Terminé #1 le 20.03.17 10:45

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 934
× Øssements 485
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Présence : complète
× DCs : le chinchilla (Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda)
Cutie courageux ☼
http://www.peekaboo-rpg.com/t1550-asuma-un-pied-dans-la-tombe http://www.peekaboo-rpg.com/t1559-ils-ont-les-balls-il-n-a-pas-la-foi

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
64/100  (64/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 16 Masculin
× Age post-mortem : 32
× Avatar : Ryugamine Mikado - Durarara !!
× Appartement : Jolly Jumper
× Métier : Jobiste (fait des petits boulots)
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 934
× Øssements 485
× Age IRL : 29 Transgenre
× Inscription : 09/03/2017
× Présence : complète
× DCs : le chinchilla (Maxence Bridyr ; Efia Kamba; Takuma Honda)
Cutie courageux ☼
Bien sûr, le frigo de l'appartement était vide. Il lâchait un soupir. Il aurait du le voir hier soir, mais il était sûrement trop fatigué pour remarqué l'absence des denrées essentielles pour un bon repas. Il s'était alors contenté de faire le fond de frigo pour improvisé un truc. Il n'était le seul à payer. Heureusement pour lui. Il regardait les autres. Bien sûr le géant déclarait que c'était à son tour de faire les courses, réclamant des choses dont il n'avait jamais entendu parler. Même s'il avait l'impression que c'était toujours son tour. Mais il n'était pas contre pour l'éviter, mais pas de bol pour lui. Il n'était souvent pas seul lors de ses courses. Cette fois ne manquait pas à l'habitude. Cassian devait l'accompagner. Pour une raison x ou y. Il n'avait pas trop compris ace que baragouinait l'autre cinglé et les autres, c'était plus un brouhaha ambiant qu'une vrai discussion. Parfois, il avait l'impression qu'aucun d'entre eux ne parlaient japonais, et partant c'était le cas dans ce qu'il arrivait à capter. Il roulait des yeux. Vraiment, il n'y avait pas un pour rattraper l'autre. Il prenait un sac qui l'aiderait à porter les courses. À roulettes, vu sa force presque inexistante, il valait mieux que ça roule. Il ressemblait à un papy comme ça. Mais bon, il n'avait pas vraiment le choix, puis il avait fini par le personnaliser au nez et la barbe des autres. Avant que les choses volent dans l’appartement. Il fallait à l'anglaise. Espérant que son comparse le suivrait.

Il était content de retrouver le monde extérieur. Ce n'était pas pour rien que l'adolescent aimait se balader. Il admirait un peu Cassian, Parce qu'il avait cette classe qu'il n'aurait jamais. Une tête de beau gosse, mais aussi une confiance en lui bien plus forte que la sienne. Ce qui n'était pas bien compliqué en soi. Le zombie souriait. C'était toujours sympa d'être avec lui. Il ne pouvait pas être de mauvaise humeur.

« J'espère qu'ils se seront calmés à notre retour. »

Autant demander au diable de danser le lac des cygnes en tutu rose à paillettes. Mais Asuma gardait l'espoir que ça finirait par s'arranger. À croire que la façon régulière de servir de larbin ne donnait pas la leçon au zombie. Cet appartement ne serait jamais tranquille, puis il mettait de côté pour pouvoir un petit truc pour lui tout seul. Cette ambiance bordélique finirait par lui manquer. Il en était sûr. Il plissait les yeux en regardant le ciel si bleu et le soleil le narguer en montrant le bout de son nez. Faire les courses par un temps pareil attirerait du monde.

« On y va donc... »

Asuma commençait à marcher. Il se savait lent, autant qu'il parte le plus tôt possible. Cassian pourrait le rattraper facilement. À croire qu'il était l'adolescent le plus lent du monde. Il avait un petit sourire sur les lèvres. Marcher était véritable plaisir. Il se voyait mal à prendre les transport en communs. Il le faisait que par obligation.

Terminé #2 le 21.03.17 17:07

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5440
× Øssements 141
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
FLOODSHOOTER
http://www.peekaboo-rpg.com/t1434-cassian-snowflakes-shit-of-paper#29740 http://www.peekaboo-rpg.com/t2110-cassian-how-can-emptiness-be-so-heavy

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
35/100  (35/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 27
× Avatar : Keith (Voltron)
× Pouvoir : visions
× Logement : Maison d'Ael
× Métier : Petits boulots et sbire de Teodora
× Communication : PortableDeathbook
× Péripéties vécues : 5440
× Øssements 141
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 11/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : le sans-surnom
× DCs : Léandre Delacour, l'amoureuse d'Eul ~
★ FLOODSHOOTER ★
TROLLEY
C’était vraiment agaçant d’entendre chacune des roues de son chariot, traîner sur le sol, heurtant chaque caillou dès qu’il y en avait un sous l’une d’elle. Une roulette, ça serait supportable. Deux, beaucoup moins.
Il en venait à se demander ce qui était le plus producteur en vacarme: Ces roulettes de malheur ou les cris l’ayant interpellé quelques minutes plutôt.

Il fallait dire que l’appartement était un tohu-bohu hors-norme mais le bruit n’était plus aussi synonyme de dérangement qu’avant pour Cassian. Après tout, c’était même des moments où on pouvait en déceler quelques secrets et rumeurs égarés dans les discussions donc ça n’était pas si ennuyant pour lui, le permettant ainsi de s’immiscer dans une communauté, se sentant davantage plus proche des gens.
Qu’on pensait un peu à lui, évidemment, ça le ravit, mais pas forcément quand il apprenait qu’il avait oublié de se charger de certaines tâches. Encore un aspect plus utilitaire que relationnel, qu’on lui trouvait. Quelque part, Cassian se refusait à dire non à ses corvées qui devaient bien être remplies tôt ou tard.

Or, apprendre que c’était justement ce nouveau grand-père à chariot qui l’accompagnait, ça ne l’encouragea pas plus. Il n’avait rien contre Asuma. Non, rien. Pas même une once de dégoût. Mais pas non plus de sympathie. Il ne paraissait pas si intéressant que ça, à première vue. Et oui, en plus de ça, ce chariot qu’il tractait à sa suite demeurait davantage un baluchon honteux plutôt que quelque chose d’utile.
Quel âge avait ce type pour pouvoir se promener avec cet artefact des temps anciens ? Peu importe, Cassian n’en avait cure.

Le jeune homme s’était engagé dans cette tâche et ne pouvait rebrousser chemin. Il en avait la volonté mais pas la possibilité. Plusieurs fois, le brun regarda derrière lui, cherchant un appui. Il constata les pas invisibles qu’il avait déposé sur le trottoir. Il voulait récupérer chacun d’eux pour en faire une fuite ou un retour vers l’appartement.
Cassian laissa une certaine marge entre lui-même entre lui et Asuma pour de multiples raisons précédemment citées. Plus loin derrière encore que l’instrument cacophonique, le jeune homme se situait pour n’exposer aux yeux de tous qu’il était en sa compagnie.

Il s’était même appliqué à brancher un casque pour isoler le bruit faisant frissonner ses épaules et crisser ses dents. En tout cas, il avait toujours cette vue sur cette petite silhouette prête à atteindre sa destination, lentement mais sûrement. Sans cesse, Cassian le rattrapait et prenait des efforts à être plus mou que lui dans son rythme mais c’était à la limite de l’impossible. Après tout, vu qu’Asuma semblait s’arrêter à chaque paysage ou détail qu’il croisait, c’était cohérent au délai de sa cadence. Cassian manqua d’y faire une remarque mais retint ses plaintes par des soupirs timides.

Ce n’était pas vraiment la personne qui l’exaspèrait mais le contexte dans lequel on l’avait poussé. Leurs querelles étaient sans doute les plus silencieuses étant donné qu’ils ne s’adressait jamais la parole ; Cassian préférant, d’accoutumée, relever le menton et ne croiser aucun regard susceptible de l’ennuyer encore plus.
Hélas, il ne pouvait constamment prétendre le voir invisible. Lorsque le garçon se retourna vers lui, Cassian n’en détecta aucun mot compréhensible. Machinalement, il ôta son casque pour le placer au niveau de son cou et autorisa à nouveau la parole:

— T’as parlé ? J’entends rien avec ton engin là. Arrête toi ou parle plus fort.

Il était évident que la réelle cause n’était pas donné par mauvaise foi ou plutôt pour finalement donné le fond de sa pensée à propos de ce dit « engin ». Naturellement, quelqu’un aurait souri pour se féliciter de cette pique placé au bon moment mais Cassian se détachait du naturel et arborait une fois de plus un air décomposé.

Il suivit sa remarque d’un ultime soupir qui finit par étirer ses lèvres, se tenant à nouveau muettes car il ne trouvait pas grand chose à rajouter hormis des banalités.

Le japonais paraissait mener une certaine ruée vers l’indépendance mais peut-être oubliait il une certaine notion de la réalité et donc des banalités qui formaient le socle de cette apparente nouvelle aventure pour lui. Il était parti équipé de son accessoire favori mais ne manquait-il pas le principal ?

— Tu leur as demandé l’argent avant et fais une liste de ce qu’il voulait, au moins ?

Il adressa un sourire narquois au garçon, pensant que ça lui était probablement sorti de la tête. Pas lui, par contre.
Afficher toute la signature
Réduire la signature