, elle racontait sa peine à travers le violoncelle. A chaque fois que l’archet touchait les cordes produisant un son gracieux et profond, elle sentait son cœur se lavait de ses douleurs. Et petit à petit, elle aussi elle apprit à haïr cette contrée de l’autre côté de l’océan. Elle renia l’existence de ce sang à l’intérieur d’elle. Elle était une chinoise pure, fille de la famille Li et ces japonais étaient les ennemis de la nation. Ces souvenirs de son enfance avec sa mère et cette tristesse de ne plus pouvoir la revoir s’effacèrent pour être remplacer par cette haine profonde.

It's called Misspelled Affection

Son talent en violoncelle commença à se faire reconnaître au niveau national. Elle avait de la passion et de la profondeur dans ses notes disaient les juges, ce qui manquait chez les autres trop concentrés sur la technique. Le violoncelle avait son ami qui avait réussi à la faire tenir jusque-là, les commentaires étaient évidents. Cependant entendre ses compliments emplissait d’une joie nouvelle le cœur de la jeune chinoise. Elle qui avait reçu si peu de compliments dans sa vie était soudain projeter sous le projecteur d’attention. Elle qui ne jouait que pour elle-même commença à jouer aussi pour le plaisir des autres.

C’était à cette époque que Xiulan trouva ce qu’on pouvait appeler une meilleure amie. Ming avait le même âge qu’elle, une fille au sourire tel un tournesol. Au début, Ming n’appréciait pas Xiulan et il en était de même pour la jeune fille, chacune arborant de la jalousie pour l’autre. Mais le destin bien étrange mêla la vie des deux jeunes filles et elles devinrent rapidement inséparable. Toutes deux rentrèrent dans le même lycée prestigieux. Le cœur de Xiulan était ressuscité par cette affection qui pouvait semblait normale mais était bien trop nouvelle pour elle. Elle était toujours avec elle, accaparant l’attention de la jeune fille. Elle était l’unique meilleure amie de Ming et ce statue la remplissait de fierté.

Xiulan adolescente s’était transformé de cette petite fille frêle en une belle jeune fille. Elle ne possédait pas les courbes des européennes mais elle avait un charme et une grâce asiatique. Déjà, dans sa première année de lycée, certains garçons l’approchaient pour s’attirer ses faveurs. Xiulan, en quête d’attention et d’affection perpétuelle s’accrocha à ses approches. Elle n’en avait que faire de ce que certains pouvait dire certains derrière son dos, un simple geste affectueux, juste trois mots soufflait au coin de l’oreille, toutes ces marques d’affection lui donnait l’impression d’être vivante. Son cœur en manque continua à en demander encore et encore, créant un cercle vicieux de relations emmêlés et compliqués.

Malgré les relations amoureuses désastreuse qui l’entourait, Xiulan gardait toujours son attention première envers sa première et seule amie. Elles étaient presque comme deux sœurs jumelles inséparable, jamais rien ne pouvant rentrer entre elles. Pourtant, les illusions de la jeune fille furent détruites quand Ming lui présenta Jianyu, son petit copain. C’était sûrement l’intrusion de cette troisième personne qui avait commencer à tout faire dégénérer.

It's called Broken Bow

Paraplégie. Fracture du scaphoïde à la main gauche. Fractures des doigts de la main et de l’avant-bras droit.

Xiulan se réveilla face à un plafond blanc, seule. Sa mémoire était troublée. Elle avait reçu son acceptation pour le Berklee College, il y a quelques semaines. Les portes du monde extérieur s’était ouverte à elle. Elle pouvait vivre avec la musique, avec son violoncelle toute sa vie. Elle avait été tellement heureuse. Pourtant tout c’était détruit tellement facilement, il avait juste suffi que quelqu’un pousse trop fort. Le moment avait été furtif. Les deux se trouvaient sur le balcon du troisième étage. Elle s’était retournée pour observer le paysage et quelques secondes plus tard, elle s’était retrouvée aplati sur le ciment, quelque chose de liquide venant imprégnait ses vêtements, son corps parcouru entièrement de douleur ne ressentant même pas le froid du sol, apercevant au loin le visage effaré du coupable.

Une grande quantité de cadeaux vinrent s’installer dans sa chambre, provenant des connaissances de la famille, de l’école, de la musique. Cependant ces attentions étaient invisibles aux yeux de la jeune musicienne. Le désespoir avait envahi son cœur. Elle observa ses jambes fines positionné parfaitement dans cette chaise en fer. Rien, elle pouvait utiliser toute la volonté du monde mais ses jambes étaient froides et ne répondait plus à ses commandes. Le verdict était tombé, elle était paraplégique. Elle était condamnée à rester assise sur un fauteuil roulant pour le restant de ses jours. Ses doigts, son poignet et son bras se guériraient après plusieurs mois. Cependant, l’avenir était plongé dans les pénombres. Elle ne pouvait plus jouer avec ses mains coincées dans du plâtre. Son acceptation avait été retiré. Son compagnon de toujours retirait de sa vie, la jeune s’écroula au fur et à mesure. Il ne lui restait plus rien pour la soutenir plus rien.

Les visites se succédaient mais se faisaient plus rare au fil du temps. Il y avait eu sa grand-mère qui l’avait regardé de cet air déçu et soupirant, l’héritière de la famille était devenue inutilisable. Il y avait son père qui essayait de venir la voir le plus souvent possible mais ne pouvant réellement réaliser sa promesse à cause de son travail. Elle pouvait voir l’attention que lui portait son père qui envoyait des fleurs tous les jours à l’hôpital. Cependant, ces gestes d’amour était arrivé trop tard pour Xiulan qui avait essayer de combler l’absence d’amour paternel par de nombreux petit ami. Tous ces gestes coulaient dans con cœur qui n’était qu’une boîte trouée qui n’en avait jamais assez. Il y avait Jianyu qui était devenu entretemps son petit ami. Au début, il était venu souvent pour essayer de la réconforter mais ces visites s’étaient fait de plus en plus rare au fil du temps. Et il y avait Ming. Elle était seule qui venait la voir plusieurs fois par semaine, s’occupant du mieux qu’elle pouvait de son amie. Tout ceux autour d’eux félicitaient cette amitié qui soudait les deux jeunes êtres mais ils étaient tous des ignorants.

Xiulan perdant l’instrument divin pour lequel elle avait promis de consacrer sa vie si jeune se transforma en une succube dévorant l’affection des autres. Elle ne pouvait s’empêcher de séduire tout le monde, des infirmiers aux patients, homme ou femme. Elle connut ainsi le goût de la chair féminine. Encore et encore elle se battait pour emprisonner leur cœur dans ses toiles pour qu’ils ne regardent plus qu’elle et uniquement elle. Elle avait besoin d’amour encore. Elle voulait être aimé car s’était sa seule solution de se sentir vivante. Elle continuait à porter ce masque de politesse mais elle était devenue une experte dans la séduction malgré ce corps handicapé.

Trois était passé. Xiulan avait regagné l’habilité de ses mains. Cependant, Xiulan n’avait plus retoucher à son violoncelle. Elle n’était qu’une pauvre femme handicapé coincé dans ce fauteuil roulant. Tout le monde avait oublié le nom de Xiulan Li, la prodige chinoise du violoncelle qui serait sûrement rentré dans les plus grands orchestres internationaux si son archet n’avait pas été brisé avant que tout cela ne puisse se produire. Ming continuait encore à venir la voir et Xiulan aimait les précieux instants qu’elles passaient ensemble. Cependant, ce jour avait été différent. Elle était rentrée dans la chambre, ses yeux remplis de conviction. Xiulan l’accueillit. Ming était sa vie, la seule qui était resté avec elle, la seule qui comptait dans sa vie, la seule. Pourtant les mots qui sortirent de sa bouche glaça la jeune fille. Elle lui avait annoncé qu’elle ne reviendrait plus ici. Devant les protestations de Xiulan, Ming rejeta sur son visage tout ce qu’elle avait sur le cœur : la jalousie intense qu’elle avait arboré envers Xiulan, sa peine après la trahison de Xiulan qui avait volé son petit ami, le stress dans lequel elle avait vécu par la constante demande d’attention de la part de Xiulan, la culpabilité qu’il l’avait envahi après l’avoir poussé de ce balcon. Elle recracha tout ce qu’elle avait dans le cœur, tout en pleurant et en implorant le pardon de la handicapé. Venir ici la détruisait à petit feu, augmenta la culpabilité et la haine qu’elle éprouvait envers Xiulan. Cependant Xiulan lui répondit avec un sourire. Elle attrapa doucement le visage de sa meilleure amie qu’elle embrassa tendrement. Son cœur troué et vide était remplie de bonheur à l’idée que Ming pensait à elle constamment. D’une douce voix, elle lui dit qu’elle acceptait tout, sa haine, sa culpabilité. Tout ce qu’elle voulait c’était Ming. Elle avait pris son ancien petit copain Jianyu car il n’était pas bien pour elle. Elle avait tout faire pour elle. Elle vivrait pour elle comme Ming devra vivre pour elle. Cependant, ce ne fut qu’un regard rempli d’effroi qui s’afficha sur le visage de son amie. Sans écouter la suite, elle s’enfuit de la chambre, la traitant de folle dégénéré et de psychopathe.

Ming ne revint pas comme elle l’avait annoncé. Xiulan était détruite à l’idée d’être effacer de la vie de la seule personne qui comptait dans sa vie. Elle était allée à son université et chez elle mais à chaque fois, elle avait réussi à la fuir. Elle avait besoin de l’attention de Ming, que ce soit de la haine, de la culpabilité, de l’amour. Elle devait être ancré dans Ming à tout jamais. Pourtant, tous ces efforts étaient en vain. Dans cet hôpital de chambre remplie de ces orchidées qu’envoyait encore son père, ou plus précisément sa secrétaire, Xiulan souffrait, ordonnant l’attention de tous les gens se trouvant autour d’elle. Mais rien n’y faisait. Elle reposa le stylo qu’elle posa sur la table avec sa lettre et  attrapa le bol rempli de fruit. C’était la seule solution qu’elle avait trouvée pour retrouver éternellement Ming. Elle attrapa le couteau sensé coupé les fruits. Elle attrapa ses jambes toujours paralysées et les rapprocha vers elle. Elle enfonça alors le couteau au niveau de sa cheville, coupant les veines, un flot rouge se déversant de sa peau blanchie par le manque de lumière. La couleur carmin peignait le drap blancs tel une toile de peinture. Xiulan attrapa le bouton d’appel et appuya. Elle ne sentait pas la douleur, toutes sensations de ses jambes disparus depuis l’accident. Un infirmier ouvrit la porte, cria horrifié, se précipitant vers son corps sanguinolant. Son esprit s’éloignait, toute énergie de son corps s’écoulant en même temps que le sang. Elle répétait le nom de Ming alors que sa vue s’assombrissait. Ming, Ming, C’est de ta faute Ming, Ming, Ta faute, Ming. Elle était prête à risquer sa vie si elle pouvait devenir sienne à nouveau. La lumière disparue et la pénombre l’envahi.  

It's called Repeating

L’homme qui lui faisait face lui parlait en japonais. Cette langue ignoble qu’elle comprenait vaguement grâce à des souvenirs lointains de son enfance. Elle afficha une grimace avant de lui demander de continuer en anglais. Elle préférait encore cette langue même si elle ne la maîtrisait par parfaitement. Mais qu’est-ce que lui racontait cet abruti de japonais ? Elle était morte ? Les moments de sa mort s’affichèrent sur l’écran. Elle était donc vraiment morte ? Au moins le mystère de ce squelette étrange qui avait transporté la paraplégique jusqu’au bureau était résolu. Avait-elle coupé ses veines trop profondément ? Elle avait fait un pari risqué et elle y avait perdu sa vie. Cependant, elle savait que de cette façon elle hanterait à jamais la vie de Ming, grâce à la lettre qu’elle lui avait laissée. Ecouter un japonais l’irritait au plus haut point, sa haine envers cette race amplifiée au fil des années. Après lui avoir expliquer vite fait sa situation, cet idiot fini se proclamant roi lui quémanda de sortir de son bureau. Ce n’était pas un bureau mais un asile qui lui fallait à celui-ci. Cependant, elle ne put répondre à la demande. Ses jambes n’écoutaient pas ses ordres. Elle était paralysée même dans sa mort, l’horreur de la situation la frappa en plein fouet. Elle fut transportée par du personnel qui lui préparèrent un fauteuil roulant.

Qui s’occuperait d’une handicapé dans un monde ou le mot d’ordre était s’amuser ? Décidemment les japonais étaient une bande de sauvages. Cependant, Xiulan était devenue une sirène qui capturait le cœur des autres. Elle jeta ainsi son dévolu sur un dénommé Earnest. Un zombie anglais qui travaillait à l’agence. Il avait accueilli cette pauvre jeune femme perdue dans ce nouveau monde. Il n’était sûrement pas l’homme le plus sociable mais il avait pris cette handicapé sous ses ailes et lui avait même ouvert sa porte quand elle lui avait expliqué l’inconvénient de vivre à l’agence avec son handicap. Rapidement, les deux attiré l’un à l’autre formèrent un couple. Leur vie de couple était malheureusement loin du mot bonheur. Xiulan était d’une nature possessive quémandant une attention constante de son amant. Earnest plutôt de nature indépendant répondait à ses attentes par amour à la jeune chinoise. Cependant, Xiulan n’avait jamais eu une relation propre dans sa vie, ayant toujours plusieurs amants en même temps. Elle enchaînait les conquêtes et collectés des amants et des amantes toujours en quête d’attention pour remplir son être. On ne lui avait jamais appris la fidélité alors qu’elle demandait de l’autre de n’appartenir qu’à elle. Sa possessivité presque maladive la poussa à installer un gps dans le portable d’Earnest, surveillant ses mouvements, tout en refermant encore plus la cage autour de lui avec son sourire élégant qui respirait la folie ou des crises désespérés pour qu’il reste avec elle. Tous les moyens étaient bon pour le garder avec lui. Leurs vie communes dura deux ans et demi jusqu’à jour, ou Earnest partit en laissant juste un mot derrière lui. Encore une fois, on l’avait abandonné. Son cœur était en lambeau après cette nouvelle trahison. Elle ne comprenait pas comment Earnest pouvait la laisser seule alors qu’il écrivait qu’il l’aimait encore. Elle ne comprenait pas pourquoi il disait que ce qu'elle avait fait à Ming était horrible. Elle pleurait toute les larmes de son corps. Pourquoi était-ce ainsi ? Elle demandait juste un peu d’amour. Elle voulait juste qu’on l’aime et cet amour lui était toujours volé. Son âme meurtrie continuait encore à réclamer plus d’amour. Ne pouvant plus vivre dans cet appartement, Xiulan retourna à l’agence à contre cœur, continuant sa mort dans ce corps d’handicapé.



derrière l'écran
PRÉNOM : Xiulan
AGE : L'âge de ta grande mamy.
COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? Dieu m'a parlé. Ou sinon Dieu s'appelle DC
Le smiley que tu préfères ici ?   Il explique tout.
Tes mangas préférés ? J'ai la flemme de refaire. Mais il y en a tellement~~


©joshua rokuro pour peek a boo!

#2 le 13.04.17 2:03

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 160
× Øssements 346
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Yuzuru Kurumizawa
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1204-nae-w-dwyer-you-look-like-my-next-mistake http://www.peekaboo-rpg.com/t1258-nae-wyatt-dwyer-just-when-you-thought-the-fun-was-over

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
13/100  (13/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 160
× Øssements 346
× Age IRL : 19 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Yuzuru Kurumizawa
nécromancien
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#3 le 13.04.17 2:15

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 15 Féminin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Frisk - Undertale
× Pouvoir : Télékinésie
× Appartement : SDF
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 362
× Øssements 14
× Age IRL : 15 Féminin
× Inscription : 15/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : la souris
Non-validé
http://www.peekaboo-rpg.com/t1472-abby-clarke-o-the-darkest-nights-produce-the-brightest-stars http://carnetspectral.pab

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/0  (0/0)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 15 Féminin
× Age post-mortem : 28
× Avatar : Frisk - Undertale
× Pouvoir : Télékinésie
× Appartement : SDF
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 362
× Øssements 14
× Age IRL : 15 Féminin
× Inscription : 15/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : la souris
Non-validé
JE T'AIME TOI
EN PLUS BSD
Je veut lire plus
Ma fiche est presque finie j'ai le droit de parler

#4 le 13.04.17 2:52

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 32
× Appartement : Lascaux
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 3551
× Øssements 110
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 15/12/2016
× Présence : complète
× Surnom : le perroquet
× DCs : Ayaki Kobayashi
★ MISS MOMIE 2017 ★
http://www.peekaboo-rpg.com/t1201-shirley-dumais http://www.peekaboo-rpg.com/t1208-shirley-relationships

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/15  (100/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 29 Féminin
× Age post-mortem : 32
× Appartement : Lascaux
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 3551
× Øssements 110
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 15/12/2016
× Présence : complète
× Surnom : le perroquet
× DCs : Ayaki Kobayashi
★ MISS MOMIE 2017 ★

#5 le 13.04.17 5:48

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 12 Masculin
× Age post-mortem : 19
× Avatar : yukine + noragami.
× Pouvoir : distorsion spaciale.
× Appartement : Pucca
× Métier : vendeur de potions truquées.
× Communication : portable.
× Péripéties vécues : 1746
× Øssements 331
× Age IRL : 17 Féminin
× Inscription : 14/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la papaye
× DCs : (laughs in ukrainian)
(despite everything, it's still y o u)
http://www.peekaboo-rpg.com/t1289-mikhail-chernenko http://www.peekaboo-rpg.com/t1334-don-t-turn-out-the-l-i-g-h-t-s-mikhail

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
5/100  (5/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 12 Masculin
× Age post-mortem : 19
× Avatar : yukine + noragami.
× Pouvoir : distorsion spaciale.
× Appartement : Pucca
× Métier : vendeur de potions truquées.
× Communication : portable.
× Péripéties vécues : 1746
× Øssements 331
× Age IRL : 17 Féminin
× Inscription : 14/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la papaye
× DCs : (laughs in ukrainian)
(despite everything, it's still y o u)
c'est de toute botey
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#6 le 13.04.17 8:34

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 711
× Øssements 1166
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1664-maxence-listen-to-the-stereo-tonight http://www.peekaboo-rpg.com/t1674-valar-morgulis-maxence-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
55/100  (55/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rukodo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 711
× Øssements 1166
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
rebienvenue à toi

#7 le 13.04.17 9:04

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 283
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Croisée avec : Un ours grognon è_é
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 841
× Øssements 652
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Margaret E. Redford
Big Grumpy Cat
http://www.peekaboo-rpg.com/t1408-toulouze-broken-glass http://www.peekaboo-rpg.com/t1411-toulouze-find-yourself

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 283
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Croisée avec : Un ours grognon è_é
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 841
× Øssements 652
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Margaret E. Redford
Big Grumpy Cat
Une chinoise
Afficher toute la signature
Réduire la signature



   
Baby, Baby please...
Birds flying high you know how I feel Sun in the sky you know how I feel Breeze driftin' on by you know how I feel. It's a new dawn It's a new day It's a new life for me yeah

#8 le 13.04.17 10:24

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 2788
× Øssements 1048
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : (prochainement Luap)
Monseigneur Jojo roi des lémures
http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14 http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body http://www.peekaboo-rpg.com

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
31/15  (31/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 2788
× Øssements 1048
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : (prochainement Luap)
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures
Ma grande mamie a 76 ans

Rebienvenue \o/

#9 le 13.04.17 14:49

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
29/100  (29/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : keith (VLD) / theodore thatcher (PC)
× Pouvoir : visions
× Logement : ici
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 4551
× Øssements 177
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : Hareng
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★
JE TE POUPOUTE ENCORE ET ENCORE
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#10 le 07.05.17 6:23

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Akiko Yosano - Bungou Stray Dogs
× Appartement : Michalak
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 38
× Øssements 157
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 13/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Alex Fletcher
lémure
http://www.peekaboo-rpg.com/t1705-xiulan-li-love-me-like-a-handicap http://www.peekaboo-rpg.com/t1826-give-me-your-heart-xiulan

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/15  (0/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 24
× Avatar : Akiko Yosano - Bungou Stray Dogs
× Appartement : Michalak
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 38
× Øssements 157
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 13/04/2017
× Présence : complète
× DCs : Alex Fletcher
lémure
Hewlo!! Merci pour tout vos encouragements.

Bon, j'ai fini. C'est un peu nul mais je veux jouer ma Xiulan alors voilà.