Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Les fouteurs de merde se retrouvent
avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rokudo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Epitaphes postées : 923
× Øssements1590
Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Surnom : l'astrance
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
#1le 11.04.17 14:43
Les fouteurs de merde se retrouvent


Le jeune homme aimait la nuit, plus particulièrement l'ambiance des bars à ses heures qui était plaisantes pour son esprit plus que étrange. Mais il ne serait jamais quelqu'un de normal. N'en déplaise aux autres. Il s'aimait pour ce qu'il était. Maxence pouvait aller dans n'importe quel d'entre eux. Il pourrait s'amuser d'une façon ou d'une autre. Mais il ne voulait d'un vulgaire boui-boui. Il voulait un bar qui servait de la bonne bière, Allemande ou Belge de préférence. Bien qu'il aimait plus les sortes de la première, il ne crachait pas sur la qualité que semblait avoir ces gens qui avaient aidé les alliées. Il poussait la porte. Il faisait face à un calme relatif. Il balançait un truc en toute discrétion, oui, il allait s'amuser. Car la bruit créait un conflit...

Maxence gardait une certaine bonne humeur, car il pouvait voir une bagarre de loin. Ses yeux suivaient les coups avec une intensité qui l'étonnait alors qu'il buvait une de ses boisson favorite, c'est à dire de la bière. Rien ne valait cette belle blonde devant spectacle plein de violence. Il riait en voyant le coup d'un type, c'était d'un ridicule. Les gens ne manquaient pas d'originalité pour la violence. Il sirotait sa boisson calmement. Il n'alllait pas décoller de cet endroit. Tant qu'il pouvait envenimer les choses, ajoutant des illusions de filles séduisantes ou non qui lançaient des mots tout sauf gentils. Tous était de sa propre imagination. Il payait un autre verre. Il savait qu'avec son cou d'illusion, ça ne se finirait pas si facilement. Les plus épuisé se faisait même écraser par les gens. Tout pour lui plaire. Bien entendu, il n'était pas le seul ici. Nae était là. En temps que tous les deux des fouteurs de merde, il s'appuyait sur le bar.

« Tu pense qui s'en sortira avec le moins de blessures ? Que je puisse l'emmerder un peu d'être moins amoché que les autres... Hors nous bien entendu... Bien que je ne dirai pas non à te refaire le portrait mon cher... »

Maxence parlait souvent sans retenue à son rival, il attisait ce feu entre eux. Celui qui rendait intéressante aux yeux de Maxence leur relation. Ils se racontait leur méfaits, se cherchait, sans aucune limite que leur imagination. Et bon sang, le français en avait pas mal, il en était de même pour l'autre. Ce n'était pas pour rien que cet imbécile était son principal rival....
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Invité
Invité
#2le 12.04.17 1:43

A fight can express things people might not be able to say with words.

684


Nae est connu pour être un solitaire d'un genre assez spécial car il n'est jamais seul. C'est une contradiction qui demande une observation approfondie, car on remarquera rapidement qu'aucune de ces personnes ne côtoie le nécromancien régulièrement, ce dernier étant pareil à une tornade. Il est là, il met la pagaille, et s'en va sans demander son reste. Il demande – que dis-je, ordonne ! - qu'on le regarde, non pour satisfaire un égo d'une taille impressionnante, ou pour calmer son narcissisme, mais bien parce qu'il en a terriblement besoin.

Il vit de cette attention accordée et se nourrit des regards, sans réussir à s'attacher à ces derniers, comme si aucun d'eux ne parvenait à combler le vide en son cœur, personne ne pouvant remplacer la source première de son problème. Alors, me demanderez-vous, que fait-il à ce bar, aux côtés de cet autre nécromancien ? Lui-même ne saurait répondre à cette question, laissant les minutes filer sans observer les aiguilles tourner, appréciant la compagnie particulière de Maxence. Dans certains traits de cet homme, il se retrouve et se redécouvre, passant par des chemins qu'il n'a jamais emprunté auparavant, trouvant le moyen de s'amuser autrement qu'en pourrissant la journée d'un autre.

Tout du moins, ce n'est pas celle de son acolyte qu'il empoisonne. Les rires ne cessent de fuser entre eux, se moquant ouvertement des comportements violents et idiots qu'ils observent depuis leurs tabourets.

« Qui ? Hn, j'vote pour l'chauve, au fond. Plus costaud qu'les autres, t'trouves pas ? Pis l'a l'air d'avoir l'habitude d'se battre. P't'être un ancien militaire, ou une connerie du style. »

Volontairement, il ignore la pique lancée par le maître des illusions, bien qu'un sourire se dessine sur ses lèvres, plus narquois qu'avant, et il le dissimule derrière son verre qu'il porte à ses lèvres, une bière de sa recommandation.

Nae ne sait pas bien combien de temps encore va durer cette étrange relation qu'ils entretiennent depuis quelques temps, ni comment elle se terminera, même s'il sait d'avance que ce ne sera pas sans quelques gouttes de sang au minimum. Les larmes ne sont ni pour l'un, ni pour l'autre, étant quasiment incapables de ressentir une émotion suffisamment forte pour les amener à leurs yeux. Peut-être qu'une grande frustration ferait l'affaire ? Jetant un œil au profil de son ami, il se questionne sur les possibilités. Un petit ricanement quitte ses lippes alors qu'il secoue la tête et reporte son attention sur le regroupement de personnes qui se frappent pour absolument aucune raison.

« Donnons-leur un p'tit coup d'main supplémentaire... »

Nul besoin d'être devin pour savoir que l'irlandais a une idée derrière la tête et qu'il n'y aura que les deux au comptoir pour en rire. Il appelle le barman, ce dernier paraissant intimidé par ses clients, et commande un simple verre d'eau. Celui-ci arrivant la seconde suivante entre ses doigts, Nae se lève et faisant simplement quelques pas vers le centre de la bagarre, mais restant suffisamment loin pour ne pas malencontreusement se prendre un mauvais coup, et il se penche pour verser le verre au sol, de manière à ce que l'eau poursuive son chemin jusqu'à se mêler aux pieds des protagonistes du combat. Un petit contact de ses doigts sur le liquide et celui-ci devient peu à peu solide, créant le long de la traîne une plaque de glace, sur lesquels ces chers gentlemen glissent les uns après les autres, tel des dominos.

« Strike ! »

Ou des quilles frappées par une boule, au choix.


avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rokudo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Epitaphes postées : 923
× Øssements1590
Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Surnom : l'astrance
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
#3le 12.04.17 10:51
Les fouteurs de merde se retrouvent


Maxence pouffe, le pari de Nae est navrant et pas surprenant, mais il avait raison ce con. Le nécromancien français est bien obligé de s'incliner sur ce coup. Lui qui détestait montrer ne serait-ce qu'un peu de faiblesse, sur à lui. Il serrait simplement les dents. Il buvait simplement sa boisson. Il observait cet homme.

« Peut-être en effet, il a certaines techniques que je connais, mais il les utilise mal. C'est sûrement dû à son taux d'alcoolémie. Quel crétin, se laisser enivrer si facilement... »

Il avait ce rire de sadique qui le caractérisant à la fin de sa phrase. Laissant le combat se dérouler devant ses yeux. Ça ressemblait à parodie de mêlée au foot américain. Sauf qu'à place des insultes bêtes et stupides, on avait droit aux chapitres sur les femmes en général, mais aussi des hommes, vu que certaines des demoiselles s'étaient introduit dans cette bagarre, ne leur laissant que peu de chance de vaincre d'ailleurs... Son rival de toujours évoque une idée pour rendre le combat plus passionnant, il le laisse faire. Toujours un peu impressionné par le pouvoir de ce dernier. Il lui allait bien. Le sol ressemblait vaguement à un trottoir en plein hiver. Ce qui faisait rire Maxence. Surtout quand un type glissant, et écrasait un type au passage. C'était hilarant. Qui plus est, il jouait déjà avec ces illusions. Autant dire que cette bagarre trouverait fin que lorsque lui s’embêterait.

« Pas mal, c'était un bon coup de ta part, pour ma part, je participe directement à l'enveniment de la situation avec quelques suggestions du plus bel effet... »

Il avait beau trouver son pouvoir parfois casse-pied, il aimait bien. Ce dernier lui était tombé dessus, va savoir pourquoi, sûrement par ce qu'il avait fait quelque chose pour le rendre réel, va savoir quoi. Il ne savait pas trop comment il fonctionnait par moment, peut-être qu'un jour ces illusions seront maîtrisée... Après ce jour-là, il faudra encore se méfier de lui... Il haussait les épaules.

« Du coup, ton poulain, s'est pris une belle gamelle, malgré son entraînement militaire, il est tombé comme un con, bien fait... Je dirais qu'il a ses chances s'il n'est pas trop mal tombé, sinon, je pense que le petit teigneux aux cheveux verts a ses chances. Il prends avantage sur ton terrain glissant. Il lui manque plus que les paillettes sur le corps... »

Maxence l'imaginait avec un juste-corps sur la glace, il rigolait comme un fou. C'était impayable.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Invité
Invité
#4le 17.08.17 0:50

A fight can express things people might not be able to say with words.

512


Nae s'esclaffa durant ce qui semblait être des heures. Il se tenait le ventre tant il avait mal et commençait à manquer de souffle, mais cela ne semblait pas spécialement le gêner. Tout en riant, il revint vers le comptoir et manqua de s'asseoir dans le vide plutôt que sur son siège. Le fou rire rendait particulièrement maladroit ! In-extrémis, l'irlandais se rattrapa à la fois au comptoir et au bras de Maxence puis réussit à se hisser sur le tabouret, sain et sauf. Là, son rire se termina enfin et il essuya une larme du coin de son œil en observant la mêlée générale qui devenait de plus en plus grotesque au fil des minutes.

« Ça veut dire qu'j'ai perdu l'pari ? L'en a pas fallu beaucoup du temps, eh.. » S'amusa-t-il en regardant le visage de son rival.

En l'admirant derrière son verre de bière, il se questionna quant à ce qui remplissait sa tête. Il semblait prendre son pied à imaginer des choses très étranges - comme des paillettes sur un corps, ce que Nae ne pouvait évidemment pas comprendre. En secouant un peu la tête, il soupira et glissa une main dans ses cheveux pour les ramener en arrière, tout comme il se pencha dangereusement mais sans tomber.

« D'ailleurs, en parlant d'ça.... On pariait quoi ? » L'interrogea-t-il en ouvrant grand les yeux, la question lui étant venue pareille à une illumination divine.

Il était incapable de se souvenir s'ils en avaient parlé, mais si tel était le cas, il n'en gardait rien en mémoire et il mit directement ça sur le compte de la boisson. Celle-ci même qu'il continuait d'ingurgiter comme si sa vie en dépendait. Les gouttes s'échappaient et glissaient un peu sur sa joue, majoritairement le long de son menton pour disparaître dans son cou et sous ses vêtements, sans qu'il n'en ressente rien. Jusqu'à ce que le liquide touchant sa peau froide ne devienne solide, un autre inconvénient de son pouvoir qu'il ne contrôlait qu'à moitié, et les morceaux de glace tombèrent au sol. Il ne s'en soucia pas et préféra venir poser la tête sur l'épaule de son compagnon de beuverie en affichant un sourire espiègle en l'observant d'un angle étrange.

« Envie d'parier un truc dangereux ? » Proposa-t-il avant de s'éloigner de lui en attendant sa réponse, préparant déjà plusieurs choix dans son esprit embrumé. Oh, il lui en fallait si peu, tant il n'était pas habitué à goûté à l'alcool, et comme il n'avait... pas mangé depuis plusieurs heures. Il se leva et recula de plusieurs pas sans réaliser que la route n'était pas dégagée et bouscula un gars qui n'avait pas encore rejoint la bataille générale. L'homme commença à l'accuser en hurlant mais Nae ne comprenait qu'une partie de ses paroles. « Hn, pas tout à fait c'à quoi j'pensais mais... ça peut faire l'affaire aussi. Assez dangereux pour toi, mon p'tit Maxou ? » Rigola-t-il avant de sentir un poing frôler sa joue et son rire s'arrêta sec. Peu importait la réponse, ce type allait regretter d'avoir croisé son chemin.


avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rokudo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Epitaphes postées : 923
× Øssements1590
Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Surnom : l'astrance
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
#5le 17.08.17 9:46
Les fouteurs de merde se retrouvent


Entendre son cher rival s'esclaffer avait quelque chose de beau Maxence ne savait pas ce qu'il avait pu dire de drôle. Mais là, présentement, il y avait une bagarre en cours sur la glace. Il comprenait les fan de sport avec des crosses sur glace S'il y avait ce genre de bataille, il deviendrais bien vite accroc à ce sport. Il pouffait doucement alors que Nae lui demandait ce qui était en jeu. Il souriait.

« On pariait sur la consommation du prochain verre. Ou tu préfères autre chose ? Je sais que ma guitare te plaît. Ou j'ai rêvé. Mais je veux bien un objet t'appartenant qui t'es un peu précieux. »

Le nécromancien français n'était pas gêné de cette proximité entre lui et Nae. Après tout, après son ancien camarade de prison, c'était la personne la plus proche de lui actuellement. Il rigolait. Il voulait peut-être parler, lui de choses dangereuses.

« Pourquoi pas, j'ai des tas d'histoires à raconter. J'ai testé des ingrédients dans mes potions et le résultat est hallucinant. »

Mais c'était avant qu'un gars l’accuse, lui son rival. Il pouffait. La bagarre semblait l'attendre.

« Ne t'en fait pas pour moi Anananae, je ne vais pas me défiler. Ça fait un moment que je n'ai pas compter le nombre de personne mise à terre par ma seule intervention. Une bataille de bar est un apéritif. Une mise en bouche. À moins que tu sois déjà trop loin, mon cher rival ? »

Maxou, il n'avait pas l'habitude d'avoir un surnom, même si le nécromancien ne le dirait sûrement jamais. Il appréciait le geste de Nae de lui en attribué arbitrairement. De son vivant, on avait jamais raccourcis son prénom. Le préférant aux insultes. L'ancien nazi s'était tellement habitué à son nouveau prénom que se souvenir de l'ancien donnait plus d'élan à son poing qui allait se loger sur la tête d'un type. Le style du français était digne d'un film de gangster américain. Après tout, il avait suivi aucun cours de sport de combat. Seule la prison et ses quelques bagarre composait son style de combat. Il riait de façon sadique en voyant des gens tomber. Et sans ses dons à lui. Après tout, il ne les maîtrisais pas encore. Il pouvait encore se tromper sur une illusion. Et celle de lui-même lui suffisait pour le moment.

« Je te donne ce que tu veux si tu bats plus de personne que moi, Nae. »

Et son rival connaissait son côté possessif.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Invité
Invité
#6le 30.03.18 20:19

A fight can express things people might not be able to say with words.

675


Pendant que Nae esquivait les coups lancés par le malpoli l'ayant bousculé - ou bien avait-ce été l'inverse, il ne s'en souvenait déjà plus, il réfléchissait avec le peu de neurones encore en fonction à l'heure actuelle sur les propos de Maxence et le pari qu'il venait tout juste de perdre. Il avait perdu, non ? Le français lui proposait de lui offrir quelque chose d'importance à ses yeux, et ceci ne put que lui arracher un nouvel éclat de rire, une fois que l'information était parvenu à son cerveau. C'était sans doute l'un des principaux problèmes de l'irlandais, seulement il n'avait rien de précieux en sa possession. Aucun objet auquel il tenait particulièrement. Toutes ses affaires pouvaient bien brûler qu'il ne ferait que hausser les épaules et tourner les talons. Alors que pouvait-il bien donner à son rival, dans ces conditions ?

« Rien n'est jamais trop à mon goût, Maxou. Rien ! » s'écria-il alors qu'il s'écartait vivement de son nouvel adversaire autoproclamé, admirant la chute de celui-ci qui s'écrasa violemment contre le comptoir et renversa au passage le verre de Nae, lui soutirant une petite moue mécontente. Il n'avait pas fini de le boire ! La déception se lisant sur son visage, il décida de se joindre réellement dans la bataille, encouragé par les paroles de Maxence qui souhaitait faire un pari d'autant plus intéressant que le précédent, là où ils seraient les premiers acteurs de cette pièce bancale. Il était amusant, à partir de ce moment, de constater que Nae savait user de ses poings autant que de ses pieds, malgré le fait qu'il n'était pas violent par nature. Souvent, il finissait blessé au fond d'une ruelle, mais c'était bien parce qu'il ne rendait pas les coups qu'on lui donnait gratuitement.

Cela dit, présentement, il aurait de l'attention toute particulière s'il parvenait à en battre plus que son rival, et il n'y avait rien de plus encourageant que de pouvoir exaucer son souhait. Il s'en donna donc à cœur joie, son poing rencontrant plusieurs mâchoires, ses phalanges devenant un peu plus rouges à chaque coup supplémentaire, son cœur se gonflant un peu plus de joie à chaque seconde écoulée. Mais, à force de s'amuser autant, le sang mélangé à l'alcool, et ce dernier lui montant à la tête, Nae devenait fou. Cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était pas ainsi déchaîné et l'alcool aidant - ou n'aidant justement pas - il perdait le peu de raison qu'il avait sans doute un jour possédé. Ce fut donc ainsi qu'il finit par s'asseoir sur l'abdomen du pauvre type qu'il avait prit pour cible, une main autour de son col pour le maintenir légèrement levé, tandis que son autre main s'occupait à le frapper, encore et encore. Inlassablement.

Il ne s'arrêta qu'une fois essoufflé par l'effort produit et constata avec une nonchalance perturbante que du sang maculait sa main, mais pas autant que le visage de sa victime qui en était méconnaissable. Cette découverte ne lui fit ni chaud ni froid. Se redressant, il s'essuya sur son haut sans s'inquiéter de la tâche permanente que cela laisserait sur le tissu, et se tourna vers le reste de la salle dont le chaos était retombé à un calme suivant la tempête. « Quoi, c'est déjà terminé ? » interrogea Nae en faisant craquer sa nuque et progressant dans la pièce pour rejoindre le comptoir, se frayant un chemin à travers les corps gémissant au sol. Il mit la main sur un verre encore intact et rempli d'un quelconque alcool et le vida directement dans son gosier qui en brûla de contentement. Se nettoyant la bouche du revers de la main, il chercha alors son rival du regard : « Ah, j'ai oublié d'compter. On en est à combien chacun ? »


avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rokudo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Epitaphes postées : 923
× Øssements1590
Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Surnom : l'astrance
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
#7le 31.03.18 16:31
Il ne fallait pas lui dire deux fois. Jamais trop à son goût. Dans ce cas. Il allait montrer à son rival au combien il pouvait être un bon combattant. Il aurait les mains en sang, mais qu'importe. Il en battrait bien plus que son adversaire de pari. Son poing rencontrait quelques types éméchés. Le faisait rire de façon sadique. C'est dans ce genre de moment qu'on pouvait la folie qui habitait Maxence. Le combat continuait un moment pour le grand plaisir du nécromancien français. Il se défoulait comme jamais. La limite qu’imposerait son corps finirait par se faire sentir.



La bataille se camait progressivement. Les adversaires devenant peu nombreux. En voyant ton sourire tordu, certains ont sûrement détallé comme des lapins. Alors que son rival était assis sur un type, il s'étonnait du calme de l'endroit. L'illusioniste pouffait.



« Il faut croire, mon cher Anananae. J'aurai cru que ça aurait duré plus longtemps. Mais certains peureux ont fui... »



Il rejoignait son rival au bar. Les gens derrière ne semblait rien avoir. Ils s'étaient sûrement planqués depuis.



« Combien, tu as un joli score. J'en attendais pas moins de ta part. Même si je pense que j'en ai un peu plus. Difficile de juger. Nous avons pas penser à un arbitre. Quels idiots nous avons été. »



Il regardait les pauvres serveurs. Certains tremblaient. Il adorait ça. Créer la peur. Sa maîtrise encore incertaine ne lui permettait pas trop d'ajouter une couche comme il le souhaitait. Il se contentait de sourire avant de boire un peu d'alcool. La boisson lui faisait un bien fou. Il buvait parfois bien plus que son corps lui conseillait. Mais ils étaient déjà mort, autant en profiter. Maxence était heureux. Ses mains étaient douloureuses, son corps lui ferait payer cette aventure demain, mais qu'importe. Ce n'était pas quelques douleurs qui pourront l'arrêter de s'amuser avec Nae. Ils se comprenaient, même si son esprit compétitif le poussait à provoquer cet homme. Rien de tel qu'un peu de baston. Ses articulations un peu craquantes, Maxence s'installait sur un tabouret.



« On va partir du principe que chacun doit à l'autre quelque chose. Un peu comme un échange temporaire de bien nous appartenant... »



Un partie de lui n'aimait pas les mots qui était sortis de sa bouche. Il s'imaginait mal sans un de ses instruments de musique, un cds qu'il avait amassé avec les années. Mais un pari était un pari.
avatar
Invité
Invité
#8le 15.04.18 19:26

A fight can express things people might not be able to say with words.

304


Nae poussa du bout du pied quelques énergumènes qui s'étaient retrouvés plaqués contre le comptoir, libérant ainsi la place et il en profita pour imiter son rival en s'installant à nouveau sur un tabouret, à côté du sien. Il tendit la main pour attraper une bouteille traînant derrière le comptoir et, après avoir manqué de la faire tomber, parvint à l'amener jusqu'à son verre qu'il remplit généreusement. Ceci fait, il leva son verre pour trinquer avec son ami, même s'il ne savait pas à quoi. Peu importait, vraiment. Il n'y avait que le geste qui comptait. Ensuite, il le porta maladroitement à ses lèvres et en but une grosse gorgée qui lui fit pousser un râle de contentement malgré la brûlure occasionnée à sa gorge.

Ça m'parait plutôt correct ! Alors, dis-moi tout, t'es prêt à m'filer quoi ?

Un large sourire étira les lèvres de l'irlandais, s'amusant à taper en rythme sur le bois devant lui, imitant un tambour avant que la phrase tant attendue ne soit prononcée. Il fit même un tour sur lui-même, son postérieur glissant sur le tabouret, avant de se remettre à taper, avec un air d'émerveillement enfantin sur la face. Puis, il se mit à froncer légèrement les sourcils en inclinant la tête, se souvenant subitement de son ancienne pensée concernant sa part du pari qui se révélait problématique à présent. Il avait eu l'espoir de gagner et de ne pas avoir à offrir quoi que ce soit, mais cela se trouvait impossible désormais. Il forma une légère moue avec ses lèvres et appuya sa joue dans sa main, accoudé au comptoir.

J'rien à t'donner, moi... J'rien d'précieux. T'as pas une idée ? Un truc qu'tu veux d'moi ?


avatar
nécromancien

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
100/100  (100/100)
× Présence: pause indéterminée
× Evolution :
× Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 86
× Avatar : Rokudo Mukro - KHR
× Pouvoir : Illusion
× Appartement : Bozo
× Métier : Revendeur de potions/Musicien
× Epitaphes postées : 923
× Øssements1590
Transgenre
× Inscription : 03/04/2017
× Surnom : l'astrance
× DCs : Asuma Jyüzo ; Efia Kamba ; Takuma Honda
nécromancien
#9le 16.04.18 11:50
Maxence n'avait pas perdu, dans sa tête, il avait gagné. Même s'il concédait quelque chose à son rival, il n'était pas perdant. Il lui prêterait un de ses instruments s'il le désirait. Il en avait une petite collection. Il souriait. Nae était déjà prêt à écouter ce que j'étais prêt à lui céder. Il doit adorer ça, le nécromancien français en était sûr. Il était entrain de se prendre la tête tout seul. Il pouffait doucement.



« Je te prêter un de mes instruments, ça me dérange pas trop si ce dernier me revient entier. De côté, `rien de précieux, vraiment ? Permets-moi d'en douter cher Anananae. »



Il adorait le petit sobriquet qu'il avait trouvé à son rival. Il n'était pas des plus original, certes. Mais il l'amusait beaucoup. Il devait avoir une idée. Il souriait. Dommage, les dons ça se prête pas. Donc, il fallait miser sur autre chose. Il se grattait le menton, songeur. Autant faire une liste des possible choses qui lui appartenait.



« Alors tu n'as pas de véhicule, de collier ou des choses qui t'appartiennent qui compte un tant soit peu pour ta personne ? Je suis presque déçu. Je pourrai te demander un peu de ton temps si tu n'a rien de ça. Ou une mèche de tes cheveux. Si ces derniers sont naturels, ils feront peut-être un ingrédient pour un test de potion. On ne dirait pas, mais je peux être sérieux... Ok c'est un bon moyen de se faire de fric facile. »



Les potions pour un nécromancien, c'était simple. Maxence avait trouvé le moyen de rendre le tout amusant. Il n'avait pas été fort en chimie ou quelque chose du genre. Il ne savait même plus s'il avait étudier ce genre de choses étant plus jeune. Il fallait dire que son vivant, il tentait de l'oublier. Il y avait des bons moments, mais ces agréables moments pour un télépathe ressemblerait à un cauchemar. Il plaignait presque le nécromancien avec ce genre de don.



Il buvait un nouveau verre. Il souriait à son rival.



« Ou simplement reconnaître ma supériorité...Je plaisante. »



Certes, à moitié. Je suis sensibles aux flatteries. J'aime en recevoir. Elles sont rarement positives, mais j'adore entendre cette colère dans les voix des gens. Comme ces zombies que j'avais crées. Ils me haïssait, et je leur rendait bien. Les jeunes spectres un peu naïfs sont tellement mignons à vouloir être plus proche des gens qu'ils aimaient. Malheureusement, ils les retrouverait qu'à leur mort à eux. Et encore...
forums partenaires