Invité

#1 le 01.03.17 1:00

avatar
Invité
Illusions & Déceptions
Nae & Tsuki
L'inconfort d'une illusion brisée qu'il aurait désiré maintenir, garder le tout par écrit, dissimuler ses secrets derrière des points et des absences qui ne sont pas anodines mais qui non expliqués pourraient le devenir. Ce sentiment de ne plus être sois-même, de leur avoir menti, peut-être que dans le fond, était-il plus lui derrière cet écran qu'en lui faisant face à cet instant ?

Un sentiment frustrant remonta jusqu'à se faire une place dans sa poitrine, mélasse étrange d'émotions contraires, ridicules, insensées, mais pourtant tellement compréhensibles pour lui, en cet instant. Depuis plusieurs dizaines de minutes, ses doigts s'activaient sur le clavier de son téléphone, tapotaient sur les lettres, les chiffres, s'émoustillaient en tremblotant légèrement tant l'attente était longue et insoutenable. Il était mort de peur. De cette peur qui lui prenait les tripes et qui ne le lâchait pas, celle qui forçait ses cellules à s'activer bêtement, qui faisait que son cœur battait plus fort et qu'il avait presque envie de sauter sur place, tout cela intérieurement. Extérieurement tout était l'affaire d'autre chose, il paraissait désintéressé comme à son habitude, les lunettes sur le nez, sa main libre glissant dans la rivière dorée qu'était ses cheveux. Ils n'étaient pas tombés pour le moment, peut-être ne deviendrait-il jamais chauve ? Il l'espérait. Sa respiration se fit plus profonde lorsqu'il leva la tête, remarquant qu'il avait fixé l'heure présente sur son téléphone trois fois en moins d'une minute. Tout cela à cause d'une idée, une satanée idée qu'il avait eu en somme, encore une idée brillante qui allait lui bouffer tous les nerfs restants.

Son pied s'arrêta et vint tapoter contre le sol, frappant de pleins fouets une pierre traînant par-là, l'envoyant sans même s'en rendre compte sur le visage d'un enfant se promenant quelques mètres plus loin, tenant sagement la main d'un de ses proches. Le Lémure pris quelques dizaines de secondes pour se rendre compte de son crime, toussotant alors qu'il murmurait un simple « Oh shit » dans sa langue natale, l'accent japonais disparaissant au prix de son adaptation à la langue anglaise. Les yeux baissés sur son téléphone cette fois-ci pour dissimuler sa présence, il afficha un air neutre et froid, ses sourcils se fronçant légèrement lorsque le jeune homme proche du pauvre enfant qu'il avait malheureusement agressé passa à ses côtés, ne semblant pas à un seul moment le soupçonner de son méfait. Ils passèrent en un éclair, les pleurs de la jeune créature s'immisçant entre ses deux oreilles, le faisant plisser les yeux, se mordre la lèvre en signe de culpabilité et de remords. Toutefois il resta en silence, sa tête tournant doucement et discrètement dans la direction qu'ils avaient pris avant qu'ils ne s'arrêtent et en viennent à questionner un jeune homme à peine plus jeune, l'allure rebelle jouant contre sa faveur. Évidemment. Qui le soupçonnerait lui avec son allure d'intello fragile, alors qu'il y avait un coupable stéréotypé quelques mètres plus loin ? Personne. Même pas lui, s'il avait été à la place de la victime.

Alors qu'il allait ouvrir la bouche afin de défendre difficilement l'accusé, une vibration suivie de diverses autres l'extirpa de sa contemplation malheureuse, effaçant comme une brise printanière les quelques remontrances qu'il aurait pu sortir à l'égard du proche de sa victime. Oui, il était le coupable et oui il serait celui qui les engueulerait, avant de  probablement se prendre un coup de poing entre les deux yeux. N'avait-on rien sans rien comme on disait. Le japonais s'empressa de prendre en main correctement son téléphone, lisant rapidement ses messages, son expression devenant plus songeuse, avant de se métamorphoser en un mélange de frustration et crainte mélangées. Un mélange toxique qui ne partirait pas de sitôt.

" Je suis désolé Aka, je ne pourrai pas venir, contretemps de dernière minute."  

Il manqua un temps d'arrêt et fit glisser les autres messages, plaquant automatiquement son dos contre la surface d'un énième immeuble, comme si tout à coup la charge qu'il portait était trop lourde. Et elle l'était.

"Yo Sion, j'peux pas venir, j'suis malade mon bro. Mais t'inquiète les autres viendront."

Il en était plus aussi sur, étrangement. Akatsuki soupira, ne tiquant pas à l'observation de son pseudo utilisé à la place de son prénom. Ce n'était plus important, lui-même avait tendance à toujours les appeler comme il l'avait toujours fait, sur sa page de chat. Cependant il n'était pas devant un PC à présent. Il lui faudrait assumer ses responsabilités, comme Il l'avait toujours fait, évitant de tout envoyer valser sur un simple coup de tête. Les essais étaient toujours fructueux et ceux, malgré les échecs. Quelques peu agacé par la situation dans laquelle il s'était mis, il replaça son téléphone dans sa poche, levant le regard et croisant un détail intéressant, un sweet-shirt rouge sang, visible de très loin. Ce ne serait pas...?

Sans prononcer le moindre mot, le Lémure s'avança en de grandes enjambées, encore un peu méfiant, un peu dubitatif concernant cette personne face à lui, portant un vêtement qui pourtant lui disait quelque chose. Ainsi, d'un étrange courage ou d'une immense audace, il se stoppa devant le garçon, plissant les yeux alors qu'il le fixait de manière suspicieuse, faisant le tour de sa silhouette avec un air encore peu convaincu. Finalement, une fois de retour face à lui, il lui fit signe de se taire, prenant son téléphone en main et lui envoyant un message, attendant que son téléphone vibre pour s'assurer qu'il n'était pas en train de dévisager un parfait inconnu. Le verdict tomba rapidement.

— Donc tu es bien... Nae ?

Susurra-t-il alors que sa main se posa devant ses lippes, ses yeux regardant sur le côté, extrêmement embarrassé. Il n'avait jamais appris comment aborder les gens.

— Je suis Akatsuki, ravi de te rencontrer... j'imagine ?

Parce que là, sur le coup il n'avait qu'une envie : fuir.



Made by Neon Demon