avatar
Invité
Invité
Terminé #21 le 20.04.17 11:11
Entre deux.


Je riais un peu, le voyons s’écraser la tête la première sur le sol. Cela prouvait réellement à quel point la situation n’était pas si catastrophique. Je le regardai à sa proposition et coupai le fil reliant les deux bâtiments.
Asuma n’avait pas l’air amoché plus que ça, peut-être un peu pâle, sûrement l’agitation, le stress, ça m’avait fait la même chos.. non, en vérité j’avais toujours sû garder mon sang froid. M’enfin, personne n’était moi.

- "Allons y."

Je le tirai à nouveau par le bras. La porte de ce toit là était bien fermée quant à elle. Ce n’était pas grave, je connaissais d’autres raccourcies. Nous longeâmes la toiture. Il fallait que l’on atteigne un des immeubles un peu plus bas. Je savais, car ils organisaient souvent des soirées au sommet du bâtiment, qu’il serait notre porte de secours.
Mais avant cela il fallait sauter les deux mètres qui séparaient notre toit à celui d’en face. Vu la fatigue flagrante de mon colocataire, je n’eus pas vraiment le choix. Je sécrétai alors un peu de venin que j’avalais afin d’atténuer la douleur que j’allais ressentir dans mes muscles.

- "Asuma, je vais vous jeter de l’autre côté. Ne bougez pas."

Il n’eut pas vraiment le temps de répondre que je l’attrapai par le col de son haut et l’élastique de son pantalon. De mes deux bras je le soulevai sans aucun problème et d’un coup, je le balançai sur le toit d’en face. Il s’écrasa à nouveau, son dos tapant sur un des petits murets présents. Je reculai, pris de l’élan et sautai.
Je l’aidai à se relever.

- "Ça va aller, c’est bientôt fini. Tenez prenez ça."

Je posai alors mon poison sur mon pouce que je lui déposai sur les lèvres.

- "D’ici quelques minutes vous ne sentirez plus aucune douleur vous aussi. Aller."

Je lui souriais à nouveau, reprenant notre course. Les immeubles suivant étaient faciles à enjamber, il n’avait plus besoin de moi. Très vite nous arrivâmes à notre sortie. Comme prévu, la porte était ouverte.

- "Ma tenue n’est pas adéquate, comme vous pouvez le constater. Prenez les escaliers, on se retrouve en bas, sortie de derrière, porte de droite. "

Je le laissai là. Il devait s’en sortir seul pour le coup. Mais il n’y avait rien de compliqué pour le coup. Le lieu était assez chic et les fauteurs de trouble y étaient interdis. Il devait simplement descendre tous les escaliers. Arrivée en bas, prendre la porte et je l’y attendrai.

Quant à moi, je sautai le rebord du muret et m’accrochai à une des fenêtres d’en face. Mon dieu, j’étais bien trop vieille pour refaire tout ça. Mais un peu d’exercice ne me ferait pas de mal. Je sautai de fenêtres en fenêtres, de rebords en rebords avec une agilité déconcertante. Arrivée à deux mètres du sol, je m’élançai et retombai dans une roulade bien maîtrisée. Je me mis à courir en direction de la ruelle afin de le retrouver remarquant au passage que j’avais perdu mes talons dans le processus. Évidemment. J’arrivai à la porte de secours, attendant qu’il sorte.

Pride
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Péripéties vécues : 1017
× Øssements1586
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Surnom : le chinchilla
× DCs : Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda
× Présence : réduite

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
84/100  (84/100)
16Masculin32Ryugamine Mikado - Durarara !!Jolly JumperJobiste (fait des petits boulots)1017158629Transgenre09/03/2017le chinchillaMaxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Hondaréduite
Cutie courageux ☼
Cutie courageux ☼
16Masculin32Ryugamine Mikado - Durarara !!Jolly JumperJobiste (fait des petits boulots)1017158629Transgenre09/03/2017le chinchillaMaxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Hondaréduite
https://www.peekaboo-rpg.com/t1550-asuma-un-pied-dans-la-tombehttps://www.peekaboo-rpg.com/t1559-ils-ont-les-balls-il-n-a-pas-la-foihttps://www.peekaboo-rpg.com/t2095-gently-slowy-asuma
Terminé #22 le 20.04.17 13:23
Bien entendu, il n'attendait pas pour la suite. Il était embarquée dans cette aventure, ne lui déplaise, il s'amusait un peu en réalité. Même s'il n'avait pas prévu de se balancer dans le vide. Il hurlait, car il avait assez de force de le faire. Il se cognait contre le mur, il pouvait entendre un bruit de craquement sinistre. Il grimaçait. Car ça faisait mal, très mal. Il se retrouvait debout. Il pouvait voir l'image de la dame devenir un peu flou. Alors qu'un doigt venait de se poser sur ses lèvres, il y avait un goût étrange qui se faufilait entre ses dernières. Du poison, c'était bien sa veine ça. Elle lui parlait, donnant les explications, un peu, sur son geste. Ça lui permettrait de pas sentir la douleur. Ce qui expliquait son tour avec le type. Il frissonnait rien que d'y penser... Alors qu'il se retrouvait devant la porte. Il devait à nouveau se débrouiller seul. Bon sang... Il respirait à fond. Il entrait dans le bâtiment.

Au début, c'était quelque chose d'ordinaire, des gens qui habitait là. Rien à signaler. Il respirait à fond. Il tombait sur un des habitants. Et dernier semblait surpris de le voir là. Il fusillait du regard Asuma. Puis se mettait à l'insulter, en polonais, sûrement. Il faisait profil bas, alors que la femme de cet homme le prenait dans ses bras. Dans quel genre de maison de fou il était encore tombé. Elle lui parlait en russe. Il comprenant que vaguement la langue pour l'écrire parfaitement. Il se mordait la lèvres. Avant de la pousser avec sa force, autant dire que son geste faisait pleurer la dame. Il lui tendait un mouchoir. Il écrivait en russe sur un carton de boisson qu'il s'excusait. La femme surprise que le zombie savait écrire russe restait un moment immobile, ce qui donnait l’occasion au jeune homme de sortir de la maison, non sans mal. Le chien lui avait mordu la cheville. C'est en boitant qu'il retrouvait à la sortie Ere.

« Voilà, j'espère que c'est bientôt fini... »

Option 1:
Sauf que malheureusement, son interaction avec la dame russe entraînait la jousie du mari. C'est donc, ainsi, qu'en plus de leur poursuivant. Il avait un mari à ses trousses. cette soirée n'était définitivement pas la sienne...

Option 2:
Tout est calme, affreusement calme, c'est compté sur la dame Russe qui veut câliner Asu. Elle parle en russe très fort. Elle est determiné de faire du jeune homme son fils.
Mais où s'arrêterait sa folie? Parce qu'elle trouve rien de mieux que tuer les types pour protéger son babouchka...

Option 3:
La pluie, sa vielle amie revenait le détremper, il était bon encore à se soigner à coup de potions en tout genre. Il rentrera chez lui trempé. L'aventage c'est que l'averse à arrêté les hommes qui le poursuivaient...

Option 4:
Il retrouve Ere en bas comme prévu. la poursuite n'est pas finie. Il sait ce qui lui reste à faire... Courir pour sa vie
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Péripéties vécues : 2567
× Øssements1511
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/0  (0/0)
0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente256715110Autre15/03/2014
maitre de la mort
maitre de la mort
0Neutre/sans genre0ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skokoomnipotente256715110Autre15/03/2014
Terminé #23 le 20.04.17 13:23
Le membre 'Asuma Jyûzo' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'4 FACES' :
avatar
Invité
Invité
Terminé #24 le 20.04.17 13:55
Entre deux.


La porte s’ouvrit alors et Asuma en sortit en boitant. Qu’est ce qu’il lui était arrivé encore. J’avais de quoi le soigner à l’appartement, mais encore fallait-il qu’on y arrive rapidement. Nous devions partir avant que tout ça tourne mal.


- "Voilà, j'espère que c'est bientôt fini…"

Je lui souriais pour lui faire comprendre que oui, que tout irait bien maintenant si on se dépêchait. Et c’est alors que j’entendis des insultes en russe. Je regardai alors Asuma en fronçant les sourcils assez durement.

- "Rah c’est pas vrai !"

Tout ceci commençai à me fatiguer. Je pris Asuma par les épaules et le déplaçai à quelques mètres de moi.

- "Ne bougez pas !"

J’avais été sèche car j’étais un peu en colère. Pas contre lui mais contre toute cette soirée qui n’en finissait pas. Un homme, une montagne plutôt, sortit de l’immeuble et se retourna vers Asuma. Et dans un Russe courant commença à l’insulter et à se précipiter vers lui tout en m’ignorant. Je le laissai passer devant moi puis d’un coup, lui passai devant à mon tours et abattis le tranchant de ma main dans sa gorge touchant ainsi son oesophage et lui coupant net la respiration. L’homme tomba à genoux et d’un des miens je lui assenai un coup dans le menton. Il était K.O.

- "On peut y aller maintenant ou y en a encore d’autres comme ça ?"

Je remis mes cheveux en place et époussetai mon body. Je soufflai un bon coup pour me calmer et m’approchai d’Asuma.

- "Aller venez, ma moto est un peu plus loin. Dépêchons nous de rentrer."

On se mit alors à courir le long de la ruelle, a en longer une autre et arrivâmes vite à ma moto. Je sortis un casque que je tendis à Asuma et mis le mien. Je montai dessus et l’invitai à faire de même.

- "Accrochez-vous."

Je démarrai.

Pride
avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Péripéties vécues : 1017
× Øssements1586
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Surnom : le chinchilla
× DCs : Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda
× Présence : réduite

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
84/100  (84/100)
16Masculin32Ryugamine Mikado - Durarara !!Jolly JumperJobiste (fait des petits boulots)1017158629Transgenre09/03/2017le chinchillaMaxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Hondaréduite
Cutie courageux ☼
Cutie courageux ☼
16Masculin32Ryugamine Mikado - Durarara !!Jolly JumperJobiste (fait des petits boulots)1017158629Transgenre09/03/2017le chinchillaMaxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Hondaréduite
https://www.peekaboo-rpg.com/t1550-asuma-un-pied-dans-la-tombehttps://www.peekaboo-rpg.com/t1559-ils-ont-les-balls-il-n-a-pas-la-foihttps://www.peekaboo-rpg.com/t2095-gently-slowy-asuma
Terminé #25 le 20.04.17 14:50
Asuma n'avait pas vraiment de chances, enclencher la jalousie de cet homme ne faisait qu'empirer le casse-tête. Il se faisait porter par la dame. Elle lui disait de pas bouger. Ce n'était pas comme s'il pouvait gambader sans avoir mal à sa jambe. Il lâchait un soupir. Alors que le mari se faisait mettre au tapis par cette femme. Définitivement, l'avoir en ennemi ne faisait pas partie de ses plans. Surtout qu'elle savait mettre hors de service une montagne de muscles comme ce type. Le zombie était toujours là où il avait été posé quand la dame revint à lui et lui demandait s'il y avait d'autres. Il espérait que non. Puis elle indiquait au japonais que sa moto n'était pas loin. Il la suivait, malgré la fatigue et la douleur que provoquait la morsure du chien à sa jambe. Puis la moto était en effet là. Il n'avait pas le temps de râler sur le fait qu'il n'aimait pas les moyens de transports ? Surtout s'il devait se retrouver coller à quelqu'un de potentiellement dangereux. Comme l'est sa colocataire. Mais il n'allait pas discuter ces ordres pour le moment. Les soucis aux trousses. Il se mit sur l'engin qu'elle démarrait déjà. Il couinait de peur.

Comme pas mal de japonais, il savait se tenir sur un vélo, il n'empêche qu'il préférait la marche. Sauf qu'il n'aurait été bien loin de cette façon. Il s'accrochait de toute ses forces, autant dire qu'il avait failli tomber de temps à autres. Il se retenait de crier sur cette machine infernale. Il n'aimait pas ça. Mais au moins les hommes qui les suivaient, étaient loin désormais. La sensation étouffante que le procurait cette machine se combinait avec l'excitation de vivre une aventure. Trop bizarre. Il se sentait comme dans un bateau, sur le point de vomir par dessus bord. Ce qu'il finirait par faire avec le plus discrétion possible. Il sortirait pas avant un moment, où juste pour gagner de l'argent, encore et toujours. Sans lui il serrait bien dans les ennuis. Il espérait que l'appartement n'était pas loin.

« Faites qu'on y arrives bientôt... »

Au dernier mot, il étouffait la réaction naturelle que son corps lui ordonnait d'avoir. Il s'accrochait avec force à Ere. Mais malgré ça. C'est près devant l'agence qu'il faisait un magnifique roulé-boulé, direction les poubelle, bien entendu. Son souhait était exaucé. C'ets à ce moment, qu'il laissait son corps rejeter ses maigres repas du jour. Il était bon pour un bon bol de soupe, en plein printemps, la loose.
avatar
Invité
Invité
Terminé #26 le 21.04.17 18:37
Entre deux.


La route fut assez longue. Je n’avais pas envie en réalité de prendre le chemin le plus visible. Alors au lieu de passer par le centre ville pour rejoindre l’agence, je longeai la rivière Sumida, rapidement, avant de parcourir le parc et d’emprunter toutes les petites ruelles possibles et inimaginables. Je voulais éviter que l’on nous suive, je voulais réellement éviter tout ça et rentrer à l’appartement sans plus d’ennuis.

Je sentais Asuma qui s’accrochait tant bien que mal. Pauvre petit, ça en faisait peut-être un peu trop pour lui. En réalité pour quelqu’un de sa stature il avait tout de même bien évolué. Il s’était montré courageux tout le long de notre escapade sans jamais reculer. Il avait prit ma défense, avait sauté d’une toit, s’était battu et avait réussi à manipuler un homme en jouant de ses charmes. Je n’avais rien à redire la dessus. Tout comme Margaret il allait être discipliné et j’apprécié cela.

Nous arrivâmes enfin et avant que je n’eus le temps d’enlever mon masque, je le vis se précipiter vers l’une des poubelles de l’entrée et se vider entièrement. C’était à prévoir. Je mis ma béquille et allait le rejoindre. Je lui tapotai le dos.

- "Ça va aller. Cette soirée est terminée, tu peux rentrer chez toi. J’ai encore quelques affaires à régler." Je lui glissai ma carte dans sa poche. "Je suis rarement à l’appartement, mais tu peux me contacter dès que besoin. Idem si tu veux continuer dans ce genre d’activités." Je lui souriais, sincèrement. "Passe une bonne soirée Asuma. C’était un plaisir."

Je l’avais tutoyé. Après tout, nous allions sûrement nous revoir et le moment que nous venions de passer ensemble était peu commun.
Je rejoignis alors ma moto, l’enfourchai et démarrai. Je retournai au club, après tout, je n’avais pas fini ma mission de base. La nuit ne faisait que commencer pour moi.

Pride