#1 le 20.01.17 14:15

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : Bah dealeuse du coup :x
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1243
× Øssements 880
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington
Troubles in Paradise
http://www.peekaboo-rpg.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-west http://www.peekaboo-rpg.com/t1314-teo-agnus-dei

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
42/100  (42/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : Bah dealeuse du coup :x
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1243
× Øssements 880
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington
Troubles in Paradise
ft. Talichoupette
Teo écrit en #DB7093, soit en palevioletred.

Twinkle twinkle... ♪
Elle marchait le long de la route comme sur une corde raide, un jeu d'enfant jamais abandonné « si tu ne suis pas la corde alors tu tombes dans la lave », d'une légère pensée morbide comme quoi ça n'allait pas vraiment la tuer de toute manière, enfin pas à nouveau et elle tourne au coin de la rue. Ce n'est pas comme si elle avait un itinéraire précis, l'air de la nuit et la brise factice lui avaient juste donné la chair de poule et elle s'était mise à marcher, naturellement, cherchant des yeux un endroit où elle pourrait se poser et continuer à bosser. Teodora laisse traîner ses yeux autant que ses pensées et elle finit forcément par pousser une porte qu'elle ne voulait pas pousser, qu'elle n'aurait sûrement jamais poussée si elle avait été attentive, mais lui demander d'être attentive ce serait comme demander à une pastèque de faire le grand écart.

La clochette tinte, la réveille, la sort de sa torpeur, elle s'avance à peine assez dans la lumière tamisée pour apercevoir des nuages un peu partout, des effusions de laine, du rose, des couleurs pastel bercées par le doux bouillonnement de quelque chose encore non identifié. Le décalage entre sa propre personne la fait rire doucement, sa robe courte, ses talons qui augmentent encore sa taille de grue, ses yeux qui coulent un peu le noir du rimmel et cet endroit cocon qu'elle redécouvre à chaque fois qu'elle y met les pieds. Un sourire en coin elle s'avance un peu plus, cherchant des yeux la propriétaire de l'endroit, Talitha, qui ressemble assez à sa boutique en fin de compte.

Dans un soupir aussi tranché que sa lassitude elle se retourne pour faire demi tour pour se tourner de nouveau vers l'intérieur de la pièce elle pose les yeux sur des flacons, les fameux. Elle en a déjà vu des flacons un peu comme ça ailleurs, un peu magiques, elle s'approche en slalomant et en baissant parfois la tête pour ne pas bousculer un nimbostratus par inadvertance, elle ne veut pas risquer de se faire pleuvoir dessus, pour pouvoir regarder de plus près. Pas des potions de fées, des potions de nécromancien, les potions de Tali, l'exacte raison pour laquelle elle est ici, Talitha elle s'y connaît en potions d'émotions et c'est en ça qu'elles se sont rapprochées. Teo voudrait bien en apprendre plus sur le sujet pour développer son don mais en plus la collaboration des deux jeunes femmes est tout bénef pour elle.

D'une voix plus feutrée qu'à l'ordinaire elle appelle la maîtresse des lieux, elle y va toujours un peu plus doucement avec Talitha, comme si elle avait peur de la casser.

« Tali tu es là ? Je peux repasser plus tard si c'est pas le bon moment ! »

Bon elle avait parlé un peu fort quand même, mais il ne fallait pas trop lui en demander non plus. Elle regardait les nuages passer, littéralement, elle était quand même douée Talitha.
Invité

#2 le 23.01.17 18:57

avatar
Invité

         Tali & Teo

        Le problème c'est que ma tête n'est jamais reposée. Mon cerveau est une maison de campagne pour démons.

         

         Des potions, des fioles, des épices, des graines, des pétales, des liquides et des sirops. Méli-mélo de senteurs et de breuvages aux gouts uniques. Au goût Talitha. Au goût un peu trop sentimental. Un peu trop sucré. L'genre de goût que les enfants adorent, mais que les adultes, grands et forts, ne supportent pas. Ils n'en avalent pas une goutte par peur de se souvenir, par peur des souvenirs. La nostalgie, c'est le grand méchant loup des moutons en beaux costumes et aux belles cravates. Alors ses potions ils ne les boivent pas, parce qu'ils ne veulent pas se faire dévorer par une chose qu'ils ne contrôlent pas. Et cette chose, Talitha, elle joue avec tous les jours, dans ses éprouvettes et ses tubes. Les sentiments. Les émotions. Celles que la plupart des gens abandonnent au profit d'un néant dans le cœur, plus pratique à transporter en voyage d'affaires, plus facile à remplir d'alcool. Plus facile à ignorer quand le cœur se met à pleurer. Mais Talitha, elle ne juge pas, parce qu'elle est comme ça aussi. Un peu. Une perforation dans le cœur qu'elle comble de ses potions. Qu'elle essaye de combler. Qu'elle n'arrive pas à combler. Alors elle joue avec ces émotions synthétiques, ces sentiments en coton et non en battements d'ailes de papillon. Alors oui, elle est douée Talitha. Face à ses bocaux de fleurs et d'odeurs. Elle touche sa bille pour falsifier le cœur et ses pensées. Elle serait capable, en mélangeant quelques graines de pavot et quelques pétales de chardon, de recréer la haine et ses griffes acérées. Recréer la colère avec du piment oiseau, mélangé à de la sève de bouleau. Recréer l'amour en jouant avec des racines de maca et des pousses de ginseng. Ah ça oui, elle est douée, l'étoile filante pleine de nuages. Pourtant le vide est toujours plus grand, toujours plus profond. Toujours plus vide. Car la poussière de néant remplit les crevasses de l'âme quand les sentiments de synthèse ne font que les cacher.

Elle coud. Tranquillement. Lentement. Aucun client. Pour l'instant. Elle coud et surveille ses décoctions laissées sur le feu. Il ne faudrait pas les faire flamber, pas elles aussi. Somnolente en cousant des nuages d'aube, elle tente de garder les yeux ouverts. Ses pépites bleutées ne doivent pas se fermer sous peine de tout voir partir en flammes. Encore, hein, Tali ? Mais le sommeil ne la vaincra pas aussi facilement. Pourtant son aiguille coud de plus en plus lentement. C'est son rythme de décérébrée qui lui pose problème, pas vrai ? Non, c'est ses insomnies répétées, son manque de potions de rêveries. C'est la nouvelle fournée qui est presque prête. Mais l'aiguille est de plus en plus floue, alors que ses cils s'abattent sur sa peau. « Tali [...] ? Je peux [...] pas le bon moment ! »

Les yeux de la comète s'ouvrent instantanément en entendant la voix rauque de Teodora. Teodora, cette fille un peu paumée qui faisait l'effet d'un mimosa fleuri en plein hiver. Teodora et ses talons hauts. Teo et ses longues jambes, faisant penser à une grue japonaise. Teo et son mascara qui coule comme du pétrole au creux de ses cernes. Un sourire apparaît sur le minois de Talitha, elle éteint le feu de ses potions et s'en va à la rencontre de la brunette aux yeux lazulite.

« Bonsoir, Teodora... si tu n'étais pas arrivée, j'aurais pu finir flambée, ahah ! » Elle n'explique pas pourquoi. Et ce n'était pas grave si elle ne comprenait pas. Tali, elle, elle comprend et elle la remercie d'un battement de paupière. « Pourquoi cette visite soudaine ? Quelque chose t'intéresse ou tu veux simplement boire un thé ? » Le thé c'est devenu sa marque de fabrique sans s'en rendre compte. Maintenant, quand on pense à Talitha, c'est pas une étoile qui nous vient en tête en premier, mais une tasse thé à la rose.
Accoudée à son comptoir, Talitha reprend son ouvrage nuageux. Une robe en nuages d'aube, qui sera teinte en pourpre. Tiens, elle irait bien à Teodora...






HRP : Keur Keur sur toi potite Teodora
AVENGEDINCHAINS
         

#3 le 08.02.17 1:52

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : Bah dealeuse du coup :x
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1243
× Øssements 880
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington
Troubles in Paradise
http://www.peekaboo-rpg.com/t1306-teodora-war-to-the-east-pain-to-the-west http://www.peekaboo-rpg.com/t1314-teo-agnus-dei

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
42/100  (42/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 22
× Avatar : Alex Benedetto - Gangsta
× Pouvoir : Dealeuse d'émotions
× Logement : Duplex
× Métier : Bah dealeuse du coup :x
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 1243
× Øssements 880
× Age IRL : 26 Féminin
× Inscription : 17/01/2017
× Présence : complète
× Surnom : le panda
× DCs : Andrea E. Darlington
Troubles in Paradise
ft.
Shirleydevache
« Cerberus: Book of Angels »
La mort est une bien belle aventure
Elle aimait Talitha comme elle aimait un nuage de lait dans un thé bien infusé, elle aimait Talitha pour sa douceur apparente qui résonnait avec son cœur brisé. Deux cœurs qui ne battaient plus mais qui se comparaient de fissures, qui se maquillaient d'émotions factices et de sourires forcés. Elle aimait Talitha pour ce qu'elle en percevait et ne comprenait pas, pour les questions qu'elle ne posait pas et pour le don qu'elles cultivaient comme en secret si tard dans ce petit coin qui ne ressemblait en rien à ce qu'elle avait connu.

Teodora était rentrée sur le bout des talons comme sur la pointe des pieds, elle avait l'impression de jurer sur la moquette épaisse au milieu des nuages sucrés mais elle s'y sentait bien. Elle adressa un sourire cassé à la propriétaire un peu sorcière, sans saisir l'allusion mais sans poser de questions. Comme rarement dans sa vie de vivante elle avait eu une étincelle d'étoile qui était venue se poser sur ses réflexions. Talitha avait embrasé ses idées et stimulé sa curiosité, même si elle n'aurait jamais refusé un thé de la necromagicienne.

« Je veux bien un thé merci, tu les fais mieux que personne. »

Une flatterie non mensongère, elle n'était pas connue pour déblatérer des mensonges et le breuvage l'aiderait à expliquer ce à quoi elle avait songé. Un nuage flottait dans sa tête comme il en naviguait au plafond, lourd et chargé mais sans risque de tonnerre ou de tempête. Bruits de tasses et de bouilloire contre rythme de pensée, trop décérébré pour une écervelée,

«  Tu as besoin d'aide ? »

Une question presque rhétorique qui attend une réponse tout en sachant déjà la teneur de l'échange, elle ne veut pas l'envahir, la pousser au contact forcé. Elle est gourde Teo mais pas assez pour ne pas brusquer la petite chose qu'est Tali à ses yeux. Alors elle s'adosse au mur bariolé et réceptionne la tasse fumante entre ses grandes mains aux doigts longs et fins avant de planter ses prunelles myosotis dans leurs compagnes.

« En fait j'ai eu une idée et... J'aimerai bien que tu m'aides »

Elle s'y prenait mal, ne savait pas s'exprimer, trop d'opportunité pour ne pas s'affoler ou s'extasier. Elle se redressa de toute sa hauteur, la tête dans les cieux imaginés, enveloppant la si petite femme de son regard banquise-pétrole.

« Tu connais mon pouvoir n'est-ce pas ? Et j'ai pensé... Disons qu'on pourrait créer une nouvelle potion ensemble. »

Temps d'arrêt, temps de doute et de regrets. Teo ne sait pas gérer le rejet. Alors elle brode de paroles comme Talitha brode de nuages, elle parle trop, trop vite, trop bien, trop fort, peut être un peu trop tout. Elle a peur, ne le dit pas, elle a des frissons, ne le montre pas, elle a un peu chaud mais ne le ressent pas.

« Basé sur les émotion parce que tu sais... J'ai ce truc, tu fais ces trucs mieux que personne et tu vois. Tu vois j'ai pensé qu'on pourrait apprendre, enfin que je pourrais apprendre et que. Euh ça serait sympa ? »

Elle balise comme une dinde le matin de Thanksgiving, elle boit une gorgée de thé qui l'apaise presque instantanément, elle n'a pas besoin des potions de Tali, son thé normal lui fait du bien. C'est doux et chaud, ça sent le printemps et les châteaux de draps qu'on fait quand on est enfant.

« Bien sûr si on en tire quelque chose tu pourras le vendre et moi j'aurai avancé sur les émotions et leur contrôle, enfin, si ça te dis ? »

Et ses yeux crient « dis oui, Tali ».


HRP:
Love sur toi, Tali des étoiles
Invité

#4 le 20.02.17 16:28

avatar
Invité

         Tali & Teo
C'est important l'état de jachère, ça fait partie du processus créatif!  

         

         C'est bizarre la mort. C'est bizarre et rigolo parfois. Rigolo et inattendue, une surprise ambulante qui nous éclate ses confettis au visage chaque jour qui passe. C'est dans une de ces pochettes surprises que Talitha elle a trouvé Teo.

Teodora et son visage tourné vers la lune et non vers les humains. C'est une rencontre bizarre, une rencontre rigolote et inattendue quand elle y pense la comète. Elles ne se ressemblent pas. Elles n'ont sûrement aucun point commun. Et pourtant Talitha elle l'aime bien Teodora. Teo et ses talons un peu trop hauts pour ses grandes jambes, un peu trop hauts pour le reste du monde. Avec sa peau de la couleur du caramel. Soleil face à la lune qu'est Talitha. Lune pâlotte et ce soir un peu raplapla. Mais elle fera ce qu'elle peut Talitha, pour aider ce petit bout de soleil somnolent sous ce maquillage trop sombre. Alors elle laisse tomber son ouvrage l'étoile qui clignote mal, elle laisse tomber ses nuages et part préparer du thé. C'est vrai qu'il est bon le thé de Talitha. Je devrais ouvrir un salon de thé, qu'elle se dit Talitha en voyant ses chats abandonnés venir réclamer une tasse de sentiments dès qu'ils en ont l'occasion. Teo aussi, elle a le droit à sa tasse de thé. Un thé à la gentiane pour donner confiance en ses pensées et au miel de rose pour rajouter de la candeur aux idées trop sérieuses. Car ici, les pensées d'adultes ne sont pas permises, pas pour ses petits chats. Ici, c'est le cocon des loupiotes cassées qui ne se sentent pas de sortir dans le froid. Ici, ce sont les nuages qui prennent soin de toi. Et aussi un peu Talitha. Talitha et son thé qui vont t'aider à te sentir mieux, à te sentir toi. Une tasse pour la demoiselle qui mâche un peu ses mots, comme on mâche de la gum. Aucune bulle, mais des hésitations qui flottent dans l'air.

Elle la trouver jolie Teo, à buter sur ses mots. Elle la trouver jolie et mignonne à avoir peur d'une négation inexistante. On trouve toujours Talitha mignonne et choupette, comme une sucette à la fraise de ton enfance tu la compare à un souvenir juvénile à la même teneur en candeur. Mais Talitha c'est Teo qu'elle trouve mignonne, autant qu'un oisillon qui tremble à l'idée d'ouvrir enfin ses ailes. Contraste des plus amusants avec son apparence de femme aux talons si hauts qu'elle peut regarder les gens de haut. Mais ce n'est pas vraiment son genre à Teo, non ? Elle, elle regarde les étoiles ou préfère observer la foule ? Peut-être qu'un de ces quatre, Talitha lui demandera. Un jour, elles prendront peut-être la peine de discuter de tout et de rien. Mais pour l'instant c'est l'histoire d'une tasse de thé et d'une demande un peu timide. D'une demande au goût de curiosité. Et Talitha elle laisse un sourire naître sur ses lèvres, à la fin de la demande de Teodora aux yeux qui laissent couleur un peu de pétrole à leurs bords.

« Une potion... C'est une idée assez... » Un léger suspens non désiré de la comète, le temps qu'elle récupère quelques biscuits aux noisettes et aux noix dans un placard. « Intéressante ! Oui, très intéressante ! Moi qui pensait agrandir ma carte de potions d'ici peu, c'est une très bonne idée, Teodora. » Un sourire étincelant s'évade de ses ourlets de chair rose pastel et ses yeux se mettent à scintiller comme les diamants d'une grande dame. Et puis lui apprendre, ça c'est chouette, hein Tali ? Toi a qui on ne demande que câlins et tisanes, on te demande quelque chose de plus grand; ton savoir. Le savoir d'une vieille étoile filante qui continue de tracer son chemin parmi les hommes. Et elle en a des choses à lui apprendre, Talitha. Elle qui renie les émotions au fond de son cœur, elle arrive à les faire naître si facilement dans ses chaudrons. « Je serais ravie de collaborer avec toi pour construire quelque chose ensemble. » Une gorgée de thé et un gâteau croqué avant d'aller chercher quelques livres, grimoires d'herboristerie, pour les aider dans leur futur périple. « Néanmoins, je préfère t'avertir, je ne peux créer d'émotion. Du moins, de vraie émotion. Ce sera factice, une imitation d'émotion. » Les émotions, les pures, les vraies, elles sont impossibles à recréer. Alors,Talitha, elle est dans l'éternelle imitation. Parfois elle se demande, quand elle se retrouve toute seule derrière son comptoir étoilé, si, elle aussi, elle ne fait qu'imiter.

« Dis-moi tout sur ton idée... » Chuchote presque Talitha, tandis que ses mains se baladent sur les couvertures de ses vieux ouvrages, de ses vieux livres qu'elle grade précieusement. Car c'est dans ces livres qu'il y a le secret des sentiments.






HRP : Keur sur toi Teocutie
AVENGEDINCHAINS