Terminé #1 le 11.04.17 12:31

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 981
× Øssements 1022
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Présence : complète
× DCs : le chinchilla (Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda)
Cutie courageux ☼
http://www.peekaboo-rpg.com/t1550-asuma-un-pied-dans-la-tombe http://www.peekaboo-rpg.com/t1559-ils-ont-les-balls-il-n-a-pas-la-foi

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
69/100  (69/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 981
× Øssements 1022
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Présence : complète
× DCs : le chinchilla (Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda)
Cutie courageux ☼
Mais n'aurez pas ma liberté de penser [rp solo]
S'en était assez, il n'en pouvait plus de cette situation. Depuis un moment, il y pensait. Ça devenait une obsession. Il n'avait que ça dans sa tête, même ses séries coréennes n'arrivait pas à remonter son moral. Depuis sa déception avec Cassian. Il n'avait plus de raison de rester ici...

Il lâchait un soupir qui fendait l'air comme un couteau qu'on lançait. Il prenait ses affaires dans un sac. Choppant Kage au passage. Son petit lapin qui l'avait aidé plus d'une fois à se sentir mieux parmi ces fous. Il en avait un peu rien à faire de à quoi ressemblerait l'appartement après lui. Personne ne pourrait l'arrêter. Si Ere lui avait appris quelque chose, c'était bien ça. De moins se faire marcher sur les pieds. Il regardait une dernière fois cet endroit. Car il avait vécu de belle choses ici. Ne lui déplaise. Il laissait un cadeau à Teo qui malgré tout n'avait pas fait grand chose pour l'aider. Elle n'était pas méchante. Il avait fait quelque chose de mangeable pour elle et son animal Jambon. Oui, il avait pris le temps de faire ça, avant. Il avait déposé sa demande il y a une semaine, il s'attendait pas à recevoir une réponse si vite. Il allait vivre une autre vie. Dans un autre endroit. Longtemps il avait songé prendre son indépendance, mais il aimait trop les contacts ici pour les quitter aussi facilement. Il mettait le sac sur ses épaules. Il était rempli à rabord, si bien que son lapin s'était posé sur son épaule comme un perroquet. Ce qui amusait brièvement le zombie. Il grattait sa tête.

« On y va Kage, j'espère que cet endroit sera mieux pour nous deux.... »

L'heure de son départ coïncidait avec le moment où on l'obligeait à faire le ménage, donc, il serait tranquille un moment. Sachant qu'il n'aurait pas Toulouze pour l’embêter en ajoutant des choses à son travail. Il prenait quelques affaires, qu'il allait déposer bien entendu près de la machine, trop gentil, il faisait tourner sa dernière machine pour eux. Bien entendu, il avait laissé un mot, comme d'habitude, disant qu'il pourrait récupérer leurs affaires, pas un mot sur son départ. Ça c'était dans une lettre déposée sur la table. Elle disait ceci...

Cher Habitants de cet appartement,

Si vous lisez cette lettre c'est que vous avez pour une fois fait attention à autre chose que votre nombril ou que simplement votre ennui vous a amené à mettre la main sur cette missive... Mais je m’égare...

Je l'ai écrit alors que j'ai fait ma demande pour aller ailleurs, il était temps que je m'en aille. Merci Ere pour tes conseils, c'est un peu grâce à toi que je quitte le nid pour squatter un autre. C'est un mal pour un bien. Je garde contact avec toi, ne t'en fais pas. Je te préfère de mon côté que dans le camp ennemi. Tu dois comprendre que malgré mes efforts je n'aurai pas pu lutter contre cette situation qui a trop duré. J'ai montré ce que tu sais... Trop souvent.

Teo, je t'ai laissé quelque chose, je l'ai cuisiné pour toi. Je sais qu'on a pas été beaucoup en contact. C'était peut-être mieux. Pour pardonner ma lâcheté, ce cadeau sera un vague souvenir. J'ai rangé une dernière fois l'appartement, je suis sympa. À présent vous vous débrouillerez.

Cassian, longtemps, je t'ai admiré, c'est con de le dire à travers une lettre, mais je préfère tout lâcher ce qui me pèse sur mon cœur. Je l'ai en plus écrit en anglais pour que tout le monde capte. Bien la preuve que je suis trop gentil avec vous. Mais j'étais en train d'écrire pour Cassian... Je t'admire toujours un peu, mais tu es comme un soufflé qui n'as pas gonflé. Je suis un peu déçu que je n'ai pas su t'inspirer plus que de la froide compagnie. Je ne serai pas aussi classe que tu peux le montrer.  J'espère que tu impressionnera d'autres personnes, tu es une personne malgré tout qui aura eu le mérite de m’intéresser au même titre que certaines séries dont je tairai le nom, car vous ne pourrez pas capter ce que je raconte. Puis je risque d'écrire en coréen...

Toulouze, oui, tu as droit aussi à un petit mot, géant persécuteur qui ne fait pas attention à moi, sauf pour m’embêter. Je te souhaite de trébucher sur le bordel que vous ne manquerez pas de produire très vite. Je ne serai plus là pour ranger. Inutile de venir me chercher à mon nouvel appartement, je serai peut-être protégé, ne serais-ce que par une porte déjà.

Pour les autres, je ne vous ai pas vu plus que ça, juste pour demander s'ils vous fallait des choses quand je faisais les courses. Ah oui, c'est fini le coup de je paye tout. Je m'en vais aussi pour cette raison, je suis pas bien riche et vos extravagances m'ont mis plusieurs fois dans le rouge. Je ne vous félicite pas, bien entendu... Même le souci du papier toilettes n'est qu'une broutille à côté de vos actions. Je suis épuisé mentalement, physiquement et surtout chaque nuit je me demande si je n'aurait pas droit à un coup fourré. Je deviens parano par votre faute. Un de vous me doit de l'argent, j'efface sa dette, mais cette personne n'a pas intérêt de me demander un peu d'argent, je le garde cette fois... Je ne sais pas qui tu es, sale voleur, mais je t'aurai.

Bonne continuation, vous êtes sûrement parmi les pires colocataires qui existent. Je plains mon futur remplaçant, si remplaçant il y a …

Je te laisse d'ailleurs un petit mot, toi l'inconnu qui prendra ma place. Courage et barre-toi.

Ce n'est pas un adieu, je sais que je peux encore croisé certains d'entre vous pour mon plus grand malheur....

Asuma.


Cachetée et bien écrite, il avait fait des efforts pour son anglais. Il espérait qu'il n'avait pas trop fait de fautes. Quand bien même il avait fait. C'était fait à présent. Il marchait tranquillement vers son nouveau chez lui. Il frappait quelques coups sur la porte avant de rentrer dans cet endroit. Cet appartement méritait son nom. Ça faisait sourire le zombie. Se demandant qui pourrait vivre dans cet endroit... Il espérait de tout cœur ne pas tomber sur des gens chiants qui lui demanderait de tout faire... Il secouait la tête, il ne devait pas penser tout ça.... Il ne devait pas rester amer de sa mauvaise expérience. Il pourrait rien faire contre son impression d'être sorti d'un enfer pour un autre. Il caressait Kage pour se calmer. Oublier un peu ces histoires....
Codage par Libella sur Graphiorum