Something In the Way, ft Hedwige

    #le 12.02.17 22:56

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 31 Autre
    × Age post-mortem : 257
    × Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Logement : Viens jeter un œil ?
    Empathe absorbeur hypersensible
    Gère un blog

    × Métier : Divers petits boulots
    × Péripéties vécues : 1513
    × Øssements 399
    × Age IRL : 29 Féminin
    × Inscription : 21/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la pomme
    × DCs : Eden
    nécromancien
    nécromancien

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    31 Autre 257 (Rin Matsuoka Free!) Jolly Jumper Viens jeter un œil ?
    Empathe absorbeur hypersensible
    Gère un blog
    Divers petits boulots 1513 399 29 Féminin 21/01/2017 complète la pomme Eden

    On porte chacun un masque ...






    Mais certains plus que d'autres.


    Ce n’était pas rare que Pom s’égare au travers des rues de la ville, cherchant sans but et sans raison, un moyen de se distraire. C’est ainsi qu’il était tombé sur le malaise d’un jeune muet à la patinoire ou qu’il avait découvert une coccinelle joueuse sous des fleurs de Cerisiers. Ce ne fut pourtant pas un moment de divagation qui le ramena jusqu’au grand parc de la ville. Ni même qui lui fit porter la bague qui lui permettait d’avoir une apparence de chimère, et donc de femme, pendant vingt-quatre heures. Non ! Les raisons de ce choix de tenue étaient des plus basiques : Kurt Cobain.

    Pom avait découvert le chanteur et fondateur de Nirvana au fur et à mesure du temps. A l’époque, il avait payé très cher des vampires pour aller lui chercher les premiers 45 tours, des tee-shirts et divers autres objets liés au groupe. Autant dire que lorsqu’il avait entendu dire que des places étaient disponibles pour le prochain concert  de Cobain qu’il allait donner, Pom n’avait ni dit oui, ni dit non, ni dit peut-être, il avait juste manqué de s’évanouir sur place telle stupide groupie. Il avait ensuite repris ses esprits et son flegme naturel pour se renseigner.

    Ce fut avec une certaine humeur mauvaise qu’il apprit par Dadine qu’une chimère vendait les dites places et qu’elle ne les vendait qu’à des hommes. D’autant qu’elle ne le vendrait pas à Pom. Ils se connaissaient et il lui avait dit un jour que rien au monde n’était plus sot qu’une chimère ! Et qu’il fallait être bien con pour en vouloir à chaque homme. Peut-être avait-il également dit, une phrase, du genre : puis sérieusement, je te rassure, j’ai aucunement envie de me taper une hystérique avec une morphologie d’animaux, je suis ni zoophile, ni débile.

    Toutefois, n’étant pas du genre à renoncer à des places du chanteur de Nirvana, il avait aussitôt fait ce qu’il savait faire de mieux : tricher. Une bague chimérisante au doigt, une jupe bleue, un chemisier blanc et noir, un chandail en lainage tricotés blanc (volés à sa colocataire vampire @Lynn Ahern), un gros chignon lâche et un peu de maquillage plus tard avaient parfaitement fait l’affaire. Porter un soutien-gorge était particulièrement gênant et Pom n’avait pas pu se résoudre à abandonner son boxer, mais le prix en valant la chandelle : il s’était rendu joyeusement dans le parc.

    Ce fut avec joie qu’il recueillit de la naïve chimère le billet qu’il attendait depuis longtemps contre un nombre important d’ossement – autant dire qu’il était parti pour ne manger que des soupes instantanées pendant un long moment – et joyeusement il avait quitté la chimère d’un geste de la main se voulant des plus féminins.




    $('#avatarprevisu').html(_userdata["avatar"]);


    XXY



    L’après-midi ne tarderait pas à se terminer, mais l’air était encore agréable malgré le froid qui lui vrillait les jambes, et Pom décida de faire le tour du parc tranquillement. Dire qu’il se sentait ridicule avec ses oreilles n’était pas faux. La bague devait choisir de manière aléatoire les attributs animaux ou bien c’était le pote qui lui avait régénéré la dernière fois. Quoiqu’il en soit, avec dix centimètres en moins, une taille plus fine, une allure plus menue et un air plus jeune, Pom s’appréciait mais se trouvait comique. Sans parler de cette poitrine rebondie, de sa démarche plutôt masculine, des élastiques noirs à ses bracelets et de la douleur lui brulant les pieds (Pourquoi avait-il eu cette stupide idée d’emprunter des chaussures à talons de l’une de ses colocataires ?)



    Agacé et amusé, Pom retira les dites chaussures pour les ranger dans son sac à dos, s’asseyant tout simplement dans l’herbe, s’y étendant malgré le froid. Ce qui trouvait de plus ridicule dans sa personne actuellement, ce n’était pas tant d’être une femme, mais d’avoir des oreilles et une queue de fennec, et d’avoir les cheveux bien plus rouges qu’à l’ordinaire (qui étaient bien trop visibles à l’ordinaire.) Grognant, Pom avala un peu de potion contenu dans une flasque rangée dans son sac, telle un alcoolique de l’Ancien temps.
    La journée s'annonçait ennuyante.

    #le 13.02.17 19:53

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Katarina - League of Legends
    × Croisée avec : loup | panthère | loutre
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Péripéties vécues : 18
    × Øssements 204
    × Age IRL : 19 × Inscription : 10/02/2017
    × Présence : actuellement absent(e)
    chimère
    chimère

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/100  (0/100)
    27 Féminin 27 Katarina - League of Legends loup | panthère | loutre Jolly Jumper 18 204 19 10/02/2017 actuellement absent(e)


    SOMETHING IN THE WAY
    FT Pom Warren

    On porte chacun un masque ...

    Errer, errer était bel et bien la seule chose que je savais faire depuis mon arrivée dans le joyeux monde des morts. J’étais cependant chagrinée… En me mordant la lèvre inférieur, je repensais à eux, ceux qui ne m’avais jamais aimée, que pensais-je là… c’était leur richesse qui me manquais le plus, désormais, il était temps pour moi de travailler pour gagner ma vie, putain…

    Par où commencer ? Devais je écrire des romains et les vendre… ou même crée un recueil de poème… écrire oui, pourquoi pas. Je constituerais donc un orchestre à moi seule…

    Mon esprit divaguais, mes jambes me menant alors dans un parc qui doucement s’assombrissait, la lune ne tarderais pas à montrer le bout de son nez.

    La douce brise s’engouffrait alors, ébouriffant ma chevelure de feu ainsi que mes attributs animal bien apparents et soignée. Qui étais-je moi-même ? Certain jour, j’avais l’impression de devenir étrangère à l’espèce humaine… l’adaptation était rugueuse.

    Puis dans un soupire, je m’arrête déposant mon dos contre le tronc d’un arbre. D’une geste familier, je plonge ma main droite dans ma poche, attrapant alors  mon paquet de cigarette. D’un simple mouvement, l’un d’elle vint à mes lèvres avant que je ne l’allume avec mon briquet, la fumer enivrant et brulant mes poumons et ma gorge. Dans un nuage de toxine, je me mets à regarder le ciel… les mots prenant part à mon esprit corrompu de toutes émotions.

    Il y a des choses qui n’existent pas,
    Des choses que l’on ne croit pas,
    Conte de fées ou non,
    L’amour fut sont nom,
    Dans mon rêve, je t’ai vue,
    Avec toi, je l’ai vécu,
    Ce fut un moment inoubliable,
    Telle une pluie d’étoiles,
    Même une avalanche de pierre,
    N’aurai pas su nous faire t’aires.
    L’amour était-il bien trop fort,
    Je le ressens encore et encore…
    Des choses que ne l’on ne croit pas,
    Ne sois qu’un élément,
    Et que notre vie,
    Soit un paradis.


    Prononçais-je alors dans un murmure peut-être un peu trop élevé. Je semblais parler d’une chose que je connaissais… et pourtant, ceci était plutôt un pauvre rêve que j’avais fais une fois. L’histoire de princesse et de prince charmant était bien mauvaise pour les enfants…

    Agacée, je me met à me mordre la lèvre inférieur, m'approchant alors de la poubelle la plus proche pour y jeter mon mégot de cigarette. C'est à ce moment que aperçue une jeune demoiselle ayant elle aussi des attributs et des cheveux aussi flamboyant que les miens. Je lui souris bêtement avant de détourner le regard puis de prendre une nouvelle cigarette avant de allumée, au moins, je n'étais pas la seule à être dans ce parc...


    #le 15.02.17 23:44

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 31 Autre
    × Age post-mortem : 257
    × Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Logement : Viens jeter un œil ?
    Empathe absorbeur hypersensible
    Gère un blog

    × Métier : Divers petits boulots
    × Péripéties vécues : 1513
    × Øssements 399
    × Age IRL : 29 Féminin
    × Inscription : 21/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la pomme
    × DCs : Eden
    nécromancien
    nécromancien

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    31 Autre 257 (Rin Matsuoka Free!) Jolly Jumper Viens jeter un œil ?
    Empathe absorbeur hypersensible
    Gère un blog
    Divers petits boulots 1513 399 29 Féminin 21/01/2017 complète la pomme Eden

    Elle devait en porter un aussi.






    Mais je ne savais pas lequel.


    C’était définitivement la journée des chimères ! Cette remarqua frappa Pom lorsque ses yeux se posèrent une des succubes animales qui parsemaient ce monde. Sa crinière de flammes rougeoyantes était sagement coiffée et dansait au fur et à mesure de ses pas. Si d’ordinaire, le curieux homme évitait de s’approcher de tel créature, ne souhaitant pas subir l’une de leurs attaques, il prit le temps cette fois-ci d’écouter ses mots formant des phrases agréables à ses oreilles.
    Elle était bien poétique, pour une diablesse au cri rendant fou les autres spectres, remarqua Warren.

    Poétiquement, ses quelques vers entendus le firent sourire et il s’attarda à les écouter pour en saisir le sens. Lisait-elle ou écrivait-elle ? Dommage que cette créature fleur bleue soit de celles qui rêvent d’étriper les hommes, constata par lui-même Pom, il aurait bien discuté littérature et prose avec. C’était sans doute préférable pour elle. Pom avait des qualités, malgré ses défauts, mais aucune d’entre elles ne lui permettait de pouvoir prétendre être un prince de contes de fée. Pas même un gentleman. Pas même un gentil garçon, au final. Warren n’était pas un salaud ou un connard, comme le sont parfois les hommes attirant. Il était juste exaspérant et antipathique.

    Jouant du doigt jusqu’à la jeune femme pour ressentir ses émotions, se surprenant à ne pas ressentir grande couleur, sans doute car elle était dans ses pensées. Peut-être, aussi, avait-il trop abusé de la boisson, aujourd’hui, ou l’interférence des autres sentiments des gens les entourant de part et d’autres du parc dissimulaient les couleurs de la jeune femme.

    Cette dernière se rapprocha de Pom, lui souriant alors qu’elle jetait un mégot à la poubelle, sortant une cigarette pour la fumer. Se redressant sur ses pieds nus, Pom se rapprocha d’elle. Il tira un peu sur la jupe qu’il portait, grognant mentalement contre cette idée de vêtement qu’il avait eu l’idée de porter. Il s’était dit que ça l’aiderait à avoir une réduction sur le prix des places pour Curt Cobain – il n’avait pas eu faux ! Mais le prix en valait-il la robe ?

    « Salut ! » Dit Pom, d’une voix assez peu changée, à l’accent si spécial qui le caractérisait et pouvait facilement le trahir s’il rencontrait une personne observatrice le connaissant depuis longtemps. Une voix, légèrement plus grave, que la coutume des femmes, mais plus aigüe et rapide qu’à l’ordinaire.

    « Tu m’en offres une ? » Questionna la désormais jeune femme, en penchant la tête sur le coté et en pointant du doigt la cigarette, « T’es une poète, ou un truc dans le genre ? » Continua-t-elle de questionner, tranquillement, singulièrement. Ce même sourire toujours fixé aux lèvres. « Je m’ennuie, ça te dirait de passer un peu de temps ensemble ? »


    Après tout, vingt-quatre heures, ça passait rapidement ! Autant s’amuser à être ce qu’il n’était pas. Le jeu, le masque, l’amusement. A quoi servirait d’être quelqu’un de différent, s’il ne pouvait pas en profiter ! Pom ne réfléchissait pas aux conséquences de ses actes, à la souffrance qu’il pourrait causer, à la douleur qu’il pouvait transmettre à une personne totalement inconnue simplement pour se distraire. Ni même à la colère qu’il pourrait subir par la suite. Non, il pensait juste que ce serait rigolo de passer la soirée travestie en femme, accompagnée d’une plantureuse créature féminine à la chevelure magnifique, au visage délicat et aux vers raffinés. Une part de lui-même aimait cette idée, d’être une femme. Aujourd’hui. D’être une part de lui qu’il ne montrait pas, en passant la soirée avec une personne à qui il n’adresserait pas la parole en temps ordinaire – et qui ferait de même. Ainsi, s’il était amené à la recroiser, elle fuirait son chemin comme il fuirait le sien.
    Puis, sans doute – aussi – que Pom trouvait ça amusant de tromper une chimère, même si ce n’était pas spécialement très malin de sa part.

    #le 22.02.17 9:01

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Katarina - League of Legends
    × Croisée avec : loup | panthère | loutre
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Péripéties vécues : 18
    × Øssements 204
    × Age IRL : 19 × Inscription : 10/02/2017
    × Présence : actuellement absent(e)
    chimère
    chimère

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/100  (0/100)
    27 Féminin 27 Katarina - League of Legends loup | panthère | loutre Jolly Jumper 18 204 19 10/02/2017 actuellement absent(e)


    SOMETHING IN THE WAY
    FT Pom Warren

    On porte chacun un masque ...

    Inspirante et expirante, chacune des toxines ayant traversé mon corps, je m’étais un instant mis à regarder le ciel, en oubliant la présence de la jeune demoiselle à mes côtés. Cependant, le destin en décida autrement… Je ne serais pas tranquille le temps de terminer la nouvelle cigarette que je tenais entre mes doigts.

    « Salut ! » Dit-elle d’une voix grave semblable à celle d’un jeune garçon. Je hausse les sourcils, décrétant de déposer mon regard sur elle, elle pour qui, j’en avais rien à faire, du moins pour le moment… Dans un soupir, je fis un simple geste de main, ne ressentant pas l’envie de converser avec cette inconnue qui devenait de plus en plus… Parasitaire.

    « Tu m’en offres une ? » dit-elle, m’arrachant un rire cinglant. Je prends alors un instant ma cigarette entre mes doigts, prononçant clairement « Rien n’est gratuit avec moi, sache le… ne me prend pas pour ta banque de cigarette personnelle… » Prononçais-je en regardant mes ongles parfaitement soignée  « On va dire que je t’en donne une si… tu me lâche une fois que j’ai fini la mienne, ok ? » Dis-je une nouvelle fois, très sérieuse. Je n’avais réellement pas envie de me faire chier avec une gamine… aujourd’hui, sans doute étais-je de mauvaise humeur.

    Je sortis alors de mon paquet une cigarette que je mis immédiatement dans la bouche de la jeune fille, prenant la peine de lui allumer. Expirant une nouvelle bouffée, je pensais être enfin au calme, mais, non… Décidément, cette gamine avait de quoi dire « T’es une poète, ou un truc dans le genre ? » prononça telle avant que je détourne le regard vers elle, l’observant on peu plus.

    « Non, et de toute manière, je ne vois pas en quoi cela te regarde, petite fouine » lui lançais-je avant de lui donner un poke sur le front « Je m’ennuie, ça te dirait de passer un peu de temps ensemble ? » Je soupire, apportant ma main sur mon propre front, elle était coriace… « Tu es du genre… Pot de colle ou quelque chose comme ça ? Tu n'as pas des amies ailleurs… » Je soupire une nouvelle fois, regardant autour de moi, non, nous étions bel et bien seule.
    Je croise les bras sur ma poitrine, plongeant mes yeux dans ceux de la demoiselle, étrangement… ce regard, cet aspect, me faisant penser à quelqu’un… « Dis moi, la chieuse… tu n’aurais pas un frère jumeau ici, où… alors un sosie masculin ? » prononçais-je, haussant une nouvelle fois le sourcil.


    #le 22.02.17 20:00

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 31 Autre
    × Age post-mortem : 257
    × Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Logement : Viens jeter un œil ?
    Empathe absorbeur hypersensible
    Gère un blog

    × Métier : Divers petits boulots
    × Péripéties vécues : 1513
    × Øssements 399
    × Age IRL : 29 Féminin
    × Inscription : 21/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la pomme
    × DCs : Eden
    nécromancien
    nécromancien

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    31 Autre 257 (Rin Matsuoka Free!) Jolly Jumper Viens jeter un œil ?
    Empathe absorbeur hypersensible
    Gère un blog
    Divers petits boulots 1513 399 29 Féminin 21/01/2017 complète la pomme Eden

    La beauté s'efface face à l'arrogance.





    L'arrogance est une forme de beauté


    L’agacement était un sentiment que Pom connaissait bien chez les autres pour le provoquer régulièrement. C’était une sensation qui de part ailleurs l’amusait. Certaines personnes pouvaient être gênées d’importuner leurs semblables : ce n’était pas son cas. La timidité n’était pas son caractère de prédilection et par bien des manières, l’homme était d’une nature impudente. Ce fut donc avec un sourire railleur et amusé qu’il entendit l’autre lui dire qu’après lui en avoir donné une, il faudrait la lâcher. Et avec une joie non dissimulée, Pom répondit tout simplement : « Marché conclu … »
    Il n’eut guère le temps d’en rajouter davantage, une cigarette étant mise entre ses lèvres et allumée à la suite. C’était fort aimable de la part de la chimère et Pom tira une latte avec un frisson de plaisir contrôlé. Il était définitivement bien trop attiré par toutes les formes de drogues. Attrapant la cigarette entre son majeur et son index, il souffla une fumée blanchâtre. Elle ne semblait pas d’humeur à plaisanter, la chimère. Elle ne semblait pas très accueillante non plus. C’était dommage, pensa l’homme, non seulement elle était une de ses femmes qui haïssent les hommes ; mais en plus, elle était désagréable. La beauté n’était pas une excuse à la bêtise.

    Toutefois, il pouvait également se mettre à sa place. Elle était tranquillement en train de déclamer de la poésie en fumant et une insupportable demoiselle aux cheveux rouges désordonnés venait lui taxer une clope et lui voler une discussion. Ce genre de situation aurait énervé bon nombre de personne. Surtout ceux qui provenaient depuis peu du monde des mortels. Ils n’étaient pas encore habitués à tous ses spectres qui cherchaient à s’amuser, à remplacer une vie trop sérieuse par une autre plus palpitante. Pas certain que Pom y ai réussi mais il essayait du mieux qu’elle pouvait.

    Aussi près d’elle, il la trouvait belle. La chimère avec des cheveux de rideaux cendrés, des yeux diablement attirant, une peau parfaite, des ongles impeccables. Elle n’était point semblable à ce que lui-même pouvait être.

    L’homme à la bague chimérique laissa une moue se dessiner sur son visage en recevant une pichenette sur le front. Elle était sérieuse ? Aurait-elle agit de la même manière s’il s’était présenté en tant qu’homme ? Il aurait trouvé ça amusant. Riant joyeusement, malgré des mots blessants, Pom répondit simplement :

    « J’en ai peu. Des amis. »
    Il répondait avec sincérité, claquant un élastique noir à son poignet droit de sa main gauche. Il avait le sentiment de la connaître, mais il ne se souvenait pas d’où. Peut-être l’avait croisé dernièrement ? Ce n’était pas certain. Pom avait une bonne mémoire, mais elle n’était pas forcément liée au physique. De plus, il était possible qu’il ne fasse que la confondre avec une autre personne.

    Les questions suivantes le prirent un peu au dépourvu. Il haussa des épaules, fumant un peu de la clope qu’on lui avait allumé, acceptant sans broncher les surnoms peu flatteurs. Il Pouvait mentir ou dire la vérité. Les deux lui semblaient offrir des chemins amusants et différents.

    « Peuh ! Tu refuses de répondre à mes questions et je devrai répondre aux tiennes. »
    Commenta Pom tout sourire, visiblement peu gêné par ses propos. Il se recula, toujours nus pieds et observa la femme avec un peu plus d’assurance, essayant de saisir ses émotions. Il observa les couleurs se former devant ses yeux, avant de les ranger d’un geste invisible.

    «  T’es toujours autant de mauvais poil, ma petite ? T’as de l’ADN d’ours ? » Questionna Pom, son regard se détournant de la femme pour voir l’immensité de ce parc, si vide autour d’eux.

    « Tu devrais apprendre à t’amuser. »


    Objet : Bague chimérante

    #le 11.03.17 11:22

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 27
    × Avatar : Katarina - League of Legends
    × Croisée avec : loup | panthère | loutre
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Péripéties vécues : 18
    × Øssements 204
    × Age IRL : 19 × Inscription : 10/02/2017
    × Présence : actuellement absent(e)
    chimère
    chimère

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    0/100  (0/100)
    27 Féminin 27 Katarina - League of Legends loup | panthère | loutre Jolly Jumper 18 204 19 10/02/2017 actuellement absent(e)


    SOMETHING IN THE WAY
    FT Pom Warren

    On porte chacun un masque ...

    Lorsque là demoiselle prononça « Marché conclu… » Quelque chose à l’intérieur de ma tête me dit le contraire. Était-il aussi facile de se débarrasser d’une personne ? Cela dépendait… mais, dans tous les cas, je finissais toujours par avoir ce que je désirais. Finalement, je ne peux m’empêcher de rabaisser la jeune fille à ma façon, lui laissant quelques pics… Cela ne l’avait cependant pas empêché de me répondre assez rapidement « J’en ai peu. Des amis. » Pauvre bichette… Bien sûr, je me fichais d’elle, amie ou non, elle ne serait pas l’une des miennes. Je continue de l’agresser avec mes questions, il était vrai que la demoiselle me disait quelque chose… Où l’avais-je déjà vu ? J’étais agacée, mon esprit me jouait encore des tours entre le monde des vivants et celui des morts « Peuh ! Tu refuses de répondre à mes questions et je devrai répondre aux tiennes. » Dit-elle, me faisant hausser le sourcil droit. Mais pourquoi se prenait-elle cette petite gamine prétentieuse à me parler sur ce ton ?

    « Parle-moi mieux espèce de gamine… » Prononçais-je en lâchant un petit « Tss » d’agacement. Ce n’était évidemment pas mon jour de chance aujourd’hui. Je détourne alors les yeux, la demoiselle en face de moi reprenant la parole « T’es toujours autant de mauvais poil, ma petite ? T’as de l’ADN d’ours ? » Je tourne la tête vers elle, me m’étant à , « C’est quoi le rapport avec les ours ? Les ours ne sont pas mauvais, hein… un ours n’est pas carnivore, s’il vient à attaquer, c’est pour une bonne raison, gamine… » je dépose mes mains sur mes hanches. Décidément, j’étais dans de beaux draps avec des rencontres comme celle-ci « Si tu veux tant le savoir, j’ai du loup, de la loutre et de la panthère… Là, tu peux dire que j’ai du mauvais poil oui… Surtout avec la loutre qui est de nature très agressive » je me mets à lui sourire.  

    Le parc commençait alors à se vider, bientôt, nous ne serions plus que deux… « Tu devrais apprendre à t’amuser. » Prononça-t-elle une nouvelle fois, me faisant sortir de mes penser. L’amusement… je m’étais amuser en étant jeune, mais je n’étais plus une enfant, pourquoi m’amuser…à quoi ça servait ? J’expire fortement, laissant mes bras tomber le long de mon corps « M’amuser, hein… et comment ? Tu as peut être quelque chose à me proposer gamine ? » Prononçais-je en m’approchant d’elle, plongeant mes yeux dans les siens.  



    #le 11.03.17 22:52

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 31 Autre
    × Age post-mortem : 257
    × Avatar : (Rin Matsuoka Free!)
    × Appartement : Jolly Jumper
    × Logement : Viens jeter un œil ?
    Empathe absorbeur hypersensible
    Gère un blog

    × Métier : Divers petits boulots
    × Péripéties vécues : 1513
    × Øssements 399
    × Age IRL : 29 Féminin
    × Inscription : 21/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : la pomme
    × DCs : Eden
    nécromancien
    nécromancien

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    31 Autre 257 (Rin Matsuoka Free!) Jolly Jumper Viens jeter un œil ?
    Empathe absorbeur hypersensible
    Gère un blog
    Divers petits boulots 1513 399 29 Féminin 21/01/2017 complète la pomme Eden

    Dis-moi,



    Veux-tu jouer ?


    Elle se trompait ! J’aime les ours. J’aime les animaux en général. J’aime les bêtes, toutes les bêtes. Parce que les animaux ne sont jamais un danger pour mes sentiments. Leurs émotions sont simples, décryptables, complexes parfois, mais toujours justifié. Ils ne se perdent pas dans des méandres de la méchanceté, de l’hypocrisie de la vengeance.

    Il faut avouer que je ne connais pas grand-chose en hybride. Pour la bonne raison que les chimères ne m’attirent absolument pas ! Elles sont généralement haineuses des hommes et l’étant, en grande partie, je n’ai guère envie de les fréquenter. Devenir fou était une des bonnes raisons pour les éviter ! Sérieusement, qui a envie de ressembler à Joshua ? Il a entendu un cri chimérique, selon les rumeurs, et c’est pour ça qu’il est un peu … zinzins, si vous voyez ce que je veux dire.

    En tout même si je n’y connais rien, je ne pense pas que ce soit commun d’avoir l’ADN de trois animaux. Ce qui fait d’elle une rareté. Malgré ses mots moqueurs et son attitude agacé, je souris joyeusement. Je dois reconnaître que ça me plait beaucoup de pouvoir passer du temps avec l’une des piquées me plaît assez. Je vais peut-être pouvoir en apprendre davantage.

    « Eh bien, » siffle-t-elle, « tu es une piquée au tempérament prédateur. »

    Riant joyeusement, voilà que je la vois se rapprocher de moi. Nos visages sont si proches que je peux voir les grains de peau du visage de la femme. Elle a – cela dit – une peau irréprochable. Elle est belle, cette femme. Qu’est-ce que les hommes avaient pu lui faire pour qu’elle les haïsse ainsi Je regrette de ne pas lire dans les esprits, être télépathe aurait été un don plus utile que l’empathie. Je pourrai peut-être pu comprendre comment on peut vouloir passer sa seconde vie à vouloir cracher sur l’un des deux sexes qui l’avait mise au monde. Car il ne fallait pas oublier, qu’homme et femme s’étaient souvent – toujours ? – mélangé pour permettre nos naissances. Je n’ai que peu de souvenir de mon père – peut-être aucun. J’en ai des nombreux de ma mère : et je dois avouer que je pourrai haïr les femmes à cause d’elle. Toutefois, je sais que ce n’est pas le sexe entre ses jambes qui la rendait exécrable mais une éducation et un caractère à chier !

    Mon sourire devient carnassier. Elle répond à ses phrases et répond à sa question. Pas question de me démonter !

    « Ma jolie, »
    oui, mon tempérament ne va pas changer simplement car j’ai une apparence de femme, je reste ce que je suis. Et mes yeux deviennent séducteurs, taquins, malins. « Si tu veux boire, on peut boire ; Si tu veux fumer, on peut fumer ; et si tu veux pigeonner quelques imbéciles qui ne peuvent résister à une femme à un tiers loutre et une gamine à moitié renarde, on pigeonnera ! »

    Je me rapproche d’elle, davantage, je sens ma poitrine contre son corsage et je ne peux m’empêcher d’en tirer un amusement encore plus important. C’est le jeu, ma belle ! Est-ce que tu veux jouer ? Est-ce que tu veux essayer, de te laisser aller, d’aller à l’encontre de ce que tu fais ? De suivre une horrible gamine dans les tréfonds de la nuit ? Sérieusement, tout m’ira aujourd’hui ! Je suis d’une humeur des plus heureuses ! Je viens d’obtenir des billets pour un artiste dont je suis fan, la terre pourrait s’écrouler et Joshua m’embrasser à pleine bouche, que mon humeur restera dans les plus beaux aspects.
    Objets utilisés : bague chimérisante

    nos partenaires