Invité

#1 le 27.02.17 0:25

avatar
Invité
Deux verres et deux surprises
Ce soir, KOLL est souriant. Ce soir, KOLL se la joue cool. Il s'est bien habillé, même parfumé et s'est lavé les cheveux avec un shampooing qui sent la menthe. Ce soir, KOLL est d'attaque, KOLL est content, il est heureux.

Il est déjà là, assis au bar alors que la nuit commence à s'agiter. Mais il ne boit pas comme d'habitude, pas aussi décontracté qu'à l'occasion. Il regarde autour de lui en se laissant un peu basculer sur le comptoir. Il se mord un peu les lèvres avant de prendre une gorgée. Il se demande si elle viendra ou pas. Elle viendra, elle est trop cool pour pas venir. ou peut-être pense-il qu'il est trop cool pour qu'elle lui pose un lapin. Mais KOLL n'est pas tranquille, ça fait longtemps qu'il n'a pas eu un rendez-vous. Ils sont potes. On est pote, on est pote, on est pote... Il se le répète sans arrêt alors qu'il guette son arrivée. C'est spécial, parce que ça reste un rendez-vous avec une fille.

KOLL a beaucoup de connaissances féminines, il aime bien suivre les filles. Mais celle-là, il ne l'avait pas prévue et il est très content d'en avait fait une amie sans rien avoir préparé, rien programmé. C'était une rencontre inopinée. Pas un coup de foudre, mais elle avait des manières spéciales qui plaisaient à KOLL. Ça avait été simple de lui parler, c'était venu tout seul. La discussion s'engageait et évoluait d'elle-même. KOLL oubliait qu'elle était une fille pour simplement apprécier le moment.

Mais après, après KOLL a réalisé à quel point elle était sympa, classe et cool. À quel point ils se ressemblaient, comme ça marchait bien, alors... il s'est demandé si... Bah... peut-être, peut-être pas, il s'en fiche un peu tant qu'il peut la revoir. En apprendre un peu plus... KOLL attend avec amertume sans le vouloir, sans s'en rendre compte. Il stresse un peu, sa main pianote sur le bois du comptoir et il a déjà terminé son verre. Il n'aurait pas dû venir en avance, lui qui est toujours en retard. Mais il en profite pour reprendre son calme, histoire d'être relaxe et cool, de ne pas être surpris et maladroit en la voyant arriver.


HRP:
Désolé, c'est pas très long, mais ne pouvait faire beaucoup plus ! Dis-moi s'il y a un problème :)

#2 le 27.02.17 1:55

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
Note de L'auteur et de Pom:
Sincèrement, je m'en fiche totalement de la taille. J'ai même tendance à préférer les RP courts.
Pom : Mon auteur aime les petites rapides !
Lod : Si tu meurs une seconde fois, toi, tout s'expliquera !
Pom : --'
Lod : J'ai juste besoin de temps en temps, par contre des sentiments "perceptible" de ton personnage. (pas ceux retenus au fin fond du cosmos de son esprit.)


Je mens, tu mens, il ment, nous ...





Mais la vérité, c'est que je ris vraiment avec toi.


Ce n’était une surprise pour personne, Pom Warren n’avait pas énormément d’amis. Une rumeur disait même qu’il n’en avait aucun. Des connaissances, de collègues de travail et des rencontres fortuites, il avait ! Il les collectionnait même comme un gamin de primaire collectionne en 2017 des cartes Pokémons sans même savoir y jouer. Sans doute que c’était pareil qui cumulait les relations amicales sans même comprendre ne serait-ce que l’un de ses sentiments.

Toutefois, dernièrement, Pom s’était fait un pote plutôt canon s'il en croyait les blabla des filles venues lui demander son numéro, qu’il voyait pour la quatrième fois en un laps de temps assez court. Pom ne savait pas si c’était un lémure, un nécromancien (ou peut-être un zombie !) et il s’en fichait. Evidemment, il n’aimait pas tellement les aruspices possédant des talents de manipulation mentale, mais il n’avait rien ressenti de telle au côté de cette personne. Bien au contraire ! Le doué d’empathie avait tout de suite été séduit et amusé par la tranquillité, l’attitude bon enfant et désinvolte de l’autre homme.

Il faisait des fautes, n’avait pas la culture infinie, pouvait faire des blagues qui tombaient à plat ! Bref, c’était une rencontre parfaite pour Pom qui se sentait à l’aise à côté. D’autant que tout comme lui, l’autre était visiblement plus à l’aise avec l’anglais.

Il y avait tout de même un hic à cette histoire. Un très léger dirait certain : Pom l’avait rencontré alors qu’il était en femme, en train de chercher un homme à pigeonner à un jeu de cartes truquées. La soirée s’était passée tout autrement et après quelques verres, quelques rires, Pom avait naturellement donné son numéro de téléphone à Koll. N’étant pas un timide de nature, il l’avait invité quelques jours plus tard, alors qu’il ne savait pas quoi faire et le fun avait repris. L’homme était content de s’être trouvé un pote d’aventure ! Koll était cool et le cool était Koll. Sauf que Pom n’avait plus ce nom dans cette histoire : il s’était présenté en tant qu’Apple.

Sauf que ! Pom ne lui avait toujours pas dit sa situation particulière : et il s’en foutait un peu. Il trouvait ça assez plaisant en réalité. Il s'amusait bien avec son camarade et n'avait aucune envie de briser ça ! Le draguait-il ? Possible, mais pas intentionnellement dans ce cas-là. Il avait toujours été séducteur et avenant, aimant contrôler les situations, mais là s'il l'était c'était parce que l'autre était cool et que passer du temps avec lui était fun ! Il se comportait avec lui, comme il se comportait avec ses potes les plus proches. Et n'ayant pas été élevé en fille ou en femme, et ne vivant pas constamment ainsi, il ne voyait en quoi son comportement pouvait être équivoque.

C’est ainsi que profitant de l’absence de ses collègues, il enfila la bague chimérisante à son doigt. Rapidement, il senti sa taille se rétrécir, ses hanches devenir plus folle, sa poitrine se développer. Il rattrapa de justesse le pantalon qu’il portait avant d’avaler une potion cachant les attributs animaux de la bague. Riant joyeusement, il attrape un soutien-gorge de l’une de ses colocataires, prend un de ses boxers et le premier tee-shirt sur lequel il tombe, puis il enfile le tout.  

Ne pouvant résolument pas partir en boxer au bar, il emprunte également un short à l’une des filles, des bas noirs et des bottines d’un rouge sanguin. Un peu de maquillage plus tard, à peine à vrai dire – faut pas déconner – la voilà dehors !

Elle est un peu en retard, il faut dire qu’elle ne s’attendait pas à ce que l’autre soit en avance. Les potes, c’est rarement à l’heure selon son expérience. Elle le voit, au bar, le verre vide et son regard devient malicieux. Pom capte bien de son don d’empathie l’anxiété de l’autre : mais que ce soit il ou elle, Pom n’a jamais été doué pour lire les émotions des autres correctement. Du coup, il pense simplement que l’autre est préoccupé par sa journée ou par une quelconque personne.

Joyeusement, Pom s’est glissé à côté de Koll, ses longs cheveux rouges pas franchement coiffés ramenés en une tresse sur le côté. Son visage s’est rapproché de celui du jeune homme pour murmurer amusé à son oreille : « Alors, on commence à boire sans moi ? Vilain ! »

Une petite moue qui disparait aussitôt après, suivi d’un rire joyeux. La vie est assez cool, quand on a quelqu’un avec qui plaisanter.

« Désolé du retard, je me suis paumé dans les ruelles ! Tu sais quoi ? » Commence aussitôt à dire la jeune femme, de sa voix aux teintes plus graves que la plupart des femmes, plus lente aussi, à l’accent particulier. « J’ai passé une semaine de dingue, tu es ma bouée de sauvetage dans ce monde qui se prend tellement la tête pour rien. »

Elle rit tendrement, amusé, jouant un instant avec les élastiques sur son poignet. « Il y a un type pour commencer qui me bouscule dans le métro, même pas qu’il s’excuse après. Genre, il fait une tête de sale con genre "Je suis trop un beau gosse" pour m’excuser et il m’a poussé sans la moindre pitié, puis …. Oh ! Merde, désolé. Je commence à te raconter ma vie, genre, sans même savoir si tu vas bien. Alors dis-moi Kholl, motivé pour une soirée de folie ? » Demande-t-elle en riant d’autant plus, alors qu’elle fait signe au barman pour obtenir un verre de death’kraken, le rhum des pirates morts.

Soudainement, pourtant, elle a tourné la tête vers son homologue, clignant des yeux. Il sent la menthe, il sent même super bon le Kholl. C’est peut-être bien un zombie, finalement ! Les zombies utilisent souvent des parfums pour cacher leurs mauvaises odeurs. Génial, les zombies sont cools ! D'ailleurs, en l'observant elle remarqua qu'effectivement : son pote était plutôt craquant, elle comprenait les filles voulant le draguer.

Pom a toujours eu un bon apriori sur eux, contrairement à ses pathétiques vampires tueurs de gens, écorcheurs d’enfants, se la jouant beau gosse avec leurs manies à se croire supérieur !

« PUTAAIIIIN ! » Gueule-t-elle sans retenue, « j’attendais cette soirée avec impatience ! »

Bague chimérisante
Invité

#3 le 28.02.17 17:33

avatar
Invité
Deux verres et deux surprises II



KOLL a détourné les yeux, cessant de se contortionner stupidement avec apréhension. Il ne s'est pas découragé, au contraire, il a repris son calme en regardant dans son verre à moitié vide. Le temps passe plus vite lorsque l'on regarde l'alcool, comme si on plongeait dans une dimension parallèle entre deux gorgées. KOLL est de nouveau lui-même, tranquille, la tête vide de toute incertitude et remplie de la simplicité qui le rend joyeux : il sait de toute façon qu'elle viendra, il n'a pas à s'inquiéter, il le sent. Son instinct le trompe rarement, alors il sourit en coin lorsqu'il l sent quelqu'un s'asseoir à côté de lui, presque discrètement, mais quand même pas assez pour le tromper.

« Alors, on commence à boire sans moi ? Vilain ! »

C'est sa voix, une voix lente et grave mais toujours teintée d'amusement.

« Hey, Happy Apple ! » Sourit KOLL en se tournant pour voir la jolie morte.

Elle se met à rire, avec ses cheveux ardents noués en tresse sur son épaule. Elle est ravissante, belle dans sa simplicité sincère. Elle irradie, une vraie boule d'énergie chaleureuse lorsque son rire résonne. Ce n'est pas un petit gloussement de minette, ça explose et ça vous touche droit au cœur. Meilleur remède contre la déprime. KOLL aime ça : Apple est avenante tout naturellement, sans qu'aucun malaise ne s'installe. Elle est vraie et impulsive. Il la regarde droit dans les yeux, pour saisir cette lumière qui y pétille. À quoi tu ressembles quand tu t'énerves, toi ? Se demande-t-il en remarquant qu'elle doit être ce genre de personne qu'il vaut mieux avoir pour amie. Il n'a pas envie de tester, mais reste intrigué.

« Désolé du retard, je me suis paumé dans les ruelles ! »

« Pourquoi ça ne m'étonne pas de toi ? » Ricane KOLL gentiment en lui lançant un regard plissé. « Nan, cet endroit est un peu compliqué à trouver quand on le connait pas, mais tu verras, c'est super cool ici. »

Ce bar, c'est le QG de KOLL. C'est un bar plutôt réputé pour les vampires et assez exclusif, c'est sûrement pour ça qu'APPLE, qui semble quand même assez au courant des bons endroits où passer la nuit, ne le connaît pas. Il ne lui a pas dit, il veut lui faire la surprise. La déco est assez vintage, avec des tables uniquement en bois, des flippers, de la musique rock encore assez douce qui résonne pour le moment. Au sous-sol, il y a une scène de concert et un espace pour danser. À l'étage, toutes sortes de pièces étranges avec des expos ou des présentations en tout genre. Un lieu un peu arty sur les bords, mais très branché rock et punk.

« Tu veux prendre quoi, APP... » Demande doucement KOLL en se redressant pour faire un signe au barman de s'approcher pour commander. Mais APPLE l'interrompt.

« Tu sais quoi ? » KOLL veut répondre un petit "non" sur le ton de la blague mais n'en a pas le temps. Cette fille est une vraie fusée. « J’ai passé une semaine de dingue, tu es ma bouée de sauvetage dans ce monde qui se prend tellement la tête pour rien. »

KOLL se fige un instant, surpris et profondément touché. C'est vrai qu'il lui en faut peu, mais les mots d'APPLE et la façon si évidente dont elle le dit ne font que plus d'effet. KOLL rougit, son cœur bat. Tout gêné, tout heureux, tout content et fier. Il roule des yeux en les levant vers le ciel, évitant le regard brûlant de son amie. KOLL est très sensible aux compliments, et se sentir important dans la vie de quelqu'un lui suffit pour être content de lui. C'est un peu son but dans la vie, d'être important pour les gens...

« Euh... Je... » D'une voix faible il essaye de remercier APPLE en se grattant l'arrière de la tête, mais ses lèvres bouge à peine, et la jeune fille n'entend pas sa voix inaudible. Elle l'interrompt de nouveau, mais KOLL en est bien satisfait. Il ne sait jamais quoi répondre dans ses situations.

« Il y a un type pour commencer qui me bouscule dans le métro, même pas qu’il s’excuse après. Genre, il fait une tête de sale con genre "Je suis trop un beau gosse" pour m’excuser et il m’a poussé sans la moindre pitié, puis... »

KOLL l'écoute attentivement, essayant de suivre au mieux l'entremêlement des pensées d'APPLE qui se suivent, se poursuivent, se dépassent... Il a du mal, APPLE est une fusée en vitesse lumière. Elle va vite et parle beaucoup. Ça ne le dérange pas, mais il se sentirait mal de l'écouter sans comprendre... Il se dit que la chute de son histoire doit être mémorable et attend impatiemment. KOLL a vite comprit que la spectre est ce genre de personne avec des histoires et des anectodes pleins les poches. Ce genre de personne pouvant vivre des aventures extraordinaire dans l'allée banale d'une rue. KOLL admire ça. Mais la chute de l'histoire n'arrive pas car APPLE se fige en le regardant fixement.

« Oh ! Merde, désolé. Je commence à te raconter ma vie, genre, sans même savoir si tu vas bien. Alors dis-moi Kholl, motivé pour une soirée de folie ? »

Mince. C'est à lui de parler... Mais comment arriver à la cheville d'une fille aussi piplette ? Ses histoires paraitront dénuées d'intérêt non ? KOLL a l'air spontané, mais la plus part du temps les sujets sont déjà plus ou moins établi dans son esprit par rapport à la personne qu'il a en face de lui. Des gens qu'il a souvent déjà suivi au préalable... Mais APPLE échappe à toute les préscriptions... Heureusement elle commande à boire entre temps avant de hurler à quel point elle est contente d'être là. Ce qui a laissé à KOLL un petit lapse de réflexion. Il se lance...

« Écoute, Happy Apple... » Commence KOLL en se penchant vers elle en souriant, lui parlant sur le ton de la confidence d'une voix calme et lente pour assuré le suspens. « Ce bar, c'est le bar de tout les plus grands barges du coin. Pas parce qu'il est surtout fréquenté par des vampires ! » Ricane-t-il avec malice. « Quand je dis barge, je parle de ceux qui veulent passer des soirées qui les casse et dont on se sort pas... vivant. » Dit-il en souriant dévoilant ses crocs craquellés, le regard habité d'une lueur presque terrifiante. Évoquer le monde des vivants provoque toujours chez lui une certaine faim puisqu'il ne mange pas suffisament.

Le barman vient, à cet instant précis, faire vibrer le comptoir en posant violemment la boisson commandée par la jeune morte. Alors KOLL se redresse, lance un regard vers le gérant du bar pour lui faire un clin d'œil et dépose avec désintêret la monnaie sur la table. KOLL saute ensuite de son siège surélevé avec aisance et se tourne vers son invitée en lui tendant la main.

« Viens, prend ton verre j'ai pleins de choses à te montrer ! Je vais te donner la soirée de folie que tu veux, mais va falloir me faire confiance. Mais rien de terribles à craindre puisqu'on est déjà mort, hein ? »

KOLL garde encore dans son regard cette lumière étrange, laissant toujours transparaitre dans son sourir en coin sa cânine cassée. Son cœur bat, il sait que cette soirée va être complètement tarée, mais il attend qu'APPLE lui prenne la main, qu'elle accepte complètement.



HRP:
Argh j'ai la rage, mon ordi a bugué et tout effacé héhéhéhéhé j'ai dû presque tout recomencé Ahahahhahaha....  :tuur:  Bref, si tu veux, POM pourrait remarquer qu'il y a pas mal de vampire autour et se poser des questions en voyant les dents de KOLL, ou comprendre instantanément, as you wish.

NIEH ? alors euh, j'ai rien capté de la dernière réplique dans ton HRP...  

#4 le 02.03.17 0:58

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien

#5 le 02.03.17 0:58

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1852
× Øssements 393
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1852
× Øssements 393
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Pom Warren' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'4 FACES' :

#6 le 02.03.17 1:41

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien

J'ai beau t'apprécier,




Je ne peux accepter que tu doives tuer.


Si dans le théâtre tragique, il est commun que des familles se haïssent sans en connaître la raison, ce l’est moins dans la vie réelle. Ainsi la haine que Pom éprouvait à l’égard des dents pointues était alimentée par de bonnes, de mauvaises et une obscure raisons. Si rares étaient les relations proches de Warren, le pourcentage de striges dedans ne tenait clairement qu’un pourcentage poussiéreux. Le nécromancien s’était donc attendu à beaucoup de phrases de la part de Koll mais aucunement de l’entendre dire d’une voix joyeuse et sans ironie – semble-t-il – qu’il était dans un repère de buveurs de sang dont on ne s’en sortait pas toujours vivant – bon là, il avait saisi l’humour – même s’il n’avait pas vraiment rit. Il faut le comprendre, l’annonce était de taille !

Un instant Pom hésita à rejeter le verre qu’on lui servait, de peur que du sang humain provenant du marché noir et importait illégalement y ai été versé. Il se raidit, puis, observa Koll alors que ce dernier se remettait à parler tout en descendant de sa chaise. Il n’avait semble-t-il pas encore remarqué le regard surpris et perturbé d’Apple. Ni les questions dansant dans ses yeux. Surtout l’une, qu’il se posait à soi-même :

S’il en était un, cela changerait-il la donne ?

La réponse était évidente : TO.TA.LE.MENT !

La question pouvait être surprenante, on est ce qu’on est, pas le groupe auquel on appartient ! C’est sans compter qu’on est aussi nos propres choix. Hors les vampires prenaient souvent des choix que Pom jugeait mauvais dans le monde des morts. Et son retour au Japon n’avait pas arrangé ce sujet. Il avait appris qu’un de ses amis vampires s’étaient transformé en poussière, avait rencontré son neveu @May Rivers et avait eu le sentiment que c’était un nid à problème que de devoir se partager entre deux mondes.

Il devait poser la question, rapidement et la main tendue l’y encourageait. Les mots également. S’il en était un, partirait-il ? Resterait-il ? Pourrait-il à nouveau rire aussi franchement ? Ou le trouver séduisant en imaginant du sang dans sa bouche !

Ne pas tergiverser et jouer franc jeu. C’était clair qu’il le devait. Il remercia du bout des lèvres le barman, lui accordant un sourire taquin, par habitude tout en pensant : Lui aussi doit en être un. Le pire, vous savez, c’est qu’on brûlait des sorcières qui n’en étaient pas à son époque, alors que les suceurs de sang rodaient déjà dans leurs villages sans en être inquiété.


Pom avala d’une traite son verre au liquide sirupeux, le feu brûlant ses poumons et rougissant légèrement ses joues, tandis qu’il se redressait pour attraper la main. Koll paye, Pom hésite, glisse ses doigts dans ceux de son ami et se retrouve debout face  à lui. Immobile, incapable de le suivre.

Un instant, la tête lui tourne – l’alcool venant d’être absorbé – et il attrape la main tendue par l’autre. Il garde ses deux mains ainsi, empêchant Koll de partir.

« K, »


Hésiter, dire ou ne pas dire. Et s’il était déçu ? S’il apprenait que Koll disparaîtra dans quelques jours pour chercher une victime qui lui procura du sang et qu’il la tuera sans savoir si cette personne ne désire pas vieillir, avoir des enfants, les voir grandir et mourir vieux (et heureux ?)

Elle sourit doucement, hochant de la tête. « Ecoute-moi, je suis prête à toutes les aventures avec toi mais sache une chose … » Un regard en direction des gens autour d’eux, Pom se rapproche, il n’a pas envie de provoquer un bagarre – même si d’ordinaire ça ne l’aurait pas déranger. Il a toutefois l’impression que le faire maintenant l’empêcherait de dire ce qu’il doit dire.

« J’ai une mauvaise opinion des bellâtres de vampires. A dire vrai, ils sont peu nombreux à être en estime par ma personne. »

Elle se rapproche encore, pour ne pas être entendu, relâchant la main, relevant un regard vert des plus sincères. Elle ne peut doser les mots qu’elle prend, elle se sait souvent maladroite, mais elle veut essayer de bien faire comprendre ses propos pour que Koll comprenne. Avant qu’il ne la voit que comme une personne usant de discrimination.

« Rares sont ceux qui ne voient pas le monde des vivants comme un vivier de nourriture. J’ai du mal à apprécier la façon dont certains se croient investis d’une mission divine, choisissant qui doit vivre et qui doit mourir. »

Elle ricane, à cette idée, les imaginant parfaitement dans ce rôle. Certains se croyant même justicier des temps modernes, des super-héros voulant sauver les opprimés et qui les croqueraient si la faim devenait trop importante.
Elle voudrait rajouter que leurs besoins de sang les rends dangereux pour les lémures les entourant. Sauf qu’Apple préfère s’arrêter là, souriant poliment.

« Avant de te suivre, j’ai besoin de savoir si tu es un des leurs. »

Elle reste là, à attendre, faisant dos au bar mais refusant d’avancer. Ses yeux scrutent une réponse, son sourire demeurant là, doux, encourageant. Toutefois, Apple sait parfaitement que si la réponse est positive, elle ne pourra pas s’attacher aussi facilement à K. Sans doute parce qu’elle est aussi fonceuse dans le tas qu’elle est lâche. Hors, la peur la plus tenace concerne les émotions. Et des sentiments pour Koll, elle en a. Elle ne veut pas souffrir : et les vampires font souffrir. Qu’ils le veuillent ou non.
Bague chimérisante + 1 dé
Invité

#7 le 02.03.17 4:10

avatar
Invité
Deux verres et deux surprises III




KOLL sourit toujours, attendant APPLE, mais il remarque qu'elle se braque, d'abord devant le verre avant de finir par en boire une gorgée, puis devant lui, en le regardant droit dans les yeux. Elle n'a pas rit, pas une fois alors que KOLL s'est vachement appliqué, il s'est même trouvé assez cool... Peut-être que ce genre de truc marche pas du tout avec elle ? Voilà ! Je le savais j'ai encore merdé...  Mais KOLL sent surtout que quelque chose d'autre lui a échappé. J'ai dis un truc déplacé ? Je... Qu'est-ce qui se passe ? Il sent que quelque chose à changé, chez elle, dans son attitude... Dans la manière dont elle le regarde aussi. Il voit qu'elle hésite, qu'elle titube un peu en se levant et maintenant elle lui tient fermement les mains. Y a un truc qui le fait frissonner dans ce contact. C'est vrai qu'il est facilement gêné, mais ce n'était pas quelque chose d'aussi solennel qu'il attendait de sa part ... Putain qu'est-ce qui se passe... se demande-t-il en paniquant, craignant d'avoir fait passer un mauvais message pas très clair ou trop avenant. Il balbutie un peu, mais APPLE est trop sérieuse.

« K, » qu'elle commence par dire, et là, déjà KOLL à l'impression que son cœur va lui sauter à la figure. Mais il comprend aussi et surtout que ce qui se passe, le dépasse complètement... Et elle se rapproche, prête à chuchoter. KOLL est perdu.

« Ecoute-moi, je suis prête à toutes les aventures avec toi mais sache une chose … » Les sourcils de KOLL se convulsent dans tout les sens, il doit se concentrer pour oser regarder APPLE dans les yeux, parce qu'il y a là-dedans quelque chose qu'il n'aime pas du tout.

Instinctivement, il essaye de rétracter ses mains de l'emprise de la Nécromancienne. C'est-à-dire qu'il commence à avoir les paumes moites... Mais il se force à regarder APPLE, pour essayer de lire dans ses yeux ce qui ne va pas. Il comprend que ce n'est pas une histoire de vanne mal digérée.

« Qu'est-ce que tu as, Happy Apple ? » Il voudrait prendre le visage fin de son amie dans ses mains, pour la rassurer, pour qu'elle le regarde, mais il n'ose pas. Il se penche vers elle en rentrant son cou dans ses épaules, complètement désolé de la voir d'un coup si triste, incapable de comprendre...

« J’ai une mauvaise opinion des bellâtres de vampires. A dire vrai, ils sont peu nombreux à être en estime par ma personne. »

Un vide immense serre tout d'un coup le cœur de KOLL et plus encore. À ce moment précis, elle lui lâche la main. Il cligne des yeux à répétition, n'arrivant pas à respirer non plus. Il fait terriblement froid. Alors qu'elle est toute proche, plus que jamais, elle vient de l'éjecter dans un autre monde et se retrouvent si loin l'un de l'autre... Mais il se ressaisi et essaye de faire bonne impression, de ne pas se défiler, pas encore, parce qu'il y a une suite, il le sent.

« P-pourquoi ? » Parvient-il a demander, mais sa voix se brise alors il toussote.

« Rares sont ceux qui ne voient pas le monde des vivants comme un vivier de nourriture. J’ai du mal à apprécier la façon dont certains se croient investis d’une mission divine, choisissant qui doit vivre et qui doit mourir. »

Cette fois KOLL commence à se frotter le visage, abasourdi, terminant par se gratter le sourcils droit, déjà froncé, essayant vainement de comprendre où APPLE veut en venir en prenant de grandes inspirations pour tenter de ne pas paniquer davantage. Non KOLL ne comprend absolument pas et se trouve même assez agacé. D'où elle me sort des généralités pareilles, à moi ? D'où elle me balance ça à la gueule comme si de rien était ? Comme si elle savait pas que je suis...

« Avant de te suivre, j’ai besoin de savoir si tu es un des leurs. »

APPLE, en effet, ne sait pas. Tout autour de KOLL s'effondre, il a complètement oublié de le préciser lors de leur rencontre tellement ça lui parait évident... Un instant son cerveau cesse de marcher, puis l'instant d'après tout va beaucoup plus vite, trop vite, si vite qu'il agrippe la main d'APPLE, cette fois sans lui demander son avis.

« Viens. » Lâche-t-il simplement alors qu'il l'entraine dans un coin du bar qu'il sait beaucoup plus tranquille.

Il ne réfléchit à toute allure, en la trainant derrière lui alors que des ribambelles de sentiments se heurtent, se cognent dans sa tête, le frappent, lui mettent la boule au ventre. Il a mal, terriblement mal ! Mal dans l'incompréhension la plus totale, c'est ça le pire. Et avec, pour ne pas arranger les choses, un gout amer qui lui rempli la gorge. KOLL relâche avec virulence APPLE alors qu'ils se trouvent dans un couloir silencieux, seuls. Mais qu'est-ce qu'elle a dans la tête ? D'en parler tranquillement autour d'un verre ? Pendant le trajet, KOLL a eu le temps de s'énerver et ça ne lui était pas arriver depuis un bon moment.

Il est devant elle, contre un mur, entrain de se ronger un ongle en la fixant avec un regard qu'il sent devenir humide. On ne lui a jamais fait un coup pareil. C'est quoi ? C'est du racisme ?... Il attend un long moment, le temps que sa respiration saccadée se tranquillise. Il la dévisage, il sent que ses yeux lui démangent tellement il est hors de lui. Mais il ne veut pas qu'elle se mette à croire ensuite que tout les Vampires sont des psychopathes en puissance. KOLL n'a pas envie de lui donner raison, mais il n'arrivera pas à se retenir.

« C'est quoi cette question de merde ? » Crache-t-il avec amertume. « Je te demande, moi, si t'es une chimère féminisme extrémiste ? Moi, j'en aurais rien à foutre en tout cas ! »

Il se tait de nouveau, se mordant la lèvre et bougeant sa mâchoire dans tout les sens comme pour tourner sa langue plusieurs fois dans sa bouche et trouver les mots justes. Il faut bien qu'il réponde à APPLE, même s'il a déjà un peu livré...

« C'est quoi ces histoires de vampires maîtres du monde, là ? Tu penses que je suis comme ça ? Est-ce que tu sais, même, le goût que ça a, le sang ? Est-ce que tu imagines une seconde comment ça peut être dégueulasse, même pour un vampire ?! » KOLL lui lance un regard effaré, dégoûté, rempli de déception. « Oui, je suis un vampire, mais qu'est-ce que tu sais de mon existence pour me sortir un truc pareil ?... » KOLL marque une pause, toujours aussi ému. « Pour décider de me suivre ou pas parce que je suis mort différemment ? »

#8 le 03.03.17 2:57

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
Les dès sont mes amis ♥
S'ils sont pipés,
C'est Joshua qui l'a fait !
S'il ne sont pas,
C'est qu'il n'était pas là !
~ La fatigue.

Pile = Contaminé par l'émotion
Face = Pas contaminé par l'émotion

#9 le 03.03.17 2:57

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1852
× Øssements 393
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
× Age post-mortem : 0
× Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : Miles Skoko
× Pouvoir : omnipotente
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1852
× Øssements 393
× Age IRL : 0 Autre
× Inscription : 15/03/2014
maitre de la mort
Le membre 'Pom Warren' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


'PILE OU FACE' :

#10 le 03.03.17 3:49

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1587
× Øssements 676
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien

C'est pas folichon,




Si t'es grognon,




« K, »

A le voir se décomposer ainsi devant lui au fur et à mesure de ses mots, Apple sait parfaitement que l réponse à sa question ne va pas lui plaire. Le doute n’est pas possible quand on ressent autant de colère, de douleur et d’émotions dans le cœur d’une personne qu’il n’a vu que quatre fois jusqu’à présent. Koll est un vampire. C’est dit. Le nécromancien le sent s’énerver et il s’en amuse : bêtement. Pourtant, il ressent l’émotion, vive, clair, précise, mais c’est aussi et surtout à nouveau les compétences de son pouvoir qui se modifier : qui semblent changer comme mieux maîtrisé. Il ressent un peu ce qu’il a ressenti quand @May Rivers s’est emporté pour des raisons similaires quelques temps plus tôt mais cette fois-ci les émotions ne viennent pas le heurter. Il comprend que c’est de la discrimination qu’il éprouve envers les dents pointues. Il n’en éprouve toutefois aucune culpabilité. Apple se sent logique et si certaines de ses convictions sont altérables, conciliables ou changeables, il ne peut pas changer la répugnance qu’il éprouve à l’égard du groupe des vampires.

La seule question qu’elle ou il est à même de se poser, c’est de savoir si Koll est un tueur. Et s’il est un tueur, si ce début d’amitié vaut la peine de passer outre les sermons qu’il s’est fait en ouvrant les yeux et en voyant la mort face à lui. La réponse à la seconde question est évidente : il ne passera pas outre ses promesses envers lui-même. Si toutefois, la réponse à la première question est non : alors, peut-il mettre de côté son aversion pour un groupe par sympathie pour un individu ? Il l’a fait pour Eddy Rivers, il l’a fait pour un compagnon. Peut-il encore le faire ?

C’est évident que oui. Si Koll lui semble en valoir la peine.

Les sentiments qu’éprouvent Koll lui vont droit au cœur, dans le sent littéral du terme. Ils sont vifs et Apple ne peut que les ressentir, les uns en même temps que les autres. L’amertume, la haine, la déception, … Pom Warren arrive à mettre un nom dessus, ce qu’il avait toujours eu du mal à faire. Il faut dire que Koll éprouve sans s’en cacher : il ne porte pas un masque. Il est lui-même, en permanence. C’est presque scandaleux choquant !

Le nécromancien ne peut pas s’empêcher de se dire que c’est, tout de même, une réaction disproportionnée ! Il sait que les vampires sont généralement un groupuscule plutôt bien vu, malgré qu’ils ne dépendent pas du roi des lémures : mais Pom doute être la seule personne à ne pas les aimer.
Cette réaction l’amuse donc, assez, dans la part d’émotion qu’il peut encore ressentir face à la place que celles de son ami lui laisse. Elle l’amuse parce que Pom aime l’intensité de Koll. C’est un homme entier : qui éprouve ce qu’il doit éprouver, sans s’en cacher. Il n’essaye pas de retenir ce qu’il ressent. Il n’essaye pas de jouer un jeu. Il est direct. Il est clair avec lui-même. C’est agréable. Et c’est pour ça que le pas rapide, il ne tire pas la main qui tient la sienne et ne se libère pas d’une emprise malgré une certitude : Pom n’est jamais très à l’aise quand ce n’est pas lui qui mène le jeu.

Conduit dans un endroit plus calme du bar, il s’écarte un peu, penchant la tête sur le côté. Surpris. Encore une fois – et c’est assez courant – il s’est mal exprimé. Il ne voulait pas dire que Koll était un être exécrable, mais qu’il se méfiait considérablement des vampires.

Le regard de Pom est doux quand la colère de Koll est crachée. Il ressent, il pourrait s’emporter, mais ces derniers temps, son pouvoir s’est affirmé, différemment. Comme-ci, il pouvait plus facilement le gérer. Remuant les doigts, il a entremêlé ce que son cœur ressent pour l’extraire et l’envoyer au loin, une couleur rougeâtre non visible pour les autres disparaissant dans un tableau du bar. Seul un esprit observera remarquera alors que le personnage blond du tableau à désormais une chevelure d’un plus rouge. C’est aussi une évolution.

« Si j’étais une féministe extrémiste chimérique, » Murmure-t-il lentement, d’une voix mystérieuse teintée d’humour, « je voudrai te voir en poussière. Tu ne devrais pas en avoir rien à foutre. En tout cas, moi, je n’apprécierai pas une telle personne. Et n’apprécie des chimères, puisque la plupart d’entre elles haïssent les hommes.  Cela ne m’empêche pas d'aimer voir @Raven White dans les magazines et d'éprouver de la sympathie pour son message et j'ai une sympathie réelle qui ont su se libérer de leurs haines. Seulement, je me méfierai d’abord avant de lui faire confiance. Je ne suis pas neutre. J’ai des aprioris, des idées, des pensées … C’est ainsi. Les chimères, les vampires, qui d’autres ? » Elle semble hésiter, avant de rire doucement, « les célébrités, les politiciens, les hommes très virils, les adeptes de la religion du chaos, les nécromanciens aux pouvoirs de manipulation mentale, … Autant de groupe que je n’apprécie pas. »

Elle soupire, glissant une main dans ses cheveux, attirant sa tresse devant elle. Koll est honnête. Elle lui reconnaît cette qualité. Sa vie à elle n’est que mensonge. Qu’il soit en femme ou qu’elle soit en homme, qu’il porte le prénom de Pom ou qu’elle porte le prénom d’Apple. Rien n’est jamais vraiment vrai dans ce qu’il dit. Même ses sentiments ne sont parfois pas les siens. Aujourd’hui, toutefois, ce n’est pas le cas. Elle ne triche pas. Elle pourrait changer les sentiments de Koll, alterner l’émotion vive qu’il ressent contre elle, mais ce n’est pas ainsi qu’elle fonctionne en amitié.

« Si je te dis ça, »
Précise-t-elle, « c’est pour que tu comprennes. Je ne connais pas ta vie et tu ne connais pas la mienne. » Elle s’arrête, sentant un calme remplir son espace vital, elle est au claire avec elle-même. « Je ne connais pas non plus la vie des gens de ses groupes. »
Elle pense en même temps -  Je sais le gout du sang, sa chaleur particulière et son odeur de métal. Je sais aussi que je t’apprécie, pour la personnalité que tu dégages, ton naturel et ta franchise, Koll. – mais s’abstient de le dire. Elle n’a guère envie d’avoir des questions sur sa vie.

« Je considère juste qu’ils ont davantage d’atout dans leurs mains pour un bon et un mauvais jeu, et que je dois donc m’en méfier davantage. Cela ne signifie pas que je peux avoir de l’estime, de l’amitié et des sentiments pour les personnes de ces groupes. »


C’est comme-ci s’il fallait le dire avant, alors qu’elle continue, s’adossant contre une table, les yeux rivés sur son compagnon : « Ecoute-moi. Comprends-moi. Un vampire tue pour vivre. Ce n’est guère de sa faute, à l’origine. C’est un autre qui les a contaminé et condamné à ce sort, et cet autre l’avait déjà été à son tour … »

Les célébrités l’inquiétaient car elles avaient des fans et qu’elles pouvaient le mettre en danger. Les politiciens car ils avaient le pouvoir de contrôler les instances, les hommes très virils car lui ne l’était pas, les adeptes du chaos étaient souvent dangereux et la manipulation mentale donnait des pouvoirs pouvant changer altérer sa personne : de quoi en avoir peur.

Si des héritiers étaient encore en vie, un vampire était un risque pour eux.

Elle avale sa salive, mais ne cherche pas ses mots. Elle a déjà tenu ce discours au décédé Eddy Rivers avant, il y a longtemps, à quelques mots et nuances près. Il n’était clairement pas similaire à Koll, mais forcément : être un vampire ami avec quelqu’un qui les hait pose quelques questions.

« C’est une généralité.  J’aime le monde des vivants. Il n’y a qu’une catégorie de spectres qui peuvent vraiment l’atteindre : j’ai donc une mauvaise opinion.

C’est ainsi. Je te l’ai dit, je t’apprécie vraiment, et je n’aime pas le ton sérieux que prend cette discussion, je ne suis pas un modèle de vertu et je n’ai certainement pas à te dicter ta vie. Je suis soulagé de t’entendre dire que le sang a un gout exécrable et soulagé de savoir que tu ne fais pas parti des dents pointues allant avec impatience dans l’autre monde pour leurs chasses à l’homme mensuel. Cela dit, je ne changerai pas d’avis sur les vampires. Je pourrai t’apprécier, en apprécier un millier, être l’amie de tous les gens de ce bar, je continuerai à penser que ce groupe d’entre mondes est susceptible de nuire aux vivants, à notre équilibre et qu’il comporte davantage de tueurs que tous les autres. »


...


...

Il en valait la peine.


...



« Veux-tu que nous en restions là et que je rentre chez moi ? »

Pom a beaucoup parlé, il a cillé plusieurs fois du regard, mais il n’a pas perdu son sourire. Son discours terminé, il attend simplement la réponse de Koll et l’acceptera : car Pom est bon joueur.

Note de l'auteur à elle-même concernant ce RP : Bague chimérisante + 2 dés + début d'évolution (définir le RP évolutif avec Joshua.)