ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Ao Ishidaru recherches plusieurs liens menant à des rps.

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    Un plongeon dans le passé. (Pv : Alex Fletcher )

    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 30 Féminin
    × Age post-mortem : 1222
    × Avatar : Poison Ivy - DC Comics
    × Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
    × Logement : Viens
    × Métier : Femme d'affaire, entre autres.
    × Péripéties vécues : 235
    × Øssements565
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 22/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : R
    × DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    64/100  (64/100)
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    avatar
    chimère
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    chimère
    #1 le 08.04.17 12:21
    Un plongeon dans
    le passé.

    J’en avais vécu des choses depuis cette nuit là, depuis cette fois où je l’avais laissé, dans cette maison en flamme encore empreinte de cette nuit durant laquelle je m’étais faite prendre sans scrupule devant ses yeux. Je n’avais pas de remord, pas de regret si ce n’est celui de ne pas l’avoir poignardé à mon tour. Il y avait une certaine dose d’humour dans ce geste, un côté malsain et à la fois drôle qui me perturbait au plus au point.

    Lorsque la douleur est trop grande, lorsque la trahison se fait ressentir au fond de sa poitrine, on se rend aveugle. Aveugle de tout, de la situation, de la peine, de la chair qui se déchire, des larmes qui coulent. Non, la seule chose que l’on voit c’est une ombre presque tangible se dessiner devant nos yeux. Et l’on prie pour que tout s’arrête enfin.
    Ce n’est qu’après que l’on se souviens. Le cerveau est parfois étrange, à enfouir ainsi nos plus durs souvenirs, à les cacher si profondément que lorsqu’ils réapparaissent on se demande encore si ils sont à nous.

    C’est ce que j’ai vécu ce jour là. Je n’avais pas travaillé les deux derniers jours et n’avais rien de prévu du weekend. Je pouvais donc me permettre d’errer dans les rues de Tokyo sans passer mon temps à faire attention à tout. Lorsque j’étais en mission tout était différent, de la posture que j’adoptais, à mon apparence, mon comportement et même les lieux et personnes que je rencontrais. J’avais juste parfois besoin d’une petite dose de repos, un peut comme tout le monde j’imagine. Je pouvais en profiter pour compléter mon inventaire même ; récupérer quelques potions chez le nécromancien du coin, m’acheter quelques sous-vêtements et me trouver enfin une petite arme dissimulable - un petit couteau ou une dague serait largement suffisant.

    Je me rendai donc d’abord derrière le parking du restaurant bar Non Non où je récupérai discrètement les quelques potions que me devait mon "ami". Enfin par ami j’entends bien quelqu’un qui n’a pas vraiment le choix évidemment. Ce crétin mit un temps à me reconnaitre. J’avais l’habitude de me montrer à lui sous une autre forme que la mienne. Venir ainsi, avec ma longue tignasse rouge et ma robe de printemps blanche à fleurs vertes devait réellement faire contraste.
    Je récupérai donc mes précieux liquides et me rendis ensuite dans une boutique de vêtements dans laquelle je me trouvai quelques ensembles.

    Je finis par sortir, heureuse de mes achats et me dirigeai maintenant vers l’allées des brocantes et autres magasins de trocs. Et c’est là que je la vis. Dans une vitrine se trouvait un dague. Tout me revint alors à l’esprit. Nälya, la dague, le gout du sang dans ma bouche. J’entrai alors, un peu paniquée, dans la boutique afin d’observer de plus près le dit objet. Ce n’était pas elle, mais elle lui ressemblait énormément.
    Je ne l’avais plus revu depuis ce jour là, depuis le jour de ma mort. Ni dans notre maison en écosse, ni dans ses affaires, ni après. Elle devait être restée dans le vrai monde. Je ne savais même pas si elle était encore en état de servir. Sûrement pas. Mais je la ferai restaurer. Je savais qu’il était impossible de m’y rendre par moi même, mais je connaissais un peu de monde ici et quelques noms me parvenaient parfois à l’oreille. Il y avait ce Alex Fletcher qui raisonnait encore et encore dans ma tête. Je sortais alors de la brocante et me mis un peu plus à l’écart de la foule pour composer le numéro de l’agence.

    - "Oui bonjour. Ici Eressëa Qorwyn. Il me faudrait le numéro d’Alex Fletcher. Oui, Oui. Merci."

    Le gars de l’accueil me savait assez dangereuse pour avoir travaillé avec son époux plusieurs fois ces dernières semaines. Il ne me refusait donc rien.

    Je reçu rapidement un sms avec le numéro de cet Alex et décidai de l’appeler directement. La quête allait être sans doute très longue et je n’avais pas de temps à perdre. Trois sonneries et il décrocha.

    - "Monsieur Alex Fletcher ? Ici Eressëa Qorwyn. J’ai besoin d’un récupérateur. Une dague ancienne. Je serai au Ise Sueyoshi à 19h. Je vous attends."


    avatar
    Invité
    Invité
    #2 le 15.04.17 15:36




    Ise Sueyoshi était un restaurant de cuisine japonaise traditionnelle dans le quartier de Roppongi. Ce quartier chic n’était pas un des quartiers qu’Alex fréquentait souvent. On le retrouvait plutôt dans les rues remplies de bars pas cher à boire avec le premier inconnu. Sinon, Il parcourait les rues pour exécuter une de ses farces ou justement pour s’enfuir du méfait qu’il venait de commettre. Et on pouvait le voir assez souvent courir dans Tokyo avec quelques Mangemorts a ses trousses. Il était né chez le petit peuple et c’était là-bas qu’il se sentait le plus à l’aise. Cependant, Alex était Alex n’importe où il allait. Il apportait son sourire de farceur et son attitude décontracté partout où il se rendait et le contaminait de sa bonne humeur, et de cris énervés également. Ce quartier fréquentait par les élites ne l’effrayait aucunement, s’y baladant avec son air confiant permanent.

    Le roux entra dans le magasin, donnant le nom de la réservation. La serveuse habillée en kimono au couleur glycine le guida jusqu’au comptoir. Un chef au costume blanc le salua alors qu’il s’asseyait à sa place. Il pouvait voir de sa place le chef jouait de façon gracieuse du couteau pour découper du poisson. Le roux farceur observa le moindre de ses gestes d’un œil attentif. Depuis son retour à Tokyo, il s’était trouvé une passion pour les cuisines asiatiques. Alex cuisinait assez souvent même si personne n’arrivait à l’imaginer derrière les fourneaux. Il paraissait qu’on le voyait plus en train de faire exploser la gazinière qu’autre chose. Cependant, Alex n’était pas ici pour étudier les techniques du cuisinier, ni pour goûter à des mets délicieux. Il était présent ici ni pour boire, ni pour s’amuser pour une fois, en théorie. Le vampire qui semblait juste être un farceur faisait autre chose de sa vie. Il accumulait non pas un mais deux travails à son statut de farceur. L’un était ces combats aux Underground. L’autre était récupérateur, un travail possible que par sa condition de vampire. Et c’était pour le second qu’il était assis là, à attendre sa cliente.

    Eressëa Qorwyn

    Il n’avait jamais entendu ce nom auparavant. La femme, car c’était une voix de femme qu’il avait entendue, l’avait appelé de nulle part ce jour-là. Il n’avait aucune idée comment elle avait pu avoir son numéro ni comment elle avait connu la nature d’un de ses travails. Cependant, il ne s’en étonna pas tant que ça. À la vue du nombres importants de ses connaissances, énormément de personne avait son numéro. Il lui arrivait même de répondre à des personnes qui s’était trompé de numéro et réussir à devenir leur ami par la suite. Son répertoire était rempli de contacts qu’il ne voulait même pas essayer de compter vue le nombre immense. Alors sans poser la moindre de question, il avait accepté cette entrevue. Une dague ancienne, voilà une demande intéressante. Il n’avait aucune pourquoi sa cliente voulait cette dague. Pourtant, il y avait une chose qu’il savait, c’est que cette dague avait un lien très fort avec sa cliente. Il n’était pas facile à le deviner. Une dague du monde réelle n’avait pas une plus grande utilité que dans celle des morts, et de plus une ancienne dague. Sa curiosité était piquée à vif. Il voulait en savoir plus et il allait tout simplement demander. Bien sûr pour en savoir plus pour la dague en tant que récupérateur mais c’était toujours la curiosité personnelle qui gagnait. Alex n’était pas ce qu’on pouvait appeler une personne des plus professionnelle. Il acceptait les boulots selon ses envies et ses humeurs, l’argent n’étant qu’un petit bonus. Il entendit des bruits de pas derrière lui et le roux se retourna.

    "Salut. Vous devez être Eressea ?"

    Une femme magnifique lui faisait face. Une cascade de cheveux vermillon entouré un visage séduisant. Ses yeux le regardaient avec une force intense. Elle était une diva autant physiquement que dans son comportement, celle qui savait exactement ce qu’elle voulait. La curiosité d’Alex augmenta de plus belle. Pourquoi une femme comme elle voulait une dague ancienne ? Il attendit patiemment qu’elle s’asseye tout en lui souriant d’un air assuré.

    "Vous n’avez pas lésiné sur le restaurant. Il a l’air superbe. J’ai l’impression d’être à un dîner romantique, surtout avec une femme aussi ravissante que vous."

    L’attitude professionnelle ? Non, ce n’était vraiment pas un talent que le roux avait hérité. Il aimait joué avec toutes personnes qu’il rencontrait et ses clients n’étaient sûrement pas une exception. Bien au contraire. Est-ce qu’il était en train de la séduire ? Pas vraiment même s’il n’aurait sûrement pas dit non face à une telle beauté. Il voulait voir ses réactions et son sourire joueur s’élargit légèrement dans la direction de la femme.



    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 30 Féminin
    × Age post-mortem : 1222
    × Avatar : Poison Ivy - DC Comics
    × Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
    × Logement : Viens
    × Métier : Femme d'affaire, entre autres.
    × Péripéties vécues : 235
    × Øssements565
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 22/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : R
    × DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    64/100  (64/100)
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    avatar
    chimère
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    chimère
    #3 le 18.04.17 23:13
    Un plongeon dans
    le passé.

    Le Sueyoshi était un de mes restaurants favoris de la ville. À vrai dire mon métier me permettait de manger où bon me semblait et je l’avais découvert lorsqu’il m’avait fallu accompagné un des représentants du gouvernement coréen venu visiter Tokyo. J’aimais cette cuisine là, les mets japonais m’avaient toujours réellement intéressés et c’était toujours un plaisir de venir passer un moment ici. Le chef, une de mes connaissances, me réservait toujours une des meilleures tables, celle qui nous permettait d’assister à la découpe du poisson. La plus prisée de toutes. Un simple coup de fil avait suffit pour profiter de cette merveilleuse vue.

    Vêtue d’une robe noire moulante et d’escarpin allongeant un peu plus ma silhouette, j’entrai dans le restaurant, enlevant ma longue veste beige et la laissant au jeune homme à l’accueil.
    Avançant vers ma table j’aperçus un jeune homme à la tignasse rousse. Décidément ça en devenait presque commun. Il se retourna.

    - "Salut. Vous devez être Eressea ?"

    Je levai un unique sourcil, le regardant intriguée. Ça devait être Alex Fletcher. J’aimais le ton de sa voix, cette désinvolture. Il était le genre d’homme qui pouvait m’être utile.

    - "Et vous devez être celui qui va me récupérer ma dague."

    Je lui passai devant avec un léger sourire et m’assis à notre table. Je croisai alors les jambes et remis mes cheveux en place.

    - "Vous n’avez pas lésiné sur le restaurant. Il a l’air superbe. J’ai l’impression d’être à un dîner romantique, surtout avec une femme aussi ravissante que vous."

    Mh, je voyais le genre. Pourquoi pas. Ça allait être drôle. Et puis, j’étais prête à tout pour avoir ce que je voulais, à réellement tout. Et si le mettre dans mon lit lui était nécéssaire alors soit, dans mon lit il finirait. Mais nous n’en étions pas encore là. Et puis je jouais dans la cours des grands alors bon, peut-être qu’il n’était pas si nécéssaire qu’il finisse entre mes cuisses.

    Je le regardai alors avec malice s’asseoir et m’avançai un peu au dessus de la table, mettant ma poitrine en avant.

    - "Vous êtes charmeur monsieur Fletcher. Ce diner peut être tout ce que vous désirez tant qu’à la fin j’ai votre promesse de récupérer mon bel objet."

    Je m’avançai alors encore un peu, laissai tomber un de mes escarpins sur le sol et frôlai alors sa jambe du bout de mon pied.

    - "Mais faites attention à vous, je ne fais pas les choses à moitié."

    Et c’était le cas. Si mon partenaire voulait jouer alors je pouvais jouer. Autant qu’il le désirait. Je pouvais coucher, battre, me faire battre, blesser, empoisonner et j’aurais pu tuer si cela avait été possible pour obtenir ce que je voulais. Je n’avais aucune limite dans quoi que ce soit. Aucune pitié et très peu de points faibles. Et c’était sans doute ce qui faisait ma force. Je n’avais peur de rien car j’avais déjà tellement vécu que plus rien ne m’étonnait.

    Un serveur arriva alors vers nous et me sortit de mes pensées. Je retirai mon pied de sa jambe mais le posai non loin de lui, ne sachant pas ce qu’allait nous réserver cette soirée.

    - "Ere.."

    Il toussota.

    - "Madame, monsieur, je suis Mikuso. Je serai votre hôte pour la soirée. Puis-je vous servir une boisson pour commencer ?"

    Je lui souriais alors et apposai ma main sur son avant bras.

    - "Nous allons te prendre une bouteille de Masuizumi Junmai Daiginjo. Merci Miku."

    Je regardai alors Alex devant moi et déplaçai ma main sur son avant bras à lui. Caressant doucement sa peau.

    - "Alors dites moi monsieur Fletcher, quelles sont vos capacités exactement ?"

    avatar
    Invité
    Invité
    #4 le 05.05.17 0:21





    La nature même de la dame était charmeuse. Son corps moulé dans ce tissu noir, révélait ses formes et, deux paires de jambes s’élançait jusqu’à deux escarpins. Dans cette tenue, elle serait devenue reine de la soirée juste en marchant. Tous les regards se seraient posé sur elle, attiré par ce surplus de phéromones. Et Alex n’aurait sûrement pas été l’exception. Chaque mouvement de la main, chaque regard, chaque geste respirait la femme fatale. Il suivait de son œil émeraude toutes ces faits et gestes. Le roux frissonna au contact de ce pied à travers le tissu de son jean. Elle connaissait ses atouts et les mettaient en valeur. Et ce contact ne déplut nullement au vampire. Bien au contraire, autant avoir une beauté à ses côtés même si c’était pour le boulot.

    "Mais faites attention à vous, je ne fais pas les choses à moitié."  

    Elle était dangereuse, pensa instinctivement le roux. Ce genre de femmes savaient exactement ce qu’elle voulait et elle ne reculait devant rien pour obtenir leur dû. Les commissures de ses lèvres s’étirèrent. Eviter cette femme aurait-été la bonne solution s’il ne voulait pas avoir d’ennui. Mais les ennuis, Alex les adoraient. Il leur fonçait dessus avec enthousiasme. Il pouvait sentir tous les sens aiguisées de la jeune femme rivée sur lui, ses prunelles rivées sur lui.

    "Ere… Madame, monsieur, je suis Mikuso. Je serai votre hôte pour la soirée. Puis-je vous servir une boisson pour - commencer ?"

    "Nous allons te prendre une bouteille de Masuizumi Junmai Daiginjo. Merci Miku."


    Il laissa la rousse commandait pour lui. D’après l’attitude du chef, il la connaissait. Elle devait être une régulière. Le mystère autour de sa cliente s’intensifia encore plus. Il ne doutait pas qu’une femme comme elle fréquentait ce genre de lieu mais sa confiance et son aisance débordait de tout son corps. Derrière ce corps voluptueux et sedites moi monsieur Fletcher, quelles sont vos capacités exactement ?"

    "Alors dites moi monsieur Fletcher, quelles sont vos capacités exactement ?"

    "Mes compétences…."

    Le contact de sa main sur sa peau était si doux et si tentatrice en même temps. Ses doigts fins et longs parcouraient son avant-bras. Tous les hommes et peut être certaines femmes aussi se serait battus ne serait que pour ce doux contact. Elle était une sirène, envoutant les malheureux par sa voix et les attiraient dans son piège. Si cette main se refermait sur lui, il pouvait se faire dévorer par elle et l’idée était tentante. Le vampire glissa les doigts de sa main libre sur celle de la rousse, les longeant doucement pour arriver jusqu’au poignet. Il s’arrêta un instant, pour lancer un regard dans les prunelles de la femme pour revenir jusqu’au doigt, toujours avec un toucher sensuel. Il glissa alors ses doigts sous celles blanches et fines, les décollant de son avant-bras et toujours dans un mouvement lent, il reposa la main de sa cliente sur la table.

    "Vous avez besoin de quelqu’un qui puisse aller dans le monde des vivants. J’ai cette capacité."

    L’air le plus naturel du monde, un immense sourire provocateur peint sur ses lèvres, Il regarda la tentatrice d’un air confiant. Il aurait adoré garder son contact mais plus que la séduction, il aimait le jeu et la provocation. Il ne pouvait laisser personne se jouer de lui. A toute provocation, il répondait en surenchérissant. Et d’après ses expériences, en rejetant celles qui croyaient pouvoir tout obtenir grâce à leur charme, il les enrageait. Et il adorait voir les autres s’enrager de ces provocations.

    "Cependant, j’aurais besoin de plus d’information sur cette fameuse dague dont vous parlez."

    Il n’en demanda pas plus même s’il une question brulait le bout de sa langue. Pourquoi ? Pourquoi avait-elle besoin de cette dague à tout prix. Et il était prêt à découvrir le secret.





    HRP:

    Je me suis permis de changer la couleur pour tes paroles parce que gris sur gris, on voit rien.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 30 Féminin
    × Age post-mortem : 1222
    × Avatar : Poison Ivy - DC Comics
    × Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
    × Logement : Viens
    × Métier : Femme d'affaire, entre autres.
    × Péripéties vécues : 235
    × Øssements565
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 22/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : R
    × DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    64/100  (64/100)
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    avatar
    chimère
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    chimère
    #5 le 11.05.17 5:09
    Un plongeon dans
    le passé.

    Il jouait. Ce petit con jouait avec moi et j’aimais ça, comme j’avais aimé jouer avec Philip à l’époque. Enfin avec lui ça n’avait duré qu’un temps en réalité. Mais ce n’était le sujet. Il venait de déplacer ma main, il l’avait retiré de ma peau tout en délicatesse.

    - "Vous avez besoin de quelqu’un qui puisse aller dans le monde des vivants. J’ai cette capacité."

    Je voyais tant de propositions dans ses paroles. Il avait le contrôle de la situation en quelque sorte car il pouvait me rendre un service. Mais j’étais plus forte que ça, que ce jeune imprudent qui osait se refuser malicieusement à moi. Mais je n’allais pas entrer dans son jeu. J’avais clairement passé l’âge de répondre à ses enfantillages. Si il voulait jouer, il fallait que cela soit dans la cours des grands.

    - "Cependant, j’aurais besoin de plus d’informations sur cette fameuse dague dont vous parlez."

    Alors je lui souris. Ce n’était pas un sourire chaleureux, non il était tout aussi provocateur que le sien. J’enlevai ma main qui était depuis lors sur la table et la passai dans mes cheveux. Je me reculai légèrement me remettant droite sur ma chaise. Nous allions parler business et la concentration était de rigueur pendant un court instant.

    - "Bien évidemment monsieur Fletcher, je n’ai pas envie de vous payer pour que vous me rameniez le mauvais objet cela va s’en dire. C’est donc une dague qui fut forgée dans les années 800 en Scandinavie. Je dirai qu’en réalité cela correspondrait sans doute à la Norvège actuelle. Elle a voyagé en Islande et j’ai perdu sa trace en Irlande. Elle fait 23cms. La fusée ainsi qu’une partie du pommeau est faite d’os. La fin de celui-ci ainsi que la chape sont dans un métal gravé. Le reste de la lame est également gravée. Je peux essayer de vous en faire une esquisse si vous le désirez, voir même de vous en envoyer une photo de ce qui pourrait s’en rapprocher le plus. Autre détail : "NXE" est gravé sur l’os de la dague. Vous devriez la reconnaitre ainsi. Ces détails vous sont suffisants ?"

    Le prédateur qui était en moi venait à nouveau de s’éveiller. Il pouvait me dire non, il y avait des milliers de vampires dans cette ville pouvant m’aider, ce n’était pas un problème pour moi. Mais quelque chose me disait que lui et moi nous avions quelques intérêts communs dans cette histoire. Ça n’allait sans doute pas être très difficile pour lui de me dire oui.
    Il n’eut pas le temps de répondre que Miku revint, bouteille à la main et sourire aux lèvres. Il nous servit du vin en silence tandis que mon pied remontait lentement la jambe d’Alex pour venir se placer entre ses cuisses, exerçant de légères caresses de plus en plus présente au fur et à mesure que le vin remplissait nos verres. Miku s’éloigna et mon pied s’abaissa alors pour revenir à sa place initial.

    - "Alors Monsieur Fletcher quand dites-vous ?"

    Je pris mon verre entre les doigts, aérai le vin délicatement et vint le placer doucement à mes lèvres. Une gorgée se plaça près de ma langue enfin d’en absorber les arômes. Je l’avalai, levant légèrement le menton pour exposer mon cou. Mon regard, toujours plus perçant que jamais fixa ensuite le beau jeune homme devant moi. Provoques moi, provoques moi.

    avatar
    Invité
    Invité
    #6 le 16.05.17 0:02




    Cette femme était envoutante. Elle passa sa main dans ses cheveu soyeux laissant entrevoir la peau de son cou si limpide. Décidément, elle savait quoi faire pour donner envie un homme. Cependant, cela ne dura pas longtemps, son doigt revenant droit alors qu’elle lui expliquait cette histoire de dague. Au moment où la dama avait parlé, Alex avait sorti son portable pour noter tout ce qu’elle disait. Il avait bon ne pas être l’homme le plus sérieux, il connaissait les bases. Il pianota sur son clavier toutes les informations. Bon point, elle connaissait les détails de cette arme. Il avait entendu des histoires ou on demandait au récupérateur d’aller chercher un truc avec des description vague que je crois que c’est blanc ou peut-être noir. Eressea était d’un professionnalisme flagrant et le roux eu du mal à suivre toutes ses paroles tout en tapant. La dague avait plus de 1200 ans. Un objet bien vieux. En général, on demandait au récupérateur d’aller chercher des objets liés à la vie du client. Est-ce que cette femme à l’attitude féline était elle aussi vieille. Non elle aurait dû être tomber en poussière depuis le temps. La dague avait sûrement dû lui servir bien plus tard après qu’elle ait été forgé.

    Avant même qu’il prononce un mot, le chef vint les interrompre tout en leur versant ce liquide rouge dans leur verre. Timing presque parfait pourrait-on dire. Eressea, elle dessina un fin sourire sur ses lèvres tandis qu’une partie de son corps venait effleurer ses cuisses Même à travers le tissu de son jean, il pouvait ressentir la douceur de sa peau tandis qu’elle s’amusait à faire pression sur lui avec ce pied fin. Il la laissa faire, cette séduction allumant encore plus sa flamme prédatrice à l’intérieur de son corps. Il n’avait qu’une envie répondre à ses avances, sentir à même sa peau ce pied joueur qui faisait grogner son mâle intérieur.

    "Alors Monsieur Fletcher quand dites-vous ?"

    Voilà, maintenant qu’elle présentant son cou tel un chat capricieux à lui. Elle était l’excellence même d’une femme provocatrice. Il le sentait à travers son regard et la provocation était la sucrerie préférée du vampire. Il porta également son verre à la bouche laissant couler ce vin froid dans sa gorge. Il reposa son vers toujours son œil rivé sur l’écarlate tandis que sa langue passait sur ses dents inférieur, habitude qu’il avait depuis sa condition de buveur de sang. Elle avait un cou sans trace tellement parfait pour mordre dedans. Il ne fit pourtant rien alors que ce pied le caressait toujours, faisant traverser des frissons de désir en lui.

    "Une femme aussi belle et mystérieuse que vous qui demande une dague unique. C’est bien assez pour m’intéresser. J’aimerais beaucoup en savoir plus sur vos raisons Mademoiselle Eressea. Oh, vous n’avez pas besoin de me le dire maintenant. J’imagine que vous voulez pas en parler puisque vous n’avez rien dit, même si j’espère bien connaître la raison un jour."

    Espérer ? Bien sûr que non. Il allait le savoir. Elle était un abîme de mystère et le roux était bien prêt à déchiffrer le puzzle qu’elle était. Il faisait ça plus par plaisir que par argent, s’immisçant avec le même enthousiasme dans les mystères humains que Sherlock Holmes dans les enquêtes. Elle pouvait sûrement voir le ton, la gestuelle provocatrice d’Alex tandis qu’il la perçait de son unique œil. Délicatement, il emprisonna le pied de la dame entre ses cuisses. Il se pencha, son menton se logeant dans sur la main du bras qui venait de se poser sur la table. Sa main libre se balada alors sur son prisonnier de façon douce, remontant jusqu’à son genou puis revenir lentement sous sa jambe. Il continua à parler tout en continuant ses mouvements, son visage décorait d’un sourire de prédateur.

    "Vous m’avez donné beaucoup d’infos mais il n’y a pas de mal à en avoir le plus possible. Je ne serais pas contre des photos ou une esquisse. Vous avez ça sur vous ou vous avez besoin de les récupérer quelque part ?"

    Ce qu’il disait était vrai. Avoir un visuel aiderait beaucoup à la tâche. Cela n’empêchait pas de lui lancer un regard sensuel. Peut-être une approche trop directe. Cependant, il avait devant lui une diva d’une beauté incomparable, et il avait envie d’y croquer dedans. Provoquer encore et encore, tel une addiction dont il ne pouvait s’y échapper.  



    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 30 Féminin
    × Age post-mortem : 1222
    × Avatar : Poison Ivy - DC Comics
    × Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
    × Logement : Viens
    × Métier : Femme d'affaire, entre autres.
    × Péripéties vécues : 235
    × Øssements565
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 22/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : R
    × DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    64/100  (64/100)
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    avatar
    chimère
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    chimère
    #7 le 29.05.17 1:14
    Un plongeon dans
    le passé.

    Il était si joueur. Cet homme l’était quasiment autant que moi. Sa désinvolture allait directement l’amener dans la cours des grands, c’était évident. Il me flattait pour en savoir plus, mais j’avais déjà connu mieux M. Fletcher, il en faudrait beaucoup plus pour simplement espérer m’atteindre. Mais il semblait être capable de faire preuve de patience. Enfin c’est ce que j’imaginai jusqu’à ce que je sente mon pied être agrippé par ses cuisses. Mh. Il s’avança légèrement au dessus de la table, se faisant de plus malicieux. Doucement je sentis alors une main sur glisser sous ma jambe, effleurant ma peau délicatement, sensuellement même. Je le laissai faire, passant alors ma langue sur ma lèvre, caressant mon verre de vin du bout des doigts.

    - "Vous m’avez donné beaucoup d’infos mais il n’y a pas de mal à en avoir le plus possible. Je ne serais pas contre des photos ou une esquisse. Vous avez ça sur vous ou vous avez besoin de les récupérer quelque part ?"

    Évidemment, je n’avais pas caché les plans de la dague dans mon décolleté, j’avais plus de classe que ça voyons. Non, ils étaient chez moi, en sécurité, comme la plupart de mes affaires. Cependant je pouvais me les faire livrer en quelques minutes, je n’avais qu’à passer un coup de fil à un de mes sous-fifres pour qu’il me les apporte directement au restaurant. Mais ce plan ne me convenait pas. Je n’allais tout de même pas lui faire le plaisir de lui offrir ceci sur un plateau d’argent. Non aux vus de son comportement, cet homme allait m’offrit bien plus que ce qu’il imaginait. Ou du moins je n’allais pas passer à côté d’une pseudo soumission de sa part. Et pour cela, j’avais quelques idées.

    - "Oui je peux le comprendre monsieur Fletcher." Je fis claquer son nom de ma langue tout en usant de ma voix la plus sensuelle. "À vrai dire, j’ai de quoi vous renseigner un peu plus, mais pour cela il va falloir me suivre. "

    D’un sourire toujours aussi aguichant, j’appuyai sur son sexe un peu plus fortement, me permettant ainsi de libérer mon pied. Je me détachai de lui, devenant un peu plus inaccessible. Je levai alors la main.

    - "Miku mon grand, viens par ici s’il te plait."

    Il s’approcha alors doucement, un sourire un peu inquiet sur le visage. Miku me connaissait assez bien, il était donc au courant de mes sautes d’humeurs. Mais par chance ce n’en était pas une ce soir.

    - "Oui mademoiselle Eressëa ? Que puis-je faire pour vous ?"

    Sa voix tremblait légèrement. Je posai alors ma main tendrement sur le haut de son poignet afin de le rassurer.

    - "Rien de grave, ne t’inquiète pas, c’était parfait, mais je ne me sens pas très bien, alors mon ami et moi allons y aller. Peux tu nous appeler un taxi s’il te plait et mettre la note sur mes comptes évidement."

    Son visage se détendit un peu.

    - "Oui bien sûr, je fais au plus vite mademoiselle."

    Il se précipita alors vers le téléphone tandis que j’adressai un clin d’oeil au roux devant moi. Miku revint quelques minutes plus tard.

    - "Votre taxi est là, quelle adresse dois-je donner ?"

    Tout en me relevant de mon siège je m’exprimai alors gaiment.

    - "L’hôtel Conrad s’il te plait. "

    Je lui glissai alors un billet dans la poche et me retournai vers Alex.

    - "J’espère que vous êtes près à donner de votre personne pour ses informations M. Fletcher."

    Je lui souris alors m’avançant vers l’accueil afin de récupérer mes affaires.

    avatar
    Invité
    Invité
    #8 le 06.06.17 22:16




    Les deux se toisaient comme deux félins attendant le moment propice pour délicatement posé leurs attaques et déstabiliser l’autre mais aucun des deux ne laissait l’opportunité à l’autre de le dévorer. Chacun inscrivait ses gestes sensuels sur la peau tel une brûlure. Cette maîtresse de la provocation était un poison qui s’introduisait en lui mettant le feu à son être désireux de ce toucher charnel. Elle était aussi joueuse que lui, ne se défilant à aucun de ses mouvements. Il pouvait sentir à travers son toucher qu’elle n’était pas non plus impassible à ses avances. Il le laissait faire tout en gardant ces yeux de chats sur lui et Alex ne pouvait se défaire de son rictus qui n’avait pas besoin d’être traduit. Elle avait tous les atouts de la femme qu’on voulait entre ses bras. Il était là pour le boulot, il ne l’avait pas oublié mais plus que cela ce regard de prédatrice qu’avait la femme le brûlait.

    "Oui je peux le comprendre monsieur Fletcher. À vrai dire, j’ai de quoi vous renseigner un peu plus, mais pour cela il va falloir me suivre."

    "Pas de problème madame Qorwyn."

    Alex se mordit la lèvre quand il sentit son pied de déesse effleurait son entre jambe. Elle le provoquait encore et encore. Aucun embarras ni hésitation ne se transmettait de tout son être et Alex aimait l’assurance qu’elle projetait. Il ne voulait pas que le pied s’en aille mais il ne fit rien pour l’arrêter. Il ne pouvait pas succomber à la tentation, pas encore. Le jeu était en cours de route.

    Le chef qu’Eressea appelait tremblait légèrement en répondant à ses appels. Les deux clients ne devaient pas être très discret. Il n’y avait pas beaucoup de clients visibles à l’endroit où les deux s’étaient assis mais leurs ébats provocatif n’étaient pas non plus caché. La femme discutait avec le japonais, lui quémandant d’aller appeler un taxi. Sa voix mélodieuse s’imposait dans la conversation. Tandis qu’elle discutait, il écouta tout simplement les deux. Cependant en dessous de la table, il glissa sa jambe sur sa compagne de table l’air de rien puis s’arrêta au moment où Miku s’en alla vers le téléphone.

    Il pencha sa tête, regardant la femme telle un aigle observant de haut la proie mais il ne fit rien, continuant à discuter de banalité. Bientôt le chef revint pour indiquer que leur véhicule était bien arrivé. Le sourcil du roux se haussa lorsqu’il entendit la destination demandé mais il ne dit rien sur le moment.

    "Je veux bien donner de ma personne mais je pense que c’est plutôt vous qui devra donner de votre personne pour que je fasse le boulot comme il faut."


    Alex jeta un clin d’œil vers la dame avant de suivre ses pas et sortir. Un taxi était garé tout juste devant le bâtiment pour accueillir les deux personnages aux cheveux flamboyants. Alex s’avança avant et ouvrit la porte pour lancer entrer la demoiselle. Alex n’était pas ce qu’on appelle un gentleman. Loin de là. C’était plutôt évident. Cependant le roux savait jouer des rôles pour le bien de la provocation. Il laissa entrer Eressea dans la voiture avant de s’y engouffrer lui-même.

    "L’hôtel Conrad. Un bel hôtel. Peut-être un peu grand pour une femme solitaire ?"

    Son regard tel de la braise reluqua le corps de la chimère de façon langoureux. Il passa sa  langue sur ses lèvres comme avant de déguster un dessert. Il n’avait aucune information concernant la dame à la chevelure carmin. Cependant il était convaincu qu’elle était une solitaire, reine qui soumettait les autres mais ne laissait jamais personne à pied égal à ses côtés. C’est ce qu’il croyait en tout cas.

    "Dîtes-moi. Vous semblez avoir beaucoup de connections. Pourquoi moi ?"

    Pourquoi lui ? Chaque détail qu’il pouvait déchiffrer de cette femme respirait le pouvoir. Elle devait connaître du monde et avoir une emprise sur eux. Mais elle l’était venu le chercher lui spécifiquement, un inconnu hors de son système et il devait forcément y avoir une raison et il brulait de savoir la réponse.

    Il était assis confortablement sur la banquette arrière avec elle mais ne fit rien contrairement à l’intérieur du restaurant. C’était une autre forme de provocation. Il n’allait pas se soumettre à toutes ses envies même si le désir était visible à travers sa pupille émeraude. Il allait la laisser faire le premier geste. Ce n’était pas un gentil chien qui écoutait sa maîtresse mais un loup sauvage indomptable qui était à ses côtés.



    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 30 Féminin
    × Age post-mortem : 1222
    × Avatar : Poison Ivy - DC Comics
    × Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
    × Logement : Viens
    × Métier : Femme d'affaire, entre autres.
    × Péripéties vécues : 235
    × Øssements565
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 22/02/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : R
    × DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    64/100  (64/100)
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    avatar
    chimère
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf
    30Féminin1222Poison Ivy - DC ComicsUn Athéris, un serpent. Viens Femme d'affaire, entre autres.23556524Féminin22/02/2017complèteRAel Shanks, Sen Ashitaka
    chimère
    #9 le 19.06.17 17:51
    Un plongeon dans
    le passé.

    Si il y a bien une chose dont j’étais sûre avec cet Alex Fletcher, c’est qu’il était bien curieux à poser autant de questions. À vrai dire j’étais de nature sécrète. Peu de gens me connaissaient réellement et je me plaisais à mentir comme je respirais. Il était malin, moins que moi c’en était certain mais il se plaisait à me taquiner comme je le faisais moi-même.

    Le voyage en taxi n’était pas très long, mais suffisamment pour répondre à ses questions. À savoir si ce que j’allais lui dire était vrai ou non, ceci était une autre affaire.

    - "En ce qui concerne l’hôtel Conrad, sachez monsieur Fletcher qu’il ne s’agit pas là de mon logement principal. Même si je possède une partie des lieux, j’aime seulement y travailler et peu y dormir."

    Je lui adressai un sourire simple, les yeux légèrement plissés et les jambes croisées. Ma posture était bien plus professionnelle. Sûrement pas assez pour l’empêcher de se lécher les babines. Ce qu’il fit très bien devant moi.

    - "En ce qui vous concerne et bien.. Votre réputation vous précède. Je n’avais pas besoin de quelqu’un de simple, juste de quelqu’un de corruptible, servant ses propres intérêts et croyez moi vous alliez à moi ne peut que vous rapporter. Et puis en réalité je n’entends parler que de vous ces derniers temps, j’avais besoin de vous rencontrer en personne enfin de voir qui était le grand Alex Fletcher."

    Les compliments n’étaient pas de trop dans ce genre de moment. En réalité il n’avait rien de spécial, il n’était qu’un énième pion. Mais lorsque je l’avais vu entrer dans ce restaurant, la première chose que je m’étais dite c’était qu’il lui ressemblait un peu. Ô, ils n’avaient pas grand chose en commun, il n’avait ni son élégance, ni sa douceur parfois, mais il y avait quelque chose dans le regard d’Alex qui me rappelait Philip. Peut-être cette envie d’action, cette envie de bouger et de découvrir le monde. Dans tous les cas j’aimais ça.

    - "Je ne vous connais pas mais il est possible que vous ayez des envies que je pourrai satisfaire."

    Ma phrase à double sens évidemment devait être prise comme telle. Avec moi il pouvait devenir grand. Encore devait-il le vouloir. Assis à côté de lui je remontai alors doucement le tissu de ma robe afin de laisser place à une peau laiteuse, à des cuisses dénudées et provocatrices. Sans qu’il ne s’y attende et parce que je n’avais pas de temps à perdre finalement, je basculai sur lui passant d’une position assise à une position.. plus ouverte je dirai. Un genoux de part et autre de ses jambes, j’étais à présent à califourchon sur cet homme, mon vêtement remontant vers mes hanches, mes sous-vêtements en dentelles noires apparaissant à sa vue.

    J’entourai sa nuque de mes mains et me rapprochai alors de son visage, faisant exprès de balancer mon entre jambe sur la sienne.

    - "Alors dites moi monsieur Fletcher, comment dois-je donner de ma personne pour récupérer cette dague ?"

    Je vins alors attraper sa lèvre de mes dents le mordant à sang. Je léchai alors ces quelques perles précieuse avant de lui murmurai quelques mots à l’oreille.

    - "Je t’écoute Alex.."

    J’avais prononcé son nom avec tant de malice, dans un souffle presque inaudible. Mais le taxi s’arrêta.

    - "Nous somme arrivés Mademoiselle Qorwyn."

    Il ouvrit sa propre portière avant d’ouvrir celle à l’arrière. Les chauffeurs de taxi n’étaient pas payés pour cela, sauf quand il s’agissait de moi, j’aimais cette politesse et ces efforts. Alors je regardai Alex un instant, lui fis un clin d’oeil avant de me relaisser tomber gracieusement sur mon siège. Je remplaçai ma robe, donnai un gros pourboire à mon chauffeur et sortis alors du taxi en direction de l’hôtel.

    - "Suivez-moi."

    
Sans l’attendre, je m’avançai alors vers la réception. Le personnel de l’accueil me salua et envoya rapidement Clint, mon majordome attitré si je puis dire. D’un signe de tête je lui fis alors comprendre de reculer et il me tendit les clefs de la suite sans aucune hésitation. Il connaissait mes habitudes, mes principes. Alors je me dirigeai vers l’ascenseur, y pénétrai et appuyai sur le dernier bouton, la suite royale.

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires