Bienvenue jeune vivant !
Le Monde des Morts n'attend que toi, es-tu prêt à passer de l'autre côté ?
Rejoindre l'au-delà
Naviguer sur le Styx
ConnexionConnexion  AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  
Rechercher
Tinek cherche plusieurs partenaires pour réaliser ses idées en rapport avec les potions
Abel recherche plusieurs rps
Garance a plein d'idées de rps pour de potentiels partenaires
Elena a posté un rp libre dans la Roseraie
en partenariat avec...
Nano RoleplayNevada's GodfatherNew Life.comEsquisseTasty TalesSanctuary of Heart
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Mortelle technologie
avatar
Cutie courageux ☼

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
84/100  (84/100)
× Présence: absent
× Evolution :
× Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Epitaphes postées : 1017
× Øssements1606
Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Surnom : le chinchilla
× DCs : Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda
Cutie courageux ☼
Terminé #11le 30.03.17 9:36
Il ignorait tant de choses sur ce monde, sur certains mots. Les langues du monde entier avait leur argotique. Il avait un peu du mal par moment à comprendre les gens du Kansai. Pourtant, comme lui, il était japonais. Alors quand cette pomme lui expliquait ce qu'était un minot. Il écoutait avant de voir qu'en effet, il était ce genre de personne. Un jeune homme. Il se sentait comme un jeune homme, trop jeune pour boire de l'alcool. Trop vieux pour s'amuser sur une balançoire. Ce qui ne pourrait pas l’empêcher de faire l'un ou l'autre si l'envie le prenait. C'était peut-être ça la liberté qu'il avait cherché longtemps du temps où il était avec ses parents. La possibilité du choix et de faire face aux conséquences comme un adulte. Pas les dédouaner comme un enfant le ferait.

Il serrait son verre, encore, il ne savait pas comment faire. Boire, bien entendu sa boisson. Mais devait-il rester, sachant que les blagues qu'il pouvaient entendre des gens de plus en plus alcoolisés étaient bien trop loin pour son esprit innocent de ce genre de choses. Innocent comme peu l'être un japonais. Il savait certaines choses, pas pour autant qu'il avait envie de les entendre. Mais le jeune adulte face à lui sortait un papier et notait un truc avant de lui tendre. Il pouvait lire ses romanjis. Puis un dessin de pomme. Ça le faisait un peu rire. C'était un numéro de téléphone. Il sortait son téléphone portable et le notait directement, un peu lentement certes, mais c'était habituel. Il était habitué à son appareil. Il lui proposait d'en trouver grâce à son aide.

« Merci, ça sera utile. J'avoue qu'un peu d'aide serait pas de refus. J'ai un peu l'impression de faire les mêmes choses en ce moment. Donc dans un avenir proche, je pense te contacter. »

Asuma mettait une image d'un manga connu, un manga qui parlait de mort. Une pomme rouge sur un cahier nommé Death Note. Une ironie sachant que c'était ce même mot qui arrivait à le faire paniquer quelques instants plus tôt.

« Je fais surtout du rangement, je passe le balais, je livre des choses parfois, mais je ne suis pas bien rapide. À part ça. J'avoue que je ne fais pas grand chose d'autre. Mon apparence n'aide pas. Puis, je ne suis pas assez fort pour faire déménageur. De nouvelles expériences me tenteraient beaucoup. »

Sans non plus abuser, il ne vendrait pas son corps pour le plaisir. Il voulait que ce genre de chose se fasse dans d'autres circonstance que l'argent comme but. Cet argent qui lui servait pour prendre ses potions régulièrement. Le zombie ignorant par moment l'effet qu'elle pouvait avoir sur lui. Maintenait son corps décomposant plus solide. Ces doses qui le rendait accroc, s'en passer actuellement était chose impossible. Cette boisson n'était pas pourtant aussi bonne que le soda qu'il finissait à présent. Les bulle chatouillant son corps le faisait un peu rire.

« J'espère que ça ne te dérangera pas... »
avatar
Invité
Invité
Terminé #12le 31.03.17 0:18



010000010



010010100010011000100011



Encore une fois, Pom se demanda ce que le jeune homme voulait dire. Il ne voyait pas ce qui pouvait le déranger dans ce qui avait été dit jusqu’à présent. Ce garçon devait manquer cruellement de confiance en lui. Depuis combien de temps était-il mort ? D’ordinaire, le nécromancien était assez doué pour donner le vrai âge des morts, à quelques années près. Il savait reconnaître un jeune spectre d’un vieux, même si l’apparence était trompeuse. Là, l’apparence le flouait totalement. Il avait davantage l’impression de voir un fantôme mort après les années deux mille dix. Il ne le voyait pas plus vieux. Il suffisait de voir son regard de lapin face aux propos scabreux des hommes autour d’eux.

L’écoutant tout en buvant de son cocktail. De nettoyeur, à livreur, en passant par homme à tout faire, le garçon semblait assez doué pour des petits jobs – manquant selon lui de rapidité. Les petits boulots, Pom les cumulait. Au travers de son activité principale, il cumulait toute sorte de petits boulots souvent particulièrement ingrats, mais ça l’amusait énormément. De serveur à prostitué, de technicien de surface à réparateur, de garde du corps à animateur pour enfant, les missions d’Eden le conduisaient souvent à agir n’importe comment. Il aimait assez ça.

Toutefois, il ne lui viendrait pas à l’idée de proposer un métier grossier, sexuel ou vicieux à ce jeune homme. Ce n’était pas dans sa moralité que d’entraîner un minot à ce genre de déviance. Bien au contraire. Il préférait préserver l’innocence de ceux qui pouvaient encore l’être. Une part de lui-même ne pouvant oublier ses premières rencontres avec Rose et sa naïveté première si fraîche.

« C’est davantage une mission de renseignements et d’agent secret, »
les mots agents secrets sonnaient bien à son oreille, il imagina le petit en agent 007 et rit un peu avant de finir sa phrase : « que je te propose. »

Aux yeux de Pom, être adulte, ce n’était pas être responsable. Bon nombre d’enfants le sont déjà. C’était être libre, et avoir accès à des vices qu’un enfant ne devrait pas avoir à connaître. Etre adulte, c’est pouvoir aller au travail sans qu’on nous réveille comme un parent à l’école – ou sécher, parce qu’on ne veut pas y aller. C’est pouvoir fumer, boire, manger des bonbons et faire de la corde à sauter sans que personne ne lui dise de faire autre chose. Etre adulte, c’est pouvoir choisir. Pour ses raisons, il ne concevait pas l’art de grandir comme une tâche ingrate. Le nécromancien se donnait le droit d’être immature et sérieux, d’être ostensiblement infantile et capable de perversité. Il aimait l’idée de pouvoir manger une barbe à papa sur un manège et de pouvoir séduire dans le même temps. Il aimait pouvoir s’enthousiasmer devant un dessin-animé, de faire des blagues de gamins et de pouvoir alterner sur les propos sexuels. En vrai, les gens ici, il les appréciait. Les ivrognes, les femmes parlant trop fort avec la cigarette à la main, les types en recherche d’un coup d’un soir, les débiles qui iraient bientôt vomir dans les toilettes. Il aimait le monde des bars autant que ceux des fêtes foraines.

Buvant encore un peu, Pom avait regardé l’image du manga. Il rit, il adorait cette histoire. Il aimait chaque personnage. Chaque moment de l’intrigue. Il aimait le rapport entre les personnages. Il aimait voir les tics et les tocs des uns et des autres. Dommage, que la pomme soit un symbole de cette BD japonaise, ce qui amenait des blagues nullissimes – qui le faisait rire – de la part de certaines de ses connaissances.

« Je connais un endroit »
, expliqua le barman, sans vouloir rentrer pour le moment davantage dans les détails, « où des personnes ont dans l’idée d’aider les spectres. » Aider, aider, … ce n’était peut-être pas tout à fait le mot. « Le patron est sympa et je suis certain qu’il trouvera un job pour toi. »

Sympa, sympa, c’était peut-être pas non plus le bon mot en parlant d’Eden.  




Objets utilisés
avatar
Cutie courageux ☼

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
84/100  (84/100)
× Présence: absent
× Evolution :
× Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Epitaphes postées : 1017
× Øssements1606
Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Surnom : le chinchilla
× DCs : Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda
Cutie courageux ☼
Terminé #13le 31.03.17 10:35
Asuma relevait un peu la tête, renseignement, agent secret ? Quel genre d'homme avait-il en face de lui ? Un homme de la FBI ou un truc du genre. Les policiers avaient un drôle d'humour, ils se nommaient mangemorts. Comment un groupe de méchant de fiction pouvait faire la loi à Tokyo. Bizarre. Il était certes assez discret comme garçon, mais pas le plus rapide qui soit. Il penchait un peu la tête. Il se demandait si le costume lui allait bien. Il faudrait qu'il teste. Ça ne devait pas être si différent de son uniforme scolaire. Il était rassuré par ce chemin de pensée.

Puis le jeune adulte parlait d'un endroit qui pourrait l'aider en le qualifiant de spectre. C'était sûrement un autre mot pour le qualifier. Il avait du mal encore avec cette idée alors, il prenait ça pour un surnom des habitants de Tokyo. Spectre. Ça sonnait un peu morbide. Cette personne pourrait lui trouver un travail...

« Génial, ça me fera plus d'argent pour mon ordinateur. Avec ça je pourrait prendre une machine plus puissante pour faire tourner des jeux ou des programmes trop cools. »

Asuma s'enthousiasmait comme un gamin le jour de Noël. Même si pour ça, il devait frôler l'illégalité, il savait qu'il pourrait se pardonner en donnant un peu à une association ou deux. Bien qu'elles avaient changé, définitivement. Il se demandait qu'avait pu devenir celles qu'il avait pu connaître autrefois. Tant qu'il ne faisait pas arnaquer par un type malvenu, il serait content. Il ne s'attendait pas à voir un homme comme ce garçon, à la fois traumatisant, merci son déni de la mort, et gentil. À sa manière certes. Cette pomme était bien représentative de ce qu'il avait pu voir ou entendre pour le moment. Il desserait un peu son verre, laissant le serveur qui passait lui enlever.

« Merci de m'aider, alors que je suis un peu un inconnu pour toi. Quand bien même j'ai parlé de beaucoup de choses. Pardon... »

Asuma s'en voulait un peu d'avoir monopoliser la conversation. Il avait parlé d'un de ces rêves à un inconnu qui se nommait Pom, un français d'après les mots qu'il avait pu entendre dans cette langue lui semblait si naturels. Alors que le zombie, avec son léger accent japonais dans cette langue rendait certain mot compliqué. Surtout quand ça contenant des v. Son très inhabituel pour le japonais. Quand bien même, il apprenait l'anglais depuis des années. Il en savait pour tenir hune discussion avec quelqu'un. Comme celle qu'il faisait actuellement.
avatar
Invité
Invité
Terminé #14le 31.03.17 16:12



010000



010010100010011000100



Riant amusé par le rêve simple et facile à atteindre du garçon, le nécromancien se demanda s’il devait l’informer que c’était contre le gouvernement et donc des mangemorts que la plupart des missions avaient lieu. Cela dit, il était quasiment certain qu’Eden pourrait l’expliquer mieux que lui. Enfin, s’il n’effrayait pas le jeune garçon dès leur premier entretien. A bien y penser, il risquait de faire la gueule. Il n’était pas très adepte des petits chatons des rues, même s’il y en avait quelques-uns qui traînaient autour du bar. Parfois Pom se demandait si son patron n’avait pas besoin de faire un stage de sociabilité. Des flics, il en existait parfois à Tokyo.

C’était en vrai des anciens spectres qui n’avaient pas pu abandonner leurs métiers et continuaient à le pratiquer, sans l’accord de l’agence et sans avoir le droit de le faire. La seule vraie justice officielle ne portait pas de nom, mais on les nommait les mangemorts. Ils avaient une plaque et le droit de vous enfermer pour vous reconditionner à la vie mortelle. Selon des rumeurs, Eden était de ceux qui avaient incarcéré à de multiples reprises. Il en parlait en rigolant, et en rajoutant des détails abracadabrants. Parfois, il disait qu’il mentait. Pom ne savait pas bien la vérité concernant son patron.

Hochant la tête concernant l’envie du jeune homme, Pom confirma qu’il pourrait acheter son ordinateur. Il l’informa par ailleurs que le patron s’y connaissait. Il le dit les yeux rieurs, amusé, par tant d’enthousiasme et de motivation. Décidément, ce gamin était une source d’énergie positive.

« Sans doute, oui. Le patron est très doué en informatique et il a plein de matos. Il pourra peut-être t’orienter dans tes choix, peut-être même te bricoler un truc. »


C’était certain, Eden serait contrarié que Pom parle de leur groupe à un parfait inconnu. Toutefois, Pom ne s’était jamais posé la question de ce qu’il fallait ou non faire. Il agissait davantage par impulsion que par logique et ne réfléchissait pas forcément aux conséquences de ses gestes. C’était sans doute parce qu’il n’avait pas en tête la conscience de la réalité.

Toutefois, Pom était tout de même assez réfléchi pour savoir qu’il ne pourrait pas conduire directement Asuma dans les lieux. Déjà que le gamin n’était pas à l’aise dans ce bar, alors à l’izakaya, il risquait d’être un peu perdu et se sentir mal à l’aise, ce qui lui donnerait l’envie de fuir.

« Dis-moi Asuma, … »
Comment aborder un point quand ce gars semblait sur le point de s’énerver dès qu’on nommait le sujet de la mort. S’énerver, paniquer, ou perdre pied. Il était dans le déni. Et c’est dangereux d’avancer dans un terrain aussi glissant.

Il avait terminé son verre, s’adossant davantage sur son siège, ses yeux se plissant sous la curiosité. « Dis-moi Asuma, est-ce que tu peux me dire depuis … combien de temps environ tu traines ici ? »




LANCER DE DES:
Mon tout premier lancer de hasard *_*
avatar
maitre de la mort

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/0  (0/0)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Pouvoir : omnipotente
× Epitaphes postées : 2584
× Øssements1607
Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Terminé #15le 31.03.17 16:12
Le membre 'Pom Warren' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'TOUT PEUT ARRIVER' :
avatar
Cutie courageux ☼

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
84/100  (84/100)
× Présence: absent
× Evolution :
× Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Epitaphes postées : 1017
× Øssements1606
Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Surnom : le chinchilla
× DCs : Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda
Cutie courageux ☼
Terminé #16le 31.03.17 20:25
Le jeune zombie avait plus que l'envie d'y aller directement. Car cet homme, semblait-il le patron s'y connaissait en informatique. De quoi ravir Asuma qui adorait ça. Il fallait dire que cette technologie naissante à l'époque où il était plus petit. S'il savait des choses qu'il ignorait ça serait bénéfice pour lui. Le japonais était enthousiaste. Vraiment. Presque euphorique. Il s'autorisait un mouvement de hanche pas très sensuel, mais c'était ce qui semblait être une danse. Son talent était celui d'un garçon ayant peu sorti de sa vie.

Il s'arrêtait, se rendant à quel point il avait l'air ridicule. Asuma se grattait un peu le cou. Mpuis, l'homme reprenait la parole. Son ton était celui de la question. Il écoutait, se préparant au pire comme un meilleur. Car Pom lui avait montré un peu sa cruauté qui n'en était pas vraiment une. Son traumatisme datait de longtemps. Alors quand on lui demandait depuis combien temps il était là. Il avait un peu de mal à saisir. Il avait arrêté de compter. Il se grattait le menton.

« Je ne sais pas trop, je sais que tout à changé à l »'aube du nouveau millénaire. Tout est flou jusqu'au surlendemain. Tout a changé je crois à ce moment. Je ne sais pas trop pourquoi.... »

Il n'était pas dans l'année qu'il avait vu parfois sur les murs. Il n'y croyait plus. Tout ceci était une vaste blague. Pourquoi n'avait-il pas gagné un seul centimètre. S'il était vraiment mort. Un tristesse remontait en lui qu'il étouffait dans un soupir qui se voulait loin de ses sentiments intérieur. Il ne voulait pas embarrasser plus cet homme. Il ne méritait pas une autre crise. C'était un peu sa faute s'il s'était construit autour d'un mensonge. Plus gros que celui du père Noël. Le zombie respirait à fond, il voulait vraiment dire ces choses ? Il ne savait. Comme si discuter avec un type comme ça. Complétement random, comme le vendeur qui faisait sursauter Asuma en les abordant.

« Parapluie pas cher...
-Euh... »

Asuma hésitait un moment. Ne sachant que faire dans ce genre de situation. Il était clairement le genre de pigeon qui pouvait facilement se faire piéger. Il fixait le vendeur à la sauvette, penchant légèrement la tête.

Pile:
Asuma fini par acheter le dit parapluie que le vendeur lui tendait. Il n'avait pas vraiment besoin de ça en ce moment. Mais si ça pouvait le protéger d'une pluie ou deux. Ça ne serait pas de refus. Puis son côté romantique avait envie de voir ce qu'était de partager cet instrument. Bien que sa taille n'aiderait pas. Il devrait sans doute confier l'objet à son partenaire. Cette constatation le faisait rivaliser avec les tomates.

Face:
Asuma fini par refuser, les joues légèrement rougies. Il voyait bien que ce pauvre homme avait des soucis. Mais on lui dit de nombreuses fois de ne pas acheter n'importe quoi aux inconnus. Pour preuve, les limaces que Toulouze lui avait renverser sur la tête sans aucune délicatesse. Il pleuvait certes, mais il pourrait se mettre à l'abri de façon intelligente. Il commençait à connaître bien sa ville si changée à force.
avatar
maitre de la mort

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
0/0  (0/0)
× Présence: présent
× Evolution :
× Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Pouvoir : omnipotente
× Epitaphes postées : 2584
× Øssements1607
Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Terminé #17le 31.03.17 20:25
Le membre 'Asuma Jyûzo' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'PILE OU FACE' :
avatar
Invité
Invité
Terminé #18le 01.04.17 1:38



010000



010010100010011000



Amusant. Pom n’avait pas entendu parler de cette folie qui voulait croire qu’en l’an 2000, il y aurait un bug. Il fallait dire que si le monde des morts avait aussi était secoué de rumeurs plus folles les uns que les autres, lui était davantage occupé à fêter le nouvel an sur l’île des célébrités. Un nouvel an qui avait commencé une semaine avant l’heure de minuit. Sur l’île, les gens ne faisaient rien à moitié. Toutefois, s’il calculait correctement, - et c’était un peu facile – l’an deux mille remontait à dix-sept ans ? Et si ce minot était là depuis aussi longtemps : comment pouvait-il être encore si jeune et déstabilisé par la mort ? Un naïf. Frisson. La naïveté était dangereuse dans le monde des morts et pouvait très rapidement se transformer en défaut. Ce garçon n’avait clairement pas pu évoluer. C’était difficile. Difficile, quand on n’a pas de but, qu’on ne change pas vraiment et que la mort est à des siècles de nous.

L’an deux mille, c’était aussi l’époque de la ringardise. Surtout chez les français. Pom adorait cette époque pour ça : les chanteurs mauvais, les couleurs colorées, les séries de mauvais gout.

« Je crois que tout change toujours. »
Répondit évasivement le nécromancien, sentant la panique d’Asuma. Il hésita à s’en saisir, à le calmer par son pouvoir.

Sa pensée fut stoppée par un type venu vendre un parapluie. Ce gars était-il sérieux ? Ce devait être visible dans les yeux de Pom qu’il ne comptait rien lui acheter.

Agaçant. Les vendeurs à la sauvette avaient une raison d’être dans le monde des vivants : ils devaient bien vivre d’une manière ou d’une autre. Dans le monde des morts, c’était moins évident. L’agence permettait en effet largement de vivre sans avoir besoin de travailler. Les vendeurs à la sauvette comme les prostitués ne l’étaient pas forcément pour pouvoir se payer de la nourriture : parfois oui. Parfois, être dépendant de l’agence n’était pas suffisant, ni même agréable. Le nécromancien lui-même n’appréciait pas cette impression que l’agence contrôlait une partie de sa mort. Toutefois, Pom ne devait pas se permettre de juger. Il était souvent autant l’un que l’autre. Il était parfois, même, un peu davantage que ça.

Regardant en direction de la route, Pom constata qu’effectivement : il se mettait à pleuvoir des petites gouttes d’eau. Occupé à cette constatation, il ne remarqua que trop tard que le japonais avait cédé à la demande du vendeur qui s’empara des ossements, laissa le parapluie et s’en reparti à une autre table pour arnaquer un autre pigeon.

Le nécromancien remarqua la rougeur sur les joues de son camarade et s’en questionna. Et ben alors, pourquoi être aussi mal à l’aise vis-à-vis d’un simple vendeur ? Décidément, l’ancien français ne comprenait rien à la nature humaine. Ce gamin était un point d’interrogation.

« Tu as du mal à dire non, toi, n’est-ce pas ? »
Questionna-t-il les yeux rieurs. « As-tu faim ? Je t’offre à manger si tu veux. »


Objets utilisés
avatar
Cutie courageux ☼

Infos complémentaires
× Barre d'amusement:
84/100  (84/100)
× Présence: absent
× Evolution :
× Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Epitaphes postées : 1017
× Øssements1606
Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Surnom : le chinchilla
× DCs : Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda
Cutie courageux ☼
Terminé #19le 02.04.17 9:18
Asuma avait du mal à saisir ce que Pom voulait dire par ces mots « ça change toujours ». Il penchait la tête. Se demandant si les gens finissait par s'arrêter, un peu comme lui s'était arrêté de grandir. Malheur. Il rangeait le parapluie. Sachant qu'avec beaucoup de chance il finirait par le garder assez longtemps. Il retournait sur la table. L'homme venait de dire qu'il avait du mal à dire non. Il se grattait la tête. Il est vrai, qu'il avait du mal à le faire. Mais il ne voulait pas créer des soucis à ce pauvre homme. Puis le garçon en face de lui venait à lui demandé s'il avait faim en mettant en avant le fait qu'il offrait.

« Je veux bien, même si j'ignore ce que cet endroit peut servir... Il faut que je vois... »

Car le zombie devait composer avec son allergie. Il devait y faire gaffe, les boutons s'était plus difficile à faire partir. Sans compter sur la suite, le gonflement, l’asphyxie et d'autres choses aussi joyeuses. Depuis qu'il savait ça. Il était obligé de faire attention. Il n'allait pas laisser l'homme choisir ou tout payer, ça ne faisait pas. Asuma ne serait un gars qui profitait des autres. Quand bien même, il avait du mal à refuser les choses. Il voulait être honnête avec ce Pom. Lui faire dépenser son argent durement gagné par sa simple présence, il ne voulait. Ce n'était pas comme si le zombie se sentait utile pour ce garçon. Cet inconnu aux yeux vermeil.

« Je peux payer aussi... Je ne vais pas te laisser dépenser tout... »

Bien que son porte-feuille avait été mis à sac par le géant. Il avait gagné un peu des sous pour se permettre de sortir dans un bar. Ses ossements précieux qu'il venait un peu de dépenser en se faisant avoir par ce vendeur. Ce n'était pas comme ça qu'il pourrait s’acheter son ordinateur. Il avait encore du boulot de ce côté.

« D'ailleurs pourquoi autant de générosité envers moi ? Je ne suis pas très intéressant, ni passionnant... »

Asuma avait du mal à trouver des arguments pour lui-même. Sa confiance n'était toujours au plus haut. Bien sûr, il y avait pire comme situation mentale. Il était assez fier de certaines de ces capacités. Dont celle d'apprentissage des langues. Il adorait ça. Il se sentait puissant rien qu'en sachant ces choses...
avatar
Invité
Invité
Terminé #20le 03.04.17 0:18



010000



010010100010011000



La faim était une notion que compliquée pour Pom Warren. Gourmand, il mangeait davantage par envie qu’en attendant d’en avoir besoin. Heureusement, car à cause des potions qu’il prenait trop souvent, il était incapable de ressentir la faim. Ce n’était que lorsqu’il était proche d’une dénutrition sévère qu’il se rendait compte qu’il était temps de manger. Cela n’arrivait pratiquement jamais, car une glace, une odeur, le soleil, lui donnait envie de manger. Le jeune homme passait son temps à acheter des soupes déshydratées et à en manger devant son ordinateur en parlant avec des personnes.  C’était d’ailleurs sa principale nourriture.

Il rit amusé quand le jeune homme lui dit qu’il pouvait payer. Sans doute, mais lorsqu’on invite quelqu’un au restaurant, ce n’est pas parce qu’on pense que cette personne est fauchée, c’est simplement qu’on veut lui faire plaisir. Ce fut donc naturellement que Pom trouva amusant le comportement d’Asuma se confondant en expliquant et craignant de l’importuner.

«  Tout le monde l’est. »
Le ton de la voix du nécromancien était légèrement agacé. Il ne s’en rendit pas compte. Il trouvait ça stupide de penser que des gens pouvaient ne pas être intéressants. On est tous le crétin et la muse de quelqu’un. Tous. Parfois, on ne le savait pas, parfois on croyait être seul, totalement seul.

C’était faux. On n’est pas seul. Il y a toujours quelqu’un. Peut-être pas là, tout de suite, maintenant. Mais il y a toujours quelqu’un. Et si on a pu supporter autant de jours sans cette personne, on peut bien encore en attendre un autre. Et un autre. Et un autre. Et au fur et à mesure des jours, on vit. Et on arrive à tout endurer.

« La première fois que je suis arrivé ici, »
Pom avait cessé de rire, son visage d’homme apparaissant sous ses traits enfantins. La paume de sa main se retourna, laissant apparaître une fumée claire, bleutée de nostalgie, et un être se dessina sur la main. Une ombre de lui-même, recroquevillé, caché derrière un mur. « J’étais si seul. Je ne connaissais et ne comprenais personne. Cette langue, cette ville, ce monde … Et une main s’est tendue. Une femme, Jeanne, m’a dit dans ma langue : Viens, je t’offre une soupe. »

L’ombre se déplace suivant une seconde qui est apparue. Le nécromancien referme la main, faisant disparaître dans un nuage de fumée l’apparition, le sentiment nostalgique qu’il envoie au rien, tout en se mettant à rire.

« C’est agréable, non ? De pouvoir parler avec un inconnu. Disons que je paye cette fois-ci et que la prochaine fois, tu m’inviteras à manger chez toi et tu me prépareras à manger ! »

Malicieusement, le nécromancien regarda autour de lui avant de soupirer allégrement, « Dis-moi Asuma, tu ne te lâches jamais ? Tu ne te dis pas que la vie vaudrait la peine d’être vécu avant d’être mort ? »


Objets utilisés
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
forums partenaires