#1 le 22.02.17 20:24

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 30 Féminin
× Age post-mortem : 1222
× Avatar : Poison Ivy - DC Comics
× Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
× Logement : Viens
× Métier : Femme d'affaire, entre autres.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 235
× Øssements 505
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : R
× DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka
chimère
http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006 http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
60/100  (60/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 30 Féminin
× Age post-mortem : 1222
× Avatar : Poison Ivy - DC Comics
× Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
× Logement : Viens
× Métier : Femme d'affaire, entre autres.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 235
× Øssements 505
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : R
× DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka
chimère


Texte


identité
NOM :Qorwyn
PRÉNOM :Eressëa
DATE DE NAISSANCE : 28/07/764
DATE DE MORT : 12/12/794
NATIONALITÉ : Scandinave
LANGUE(S) PARLÉE(S) :
Je parle environ une quarantaine de langue donc l’anglais qui est ma langue maternelle, le japonais que j’ai appris à mon arrivée à Tokyo, le français, l’allemand, l’espagnol, le portugais et bien d’autres encore, d’Europe comme d’ailleurs. Spécialisée dans le renseignement et l’espionnage je fus entrainée à parler une multitude de langage et autres dialectes pour me fondre un peu dans le décor dirons nous.
RACE : Je suis une chimère croisée avec un Atheris, une race de serpent venimeux, merveilleusement beau et malin à souhait.
PERSONNAGE DE L'AVATAR : Poison Ivy - DC Comics






physique
Je connais mes atouts. Je sais que je suis belle. Pas une beauté fade et simple, non je suis vraiment belle, pulpeuse, féminine avec des courbes gracieuses. Je ne dirai pas que je suis parfaite, mais je m’en rapproche, du moins c’est ce que me disent les gens et c’est ce que j’vois dans le miroir et dans le regard de mes conquêtes. J’ai une longue chevelure rouge, légèrement flamboyante. Mes cheveux m’énervent parfois - ils sont trop longs - mais ils font partie de ce charme que j’entretiens. Blonde au naturelle, je préfère les teindre. Ainsi ils me rappellent Nälya, ils me rappellent mes erreurs.
Ah et je vous ai parlé de mes yeux ? Ouais, parce que mon regard, il est si intense, si fort. Vacillant entre un vert émeraude et un jaune ocre, mes iris peuvent changer selon la clarté de l’endroit dans lequel je me trouve. Je peut paraître tendre si on me le demande, douce si il le faut ou la plus cruelle qui soit. Cela ne dépend même pas de mon humeur, non, juste de mon travail du moment.
Je dirai que ma bouche est assez pulpeuse, assez pour que l’on ait envie de la bouffer. J’aime jouer avec mes lèvres d’ailleurs, surtout lorsque l’on me demande de séduire quelqu’un. J’aime davantage quand la personne me plait mais, ça, ce n’est qu’une option.

Mon style vestimentaire ? Dois-je vraiment répondre à cette stupide question ? Comme si il était possible de me décrire ? Comme si je n’avais pas le droit de porter un survêtement comme la plus sexy des robes imaginables. Dans tous les cas, je reste canon, ah ça oui.
Bon je vous avouerez que rien de vaut mes escarpins rouges et ma courte robe noire. Couplés à un make up naturel et le tour et joué ! Oui, naturel, je ne voudrai pas paraître plus garce que ce que je lui déjà. Enfin, c’est mon métier qui veut ça. Parce qu’en réalité si vous avez le malheur de rentrer dans ma chambre - oui le malheur parce que je risque fortement d’atteindre à votre vie - vous me verrez alors soit en tenue d’Eve - ma préférée - soit habillée de mon vieux pyjama à carreaux et de mes grosses pantoufles en forme de renard. Mais ceux qui ont déjà eu la malchance de m’apercevoir ainsi sont aujourd’hui à mes côtés, dans ce monde si remplit de vie et de joie. Ahah.  

Bon, j’ai des cicatrices par contre. J’en ai une longue le long de mon dos, quelques unes au niveau de mon ventre et de mes côtes. Mon travail, toujours lui. Je l’aime mais il est parfois épuisant et douloureux. Mais bon qui cela peut-il intéresser ? Et puis, je suis belle même comme ça.
Je n’ai pas de piercing ni de tatouage, il faut que je puisse me fondre dans la masse, enfin surtout lorsque je dois changer mon apparence. Pas de signe distinctif corporel, je suis déjà assez remarquée comme ça.

J’ai toujours été conditionnée à adopter toutes les attitudes possibles et inimaginables. Il est donc difficile pour moi, voir interdit, d’avoir une habitude. J’ai tellement travaillé sur mon comportement que chaque personnage que j’ai interprété à ses propres us et coutumes, son propre caractère, voir son propre physique. Mais il m’arrive d’être moi-même. Il m’arrive de retrouver ma propre personnalité de temps à autre. Et dans ces moments là, je pourrais dire que j’aime passer ma main dans mes cheveux. Ils sont tellement doux et longs que j’apprécie ce sentiment, celui d’avoir mes doigts entrelacés dans ma chevelure. 
Lorsque je dois porter des lunettes afin de cacher celle que je suis - ma vue est parfaite ne vous en faites pas - et bien je dirai que j’ai tendance à regarder par dessus mes verres. Sûrement mon côté séductrice qui revient à la charge.

Enfin bon, j’en ai assez dis pour l’instant. Après tout il est assez difficile de me décrire. Je suis inconstante.




précisions
Je suis une chimère et je suis une chimère croisée avec un serpent. Pas n’importe lequel, un Atheris. C’est un serpent qui est connu pour son côté sournois. En effet il est de nature calme et assez discrète mais parfois, au crépuscule comme au couché du soleil, il s’agite, se met en position d’attaque et devient alors très dangereux. Si vous avez la malchance de vous faire mordre par lui alors vous vous exposez à des lésions cutanés et internes assez importantes allant du simple oedème à une thrombopénie sévère en passant par une simple sensation de fatigue.

C’est un venin que ma condition me permet de posséder naturellement. C’est un venin donc, que je n’hésite pas à utiliser à outrance. Il ne vaut mieux pas me prendre la tête, clairement pas.
Ma vision est aussi extrêmement améliorée. Je peux quasiment voir dans le noir et je perçois la chaleur des choses, des gens grâce à cette vision infrarouge et thermique que je possède.

Mais comme toute chimère mon aspect physique se contrôle à l’aide de potions. Je suis souvent amenée à les utiliser, pas parce que j’ai honte de mon corps, bien au contraire, j’aime ce croisement, mais simplement pour pouvoir me fondre dans la masse, me cacher dans l’ombre, évitée d’être reconnue afin de mieux trahir, manipuler et parfois tuer, ou du moins réduire en pièce ceux dont on m’a donné le nom.

Au naturel donc, l’Athéris prend possession de moi ou plutôt je prends possession de lui. Je n’ai pas de traits très apparents. En réalité on peut simplement voir mes yeux devenir d’un vert jade très perturbant et ma pupille s’affiner telle celle du serpent. Mes canines s’aiguisent et s’ouvrent légèrement laissant ainsi mon venin s’écouler lorsque je le désire. J’ai aussi quelques écailles sur le côté des cuisses, des omoplates, du bas des reins et également un peu sur les côtes. Par chance c’est un serpent qui m’a choisi et non pas un crocodile. Ma peau reste donc extrêmement douce et agréable à toucher.

J’ai des secrets, des centaines de secrets. J’ai menti, volé, manipulé, tué même mais je n’ai aucune regret. C’est la vie que j’ai choisi et je l’assume pleinement. Je n’ai aucune peur. La peur c’est pour les lâches, pour les faibles. Dans tous les cas vous n’avez pas à connaître plus d’aspect de ma personne. Ça ne vous regarde pas.




caractère
Vous l’aurez sans doute compris, à moins d’être clairement stupides, ce qui ne m’étonnerait pas, mais je suis plutôt fière de moi, enfin, je sais que je suis narcissique et exécrable parfois mais le fait de le reconnaître me rajoute une qualité de plus je dirai.
Je peux être qui je veux et quand je veux. Je peux être douce et gentille, la plus adorable des personnes, la plus fragile, mais je peux aussi dominer, dissuader, contrôler l’esprit des plus faibles. Je peux détruire quelqu’un en quelques heures, je peux l’élever aussi si j’en ai envie. J’ai une facilité à manipuler l’autre, un facilité qui me fascine même. L’Homme est tellement imbue de lui-même, tellement médiocre dans son existence qu’il est donné d’en faire ce que l’on veut. C’est ce que je fais donc.

Mon travail, au fil des ans, a commencé à empiéter sur ma vie de tous les jours. Quand vous avez passé des centaines d’années à prendre la place des autres, à prendre leur personnalité, leur  physique et leur travail et bien au final vous savez tous faire sans être vous même. J’ai connu des centaines de métier, mais le mien consiste à espionner la plupart du temps, à récolter des informations, à penser comme mes cibles, à les attaquer, les tuer parfois. J’ai permis à des conflits d’être évités et à certains de naître. Je n’ai pas vraiment de moral, pas d’éthique donc. Je ne respecte pas mes employeurs, je me respecte moi. Si au cours d’une mission un évènement me fait perdre l’avantage alors je partirai sans aucun scrupule quitte à me retourner contre mon employeur. Je pense à moi et à moi seule.

Je n’ai aucune gène à accuser l’autre, à le déstabiliser, à lui mentir et à en faire ma marionnette. J’en ai tellement l’habitude qu’il m’est difficile aujourd’hui, en vrai, de faire autrement.
Lorsque je rencontre quelqu’un la première chose que je me dis c’est "qu’est ce qu’il va m’apporter ? En quoi va t-il m’être utile ?" Si je n’y vois rien d’avantageux alors je ne donnerai pas de ma personne, je ne ferai pas l’effort d’en savoir plus ou de faire la conversation, je partirai juste sans aucun remords.

On peut m’approcher, hélas je reste en partie humaine et j’ai encore cette faiblesse de me laisser aborder mais seulement par des personnes que je trouve exceptionnelle, forte et avec autant de caractère que moi. Et pour que cela fonctionne il faudrait alors que cette personne si dominante dans sa vie, se soumette à moi où du moins en partie. Je n’ai pas d’autre scenarii capable de me plaire parce que clairement je me fou d’être seule, j’ai assez d’amants pour me "combler" et assez de bouches troues pour m’amuser. Hommes, femmes, chimères, zombies, lémures, nécro, peut-importe tant que je suis satisfaite.

Évidemment quand on passe des siècles à errer, à jouer ainsi et bien notre culture s’améliore, notre intelligence aussi. J’en suis arrivée à parler des dizaines et des dizaines de langue, à être capable de parler de tout, comme de rien. Sciences, littératures, psychologie, sport, histoire, peut-importe le sujet, j’excelle.

Je ne suis donc pas une femme fragile. Je suis belle, intelligente, maligne, forte. C’est la seule chose à réellement retenir.



histoire
Je n’aime pas parler de moi ou de ma vie d’avant mais y étant apparemment contrainte, voici mon histoire.

Je suis née dans un petit village de pêcheur en Scandinavie. Oui, à l’époque c’était comme ça que l’on appelait mon "pays". Mes parents étaient pêcheurs et je fus enlevée à eux à l’âge de neuf ans afin d’être mariée à un chef de clan Vikings, Gôr. La joie n’est ce pas ? La seule chose dont je me souviens vraiment de lui ce fut ses coups, sans cesse sur mon petit corps frêle. Je me souviens de cette chambre qui me faisait peur, de sa façon qu’il avait de me forcer, encore et encore. Il était ignoble et petit à petit je m’endurcis. Petit à petit je devins une femme ou du moins un semblant de femme, une carapace vide lorsqu’il était là. Il était fort et dur, c’était un bon chef mais un époux exécrable, souvent saoul, souvent violent.
L’avantage de ce genre de type c’est que je n’étais pas la seule à partager sa vie ou du moins son lit. Il avait bon goût, je ne pouvais pas dire le contraire. Les hommes et les femmes venaient encore et encore se joindre à lui. Mais pas à moi. Non il était d’une jalousie maladive étrangement et je devais rester là, assise sur le sol à le regarder s’envoyer en l’air. Et puis quand il finissait ou qu’il en avait marre d’eux, alors il me prenait à mon tour avec méprit. Je commençais à détester les hommes. Au bout d’un moment, j’ai fini par trouver ça presque normal en réalité. Mon clan était fort, sans faiblesse alors je devais être forte et sans faiblesse à mon tour. Il n’y avait pas de place pour l’amour ou l’amitié, pour des conneries pareil. Mais je le détestais, je détestais tout de lui ; la haine, elle, avait sa place.

Puis un jour je l’ai rencontré. Elle était là, Nälya, à notre table ; elle me regardait sans cesse. Elle était puissante, pas comme les autres, pas comme toutes ces chiennes qu’il avait "emprunté". Elle se tenait droite et le regardait avec fermeté. Elle était elle aussi la chef d’un clan, nos ennemis, mais elle était la à diner avec nous et à rire avec celui qui me servait d’époux. Elle, elle n’en avait pas. Non, elle était seule. Elle me fascinait. Je me souviens de ses longs cheveux d’un rouge feu et de ce regard bleu azur qui me fixait avec malice. Oui, elle me fascinait.

Je la respectais plus que tout et je me haïssais de ne pas être comme elle. Elle dut vite le comprendre car elle se rapprocha de moi au grand damn de Gör qui n’avait aucun pouvoir sur elle, aucune emprise. Elle m’enseigna les arts et la culture des siens - bien différente de la notre - elle m’enseigna l’art de la dissimulation, du poison, de la domination. Du haut de mes dix sept ans, je buvais ses paroles et prenait tout ce qu’elle avait à me donner. Et puis je devins forte.
Gör changea d’attitude avec moi, devenant plus doux, partageant ses trophées, ses conquêtes. Il commença à me respecter. Quel lâche, quel faible. Je le détestais plus encore. Nälya le remarqua et agit.

Elle partagea notre lit, partagea son couteau avec moi et je partageai alors la gorge tranchée de Gör avec elle. Ma vie changea. Je n’étais plus l’enfant frêle du début, non j’étais Eressëa, chef de mon propre clan, à la fois femme, à la fois guerrière. J’étais moi.

À cette époque beaucoup de clans s’unirent. Une envie de conquête étrange s’installa dans les pays scandinaves, on voulait découvrir le monde. Je faisais partie de ceux là, de ceux qui voulait voir ailleurs, voir plus loin. Mon avidité de connaissances dépassait l’entendement. Mais Nälya n’était pas de cet avis. Elle pensait qu’il était peut-être plus sain de d’abord s’occuper de nos terres avant de s’occuper de celles des autres. Je ne l’écoutais pas et très vite elle s’opposa à moi. Nous étions liées, d’une manière étrange certes, mais nous étions liées. Elle était mon amie, mon mentor, mon amante parfois mais je la respectais plus que tout. Mais elle s’opposa à mes idées. Je voulais plus, elle voulait moins. J’avais besoin de ressources pour partir et elle ne me vint pas en aide, pas une seule fois. Elle me laissa tomber et je décidais alors de faire de même.

Je me mis à construire des navires, encore et encore. Je voulais aller vers l’ouest, vers les nouvelles terres et pour ça j’avais besoin d’hommes, non j’avais besoin de femmes, je ne voulais plus de cette "espèce" avec moi. Je ne voulais plus de ces brutes, violeurs et lâches. Je formais alors une armée de guerrières, une armée de moi. Et je le fis seule. J’avais 22 ans et je commençais à annexer les villages voisins, à prendre les autres clans. Je n’avais pas besoin de guerre, non, il me suffisait de séduire et au point culminant, de tuer. Tout simplement.

À l’âge de 29 ans je partais en croisade, moi et mon armée. On débarqua sur une île, l’Irlande. On nous attendait. Leur armée était bien plus grande que la mienne, mais nous étions entrainées, un de mes soldats valait dix de leurs hommes, sans aucune hésitation. J’en valais sans doute trente. Le combat fut difficile et je perdis beaucoup des miens. Nous n’étions plus beaucoup mais suffisamment pour prendre la bâtisse devant nous. De ce que je me souviens, ce n’était pas vraiment un château, mais quelque chose entre lui et un grand domaine en pierre. Mais bon passons. Nous étions devant quand la porte s’ouvrit. Un homme sortit, sûrement le maitre de ces terres. Mais je n’en avais que faire de lui, non, mon regard était fixé sur cette femme si familière. Elle était là, à me regarder de ses yeux perçant, sa longue chevelure flamboyante flottant dans le vent. La salope. Elle nous avait trahit. J’avais tant envie de la tuer, tant envie qu’il ne reste rien d’elle. Mais elle parla, essaya de me convaincre de retourner chez moi, d’arrêter tout ça, cette conquête inutile. Elle me montra les cadavres étendus derrière moi, elle me confronta à mon avidité. Mais je n’en avais que faire, je ne l’écoutais pas. Je sortis alors mon épée et elle s’approcha de moi avec douceur. Mon coeur se serra, elle savait comme s’y prendre. Elle s’approcha et je sentis ses bras autour de moi. Elle m’enlaçait.

Puis une douleur atroce se rependit dans mon dos. Je me figeai. J’essayai de me retourner mais elle me tenait toujours. Je sentis alors une seconde douleur, plus vive, me transpercer le ventre. Elle me trahissait encore. Je me souviens lui avoir murmurer un tremblant "Je te retrouverai" avant de m’écrouler sur le sol.

J’ouvris alors les yeux. Je me souviens simplement que le mal que je ressentais dans mon corps avait cessé. J’étais assise, ce qui ne me perturba pas plus que ça. J’étais dans le noir mais je n’avais l’impression que c’était la nuit pour autant. J’étais un peu perdue à l’époque je crois.
Une porte s’ouvrit en face de moi et un homme apparut alors. Le roi de l'époque. Il m’emmena dans une autre pièce - ça devait être son "bureau" de l’époque - et me montra alors des flashbacks de ma mort. Encore et encore. Et alors tout me revient au visage. J’étais morte et je ne pourrai même pas la tuer, elle, cette vicieuse peste qui n’avait pas hésité une seconde avant de me poignarder. Je ne pouvais lui ôter la vie, mais je pourrai attendre qu’elle meurt, je pourrais attendre et la faire souffrir encore et encore.

Je commençais donc ma mort ainsi, assoiffée de vengeance. Il fallait que je me prépare. Je me renseignai alors sur tout ce qu’il pouvait se passer ici, toutes les classes représentées. Une d’entre elle me plaisait davantage. Je fini par entrer dans une groupe de femmes, toute détestant les hommes, toutes ayant pour distinction d’être croisées avec un animal. J’étais intéressée. Plus j’avais de pouvoir, plus je serai prête.

Le fait que je veuille me venger d’une femme ne changeait rien pour elles. J’étais animée par une telle haine qu’elles acceptèrent de me prendre sous leurs ailes. Un animal me correspondait, un animal avait cette capacité là, d’être à la fois séduisant et malin, à la fois doux et venimeux. Le serpent. L’Atheris serait mien. On me fit plusieurs injections. C’était douloureux, surtout lorsque quelques parties de ma peau se changèrent ou que mes dents poussèrent. Oh et mes yeux, je mis un temps à comprendre à quel point il était fascinant et intéressant de voir dans le noir, d’observer la chaleur corporel des hommes monter et descendre selon ma proximité.

J’attendis cinquante longues années, à me perfectionner dans tout et je partis alors à sa recherche. Je commençai par me rendre en Irlande et finis par apprendre qu’elle était morte peut de temps après moi finalement. J’arpentai les pays et me retrouvai rapidement en Écosse. Je suivis les informations que j’avais récolté ces dernières années pour arriver près d’une petite maison au toit de chaume. Elle ne payait pas de mine. Je me souviens être entrée et je me souviens avoir sentit une lame sous ma gorge. Puis je la vis tomber sur le sol. Je me retournai rapidement et elle était là, Nälya, simple lémure. Elle me regardait avec tellement de tendresse. Elle me sauta au cou et je la repoussai alors violemment. Je n’avais pas prévu ça, je n’avais tellement prévu ça. Je me calmai, on ne pouvait pas se tuer dans tous les cas et elle semblait culpabiliser. Menteuse. Il ne fallait pas que je la crois, il fallait que je la berne.

Je fis alors semblant de m’attendrir un peu. Je lui demandai des explications et elle me les donna. Elle ne voulait pas voir son peuple mourir, elle ne voulait pas rentrer en guerre. Elle n’avait pas non plus voulu me tuer, loin de là, mais elle avait été contrainte de le faire car j’étais la personne la plus têtu possible et surtout une des plus écoutée. C’est au moment de sa mort qu’elle comprit que tout ceci n’avait servit à rien, qu’elle avait tué la seule personne qu’elle avait aimé et chérie pour un peuple qu’elle ne voyait plus aujourd’hui et qui n’existerait plus dans quelques années. La mort lui avait prit tout ce qui lui semblait être vrai. Mais j’étais là, en face d’elle, surgissant de son passé, de ses souvenirs. Et tout l’amour qu’elle avait pu me porter remontra alors le bout de son nez. Garce. C’était trop tard. Je me souviens lui avoir souri. Je me souviens m’être installée chez elle. Je me souviens lui avoir fait l’amour pendant des années, je me souviens lui avoir ramasser des fleurs tous les matins, lui avoir montrer mon "amour" tous les jours. Je me souviens de tous ces moments qui la faisait sourire. Oh je souriais aussi, je souriais tellement. J’allais la briser.
Elle s’était attachée à moi plus qu’à quiconque. J’étais SA Eressëa, rien qu’à elle. Je le dominais comme je le voulais, c’était facile. Elle n’était plus la grande Nälya, non elle s’était fragilisée pour mon plus grand plaisir. Et puis petit à petit je commençai à la détruire. Petit à petit je la faisais culpabiliser de tout et de rien, je la faisais se haïr de ne pas être à la hauteur. Je commençai à la laisser seule de temps à autre, lui indiquant toujours bien que c’était de sa faute à elle. Puis un soir j’eus ma chance, celle de me venger enfin.


J’étais rentrée à la maison avec un homme, le misérable. Peut-importe, je savais qu’elle les détestait tout autant que moi et sa chute n’en serait que plus belle. Elle était dans la chambre à son bureau et je me souviens m’être approchée d’elle, l’avoir embrassé dans le cou, puis sur ses lèvres, lui avoir dit je t’aime avant de lui morde doucement la nuque, lui injectant par la même occasion, mon venir. Un dose assez forte pour la paralyser un moment, quelques heures à peine.
Alors je la voyais me regarder du fond de ses prunelles avec toute la peine que l’on peu ressentir dans ces moments là. Elle avait ce regard que j’avais eu le jour où elle s’était retrouvée devant moi, le jour où elle m’a totalement trahi.

Elle était assise sur cette chaise de bois, face au lit et je le fis entrer. Je jouais alors la femme soumise, la regardant à chaque fois qu’il me prenait, à chaque coup de rein. Je la regardai avec toute la haine possible. Il termina, je me léchais les lèvres, me rhabillai et partis.
Elle était détruite, complètement détruite. La seule chose qui me marque encore aujourd’hui et ce sentiment de béatitude présent dans mon corps quand je vis ses larmes couler d’elles même, quand je vis ce visage si doux et si parfait s’assombrir comme si la mort elle-même venait à nouveau la chercher. Mais moi, moi j’étais heureuse. Moi je pouvais enfin me débarrasser de ce sentiment de faiblesse que j’avais gardé en moi toutes ces années.

Je partis alors explorer le monde, comme j’avais décidé de le faire de mon vivant. Je découvris des dizaines de cultures différentes, d’époques différentes. Je vécu en Europe et en Asie une bonne partie de ma vie, puis le nouveau monde fut découvert et je m’y rendis pour affaire. J’étais à mon compte, je faisais ma propre loi, j’avais mon propre règlement. Ma vie à moi. Je repartis ensuite faire ce tour du monde, encore et encore, apprenant de plus en plus, devenant de plus en plus cette personne si sournoise et si fière que je suis à présent.

Mais évidemment lorsqu’on à une mort aussi longue que la mienne, le temps se fait ressentir. Je trouvai alors un moyen de ne pas mourir à nouveau : Mon venin. Capable de paralysie comme d’endormissement ; je le mis en oeuvre afin de figer mon corps dans le temps ou du moins de ralentir le processus de vieillissement de mes cellules.
Ce n’est qu’en 2017 que je décidai enfin d’arrêter mes voyages et de me poser un peu. Je revins donc au Japon, pays qui me semblait à la fois calme et plein d’opportunités. Il était temps que je me remette au travail et que je me stabilise un peu.


derrière l'écran
PRÉNOM : Mena.
AGE : 24 ans. ^^
COMMENT T'AS TROUVE LE FORUM ? Demandez à Ael
Le smiley que tu préfères ici ?
Tes mangas préférés ? /


©️joshua rokuro pour peek a boo!

#2 le 22.02.17 20:35

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1369
× Øssements 906
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
25/100  (25/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1369
× Øssements 906
× Age IRL : 25 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford | Juunko Naonori
☢ Désintégrator ☢
T'es belle Un bisou ?
Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8

#3 le 22.02.17 20:36

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 12 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : yukine ☆ noragami
× Pouvoir : télékinésie.
× Appartement : Pucca
× Métier : vendeur de potions truquées.
× Communication : x
× Péripéties vécues : 2670
× Øssements 78
× Age IRL : 17 Féminin
× Inscription : 14/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la papaye
× DCs : (laughs in ukrainian)
(despite everything, it's still y o u)
http://www.peekaboo-rpg.com/t1289-mikhail-chernenko

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
17/100  (17/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 12 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : yukine ☆ noragami
× Pouvoir : télékinésie.
× Appartement : Pucca
× Métier : vendeur de potions truquées.
× Communication : x
× Péripéties vécues : 2670
× Øssements 78
× Age IRL : 17 Féminin
× Inscription : 14/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la papaye
× DCs : (laughs in ukrainian)
(despite everything, it's still y o u)
t'es vieille
Afficher toute la signature
Réduire la signature


#4 le 22.02.17 20:43

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 30 Féminin
× Age post-mortem : 1222
× Avatar : Poison Ivy - DC Comics
× Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
× Logement : Viens
× Métier : Femme d'affaire, entre autres.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 235
× Øssements 505
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : R
× DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka
chimère
http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006 http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
60/100  (60/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 30 Féminin
× Age post-mortem : 1222
× Avatar : Poison Ivy - DC Comics
× Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
× Logement : Viens
× Métier : Femme d'affaire, entre autres.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 235
× Øssements 505
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : R
× DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka
chimère
Etsu, autant que tu veux

Mik ça fait de moi une femme plein d'expériences
Invité

#5 le 22.02.17 20:57

avatar
Invité
Bienvenue
Invité

#6 le 23.02.17 2:49

avatar
Invité
Salut

#7 le 23.02.17 3:51

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 30 Féminin
× Age post-mortem : 1222
× Avatar : Poison Ivy - DC Comics
× Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
× Logement : Viens
× Métier : Femme d'affaire, entre autres.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 235
× Øssements 505
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : R
× DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka
chimère
http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006 http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
60/100  (60/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 30 Féminin
× Age post-mortem : 1222
× Avatar : Poison Ivy - DC Comics
× Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
× Logement : Viens
× Métier : Femme d'affaire, entre autres.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 235
× Øssements 505
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : R
× DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka
chimère
Salut vous deux

#8 le 23.02.17 9:55

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 3381
× Øssements 1533
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14 http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body http://www.peekaboo-rpg.com

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
38/15  (38/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 3381
× Øssements 1533
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
Alooors c'est fini, pas fini ?

#9 le 23.02.17 10:21

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1618
× Øssements 867
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1328-pom-warren#24098 http://www.peekaboo-rpg.com/t1344-journal-de-pom-warren#24761

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
100/100  (100/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 31 Autre
× Age post-mortem : 257
× Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
× Pouvoir : Empathe absorbeur hypersensible, matérialisation des sentiments. Le pouvoir de Pom est et restera instable.
× Appartement : Jolly Jumper
× Logement : Viens jeter un œil ?
- Mon pouvoir - Bosse pour le Bchobiti

× Métier : Travaille pour Eden
× Communication : 090-1988-1002 - Gère un blog
× Péripéties vécues : 1618
× Øssements 867
× Age IRL : 29 Féminin
× Inscription : 21/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : la pomme
× DCs : Eden / Cinemont
nécromancien
Je t'epouse quand tu veux ;) ! Bienvenue.

#10 le 23.02.17 10:36

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 30 Féminin
× Age post-mortem : 1222
× Avatar : Poison Ivy - DC Comics
× Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
× Logement : Viens
× Métier : Femme d'affaire, entre autres.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 235
× Øssements 505
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : R
× DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka
chimère
http://www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006/www.peekaboo-rpg.com/t1468-c-est-moi-la-belle-eressea#28006 http://www.peekaboo-rpg.com/t1583-erefkieobvkcnjf

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
60/100  (60/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 30 Féminin
× Age post-mortem : 1222
× Avatar : Poison Ivy - DC Comics
× Croisée avec : Un Athéris, un serpent.
× Logement : Viens
× Métier : Femme d'affaire, entre autres.
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 235
× Øssements 505
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 22/02/2017
× Présence : complète
× Surnom : R
× DCs : Ael Shanks, Sen Ashitaka
chimère
C'est fini !

Pom, seulement si tu fais ta demande à Valinor ~