Invité

Terminé #11 le 01.04.17 8:41

avatar
Invité

des pas dans la nuit...


Shirley restait silencieuse. Son silence à lui seul exprimait bien son désaccord et son inquiétude... Il est taré. Il est complètement taré. S'il continue comme ça, il tombera en poussière après un ou deux siècles à peine. Bravo Alex! T'es un génie! Comme elle le lui avait promis, elle ne manifesta pas son opposition face à ses manières illicites de gagner ses ossements même si l'envie de le disputer la démangeait. Retrouve la raison, Alex... Shirley se doutait bien de la suite. Elle tenterait de s'assurer que le rouquin rentre en un seul morceau chaque nuit, quitte à perdre quelques précieuses heures de sommeil.

La brunette se leva d'un bond et adressa un faux sourire à son blessé un peu trop imprudent.

Merci de m'avoir expliqué. Ma porte t'est ouverte si tu as besoin de soins et que le Croquemort n'est pas à l'infirmerie.

C'était tout ce qu'elle pouvait faire. Avec Issui, Shirley avait compris qu'elle ne pouvait pas contrôler ses protégés comme elle le souhaitait. Ces hommes étaient de grands garçons maîtres de leurs actions. Ils étaient de petits inconscients qu'elle aurait voulu encadrer et guider sur le bon chemin, mais ils étaient trop fiers. Elle n'avait le droit de prendre les décisions à leurs place, elle ne pouvait que supporter et encourager ces messieurs en perdition qui lui inspirait tant de pitié.

Son sourire se fit plus discret. Presque agacé. Elle s'était promis de ne rien dire à propos des combats, mais cette pique lui brûlait la langue.

Si je puis me permettre, réutilise la technique que je t'ai montrée à la salle de puzzles. Peut-être que ça t'évitera toutes ces blessures.

Cette amertume s'envola aussitôt et Shirley se rasséréna.

Tu as besoin de quelque chose, Alex? Tu as faim? Soif? Demande et je te l'apporterai, fit-elle en retrouvant sa docilité habituelle.

Terminé #12 le 01.04.17 23:04

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire




Il avait expliqué son histoire tel un conteur qui raconte une anecdote du conte qu’il racontait. Un détail sans vraiment trop d’importance. Cependant la brunette ne semblait pas du même avis. Son silence le transmettait assez bien. Son visage transpirait l’inquiétude et le désaccord même si elle essayait de ne pas le montrer. Il se demanda ce qu’elle pensait. Est-ce qu’elle chercherait un moyen de fuir l’être dangereux qu’il était ? Est-ce qu’elle le prenait pour un fou qui aurait dû être envoyé dans une maison pour délinquant ? Ou était-elle effrayée de lui ? Il ne pouvait sûrement pas lire dans ses pensées. Si c’est ce qu’elle pensait, le borgne n’aurait pu la contredire. C’était la vérité. Même s’il le disait souvent en rigolant avec une bière à la main, au fond de lui, il sentait qu’il était un peu trop dangereux. Les cookies de Pom le lui avaient bien rappelé. Même si sa démone intérieure restait enchaînée en tant normale, elle était bien présente lors de ses combats. Elle était avec lui à chacun de ses coups, s’excitant à chaque fois. Elle avait sûrement raison de le fuir tout le temps en fin de compte. Mais cela ne voulait pas dire qu’il allait arrêter de jouer avec elle. Il était trop égoïste pour ça.

"Merci de m'avoir expliqué. Ma porte t'est ouverte si tu as besoin de soins et que le Croquemort n'est pas à l'infirmerie."

"Quelle gentillesse. Il faut que je fasse une pancarte Infirmerie privée d’Alex Fletcher et la coller sur ta chambre, alors."

Sourire aux lèvres avec un ton faussement honnête. Oui, il ne pourrait s’arrêter de jouer avec la canadienne. Il s’était attaché à cette bout de femme bandée depuis qu’il était revenu au Japon. Dès qu’il apercevait sa figure du coin de l’œil, son cerveau se mettait à tourner pour trouver une nouvelle farce à lui faire. Il se rappelait vaguement d’une planche qui traîné dans sa chambre en désordre. Il pourrait l’utiliser pour l’accrocher sur la porte de la lémure. Il n’aurait qu’à se faufiler dans l’appartement à l’aide d’un moyen plus ou moins légale. Il pourrait passer à un magasin de déguisement et acheter une tenue d’infirmière officieuse pour la demoiselle et la déposer devant sa chambre. Ce serait parfait. Elle allait adorer ou plutôt il allait adorer sa réaction.

"Si je puis me permettre, réutilise la technique que je t'ai montrée à la salle de puzzles. Peut-être que ça t'évitera toutes ces blessures.Tu as besoin de quelque chose, Alex? Tu as faim? Soif? Demande et je te l'apporterai."

"Merci pour le conseil, j’essaierai la prochaine fois. Je veux bien une bière si tu as ça."

Il se releva du canapé, les jointures de son corps craquant légèrement comme pour lui indiquer qu’il n’était pas encore l’heure de bouger. Cependant, il avait besoin de se mouvoir car il commençait à sentir la fatigue l’envahir. Morphée était en train de l’appeler dans ses bras mais il n’avait aucunement l’intention de se laisser bercer par elle sur ce canapé même s’il en était bien capable. Il pouvait s’endormir même sur un sol dur et froid à toute heure de la journée. On apprenait à faire avec ce qu’on avait quand on avait une vie improvisée comme celle du vampire. Il s’étira ses vêtements remontant légèrement pour laisser entrapercevoir l’hématome sur le ventre.

"Ça t’arrive souvent de ramener des personnes ensanglantées chez toi, comme ça ? Tout le monde ramasse pas une personne défoncée en plein milieu de la nuit."

Il savait que la brune était d’une grande gentillesse. Elle avait bien supporté un homme comme lui sans porter plainte, essayant de toujours trouver une solution de paix. Elle l’avait même accueilli dans cet appartement et l’avait aidé sans rien demander en échange. Elle était comme la petite fille dans la pluie d’étoiles des frères Grimm. Elle donnait son pain, son bonnet, son corsage, sa jupe et sa chemise. Le conte finissait avec une pluie d’étoile qui la rendirent jusqu’à la fin de ses jours. Cependant il n’existait pas de pluie d’étoile dans la réalité. La petite fille se serait retrouvé nue dans la forêt s’en rien et serrait morte de froid et de faim. Shirley n’était sûrement pas cette petite fille, elle était juste un personnage de conte. Cependant, en la voyant s’occuper de lui ainsi, son tyran, il ne pouvait s’empêcher de se demander si elle n’allait pas finir comme elle.

"Et je te le déconseille fortement Darling. Je n’ai pas l’impression que tu sais juger si quelqu’un est dangereux ou pas."


Le roux se rapprocha de la jeune femme, attrapa son bras. Il était faible mais il était néanmoins un homme beaucoup plus grand et musclé que cette femme se tenant là. Il colla son corps contre le mur le plus proche, tenant toujours son bras dans sa main et posant l’autre à côté de la tête de la brune. Il positionna ses jambes pour qu’elle ne puisse pas assener son fameux coup de genoux comme elle lui avait dit. Il la regarda d’un air carnassier, emprisonna la brebis tel un méchant loup. Il ne fallait pas qu’elle fasse cela. Elle ne se rendait pas compte à quel point ce qu’elle faisait été dangereux. L’agence n’était pas synonyme de sureté. Elle ne devait pas faire cela à d’autre homme. Il pourrait utiliser sa gentillesse contre elle.

"Comme moi par exemple."

Invité

Terminé #13 le 03.04.17 1:46

avatar
Invité

des pas dans la nuit...


Les blessures et la fatigue affaiblissaient Alex, mais celui-ci arriva tout de même à se lever et à se rapprocher dangereusement de sa bienfaitrice. Dans son regard, elle lisait une cruauté effrayante qui la força à reculer. Shirley s'était mise à trembler face à ce comportement si soudain. Il l'inquiétait. Il n'avait jamais agi de la sorte avec elle. L'homme attrapa sans douceur son bras, puis sa victime fit quelques pas vers l'arrière en tentant vainement de se défaire de son emprise. Cette main refermée trop fortement sur son poignet lui faisait mal. Shirley leva vers lui des yeux qui brillaient d'une incompréhension effrayée. Avec la même violence, le rouquin l'immobilisa contre le mur.

Sans perdre son regard de prédateur, il mit en garde son amie. Elle sentait la peur s'emparer un peu plus d'elle. Elle n'arrivait pas à cerner ses intentions et elle craignait pour cette précieuse santé qu'elle disait préférer à lui. Shirley avait eu l'habitude des hommes imprévisibles et violents. Ou torturés, comme elle le disait si bien... Pourtant, à ce moment précis, elle avait du mal à garder son sang-froid. Dans sa mort, elle avait cru s'entourer de spectres plus doux. Apparemment pas...

Alex, lâche-moi, gémit-elle faiblement.

Sa peur était lisible dans les traits inquiets de son visage. Shirley essaya de le repousser avec mollesse, comme si elle avait peur de blesser ce grand gaillard. Elle abandonna bien vite.

Je vais aller chercher ta bière... Alex, lâche-moi. Ç-ça sert à rien de s'énerver contre moi... J'ai fait quelque chose de mal? Je v-veux juste t'aider...

Trop lutter, c'était prendre le risque de le contrarier un peu plus et de le contraindre à resserrer l'étreinte. Shirley détestait cette impuissance. Se sachant trop faible d'avance pour arriver à le repousser, elle capitulait misérablement en espérant qu'il la laisserait partir vite. Cette trahison lui enfonçait un pieu dans le coeur. En lui offrant son aide, Shirley avait secrètement espéré améliorer leur relation. Lui tendre la main semblait avoir eu l'effet inverse : en échange, Alex lui faisait des menaces déguisées...

Terminé #14 le 04.04.17 21:57

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire





Pourquoi se rappelait-il de cette figure maintenant ? Les bras tremblants qui ne savant pas vers où tendre leurs mains se raccrochant à eux-mêmes, les lèvres terrifiées d’où aucun son ne sortait, les yeux craintifs qui pourtant scruter quelque chose et ce corps qui avaient tout abandonné. Pourquoi est-ce que les humains étaient-ils si faibles ? Pourquoi est-ce que les femmes étaient-elles si faibles ?
Parce que la vie était une pute qui ne pardonnait jamais aux faibles. Toujours à subir sans pouvoir rien faire. Il en était de même Shirley. Elle était faible, n’essayant même plus de se débattre sous son emprise, un lapin se couchant devant son prédateur. Sa voix n’était qu’un murmure à ses oreilles. Elle ne l’accusait même pas, demandant ce qu’elle avait fait de mal. Rien, elle n’avait rien fait à part tendre une main bienveillante à un autre. Cependant, c’était dans cette bienveillance que les humains s’incrustaient et il était en fin de compte pareil. Utilisant sa force contre un autre plus faible.

Son visage était le même masque ne laissant pas passer les pensées qui grouillaient en lui. Peut-être pouvait-on observer l’unique pupille s’assombrir traduisant ces penses beaucoup moins joyeuses qu’à l’habitude. Pourquoi était-il ainsi ? Ces dernières rencontres avec Pom avait-il eu plus d’influence qu’il ne l’avait cru ? Le visage de celui dont il ne se rappelait même plus les traits précis lui était revenu alors qu’il avait cru avoir oublier même si c’était impossible. Comment pouvait-il l’oublier alors qu’il voyait une partie de lui tous les jours ? En dépit des décennies, était-il toujours sous son emprise éternelle alors que même sa mère avait réussi à se reconstruire ? Il ne savait même plus si c’était lui qui tenait la lémure contre le mur. Pourtant le poignet fin qu’il percevait à travers sa paume plus grande était bien réel.

"Mauvaise réponse. Là c’était le moment de crier à l’aide."

Il se rapprocha de la femme, se plaçant à côté de son oreille pour prononcer ces mots. Rire moqueur habituelle. Il était le même, c’est ce qu’il essayait de se convaincre. Est-ce qu’avoir perdu lui avait-il fait tellement d’effet ? Ce n’était sûrement pas la première fois à Underground. Etait-ce avoir perdu control au garde-manger ? Ou juste la fatigue. Avait-il besoin de montrer sa puissance à un autre pour se sentir moins faible, lui qui essayait de fuir ce mot.

Le roux lâcha le bras de la brune, la laissant libre de tous ses mouvements. Non, il avait juste essayé de lui faire comprendre à quel point un homme pouvait être dangereux. Il en avait bien assez vu dans sa vie pour savoir à quel point un homme pouvait être cruel envers les femmes. Ses mains qui servaient à construire des farces pouvait se transformer en arme à tout moment. Mais il ne voulait pas que cette femme en reçoive les frais. Il était différent de lui et jamais il ne se rabaisserait à son niveau. Même si tu as déjà blesser des femmes à maintes reprises, n’est-ce pas ?

"Oh, ne t’inquiète pas. Je vais aller la prendre moi-même. J’imagine qu’elles sont dans le frigo ?"

Aucune excuse. Excuser était un concept bien longtemps pour ce borgne. Alex se dirigea vers le semblant de frigo que présenté cet appartement au décors atypique. Il ouvrit pour prendre deux bières et revenir vers la femme à l’apparence plus veille mais qui était bien plus jeune que lui. Elle lui tendit une des bières buvant dans la deuxième.

"Tiens, tu en veux une ? Fais pas cette tête-là. C’était juste une blague. J’espère qu’au moins tu en as tiré une leçon Darling."

Sourire joueur. Une blague, mais en était-ce vraiment une ? Contre qui venait-ils de l’avertir. Contre les hommes mais il en faisait également partie, de ce groupe de salaud. Même si pour rien au monde il ne voudrait être une femme. Il avait besoin de ses poings pour protéger le peu de chose auquel il tenait. Et peut-être qu’il y tenait à cette femme en fin de compte. Elle faisait partie de ces peu de choses qu’il ne voulait pas perdre. Cette canadienne couverte de bandage dont tout l’éloignait qu’il n’aurait jamais connu si ce n’était pas pour la mort.



Invité

Terminé #15 le 05.04.17 23:57

avatar
Invité

des pas dans la nuit...

L'homme relâcha enfin cette étreinte trop ferme autour de son bras fin, Shirley se détendit aussitôt. Malgré tout, elle ne le repoussait pas : d'une obéissance à laquelle elle semblait s'être trop souvent pliée, elle attendait docilement qu'il s'éloigne d'elle par lui-même. Éviter les conflits, c'était toujours mieux. Les éclats de voix et les gestes brusques l'effrayaient, la brune préférait se contenter de baisser les yeux et subir plutôt que d'attirer ses foudres par ses protestations qui ne relevaient sans doute que du caprice.

Le rouquin s'écarta enfin, Shirley poussa un soupir de soulagement. Sur un ton enjoué, il lui proposa une bière comme s'il n'avait pas malmené son amie à l'instant, puis partit en direction de la cuisine sans attendre de réponse de sa part. Sans grandes surprises, il ne lui avait pas offert ses excuses. Alex était un saligaud digne de ce nom, toujours aussi insensible à ceux qu'il blessait par son manque de considération. Shirley ne lui en tint pas vigueur, persuadée qu'elle avait dû faire quelque chose qui l'avait mis en rogne. Alex n'était pas le plus patient des spectres de Tokyo et il avait beaucoup de caractère. La douceur habituelle de la Canadienne n'écartait pas les risques de froisser. Elle faisait de son mieux, mais il était difficile de toujours savoir choisir les mots justes.

L'ex-militaire revint au salon avec deux bières à la main. Alors qu'il en tendait une à Shirley, il buvait déjà au goulot de la sienne. La jeune femme l'accepta par politesse. Elle n'aimait pas beaucoup l'alcool. Puis, il lui annonça ensuite que sa brutalité de tout à l'heure n'était qu'une blague... Très drôle. Connard.

Ta blague était très drôle, rétorqua-t-elle avec un petit rire forcé, fragile.

Elle essaya de lui dissimuler l'effet que sa mauvaise blague avait eue sur elle. La jeune femme tenta de décapsuler la canette et dut s'y reprendre deux fois pour réussir.

Retourne te coucher un peu et remets la glace sur ta joue. Tu as besoin de repos, lâcha Shirley en retrouvant son ton doux mais autoritaire.

Elle se disait qu'il serait mieux pour elle de tenter de couper les ponts avec lui. Elle pouvait supporter ses mauvaises blagues, mais il avait dépassé les bornes. Sans s'en douter, il avait touché l'une de ses cordes sensibles. La Canadienne ne lui en voulait pas, mais il avait brisé le peu de confiance qu'elle avait pour lui. Son attitude un peu plus distante et froide indiquait clairement que quelque chose avait changé chez Shirley.

Je vais devoir te renvoyer chez toi après... Mais s'il y a quelque chose, viens me voir.

Terminé #16 le 06.04.17 1:17

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire




Une attitude froide. Ce n’était sûrement pas étonnant après ses actes. Ils auraient pu en rigoler mais Shirley n’était pas ce genre de femme et il le savait depuis un temps. C’était stupide. Tout était un jeu. Il suffisait juste d’en rire. Elle n’avait pas le sens de l’humour. Mais le sien était trop poussé. Un humour morbide bien trop limite paraissait-il. Cependant, ces paroles n’étaient pas fausses non plus.  Elle aurait dû crier ou faire quelque chose, au moins essayer de se débattre. La passivité des femmes énervait toujours un peu le roux dans ces temps. Peut-être était-ce une raison pourquoi il avait choisi la demoiselle en tant que cible. Elle ne criait pas, ne s’énerver pas ou presque jamais, se laissant faire par tout ce qui l’entourait. Il aurait nettement préféré que la jeune femme s’énerve plutôt que ce ton. Il sentait bien qu’elle n’avait pas apprécier la blague.

"Retourne te coucher un peu et remets la glace sur ta joue. Tu as besoin de repos. Je vais devoir te renvoyer chez toi après... Mais s'il y a quelque chose, viens me voir."

La jeune quémandait son départ. Qui voulait rester avec un roux farceur ensanglanté en pleine nuit ? Il sentait son corps fatigué qui ne réclamait qu’une chose, un lit. Et ce tour chez la lémure l’avait plus fatigué qu’il n’aurait cru. Des souvenirs anciens dont il ne voulait pas forcément se rappeler lui était revenu dans la mémoire. Il avait projeté une autre figure sur l’autre. Il essaya d’enlever cette pensée non joyeuse mais à chaque fois qu’il jetait un coup d’œil sur la lémure, elle voyait cette figure. Il avait dû se prendre un coup trop violement pendant un de ses combats pour avoir des pensées pareilles. Le roux finit sa boisson d’une traite pour la jeter dans la poubelle. Elle avait raison, il fallait qu’il rentre. N’était-ce pas son intention depuis le départ ? Retrouver les douceurs de son lit ? Et pourtant elle incitait à continuer à le guérir avant. Quelle insensée cette femme.

"Ne t’inquiète pas. Je pense que je devrais rentrer. Il serait temps pour mon infirmière de retourner dans les bras de Morphée, n’est-ce pas ?"

C’était surtout lui qui avait besoin des bras de Morphée. Les mouvements brusques qu’il avait faits lui avait rappelé l’état de son corps. S’il restait là à ne rien faire il sentait qu’il allait somnoler sur le canapé. Il se déplaça dans l’appartement de façon tout à fait normal si on omettait les bruits de sa cheville qui réfutait le contraire. Il se dirigea vers la porte de sortie qu’il ouvrit pour partir. Puis, il s’arrêta dans ses pas. Il se retourna pour faire face à la canadienne. Malgré tout ce qu’il lui faisait, elle lui avait ouvert la porte et soigné. Et peut-être pour la première fois, il ne lui montra ni un rire moqueur ou joueur mais un sourire tendre.

"Merci Shirley."


Il prononça son nom pour la première fois de la soirée. Il devait bien cela à cette à la brune bandée. Il était un salaud de première classe qui l’assumait totalement mais il pouvait reconnaître la gentillesse quand elle était présente. Oh cela ne l’empêcherait pas d’embêter la demoiselle l’a prochaine fois qu’il se croiserait. Il avait déjà sa pancarte et sa tenue d’infirmière à lui apportait. Et peut-être qu’il pourrait rajouter des macarons. Il avait prévu de cuisiner le lendemain et ne disait-on pas que les filles raffolaient de ses choses ? C’était peut-être une façon à lui de remercier la femme qui l’avait soigné.  

Invité

Terminé #17 le 08.04.17 0:18

avatar
Invité

des pas dans la nuit...

Alex but sa bière d’une traite et la jeta à la poubelle. Shirley le regardait claudiquer d’un œil un peu inquiet. Malgré son désir de ne plus le revoir pour cette mauvaise blague, il était difficile d’oublier cette partie d’elle-même qui était un peu plus maternelle et moins égocentrique, qui désirait soigner la moindre de ses petites blessures. La jeune femme savait aussi qu’elle se sentirait coupable de le laisser partir seul ainsi, sans avoir la certitude qu’il n’ait pas eu de souci sur le chemin.

Alors qu’il se dirigeait vers la porte, il se retourna soudainement et remercia sa bienfaitrice pour sa gentillesse. C'était inattendu. C’était sans doute la première fois qu’il le lui disait. Sa sincérité toucha aussitôt la jeune femme qui avait surtout l’habitude de leurs petites disputes et de ses mauvais coups. Je peux pas le laisser partir… Il a encore mal. Mais il a surtout besoin de sommeil en fait… La brune le rattrapa à grands pas. Elle posa une main délicate sur son avant-bras qui le retenait en douceur. Son contact était si doux, toujours aussi bienveillant, malgré la violence avec laquelle il l’avait plaquée contre le mur. Shirley se croyait incapable de malice face à son terrible persécuteur. Il n’y avait pas de doutes, elle était la victime parfaite pour lui. Elle ne se démenait jamais face à ses farces et ne cherchait pas non plus la vengeance, estimant qu’Alex ne méritait pas ces coups bas. Shirley s’écrasait toujours devant lui, quémandant une paix réparatrice entre eux. Avant même qu’il ait commis ses bêtises, la jeune femme le pardonnait déjà.

Tu veux que je te raccompagne? Ce n’est pas une bonne idée de mettre trop de poids sur ta cheville.

La Canadienne lui adressa un sourire qui semblait avoir oublié et pardonné ses violences. Un sourire trop soucieux pour quelqu’un qui ne se sentait concerné par le bien-être de personne… Pas même par le sien.

Ça me ferait plaisir de t’aider, fit-elle d’un ton qui suppliait plus qu’il ne proposait. Appuies-toi sur moi. Mais pas trop quand même.

Sans attendre son avis, Shirley attrapa son bras pour le mettre autour de ses épaules et glissa le sien dans son dos pour lui offrir un appui. Elle se faisait plus entreprenante, moins timide, parce qu’elle se doutait qu’une douleur lancinante refluait dans sa cheville à chacun de ses pas. Shirley lui forcerait la main s’il refusait son aide.

Elle comprit alors que se détacher de ce pénible farceur serait une tâche bien plus ardue qu'elle l'avait prévu. Qui pansera ses blessures après ses combats...?

Terminé #18 le 10.04.17 5:31

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire




Ce fut un lit froid qui vint accueillir le sommeil du roux. Il ne rêva pas du trajet que la brune et le rouge avait fait dans un silence plaisant jusqu’à son appartement. Un silence qui n’était pas ponctué par ces moqueries et farces comme Shirley les préférait. Il avait été un être convenable et mature mais la fatigue et la douleur l’avait beaucoup aidé à remplir ce rôle. Il n’avait qu’effleure le corps de la lémure ne s’appuyant pas sur la brune. Il ne pouvait juger de la force physique de la femme mais il savait qu’elle ne pouvait sûrement pas retenir son poids. Et même si elle pouvait, il ne se serait pas appuyer sur une femme de peur de casser cette femme qui lui paraissait si fragile. Il ne rêva ni du bonne nuit furtif qu’il avait prononcé après avoir quémander le départ de la brune d’un ton blagueur, ni de son regard qui avait suivi les pas de la canadienne s’éloignant de son appartement pour revenir au sien jusqu’à que sa figure disparaisse de sa vision. Il ne rêva pas non plus de cet appartement plongé dans le noir avec seulement le bruit des quelques dormeurs qui restaient étouffés dans leurs chambres respectives. Il ne se rappelait pas de son rêve de façon nette. Ce fut juste un rêve doux, avec des bras l’enveloppant et des sourires innocents. Un bien différent de ces habituelles rêves remplies de sang, de feu, de violence et de pleurs. Rêve communément appeler cauchemars mais auxquels il avait arrêté de payer attention depuis le temps. Non, le rêve de cette nuit avait été infecté par une douceur bien étrangère à son esprit. Comme si la dernière personne qu’il avait aperçu avant de fermer les yeux lui avait transmis sa bonté. Et pour la première fois depuis longtemps, il traîna un peu de temps dans sa couette goutant la texture réconfortante au lieu de sortir du lit à la seconde même où ses yeux s’étaient ouvert.

Le roux sortit du magasin avec un sac noir à la main, à l’effigie de la boutique. Il avait envoyé un message à la gérante de ce magasin en début d’après-midi, une vampire d’une vingtaine d’année en apparence couverte de tatouage abstrait sur tout le corps. Il lui avait d’abord demander de lui indiquer une boutique pour trouver son article mais elle avait apparemment ce qu’il désirait. Il avait pourtant cru que c’était une ligne de vêtements branchés punk/gothique qu’elle dessinait elle-même. Cependant, elle l’avait amené vers le fond de la boutique, tout en charriant l’état du pauvre vampire dans un anglais teinté d’un accent taiwanais et non chinois comme elle répétait à tous. , jusqu’à l’article qu’il cherchait. Elle ne posa aucune question sur son achat, commençant trop à connaître le caractère du roux, plaignant avec un sourire amusé la pauvre victime qu’il allait encore harcelé.

Le borgne était plutôt en forme malgré son corps recouvert d’hématomes la veille. Les potions à l’effet presque instantanée ayant effaçait une bonne partie des traces de combats. Cependant, son corps était recouvert de bandages à la cheville, au ventre et au cou. Son front était lui toujours décoré de ce bandage de princesse qu’il n’avait remarqué que lorsque la marchande taiwanaise s’était écroulé de rire tout en lui pointant la glace.  Il marchait d’un pas léger dans les couloirs de l’agence même si le Corque Mort lui avait recommandé de rester au repos. Comme s’il savait faire une telle chose. Non, il avait cuisiné puis était partit faire des courses pour enfin revenir à l’agence Azazel. Il allait enfin retourner à l’appartement pour se reposer. Mais au grand désarroi du Croque Mort, le roux ne s’arrêta pas devant sa porte mais celle de Lascaux. Ce ne fut pas un visage recouvert de bandage mais un étranger qui lui ouvrit la porte. Il obtint l’accès à l’appartement après avoir raconté une presque vérité à son avantage. L’habitant lui indiqua la chambre de Shirley avant de retourner à la sienne. Le vampire s’assit devant la porte étalant ses outils sur le sol. Il ouvrit la même potion qu’il avait utilisé dans le bureau de Joshua, mais renforcé. En deux, trois coups de mains, ce fut une pancarte magnifique qui n’allait pas de sitôt qui trônait sur la porte de sa brune préférée. Il se retourna alors, entendant une voix de femme qu’il connaissait assez bien l’interpeller.

"Darling ! Je suis venu respecter mes promesses. Maintenant, tu es officiellement une infirmière. Je t’ai même ramené la tenue qui va avec."

Le borgne sortit l’article qu’il avait acheté plus tôt dans la journée, une tenue d’infirmière bien trop courte pour être celle utilisé dans les hôpitaux.



Invité

Terminé #19 le 14.04.17 5:16

avatar
Invité

des pas dans la nuit...

Le rouquin blessé rentra en un seul morceau chez lui. Devant la porte de Bozo, Shirley avait hésité à lui proposer son aide pour qu'il puisse se rendre jusqu'à son lit sans trop de mal mais s'en abstint, craignait qu'il trouve cette proposition déplacée. De toute façon, elle ne désirait pas pénétrer dans Bozo, dans l'endroit où il dormait, mangeait, vivait... C'était trop privé et elle ne désirait certainement pas être aussi intime avec son persécuteur. Au moment où ils durent se dire au revoir, Shirley lui souhaita de souhaiter de beaux rêves et Alex lui rétorqua un simple bonne nuit furtif, discret qui toucha la brune. Elle lui sourit et le regarda s'éclipser chez lui. Une fois que la porte se referma derrière son ami, la jeune femme poussa un soupir et tourna les talons pour regagner Lascaux. La venue d'Alex l'avait éreintée, toutes ces inquiétudes qui l'avaient chamboulée à la vue de ces trop nombreuses blessures et la crainte qu'il avait éveillé en elle en l'immobilisant contre le mur l'avait vidée. Cette nuit, Shirley trouverait rapidement le sommeil.

Le lendemain, la Canadienne se réveilla avec une trop grande fatigue que quelques heures de sommeil à peine n'arrivait pas à chasser. Elle se souvenait avoir retrouvé le confort de son lit douillet vers 5h du matin et lui était 10h selon la montre qu'elle avait négligemment posée sur sa table de nuit avant de se coucher. Sachant bien que les habitants de Lascaux ne ralentiraient pas leur train-train quotidien pour lui permettre de dormir encore un peu, elle se leva avec nonchalance et s'habilla avec une lenteur fatiguée. Elle se rendit à la cafétéria d'un pas las et acheta un simple café puisque Lascaux ne disposait pas de sa propre machine. À son retour, le diablotin qu'elle avait recueilli la veille se tenait devant la porte de sa chambre. Le jeune homme s'était improvisé bricoleur et y avait fixé une pancarte clamant que Shirley était son infirmière. Autour de lui, une multitude d'outils et un sac portant le logo d'une boutique de costumes traînaient.

Alex? C'est quoi tout ça? demanda-t-elle avec agacement.

Alex se retourna vers la nouvelle venue et la gratifia d'un sourire, peu affecté par son air matinal pas très avenant. Il attrapa le sac et en sortit un déguisement d'infirmière dont la jupe devait bien arrêter au-dessus de la mi-cuisse. Bref, une tenue si peu fidèle à l'uniforme qu'elle avait dû porter lors des quelques stages que lui avaient imposé son programme d'étude pour devenir aide-soignante. Le trouble-fête déclara même qu'elle était officiellement infirmière, même si elle ne détenait pas encore son diplôme. Un soupir franchit ses lèvres. Elle n'était pas d'humeur pour supporter ce bout-en-train, les précieuses heures de sommeil lui manquaient cruellement et sa patience en était irrémédiablement affectée.

Merci, c'est très apprécié, mentit-elle en s'emparant du déguisement qu'elle se promit de ne jamais porter. Mais tu vas retirer cette pancarte de sur ma porte immédiatement.

Elle ne souhaitait pas vraiment être associée à ce fieffé farceur, encore moins en tant que bienfaitrice personnelle. La réputation d'Alex nuirait à sa discrétion : au sein de l'Agence Azazel, le nom d'Alex était synonyme de problèmes et de mauvaises blagues, beaucoup le connaissaient pour les ravages qu'il causait partout où il allait. Les bandages de Shirley attiraient suffisamment l'attention... Les regards intrigués seraient braqués sur elle si cette information était révélée au grand jour.

Terminé #20 le 15.04.17 17:24

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t1469-alex-fletcher-fun-is-waiting-for-us http://www.peekaboo-rpg.com/t1498-alex-fletcher-jump-in-the-flow-of-death

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
58/100  (58/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 67
× Avatar : Lavi - D Gray Man
× Appartement : Bozo
× Métier : Récupérateur - Combattant dans des arènes underground
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 1646
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : actuellement absent(e)
vampire




Son infirmière n’avait pas l’air d’être d’humeur joueuse, ce matin-là. Elle soupira en entendant ces paroles prononcées avec grand enthousiasme. Elle semblait être plus honnête envers son irritation qu’à l’habitude et cette irritation se transmettait à sa demande de retirer cette pancarte. Elle semblait moins renfermée sur elle-même depuis ce jour dans la salle du puzzle. Elle lui avait balancé sa colère sur lui puis la veille, elle l’avait soigné de force sans trembler à sa vue. Elle commençait à changer autour de lui, ou tout du moins ce fut l’impression que le roux avait. Et il aimait la voir plus sous de nouveaux angles. Ou peut-être qu’elle n’était tout simplement du matin contrairement à lui. Son expression maussade semblait mignonne aux yeux du roux.  Et bien sûr, la seule envie qu’il eut fut de l’énerver encore plus. Le roux plongea sa main dans le sac en plastique pour ressortir un petit chapeau avec une croix rouge brodé dessus. Le genre de chapeau qu’une infirmière d’hôpital ne posséderait pas mais seulement quelques magasins de costume un peu sexy. Fier de sa trouvaille, le roux déposa le chapeau sur la tête de la brunette sans demander son avis.

"On dirait qu’on n’a pas bien dormi, mademoiselle l’infirmière. Voilà, t’as l’air un peu plus joyeuse maintenant. En plus ça te se marie avec tes bandages. Tu vas faire tomber tout tes patients mâles avec ta tenue."

Le clin d’œil usuelle et un sourire moqueur vint accompagné ses mots. Malgré le manque de sommeil évident de la canadienne, il ne pouvait s’empêcher de jouer avec elle. Même si elle l’avait soigné la veille. Il avait encore son pansement de princesse sur son front comme pour prouver que l’évènement de la nuit dernière n’était pas un rêve. Après peut-être que la pancarte sur la porte aurait pu être suffisant. Il était fier de la petite merveille qu’il avait collé sur sa chambre. Il rigolait déjà intérieurement de la réaction des autres colocataires de Shirley quand ils apercevraient cette pancarte. La brune serait sûrement le centre des rumeurs. Il savait que les rumeurs fusaient assez facilement dans l’agence même s’il n’y tenait pas grande attention. Et il était bien souvent une des discussions préférées de ses personnes avec tout le bordel qu’il créait autour de lui et il ne détestait pas cela. Bien au contraire, il aimait qu’on conte ses exploits.  Et Shirley allait être embarqué dans ce tourbillon par sa faute mais le vampire s’en soucia peu. De toute façon, il faisait juste ce qu’il lui plaisait et les opinions des autres lui importait peu, même celles de Shirley. Le roux retourna devant la pancarte la montra fièrement à la femme entourée de bandages.

"Elle n’est pas magnifique ? Comme ça, je ne me perdrais pas la nuit pour retrouver mon infirmière."

Shirley allait le détester encore plus si plus était possible. Mais Alex était homme de parole, quand une idée lui venait à l’esprit, il l’exécutait et mêmes les Mangemorts ne pouvaient l’arrêter.

"Retirer ? Je veux bien essayer mais j’ai peur que ce soit impossible. C’est une potion de nécromancien plus efficace que de la glue ultra forte. Je pense que changer de porte serait plus simple."

Un rire joyeux sortit de sa gorge en dépit des réactions de la canadienne. L’idée était peut-être stupide mais il s’amusait comme un fou.

"Tu peux toujours essayer de demander à l’agence ? J’ai utilisé le même produit dans le bureau de Joshua. Peut-être qu’ils ont trouvés une solution miracle pour la retirer ?"

Même s’il allait en recoller une nouvelle si jamais ne elle réussissait à l’enlever. On ne pouvait pas se débarrasser d’Alex aussi facilement. Shirley était condamné à avoir cette pancarte quoi qu’elle fasse. Et la voir essayer trimer pour enlever cette pancarte serait un cirque excellent. Il se mordit la langue inférieure pour ne pas rigoler de plus belle. Pauvre Shirley. Elle ne pourrait jamais s’échapper de lui.  



Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Poster un nouveau sujet  Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

Les liens externes sont activés pour les invités.
N'oubliez pas de remplir le captcha avant de partir pour que le message soit bien enregistré