Invité

#1 le 18.01.17 10:56

avatar
Invité
Ne soit pas si méchant ?
Nae W. Dwyer & Akira Saîto
Pourquoi faut-il qu'il crie, toujours? Qu'il s'enerve? Nos conflits ne sont pas si atroces que cela, si ? Je ne pense pas être la pire des femmes. Certes, je fais peut-être le ménage au delà de mes propres affaires, je prépares toujours à manger pour vingt alors que nous sommes moitié moins dans cette appartement et j'ai tendance à vouloir peut-être trop aidé mon prochain... mais... cela me vaut-il d'être traité de la sorte? Encore une fois, je me retrouve avec mes magazines dans les mains, au bord des larmes, devant une porte claquée devant moi.

Je n'oses même pas bouger, tellement la force de ses propos -bien que normalement je devrais y être habitué- me blesse encore une fois. Je baisses donc la tête, fixant mes chaussons. J'ai passée une atroce nuit à chercher ma peluche, et lorsque je demandes simplement si je peux emprunter la salle de bain une petite demi-heure, personne ne me réponds. Alors évidemment, je m'inquiète, insistes sur la porte, demande si tout va bien... et tout ce que je reçois, c'est un flot de jolis mots sortant de la bouche de cet adolescent.

Ce doit être ma faute. J'ai du faire quelque chose de travers. J'ai du le vexé à m'inquiéter comme cela, il ne pense peut-être plus être un enfant qui doit être poupouter. Je suis trop intrusive, je le sais. Je sers mes magazines contre moi dans l'espoir d'avoir un réconfort. J'espère simplement qu'il ne serait pas faché longtemps, et pas trop... Peut-être que lui aussi à passé une mauvaise nuit? Je suis égoiste de ne penser qu'à moi et à ma nuit mouvementée.

"Pardonne-moi, Nae.."

Le dégout et le remord s'empare de moi. Je suis vraiment navrée de l'avoir dérangé de si bon matin.

#2 le 19.01.17 21:59

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 168
× Øssements 182
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Tian Hui
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1204-nae-w-dwyer-you-look-like-my-next-mistake http://www.peekaboo-rpg.com/t1258-nae-wyatt-dwyer-just-when-you-thought-the-fun-was-over

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
13/100  (13/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 168
× Øssements 182
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Tian Hui
nécromancien
Life is only a flicker of melted ice
always going with the flow
Nae ne comprend pas. La tête dans les mains, adossé au mur extérieur de l’appartement, il essaie vainement de comprendre quelque chose qui se trouve hors de sa portée. Son souffle se fait court après s’être tant égosillé. Il ne parvient pas à se souvenir de ses propres mots. Ils ne devaient pas avoir grand sens ; tout comme les grognements qui s’échappent de ses lippes entrouvertes. Il est perdu et confus, ça le perturbe d’autant plus et il déteste ça. Loin d’être son style, l’irlandais a conscience que s’emporter de cette façon est mauvais. Pour lui. Pour les autres. Pour elle.

Il secoue la tête, cherchant à effacer ces souvenirs, à chasser ses pensées. Quelque chose le dérange. Pourquoi revient-il toujours dans cet endroit ? Le brun ne s’attend pas à recevoir un accueil chaleureux à chacune de ses rares visites, pourtant sa présence est appréciée par cette femme. Ses yeux s’écarquillent dès qu’il aperçoit son tendre sourire, adressé à nul autre que lui, et ça le trouble. Ça le trouble tellement, lui qui a pour habitude d’être invulnérable. Dans la douceur de ses prunelles aux mille nuance de chocolat, il se perd et se retrouve. Dix années perdues, un joli retour en arrière, à une époque qui n’a jamais su exister.

Baissant ses mains, il perçoit derrière le voile brumeux couvrant ses perles sombres le léger tremblement de ses doigts et il les plie, si fortement que ses jointures blanchissent. Rien y fait. Le froid l’enveloppe et, lentement, il se laisse glisser le long du mur. Cette fichue glace ne cesse jamais de le tourmenter dès qu’une émotion trouve le moyen d’éclore dans son cœur. En soupirant son désespoir, Nae trouve sa réponse. Il comprend, enfin.

Tu as besoin d’elle.

Brusquement, il s’éloigne de son appui et se relève, la mine blanche et le trouble apparent. Depuis le début, il savait même s’il ne voulait l’admettre. De là à accepter et comprendre ? Non, il avait eu besoin d’être un véritable enfoiré pour que les pièces du puzzle s’assemblent dans son esprit. Il avait eu besoin de la blesser une ultime fois pour ouvrir les yeux. Jamais Nae n’avait ressenti le regret et, à présent que ce sentiment empoignait son cœur d’une main glacée, il n’avait aucune idée sur la façon d’arranger le mal qu’il avait causé, ni comment se débarrasser de ce pincement au cœur.

Un brin hésitant, sa main finit par s’emparer de la poignée et, ignorant superbement la glace qui doucement la recouvre à son toucher, il pénètre dans l’appartement. Cela ne prend pas longtemps pour qu’il mette la main sur la femme, raison et cause de son trouble. Seulement, une fois près d’elle, les mots se perdent et ses pensées s’évaporent. Une brève tentative ouvre sa bouche mais, comprenant qu’aucun mot n’en sortirait, il ne laisse échapper qu’un profond et bruyant soupir, détournant le regard. L’embarras prend possession de lui. Facile de se moquer, difficile de s’excuser. Sa main, brillante d’une fine couche de glace, s’installe sur sa nuque qui se refroidit aussitôt.

« You can… Je veux dire, tu peux utiliser la salle de bain. Elle est juste… un peu gelée, pour le moment. » Souffle-t-il dans son japonais approximatif au fort accent anglais.
Invité

#3 le 30.01.17 11:29

avatar
Invité
Ne soit pas si méchant ?
Nae W. Dwyer & Akira Saîto


Je n'osais dire un mot de plus, essayant de calmer mes tremblements en serrant un peu plus mes mains sur les magazines, si bien qu'elles deviennent presque plus blanches que ma peau naturelle. Je n'oses pas le regarder, dans un premier temps, et cherche les mots pour ne pas l'offenser d'avantage. D'habitude, il ne revient jamais sur ses mots, il ne revient jamais vers moi tout court. Je me contente de faire un bon petit plat pour m'excuser et le met généralement dans le frigo car il part avant que je n'ai pu lui offrir. Avec le temps, j'ai fini par faire des paniers repas et lui tendre, et il a peut-être fini par apprécier avoir quelque chose à manger dans les journées où il ne revenait pas à l'appartement. J'inspirais grandement, le regard dans le vide, fixant mes magazines comme s'ils allaient venir à mon secours et puis, comme un souffle, le courage me revient.

Mon sourire s'installa de nouveau sur mes lèvres alors que mes yeux croisaient les siens. La peine était légèrement passée et mon enthousiasme avait reprit un peu plus de poil de la bête, si bien que je pouvais être en mesure de lui répondre sans encore sangloter inutilement.

"Merci, c'est gentil. Je vais attendre un peu alors..."

De nouveau, un silence. Je ne pouvais pas négliger ses efforts envers moi ainsi, alors je repris la parole doucement.

"Merci de m'avoir prévenu et de m'avoir laissée la salle de bain. Tu es gentil."

Je lui souris de nouveau, avant de dévier le regard, arrêtant de serrer mes livres.

"Je te ferais un panier repas."

C'était presque une habitude pour moi aussi. J'en avais besoin quelque part, de me sentir utile pour eux, chacun d'eux. Et surtout pour lui qui n'était presque jamais là. Je me sentais mal s'il n'était pas bien et que je ne faisais rien pour améliorer cela. Doucement, je m'approchais de la porte derrière lui, le frolant de près sans le toucher, je ne voulais pas le brusquer. Je passais une main dans la pièce, serrant toujours les magazines de l'autre. Encore un peu froid. Un frisson me parcourut alors que je sentais son parfum. Il sentait bon, Nae. C'était toujours agréable d'être en sa compagnie et sa fraicheur était aussi appréciée.

Je me reculais presque un peu brusquement, me rendant compte que je rougissais idiotement d'avoir osée le sentir ainsi.

"Encore quelques minutes surement."

Et je me décales, des fois qu'il souhaitait passé et faire autre chose que de me parler. En réalité, on ne parlait pas beaucoup.. C'était surtout moi, qui parlait.

#4 le 01.03.17 17:33

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 168
× Øssements 182
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Tian Hui
nécromancien
http://www.peekaboo-rpg.com/t1204-nae-w-dwyer-you-look-like-my-next-mistake http://www.peekaboo-rpg.com/t1258-nae-wyatt-dwyer-just-when-you-thought-the-fun-was-over

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
13/100  (13/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 20
× Avatar : Kuroo Tetsuro - HQ!!
× Pouvoir : Cryokinésie
× Appartement : Brossard
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 168
× Øssements 182
× Age IRL : 20 Autre
× Inscription : 16/12/2016
× Présence : réduite
× Surnom : l'araignée
× DCs : Tian Hui
nécromancien
Life is only a flicker of melted ice
always going with the flow
A son grand soulagement, le regard croisant le sien est dépourvu de dégoût mais, surtout, elle le regarde. La joie qui s'infiltre alors dans son cœur par ce fait, anodin pour beaucoup, est tel qu'il ne retient pas un petit soupir de mourir entre ses lèvres, comme s'il expirait sa tristesse dans un adieu inaudible. En détaillant le sourire, fin et presque discret, glissé sur les lippes de la jeune femme, Nae songe ô combien il aimerait pouvoir le lui rendre, tout en sachant à quel point ceci lui est impossible. Il n'a jamais souri. Chaque étirement des commissures de ses lèvres n'est qu'un rictus destiné à la moquerie d'un autre. Il ne présente alors que cette main sur sa nuque, incapable de se débarrasser de cet air embarrassé sur ses traits, alors qu'il respire la joie à plein poumons.

Seulement, les douces paroles d'Akira sont, pour l'irlandais, à double-tranchant. Il les apprécie et adore les entendre, buvant ses mots comme on buvrait un bon chocolat chaud. Ça réchauffe son cœur endormi et met du baume à ses nombreuses plaies. D'un autre côté, il ne voit là qu'un mensonge ignoré, car il sait que de ses qualités la gentillesse n'en fait pas parti. La brune face à lui est bien la seule à être capable de prononcer de tels mots pour lui, à les penser si innocemment, et parfois Nae a l'impression d'abuser de tout ça. Dans les sourires rassurants de cette femme, il s'imagine dans les bras de sa mère qui lui offre une étreinte pleine de tendresse, celle qu'il n'a alors jamais connu et ne connaîtra jamais. Il réalise à quel point il se montre pathétique, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur et, bien qu'il ne dévoile rien de plus que cet air gêné, il est profondément blessé.

Il arque un sourcil en remarquant la teinte rosée de ses joues, le regard toujours posé sur son visage avenant, mais Nae s'en détourne finalement pour constater qu'une légère vapeur s'échappe de la pièce voisine. Quelques minutes ne suffiraient probablement pas à faire fondre la glace qui recouvrait actuellement les parois de la douche. La baignoire, quant à elle, est intacte puisque le jeune nécromancien ne s'en approche jamais ; la raison est évidente lorsqu'on connait sa mort mais, bien entendu, personne n'est au courant. « Attends un instant, » souffle-t-il en se retournant et il ouvre en grand la porte de la salle d'eau, s'approchant de la fameuse baignoire qu'il observe d'un mauvais œil. Tant qu'il ne s'installait pas dans celle-ci, il ne devrait avoir aucun mal à la toucher. Une longue inspiration emplit ses poumons avant qu'il ne se jette à l'eau – ahah, très drôle.

« J'fais couler un bain, pour toi ou un autre si t'en veux pas, mais ça aidera la pièce à se réchauffer. En vrai, la douche est... hs pour l'instant, donc ce serait préférable que tu prennes un bain. 'Paraît que ça aide à se relaxer, tout ça. » Il toussote un peu, la main devant la bouche, à la fois embarrassé et tourmenté par son acte, les souvenirs et les sensations désagréables effleurant son esprit comme son épiderme frémissante, tant de froid que d'effroi. « En attendant, j'peux t'en faire un, plutôt ? De repas, j'veux dire. On dirait pas comme ça, surtout que tu prépares souvent les miens mais, j'sais faire. » Propose-t-il, comme s'il tente d'atteindre les attentes d'Akira, d'être ce gentil garçon qu'elle voit en lui, au moins un peu.
Afficher toute la signature
Réduire la signature