#1 le 02.04.17 1:13

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1674
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1674
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire



Colorful Attack


Le monde manquait de couleur. L’air était d’un gris fade provoquait par les soupirs des fantômes. Leurs membres las se balançaient alors que les pieds marchaient d’un rythme mécanique suivant le même parcours que celui de la veille. Les humains portaient des tenues similaires s’affublant de jean et de noires. Rien ne permettait de les différencier les uns des autres. Tous avec leurs airs sérieux, s’enfermant dans le monde de leurs pensées. Le borgne farceur portait également des vêtements similaires, un haut gris, un pantalon et des bottes militaires noires. Seul le roux pétant de sa chevelure sauvage et l’éclat émeraude de son œil apportait de la couleur dans son personnage. Cependant, le vampire différait de ses autres habitants de ce faux paradis. Il n’avait pas besoin de couleurs superficielles, sa joie de vivre couvrait l’atmosphère terne de couleur par sa présence.

Cet homme était assis dans l’escalier liant le hall et l’étage en dessous. L’escalier très peu utilisé était vide comme à son habitude. Un silence presque religieux faisant sa place en dépit de l’éternel farceur. Aucune présence à part lui. Cependant les marches de l’escalier, elles n’étaient pas vides. Il n’y avait aucune présence de chaussures. Les marches autour de lui étaient recouvert par de nombreuses fioles de toutes les couleurs et d’une dizaine de déodorant. L’escalier ressemblait à un sapin de noël gris ayant été oublié d’être rangé dans le placard. Et dans cette masse de décorations importune pour tout êtres voulant utiliser l’escalier le rouquin accomplissait à sa tâche.  Un déodorant deathbreze était coincé entre ses genoux, tandis que d’une main il tenait une fiole contenant un liquide vert forêt, son autre main tenait une paille et le haut du deathbreze. La tâche était méticuleuse et demandé beaucoup de concentration. Il devait appuyer le haut du deathbreze avec la juste force pour que le liquide coulant par la paille puisse s’insinuer dans cet objet hermétique. Après que cette étape minutieuse fut accomplie, il n’avait qu’à secouer le deathbreze, lui enrouler un zip tie et le tour était joué.

Pourquoi donc Alex Fletcher se tenait-il dans un endroit pareil pour faire ce semblant d’expérience de chimie dans cet escalier? La raison était simple et presque évidente, pour une énième farce bien entendu. A quoi d’autres pouvions-nous attendre venant de la part de ce farceur de service ? Ces bouteilles de deathbreze était transformé en grenade colorés grâce à ces habiles mains. Il ne manquait plus qu’une foule de fantômes s’ennuyant de ce quotidien monotone. Il allait apporter de la couleur au sens littérale du terme. Il aurait très bien pu préparer son projet dans l’antre de son appartement. Il était malheureusement occupé par les autres habitants qui n’apprécier pas l’étalement de ces possessions. Il avait donc pris refuge dans cet escalier ou aucune âme ne passait. Du moins, c’est ce qu’il croyait.



#2 le 08.04.17 1:14

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 786
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
http://peekaboo.web-rpg.com/t840-lynn-ahern-parce-que-etre-rousse-c-est-cool http://peekaboo.web-rpg.com/t841-lynn-la-rouquine-3

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 786
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
ft. Lynn Ahern & Alex Fletcher

Colorful Attack

Je m’étais réveillée avec une horrible envie de peindre. J’avais eu envie d’attraper mes tubes de peintures et de barbouiller mes toiles de couleurs. Si je ne pouvais pas colorer les visages des gens qui parfois me semblaient bien sombres et tristes, autant utiliser ces toiles blanches qui ne demandaient qu’à être remplies de couleurs quelconques. C’est ce que j’avais alors fais, j’avais enfilé mon T-shirt spécial “ tâches de peinture “, mes pinceaux et ma boîte de tubes. Pinceau en main, j’avais choisi un magnifique bleu, qui aurait été encore plus joli sur la toile, si seulement quelque chose voulait bien sortir. Sauf que la moitié de mes tubes étaient vides et j’avais évidemment oublié d’en racheter. Génial, j’étais donc destinée à m’habiller et sortir, si je voulais satisfaire cette envie artistique soudaine. J’avais donc filé sous la douche avant de m’habiller et d’attraper mon sac à main, en vérifiant avant que j’avais de quoi payer. Puis, j’avais crié un “ Je reviens “ à mes colocs, sans réellement savoir, s’il y avait quelqu’un de présent. J'avais claqué la porte et m'étais rué vers les escaliers. Je devais me dépêcher si je ne voulais pas rater mon bus et marcher.
Je courai dans les couloirs en vérifiant l’heure sur mon portable, j’avais donc exactement 5 minutes pour arriver à l’arrêt, après il sera trop tard et je ne pourrais que pleurer en voyant le bus partir. C’est pas que je n’aimais pas faire du sport mais mon magasin préféré n’était pas proche de l’agence et du coup, oui, ça me saoulait de devoir marcher une quinzaine de minutes. Je montai les marches à toute vitesse, tout en vérifiant une nouvelle fois l’écran de mon téléphone, 3 minutes. J’accélérai et me pris les pieds dans ce qui semblait être, au bruit, des bouteilles en métal. Je me vis partir en avant, les marches se rapprochaient dangereusement de mon visage et pourtant, par je ne savais quel moyen, je réussis à me rattraper de justesse à la rambarde des escaliers avant de tomber sur les genoux. Je vis le jeune homme face à moi, des bouteilles de deathbreze à la main, des cheveux aussi roux que les miens et un cache oeil semblable à celui d’un pirate sur l’oeil droit.

- Génial. J’ai raté mon bus.

Bon, je n’avais aucune envie de marcher et décidai donc de rentrer. Tant pis pour mes toiles, elles devront attendre demain. Je m’assis sur les marches, dos au jeune homme et me frottai les genoux. Il faut dire que le contact avec le sol n’avait pas été des plus agréable. Je remarquai également les petites fioles, désormais renversées, au sol. Des liquides colorés s’en déversaient. Moi et maladresse... Je me relevai et ramassai les fioles vides avant de les rendre à son propriétaire.

- Je suis désolée pour tout ça. J’aurais dû faire plus attention. Écoute, j’ai raté mon bus et j’ai rien à faire de l’après-midi, je peux t’aide à rattraper ma bêtise si tu veux... Je peux savoir à quoi tout ça sert ?


J’avais déballé tout ça d’une traite, tout en déposant les fioles devant lui. Ma jupe était désormais toute colorée et j’aurais certainement pu m’énerver contre lui, parce-que, je n’étais pas la seule fautive après tout. Qui est-ce qui se posait sur des escaliers avec des fioles de toutes les couleurs ? Personne... à part lui. Pourtant, je n’en fis rien. Je n’avais aucune idée de ce qu’il était entrain de faire mais si ça concernait la coloration de quelque chose alors ça ne pouvait être que sympa, non ?

#3 le 13.04.17 20:36

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1674
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1674
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire




Une comète rouge traversa son champ de vision. Puis un vacarme de tintements de verres et de métal se fit entendre dans la cage d’escalier. Le roux releva la tête de ses mains pour observer l’élément étranger qui venait de perturber son activité. Il se retrouva alors devant une masse rousse qui se plaignit d’avoir manqué un bus. Autour de lui, il aperçut des fioles roulant sur elle-même essayant dévaler les marches mais elles furent rattrapées par la rousse qui se tenait là.

"Je suis désolée pour tout ça. J’aurais dû faire plus attention. Écoute, j’ai raté mon bus et j’ai rien à faire de l’après-midi, je peux t’aide à rattraper ma bêtise si tu veux... Je peux savoir à quoi tout ça sert ? "

Il observa le visage couvert tâches de rousseurs. Elle devait sûrement habiter à l’agence mais il ne l’avait jamais vu auparavant. Et pourtant, il se serait rappelé si une rousse habiter l’agence. Peut-être qu’elle était nouvelle ? Il reconnut un anglais parfait avec un accent plus européen que celui de l’Amérique.  Il adressa un sourire chaleureux qui ne montrait aucune irritation à la jeune fille.

"Je pensais rendre ce monde fade un peu plus colorés. Et tout ça ? C’est ce qui va m’aider à accomplir cette mission."

Des fioles s’étaient malheureusement renversé mais il lui en reste encore pour continuer à préparer son méfait. Une partie du contenu s’était déversé sur la jupe de la jeune fille créant des motifs abstraits que certaines élites auraient pu considérer de l’art. Après tout, ce qu’il préparait pouvait peut-être considérer une performance artistique. Même si ce qui l’intéressait était la réaction de la foule quand il leur aurait balancé ses projectiles et se seraient transformés en une masse multicolore. Il ne pensa même pas s’excuser pour sa jupe ou être en colère pour l’accident qui venait de se passer. Personne ne pouvait arrêter Alex quand il avait un mauvais coup en tête, et ce n’était pas quelques bouteilles de perdu qui allait l’arrêter. Il pourrait toujours trouver des nouvelles idées si nécessaires. Il accueillit la question de la jeune rousse avec son éternelle attitude de farceur, un éclat brillant dans son œil à l’intérêt que lui portait la jeune fille sur ce qu’il faisait. Il aimait quand les autres s’intéressait à ces farces et surtout quand il les appréciait, même s’il adorait aussi regarder les victimes énervées. Et cette inconnue rousse à la chevelure de feu allait participer.

"Je veux bien ton aide. Et il faut bien qu’on s’entraide entre roux. On est une minorité tellement rare ici. Viens. Assis toi… là."

Le borgne déposa ce qu’il avait dans les mains pour créer de la place sur la marche juste à côté de lui. Il lui désigna l’endroit pour s’asseoir toujours un sourire en main tel un honnête citoyen. Pourtant il devait sûrement avoir l’apparence d’un scientifique fou entouré de ce matériel qui semblait tout droit sorti d’un laboratoire de chimie ou de nécromancien. Il ne lui manquait qu’une blouse blanche Cependant, c’était Satan aux cheveux roux qui accueillait sa locutrice dans le côté sombre de la force où le rire était maître.

"Je vais te montrer comment faire une grenade. Tu vas voir, tu vas adorer."





HRP:

Encore une fois désolée pour le problème. J'ai essayé de réecrire a peu près la même chose.

#4 le 29.04.17 16:48

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 786
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
http://peekaboo.web-rpg.com/t840-lynn-ahern-parce-que-etre-rousse-c-est-cool http://peekaboo.web-rpg.com/t841-lynn-la-rouquine-3

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 786
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
ft. Lynn Ahern & Alex Fletcher

Colorful Attack

- Je pensais rendre ce monde fade un peu plus colorés. Et tout ça ? C’est ce qui va m’aider à accomplir cette mission.

Je ne pus m’empêcher de sourire en entendant sa réponse. Quelqu’un qui pensait comme moi mais lui, il allait réellement colorer tout ça, pour de vrai alors que moi je me contentais de peindre sur des toiles. Ça promettait d’être explosif !
Je contemplai toutes ces bouteilles et ces couleurs à terre, un grand sourire aux lèvres, je n’avais aucune idée des conséquences de cette expérience mais je l’adorais déjà, rien que d’imaginer toutes cette fumée colorée dans les airs, me donnait envie de m’y mettre immédiatement.

- Je veux bien ton aide. Et il faut bien qu’on s’entraide entre roux. On est une minorité tellement rare ici. Viens. Assis toi… Là.

Je m’installai donc à côté de lui, là où il m’avait fait de le place et attachai tant bien que mal ma crinière rousse. Je l’observais également du coin de l’oeil. Ses cheveux étaient certes aussi roux que les miens, mais ils étaient tellement lisses contrairement aux nombreuses boucles qui donnaient du volume à ma tignasse. Ce qui m’intriguait aussi, était son cache-oeil, j’avais bien envie de découvrir ce qui se cachait dessous. Avait-il perdu son oeil ? Avait-il un oeil de verre ? Peut-être qu’il était aveugle ou alors il voulait simplement se donner un style. Me rendant compte que je n’avais pas parlé depuis quelques secondes déjà, je me raclai la gorge et dis :

- C’est vrai que je n’ai pas croisé beaucoup de roux ici...

Et une fois de plus, je ne pus m’empêcher de parler de mes origines dont j’étais si fière.

- ... Et je viens d’Irlande, je suis vraiment le clichée parfait de la rousse !


Un gloussement s'échappa à la fin de ma phrase. Après tout, c’était assez vrai, l’Irlande n’était certes pas un pays composé exclusivement de roux, mais la proportion de personne aux cheveux oranges était assez élevée.
Enfin bref, ce n’était pas le moment de parler de ça maintenant. J’étais bien curieuse de savoir ce qu’il mijotait.

- Je vais te montrer comment faire une grenade. Tu vas voir, tu vas adorer.
- Une grenade ? Ca ressemble plus à une bombe de désodorisant pour moi.


Je ne semblais sûrement pas aussi sûre qu’au début. Il faut dire qu’entendre le mot grenade refroidissait un peu. Ça n’allait pas exploser tout de même... Si ? Évidement, je ne pus m’empêcher de lui parler de mon incertitude.

- Dit moi... Ça ne va pas vraiment exploser ? Ou blesser d’autres personnes ? Ou pire, détruire l’agence ?

Il allait sûrement se moquer de moi et toutes mes questions mais je voulais être certaine d’en quoi je m’embarquais. Surtout, que je n’avais pas vraiment le choix, je m’en voulais d’avoir cassé ses fioles, c’était la moindre des choses à faire. Et pourtant, ça promettait d'être tellement drôle et magnifique !

#5 le 05.05.17 23:47

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1674
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1674
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire




La rousse avec ses boucles bondissantes lui afficha un sourire resplendissant tout en glissant ses yeux émerveillés sur ses les fioles colorées. Ne serait- qu’à ce simple geste, il savait qu’il s’était trouvé une bonne partenaire pour le méfait future qu’il allait commettre. De plus avoir une autre personne allait lui faciliter la tâche pour le grand finale. Il appréciait déjà l’enthousiasme que montrait cette petite rousse à son projet.

Cette crinière explosive fut attachée par la jeune fille. La masse de cheveu lui rappela instinctivement sa jeune sœur. Sa sœur a elle avait des cheveux beaucoup plus lisses que celle qui s’était assise et était plus jeune qu’elle quand il s’était parlé la dernière fois. Et pourtant pendant une seconde, il vit son fantôme passait devant ses yeux dans cette figure joyeuse.  Il effaça l’image de son esprit même si son esprit continua à vagabonder sur des souvenirs du passé, revoyant une jeune fille joyeuse lui adressant un magnifique sourire pétillant à travers une chevelure rousse soyeuse.

Elle était donc irlandaise résolvant le mystère de la chevelure rousse. Décidemment cette jeune demoiselle était pleine d’énergie, gloussant après ses paroles. L’Irlande, il n’était jamais allé dans ce pays d’Europe mais il avait des ancêtres qui avait traversé l’Atlantique de l’Irlande pour arriver aux Etats-Unis. Cependant, il connaissait peu de cette culture, n’ayant pas vécu dans une des communautés irlandaises.

"Une grenade ? Ca ressemble plus à une bombe de désodorisant pour moi."

"Oui, mais on va transformer ce désodorisant en une grenade."


Le roux lui afficha une réponse confiante, sachant exactement ce qu’il savait. Il n’y avait personne d’autre que lui pour trouver des astuces et inventions pour commettre des farces et il était certain qu’elle fonctionnerait.

"Dit moi... Ça ne va pas vraiment exploser ? Ou blesser d’autres personnes ? Ou pire, détruire l’agence ?"

L’américain fut pris d’un fou rire en entendant les hésitations de la rousse. Parlait-elle vraiment de faire exploser l’agence avec du simple désodorisant ? Il était vrai qu’il n’était pas si compliqué de faire des explosions avec très peu de matériel mais avec du désodorisant ? Mais sérieusement ?

"Non. Je vais pas détruire l’agence. Je préfère pas faire exploser mon lit quand même."

Il réussit enfin à calmer son rire pour sortir ses mots. Quelle naïveté. Bien sûr qu’il ne s’attendait pas à se trouver devant une experte de fabrication de bombe.

"Ne t’inquiètes pas, si jamais on fait exploser quelque chose, ce ne sera pas l’agence. On va plus jouer dans de l’artistique !"

Le roux attrapa deux bouteilles de désodorisant puis en donna une à la rousse à ses côtés. Il attrapa ensuite une fiole rempli d’un liquide bleu comme les profondeurs de l’océan. Il commença à expliquer le processus de faire couler le liquide à travers une paille dans le désodorisant tout en appuyant avec une légère force pour laisser entrer le liquide sans que le désodorisant projette tout le liquide sur son visage. Le roux était adroit et il avait déjà tester plusieurs fois le processus mais il savait que la tâche nécessitait de se concentrer pour ne pas se transformer en un schtroumpf. Le roux terminant sa démonstration secoua le désodorisant pour mélanger le colorant avec le gaz puis il attrapa un collier de serrage plastique qu’il mit autour du désodorisant.

"Voilà. Une grenade de faites. Pour l’instant, ne touche pas à ça, ça va nous servira quand on les balancera sur les gens. Maintenant, à toi d’essayer."



#6 le 13.05.17 15:57

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 786
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
http://peekaboo.web-rpg.com/t840-lynn-ahern-parce-que-etre-rousse-c-est-cool http://peekaboo.web-rpg.com/t841-lynn-la-rouquine-3

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 786
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
ft. Lynn Ahern & Alex Fletcher

Colorful Attack

Un rire franc et communicatif sortit de sa bouche. Je savais bien qu’il se moquait de ma question mais étrangement je ne me sentis même pas vexée et laissai même un sourire se dessiner. Au moins, ce rire répondait à ma question. Nous n’allions blesser personne et cela me suffisait pour faire disparaître toute inquiétude. J’étais désormais entièrement de son côté, prête à colorer cette agence.
Il se calma doucement, malgré quelques spams qui secouaient encore ses épaules et m’expliqua que non, rien n’allait exploser.

- [...] On va plus jouer dans de l’artistique !

J’aimais bien cette phrase. L’artistique, c’était mon domaine après tout. D’ailleurs, je ne manquais pas de fièrement lui en faire part avant d’attraper la bouteille de déodorant qu’il me tendait. Le temps de la pratique était enfin venu. Il m’expliqua clairement comment transvaser le liquide de la fiole à la bouteille tout en faisant une petite démonstration qui semblait bien minutieuse. C’était désormais à mon tour de le faire, j’attrapai donc une fiole dont un liquide vert se balançait à l’intérieur, une paille et plaça cette dernière à l’endroit approprié. J’exerçai une légère pression sur le tube de plastique tout en faisant attention à ce qu’elle ne soit pas trop forte puis j’attrapai la fiole et y déversa lentement le contenu. J’étais extrêmement concentrée de tel sorte que le bruit d’une bouteille de deathbreze tombant au sol me fit sursauter. Évidement, la surprise me fit appuyer un peu trop fort sur la paille et une partie du contenu sortir de la bouteille, colorant ainsi le haut de mon front et une partie de mes cheveux en vert. Je soufflai mais ne pus m’empêcher de rire en voyant le résultat de cette coloration indésirable. Sans me décourager, je finis de verser le contenu de la fiole dans la bouteille et ainsi de suite. J’enchaînais les bouteilles, provoquant de temps en temps quelques petits accidents mais dans l’ensemble je m’en sortais plutôt bien. Il m’arrivait de jeter quelques coups d’oeils à Alex et je remarquais alors à quel point il était minutieux et concentré. Cette farce semblait importante pour lui, il y mettait tellement d’effort.
Ce ne fut qu’après avoir déposé la dernière bouteille à mes pieds que je lui dis :

- Et voilà ! Bon, je suis aussi colorée que nos futurs victimes mais je pense que je me suis bien débrouillée.

Pour être coloré, je l’étais. Mes bras, mes cheveux et mes vêtements n’étaient plus qu’un mélange de tâches de différentes couleurs. J’étais un arc-en-ciel à moi toute seule. Je n’avais aucune idée de combien de temps ces tâches allaient rester mais pour être honnête, ce n’est pas ce qui m’inquiétait.
Une légère douleur se fit ressentir dans mon dos à cause des nombreuses minutes à être restée pencher sur ces bouteilles et je me levai donc pour m’étirer. Puis, je me tournai vers mon complice et ajoutai :

- Bon, c’est quoi la suite, partner in crime ?

#7 le 02.06.17 22:37

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1674
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1674
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire




Le projet avait l’air de plaire à la jeune rousse qui lui montrait un sourire rayonnant à l’idée. Elle l’écoutait attentivement tandis qu’il lui montrait les instructions. Puis ce fut à son tour de répéter.  Il l’observa alors qu’elle s’attelait à cette tâche plus difficile qu’il n’y paraissait. Malgré la stupidité de l’activité, elle se montrait sérieuse se concentrant sur ces mains. Cependant, personne ne peut être un génie de la création de bombe colorante. Il ne fallait avouer qu’Alex avait déjà essayé d’autres farces dans le même rayon qui réussissait à garder l’intégrité de sa couleur naturelle. Mais ce ne fut pas le cas pour sa nouvelle apprentie qui fut recouvert d’une couleur verte, brillant sur son visage. Alex ria à nouveau joyeusement tout en encourageant la rousse à continuer. Elle-même avait l’air de s’amuser. Rassurée de la voir sourire malgré les tâches colorés qui se répandait de plus en plus sur sa peau beige, il continua à remplir ses bouteilles, avec une grande concentration.

Combien de temps avait passé ? Il n’avait pas vraiment fait attention. Cependant les deux étaient restait silencieux sans que personne ne vienne les déranger dans cette construction métallique, interrompu seulement par des pschitt, signe que la jeune fille se rapprochait de plus en plus à une peinture pop art. Puis enfin, ce fut le tour de la dernière d’être deathbreze d’être transformé dans un grenade enfantine.

"Et voilà ! Bon, je suis aussi colorée que nos futurs victimes mais je pense que je me suis bien débrouillée."

Effectivement elle ressemblait à une peinture barbouillée de toutes les couleurs. Il y avait plus de couleurs que de surface de peau blanche. Même ses belles boucles rousses étaient agrémentées de bleu, de rose, de vert, de jaune et d’autres couleurs.

"Bon, c’est quoi la suite, partner in crime ?"

Il se releva suivant sa partner in crime, s’étirant également, plus par habitude que du mal pouvait apporter leur position assise. Il supporter bien pire bien trop souvent pour que son corps de sportif ressentent les effets de rester dans la même position tout ce temps. Une pointe de fierté et d'amusement étincellant en regardant cette nouvelle dans le monde merveilleux des farces qui était le sien. Plus on est nombreux, mieux c’est, n’était-ce pas un idiome bien connu?

"On va passer à l’attaque maintenant, partner in crime. Mais tout d’abord, on a besoin de faire quelque chose de toi. T’es bien mignonne toute coloré comme les peintures de Pol machin mais on va se faire repérer direct."

Il sortit son portable pour la prendre en photo pour garder sa splendeur pour l’éternité. Son sourire joueur et moqueur toujours gravé sur son visage. Il toucha sa joue et y appuya sa paume qu’il enleva pour la montrer à la demoiselle, recouverte des différentes couleurs qui s’entremêlaient sur sa joue. Le geste pouvait paraître déplacé pour les timides de la culture japonaise mais Alex de nature social avait tendance à faire un peu trop comme il voulait sans se dire si le geste pouvait gêner l'autre. Ou c'était jusque la rousseur de ses cheveux lui rappelait un peu trop quelqu'un qu'il chérissait. Il prit alors son sweat gris qu’il enleva puis tendit en direction de la jeune fille.

"Mets-ça. Tu seras moins voyante de cette façon. Il faut qu’on ramasse tout ça et direction le grand hall."

Il prit alors des sacs en plastiques qui étaient posés à ses côtés et les remplit de des deathbrezes qui étaient d’un nombre assez conséquent à présent. Ils étaient enfin prêt pour la partie du jeu qu'il préférait et son impatience s'échapper par l'éclat de son regard vif. C’était partit pour le show.



#8 le 09.06.17 20:51

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 786
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
http://peekaboo.web-rpg.com/t840-lynn-ahern-parce-que-etre-rousse-c-est-cool http://peekaboo.web-rpg.com/t841-lynn-la-rouquine-3

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
33/100  (33/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 20
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Propriétaire d'une boutique d'art
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 230
× Øssements 786
× Age IRL : 18 Autre
× Inscription : 14/06/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la praline
× DCs : Ekaitz Armo
Geraldline
ft. Lynn Ahern & Alex Fletcher

Colorful Attack

- On va passer à l’attaque maintenant, partner in crime. Mais tout d’abord, on a besoin de faire quelque chose de toi. T’es bien mignonne toute coloré comme les peintures de Pol machin mais on va se faire repérer direct.

Je le vis sortir son téléphone qu’il braqua aussitôt sur moi. Un sourire s’afficha instantanément sur mon visage et je formai un V avec mon index et mon majeur de la main droite avant de prendre la pose. Mon sourire se transforma en une expression de surprise lorsque je sentis sa main sur ma joue. Je le regardai droit dans les yeux, n’osant pas bouger. Lorsqu’il l’enleva il me montra sa paume qui était toute colorée. Je ne me pus m’empêcher de rougir en imaginant la tête que je devais avoir maintenant mais surtout à cause du contact de sa main sur ma joue. Je ne le connaissais pas beaucoup et il est vrai que son geste m’avait surprise. Histoire de ne pas installer une atmosphère gênante, je lui dis en rigolant :

- Je vais devoir voir cette photo et la supprimer s'il le faut !

Soudain, je le vis enlever son sweat qu’il me tendit. J’étais prête à me cacher les yeux lorsque je vis qu’il portait, évidemment, un T-shirt en dessous. Cela ne m’empêcha pas de devenir encore plus rouge. J’attrapai le vêtement, ne comprenant pas vraiment pourquoi est-ce qu’il me le prêtait, jusqu’à ce qu’il me dise :

- Mets-ça. Tu seras moins voyante de cette façon. Il faut qu’on ramasse tout ça et direction le grand hall.
- Heu... Ok.


Je l’enfilai avant de rabattre la capuche sur ma tête. Mon visage devait avoir tourné au rouge pivoine et je comptais sur cette capuche pour le cacher. Le vêtement restait beaucoup trop grand et ressemblait plus à une sorte de tunique sur moi.
J’attrapai à mon tour deux sachets remplis de deathbrezes avant de le suivre. Les sacs n’étaient pas bien lourds mais ils étaient assez imposants et gênants, surtout lorsqu’il fallait monter plusieurs marches.
Nous arrivions enfin dans le hall principale. La pièce était immense et beaucoup trop éclairée pour que nous restions discret et pourtant, elle était vide de tout habitant. Nous étions littéralement les deux seules personnes à marcher au travers de la pièce.

- Avec toutes ces lumières, impossible que l'on ne se fasse pas prendre si quelqu'un venait à rentrer.

Plusieurs tintements métallique se firent entendre alors que je posais les sachets au sol en prenant garde à ce que les bouteilles ne s'échappent pas. Je posai les mains sur mes hanches et observait la pièce un instant avant de demander :

- Et maintenant ?