#1 le 27.02.17 21:38

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 283
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 882
× Øssements 919
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : réduite
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Margaret E. Redford
Big Grumpy Cat
http://www.peekaboo-rpg.com/t1408-toulouze-broken-glass http://www.peekaboo-rpg.com/t1411-toulouze-find-yourself

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 283
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 882
× Øssements 919
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : réduite
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Margaret E. Redford
Big Grumpy Cat

Sometimes, I'm just tired of life...

Ritsu & Toulouze
Nuit froide. Ambiance calme. Musique d'un autre temps. Devant les portes d'un bar peu fréquenté, dans une rue pourtant pas mal visitée, résonnait les notes d'une vielle chanson des années 30 que bon nombre de gens avaient dû oublier. Le propriétaire était un vieux nostalgique semblait-il, son regard un peu dans le vide prouvant qu'il était plongé dans des souvenirs d'une autre vie. Les clients étaient habitués par son manège, à son juke-box déréglé et ses cocktails parfois mal dosés. Ce n'était pas pour cela que les gens venaient en ces lieux mais pour sa tranquillité. Après tout, peu de gens fréquentaient les bars réservés aux zombies.

Et ce n'est pas vraiment ton genre non plus Toulouze.

Le vent était glacé, le confortant un peu plus dans l'idée de remonter sa capuche et de retourner à l'appartement. La nuit était bien avancée, les clients du bar assez éméchés et Toulouze n'avait aucune envie d'y rester. Il se demandait encore pourquoi il s'était rendu dans un tel lieu, une note sur son portable lui rappelant de se pointer pour voir une certaine Phyllis. Le zombie n'avait aucun souvenir de l'avoir rencontré, ni dans quelle circonstance il en était venu à noter son nom et quelque part, il ne souhaitait pas s'en rappeler.

Des volutes de fumée s'élevèrent dans l'air, le vent les faisant virevolter comme des danseuses de ballet. C'était la dénommée Phyllis qui lui avait filé cette cigarette, après lui avoir volé un long baiser. Une petite jeune femme aux cheveux rouge vif et aux oreilles de chat angora. Apparemment, il avait passé pas mal de temps avec cette chimère au sourire bien trop confiant et à la voix trop aiguë. Comment avait-il pu rester avec elle assez longtemps pour qu'elle se dise qu'ils pourraient se revoir ? Toulouze eut envie de soupirer, ses doigts attrapant la cigarette à moitié consumée. Il avait certainement dû être sous l'emprise des effets d'une potion quelconque.

Comme d'habitude.

Les spectres parcouraient la rue. En riant, en titubant, en râlant ou chantonnant. Toulouze regarda tout ce cirque d'un air blasé, sa main libre plongeant dans la poche de sa veste en cuir tandis qu'il s'adossait à un mur, près de l'entrée du bar. Que tous ces gens pouvaient être naïfs et simplets, heureux de cette vie qui n'en était pas réellement une. Cela ressemblait plus à une grosse illusion, un tissu de mensonge qui s'allongeait de jour en jour. Au final, chacun allait finir en poussière, disparaître de cet univers comme il avait disparu du précédent. Et ils étaient là, à rire et boire, comme si tout cela n'avait pas d'importance. Cette vie n'en valait pourtant pas la peine. Tout comme la précédente. Au final, tout cela n'était rien d'autre qu'une grosse blague.

Le mégot tomba au sol, le métis époussetant les cendres qui étaient tombés sur sa manche avant de prendre le paquet qu'il avait piqué à la fille et d'en tirer une nouvelle cigarette. La chimère lui avait collé une baffe monumentale après qu'il l'ait tout simplement recalé, sa rage ayant rencontré sa joue comme une balle de fusil. Toulouze avait à peine bronché, malgré la vive douleur qui courrait dans le côté gauche de son visage et était sorti de l'établissement. Une partie de lui avait bien voulu lui rendre la monnaie de sa pièce cependant le métis était bien calme ce soir-là, trop calme pour engager une bagarre ou frapper quelqu'un. Non. Ce qu'il désirait en l'instant était se rouler en boule quelque part et dormir. Ou juste oublier que le monde existe et que ces morts étaient tous plus cons les uns que les autres.

Et oublier que toi aussi tu es con.

La fumée sortit d'entre ses lèvres, ses billes sombres observant les passants d'un air vide. Tous des cons. Et lui devait certainement être le roi des cons.
© Belzébuth


Afficher toute la signature
Réduire la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658
Invité

#2 le 27.02.17 23:55

avatar
Invité
Le vent frais d'hiver me fait l'effet d'une dizaine de petites morsures gelées sur le visage alors que je déambule dans les rues de Tokyo sans but précis. Pour faire changement j'ai décidé de sortir de soir aujourd'hui... Et je dois avouer que la dynamique de la ville est complètement différente sous la lumière de la lune!  La journée est terminée, mais ça n'empêche pas les rues de la cité des morts de grouiller de vie! Je souris un peu en pensant à cette antithèse qui quoi que poétique demeure assez vraie... Ça me fait tout drôle, de voir que tous ces gens qui ont laissé derrière eux leur vie toute entière sont capable de se promener ainsi le sourire accroché au visage et une destination précise en tête. Je fais maintenant partie de ce monde, c'est ça ma vie à présent!

Laissant mon esprit vagabonder, puis une femme en furie attire mon attention. Ses cheveux vifs laissent sous entendre que c'est une chimère, elle passe près de moi et me bouscule au passage sans trop s'en soucier. Je me retourne surpris, la regardant marcher d'un pas colèrique... C'est quoi son problème? Je regarde dans la direction d'où elle provient et je vois un homme sortir de ce qui semble être un bar. Il ne tente pas de la rattraper, et sans plus de cérémonies, il sort une cigarette de son paquet et commence à fumer comme si rien n'était arrivé, là devant l’entrée. Les yeux plus vides que des trous noirs, le regard plongeant à l'horizon comme s'il pouvait voir à des kilomètres de distance alors que la seule chose qui se trouvait devant lui était la rue et ses passants... On aurait dit la scène d'un livre dont il serait l'anti-héros, comme si son être entier avait été créé pour se conformer à la description d'un triste personnage à la vie singulière et aux souffrances inexplicables... Cheveux sombres comme la nuit, cigarette aux lèvres, silhouette allongée, il faut avouer qu'il avait son charme...

J'hésite un instant puis, sans trop savoir pourquoi, je me dirige vers lui... Ce n'est pas dans mes habitudes, et la solitude ne m'a jamais dérangée, mais lui, il avait l'air seul... Seul d'une façon que je ne pourrais expliquer... Le dos droit, la tête haute, je tente de faire bonne impression. La musique d’une époque que je n’ai jamais connue de mon vivant atteints mes oreilles alors que je me dirige vers le mystérieux personnage. Arrivé près de lui, je suis étonné de voir qu'il est plus grand que moi... Je le regarde un instant hésitant, mon regard se pose sur sa joue dont le rouge fait contraste avec le reste de sa peau... Il a reçu un coup? Je le fixe un moment puis je reviens à moi même. C'est bien beau d'approcher quelqu'un mais déjà il faut savoir quoi dire une fois arrivé, Ritsu!

-Je... euh... Tu vas bien? On dirait que c'est pas ta journée aujourd'hui...

Wow... Côté première impression il y a mieux... Je sens le sang me monter aux joues pour les teinter du rouge qui accompagne les trois quarts de mes interaction sociales alors que je détourne le regard embarrassé... Et bien... C'est déjà une tentative non? Lamentable, mais ça reste une tentative... Mais à quoi j'ai pensé? Je me suis dit qu'avec la tête qu'il fait, peut-être que ça lui ferait du bien que quelqu'un vienne vers lui mais... Il doit y avoir de meilleures façon d'approcher quelqu'un que de lui rappeler à quel point il a l'air de ne pas passer une belle journée... Sérieusement Ritsu il faudra revoir nos techniques de présentation...

#3 le 04.03.17 17:03

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 283
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 882
× Øssements 919
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : réduite
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Margaret E. Redford
Big Grumpy Cat
http://www.peekaboo-rpg.com/t1408-toulouze-broken-glass http://www.peekaboo-rpg.com/t1411-toulouze-find-yourself

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 283
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 882
× Øssements 919
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : réduite
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Margaret E. Redford
Big Grumpy Cat

Prends gardes à qui tu t'adresses

Ritsu & Toulouze
D'où il sort celui-là ?

Un môme. Enfin, un type ressemblant à un mort. Il devait même pas avoir atteint la majorité de son vivant, ni avoir vécu quoi se soit de bien intéressant. Vu la manière dont il rougissait après la pauvre phrase qu'il venait de prononcer, il n'avait pas dû rencontrer beaucoup de monde ou se lier à beaucoup de gens. À moins qu'il soit tout simplement excessivement timide.

T'en as quelque chose à foutre peut-être ?

Toulouze dut légèrement baisser les yeux pour parfaitement voir le jeune homme en face de lui. Son visage était presque aussi rouge que les cheveux de la chimère qui l'avait baffé, son regard déjà mal assuré l'observant avec gêne. Franchement, quelle idée d'aborder quelqu'un si c'est pour se retrouver dans cet état. Les spectres de cette ville réfléchissaient avant de faire n'importe quoi ? Il fallait croire que non. Le zombie se sentit un peu plus blasé en le voyant, son air morne restant collé à son visage. Les gamins de cette époque étaient vachement bizarres et démoralisants.

L'homme tira un peu plus sur la cigarette, la fumée sortant d'entre ses narines s'élevant dans l'air avec lenteur. Observant le garçon, il se demanda un instant si ça valait la peine de le repousser franchement ou de le laisser dans son embarras. Toulouze n'avait pas réellement envie de faire la conversation à qui que se soit -comme à son habitude- et préférait de loin fumer sa cigarette tranquille avant de rentrer. Et puis, il n'avait pas l'habitude qu'on l'aborde de cette façon. La plupart du temps, les gens venaient à lui pour savoir quand est-ce que l'un de leur proche le rejoindrait dans ce monde ou pour lui chercher des noises. Pas pour lui demander si il allait bien. Personne ne s'occupait vraiment de ce qu'il pensait ou ressentait.

Et t'as envie que ça arrive ?

Le rouleau de tabac se consuma entre ses doigts avant qu'il ne le jette au sol négligemment. Sans vraiment le vouloir, l'homme en sortit une autre, vieux réflexe d'un temps où il fumait comme un pompier avant de reporter ses billes sombres sur le garçon face à lui. Ses yeux le fixaient étrangement, donnant une drôle d'impression à Toulouze qui ne sut l'expliquer. Il avait quoi ce môme à le fixer de la sorte ? Il n'avait pas mieux à faire que de rester là comme un con à rougir ? Le zombie eut envie de grogner, expirant la fumée de cigarette avec ennui. Sale gosse.

- Dégages de là gamin et va te trouver un truc à faire.

La fatigue avait rendu sa voix plus rauque de d'ordinaire, les relents de cigarette également. En plus de ça, il avait fallu que son accent suédois ressorte, rendant probablement ses mots incompréhensibles. Mais pour le coup, Toulouze n'en avait rien à faire. Son expression revêche et froide devait être largement suffisante pour repousser le garçon. En tout cas, il l'espérait.

Et c'est là qu'il reste. Tu seras bien emmerdé, hein Toulouze haha !
© Belzébuth


Afficher toute la signature
Réduire la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658
Invité

#4 le 11.03.17 17:55

avatar
Invité
Alors que l'homme ne se gène pas de prendre son temps avant de me répondre, je sens mon coeur battre à 100 miles à l'heure dans ma poitrine... Quelle idée d'aller voir un parfait inconnu pour lui demander s'il va bien alors que je suis parfaitement conscient de mon manque d'habileté sociales... L'inconnu en question prend le temps de s'allumer une nouvelle cigarette avant de me répondre sèchement:

- Dégages de là gamin et va te trouver un truc à faire.

Sa voix est teintée d'un accent étrange... Je ne peux m'empêcher de croire que je sais d'où il vient, mais impossible de l'identifier... Je restes là, figé comme une statue alors que je cherche quelque chose à dire... Ce n'était pas dans mon intention de l'insulter ou de le déranger, mais apparemment c'est exactement ce qui est arrivé...

-J-j-je euhm...

Trouves quelque chose a dire merde!!!... SUÉDOIS! Son accent! C'est du suédois! J'en ai eu quelques leçons il y a de cela quelques années maintenant... Pas assez pour entretenir une conversation sur la physique nucléaire, mais assez pour me débrouiller... Je m’éclaircis la voix avant de reprendre du mieux que je peux en suédois...

-Désolé...  Je n'avais pas l'intention de te déranger... Mais...

Je prends un moment pour construire la suite de la phrase dans ma tête , mais je ne semble pas trouver les mots... Et puis zut, on a qu'à continuer en japonais pour le reste!

- Je sais que la solitude n'est pas nécessairement négative, mais je voulais seulement que tu ais le choix... d'être seul ou non... Si tu ne veux pas que je restes je ne te dérangerai pas plus longtemps!

Je sais que dans ce monde je ne suis qu'un petit nouveau qui tâtonne dans le noir en tentant de comprendre tout ce que cette nouvelle vie englobe, mais il y a une chose que j'ai comprise depuis que je suis ici... Toute ma vie, j'ai été seul parce que je n'avais pas le choix. Et cette solitude, ce n'est pas la même que celle qu'on choisit de vivre. Ce n'est pas s'isoler pour mieux se plonger dans une lecture, pour passer un moment de répit, pour être avec soi-même... Non... Cette solitude, elle nous ronge de l'intérieur, elle nous force à être isolé, c'est comme une tristesse prolongée qu'on voudrait briser mais qu'on ose jamais perturber car on a finit par s'y habituer... Et parfois, il faut simplement que quelqu'un nous tende la main pour faire tomber tous ces murs invisibles qui nous entouraient! Peut-être que ce mec ne veux rien savoir de tout ça, mais au moins j'aurai essayer de tendre la main à quelqu'un, et c'est déjà beaucoup pour moi!

#5 le 14.03.17 0:07

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 283
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 882
× Øssements 919
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : réduite
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Margaret E. Redford
Big Grumpy Cat
http://www.peekaboo-rpg.com/t1408-toulouze-broken-glass http://www.peekaboo-rpg.com/t1411-toulouze-find-yourself

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 283
× Avatar : Daiki Aomine - Kuroko no Basket
× Pouvoir : Te cogner dans le nez :nose:
× Croisée avec : Grympy Cat
× Logement : Duplex
× Métier : Prédicateur - Cobaye
× Communication : Portable
× Péripéties vécues : 882
× Øssements 919
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 04/02/2017
× Présence : réduite
× Surnom : Touloose
× DCs : Etsu Morugawa | Margaret E. Redford
Big Grumpy Cat

Show me what you've got

Ritsu & Toulouze
Regard un peu perdu, épaules qui tremblotent. Ce gamin semblait se donner des faux airs d'hommes sûr de lui mais il ressemblait plus à un oisillon trop tôt tombé du nid pour le zombie qui l'observait. D'ordinaire, ce genre de discours prémâché aurait irrité l'homme à la cigarette, celle-ci se consumant un peu plus à mesure que les secondes. Mais à cet instant, alors que ce garçon le fixait avec détermination, Toulouze se demandait ce qu'il pourrait bien lui répondre.

De se casser peut-être ?

Ce n'était pas dans les habitudes du zombie de jouer avec les gens. Loin de lui cette idée. Il n'était pas non plus du genre à les tester ou à voir ce qu'il était capable de faire. Il fallait dire qu'on l'avait assez manipulé et utilisé pour qu'il n'ait pas envie de faire les mêmes choses. Cependant, le regard de ce gamin l'intriguait grandement et lui faisait se demander jusqu'où il pourrait aller pour un inconnu. Cela ressemblait fortement à un jeu, cette pensée faisant tiquer le basané qui laissa un grognement lui échapper.

Mec je sais pas ce que tu fais mais je crois pas que ce soit une bonne idée.

Les perles marines se plongèrent dans celles du jeune homme en face de lui, le détaillant à nouveau avec attention. Plus petit, plus fin, plus jeune, plus hésitant. Il donnait vraiment l'impression d'être un môme tout juste débarqué du monde des vivants. Il devait être bien paumé le pauvre. Mais cela n'empêcha pas Toulouze de mettre les pieds dans le plat.

- Tu me laisses le choix hein ? Qui te dit que j'avais pas envie d'être tout seul depuis le début ? Ça t'aurait évité de venir me faire chier.

Phrase en japonais, ton assez dur et distant. On ne change pas facilement ce genre de type trop ancré dans ses habitudes et ce monde qu'il déteste, trop plongé dans sa colère et son amertume. Mais l'homme irritable était aussi bien trop inconstant et imprévisible dans sa fureur silencieuse. Et parfois même très déconcertant.

- Mais apparemment tu sembles ne pas avoir envie que je sois tout seul. Tu vas faire quoi du coup ? Me consoler ? J'aimerai bien voir ça.

Le zombie tira à nouveau sur sa cigarette, la consume presque entièrement avant de lancer un regard torve au gamin face à lui. À voir ce qu'il allait dire ou faire à présent. Toulouze ne s'attendait pas réellement à quoi que se soit de particulier mais il était curieux de voir comment ces yeux sombres allaient réagir à ses propos.

Je sais pas ce que tu attends mec mais t'es franchement louche !
© Belzébuth


Afficher toute la signature
Réduire la signature


and without you I'm losing my mind



En anglais : #006600
En japonais : #566C49
En suédois : #216658