Invité

#1 le 16.12.14 1:05

avatar
Invité

C'est la fête !


Noël. Une fête bien étrange. Pour la naissance d'un mystérieux personnage de la religion biblique. Angelo ne comprenait pas. Non, ce concept était bien étrange, de fêter la naissance d'une personne qu'il n'a connu qu'à travers des livres. Quand bien même cette personne était "importante", Angelo ne comprenait toujours pas.
Pourtant, il participait à cette fête. Parce que ses habitudes d'enfant restaient dans son esprit. Lui qui dans son enfance avait toujours participé à ces fêtes, ne voulait pas perdre cette habitude. Même après sa mort, il avait continué de le faire, tous les ans. D'habitude, Angelo les faisait seul, ou alors dans des bars. Mais généralement, on ne lui prêtait pas attention.
Cependant, cette année, il décida de le faire avec ses nouveaux colocataires. Pour faire connaissance, car l'albinos savaient d'eux juste leur nom… Quoi que, en tout cas, il se rappelait de leur visage, brièvement.

Angelo venait maintenant de rentrer dans l'appartement, les bras pleins de sacs emplis de décorations de Noël. En arrivant, il retira son manteau, trempé par la pluie et le posa sur une chaise. Puis il retira ses chaussures et enfin laissa tomber son sac de décorations près du sapin. Il y en avait certes un, qui faisait presque sa taille.
Le pianiste soupira et s'étira. L'appartement semblait vide, les lumières étaient éteintes, seule la lumière extérieure baignait l'appartement d'une faible lumière orangée.

— Okay, c'est le temps de s'amuser un peu !

D'un pas léger, Angelo sautilla vers le sapin et saisit la première décoration qui lui venait du sac. Une jolie guirlande rouge brillante. Mais au lieu de mettre cette décoration sur le sapin, il l'enroula autour de son bras droit.

"On dirait un serpent."

Puis le temps passa. Le sapin était recouvert de boules de couleurs différentes, avec des étoiles aussi. Et quelques guirlandes décoraient… Angelo. Il était content, mais puisqu'il n'y avait personne, nul le vit sourire, sincèrement.

"C'est fun de décorer un sapin !"

Invité

#2 le 19.12.14 17:42

avatar
Invité
Lou n'arrivait pas à s'y faire . Ca l'ennuyait , la rendait folle . Elle aurait fait n'importe quoi pour échapper à ça . Elle avait entendu parler de potion pour redevenir vivante mais cela ne marchait pas , elle en avait bien vu les ravages sur ces misérables bêtes qu'on appelait zombies . Si la couleur avait quitté ses joues , Lou ne laisserait jamais la beauté fuir de son visage .

Les jours passaient sans que la jeune fille s'en aperçoivent . Elle occupait son temps entre la maison de ses parents et la prison ou était retenu son tueur ensuite elle rentrait dans sa chambre et se couchait immédiatement . Elle répétait ce programme tous les jours refaisant les même geste encore et encore , sauf aujourd'hui .

Aujourd'hui elle avait vu ses parents et son petit frère installer les décorations de Noel .Comment osaient-ils !
Ils ne se morfondaient plus face à sa mort ! Ils vivaient sans elle !
Comme si ils pouvaient avoir une vie sans elle !
Lou était en colère , le bout de ses doigts blancs picotaient comme si des centaines de minuscules aiguilles essayaient de rentrer dans ses doigts. Mais cela ne faisait pas mal , Lou aimait cette impression . Comme si de l'eau glacé ruisselait dans son corps .

Elle n'avait pas le coeur à aller voir son cher petit tueur . Cela ne l'aurait pas amuser aujourd'hui . Il lui fallait autre chose , d'autres personnes à emmerder .
Lou se souvenait vaguement de la présentation du drôle de monsieur et de ses explicitons à propos de colocataires . Comme par magie la colère de Lou s'était calmée , à présent c'était la curiosité qui avait pris forme en son coeur . Qui pouvait bien être ces mystérieux et certainement très divertissants petits colocataires ?

La précieuse demoiselle rentrait dans le salon . Les lumières éteintes seul scintillait sur le sapin des guirlandes multicolores . Franchement les gens ont un problème avec Noel , toutes ces décorations seulement pour la naissance d'un bonhomme qui n'avait même pas été foutu de mourir à un âge raisonnable , enfin Lou ne pouvait pas vraiment se moquer de ce point puisque qu'elle même n'était pas un exemple de longévité . Tient peut être que lui aussi était dans cet étrange endroit ! Il faudrait qu'elle demande , parce que franchement couché avec Jésus serait tellement stylé !
Enfin bon là devant elle c'était un autre type de mec qui lui tournait le dos .

- Turner n'aurait pas fait mieux ! C'est donc vous le génie de la décoration de Noel ? Je suis votre plus grande fan !

Dit Lou en s'avançant , dans le noir vers le jeune homme . Comme à chaque fois qu'elle parlait à une personne de sexe masculin sa voix se faisait doucereuse et mielleuse . Ses doigts et caressant , fins se posèrent délicatement sur le bras de l'inconnu .

- Je suis comblée d'avoir la chance d'habiter en compagnie d'un homme de si bon goût .

Lou souriait montrait ses petites dents blanches au milieu de son visage de poupée . Il fallait qu'elle sache tout de suite quel type d'homme cet étranger était . Lou classait les hommes en catégories et l'une des première démarcation était l'humour , il ne fallait pas utiliser les mêmes techniques de drague pour tous les hommes . Elle commençait souvent par l'ironie puisque que au pire si sa proie n'avait pas le moindre humour elle pouvait toujours faire semblant et faire croire au charmant agneau que ses mots étaient sincères . Les hommes étaient tellement simple à saisir , c'était pour ça que Lou les aimait autant .

- Me feriez vous l'honneur de partagez avec moi votre nom monseigneur ? Le mien est Lou , tout simplement .
Invité

#3 le 19.12.14 19:58

avatar
Invité
&

C'est Noël !



Noël sans Marta
Quel jour était-on? Joséphine regarda son agenda. On était bientôt Noël. Encore un Noël à passer dans cet enfer, seule. Non que Joséphine n'avait pas d'amis. Au contraire, elle chérissait ses quelques connaissances de l'au-delà. Mais Noël... Noël devait se passer en famille. Noël devait se passer avec Marta...

Cela faisait un an maintenant que la piste s'était refroidie. Même si elle avait réussie à trouver les hommes qui l'avaient tuée, elle ne pouvait toujours pas trouver la seule âme qu'elle cherchait vraiment. Était-ce parce qu'elle avait déjà disparu? Bizarre ... Ça ne pouvait être ça. Cela ne faisait pas de sens.

« Aouch! Faîtes attention où vous allez! Non mais c'est pas possible! »


Joséphine revint à la réalité. Il était 16h45, elle marchait en plein milieu de Tokyo et venait de rentrer dans un Nécromancien pas très heureux. Aussitôt, elle l'aida à ramasser ses quelques potions et s'excusa, avant de reprendre son chemin. Il fallait qu'elle passe par chez Lucy. Cette dernière l'avait appelé la nuit d'avant, lui disant qu'elle avait du nouveau. Du nouveau sur quoi? Cela avait l'air urgent. Joséphine espérait que ce serait sur Marta, même si elle savait qui il y avait peu de chance que ce soit cela. Ce n'était pourtant pas avec déplaisir qu'elle se rendait chez la chimère au double-D, celle que l'on surnommait 'Le Nez' chez les connaisseurs. Au delà de ses talents de detective privé qu'elle devait à sa vie antérieure, elle était d'une intelligence et beauté remarquable, ce qui ne laissait pas Joséphine froide.
Après son tour chez Lucy, elle rentrerait chez elle. Enfin, dans son dortoir.
Elle tourna à droite et fit un signe de la tête à ses compères chimères.
Elle l'aimait bien ce dortoir. Il était très confortable, la chambre était spacieuse et surtout, il était mix. Pas de séparation homme et femme. C'était très progressif. Mais bon. ce n'est pas pour autant qu'elle aimait l'idée d'habiter avec des hommes. Il y en avait deux: Oliver et Angelo. Elle ne les avait croiser qu'une ou deux fois et faisait toujours en sorte de les éviter. Après tout, "men will be men".
Elle toqua à une porte et dit d'un ton relativement enjoué:

« Hanalulu Style, Baby. »


La porte s'ouvrit. Joséphine sourit. Une gracieuse silhouette charnue se tenait devant elle une main sur la hanche et l'autre sur la poignée.

« Alors. Qu'est-ce que tu avais à me dire de si important? »


Une robe de chambre tomba par terre. Un sac suivit. Puis une veste. Un T-shirt. Des pantalons. Des sous-vêtements.

............................................

Lucy
Joséphine se hissa de sous le drap rose pour attraper son paquet de cigarettes pour spectre. Elle les avait trouvé sur le marché noir - pas aussi relaxante que ses cigarettes pour humaine, mais après tout, il n'y avait pas une sensation qui ressemble à une autre dans ce monde. Elle alluma son zippo sur sa cuisse, inspira une grande bouffé de fumée et l'expira les yeux fermés après quelques minutes. Elle regarda Lucy, allongée sur le ventre, les cheveux entremêlés descendant jusqu'à la courbe de son dos.

« Lucy, baby ... Alors? »


Lucy sourit et se mit à rire. Elle se hissa vers une position assise et attrapa un t-shirt et sa culotte.

« Qu'est-ce que tu es boulot-boulot toi alors!? Attends, je vais te chercher ça... »


Joséphine entreprit de se rhabiller elle aussi et regarda l'heure. Il était déjà 18h00. Le temps passait vite et pourtant si lentement... Elle enfila ses chaussures. Elle avait hâte de voir ce que Lucy lui avait trouvé.

«Me chercher quoi? »


Lucy revint dans la pièce avec un dossier bleu et rouge dans les mains. Dessus, un visage qui lui était familier... Marta! Joséphine instinctivement sauta du lit et alla pour prendre des mains les trouvailles de son amie quand celle-ci l'évita et alla s'assoir à côté d'elle:

« Ne me le prends pas des mains, ça ne servira à rien ! Je ne sais pas où est Marta, maintenant. Par contre, je sais où elle était jusqu'à il y a environ 5 mois. Elle fait parti d'un groupe de spectre de minorités et se fait toujours poursuivre par des spectres du KKK. je pense que la meilleure chose à faire, ce serait de traquer ces derniers. Ils sont idiots et faciles à traquer, mais ils sont très puissants et ont des contacts un peu partout. Ils la retrouveront plus facilement que toi et les filles et tu auras l'occasion de les buter en plus. Cerise sur le gateau !»


Joséphine regarda les grands yeux scintillant qui la fixaient, attendant une réponse, et sans attendre un instant de plus, rapprocha la tête de Lucy violemment contre la sienne afin de l'embrasser passionnément. Les documents volèrent sur le parquet glacial, Joséphine allongeait la jeune fille sur les draps encore chaud.

«Tu sais vraiment tout faire pour me plaire toi.»


Un rire. Un cri.

............................................

Home, Sweet Home
Joséphine avait quitté l'appartement sombre et spacieux de son amante quelques dizaines de minutes auparavant et s'apprêter à rentrer dans sa chambre. Déjà, quelques mètre avant d'arriver à la porte d'entrer, elle pouvait entendre les voix de deux de ses colocataires, un homme et un jeune fille. Elle sourit. La joie de Noël. Elle avait acheté sur le chemin un gâteau, en espérant pouvoir leur donner en guise de compensation pour qu'ils la laissent tranquille. Elle fit tourner la clé dans la porte et l'ouvrit d'un coup sec, si bien qu'elle dût la retenir de ne pas claquer. "Oops"
Des lumières.
Des étoiles.
Un Sapin.
Joséphine fit une pose et regarda mi-émerveillée, mi-terrifiée la chambre à présent si bien rangée. Les yeux comme des soucoupes, elle eut à peine assez de souffle pour dire d'un ton abasourdi

«Wow ... Mais quel bordel...»


Qui donc était responsable d'un tel bordel? Ou plutôt d'une telle merveille? Joséphine ne savait pas quoi décider.... mais de toutes façons ce n'était pas ses affaires. Elle regarda les deux co-habitants et leur posa un gâteau sur la table. Elle posa trois secondes sur la jeune fille qui était mignonne... mais pas son style, s'en était certain. Trop imbue d'elle-même. Elle s'éclaircit la voix et dit:

«Joyeux Noël. Je vous ai acheté un gâteau. Maintenant, j'aimerais être seule, merci. »


Se dirigeant vers son lit, elle commença à enlever son pull et se déchausser. Le meilleur des Noël était celui passé avec Marta. Donc c'est ce qu'elle ferait. Sortant son album photo, elle s'assit sur son lit et regarda dehors. Ah, les premières neiges. "Joyeux Noël, Marta".
@ pyphi(lia)
Invité

#4 le 30.12.14 2:48

avatar
Invité

C'est la fête !


Quelqu'un entra. D'un coup, il s'arrêta, pour entendre les bruits de pas que cette personne faisait. Légers, peu silencieux, sans doute une femme. Il ne se tourna cependant pas, et préféra fermer les yeux pour tenter de se concentrer. Angelo essayait d'imaginer qui était entré. Mais au fur et à mesure qu'il se faisait une image de cette personne dans son esprit, les pas se rapprochaient de lui, jusqu'à s'arrêter.

Contact physique et paroles. Adressées à lui. Etrange. Lui avait habitude de sa présence fantôme parmi les fantômes. D'un côté, il n'était pas dehors. Angelo n'appréciait pas cette familiarité que la femme prit avec lui. Lui toucher le bras. C'était d'une vulgarité pour lui, pourtant pour d'autres, c'était courant. Lui ne comprenait pas. Tout comme ce qu'elle venait de dire. Il grappilla quelques mots, Turner, mais le reste le mit mal à l'aise et le fit grimacer.

Il s'imaginait maintenant une femme grande, mince à la silhouette élancée, peut-être japonaise. Avec des cheveux courts peut-être ? Enfin, il ne garda pas le suspense plus longtemps, ouvrit les yeux et la regarda. Angelo avait un peu de bon et un peu de mauvais. Tant pis, n'empêche qu'il ne s'attendait pas à une telle beauté. Cela ne le mit pas pour autant de meilleure humeur.

Décidé à mettre enfin terme à cet échange à sens-unique, il racla sa gorge et répéta mentalement la phrase qu'il s'était préparé. En japonais. Angelo tenta l'impossible.

— Watashi... Nihon...

L'albinos hocha la tête. Non, ça sentait faux. Il réessaya. Mais ce n'était pas mieux.
Pour se rattraper, il leva son doigt devant le visage de la fille, comme pour lui dire chut et prit un peu de temps pour reprendre sa phrase.

— Hi. Je ne comprends pas le japonais, désolé. Et si vous pouviez...

Angelo tenta de libérer son bras de son emprise. Après tout, il voulait pas qu'on écrase son fameux serpent.

La porte se fit entendre à nouveau et révéla une autre demoiselle. Angelo ne tenta pas le jeu des devinettes cette fois-ci et se tourna vers la demoiselle. Eh beh, elles sont jolies les filles de l'appartement. Dommage qu'elles parlent toutes japonais. Me demande si l'autre aussi parle japonais d'ailleurs. Angelo se contenta cette fois-ci de scruter la fille de loin. Certes, on voyait peu, mais il distinguait la silhouette de la femme, posant un... truc sur la table.

— Hello... Pourquoi vous ne voudriez pas...

Mais il s'arrêta quand cette colocataire s'éloigna. Parler dans le vide c'était pas génial. En tout cas, il tenta à nouveau de dégager son bras de ceux de l'autre demoiselle.

HRP:
Quand c'est écrit en Dancing Script, c'parce que c'est en anglais x)

Invité

#5 le 07.01.15 20:54

avatar
Invité
Non mais c'était quoi ça ! Entre la fille qui passe comme une voleuse (mais en fait c'est peut être une voleuse...) et le garçon qui parle un charabia, Lou était censé vivre avec ça ? Bon calme toi se dit la jeune fille. Tout d'abord occupe toi de ton cher voisin, le comprendre m'a l'air d'être le plus urgent.
Lou se souvenait de ce qu'il lui avait dit, un peu de japonais, mais c'était pas vraiment ça. Ce devait surement être un de ces fantômes du Moyen-Age qui se trouvait tellement supérieur qu'il n'avait jamais pris la peine d'apprendre le japonais. Lou en avait déjà rencontré un ou deux, des réfractaires aux kanjis, mais ce n'était pas ça qui allait l'empêcher de jouer avec son colocataire préféré.
Bon Lou sortie sa loupe imaginaire et enfila son chapeau de Sherlock Holmes immatériel pour essayer de comprendre quelle langue pouvait bien parler le jeune homme. Concentration. Le roulement régulier des consonnes, Lou l'avait déjà entendu. C'était à l'école, dans un cours que la jeune fille devait suivre avec beaucoup d'attention, à peu près autant que en géographie, donc assez proche de zéro.
Bien sur, la tellement chanceuse princesse devait se retrouver dans la seule chambre ou le garçon parlait anglais. Après tout chanceuse un jour, chanceuse toujours ! Lou avait une idée !

- I like whipped cream !s'exclama Lou avec un grand sourire.

Une dizaine d'année d'anglais derrière elle, Lou n'était pas peu fière de pouvoir sortir quelque chose dans cette langue. Après tout, elle avait réussi à lire la Recherche de Proust en 5ème pendant ses cours d'anglais. Comme quoi les langues avaient du bon.
Lou gardait un léger sourire figer sur son petit visage, ses joues rosissant inconsciemment. Ses yeux fixaient les traits du visage, il avait visage assez commun mais rigolo. Ses cheveux par contre intriguaient la demoiselle, il n'y avait pas beaucoup de neige à Paris. Mais Lou se souvenait vaguement d'un Noël au Japon, des moufles que sa mère lui faisait porter contre son grès. La petite fille aurait tellement voulu plonger ses doigts dans la masse rayonnante qui recouvrait le sol, attraper un à un chaque flocons. Aujourd'hui la même envi envahissait ses doigts. L'envi de plonger ses doigts dans l'étendue blanche de ses cheveux. Mais l'étiquette disait bien qu'on ne devait pas toucher des inconnus non ?
Soudainement, elle lâcha le bras du jeune homme et se tint bien droite face à lui. Avec ses longs doigts elle pointa le bout de son nez.

- Lou ! s'exclama t'elle espérant ainsi poser les bases d'une conversation avec le bonhomme de neige.

Bon Lou était très bonne au roi du silence mais la ce jeu commençait à l'ennuyer.
La jeune fille décida de s'attaquer à son autre colocataire. Se postant devant sa porte la petite fille se posa sur la pointe de ses minuscules pieds et frappa à la porte.

- Excusez moi, je pense que vous avez oubliez votre sac dans le salon.

Lou souriait. Ses relations avec les filles avaient toujours été difficiles, la plupart les autres filles avaient l'air jalouse d'elle. Ou alors ne la remarquait pas. Mais bon là elle était décidé, il lui fallait quelqu'un à qui parlé et qui connaissait un peu mieux ce monde.