Invité

#1 le 05.03.17 16:42

avatar
Invité
IN THE NIGHT  
I sit down as if I'm dead, In the night, I realize this infection
Amélia je ne connais
que ton
N O M
encore, mais je viens
te voir, te
C H E R C H E R.


Dans cette atmosphère presque légère, du haut de ta sérénité, tu marches de cette façon élégante qui te scier tant, Oriana. Les longs cheveux bruns virevoltent, suivant tes pas rythmés, quelque part à bien y songer, tu sembles pressée. Par le temps, par celui qui s'envole, qui s'enfuit si rapidement. Les années tombent et s'écoulent en un claquement de doigt. A présent, il manque cette liberté, il manque cette sensation d'avoir ce temps en question justement. Parce qu'il court plus vite que toi, Oriana et tu ne le sais que trop bien aujourd'hui. Les nuits, elles te regardent de haut, elles te fixent intensément si longuement avant de disparaître une nouvelle fois et tu ne peux plus le supporter. De voir ceux qui peuvent dormir paisiblement à côté de toi dans cet appartement alors que tu erres si sûrement. A présent tu as un nom vaguement et un appartement à visiter, dans l'espoir que cette jeune femme puisse peut-être t'aider. Tu pourrais demander aisément à tes colocataires nécromanciens, mais tu n'aimes pas cette idée finalement. Ainsi tes pas te guident jusqu'à cette porte, t'arrêtant un instant, frappant l'instant d'après. Quelqu'un vient t'ouvrir, alors de cette voix élégante, tu demandes : « Je cherche une certaine Amélia, est-elle ici en ce moment ? » parce que finalement, tu ne sais pas réellement si cette dernière se trouve dans cet appartement actuellement.

Amélia, j'espère pourtant
que tu es bien ici
C H E Z T O I
que je puisse te parler
un instant, une seconde que je puisse
T ' E X P L I Q U E R.


Dans un silence certain, tu attends. Sans un mot, sans un bruit, sans un geste, tu attends simplement que les secondes s'écoulent, que cette personne ne trouve Amélia ou qu'elle revienne finalement vers toi pour te dire que tu te trompes de chemin. Dans cet instant presque paisible, tes orbes parcourent les lieux, l'intérieur de l'appartement qui te fait face. L’atmosphère sucrée et bonbons te donne des impressions étrange, presque enfantin et tu ne sais guère quoi penser de tout ceci. Un instant nostalgique quasiment alors que soudainement une ombre apparaît devant toi. Alors avec cette voix aimable, doucereuse tu lances simplement : « Amélia ? » comme si c'était naturel de la rencontrer maintenant.
FOR Amélia, Ori
NOTES Tu me dis si un truc t'embête ♥
Invité

#2 le 06.03.17 17:17

avatar
Invité


Amélia • Orianna
© Never-Utopia



Insomnie

Interrogations


On vient me demander. À cette heure, je m'installe dans cet appartement, le Michalak. Je suis arrivé dans le monde des morts il y a maintenant plusieurs mois, mais du fait de mon voyage, mais je n'y ai posé le pied jusqu'à cette après-midi.
Je suis arrivé dans le monde des morts il y a maintenant plusieurs mois, mais du fait de mon voyage, mais je n'y ai posé le pied jusqu'à cette après-midi. Pourquoi ? Que me veut-on ? Le vent au-dehors en cette fin d'après-midi serait presque mélancolique. Par la fenêtre, une partie de la ville est visible, un paysage digne d'un concours de photographie. Le ciel légèrement doré, les nuages moutonneux, on se croirait dans un film. 
Je reste comme cela un instant, avec les mêmes questions en tête. Pourquoi ? Qui aurait pu connaître mon nom ? Mes défunts ancêtres ? Des vieilles connaissances ? Celles et ceux que j'ai perdus de vue depuis longtemps peut-être.
Dans cet appartement, les effluves sucrés me montent à la tête. Je redeviens le temps d'un instant dans ma tendre enfance. Mes souvenirs sont vagues, effacés. Mais quelqu'un me tend une sucette, cette image reste plusieurs secondes, comme un appel mystérieux.
Je marche donc en direction de la porte. Que fais-je ? Et si on ne venait pour moi que pour me tourmenter ? Tant de questions, et tout autant sans réponses. Je m'affole encore, pour rien sûrement. Mais depuis cet accident qui m'a coûté la vie, je ne peux m'empêcher de réfléchir comme ça. 
Qu'attend-on de moi ? J'arrive enfin vers la porte, qui est ouverte. Une femme se tient devant moi, dans l'encadrement de la porte. 
« Elle est belle » voilà la toute première chose que je me dis en la voyant, ne me demandez pas pourquoi. Quoi qu'il en soi, elle ne semble pas me vouloir de mal, je m'avance donc encore un peu, arrivant à sa hauteur.
« Amélia ? »
Elle connaît bien mon nom. Qui est-ce ? Ce visage ne me dit rien. Cette voix m'est étrangère aussi. J'affiche une expression de surprise, malgré moi. Intriguée, et quelque peu intimidée, j'ouvre la bouche, mais tout d'abord, aucun son n'en sort. Étrange, je ne suis pas si craintive d'ordinaire. 
Je ne réfléchis plus, j'ouvre à nouveau la bouche et la seule chose qui me vient à l'esprit est simplement
« Oui ? »
Le oui qui demande une explication, qui se veut interrogatif.

Codage by TAC