ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Event du moment
    The Nightmare...
    du 20 octobre au 20 novembre

    Les étoiles s'éteignent en cachette [Shirley]

    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Féminin
    × Age post-mortem : 22
    × Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
    × Pouvoir : Dealeuse d'émotions
    × Logement : Duplex
    × Métier : Bah dealeuse du coup :x
    × Péripéties vécues : 1285
    × Øssements1025
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 17/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le panda
    × DCs : Andrea E. Darlington

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    47/100  (47/100)
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    avatar
    Troubles in Paradise
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttp://www.peekaboo-rpg.com/t1314-teo-agnus-dei
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    Troubles in Paradise
    Terminé
    #11 le 26.03.17 18:25
    ft.
    Shirleydevache
    « Cappelen Damm »
    Il n'est bois si vert qu'il ne s'allume
    Teodora était de celles qui évitaient soigneusement de trop se plonger dans une introspection dont elles savaient qu'elles ne ressortiraient ni indemnes ni plus avancées. Elle était de celles qui savaient précisément où se trouvaient les problèmes et les non dits mais qui les repoussaient soigneusement sous le tapis en faisant comme si elles n'avaient rien vu. Elle était de celles là, Teodora, celles qui ne se supportent pas mais ont du mal à composer avec les autres, de celles qui se cachent et ne se taisent jamais, de celles qui détournent constamment l'attention sur un point de leur personnalité, emmerdant au possible, pour ne pas qu'on puisse trop farfouiller dans les coins sombres de leur psyché. Elle voulait volontiers aider Shirley, elle en était heureuse et un peu fière sur les bords, mais de là à s'ouvrir totalement à la canadienne, ça restait un point difficile, elle se contentait de sourire éternellement, haussant les épaules face à la remarque de la jeune femme lui démontrant ses qualités, comme si ça ne la concernait pas, comme si elle ne se concernait pas elle même. En vérité Teodora préférait sûrement se traiter de la sorte avant qu'on le fasse pour elle, elle préférait partir en se dégradant plutôt que de laisser les autres le faire et la surprendre, la blessant un peu plus au passage. Son sourire en coin parfaitement en place elle lui adressa un clin d’œil en avisant les chaussures nouvellement aux pieds de Shirley.

    « J'ai surtout beaucoup de défauts ! »

    Un rire cristallin s'élève, s'échappe et s'enfuit de ses lèvres qui se maquillent. Ce n'était pas un mensonge, elle le pensait réellement, elle savait qu'elle accumulait les défauts comme une ménagère les points sur les cartes de fidélité, elle refusait juste de trop reconnaître ses qualités, elle se savait ni gentille, ni généreuse ni altruiste. Elle était belle, à la rigueur, et c'était tout ce qu'on lui demandait, d'être belle, alors elle s'en contentait en remplaçant le vide par du cynisme et de l'humour parfois un peu trop décalé. Elle était étonnée d'entendre la canadienne lui parler de ses cheveux, les gens semblaient aimer ses cheveux, longs fils fins de soie aussi noirs qu'une nuit sans lune et sans étoiles, elle ne comprenait pas trop, quitte à choisir elle aurait préféré au moins avoir plus de volume, de belles boucles ou des ondulations, mais le côté japonais avait prit le dessus et les laissaient aussi raides que des baguettes. Elle avait machinalement passé la main dans le flot d'encre capillaire derrière son oreille en continuant de lui sourire.

    « Merci beaucoup Shirley, je sais déjà que ton caractère est bien loin d'être aussi plat que tu l'affirmes ! »

    Elle aurait pu lui rappeler de s'aimer elle même mais ça aurait sonné un peu trop hypocrite, même pour elle. Teodora tournait dans les rayons, en profitant pour saisir une paire d'escarpins bleu nuit pour elle même, s'asseyant à côté de Shirley, les essayant prestement., posant un de ses pieds à côté de celui de la canadienne.

    « J'aime beaucoup les tiens et on fait la paire comme ça ! »

    Elle continuait à rire doucement, d'un son de gorge légèrement rauque alors qu'elle se dirigeait vers les caisses avec leurs deux boîtes, ne lui laissant pas le choix avant de payer pour elles deux, repartant avec les sacs.

    « C'est pour marquer ton premier pas vers le nouveau toi. » Elle l'observait, l'avait observée déjà avant et son sourire en coin s'élargit, les yeux malicieux et inquisiteurs. « Enfin peut-être vers l'ancien toi ? Tu as eu l'air à l'aise sur des talons, honnêtement je ne l'aurai pas parié ».

    Toujours aucun tact, c'était aussi inévitable qu'irréparable, même en lui expliquant pendant des heures le principe de délicatesse Teodora serait restée un éléphant dans un magasin de porcelaine, elle ne comprenait pas pourquoi il fallait à tout prix détourner ce que l'on pensait, elle l'entraînait déjà plus avant dans la galerie marchande, la laissant tout de même décider de la prochaine étape, inciter et ne pas forcer, toujours.
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #12 le 30.03.17 3:03

    les étoiles s'éteignent en cachette


    Alors que sa nouvelle amie lui assurait qu'elle était truffée de défauts, Shirley lui adressa un regard peu convaincu. Son manque de délicatesse était certainement celui qui transparaissait le plus, mais il lui permettait de s'exprimer sans la moindre censure. Teodora disait les choses telles quelles sans tenter de conforter l'autre dans une politesse et une douceur fabriquées. Les premiers mots qu'elle lui avait adressés témoignait bien de son manque de tact... Elle était d'une honnêteté tranchante, mais honnêteté tout de même. Teodora ne se déguisait pas d'une hypocrisie fourbe comme beaucoup le faisaient. Malgré tout, elle n'était visiblement pas incapable de gentillesse. La voilà qui affirmait que le caractère de Shirley n'était pas aussi plat qu'elle le disait, même si cette dernière n'en était pas tout à fait convaincue.

    Les deux jeunes femmes se dirigèrent vers le comptoir avec les deux boîtes. Alors que Shirley fouillait dans la poche de son jean pour en sortir son portefeuille, Teodora ne lui laissa pas le choix et paya pour les deux paires de chaussure sans qu'elle puisse protester... La Canadienne détestait qu'on lui fasse des cadeaux. Même si c'était pour marquer son premier pas vers son ancien soi. Offrir était plus agréable puisque ça n'éveillait pas sa culpabilité. Et voir les sourires illuminer les visages de ceux qui recevaient ces petites attentions, c'était aussi bien mieux que de se satisfaire de quelques biens matériels. Le bonheur des autres, c'était le meilleur des cadeaux à ses yeux. Elle s'en voulait de l'avoir laissée lui acheter quelque chose, même si c'était de bon coeur, et se promit de lui offrir bientôt un présent à son tour.

    J'avais l'habitude de porter des talons, effectivement... Des jupes et des robes aussi. Tu sais, j'aurais pu payer toute seule, fit Shirley alors qu'elles quittaient la boutique. C'est très gentil, merci beaucoup.

    Elles marchaient dans la galerie marchande au coeur de la marée humaine tokyoïte. Shirley n'osait plus trop regarder les boutiques, comme par peur de voir de jolis vêtements et énerver sa nouvelle amie avec ses demandes. Elle n'avait pas fait les boutiques depuis un long moment déjà et elle se sentait d'humeur dépensière. Son regard s'était fixé sur le trottoir et ne semblait plus vouloir se relever. Shirley attendait simplement les commandements de son amie, croyant avoir été un peu trop impolie en lui imposant la visite de la boutique qui l'intéressait

    Tu veux aller à quelque part en particulier? Tu as besoin de quelque chose?
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Féminin
    × Age post-mortem : 22
    × Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
    × Pouvoir : Dealeuse d'émotions
    × Logement : Duplex
    × Métier : Bah dealeuse du coup :x
    × Péripéties vécues : 1285
    × Øssements1025
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 17/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le panda
    × DCs : Andrea E. Darlington

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    47/100  (47/100)
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    avatar
    Troubles in Paradise
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttp://www.peekaboo-rpg.com/t1314-teo-agnus-dei
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    Troubles in Paradise
    Terminé
    #13 le 31.03.17 1:19
    ft.
    Shirleydevache
    « Cappelen Damm »
    Il n'est bois si vert qu'il ne s'allume
    Leur paradoxe de caractère avait peut être été ce qui avait le plus attiré Teodora chez Shirley, elle n'était pas du genre à rendre service gratuitement, encore moins à dépenser de son temps et de son argent pour un ou une presque inconnu(e). Mais quelque chose chez elle l'avait irrémédiablement poussée vers elle, elle se retrouvait peut être un peu dans la perdition de Shirley, dans ce qu'elle avait été du moins. Alors elle ne s'était posé aucune question, l'avait juste entraînée derrière elle comme la tornade qu'elle pouvait être, souvent. Mais le problème c'est qu'elle ne se rendait pas forcément compte de l'impact ni des conséquences que cela provoquait sur les autres, elle ne voulait ni ne pouvait être autrement, et les gens autour devaient composer avec. Elle n'imposait jamais directement mais sans s'en rendre compte elle forçait bien souvent les autres à se plier à sa volonté, ou du moins dans le sens où elle voulait aller. Pure et directe, sans motifs ultérieurs les trois quarts du temps, grande inconsciente de son impact sur les autres, elle se dévalorisait trop pour imaginer ne serait-ce qu'un instant qu'elle puisse, elle, avoir une quelconque influence, sans se rendre compte également qu'elle pouvait se montrer très autoritaire sous couvert d'humour.

    Elle lâchait rarement quand elle voulait une chose Teodora, encore moins quand elle voulait que quelqu'un d'autre fasse quelque chose. Pourtant elle était très loin d'être idiote ou naïve, elle se sous-estimait grandement et c'était tout. Et aujourd'hui elle avait décidé que Shirley ferait ce dont elle avait envie, qu'elle ne s'effacerait pas si facilement, elle l'avait entendu protester quand elle avait saisi sa boîte à chaussures, elle avait vu son regard lorsqu'elle était revenue vers elle une fois les achats payés, ça avait même gâché un peu son plaisir. Elle faisait la moue, fausse boudeuse, sourire rapidement retrouvé, moitié faux – moitié vrai, alors qu'elles sortaient et que Shirley embrassait de nouveau le trottoir du regard. Elle passa encore une fois son bras sur ses épaules, se penchant un peu plus pour être presque à sa hauteur.

    « Je sais que tu aurais pu, c'est un geste que tu ne manqueras pas de me renvoyer j'en suis persuadée. »

    Un clin d’œil envoyé en signe d'amitié naissante, elle commençait à cerner Shirley et se doutait bien qu'elle lui rendrait la pareille dans quelques temps sans qu'elle n'ait rien demandé. « c'est pour célébrer cette journée qui marque ton premier pas vers l'affirmation de soi ». Elle marchait un peu au hasard en attendant la prochaine indication de la canadienne qui ne viendrait pas forcément tout de suite étant donné qu'elle ne regardait non pas les boutiques mais le bitumes sur lequel les talons hauts de Teo résonnaient avant de faire demi tour pour rattraper la hauteur de Shirley tandis qu'elle se penchait pour lui remonter le menton, fixant ses yeux trop bleus dans ceux de la lémure.

    « Nous sommes là pour toi Shirley, moi je n'ai besoin de rien, tu as le droit de regarder autour de toi, d'être attirée par ce que tu vois, j'ai tout mon temps. »

    Ce qui était totalement vrai étant donné que tout ce qui avait à voir avec son travail démarrait plutôt la nuit tombée et non pas en plein jour dans une des rues commerçantes les plus peuplées du Tokyo des morts. Si la jeune femme à ses côtés avait l'habitude de porter des jupes et des robes alors c'est que faire les magasins ne lui était pas inconnu, d'une pousse légère dans le dos elle l'avait amenée à regarder autour d'elle. Elle aurait peut être tout de même besoin d'un encouragement supplémentaire que la brune ne tarda pas à lui fournir.

    « Sauf si tu désires faire tout un stock de chaussures avant de passer au reste, ce dont je ne suis absolument pas contre, je te propose de continuer sur notre lancée et de regarder un peu les magasins qui proposent des articles qui te plaisent ? »

    Elle ne voulait pas décider pour elle, mais elle avait réfléchi un peu à la question, et avec ses cicatrices elle pouvait tout de même se vêtir de pantalons un peu plus flatteurs que ses jeans trop larges et sans réelle forme, attirant et flatteurs ne signifiant pas forcément révélateurs, elle attendait juste de voir où elle voulait aller, si elle passait directement par la case jupe ou robe, ce n'est pas elle qui allait s'en plaindre.
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #14 le 02.04.17 3:38

    les étoiles s'éteignent en cachette


    Teodora se pencha vers Shirley et passa son bras autour de ses épaules. Elle avait sans doute senti cette timidité ressurgir et menacer d'entraver ses plans. Ainsi, elle s'était empressée de rassurer sa nouvelle amie. Comme la Canadienne savait qu'elle avait affaire à une femme dont la franchise semblait dangereusement acérée, ses paroles calmèrent rapidement ses craintes d'être indésirable. Acceptant non sans mal sa proposition de regarder les articles qui lui plaisaient à elle, Shirley décrocha son regard du bitume un peu craintivement et observa de nouveau les vitrines à la recherche de quelques tenues ou chaussures lui plaisant. Ses yeux se tenaient loin des vêtements révélateurs ou même qui laisseraient voir la cheville ou l'avant-bras. Elle désirait secrètement porter à nouveau des tenues dans lesquelles elle se sentait belle, mais savait qu'il s'agirait d'une dépense inutile. Elle ne saurait pas les assumer et les porter une fois en publique.

    Shirley s'arrêta devant une boutique dont la vitrine exposait des vêtements qui lui plaisaient. Ils étaient assez simples et classiques. Un peu plus colorés et féminins que les hauts et les jeans qu'on retrouvaient dans sa garde-robe, mais tout de même très modestes et discrets. Néanmoins, il s'agissait d'une avancée non négligeable. Sans le support de Teodora, Shirley n'aurait sans doute jamais osé vouloir échanger ses pantalons et ses pulls dans laquelle sa silhouette fine et gracile se perdait pour quelques vêtements qui lui iraient sans doute un peu mieux.

    Elles pénétrèrent dans la petite boutique. N'osant pas s'éloigner de Teo, Shirley la suivit de très près et se contentait de regarder les vêtements que son amie regardait.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Féminin
    × Age post-mortem : 22
    × Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
    × Pouvoir : Dealeuse d'émotions
    × Logement : Duplex
    × Métier : Bah dealeuse du coup :x
    × Péripéties vécues : 1285
    × Øssements1025
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 17/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le panda
    × DCs : Andrea E. Darlington

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    47/100  (47/100)
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    avatar
    Troubles in Paradise
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttp://www.peekaboo-rpg.com/t1314-teo-agnus-dei
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    Troubles in Paradise
    Terminé
    #15 le 07.04.17 15:42
    ft.
    Shirleydevache
    « Cappelen Damm »
    Il n'est bois si vert qu'il ne s'allume
    Instinctivement la canadienne s'était dirigée vers la boutique qui lui conviendrait le mieux, et même si Teodora avait bien vu ses regards vers les habits qu'elle avait du avoir l'habitude de porter, plus révélateurs, pour une fois, elle ne l'avait pas poussée à y entrer. Teodora savait faire la différence entre avoir envie de porter et n'être pas prête pour, et faire un petit pas vers ce que l'on aimerait être et qui pourrait nous aider plutôt que nous culpabiliser à rester dans un placard. Alors elle avait suivi Shirley dans une boutique où ils vendaient de tout mais pas mal de choses classiques bien que plus colorées et plus flatteuses au niveau des coupes que ce que Shirley avait l'habitude de porter.

    Par souci d'intimité elle avait voulu lui laisser de l'espace et la brune flânait dans les rayons sans y voir quelque chose qui lui correspondait vraiment, ce qui s'était d'ailleurs vu au regard de la vendeuse sur elle quand Teodora était entrée, mais elle n'était pas là pour elle mais bien pour Shirley. Malgré tout elle voulait la laisser se débrouiller toute seule et donc elle s'était dirigée vers un rayon où ils vendaient tout de même des jupes courtes et des shorts, la laissant le temps et le loisir de choisir ce qu'elle voulait. Sauf que Shirley ne la lâchait pas d'une semelle et ne regardait que ce que Teodora sortait des rayons, ce qui allait rapidement être contre productif. Dans un sourire en coin et des yeux pleins de malice elle se retourna vers elle, sans aucune méchanceté.

    « Tu sais je n'ai rien contre le fait de t'accompagner mais dans ce cas là je te propose de faire l'inverse, je regarde ce que tu choisis parce que vu comme on est parties ça ne risque pas de donner grand chose... A moins que tu aies réellement envie de t'habiller comme moi ? »

    Elle riait un peu, légèrement, parce que même si Shirley voulait s'affirmer plus, le style vestimentaire de Teodora restait quand même un niveau bien au dessus. Au delà de ses hauts talons la brune était toujours en robe, jupe ou short relativement courts, toujours au dessus du genou, les épaules très peu souvent couvertes. Ce jour là elle ne portait qu'un micro short en jeans et un débardeur blanc sur sa peau caramel et même si Shirley voulait s'assumer plus, il restait du chemin à parcourir avant qu'elles n'en arrivent là. Avec son éternel sourire elle lui tendit la main avant de prendre la sienne pour la traîner vers des rayons qui lui conviendraient mieux.

    « Quelle est ta couleur préférée Shirley ? »

    On allait commencer par ça, colorer un peu ses tristes jeans et pulls trop grands, on verrait ensuite pour la coupe, la taille et ce que ça révélait, chaque chose en son temps.
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #16 le 14.04.17 5:06

    les étoiles s'éteignent en cachette


    Ah! Euh, excuses-moi, désolée, pardon! s'exclama-t-elle, embarrassée. J-Je voulais pas t-te gêner!

    Shirley n'avait pas suivi Teodora pour s'inspirer de son style vestimentaire, mais bien parce qu'elle n'avait pas l'assurance pour explorer la boutique toute seule. Choisir des chaussures avait été plus facile puisqu'elle n'avait eu qu'à retrouver la paire qui l'intéressait. En ce qui concernait les vêtements, elle ne savait pas exactement ce qu'elle désirait. Et donc elle fouinerait. Et ses recherches attireraient les employées qui viendraient proposer leur aide. Et après, Shirley leur aurait dit quoi? C'était moins effrayant de s'aventurer à deux dans cet environnement qu'elle redécouvrait. Ainsi, Shirley s'était mise à trottiner derrière sa nouvelle amie instinctivement en jetant quelques coups d'oeil rapides aux tenues affriolantes que Teodora regardait en espérant tomber miraculeusement sur un haut ou un pantalon qui lui plaisait.

    Teodora l'attrapa par la main et l'entraîna vers des rayons plus appropriés pour une jeune femme trop pudique. Shirley fut grandement embarrassée par cette considération qu'elle trouvait trop grande : sa timidité et son insécurité empêchait son amie de regarder les vêtements qui l'intéressaient. Elle lui demanda même sa couleur préférée, ce à quoi elle répondit simplement vert avant de se plonger activement dans ses recherches pour filer en vitesse aux cabines d'essayage et lui donner l'occasion de chercher pour elle aussi. La brune sélectionna deux pantalons qui semblaient être à sa taille, trois hauts choisis aux hasard avant de s'envoler vers les cabines d'essayage vitesse grand V pour ne pas importuner plus longtemps Teodora.

    Elle referma la porte de la cabine derrière elle et respira profondément pour tenter de se débarrasser de son anxiété. Sans succès.
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Féminin
    × Age post-mortem : 22
    × Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
    × Pouvoir : Dealeuse d'émotions
    × Logement : Duplex
    × Métier : Bah dealeuse du coup :x
    × Péripéties vécues : 1285
    × Øssements1025
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 17/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le panda
    × DCs : Andrea E. Darlington

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    47/100  (47/100)
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    avatar
    Troubles in Paradise
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttp://www.peekaboo-rpg.com/t1314-teo-agnus-dei
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    Troubles in Paradise
    Terminé
    #17 le 29.04.17 17:28
    ft.
    Shirleydevache
    « Cappelen Damm »
    Il n'est bois si vert qu'il ne s'allume
    Sans grande surprise, Teodora avait manqué de tact. Elle n'avait pas réfléchi plus avant au moyen d'aider Shirley, elle avait simplement fait la constatation qu'elle n'allait pas réussir à trouver grand chose si elle continuait dans les rayons qu'elle prenait. Elle avait été étonnée de la voir détaler comme un lapin effrayée, avait levé les yeux au ciel, se sentant un peu coupable derrière son sourire en coin. Elle la regardait doucement s'affoler, presque jeter dans ses bras ce qui semblait lui aller sans même prendre la peine de regarder ce qu'elle faisait. Une tornade vite arrivée, plus vite partie, dans une cabine du fond où la canadienne s'empressa de s'enfermer. Posant une main sur sa hanche Teodora réfléchissait, pour une fois, à la meilleure chose à faire, haussant les épaules elle préféra laisser un peu d'espace à Shirley tout en restant à portée de voix et de vue de la cabine.

    Elle préférait mettre à profit le temps que la jeune femme mettrait à se calmer et se changer pour lui trouver quelque chose de plus joli que ce qu'elle avait machinalement pris sans y faire attention, qu'au moins la peine qu'elle aurait mis à enlever ses affaires ait réellement servi à quelque chose. Elle partait donc sur quelque chose de vert, elle repartit à la chasse du haut idéal pour jeune fantôme timide souhaitant s'affirmer un peu plus sans non plus trop se faire remarquer. Les talons claquaient sur le sol à chacun de ses pas tandis que ces yeux célestes ne laissaient passer aucun bout de tissu qu'elle passaient au crible. Elle s'était arrêtée dans le coin plus adapté au nouveau style de Shirley, un coup d’œil toujours vissé sur la porte de la cabine dont elle n'était pas sortie.

    Après quelques minutes de plus passées le nez dans les hauts Teodora se dirigeait de nouveau là où la canadienne s'était retranchée, un chemisier vert clair à boutons, léger avec de petites manches s'arrêtant au dessus du coude et un autre gris perle à léger col mais sans manches sous le bras, toquant avec légèreté sur la porte de la cabine, espérant ne pas provoquer un vent de panique chez sa nouvelle partenaire. « Shirley ? » Elle voulait lui faire comprendre que c'était elle, et que non elle ne s'impatientait pas. Elle déposa ses deux choix sur la porte dont elle atteignait le haut sans problèmes en tendant le bras, les laissant à sa disposition.

    « Je te pose ça là, tu peux regarder, je pense que ça pourrait te plaire ? »

    Elle pouvait tout aussi bien lui dire non et couper court à ces débuts de tentatives qui venaient juste de commencer. Et Teodora ne voulait pas la laisser sur une mauvaise impression qui risquait de la radicaliser dans son non changement, ce qui se révélerai totalement contre productif.
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #18 le 05.05.17 3:24

    les étoiles s'éteignent en cachette


    Dans cette minuscule cabine, loin de cette femme qui faisait preuve d’une immense patience avec elle mais qu’elle croyait tout de même importuner, Shirley arriva à se calmer un peu. Désormais un peu plus détendue, elle jeta ensuite un œil sur les vêtements qu’elle avait lancé avec négligence sur le petit banc dans le coin de la pièce. Au-dessus de la pile, un charmant t-shirt noir à l’échancrure un peu trop audacieuse et révélatrice avec de larges lettres blanches formant une inscription plutôt vulgaire. Je passe. Elle regarda les autres vêtements sous ce haut inapproprié pour voir si le hasard lui avait permis de mettre la main sur quelques vêtements qui lui plaisaient. Un jean banal, deux pantalons noirs assez soignés et peu décontractés, un chemisier blanc des plus banals et un haut qui découvrirait ses épaules. Elle qui n’aimait plus beaucoup faire les boutiques renâclait à essayer les vêtements mais le fit tout de même parce que le temps de Teodora était précieux mais aussi parce qu’elle désirait redevenir la femme qu’elle était avant sa mort.

    Alors qu’elle boutonnait le jean et qu’elle se retournait devant le miroir pour voir si sa coupe la mettait en valeur, on toqua doucement à la porte. La voix de sa nouvelle amie l’interpella et lui expliqua qu’elle avait trouvé quelques vêtements qui lui siéraient peut-être.

    Merci Teodora, répondit-elle timidement en attrapant les hauts qu’elle lui avait laissés. Pense à r-regarder pour toi aussi.

    C’était une attention qui la fit sourire un peu, mais elle voulait que Teodora profite aussi de leur petite virée shopping.

    Elle observa un peu les deux hauts. Le chemisier vert lui plaisait beaucoup, ce genre de vêtement soulignait joliment sa fine silhouette et faisait propre et rangé. Le seul détail qui lui déplaisait, c’était ces manches courtes qui dévoileraient les cicatrices sur ses bras. Au moins elle ne te demande pas d’enlever les bandages sur ton visage. Aller, fais un effort, si ça se trouve ça t’ira bien quand même. Malgré ses appréhensions, elle retira son pull trop grand et enfila le vêtement proposé par son amie.

    Il était certainement plus ajusté que ce qu’elle portait habituellement, mais ce n’était pas inconfortable. Le tissu était moins lourd que les pulls amples dans lesquelles elle se cachait en temps normal. Même si elle ne voyait que ses bras meurtris par l'accident, Shirley se sentit un peu audacieuse décida de l'acheter quand même. La Canadienne essaya le haut gris qui lui plut un peu moins ainsi que les autres vêtements, puis retrouva enfin ses vêtements confortables qui n'exposaient pas les hideuses cicatrices qui couvraient son corps. Elle jeta les vêtements qu'elle désirait sur son bras droit et les autres sur son bras gauche et sortit de la cabine. La brune confia les habits qu'elle en voulait pas à l'une des employées et retrouva Teodora.

    J'ai terminé, j-je vais prendre ça je pense.. Et toi? T-tu as trouvé quelque chose?
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 21 Féminin
    × Age post-mortem : 22
    × Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
    × Pouvoir : Dealeuse d'émotions
    × Logement : Duplex
    × Métier : Bah dealeuse du coup :x
    × Péripéties vécues : 1285
    × Øssements1025
    × Age IRL : 26 Féminin
    × Inscription : 17/01/2017
    × Présence : complète
    × Surnom : le panda
    × DCs : Andrea E. Darlington

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    47/100  (47/100)
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    avatar
    Troubles in Paradise
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-westhttp://www.peekaboo-rpg.com/t1314-teo-agnus-dei
    21Féminin22Alex Benedetto - GangstaDealeuse d'émotionsDuplexBah dealeuse du coup :x1285102526Féminin17/01/2017complètele pandaAndrea E. Darlington
    Troubles in Paradise
    Terminé
    #19 le 07.05.17 22:07
    ft.
    Shirleydevache
    « Cappelen Damm »
    Il n'est bois si vert qu'il ne s'allume
    Une fois les vêtements déposés sur le dessus de la cabine Teodora était déjà plus rassurée, elle savait qu'au moins Shirley n'avait pas que ce qu'elle avait saisi à la hâte avant de se confiner derrière les portes de la pièce d'essayage. Elle se laissait elle même aller à vaquer dans les rayons, s'engageant directement vers des articles bien plus courts que ce qu'elle avait choisi pour Shirley. En flânant elle pensait qu'il faudrait peut être qu'elle achète carrément une nouvelle armoire pour y ranger ses affaires, la sienne commençant sincèrement à atteindre ses limites. Il y a avait encore la place dans sa chambre de l'agence et ce n'est pas son colocataire qui allait râler qu'elle range plus ses affaires. En attendant elle avait déjà dans les bras un short en jean, un débardeur violet, une robe verte et un autre débardeur blanc. Il lui semblait entendre s'agiter dans la cabine d'essayage et elle entendit la brune lui dire de chercher pour elle aussi, avec un demi sourire qu'elle ne pouvait pas voir elle lui répondit par dessus son épaule, attrapant finalement un jean déchiré à certains endroits pour l'ajouter sur sa pile, avoir un pantalon pouvait s'avérer pratique quand même.

    « Ne t'en fais pas Shirley, j'ai largement trouvé mon bonheur. »

    Vu les deux articles qu'elle avait rajoutés, elle en aurait pour un certain temps à essayer tout ce qu'elle voulait et ça laissait le temps à Teodora pour réfléchir à la prochaine étape. Elle avait déjà pas mal poussé Shirley, ça serait peut être bien pour elle de laisser ses émotions redescendre un peu après et Teodora avait bien envie d'aller s'asseoir quelque part pour partager une boisson chaude ou froide, ou ce qu'elles choisiraient. Elle se dirigea vers la caisse et paya pour ses articles en attendant sagement que Shirley sorte et lui indique ce qu'elle voulait garder, elle opina sans commenter, elle aimait ses choix et en plus elle faisait encore ce qu'elle voulait. Elle l'accompagna à la caisse puis pris la décision de sortir, une fois de nouveau dans le quartier commerçant elle regarda Shirley avec un sourire.

    « Je te propose de faire une pause ? Ça nous fera du bien de nous asseoir et nous désaltérer tu ne crois pas ? »

    Elle pensait déjà à ce qu'elles pouvaient faire ensuite, elle aimerait bien lui trouver une jolie veste parce qu'elle se doutait que les articles aux manches courtes risquaient d'être moins souvent portés et avec une veste ils sortiraient plus du placard jusqu'à ce qu'elle ait le courage de l'enlever, une sorte de transition qui accélérerai la suivante. Elle l'entraînait déjà vers un petit café, lui lançant un regard interrogateur avant d'entrer et de poser ses fesses à une table plutôt en recul, leur donnant plus d'intimité, ne voulant pas surexposer Shirley trop de fois dans la même journée. Elle commanda un café, regrettant immédiatement de ne pas s'être assise en terrasse malgré la température pas si chaude, l'envie de fumer venait de la saisir. Tant pis, elle n'allait pas laisser Shirley assise seule.

    « Pas trop érpouvée pour l'instant ? N'hésites pas à me le dire hein. »
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #20 le 17.05.17 3:25

    les étoiles s'éteignent en cachette


    C'est avec soulagement que Shirley accepta de prendre une pause. Comme Teodora s'en doutait, cette métamorphose demandait beaucoup d'énergie. Bien que progressive et suivant son propre rythme, ce détachement de ses habitudes confortables mais pas forcément agréables demandait un certain effort : la Canadienne n'avait pas l'habitude de s'éloigner autant de l'Agence et les foules dans lesquelles elle se mêlait lui demandait de dompter un peu sa phobie des regards.

    Les deux jeunes femmes s'installèrent donc dans un petit café pour que Shirley puisse obtenir ce repos dont elle avait besoin. Toujours aussi prévenante, Teodora entraîna son amie à une table à l'abris des regards. Cette attention fit plaisir à Shirley, même si elle se doutait qu'il ne s'agissait peut-être que du fruit du hasard. Malgré son apparence post-mortem qui attirait bien plus la pitié que les regards charmés, Shirley n'avait pas l'habitude d'être aussi considérée. Généralement, les rôles étaient inversés et c'était elle qui se montrait bienveillante et prévenante.

    Oui oui, tout va bien ne t'inquiète pas. Merci, lâcha-t-elle timidement avant de se cacher derrière son café qu'elle sirotait.

    C'était à moitié vrai, mais Shirley avait encore un peu d'énergie à donner. Et à ses yeux, c'était bien peu face aux efforts que son amie faisait pour elle. Teodora semblait s'être engagée à restaurer la confiance en soi d'un cas visiblement désespéré. Shirley était bien trop défigurée pour être belle et le seul atout sur lequel elle aurait pu se reposer lui manquait cruellement : sa personnalité était d'une telle insipidité, elle ne contredisait personne et s'exprimait rarement. Elle renfermait en elle une multitude de sentiments que sa grande réserve muselait presque toujours. Ceux qui l'avaient vue hausser le ton se comptaient sur les doigts d'une main. Mais même ses colères, ses peines et ses joies étaient si discrètes, peu impressionnantes... Bien sûr, Shirley était dotée d'une empathie très développée, mais on ne la définissait que par sa timidité ennuyante. Ceux qui voyaient un peu plus que cela chez elle creusaient un peu trop. Néanmoins, un cas comme le sien n'était pas forcément désespéré : si elle arrivait à se débarrasser de sa timidité, peut-être qu'elle deviendrait un spectre un peu plus intéressant.

    Comme le silence gênait la jeune femme et croyait qu'il gênait aussi son amie, elle reposa sa tasse et demanda :

    À moins que tu aimerais t'arrêter? Ou il y a des endroits où tu désires aller, peut-être?
    Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires