Two Girls and a kimchi !

    terminé #le 08.02.17 15:21

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Original - Sawasawa
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 809
    × Øssements 1047
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    ☢ Désintégrator ☢
    ☢ Désintégrator ☢

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/100  (16/100)
    27 Féminin 30 Original - Sawasawa Pucca Chez Eul la plupart du temps ~ Au chomage 809 1047 24 Féminin 13/01/2017 réduite la pousse de bambou Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    Ael & Etsu

    C'est une bonne journée qui commence



    Le soleil était à son zénith, le vent soufflait légèrement contre leurs peaux alors que cette journée d'hiver pas trop froide suivait son cours. Dans les rues de Tokyo, les gens discutaient et se promenaient pour la plupart tandis que les autres cherchaient un endroit pour déjeuner. C'était d'ailleurs le cas pour la jeune femme et la brune qui l'accompagnait, avec qui elle conversait depuis un bon moment.

    Etsu n'avait pas vraiment l'impression qu'il était presque midi. Ni que la journée était bien entamée. Elle s'était réveillée sous la caresse d'un rayon de soleil, s'était étirée dans l'herbe douce et avait rencontré cette jeune femme, Ael, qui l'avait invité à déjeuner après l'avoir sauvé d'un escargot bien trop aventureux. Cela serait mentir si on disait qu'Etsu était totalement à l'aise avec la situation. Ce n'était pas la première fois qu'elle rencontrait des gens après avoir passé la nuit à compter les étoiles. Parfois ces personnes étaient indifférentes ou agaçantes, rarement elle rencontrait des personnes plus agressives qui lui faisait quitter son poste. Mais elle n'avait jamais rencontré quelqu'un comme Ael. Et alors qu'elles ne s'étaient parlé que quelques heures, il semblait à Etsu qu'elle la connaissait depuis bien plus longtemps que cela.

    Bifurquant dans une rue bondée, Etsu se dirigeait à l'instinct vers un petit restaurant qu'elle connaissait, accompagnée de la nécromancienne brune. Elles avaient quitté la rivière Sumida il y de cela une bonne vingtaine de minutes, Ael l'ayant portée sans la moindre gêne pour qu'aucun autre insecte ne vienne se coller à elle et depuis, Etsu ne faisait que parler du ciel étoilé. Elle parla de la Voie Lactée qui se traînait dans le ciel tel un chat paresseux, des étoiles filantes qui disparaissaient aussi rapidement que l'on clique des yeux, des points lumineux qu'elle redécouvrait chaque nuit. Etsu lui raconta quelque tout type d'objet dans l'univers pouvait être une étoile, que ce soit un soleil, une planète ou un satellite naturelle à des milliards de kilomètres de la Terre. La jeune japonaise ne faisait que parler et sourire, chose qui était assez inhabituelle pour elle en temps normal. Il fallait vraiment qu'elle soit à l'aise avec la jeune nécromancienne pour se comporter ainsi.

    Une petite enseigne en bois sombre se présenta alors à quelques mètres de là, dans une rue pleine de restaurants en tout genre. Un petit italien chic, un burger végétarien sympathique, un bar à tapas. Mais l'endroit où s'avançait Etsu n'était rien d'autre qu'un restaurant coréen assez cosy. Elle l'avait découvert un jour par hasard, alors qu'elle se promenait en une belle matinée et avait eu la curiosité d'entrer dans ce restaurant. Les petites tables rondes à même le sol l'avaient charmé, les coussins douillets et la décoration traditionnelle. Les murs en bois étaient couverts de miroirs ou d'estampes, le sol d'une moquette toute douce et dans un coin, un homme jouait au piano des airs de classiques. Comment ne pas être charmé par une telle ambiance.

    - Nous y sommes.

    Etsu se posta devant la porte, tout sourire, avant de scruter d'un œil curieux l'intérieur du restaurant. Il n'y avait pas trop de monde, la serveuse derrière le bar avait l'air de bonne humeur et une bonne odeur de poulet frit et de riz s'élevait dans l'air. L'estomac de la jeune japonaise refit des siennes, à son grand désarroi quand elle posa son regard ambré sur Ael avec joie.

    - On entre ?

    Vraiment, ça s'annonçait être une bonne journée.


    acidbrain


    Shining Star

    “Le poète fait abstraction de la réalité, alors, ce rêveur compte les étoiles et va même jusqu'à les imaginer.” - Giacomo Bardi

    terminé #le 09.02.17 14:10

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin
    × Péripéties vécues : 1367
    × Øssements 662
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    Forever Eulone ~

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24 Féminin 68 OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs Shirley ლ(´ڡ`ლ) Viens me rendre visite petit coquin c: Mangemort - Thérapeute clandestin 1367 662 24 Féminin 21/12/2016 réduite le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka




    C’était moi qui lui avais demandé que l’on mange ensemble. Qu’on partage un moment de plus en cette belle journée. Mais je n’avais pas pensé à une chose. La foule. Je n’arrivais pas vraiment à profiter de cette balade jusqu’au centre ville. À vrai dire si je courais le matin très tôt ou m’entrainais à la plage très tard c’était justement pour éviter de sortir la journée, de voir du monde, de voir autant de gens m’entourer. J’allais mieux depuis le temps, j’arrivais à parler aux gens plus facilement mais les foules m’angoissaient toujours autant. Heureusement Etsu était là, à me faire la conversation. Lui parler me faisait un peu moins me rendre compte de cette situation qui m’étouffait un peu. Mais les sujets qu’elle abordait avaient tendance à me faire rêver à mon tour. Elle avait raison tout était magnifique dans le ciel, dans les étoiles, tout se prêter à imaginer l’impossible. Alors elle je lui racontai à mon tour toutes mes croyances, toutes les petites anecdotes que j’avais réussi à lire sur les extraterrestres ces dernières années par exemple. Etsu n’arrêtait pas de sourire en me parlant et sincèrement et étrangement je souriais aussi beaucoup.

    La discussion ne dura pas très longtemps en réalité, un quart d’heure, peut-être un peu plus et finalement je ne m’étais même pas rendu compte que des centaines de personnes m’entouraient. J’eus à peine le temps de le remarquer, que mon amie me parla à nouveau d’une voix toute enjouée.

    - "Nous y sommes."

    Je regardai alors l’enseigne. Un restaurant coréen ? Pourquoi pas. En réalité je n’avais jamais goûter à ce genre de nourriture. Elle devait sans doute ressembler à ce que l’on trouve au Japon, avec quelques différences. Après tout je verrai bien, je n’étais pas très difficile là dessus. Dans tous les cas l’odeur qui se dégageait du restaurant était plus qu’agréable. Etsu regarda par la vitre et me proposa alors d’entrer. J’acquiesçai d’une signe de tête et la suivis à l’intérieur.

    Ouf il n’y avait pas grand monde et peu de bruit. C’était exactement le genre d’ambiance que j’aimais. Et puis, comparativement à dehors, il n’y avait vraiment personne et cela me fit souffler un peu.

    L’endroit était très plaisant, chaleureux même. Ça me changer de mon appartement noir et froid dont je n’avais pas décidé la décoration. Ni même de ma chambre qui, en autant d’années, n’avait quasiment pas changé. Ici, on pouvait sentir la douceur et ce côté réconfortant que je retrouvais en Etsu. Le restaurant était à son imagine finalement et ça me rassura. Un air de musique chatouilla mon oreille. Tout était parfait, vraiment parfait.

    Une jeune asiatique s’avança alors vers nous et instinctivement je prenais les devants. L’habitude sans doute d’être au commande.

    - "Bonjour, nous serrons deux."

    La jeune femme acquiesça et je me retournai afin de sourire à Etsu pour qu’elle me suive. On nous conduit alors près d’une baie vitrée donnant sur un jardin asiatique d’une beauté folle. Il y avait là des centaines de fleurs, un bassin contenant de belles carpes et même des arbres fleuris. Comment pouvait-on trouver des choses aussi belles et apaisantes dans des endroits si bondés de monde, en ville, à Tokyo en plus ? Je me perdais un peu dans ce paysage avant de reprendre conscience qu’il fallait que l’on s’installe. Mes bonnes manières reprirent le dessus et naturellement je me plaçais derrière la chaise de mon amie afin de la lui tirer pour qu’elle s’installe.
    Je m’assis à mon tour et regarda Etsu avec un large sourire.

    - "C’est vraiment un très bel endroit, je te remercie pour cette découverte."

    Je regardai alors les cartes près de moi. une pour les boissons, l’autre pour le plat. J’avais un peu soif en réalité. Après tout je sortais d’une séance de sport et avec tout ça je n’avais même pas eu le temps de boire quoi que ce soit ni même de me changer d’ailleurs. Aussitôt après y avoir penser, je sentis mes joues se réchauffer. Oh non, je n’avais absolument pas la tenue adaptée pour manger au restaurant. J’espérais au fond de moi qu’elle ne m’en veuille pas trop d’être si peu présentable.

    - "Je suis vraiment désolée, je n’ai absolument pas penser à prendre d’autres vêtements et.. et je ne suis pas .. enfin tu vois."

    J’étais incapable de formuler la moindre phrase, mon visage se baissa et mon regard se perdit sur mes cuisses.


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.

    terminé #le 10.02.17 22:32

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Original - Sawasawa
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 809
    × Øssements 1047
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    ☢ Désintégrator ☢
    ☢ Désintégrator ☢

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/100  (16/100)
    27 Féminin 30 Original - Sawasawa Pucca Chez Eul la plupart du temps ~ Au chomage 809 1047 24 Féminin 13/01/2017 réduite la pousse de bambou Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    Ael & Etsu

    Oublies les règles. Cela ne compte pas dans notre monde.



    Des rougeurs apparurent sur le visage de sa compagne, un sourcil se haussant sur le visage de la compteuse d'étoiles. Ael semblait gênée, embarrassée, par la tenue qu'elle portait. Ce n'était rien d'autre qu'un simple ensemble de sport, une tenue qu'elle avait porté pour faire un jogging près de la rivière. Cela était tout à fait normal pour elle d'être dans de tels vêtements. Etsu ne comprenait pas réellement pourquoi cela la dérangeait tant ? Y avait-il un réel code vestimentaire dans le monde des morts ? Fallait-il vraiment respecter l'étiquette et se montrer, être présentable et distinguer pour aller manger dans un restaurant ? La japonaise avait du mal à y croire. Dans ce monde, il était d'abord question d'amusement et non de conformation. Qu'importe la tenue ou le regard des autres, cela ne signifiait pas grand chose.

    - Ne dis pas ça voyons, tu es très bien comme ça.

    Étiquette. Soirée mondaine. Regards des invités souvent hauts placés. Etsu connaissait tout cela, tout ce petit monde de façades et de faux semblants. Elle connaissait les codes, les règles et la façon dont il fallait se comporter. C'était bien loin tout ça, remontant d'un temps qui n'avait même plus d'emprise sur elle. Du temps où elle était encore en vie. Et le ciel savait qu'elle ne pouvait plus avoir à faire avec tous ces gens. Si elle y était obligée, Etsu ne se défilait pas. Ou si c'était pour aider une amie, la jeune spectre pouvait se prêter au jeu. Mais plus maintenant.
    Il était fini le temps des vivants.

    Alors plus d'étiquette, de soirées mondaines, de code vestimentaire. Un survet' faisait amplement l'affaire dans un restaurant de ce genre. Et si quelqu'un avait quelque chose à y redire, Etsu se ferait un plaisir de remettre ce quelqu'un à sa place.

    Sa main se posa sur celle de la jeune femme en face d'elle, ses perles grises fixant son pantalon avec insistance. Ael paraissait être touchée par la honte alors qu'il n'y avait pas lieu de se sentir gêner. Etsu sourit tendrement, cherchant à la rassurer.

    - Tu n'as pas à te sentir ainsi, que tu portes un jogging ou une robe de soirée ne changera rien au fait que j'ai envie de discuter et déjeuner avec toi. Et puis, ce n'est pas le propriétaire qui dira quoi que se soit. Je peux te l'assurer.

    La japonaise attrapa davantage la main de son amie -car elle devenait son amie- et la serra doucement entre ses doigts, sa chaleur se diffusant sur sa peau. C'était un contact doux, assez inhabituel pour Etsu qui d'ordinaire, n'étreignait pas les gens de cette façon -excepté son jeune colocataire mais leur lien était différent. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de se dire que ce simple contact pourrait tranquilliser Ael et lui faire voir les choses autrement.

    Car après tout, parfois il suffit juste d'une petite chose pour se sentir mieux.


    acidbrain


    Shining Star

    “Le poète fait abstraction de la réalité, alors, ce rêveur compte les étoiles et va même jusqu'à les imaginer.” - Giacomo Bardi

    terminé #le 13.02.17 13:24

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin
    × Péripéties vécues : 1367
    × Øssements 662
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    Forever Eulone ~

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24 Féminin 68 OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs Shirley ლ(´ڡ`ლ) Viens me rendre visite petit coquin c: Mangemort - Thérapeute clandestin 1367 662 24 Féminin 21/12/2016 réduite le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka


    J’étais gênée dans le fond, j’étais vraiment gênée. Étrangement je me sentais déjà liée à Etsu. Je ne comprenais toujours pas pourquoi mais je savais tout simplement que je ne voulais pas être une déception pour elle. Être au bord d’une rivière, en début de matinée, et la rencontrer après ma course du matin était une chose, mais maintenant être au restaurant avec elle en était une autre. J’avais déjà beaucoup de mal à gérer cette situation en général - je ne me souvenais même pas de mon dernier resto en vrai - alors réussir à m’adapter, ici, sans aucune préparation relevait vraiment du défit pour moi. Ma tête était toujours baissée et finalement j’attendais peut-être un peu de réconfort de sa part.

    - "Ne dis pas ça voyons, tu es très bien comme ça."

    C’est ce qu’elle fit. Elle me rassura. Il y avait toujours cette douceur dans sa voix, cette gentillesse à mon égard que je ne comprenais pas toujours. Je l’avais simplement sauvé d’un escargot après tout, je ne méritais pas autant de sympathie de sa part. Je réfléchis un instant. Mais qui étais-je pour juger de sa gentillesse ? Je ne la connaissais que depuis quelques heures et finalement j’avais ce même comportement envers elle que celui qu’elle avait pour moi. Il y avait un certain respect, une certaine douceur entre elle et moi. Elle m’apaisait, elle m’apaisait vraiment à chacun de ses mots. Je n’avais jamais eu affaire à ça, bien au contraire, je m’étais habituée ces derniers temps à tout cette agitation relationnelle dont était fait mon quotidien. J’avais enfin le droit à un peu de tranquillité et je remerciais Etsu pour cela.
    Je n’osais toujours pas la regarder mais on pouvait déceler un petit sourire posé sur mes lèvres. Je sentis alors sa main sur la mienne et une douceur enivrante parcourut mon corps. Je relevai alors mon visage, timidement et la regardai enfin.

    - "Tu n'as pas à te sentir ainsi, que tu portes un jogging ou une robe de soirée ne changera rien au fait que j'ai envie de discuter et déjeuner avec toi. Et puis, ce n'est pas le propriétaire qui dira quoi que se soit. Je peux te l’assurer."

    Elle serra davantage ma main, me rassurant de plus en plus. Elle était tout simplement douce. Je n’étais pas du tout habituée à ce genre de contact. À vrai dire je ne touchais pas les gens, je ne les touchais jamais exceptée si j’étais forcée ou bien si la relation que j’envisageais avec eux relevait d’un peu plus que de la simple amitié allons nous dire. En réalité je pense que je n’étais juste pas habituée à ce genre de contact, si discret, si tendre, si simple en réalité.
    De mon pouce je lui caressai alors instinctivement le haut de sa main, voulant la rassurer à mon tour que tout allait bien, qu’elle était une bonne personne, une bonne amie même. Un vrai sourire se dessina sur mes lèvres, un sourire tel, que mes yeux, déjà légèrement bridés, se fermèrent davantage.

    - "Je te remercie Etsu. J’ai moi-même très envie de discuter avec toi et d’apprendre à te connaître."

    C’était une phrase simple mais une phrase que je n’avais jamais dite à personne. Tous les gens que j’avais connu ici, je les avais connu par "accident" finalement et une série d’évènements avait fait qu’au final je m’étais rapprochée d’eux. Mais aujourd’hui c’était bien différent. Aujourd’hui je voulais la connaitre elle, je voulais la faire rentrer réellement dans ma vie, je voulais qu’elle soit mon amie. Mon amie. Un mot que j’avais beaucoup de mal à employer pour les autres. Mais avec elle c’était facile, tout était facile.

    Ma main était toujours dans la sienne et je n’étais pas vraiment prête à abandonner ce contact si agréable. Alors j’ouvris la carte de mon autre main tout en lui adressant une nouveau sourire chaleureux.

    - "Tu veux commencer par boire quelque chose peut-être ?"

    Il fallait que je me désaltère un peu. Après tout le repas promettait d’être riche en conversations.


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.

    terminé #le 15.02.17 22:39

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Original - Sawasawa
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 809
    × Øssements 1047
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    ☢ Désintégrator ☢
    ☢ Désintégrator ☢

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/100  (16/100)
    27 Féminin 30 Original - Sawasawa Pucca Chez Eul la plupart du temps ~ Au chomage 809 1047 24 Féminin 13/01/2017 réduite la pousse de bambou Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    Ael & Etsu

    J'aime les moments passés avec toi. C'est comme être dans une bulle de coton pleine de douceur et rires.



    C'était tout de même étrange. Etsu appréciait le contact de la jeune femme, alors qu'elles ne se connaissaient que depuis quelques heures. C'était presque naturel, tout à fait agréable et reposant. Vraiment étrange car en plus de cela, la jeune japonaise ne faisait que sourire, sans même se forcer. Il était arrivé plus d'une fois que la jeune spectre rencontre des inconnus et leur fasse la conversation, par pure politesse. Cependant, avec Ael, c'était totalement différent. Mais franchement déroutant tout en étant très agréable, voire bienveillant.

    Il fallait croire qu'elles étaient déjà devenues très proches, juste en ayant discuté dans l'herbe près de la rivière.

    Sans vraiment le voir, la jeune japonaise garda sa main sur celle de son amie tandis qu'elle regardait la carte du restaurant. Etsu n'avait pas mangé depuis la veille et la faim se faisait grandement sentir, son estomac se tordant presque. Elle n'était pas certaine de commencer par un apéritif ou une entrée et d'attaquer directement avec un kimchi moyennement épicé, un plat à base de chou et d'autres légumes fermentés. Peut-être ensuite se laisserait-elle tenter par un dessert à base de noix de coco mais pour l'heure, elle allait s'entreprendre à énoncer les plats à la jeune femme en face d'elle.

    - Pour tout te dire, j'ai plus faim que soif. Tu peux prendre quelque chose si tu le souhaites, ils ont différents type de bière et même du saké. Mais tu peux prendre un soda si tu le souhaites.

    Etsu prit ensuite la carte entre les mains, lâchant celle de la nécromancienne pour mieux lui montrer les plats réalisés en cuisine.

    - As-tu une idée de ce que tu souhaites manger ? J'ignore si tu connais les plats mais leur kimchi est délicieux. Leur bulgogi est vraiment très bon également, bien que la sauce soit plutôt épaisse. Ils font de très bons raviolis aussi.

    Levant les yeux, la jeune japonaise fixa son amie qui l'observait toujours avec douceur. Il n'y avait vraiment aucune gène, ou malaise entre elles. Tout du moins, si il y en avait eu, ces sentiments avant disparu. Et ce n'était pas pour déplaire à la jeune femme.

    - Excuses moi, je parle vraiment beaucoup aujourd'hui. Ce n'est pourtant pas dans mes habitudes.

    Un nouveau sourire s'afficha sur ses traits, plus franc et amusé.

    - C'est certainement parce que je suis avec toi. C'est étrange mais je me sens bien en ta présence.

    Et voilà. Ça, c'était dit.


    acidbrain


    Shining Star

    “Le poète fait abstraction de la réalité, alors, ce rêveur compte les étoiles et va même jusqu'à les imaginer.” - Giacomo Bardi

    terminé #le 16.02.17 1:08

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin
    × Péripéties vécues : 1367
    × Øssements 662
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    Forever Eulone ~

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24 Féminin 68 OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs Shirley ლ(´ڡ`ლ) Viens me rendre visite petit coquin c: Mangemort - Thérapeute clandestin 1367 662 24 Féminin 21/12/2016 réduite le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka



    C’était tellement facile d’être avec elle. J’avais beau y réfléchir encore et encore, c’était juste facile de lui parler, de lui tenir la main ainsi en espérant rien d’autre qu’un simple contact humain, qu’un simple geste d’affection. Je soupirai sans m’en rendre compte tant la situation était reposante. Enfin. Il m’en avait fallu du temps pour me sentir ainsi, juste bien.

    Il était à présent temps de regarder cette carte. Je l’ouvris alors en premier et commençai à jeter un coup d’oeil aux différents plats présents devant moi. Ok j’étais complètement perdue et mes yeux s’écarquillaient cherchant alors quelque chose de familier à manger. Rien ne venait. Je me dirigeais donc d’abord vers les boissons.

    - "Pour tout te dire, j'ai plus faim que soif. Tu peux prendre quelque chose si tu le souhaites, ils ont différents type de bière et même du saké. Mais tu peux prendre un soda si tu le souhaites."

    Je la regardais alors avec un grand sourire - celui qui était devenu habituel finalement - et replongeais ma tête sur cette carte n’ayant vraiment rien avoir avec ce que j’avais pu goûter au Japon. Heureusement pour moi, les boissons, elles, étaient assez similaires. Je vis enfin quelque chose qui m’intéressait. Ce n’était rien de bien particulier mais au moins je pouvais choisir une en étant sur de ce que cela pouvait être.

    - "Je pense que je vais prendre une limonade. À vrai dire même si les bières ont l’air très bonne, je ne tiens vraiment pas l’alcool."

    Je riai alors un peu plus fort qu’à mon habitude, totalement décontractée d’avouer de telles choses à Etsu. Cela pouvait paraitre banal pour les autres, mais je ne me livrais jamais et encore moins sur des faits qui pouvaient être aussi personnels et surtout gênants.
    La situation était si agréable qu’au final je me retrouvais là, entourée de gens, et face à une personne que je ne connais absolument pas la veille, à rire et à discuter de tout et de rien.
    Je remis ma tête dans la carte espérant peut-être comprendre quelque chose cette fois-ci.

    - "As-tu une idée de ce que tu souhaites manger ? J'ignore si tu connais les plats mais leur kimchi est délicieux. Leur bulgogi est vraiment très bon également, bien que la sauce soit plutôt épaisse. Ils font de très bons raviolis aussi."

    Je la regardai alors me citer tout ces plats. Elle avait l’air si enjouée de m’en parler que finalement, tous me donnaient l’eau à la bouche.

    - "Excuses moi, je parle vraiment beaucoup aujourd'hui. Ce n'est pourtant pas dans mes habitudes. C'est certainement parce que je suis avec toi. C'est étrange mais je me sens bien en ta présence."

    J’avalai alors de travers manquant de m’étouffer sérieusement. Finalement je ressentais exactement la même chose mais je n’avais pas ce courage qu’elle avait dans ses mots. Je sentais une nouvelle fois mes joues rougirent. Elle avait le chic de me mettre dans ce genre de situation à la fois gênante mais très agréables.

    - "Mh mh."

    Je raclai ma gorge et me redressai un peu afin de parler. Mon dieu que j’étais nulle dans ce genre de situation.

    - "Je me sens aussi parfaitement bien avec toi. C’est comme si je te connaissais depuis des années à vrai dire. Ça fait un bien fou."

    Je la regardai avec tendresse comme lorsqu’on regarde une amie que l’on a depuis l’enfance. Je la regardai presque même avec amour. Il n’y avait rien d’ambiguë dans ce sentiment là, mais je ne sais pas, sa personne, tout ce qu’elle était semblait s’aimanter parfaitement à moi. Je n’aurais pas pu le décrire plus, c’était simplement comme ça.
    Elle semblait cependant avoir vraiment très faim, je décidai donc de me concentrer a mon tour. Je n’y comprenais toujours rien.

    - "Je suis désolée Etsu mais je n’ai jamais mangé dans une coréen et sincèrement je suis un peu, non complètement, perdue. "

    Je la regardai avec des yeux de merlans fris plein de détresse.

    - "Mais j’ai réussi à choisir une limonade !"

    Ah j’étais fière de moi pour ça. Un grand sourire parsema alors mon visage, un peu comme un enfant qui annonce une bonne nouvelle à ses parents. Un peu timidement je la regardai plus fixement.

    - "Tu peux m’aider à choisir ?"


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.

    terminé #le 16.02.17 15:23

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Original - Sawasawa
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 809
    × Øssements 1047
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    ☢ Désintégrator ☢
    ☢ Désintégrator ☢

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/100  (16/100)
    27 Féminin 30 Original - Sawasawa Pucca Chez Eul la plupart du temps ~ Au chomage 809 1047 24 Féminin 13/01/2017 réduite la pousse de bambou Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    Ael & Etsu

    Il faudra que l'on revienne. Si le cœur t'en dit.



    Etsu rit doucement en entendant les paroles de la jeune femme. Ael pensait de la même façon qu'elle, que le lien qui les unissait semblait bien plus vieux que quelques heures et que sa présence était tout simplement naturelle. Elle semblait d'ailleurs plus détendu après lui avoir avoué ces pensées, faisant sourire la jeune japonaise qui l'observait avec douceur.
    Elles s'étaient vraiment bien trouvées.

    Reprenant la carte du restaurant, la jeune spectre fit rapidement un tour des plats afin d'en expliquer leur préparation à son amie. C'était toujours un peu déroutant de se retrouver dans un restaurant réalisant une cuisine qu'on ne connaissait pas. Et bien souvent, on pouvait avoir de sacrées surprises. Mieux valait qu'Etsu la renseigne correctement pour que la brune n'ait pas l'envie de ne plus revenir.

    Parce que la japonaise avait bien envie de revenir déjeuner avec elle.

    - Je vais te montrer.

    Etsu se pencha un peu en avant, ceci lui permettant de mieux montrer la carte à la nécromancienne qui ne cessait de l'observer et de lui sourire. Elle pointa ensuite son doigt sur le premier plat dont l'image représentait des sortes de nouilles couvertes d'une sauce rouge-orangée.

    - Il y a le kimchi qui est un plat à base de légumes fermentés, comme je te le disais. Le leur est plus à base de chou et ils l'accompagne de riz et de lamelles de porc. C'est vraiment très bon mais ça peut être très épicé également.

    Son doigt se décala ensuite sur un autre plat, principalement constitué de viande rouge plongés dans de la sauce soja.

    - Tu as ensuite le bulgogi qui est de la viande de bœuf mariné puis grillés. C'est vraiment très bon, surtout accompagné de riz ou de courgettes. Tu peux demander l'accompagnement que tu souhaites ceci dit.

    La jeune femme présenta ensuite d'autres plats typiquement coréens, allant des kimbaps, des sortes de gros makis ou encore des tteokbokkis, des gâteaux de riz plongés dans de la sauce pimentée. Le restaurant proposait également différentes soupes de nouilles, des assortiments de fruits de mer et du poulpe, mets très populaire en Coréen. Il y avait de quoi faire pour se sustenter correctement et à bas prix, un menu moyen ne valant qu'une douzaine d'Ossements.

    Une fois la carte présentée à Ael, Etsu la reprit pour faire son choix qu'elle commenta de bon cœur, sans vraiment s'en rendre compte.

    - En ce qui me concerne, je vais prendre du kimchi. Tu devrais goûter, c'est délicieux. À moins que tu n'aimes pas le chou.

    Une petite moue s'afficha sur les lèvres de la jeune spectre avant qu'un léger rire ne s'en échappe. Elle était vraiment détendue et à l'aise, bien plus qu'elle ne l'aurait pensé.

    - Alors, tu veux qu'on commande maintenant ou prendre encore le temps de choisir ?


    acidbrain


    Shining Star

    “Le poète fait abstraction de la réalité, alors, ce rêveur compte les étoiles et va même jusqu'à les imaginer.” - Giacomo Bardi

    terminé #le 17.02.17 12:04

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin
    × Péripéties vécues : 1367
    × Øssements 662
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    Forever Eulone ~

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24 Féminin 68 OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs Shirley ლ(´ڡ`ლ) Viens me rendre visite petit coquin c: Mangemort - Thérapeute clandestin 1367 662 24 Féminin 21/12/2016 réduite le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka



    Elle était simplement gentille et serviable. Etsu n’était obligée de rien. Elle aurait simplement pu me dire deux trois choses sur les plats typiques de Corée mais non, elle me détailla la carte avec tant d’application de sa part que j’imaginais beaucoup plus facilement ces plats devant mois. Cela dura un moment et au final malgré toutes ses explications j’étais encore perdue. Il y avait une vraies différences entre lire un plat et le manger.

    - "En ce qui me concerne, je vais prendre du kimchi. Tu devrais goûter, c'est délicieux. À moins que tu n'aimes pas le chou."

    Elle me regarda avec le visage le plus mignon de la Terre. Mon dieu qu’elle était juste adorable. Je ne pouvais m’empêcher de rire avec elle. Je la fixais une nouvelle fois avant de prendre la parole à mon tour.

    - "On ne t’en fais pas, je n’ai aucun soucis avec le chou ! Puis la façon dont tu en parles.. Ça me met l’eau à la bouche !"

    Je lui souris à nouveau et posai ma carte sur la table.

    - "Alors, tu veux qu'on commande maintenant ou prendre encore le temps de choisir ?"

    À vrai dire je n’en savais rien. Enfin, j’étais décidé à prendre le même plat qu’elle finalement, au moins j’étais sûre de ne pas être déçue. Le serveur arriva alors au même moment.

    - "J’ai choisi, on peut commander."

    Je parlai alors pour nous deux. J’avais toujours cette vieille manie de parler pour les autres dans ce genre de lieu. De toujours essayer de dominer la situation. Ce n’était pour me mettre en avant ou autre, bien au contraire, mais j’avais eu cette éducation qui me faisait prendre des décisions à chaque instant de ma vie. J’avais toujours été très autonome et assez galante il faut dire, que cela soit avec mes amis ou bien le peu de personnes ayant partagé mon lit. Alors il est vrai que dans ce genre de situation, au restaurant, ma galanterie prenait le dessus et je parlais donc pour nous deux.

    - "On va prendre une limonade s’il vous plait et deux Kimchis. Tu es sûre que tu ne veux rien boire d’autre ? Pour moi, rajoutez juste un peu d’eau plate s’il vous plait."

    Je lui tendis les cartes au même moment, permettant à Etsu de commander autre chose si elle le désirait. Le serveur nous laissa.

    On parla un moment, de tout et de rien. Je m’entendais lui parler de mon "petit" chien qui avait fait énormément de bêtises dans l’appartement lorsqu’il était jeune et que finalement c’était devenu le chien le plus adorable au monde. Je lui parlais de mon évolution, d’à quel point c’était difficile comme entrainement, que rien ne m’obligeait à le faire mais que j’avais ce besoin là de me surpasser dans ce domaine. Je lui racontai quelques anecdotes, comme là fois où j’avais failli mourir noyée sur le sol à cause d’une mauvaise potion qui me faisait m’étouffer avec de l’eau.
    On riait aux éclats et ça faisait tellement de bien. Parfois je la voyais changé de regard, pensant de la joie à l’inquiétude, puis de nouveau à la joie. J’aimais son air réprobateur quand je lui racontais mes "mauvaises" actions. Et puis sans m’en rendre compte j’abordai le sujet de mes côtes. Sujet que je n’avais abordé avec personne en réalité. Me confier à elle de la sorte, avec autant de facilité, montrait simplement que je lui accordais une confiance sans faille.

    - "Il y a peu de temps de cela, j’ai aidé un jeune homme au dojo. Tu sais celui où je m’entraine parfois ? Je t’en ai parlé tout à l’heure je crois. Et bien il y avait un combat entre lui et une grosse brute sans cervelle. Il a gagné mais lorsqu’il s’est retourné, en fait, l’espèce d’armoire sur pattes là, lui à donné un grand coup par derrière. Du coup je n’ai pas pu m’empêcher de monter sur le ring et de m’en prendre à lui. Il était mauvais en vrai, fin’ il s’est précipité sur moi, j’ai juste eu à me décaler en vérité et un seul coup à suffit pour le mettre KO. L’entraineur m’a arrêté et j’ai fini par aller prendre une douche et me changer."

    Mon visage changea un peu. Je lui souriais toujours mais mes traits étaient un plus tirés, un peu plus sérieux.

    - "Quand je suis sortie et que je me suis rendue à ma moto. Ah oui, parce que je fais de la moto, je t’emmènerai faire un tour si tu veux." Je lui souris. "Bref, quand je suis sortie pour rentrer chez moi, six mecs m’attendaient dans la ruelle. Y avait le gars d’avant, celui que j’ai mis à terre et cinq de ses amis aussi bêtes mais aussi grands que lui. Concrètement je n’avais aucune chance de sortir vivante de ça. J’ai reçu un bon entrainement mais je ne suis pas non plus invincible. Et c’est là que j’ai rencontré Viktor, un de mes meilleurs amis. Il passait par là et sans vraiment réfléchir, il est juste venu m’aider. "

    Je m’arrêtai encore un instant de parler. On servit les boissons et machinalement je remplis le verre d’Etsu et le mien d’eau pour l’engloutir quelques secondes plus tard.

    - "Excuses moi, j’avais soif. Donc où en étais-je ? Ah oui, le début de la bagarre. Ils sont tombés à trois contre moi. Je ne me souviens pas vraiment des détails, juste de leurs poings qui me fracassaient les côtes. Je me souviens aussi du mien qui s’est éclaté sur leur visage. C’était rude mais au final on s’en est sortie. Tu aurais vu la scène c’était assez pitoyable. Il pleuvait des cordes et on était là, avec Vik, complètement ko, étendus sur le sol. On a fini par réussir à aller à l’infirmerie où ils nous ont pris directement en charge. J’ai été traitée comme il le faut mais ce sont des blessures qui mettent du temps à guérir et comme tu as pu le voir plus tôt, elles laissent quelques marques. "

    Je baissais alors la tête vers mes cuisses. Je venais sans vraiment m’en rendre compte d’aborder un sujet des plus sensibles pour moi, un sujet qui m’a fait mal pendant des semaines et des semaines. Ce n’était peut-être pas le moment, mais je ne sais pas, j’avais simplement besoin de me confier à elle, elle et elle seule.


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.

    terminé #le 17.02.17 15:21

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Original - Sawasawa
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 809
    × Øssements 1047
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    ☢ Désintégrator ☢
    ☢ Désintégrator ☢

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/100  (16/100)
    27 Féminin 30 Original - Sawasawa Pucca Chez Eul la plupart du temps ~ Au chomage 809 1047 24 Féminin 13/01/2017 réduite la pousse de bambou Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    Ael & Etsu

    Les amis sont ces personnes qui sont là à chaque fois que notre cœur demande de l'attention



    Ael parlait et Etsu écoutait. Elle riait à ses blagues, ses anecdotes. Elle l'écouta parler de ses séances dans son dojo, de ses sorties, de sa vie en tant que défunte. La jeune japonaise écoutait plus qu'elle ne discutait, aimant la façon dont avait son amie de se confier à elle. Bien sur, Etsu participait tout de même à la conversation. Elle parla de son chaton qu'elle avait découvert un soir dans le parc, des nombreux cafés où elle se rendait pour aller boire du chocolat chaud, seule ou accompagnée de son amie Talitha. Mais la jeune spectre aimait écouter Ael. Cela la reposa de l'entendre, comme si la voix de la nécromancienne la berçait, telle une douce mélodie.

    Elle la laissa prendre commande, les billes ambrées d'Etsu observant le serveur leur sourire avant de repartir avec leurs menus. Elle la laissa lui servir à boire et profita bien malgré elle de sa gentillesse et de sa courtoisie. La jeune japonaise n'était plus trop habituée à ce genre de comportement ou d'attention mais avec Ael, c'était presque naturel de la laisser faire. Et puis elle était tellement à l'aise, c'était très bien ainsi.

    Il y eut des moments pourtant où la jeune spectre fronça les sourcils, les histoires de son amie l'étonnant ou la surprenant. La jeune femme était du genre aventureuse sous ses airs calmes et Etsu ne pouvait s'empêcher de prendre une expression inquiète à plusieurs de ses histoires. Ael semblait toujours se tirer d'affaire mais la jeune japonaise ne pouvait s'empêcher de se dire qu'un de ces jours, une chose bien plus grave finirait par lui arriver.

    Et elle ne put se retirer cette idée de la tête après avoir entendu l'histoire de son amie.

    Une bagarre. Contre six hommes. Il fallait vraiment être lâche pour s'en prendre à quelqu'un dans de telles conditions. Une forte colère emplit la poitrine de la jeune femme qui grimaça à mesure que la brune lui comptait son histoire. Les hommes pouvaient être bien bêtes et cruels entre eux, et ce bien plus avec une femme qui leur était supérieur. Etsu se pinça les lèvres, ne sachant quoi dire alors que son amie baissait la tête, apparemment honteuse. Le cœur de la jeune spectre se serra à cette vue, un faible sourire étirant ses traits.

    - Ael, je suis contente que tu m'aies raconté ton histoire et dit la vérité.

    Un sourire plus doux barrait ses lèvres, son regard l'étant tout autant. La jeune femme lui avait ouvert son cœur, s'était confiée à elle avec naturelle et confiance. Etsu était vraiment touchée par son acte, bien plus qu'elle ne pouvait le concevoir.

    - J'aimerai qu'une telle chose ne te soit pas arrivé. Ces hommes ont été lâches de s'en prendre à toi et ton ami de cette façon. Mais à présent tu vas beaucoup mieux, c'est le principal. Mais si tu pouvais à l'avenir être plus prudente, cela éviterait que je m'inquiète.

    Un petit rire passa entre ses lèvres, son expression tendre restant sur son visage. Elle espérait que la jeune nécromancienne suive son conseil et ne se mette plus dans des situations aussi extrêmes mais dans un monde comme le leur, rien n'était prévisible. Il y avait cependant une chose dont Etsu était certaine...

    - Mais si tu venais à vivre à nouveau une telle chose ou à te sentir mal à cause de quelque chose qui te serait arrivé ou quelqu'un, tu pourras toujours venir me voir pour parler. Je serai là pour t'écouter.


    acidbrain


    Shining Star

    “Le poète fait abstraction de la réalité, alors, ce rêveur compte les étoiles et va même jusqu'à les imaginer.” - Giacomo Bardi

    terminé #le 19.02.17 19:35

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin
    × Péripéties vécues : 1367
    × Øssements 662
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    Forever Eulone ~

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24 Féminin 68 OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs Shirley ლ(´ڡ`ლ) Viens me rendre visite petit coquin c: Mangemort - Thérapeute clandestin 1367 662 24 Féminin 21/12/2016 réduite le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka


    Je ne savais pas comment elle allait réagir en vrai. Allait-elle me prendre pour une brute à son tour ? Je n’osais pas vraiment la regarder, je ne voulais pas qu’elle aussi me juge en vérité. Avais-je fais un erreur en me confiant à elle ? L’instant se figea.

    - "Ael, je suis contente que tu m'aies raconté ton histoire et dit la vérité."

    Je soupirai un peu. Ouf, elle restait la même Etsu du début, douce et gentille. Je la regardai alors et un sourire bienveillant habillait son joli visage. Je lui souriais à nouveau, la remerciant par la même occasion d’être si attentionnée envers elle et sans jugement surtout.

    - "J'aimerais qu'une telle chose ne te soit pas arrivé. Ces hommes ont été lâches de s'en prendre à toi et ton ami de cette façon. Mais à présent tu vas beaucoup mieux, c'est le principal. Mais si tu pouvais à l'avenir être plus prudente, cela éviterait que je m'inquiète."

    Elle semblait réellement se soucier de moi et après tout ce que j’avais vécu, ça faisait tout simplement un bien fou. Il n’y avait pas de mélodrame dans Etsu, pas de pleurs, pas de cris, pas de bagarre, juste elle, son sourire et son amitié.
    Elle s’inquiétait. Finalement c’était le première personne qui s’inquiétait pour moi. Même mon père ne l’avait jamais fait. C’était généralement l’inverse et étrangement je fus touchée d’une façon bien particulière. Je me sentis culpabiliser. Je culpabilisais de mon comportement et de ma façon d’être. Je me connaissais et je savais au fond de moi que ce genre d’incident pouvait arriver à nouveau. Et la seule chose que je ne voulais pas c’était qu’elle se fasse du soucis pour moi. Il fallait que je sois plus responsable car pour une fois dans ma vie, quelqu’un tenait un peu à moi.

    - "Mais si tu venais à vivre à nouveau une telle chose ou à te sentir mal à cause de quelque chose qui te serait arrivé ou quelqu'un, tu pourras toujours venir me voir pour parler. Je serai là pour t'écouter."

    Je la fixai alors et s’en m’en rendre compte des petites larmes perlèrent sur mes joues. Je la regardai avec tant d’amitié, tant de tendresse. Elle ne pouvait pas s’imaginer à quel point j’avais eu besoin d’entendre ça ces dernières semaines et à quel point, du coup, elle réchauffait mon coeur.
    Je sentis une larme aux creux de mes lèvres et l’essuyait alors du haut de ma main.

    - "Oh excuses-moi."

    Je frottais un peu mes yeux afin de sécher tout cela et la regardai à nouveau afin de lui donner une explication.

    - "Je te remercie Etsu, ça me fait du bien de savoir que tu es là, tu n’imagines pas à quel point."

    Je lui attrapai alors la main quelques secondes. Un petit geste tendre pour lui signifier ma gratitude. Je la lâchai pour attraper mon verre et boire un peu. Au même moment on nous apportait enfin nos plats. L’odeur était exquise. Nous allions nous régaler.

    Le plat que j’avais devant moi semblait vraiment bon. Une quantité infinie d’arômes parcourait alors mes narines. J’avais faim pour le coup.

    - "Ça m’a l’air super bon ! Bon appétit à toi !"

    Je lui faisais un petit signe de la tête avant de me saisir de mes baguettes et de porter le choux à ma bouche. Il me fallut à peine quelques secondes pour me rendre compte de mon erreur. Je pris alors le verre une nouvelle fois dans les mains et engloutis le reste du liquide encore présent. Je fis de même avec ma limonade et le reste de la carafe. Il fallait que ça parte. Je ne supportais pas la nourriture épicée, j’étais même allergique à certains produits. Comment avais-je pu ne pas faire attention ? Je sentais ma langue qui gonflait. Non, non, non. Mon visage était rouge et en sueurs. Je commençais à réellement me sentir mal.
    Je pris alors mon sac et me levais d’un seul coup. Je regardai Etsu en panique. La pauvre elle n’avait pas à voir ça, ni à vivre ça.

    - "Je.. Je reviens"

    J’avais eu du mal à dire ces quelques mots. Je me mis alors à tituber vers ce qui semblait être les toilettes. Il fallait que je prenne une dose d’épinéphrine. Heureusement j’avais toujours avec moi mon injecteur qui me permettait d’éviter tout choc trop important. J’arrivai enfin aux wc. J’ouvris la porte et manqua de tomber sur les lavabos. Je me sentais partir. Je posai mon sac sur le meuble et commençait alors à fouiller dedans. Je ne le trouvai pas. Au bout de quelques seconde je le vis au fond de mon sac. J’essayai de l’attraper mais étrangement plus je regardai plus je voyais mon corps s’éloigner de ce dernier. Je me retrouvai alors assise par terre, complètement à l’ouest. Il me fallait mon traitement, il me le fallait très vite.


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.

    terminé #le 22.02.17 21:12

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Original - Sawasawa
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 809
    × Øssements 1047
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    ☢ Désintégrator ☢
    ☢ Désintégrator ☢

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/100  (16/100)
    27 Féminin 30 Original - Sawasawa Pucca Chez Eul la plupart du temps ~ Au chomage 809 1047 24 Féminin 13/01/2017 réduite la pousse de bambou Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    Ael & Etsu

    Les amis sont ceux qui réagissent les premiers quand on passe des épreuves difficiles



    Les larmes d'Ael l'avaient grandement touché. Tout comme son sourire radieux et heureux. C'était comme évident pour la jeune femme que cette brune en face d'elle était bien plus qu'une simple rencontre fortuite mais bien une véritable amie. Malgré le peu de temps qu'elles avaient passé ensemble, le lien qui les unissait était bien plus fort qu'elle n'arrivait à l'imaginer. Et cela faisait énormément sourire Etsu. De son vivant, jamais elle n'avait eu d'amitié pareille. Il avait fallu que la mort vienne la chercher -ou plutôt qu'elle la confronte- pour vivre ce genre de relation. Sa fin avait réellement été une délivrance pour la jeune spectre, et une nouvelle chance de vivre comme bon lui semblait.

    Et Etsu n'en avait jamais douté.

    Le serveur vint les interrompre, Ael reprenant un peu contenance après ses aveux avant de découvrir le plat que l'on lui avait apporté. Secrètement, Etsu espérait que la nécromancienne apprécie son déjeuner et cette nouvelle expérience, son envie de revenir manger dans ce restaurant étant restée dans un coin de sa tête. Elle était cependant moins enclin à se sustenter après le discours de son amie, son inquiétude lui nouant quelque peu les entrailles mais la jeune japonaise fit cependant un effort. Prenant à son tour ses baguettes, Etsu imita son amie et commença à déguster son plat.

    Quand Ael se leva soudain.

    Le visage rouge. De la sueur perlant sur son front. Une expression paniquée. La jeune femme prononça quelque mots d'une voix étouffée tout en prenant son sac et courir vers les toilettes. Etsu n'eut même pas le temps de dire quoi que se soit que la brune avait déjà disparu, la laissant pantoise à leur table et totalement perdue. Avant qu'elle ne se lève à son tour pour la rejoindre.

    - Ael ?

    En l'espace de quelques secondes, la nécromancienne avait viré au rouge vif, la mine angoissée et les gestes mal assuré. Péniblement, elle tentait de prendre quelque chose dans son sac lorsqu'elle tomba soudain, inquiétant davantage la japonaise qui courut vers elle.

    - Ael !

    Paniquée, Etsu observa son amie avant de moyennement comprendre ce qui lui arrivait : la jeune femme faisait une réaction allergique. Et si elle ne faisait rien rapidement, elle allait s'étouffer. Tremblante, la jeune spectre regarda tout autour d'elle, appela à l'aide dans l’entrebâillement de la porte avant de se poster près de son amie. Il fallait qu'elle fasse quelque chose.

    Calmes toi Etsu !


    Tentant de garder son sang-froid, la jeune femme se pencha vers son amie afin de mieux lui parler et l'écouter. Bien qu'Etsu n'ait pas oublié ses pratiques de médecin et toutes les interventions qu'elle avait réalisé de son vivant, voir Ael dans cet état lui faisait presque perdre tous ses moyens.

    Et soudain, elle se souvint.

    Ael cherchait quelque chose dans son sac. Une chose qui devait certainement l'aider à faire passer sa crise et la soulager. Précipitamment, Etsu fouilla son sac, le vida entièrement avant de trouver ce qu'elle cherchait : une dose d'épinéphrine. L'attrapant maladroitement, la jeune japonaise passa sa main libre sous la tête de la nécromancienne et de dégager son cou pour lui injecter la dose d'adrénaline. Elle n'était pas certaine qu'une seule suffise mais elle ne pouvait rien faire de plus.

    Faites que ce soit assez, s'il vous plaît.

    - Ça va aller Ael, ça va aller.


    Et d'un coup, Etsu pressa l'injecteur contre le cou de la jeune femme.


    acidbrain


    Shining Star

    “Le poète fait abstraction de la réalité, alors, ce rêveur compte les étoiles et va même jusqu'à les imaginer.” - Giacomo Bardi

    terminé #le 26.02.17 14:02

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin
    × Péripéties vécues : 1367
    × Øssements 662
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    Forever Eulone ~

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24 Féminin 68 OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs Shirley ლ(´ڡ`ლ) Viens me rendre visite petit coquin c: Mangemort - Thérapeute clandestin 1367 662 24 Féminin 21/12/2016 réduite le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka



    J’entendais mon nom être crié encore et encore. Je n’étais pas seule, heureusement. J’essayai tant bien que mal d’observer tout ce qu’il se passait autour de moi et Etsu était là. Elle s’était précipitée dans la salle de bain au moment même ou j’y étais entrée. Elle ne m’abandonnait pas elle, elle était là, près de moi, paniquée, mais près de moi. Ma tête ne pouvait s’empêcher de lui dire merci encore et encore tandis que mon corps, lui, essayait de ne pas s’étouffer davantage. Ma vision n’était pas clair du tout, mon coeur battait à mille à l’heure et je sentais ma langue enfler. Je respirais par la nez mais cette sensation d’étouffement était de plus en plus oppressante.

    Je commençai alors à me débattre un peu. Mes jambes frottaient sur le sol comme si j’essayais d’avancer assise. Mais je n’y arrivais tout simplement pas. Etsu semblait bouger mais à vrai dire tout était tellement confus dans ma tête. J’entendais juste mon nom et je sentais une certaine agitation près de moi.

    Oui. Oui ! Je sentis un objet près de mon pied. Ma bouteille d’eau ? Venait-elle de jeter toutes mes affaires au sol ? Oui. Continues, aide moi Etsu. Je savais qu’elle était intelligente et médecin à l’époque, elle devait clairement comprendre la situation.
    Elle revint vers moi, ce moi qui était à présent presque violet. Elle revint, passa sa douce main derrière ma nuque et je sentis alors un contact froid sur ma peau. Elle avait compris.

    - "Ça va aller Ael, ça va aller."

    Je sentis l’injection se répandre alors de mon cou à mon corps. Et comme une bouffée d’air, l’épinéphrine agit dans l’instant. C’était comme si les parois de mes pouvons venaient de se décoller. Je sentais l’air entrer et sortir de ma cage thoracique. 
Instinctivement je lui attrapais alors son avant bras qui se trouvait toujours près de mon visage. Je le tenais fermement. Je ne voulais pas qu’elle parle. Je restai là cinq bonnes minutes, essayant de contrôler au mieux ma respiration. Mon corps se refroidit peu à peu et je pus afin avoir conscience de moi-même, à nouveau.

    Je la regardai alors, un peu paniquée et les larmes aux yeux.

    - "Je… "

    Ma voix était encore faible et incertaine. Je la fixai, ma petite Etsu, toujours devant moi, toujours là. Je la fixai et mon coeur se remplit à nouveau de chaleur. Elle était mon amie et elle venait sans doute de me sauver la vie. Je me mis alors à sangloter et me jetai dans ses bras. Je la serrai fort, vraiment très fort comme si elle était la seule à qui je pouvais m’accrocher, comme si elle était la seule en qui je pouvais avoir confiance. Je pleurai un moment dans ses bras avant de me calmer peu à peu. Je restai là quelques minutes de plus. Elle m’apaisait, c’est quelque chose de réellement incroyable, ce pouvoir qu’elle avait sur moi.

    Un serveur entra alors dans les toilettes un peu affolé. Il nous regarda.

    - "Mademoiselle ! Vous allez bien ?"

    Il se rapprocha de moi et posa sa main sur mon front. Étrangement, lui, ne m’apaisait pas du tout, bien au contraire. Je n’avais pas besoin que d’autres personnes me voient ainsi. Je voulais juste de ma Etsu près de moi. Il n’y avait qu’elle qui puisse m’aider en réalité, il n’y avait qu’elle capable de prendre soin de moi. Alors je la regardai, la détresse dans les yeux, lui suppliant du regard de le faire partir.



    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.

    terminé #le 02.03.17 19:58

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 27 Féminin
    × Age post-mortem : 30
    × Avatar : Original - Sawasawa
    × Appartement : Pucca
    × Logement : Chez Eul la plupart du temps ~
    × Métier : Au chomage
    × Péripéties vécues : 809
    × Øssements 1047
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 13/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la pousse de bambou
    × DCs : Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    ☢ Désintégrator ☢
    ☢ Désintégrator ☢

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/100  (16/100)
    27 Féminin 30 Original - Sawasawa Pucca Chez Eul la plupart du temps ~ Au chomage 809 1047 24 Féminin 13/01/2017 réduite la pousse de bambou Toulouze Ka | Margaret E. Redford
    Ael & Etsu

    I'll be with you. Forever.



    Un sentiment de panique qui s'estompe. Des souffles se faisant plus lent. Un soupir de soulagement qui lui échappe. Etsu laissa sa tête tomber, ses cheveux masquant un instant son regard alors que dans ses bras, Ael reprenait des couleurs et se calmait peu à peu. Elles n'étaient pas passées loin de la catastrophe. Bien qu'elle ne soit plus réellement en vie et qu'elle ne pouvait pas mourir de cette façon dans ce monde, la nécromancienne était passée à un cheveu de vivre une expérience bien plus désagréable encore. La jeune japonaise se rappelait sans mal l'un de ses patients ayant vécu une telle chose, quand elle était encore en vie et ça n'avait pas été joli joli.

    Ses billes ambres se posèrent sur la jeune femme dans ses bras, celle-ci s'accrochant fermement à elle comme à une bouée de sauvetage. La japonaise l'entendait murmurer, sans vraiment comprendre ce qu'elle racontait mais ce n'était pas le plus important. Pour l'heure, il fallait que son amie se calme totalement et reprenne des forces. Ensuite, elles quitteraient le restaurant et rentreraient. Elles avaient assez vécu de péripéties pour la journée.

    La voix grave du serveur sortit soudain Etsu de ses pensées, ses billes clairs se relevant d'un coup pour découvrir le visage déformé par l'inquiétude du jeune homme. Elle se souvenait l'avoir déjà vu, ses yeux bleutés lui revenant en mémoire ainsi que son nom et son statut. Il s'agissait du fils du propriétaire, Henri et c'était le genre d'homme à s'inquiéter pour tout et n'importe quoi. Et au vu de la situation actuelle, il devait être dans un état de stress avancé.

    Une pression sur son bras, faible mais pourtant persistante obligea la jeune spectre à reporter son regard sur son amie. Ael la fixait, une certaine détresse emplissant ses perles grises quelque peu vacillantes. Elle était toujours en état de choc et mieux valait que peu de personnes soient présentes pour lui permettre de se remettre plus rapidement.

    Être juste toutes les deux était largement suffisant.

    - Peux-tu nous laisser Henri ? Elle a besoin de calme, mieux vaut que tu reprennes ton service.

    La voix d'Etsu s'était teintée de bien plus d'autorité et de sérieux qu'elle ne l'aurait voulu tandis qu'il imaginait le jeune homme se crisper près d'elle. Cela ne lui fit cependant ni chaud ni froid sur l'instant, ses prunelles restant ancrées dans celui de la nécromancienne contre elle. Elle n'avait que faire de la réaction du serveur, du moment qu'il partait au plus vite. Et pour son plus grand soulagement, Henri quitta les toilettes pour femmes, laissant les deux amies seules.

    Un nouveau soupir, plus faible, passa entre les lèvres de la jeune spectre qui arbora une expression à la fois blasée et amusée. Doucement, sa main vint caresser la joue de son amie pour mieux la calmer tandis qu'il la pressait davantage contre elle afin de lui apporter de la chaleur.

    - Tu aurais pu me prévenir que tu faisais des allergies. Je t'aurais proposé un autre plat.

    La jeune femme lâcha un autre soupir, plus soulagé celui-ci avant d'afficher un sourire doux et légèrement moqueur.

    - J'ai failli faire une syncope. Ne me refais plus ça, d'accord ?

    Sans même attendre une réponse, le sourire d'Etsu s'agrandit, tendre et sincère alors qu'elle ne cessait de bercer la nécromancienne. Sa nouvelle amie était tout de même imprudente, malgré sa réserve, son calme et sa politesse. Pourtant, cela ne dérangea pas la jeune femme. Bien au contraire. Plus elle en savait sur Ael, plus elle se sentait proche d'elle.

    Si il était possible d'être plus proche qu'elles ne l'étaient déjà.


    acidbrain


    Shining Star

    “Le poète fait abstraction de la réalité, alors, ce rêveur compte les étoiles et va même jusqu'à les imaginer.” - Giacomo Bardi

    terminé #le 07.03.17 10:26

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 24 Féminin
    × Age post-mortem : 68
    × Avatar : OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya
    × Pouvoir : Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs
    × Croisée avec : Shirley ლ(´ڡ`ლ)
    × Logement : Viens me rendre visite petit coquin c:
    × Métier : Mangemort - Thérapeute clandestin
    × Péripéties vécues : 1367
    × Øssements 662
    × Age IRL : 24 Féminin
    × Inscription : 21/12/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le cockatiel
    × DCs : Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka
    Forever Eulone ~
    Forever Eulone ~

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    100/100  (100/100)
    24 Féminin 68 OC/Fanarts - Kuvshinov Ilya Contrôle les émotions - Accède aux pensées et souvenirs Shirley ლ(´ڡ`ლ) Viens me rendre visite petit coquin c: Mangemort - Thérapeute clandestin 1367 662 24 Féminin 21/12/2016 réduite le cockatiel Eressëa Qorwyn, Sen Ashitaka


    Elle me serrait dans ses bras et à cet instant c’est tout ce qui comptait. J’avais peur qu’elle ne comprenne pas mon message et qu’elle laisse les autres interférer.

    - "Peux-tu nous laisser Henri ? Elle a besoin de calme, mieux vaut que tu reprennes ton service."

    Merci. Je me serrai davantage à elle, comme si cela était possible. J’avais comme la sensation qu’elle pouvait lire dans mes pensées, qu’elle était capable de m’écouter sans que je ne parle. Elle avait été plutôt sèche avec le serveur, ce qui en réalité m’étonnait assez. Je ne connaissais que la Etsu douce et gentille, celle qui me semblait être la personne la plus juste et compatissante qui soit. À cet instant précis, j’eus l’impression d’être le centre de son intention, à cet instant précis, j’avais une si forte confiance en elle que je m’apaisais doucement.

    La porte se referma et je sentis alors une douce main, chaude, caresser mon visage. C’était la première fois que je me retrouvais dans cette situation. Je n’avais tellement pas l’habitude d’être celle que l’on a besoin de réconforter et qui sait qu’en réalité j’en avais réellement besoin. Je fermai les yeux. J’étais faible mais aujourd’hui j’aimais l’être. Aujourd’hui je pouvais me laisser aller parce que c’était elle et personne d’autre. Elle me serra encore plus fort. Wow, j’étais bien trop bien ici.

    - "Tu aurais pu me prévenir que tu faisais des allergies. Je t'aurais proposé un autre plat. J'ai failli faire une syncope. Ne me refais plus ça, d'accord ?"

    Je l’avais inquiété. J’avais réellement inquiété quelqu’un. Je levai alors la tête afin de la regarder, afin de voir son doux visage, afin de la rassurer à mon tour et de lui dire que grâce à elle tout allait bien maintenant. Mais je n’eus le temps de faire quoi que ce soit que son grand sourire me coupa dans ma lancé. J’aurais pu rester là des heures encore mais elle ne méritait pas de rester assise ici pour le reste de la journée, elle en avait déjà bien assez fait pour moi.

    - "Je ne voulais pas t’inquiéter Etsu.. À vrai dire, j’étais tellement heureuse de pouvoir manger avec toi que je n’ai pas vraiment fait attention.. Tu acceptes mes excuses ? Je te promets d’être prudente à l’avenir."

    Je la regardai avec mes yeux de merlans frits lui adressant un timide sourire. J’attrapai alors sa main, toujours posée sur ma joue, la caressai doucement avant de glisser mes doigts sur son bras pour me détacher d’elle. La situation paraissait si étrange, si intense mais dans mon coeur tout était si simple, si juste. Je me retrouvai alors à genoux, en face d’une Etsu toujours assise au sol et me rapprochai un peu de son visage. J’attrapai une mèche de ses cheveux afin de la lui passer derrière les oreilles.

    - "Et si on y allait maintenant ?"

    Je lui adressai mon plus large sourire, me reculai et me levai. Je lui tendis la main.

    - "Tu viens Etsu ? Il nous reste tellement de chose à découvrir."


    "Don't let anyone treat you badly because you're scared of losing them. Someone who comes in and out of your life isn't worth the stress. You are not a reflection of those who could not love you properly. You are a priority, not an option."
    Even the smallest person can change the course of the future.

    nos partenaires