#1 le 17.02.17 21:04

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1033
× Øssements 361
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1033
× Øssements 361
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
Koll & Etsu

“Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine.”



Le bruit des voitures se mêlant aux rires et exclamations enjouées des couples qui traversaient le pont, certains étant penchés sur le rebord pour mieux voir la baie tandis que d'autres discutaient tout en observant le ciel étoilé. La plupart n'était pas dérangé par le vrombissement des moteurs ou l'odeur des pots d'échappement et restaient collés l'un contre l'autre, enveloppés de leur amour. C'était une belle nuit, sans un souffle de vent en ce soir d'hiver et les couleurs arc-en-ciel du plus populaire pont de Tokyo en avaient attirés plus d'un à passer la soirée ici.

Mais elle, plongée dans ses pensées, avait dérivé jusque là sans véritablement sans rendre compte. Telle une âme vagabonde, la jeune femme avait fini sa course sur le pont, le regard levé vers ce rideau sombre aux mille diamants qu'elle adorait tant. Son regard ambré ne pouvait se détacher de ce tableau, son esprit étant ailleurs, loin de ces gens qui s'aimaient ou s'amusaient sur le pont.

Etsu était perdu dans l'immensité du ciel, comptant par habitude les étoiles qui se présentaient sous ses prunelles. Calfeutrée dans son lourd manteau beige et son écharpe en laine noire, elle oublia le temps et l'environnement dans lequel elle se trouva pour mieux s'acquitter de sa tâche. Son esprit n'était ainsi plus tourmenté par ces idées contradictoires qui l'assaillaient depuis plusieurs jours, après une rencontre fortuite avec un inconnu. Depuis ce fameux soir, la jeune spectre ne pouvait s'empêchait de penser à tout un tas de choses, de sa mort à sa nouvelle existence, sans vraiment trouver de réponses à ses questions.

Mais peut-être n'y avait-il pas de réponses...

Cent vingt. Cent trente. Cent quarante. Etsu comptait les points lumineux du ciel, l'air absente et pensive. Plusieurs fois, des personnes s'arrêtèrent à sa hauteur pour lui demander si elle allait bien, si il ne fallait mieux pas qu'elle ne reste pas trop près du bord. Mais à chaque fois, la jeune japonaise les avait rassuré d'un sourire faux en leur disant que tout allait bien. Ce n'était pas réellement le cas mais ses mots avaient au moins le mérite de les faire partir. Etsu n'était pas vraiment pour discuter ou être dérangé, pas après sa dernière rencontre. Elle préférait de loin rester avec le ciel et les étoiles. Eux au moins ne lui avait jamais fait douter de quoi que se soit.

Les heures passèrent, sans qu'elle ne s'en rende vraiment compter. Etsu comptait inlassablement, encore et encore et son sœur se déchargeait de son trouble. Ses idées étaient un peu plus claires, bien qu'elle n'arrivait toujours pas à résoudre son fameux problème mais elle se sentait mieux que dans la matinée. Elle n'avait même pas pris le temps de déjeuner ou de dîner tellement son estomac était noué. Comme quoi, il suffit parfois d'un rien pour vous contrarier.

Mais heureusement, elle avait le ciel pour lui tenir compagnie et la tranquilliser. Elle aurait pu aller voir l'une de ses amies seulement Etsu n'avait pas voulu la déranger avec cela. Elle était mieux là, à contempler le Voie Lactée et ses milliers d'étoiles, le nez en l'air et un faible sourire sur les lèvres.


acidbrain
Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
Invité

#2 le 19.02.17 20:41

avatar
Invité
Sous les éclats brillants du ciel
Encore une fois le soir est tombé bien vite, si vite que la journée peu remplie de KOLL ne semble pas avoir existé. Non pas qu'il n'aime pas la nuit, au contraire, il aime sentir l'obscurité qui l'entoure, le recouvre parfois au point de le faire disparaitre. Mais la nuit, c'est aussi le moment où il se sent réellement mort. Un sentiment étrange s'empare de lui lorsqu'il lève les yeux vers la lumière d'un lampadaire qui l'aveugle et reste immobile, baigné dans la lueur artificielle. Il fronce doucement les sourcils alors que quelque chose pique son cœur qui ne bat plus -pourtant il a l'impression parfois de l'entendre palpiter, le jour. Mais une fois le soir tombé, la peau de KOLL demeure froide sans qu'aucune illusion de vie ne le sauve. Sûrement parce que je suis mort la nuit...

Alors il soupire, traînant des pieds, mains engoufrées dans les poches de son immense blouson en déambulant dans la ville. Sans savoir où aller, sans chercher d'occupation précises mais espérant trouver de quoi faire passer l'ennui. Ses yeux ne dévient pas, restent obsessionnellement fixés sur le sol. Mais un éclair fait sursauter KOLL tout à coup, lui rappellant une silhouette, qu'il a prit en filature depuis peu, toujours le regard tendu vers le ciel et dont les yeux sembleraient briller, remplis d'étoiles timides. Une inconnue qu'il espère faire devenir une connaissance, intrigué par la fatiguante manie qui fait lever le menton de cette jeune morte. Comment se rapprocher d'elle sans essayer déchiffrer cette habitude ? Alors il l'imite, instinctivement, pour tenter de comprendre ce qu'il y a de si intéressant dans le ciel du monde des morts, si semblable à celui des vivants. On s'y croirait presque... pense-t-il en le regardant en plissant légèrement les yeux.

KOLL se trouve sur un pont, il ne sait pas lequel bien que ce soit un endroit très prisé de la ville. KOLL se fiche des noms des lieux, il ne les retient jamais de toute façon et se perd constamment. Pas un souffle de vent glacé, juste le ciel qui crépite d'étoiles. C'est assez beau oui... mais pas assez pour retenir son attention suffisament longtemps. Alors ses paupières et ses cils se baissent lentement alors qu'il découvre les couples et la petite foule autour de lui. Il frissonne face à l'atmosphère niaise qui grouille autour de lui. Il s'avance, bien décidé à quitter cet endroit, mais c'est alors qu'il la voit. Surpris, il se fige avant de sourire avec cet air bête et satisfait.

Si ça c'est pas un signe ! Pense-t-il. La ville est quand même assez grande, et justement lorsqu'il pense à elle, elle apparait. Alors KOLL, confiant mais pas trop, s'approche silencieusement du bord et de cette morte. Elle ne le remarque pas, trop concentrée sur les cieux inaccessibles. Étrange, car on aurait cru que les morts pourraient y aller... Ses lèvres remuent discrètement, comme si elle comptait. KOLL lève les yeux à son tour, yeux plissé toujours en se rapprochant un peu d'elle.

« Perso, j'arrive pas à compter au-delà de soixante-dix, je m'embrouille automatiquement. » Sourit le vampire, les yeux rivés sur le ciel. « Elles se ressemblent tellement que j'ai peur d'en compter une plusieurs fois, et j'ai aussi tendance à m'endormir quand je le fais. C'est gênant non ? » Ricane-t-il en se tournant vers elle. « T'en es où toi ? Ça te dérange si je te tutoie ? Dis-moi, hein ! »


HRP:
J'ai bien compris dis-moi. Quand tu disais "l'inconnu" tu parlais bien de KOLL ? xD J'ai fais comme si nos persos c'étaient déjà rencontrés du coup. It's ok ?

#3 le 26.02.17 15:15

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1033
× Øssements 361
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1033
× Øssements 361
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
Koll & Etsu

Stars shine bright in the sky



Éclat étrange dans le ciel du soir. Des cheveux aux reflets de lune et des yeux au couleur d'un ciel d'hiver. Etsu eut un léger sursaut en découvrant cet homme accoudé à la rambarde du pont, juste à côté d'elle. Sortant de nulle part, il était apparu comme un mirage, avec ses prunelles claires et sa lourde veste en jean. Elle l'entendit parler en anglais, elle l'entendit rire mais c'était surtout son propre cœur qu'elle percevait, battant à une vitesse folle. Cela faisait un moment qu'elle n'avait pas croisé une personne dans son genre, à l'air désinvolte et quelque peu distant. La plupart des gens qui l'avait abordé ce soir là étaient le plus souvent inquiète ou intrigué. Mais pas lui. Non, ce jeune homme semblait juste... curieux.

La jeune spectre ne sut que dire pendant une longue minute, analysant les mots du jeune homme tandis que ses yeux faisaient la navette entre son visage et la voûte céleste. Lui aussi semblait compter les étoiles, comme il le lui avait dit un peu plus tôt, mais paraissait bien moins concentré sur sa tâche. Etsu se demanda un instant pourquoi il faisait une telle chose avant de reporter ses billes ambrées sur lui. Son cœur battait toujours avec force dans sa poitrine, une faible angoisse lui prenant les entrailles tandis qu'il repensait à sa dernière rencontre avec un inconnu. Fallait-il qu'elle lui réponde ou l'éloigne comme elle l'avait fait avec les autres passants ? La jeune japonaise ne sut pas vraiment que faire et elle n'eut pas réellement de temps d'y réfléchir, ses lèvres agirent d'elles-mêmes, sa voix claire s'élevant dans un anglais assez compréhensif dans le brouhaha du pont.

- Je ne dirai pas que c'est gênant. Cela te donne une technique pour t'endormir si tu ne trouves pas rapidement le sommeil.

Elle avait parlé d'une petite voix, bien malgré elle. Sa tête était légèrement rentrée dans ses épaules alors que son regard s'était fait fuyant. Anxiété et embarras. Etsu se sentait bien mal à l'aise à côté de cet homme bien plus grand qu'elle et à cette expression quelque peu complaisante. Les derniers événements qu'elle avait vécu ces derniers jours la rendait bien plus méfiante que d'ordinaire, pourtant, cela ne l'empêcha pas de répondre à cet inconnu. Sûrement était-ce son côté polie qui prenait le dessus.

- Et puis tu peux les compter en plusieurs fois. Si tu sens que tu commences à fatiguer, arrêtes-toi et continues un autre soir.

Ses perles claires allèrent à nouveau fixer le ciel plein d'étoiles, une douce chaleur irradiant dans le creux de sa poitrine. Combien de soirs avait-elle passé à lever le nez vers ces points lumineux pour les compter ? Cela devait faire des années, et elle n'avait même pas terminé. Il lui faudrait certainement plus d'une vie pour toutes les compter.

Mais peut-être ne voulait-elle pas s'arrêter de le faire ?

Un petit sourire étira les lèvres d'Etsu qui observa à nouveau cet inconnu à accoudé à côté d'elle. Tout le monde est différent. Comment pouvait-elle avoir peur de quelque chose ou quelqu'un qu'elle ne connaissait pas ? Elle pouvait très bien lui faire la conversation, surtout qu'il ne paraissait pas bien méchant. Et puis, cela lui ferait certainement du bien d'avoir à faire à une nouvelle personne.

Peut-être avait-elle juste besoin de ça ?

- Mais dis moi, pourquoi t'es-tu mis à compter les étoiles ?


HRP:
J'espère que ça t'ira. Dis moi si il y a un truc à modifier :3


acidbrain
Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8
Invité

#4 le 26.02.17 19:58

avatar
Invité
Sous les éclats brillants du ciel II


La fantômette mettait du temps à répondre, regardant KOLL avec de grands yeux surpris, le corps crispé. Le vampire se sentit légèrement gêné et se demanda si elle comprenait bien l'anglais car elle avait bien l'air d'être japonaise, cette jolie jeune morte... Ou peut-être simplement qu'il lui faisait peur. Oui... ça arrivait souvent aussi. Il soupira, se préparant à devoir partir dès qu'elle lui montrerait un signe de désintérêt ou de peur. Elle était gênée, c'était évident, KOLL ressentait une petite angoisse qui aurait pu la faire légèrement trembler. Il baissa les yeux, déjà abattu.

Encore loupé... Mais comment était-il sensé prendre contact autrement avec les gens qui l'intéressait. Pendant une demi-seconde, des centaines de situations défilent dans sa tête. Il les analysait rapidement, son moral se désagrégeant davantage en remarquant que chacune d'elles étaient effrayantes... Lui renversé mon café dessus ? Ahh non ça brûle et c'est du gâchis. Lui rendre un papier qu'elle n'a pas fait tomber avec écrit mon nom dessus et un petit mot : "J'aimerais faire ta connaissance ;)" ? non, non, non, décidément KOLL n'y arrivait pas. Mais alors qu'il se morfondait, la jeune spectre lui répondit miraculeusement, avec une petite voix timide, exactement celle qu'il imaginait :

« Je ne dirai pas que c'est gênant. Cela te donne une technique pour t'endormir si tu ne trouves pas rapidement le sommeil. Et puis tu peux les compter en plusieurs fois. Si tu sens que tu commences à fatiguer, arrêtes-toi et continues un autre soir. Mais dis moi, pourquoi t'es-tu mis à compter les étoiles ?»

KOLL resta bouche bée à son tour, tout ému. j'ai réussi... J'ai réussi ! Il rougit bêtement et passa sa main dans ses cheveux en ricanant bêtement.

« Ouf ! J'ai cru que tu ne comprenais pas l'anglais ! » S'exclama-t-il d'une voix claire, sûre et parfaitement joyeuse.

Mais la question de la jeune spectre fût quelque peu problématique. Pourquoi regardait-il les étoiles ? Ah bah parce que tu les regarde ! Tu vois c'est une méthode pour venir de te parler et... KOLL commençait à entrouvrir la bouche pour répondre en tout franchise, mais un frisson parcouru son dos, le laissant figé. Il ne pouvait pas dire un truc pareil ! Tout commençait si bien... Il devait inventer autre chose, mais KOLL n'était pas un très bon menteur... Il commençait à balbutier en se tortillant nerveusement. Pourquoi ? Pourquoi je ferais un truc pareil ?... Lui dire la vérité lui fera peut-être plaisir ?? KOLL examina la jeune morte qui commençait à peine à se détendre -ou presque. Elle ne devait pas être du genre à apprécier les suiveurs. Non, personne n'aime ça...   Pourquoi ? KOLL leva les yeux vers le ciel et eu une illumination ! Il en sursauta carrément.

« Ah oui ! » S'exclama-t-il en levant son index avec fierté.   « C'est parce que je suis mort de nuit ! » Il ne jugea pas la réponse satisfaisante et continua.   « J'étais allongé par terre, tu vois, j'avais mal partout, j'en pouvais plus. J'ai regardé le ciel et voilà. »

C'était à demi-vrai, ce qui permettait à KOLL de croire un moitié à ce qu'il disait. Il avait bien compris que mentir sans un fond de vérité devenait vite problématique. Il n'était pas un acteur, il ne pouvait pas mentir. Car pour KOLL les acteurs mentent, ne jouent pas. Pardonnez son esprit pauvre... Tout fier, il se tourna vers la jeune fille avec un grand sourire, ce qui était légèrement dérangeant puisqu'il était supposé évoquer ça mort. Mais bon, KOLL est bizarre de toute façon.

« Je t'ai répondu, voilà. Tu vois ?? Je suis KOLL et je suis mort sous les étoiles ! Y a pire, nan ? Et toi ?? » KOLL se braqua aussitôt après avoir terminé sa phrase un peu bancale. « Je veux dire, comment tu t'appelles, pas comment tu es arrivée ici, tu vois ? Et... Pourquoi tu regardes les étoiles avec tant de... sérieux ? »

#5 le 02.03.17 21:23

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1033
× Øssements 361
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
http://www.peekaboo-rpg.com/t1294-etsu-morugawa-lassee-de-la-vie http://www.peekaboo-rpg.com/t1298-etsu-morugawa-come-watch-the-sky-with-me#23487 https://parolesdindecise.wixsite.com/blog

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
20/100  (20/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 27 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Tomoko - Ikenaga Yasunari
× Pouvoir : Poussière d'étoile
× Croisée avec : Rien du tout :nose:
× Appartement : Pucca
× Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
× Métier : Au chomage
× Communication : Portable - Deathbook - Incinegram
× Péripéties vécues : 1033
× Øssements 361
× Age IRL : 24 Féminin
× Inscription : 13/01/2017
× Présence : réduite
× Surnom : la pousse de bambou
× DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
☢ Désintégrator ☢
Koll & Etsu

Juste une rencontre sous le ciel du soir



Un peu étrange. Un peu paumé peut-être. Ou tout simplement dissipé. Le comportement du jeune homme amusa quelque peu Etsu qui afficha un sourire plus doux sous les mots légèrement hésitant de l'inconnu. Assez curieux comme personnage. Bien que pas méchant. Il fallait tout de même avouer que la jeune femme gardait une certaine réserve en acceptant de discuter avec cet homme, après tout, personne ne pouvait deviner ce qu'il désirait réellement. Pourtant, Etsu préféra ne pas trop y réfléchir et juste lui répondre. Il y avait quelque chose dans ce regard bleuté qui l'intriguait et qui, étrangement, l'attendrissait.

Les voitures faisaient un vacarme monstre en passant sur le pont, polluant l'air toujours plus. Pourtant, les couples continuaient de sa balader comme si de rien était, heureux et complices. Dire que la jeune japonaise était morte en se jetant d'un pont, sur un coup de tête. La scène actuelle ressemblait à s'y méprendre à ce fameux jour, à l'exception que cet homme était venu lui parler. Etsu se demanda un instant ce qu'il aurait bien pu se passer si cela était arrivé de leurs vivants, alors que leurs cœurs battaient encore et qu'une autre forme de vie coulait dans leurs veines. Peut-être n'aurait-elle pas sauté du pont ? Elle ne serait alors pas mise à compter les étoiles pour le coup.

Etsu se pencha légèrement sur la rambarde du pont, donnant l'impression qu'elle allait se jeter dans la baie. Les lumières arc-en-ciel caressaient sa joue et jouaient dans ses cheveux quand elle reporta son regard vers l'inconnu, lui souriant toujours d'un air doux.

- Je dirais que c'est un peu pour les mêmes raisons que toi.

Un peu morose. Un peu perdue. Etsu ne savait plus trop où elle en était, pourquoi elle faisait ce qu'elle faisait. Pourquoi compter les étoiles ? Parce qu'elle les aimait. C'était pourtant simple. Mais tout semblait si compliqué depuis quelque temps. Se penchant encore, l'air absente, la jeune japonaise reporta son regard sur le ciel plein d'étoiles.

- Et puis j'aime le ciel du soir. Il est si beau. Pourtant...

ses lèvres se scellèrent, son corps se redressant alors qu'elle évitait la chute. Pourquoi se prenait-elle autant la tête ? Cet homme n'avait rien à voir avec lui. Il était différent. Il n'avait pas à se sentir mal à l'aise. C'était une conversation comme une autre.

Juste une conversation.

- Je m'appelle Etsu. Et toi ?

La jeune femme laissa un nouveau sourire se dessiner sur ses lèvres, un peu plus fade, un peu plus fatigué. Mais un sourire quand même. Sa main se tendit face à l'inconnu, son regard bleu ne la lâchant pas, semblant la scruter. Pourtant, elle n'était pas embarrassée. Juste un peu curieuse. Tout comme lui.

C'était une rencontre comme une autre.


acidbrain
Afficher toute la signature
Réduire la signature


I love and I hurt you
Sur mon coussin comme un dessin Comme une tâche C’est ton mascara qui déteint Quand on se fâche Et ce coussin d’ici demain Après l’orage Sera témoin que l’on sait bien Tourner la page


En japonais : #6600FF ; En anglais : #998AA8