ConnexionConnexion  
  • AccueilAccueil  
  • PortailPortail  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • connexionSe laisser mouririnscriptionNos fantomesliste des membres
    RèglementContexteGroupesØssementsPoints d'amusement
    Nouvelles épitaphesépitaphes du jour
    Rechercher
       
    forum rpg paranormal déjanté • rp libre • v.3.12
    en ce moment

    Capouccino recherche le grand amour, homme, entre 19 et 25 ans

    Eden Indentshi recherche tout plein d'employés pour son organisation

    Cinemont recherche des personnages enfants

    Cinemont a posté un rp libre dans l'allée des cerisiers

    Alexiel Etsuko cherche plusieurs rps pour son personnage deux en un.

    Alexiel Etsuko a posté un rp libre dans l'appartement Kiss

    Urie Kaneki recherche divers vampires pour rp !

    Event du moment
    Calendrier de l'avent
    du 1er au 24 décembre

    mikhaïl chernenko ☆ ☆ ☆

    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 12 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : yukine (noragami)
    × Pouvoir : télékinésie.
    × Appartement : Pucca
    × Métier : vendeur de potions truquées.
    × Péripéties vécues : 3057
    × Øssements591
    × Age IRL : 17 Neutre/Sans genre
    × Inscription : 14/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la papaye
    × DCs : (laughs in ukrainian)

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    17/100  (17/100)
    12Masculin20yukine (noragami)télékinésie.Puccavendeur de potions truquées.305759117Neutre/Sans genre14/01/2017réduitela papaye(laughs in ukrainian)
    avatar
    (despite everything, it's still y o u)
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1289-mikhail-chernenkohttp://www.peekaboo-rpg.com/t2499-je-suis-tombe-par-terre-c-est-la-faute-a-voltaire-mikhail
    12Masculin20yukine (noragami)télékinésie.Puccavendeur de potions truquées.305759117Neutre/Sans genre14/01/2017réduitela papaye(laughs in ukrainian)
    (despite everything, it's still y o u)
    Terminé
    #1 le 14.01.17 14:56
    (( sweet nightmares ))
    identité
    NOM; chernenko.
    PRÉNOM; mikhaïl. toutefois, la peur de voir son passé le rattraper à tout moment est si forte qu'il a finalement changé son identité, devenant un certain elliot.
    DATE DE NAISSANCE; le 30 mai 1997. cette année, il aurait du fêter son vingtième anniversaire.
    DATE DE MORT; le 14 décembre 2009, à l'âge de 12 ans.
    NATIONALITÉ; ukrainien aux origines russes.
    LANGUES PARLÉES;
    ukrainien ☆ langue paternelle.
    russe ☆ langue maternelle.
    anglais ☆ apprise par le biais du refuge ; il en a une maîtrise plutôt maladroite, sans être mauvaise pour autant.
    RACE; nécromancien.
    FEATURING; yukine ☆ noragami.


    physique
    Mikhaïl n'est qu'un petit garçon, une poupée de porcelaine, perchée du haut de son mètre quarante, au teint presque trop blafard pour un spectre venu des plaines froides de l'est européen, où les coups du soleil frappent en un rien de temps. Un bout de chair si malingre, si fragile, qui contraste et fait tâche à côté de l'âme enjouée y demeurant.

    Coincé entre deux périodes compliquées de la vie, son apparence reste cependant celle d'un enfant, couronné de lys blancs. Encadré maladroitement par de minces mèches blondes légèrement bouclées, son visage rond se fait doux, infantile, avec ses traits finement dessinés, qui atténuant les émotions d'un minois naturellement expressif, et ses quelques tâches de rousseurs éparpillées sur ses joues, son nez, ses épaules. Puis il y son nez retroussé tout en discrétion et ses iris faussement ambrées, ajoutant toujours plus de charme à la pâleur du môme trop ravissant pour être vrai ; seul le timbre ambigu de sa voix portante ramènera à la réalité.

    Mikhaïl ne devrait plus être la poupée frêle qu'il était en mourant. Sauf qu'on ne s'en rend pas compte, dans un monde où les Hommes ne peuvent plus vieillir.

    Alors, la moindre imperfection choque.
    Chaque pétale arrachée inquiète.

    Derrière les tissus pigmentés avec vivacité l'habillant se cache les cendres d'un passif sans doute malheureux ; des cicatrices, gravées le long de ses bras et jambes. Brûlures, coupures, traces anormales s'entremêlent, visibles de tous, malgré la présence de pansements enfantins par dessus certaines d'entre elles. Un spectacle malsain et sinistre, capable de ruiner ses sourires aux fossettes candides, rien qu'en imaginant la cause de leur existence.

    Mais, lui, il continuera à vivre sa mort en couleur,
    blotti dans ses vêtements dépareillés,
    chaussé d'une même paire de baskets salies par la boue, puis le sang,
    car Mikhaïl reste ce petit garçon pétillant que l'on s'imagine
    (et il ne laissera personne lui faire la leçon)

    précisions
    POUVOIR; télékinésie.
    « Ce n'est rien de formidable
    rien de risqué
    ou de désirable, au final.

    Ce n'est qu'un rêve de gosse, de se voir octroyer le don de faire d'une matière quelconque l'un de ses pantins, qu'il mettra sur le devant de sa scène le temps d'une journée, d'une nuit, avant de l'abandonner dans les coulisses une fois ennuyé par son jouet, après tout. »

    Et pourtant, aux yeux du nécromancien, c'est bien plus qu'un simple don
    bien plus qu'une scène au creux de ses mains ; c'est un véritable
    p o i d s à supporter, une douleur mentale à subir chaque jour, qui finira par menacer son monde s'il ne continue pas à se battre pour s(l)e retenir.

    Une bataille qui dure depuis cinq ans,
    mais dont il voit déjà la fin.

    (mikhaïl peut, à la manière d'un marionnettiste, faire léviter et déplacer des objets petits et légers à distance — il maîtrise moyennement ce pouvoir ; parfois, cela ne fonctionne pas, malgré les efforts fait pour se concentrer — ou alors, dès qu'il s'emporte un peu trop rapidement, tout commence à bouger autour de lui — la seule force de ses émotions peut carrément briser ce qui est sous l'emprise de son pouvoir — effets secondaires récurrents ; maux de tête, fatigue / migraine voire fièvre si trop utilisé — ses mains paraissent abimées dans certains cas d'utilisation massive.)

    ☆ Confectionne et vend des potions entièrement truquées, présentées comme utiles au quotidien à ses rares clients, le tout sans licence, lui attribuant ainsi une mauvaise réputation parmi ces derniers. Néanmoins, le blond ne cherche pas à transformer les autres spectres en zombie par ce biais, mais seulement à s'amuser ; d'ailleurs, il s'en voudrait énormément si l'une de ses créations finissait par provoquer un tel incident.

    ☆ Souffre de trouble du stress post-traumatique depuis sa mort, ce qui handicape son entourage, autant que sa propre personne ; il fait souvent des cauchemars de son passé, le rendant insomniaque au fil du temps, et est sujet à des crises de panique occasionnelles, qui peuvent s'avérer extrêmement dangereuses. C'est également la raison pour laquelle il se ronge régulièrement les ongles de manière excessive.

    ☆ Terrifié à l'idée de se retrouver plongé dans l'obscurité – il refuse de dormir sans veilleuse – d'être coincé au cœur d'un endroit clos et de se retrouver seul. Il craint également les contacts physiques avec les étrangers et est intimidé par les hommes qu'il dirait « grands et forts » ; toutes ces peurs sont plus ou moins liées aux évènements précédant son décès. – de son vivant, il était thanatophobe.

    ☆ Aime, adore, déifie les animaux, en plus de se considérer comme « dog person ». Les sucreries sont ses pêchés mignons ; il aura toujours un paquet de bonbon dissimulé dans ses poches à chaque sortie. Il s'avoue aussi grand fan de dessins animés et de jeux vidéos, étant capable de passer des journées entières à regarder les séries de son époque, aux arcades ou au Geek-E-Mart. – il a, en sa possession, une Game Boy Color et une Nintendo DS, toutes obtenues via sa tutrice au refuge.

    ☆ Quand le garçon s'ennuie, il s'amuse à coller ce qu'on appelle « googly eyes » sur les yeux de toutes personnes photographiées que son regard croise, inconnus ou non. Et peu importe là où ses pas vont, il en emportera toujours avec lui.

    ☆ Intrigué, fasciné et embarrassé par les femmes, il arrive parfois que Mikhaïl adopte des comportements, des gestes relativement déplacés – voire pervers – bien que cela reste assez maladroit et dénué de mauvaises intentions, sachant qu'il est mort à un âge problématique.

    ☆ Incapable de nager, il ne s'approche jamais des points d'eau. Son allergie au pollen – présente depuis son plus jeune âge – le rend plus sensible face aux divers problèmes respiratoires et cutanées dès l'arrivée du printemps. Les odeurs d'alcool, ainsi que de tabac, lui donnent la nausée. Mais, plus flagrant encore, il est devenu insensible à la douleur en passant de l'autre côté ; témoignage d'une fin lente et douloureuse.

    caractère
    C'est un ouragan,
    fils de la bonne humeur et de l'innocence.
    C'est une explosion de couleurs,
    une vive jouissance que l'on aurait tant de mal à arrêter.
    Mikhaïl vit sa mort avec grandiose ;
    il court, joue, crie et rit à longueur de journée,
    jeune spectre crédule, qui suit les fanfares colorées et évite la lugubre monotonie,
    sans cesse à explorer ce qu'on lui offre pour nourrir sa curiosité avide de nouveautés plus folles les unes que les autres,
    jusqu'à oublier de se préoccuper des affaires qu'il entraîne à chacun de ses pas, bourgeonnant partout où son existence se fait.

    Toutefois, peu importe ce qu'il découvrira, l'enfant soleil sera toujours présent pour jouer au Malin,
    paré de son visage de saint,
    muni d'une éternelle espièglerie,
    le blond fait les quatre cents coup et même plus, car les idées ne sont pas ce qui lui manque - encore moins lorsqu'il s'agit de confectionner ses breuvages pièges,
    grâce à sa conscience juvénile qui le veut grand improviste
    (débordant de créativité)
    pour dessiner de ses propres mains l'avenir qu'il avait souhaité depuis trop longtemps, quitte à décevoir pour être devenu si avare,
    si dépendant de ses richesses et ses désirs.

    Ignorante âme errante,
    qui pense avoir la solution pour tout problème,
    qui aime croire que sa raison est fiable en toute circonstance,
    il se fait râleur dès que les mots attaquent l'immaturité de ses avis,
    se défendant avec les siens,
    traducteurs de sa pensée sincère et insolente,
    qui sont tout autant dissimulateurs du capharnaüm qui règne dans sa tête.

    Parce que Mikhaïl, ce n'est pas qu'un ouragan.
    C'est l'ouragan qu'on craint de loin, celui qui devient soudainement tempête,
    qui détruit tout sur son passage
    (surtout son cœur)
    par peur d'y repenser, par peur d'être tourmenté, de souffrir.
    Il ne fait que fuir, le lâche ;
    il fuit la réalité à l'approche des dangers, incapable de défense,
    juste de sanglots longs qu'on voudrait reprocher d'être trop récurrents.
    Mais un seul mot, une moindre syllabe, à ce propos serait une offense à son égard et il en ferait en maladie.

    Victime de son humeur versatile,
    à ne guère savoir comment retrouver le contrôle de ses émotions,
    il semble avancer sur une fine corde, surplombant le vide fou de son reste de quiétude,
    yeux bandés, poings liés,
    et son impulsivité qui, à chaque seconde, menace de le faire tomber dans ces abysses de l'insanité,
    il ne le laisse plus réfléchir aux conséquences de ce qu'il accomplit,
    comme si son hôte n'était plus qu'une marionnette de sa conscience,
    prêt à faire brûler ses doigts sans laisser de soupçon.

    Pourtant.
    Quelque chose l'empêche de passer la ligne.
    N o n.
    Il ne veut pas être seul à nouveau.
    Il ne veut pas mourir à nouveau.

    Alors, il essaye de se battre avec ce qui lui reste d'espoir, d'optimisme, il tente de tourner le dos aux ombres veillant encore au loin,
    et d'avancer sur le droit chemin, le sourire aux lèvres,
    en se souhaitant de trouver la paix qu'il a tant voulu
    (même s'il devrait être plus attentif à l'endroit où il pose les pieds)

    ( vif — espiègle — optimiste — créatif — distrait — curieux — désordonné — crédule
    franc — têtu — radin — impulsif — lunatique — lâche — susceptible — imprévisible )


    histoire
    Mensonge. Sa vie n'a été qu'un m e n s o n g e,
    maquillé avec des sourires forcés, embelli par des mots qui se voulaient doux,
    afin ne pas brûler son innocence, afin ne pas lui faire part de leur douleur, que ses parents pensaient
    (mais ce n'est que de l’égoïsme, au fond).

    Ils l'attendaient depuis si longtemps, cet enfant (ce miracle) et ils voulaient à tout prix faire de lui le plus heureux des petits garçons. Cependant, le jeune couple savait ;
    ce ne serait qu'un fardeau de plus dans leur misérable vie,
    entre la mère au foyer incapable de trouver du travail
    et le père ouvrier sans cesse absent.
    Ils savaient qu'un seul faux pas pouvait tout détruire,
    eux qui n'avaient plus d'autres choix que de se reposer sur les maigres économies formant le pilier de leur famille.

    C'est cette volonté de préserver l'être le plus cher dans leurs cœurs qui a façonné le regard de celui-ci sur le monde (utopique, qu'il croit)
    fantasmes d'enfant rêvant trop tôt et trop fort du meilleur avenir pour lui et ses proches.

    Toutefois, jamais il n'a voulu en rester à ses acquis ; ainsi, son avidité grandissante pour la connaissance fit d'abord de lui un élève impliqué,
    puis un aventurier passionné qui, ennuyé par les tirades machinales de ses professeurs, commença à déserter le plancher de sa maison pour partir loin,
    loin de la monotonie,
    loin de la banalité,
    dans les quartiers de la capitale ukrainienne, en compagnie de son éternelle bande de potes.

    Mikhaïl était heureux. Heureux d'une (sur)vie qui aurait pu lui échapper des mains.
    Mais, son bonheur ingénu fait peur, il est nocif,
    destructeur
    (et c'est maman qui le dit)
    Parce qu'elle se sentait toujours plus abandonnée, maman, elle qui ne cessait d'attendre ses biens-aimés, tourmentée par le silence pesant de la maison.

    Et jour après jour, ça devient des bruits, des cris, des rires dans sa tête
    (est-ce un rêve ? est-ce réel ?)
    La paranoïa l'observe de partout, de nulle part,
    elle est fatiguée, triste et en colère, car elle ne sait pas comment s'en sortir
    (assez assez ASSEZ)
    Alors, un jour, lorsque les pas d'un enfant s'écrasèrent à nouveau contre ses tympans, la main s'est levée,
    sous les yeux, écarquillés, du plus faible.

    • • •

    Pathétique t r a g é d i e.
    Sa vie est devenu un triste paysage, couvert de nuages noirs
    (de nuages d'orages)
    tandis que son corps, lui, se voit petit à petit gribouillé de bleus et de sang.
    Depuis que la folie a poussé la mère à déchirer la chair de son propre fils, plus rien n'est pareil dans ce monde qu'ils voulaient rose.

    Enfermé dans une cage, enchaîné aux volontés de celle qu'il aimait tant,
    Mikhaïl continuait  néanmoins à regarder le monde de ses yeux purs, le sourire aux lèvres,
    malgré les disputes, les inquiétudes, les cris et les sanglots
    (si maman apprenait que son enfant continuait à lui désobéir, elle frapperait,
    encore enc o r e e n c o r e)

    Papa est de moins en moins présent
    et le garçon est effrayé, lui qui voit sans cesse son être se craqueler au fil du temps, à l'idée de ne plus jamais pouvoir revoir le visage presque étranger de l'homme qui n'a pu l'élever comme il l'eut souhaité en déménageant avec sa femme (?)

    Mais, il n'y a pas que la peur qui l'habite, le regret s'avère être un autre poids à porter
    (hier était meilleur)
    les sorties, les délires, la liberté lui manquent un peu, peut-être même beaucoup, tellement que, lors d'une nuit automnale, il abandonna sa maison et s'en alla, muni d'un unique sac, retrouver ses amis et son bonheur.

    Malheureusement, petit poucet a oublié d'emmener ses petits cailloux blancs, et il se retrouva bien vite perdu dans les rues de Kiev ; ce n'était sans compter sur le grand monsieur, croisé au tournant d'un trottoir, lui tendant un mouchoir, puis sa main, le visage animé d'un sourire faussement paternel, armé de promesses déjà brisées,
    qu'il lançait comme des vérités.

    « N'obéit pas aux inconnus Mikhaïl » mais c'est trop tard,
    il venait inconsciemment de signer son arrêt de mort, en suivant passivement un chemin qui ne lui était destiné,
    chemin sans issue
    au bout duquel les ténèbres attendaient impatiemment sa venue.

    • • •

    Un,
    deux,
    trois,
    les pétales de l'innocence sont arrachées,
    elles tombent et se font écraser,
    sous les cris et les pleurs de la frêle petite fleur,
    dont les appels de détresse restaient sans réponse
    (seul les rires de ses bourreaux persistent)
    Et quand on ne pourra plus rien tirer d'elle,
    la pauvre fleur sera abandonnée à son sort
    dans sa prison de béton.

    La mort.
    Oh, qu'il haïssait la solitude, l'incertitude,
    le néant, subsistant,
    de cette triste vision qu'on lui avait tant peint.

    Pourtant, quelque chose n'allait pas.
    La lumière. Le couloir.
    La salle d'attente. Les hommes, les femmes, qui l'observaient.
    Les murmures. La demoiselle l'ayant couvert de sa veste.
    La monstrueuse figure. Le bureau. La petite chansonnette. L'homme à la carrure intimidante.
    Et cet écran, où il s'est revu, torturé et mourant dans la peine
    (et les fluides corporels)
    ça ne ressemblait guère à l'infâme destin annoncé aux défunts.

    Ça cogne. Ça crie. Ça pleure.
    Mikhaïl ne voulait pas finir comme ça, il ne voulait pas mourir
    (il voulait son avenir)
    Plus personne ne semblait être de son côté, il se sent seul et abandonné, coincé dans un éternel cauchemar ; mais ne se rend t-il pas compte qu'on a eu pitié de sa vil existence,
    de tel sorte à lui offrir une chance d'être vraiment heureux ?

    « T'aurais pas un peu oublié de t'amuser pendant que t'étais en vie ? »

    • • •

    Détestable. Que cet endroit est d é t e s t a b l e,
    avec ses murs immaculés de la joie enfantine, les regards de pitié à son adresse – et ceux, indifférents, des autres orphelins,
    l'absence de visage familier,
    les cauchemars, dans le noir,
    le manque d'espoir
    (est-ce ainsi que vous vous amusez ?)

    Trop jeune lémure, perdu dans un monde si différent du précédent,
    Mikhaïl est terrifié, traumatisé,
    brisé.
    Et tout est danger à ses yeux, ici.
    Chaque petite chose semble lui rappeler les douleurs d'autrefois, machinalement ;
    dangereuse insécurité, auquel il répond en coups, en pleurs, en cris, contre n'importe qu(o)i
    tout ça, à cause des ombres dans sa tête, qui continuaient à le faire tourner sur la piste de la décadence,
    à le pousser à la démence.

    C'est une ruine, un cas désespéré, qu'ils disaient ; on le croyait déjà perdu.
    Alors, (elle) est venue à lui,
    s'éprenant de sa situation déplorable,
    sacrifiant la magie au bout de ses doigts pour trouver sa quiétude,
    le guérir de sa mélancolie.
    (Elle), qui répondait au nom de la pivoine,
    l'avait sauvé du pire une première fois.

    Son monde est resté le même, pourtant.
    Un monde, régné par la douleur d'antan,
    car, même si (elle) les a chassés,
    les monstres étaient toujours présents, là, quelque part,
    ils guettent afin de mieux attaquer.

    Mais Mikhaïl a promis de se faire grand garçon, plus vaillant, plus fort que jamais,
    pour faire un pas de plus vers la liberté
    (je le fais pour t o i
    oh douce peonie)

    • • •

    [...]
    – Pourquoi as-tu fait ça ?
    – Je n'ai rien fait.
    – Ce n'est pas bien de mentir, tu sais.
    – Je n'ai rien fait, vraiment !
    – Mikhaïl. Vous étiez seuls, toi et ta camarade, à ce moment-là. Et le vase n'a pas pu se jeter tout seul sur elle !
    – Mais justement ! C'est ce qui est arrivé !


    [...]
    – Lucrezia, est-ce que tu es libre maintenant ?
    – Bien sûr. Pourquoi donc ?
    – J'aurais besoin de te parler, à propos de Mikhaïl.
    – ...On lui a fait du mal ?
    – Non. Je crois qu'il est devenu nécromancien.
    – Co... Comment ça ?
    – Tout à l'heure, il a balancé un vase sur une autre gamine et depuis, il ne cesse de dire que c'est sa main qui l'a fait léviter. Je ne l'ai pas cru sur le moment, mais lorsqu'il a commencé à piquer une crise... Mes dossiers se sont envolés et tout s'est retrouvé par terre. Nous étions les deux seules personnes dans le bureau et, étant donné que je suis déjà vampire...


    [...]
    – Je ne veux pas le laisser seul à l'agence, j'ai peur que quelqu'un s'en prenne de nouveau à lui.
    – Lucrezia, nous n'avons pas le choix. S'il reste ici, son pouvoir va mettre en danger les autres enfants. Et tu sais, tu pourras toujours aller le voir, ce n'est pas interdit.
    – C'est vrai, mais...
    – Arrête ça, tout de suite. Tu me gaves lorsque t'es comme ça. Ce n'est pas en conditionnant ce morveux qu'il va pouvoir se débrouiller tout seul à l'avenir. T'imagines, vivre dépendant de quelqu'un durant des siècles ? Alors, vraiment, arrête. Prends sur toi et emmène-le à l'agence avant qu'il ne crée plus de problèmes.
    – ...

    Aujourd'hui, Peonie n'est pas venue.
    Sa silhouette gracile et maternelle ne se morfondait plus dans l'encadrement de la porte,
    son sourire n'illuminait plus les yeux de l'enfant qu'elle chérissait tant,
    son odeur rassurante s'est évanouie dans l'air.
    Du jour au lendemain, un homme
    trop grand, trop intimidant, trop glacial
    a remplacé la présence de la majestueuse fleur,
    déjà occupée à pleurer le départ de son bonheur.

    Il ne comprend pas,
    pourquoi on ne l'accepte plus ici
    pourquoi il ne peut pas voir la femme qui s'est faite mère pour lui
    (il avait pourtant promis de faire des efforts)
    On ne prend même plus un moment afin de le guider ;
    ses valises devaient être bouclées en fin de matinée
    et ses pas le mener droit vers la sortie,
    vers sa nouvelle vie,
    seul,
    face à l'inconnu dans son pouvoir,
    dans l'ombre de ce vaste monde

    (de la peur)

    • • •

    Douce b r i s e d'été contre sa peau immaculée,
    qui murmure dans ses oreilles
    et s'emmêle parmi sa chevelure ; à cela se mélangeait le cliquetis des ossements dans ses paumes.

    – Merci de votre achat, mademoiselle ! Passez une bonne journée !

    Le garçon salua la supposée cliente par de grands gestes, embelli d'un sourire des plus candide qui se fit plus malicieux au fur et à mesure que la spectre s'éloigna, imaginant les diverses réactions qu'elle pourrait avoir devant son miroir en remarquant un changement radical de la couleur de son épiderme.

    Sans oublier de compter les pièces reçues avec la vente de ses potions.

    Largement suffisant pour refaire son stock de sucreries.

    Ce n'était qu'un pas de plus vers la corruption, mais Mikhaïl ne se rend pas compte de ses erreurs,
    lui qui avait enfin trouvé une once de lumière parmi les morts.

    Beaucoup de choses ont changé, depuis sa venue à l'agence. Et plus jamais il ne tournerait dos à la volonté de cette société,
    peu importe si des obstacles se dressaient sur son chemin,
    si les ténèbres continuaient à les pourchasser
    la nostalgie venait à le torturer une nouvelle fois,
    une promesse reste une promesse, et il la tiendrait
    (pour celle qui l'avait ramené à la vie)
    derrière l'écran
    PRÉNOM; ici blorrz ☆
    AGE; dix-sept ans.
    COMMENT T'AS TROUVÉ LE FORUM ?; je squatte l'endroit depuis un moment déjà.
    LE SMILEY QUE TU PRÉFÈRES ICI ?;
    TES MANGAS PRÉFÉRÉS ?; noragami, tokyo ghoul, k project ; et quelques autres mangas – plus ou moins connus – thriller / psychologique.
    ©️ joshua rokuro pour peek a boo!
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #2 le 14.01.17 14:58
    TOIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! J'VAIS FINIR PAR T'ATTACHER AU FORUM demon

    Sinon. Re-Bienvenue et Bon courage pour la suite de ta fiche !
    ( Buhuhu c'est l'avatar du petit Kaeloo )
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 12 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : yukine (noragami)
    × Pouvoir : télékinésie.
    × Appartement : Pucca
    × Métier : vendeur de potions truquées.
    × Péripéties vécues : 3057
    × Øssements591
    × Age IRL : 17 Neutre/Sans genre
    × Inscription : 14/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la papaye
    × DCs : (laughs in ukrainian)

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    17/100  (17/100)
    12Masculin20yukine (noragami)télékinésie.Puccavendeur de potions truquées.305759117Neutre/Sans genre14/01/2017réduitela papaye(laughs in ukrainian)
    avatar
    (despite everything, it's still y o u)
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1289-mikhail-chernenkohttp://www.peekaboo-rpg.com/t2499-je-suis-tombe-par-terre-c-est-la-faute-a-voltaire-mikhail
    12Masculin20yukine (noragami)télékinésie.Puccavendeur de potions truquées.305759117Neutre/Sans genre14/01/2017réduitela papaye(laughs in ukrainian)
    (despite everything, it's still y o u)
    Terminé
    #3 le 14.01.17 18:25
    (Tu ne m'attraperas JAMAIS /s'enfuit)
    Merci ♥️ Et cette fois, je reste ! Tant pis si je met trois ans à terminer cette fiche, ce sera pas de ma faute
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #4 le 14.01.17 19:38
    Bienvenue !
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #5 le 14.01.17 21:38
    BIENVENUUUE Ou rebienvenue d'après c'que j'ai compris
    Fight pour ta fiche !
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #6 le 14.01.17 21:42
    Rebienvenu wsh
    un nécro !
    c'beau ça !
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 12 Masculin
    × Age post-mortem : 20
    × Avatar : yukine (noragami)
    × Pouvoir : télékinésie.
    × Appartement : Pucca
    × Métier : vendeur de potions truquées.
    × Péripéties vécues : 3057
    × Øssements591
    × Age IRL : 17 Neutre/Sans genre
    × Inscription : 14/01/2017
    × Présence : réduite
    × Surnom : la papaye
    × DCs : (laughs in ukrainian)

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    17/100  (17/100)
    12Masculin20yukine (noragami)télékinésie.Puccavendeur de potions truquées.305759117Neutre/Sans genre14/01/2017réduitela papaye(laughs in ukrainian)
    avatar
    (despite everything, it's still y o u)
    http://www.peekaboo-rpg.com/t1289-mikhail-chernenkohttp://www.peekaboo-rpg.com/t2499-je-suis-tombe-par-terre-c-est-la-faute-a-voltaire-mikhail
    12Masculin20yukine (noragami)télékinésie.Puccavendeur de potions truquées.305759117Neutre/Sans genre14/01/2017réduitela papaye(laughs in ukrainian)
    (despite everything, it's still y o u)
    Terminé
    #7 le 14.01.17 21:44
    thank yoooouu ♥♥♥
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 25 Féminin
    × Age post-mortem : 36
    × Avatar : Zerochan ~
    × Croisée avec : Alligator - Loup.
    × Appartement : Gagarine
    × Métier : //
    × Péripéties vécues : 256
    × Øssements773
    × Age IRL : 16 Féminin
    × Inscription : 26/05/2016
    × Présence : complète
    × Surnom : le lama

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    8/100  (8/100)
    25Féminin36Zerochan ~Alligator - Loup.Gagarine//25677316Féminin26/05/2016complètele lama
    avatar
    La panthère écailleuse
    http://www.peekaboo.web-rpg.com/t775-aellana-kurohyo-devil-exists-somewhere-deep-in-your-soul-you-ll-find-him-aellana-kurohyohttp://www.peekaboo-rpg.com/t2118-aellana-kurohyo-la-panthere-ecailleuse#54955
    25Féminin36Zerochan ~Alligator - Loup.Gagarine//25677316Féminin26/05/2016complètele lama
    La panthère écailleuse
    Terminé
    #8 le 17.01.17 0:06
    Rebienvenue ~ ♥
    Afficher toute la signature


    « Car il se fâchera encore une fois et il te fera ce qu'on lui faisait et il te dira que c'est ta faute à toi, que les grands sont mals et ne pleurent pas, mais qu'ils se battent, enfin battent leur femme, mais surtout leurs enfants et tu pleureras, mais c'est pas grave, oui tu oublieras, tu feras dodo, l'enfant do, bébé dormira bien vite. »
    Aellana parle en :
    — japonais en darkred (#8B0000)
    — anglais en firebrick (#B22222)
    avatar
    Invité
    Invité
    Terminé
    #9 le 17.01.17 0:33
    Rebienvenue apparemment? Enfin, je te l'ai déjà souhaité plusieurs fois je pense...
    Ton perso a l'air vachement cool
    Amuse-toi bien sur pab!
    × Evolution :
    × Image : × Age de la mort : 29 Masculin
    × Age post-mortem : 108
    × Avatar : Nicholas Brown - GANGSTA
    × Appartement : Van Gogh
    × Métier : Meneur / Buisnessman
    × Péripéties vécues : 402
    × Øssements1031
    × Age IRL : 18 Neutre/Sans genre
    × Inscription : 29/07/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : le chameau

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    22/100  (22/100)
    29Masculin108Nicholas Brown - GANGSTAVan GoghMeneur / Buisnessman402103118Neutre/Sans genre29/07/2016réduitele chameau
    avatar
    VAMPIRE N°①
    KING OF THE CANINES

    http://www.peekaboo-rpg.com/t1004-akio-yamada-broken-silencehttp://www.peekaboo-rpg.com/t1220-rule-with-me-akio-yamada#21086
    29Masculin108Nicholas Brown - GANGSTAVan GoghMeneur / Buisnessman402103118Neutre/Sans genre29/07/2016réduitele chameau
    VAMPIRE N°①KING OF THE CANINES
    Terminé
    #10 le 17.01.17 10:25
    Des gens qui reviennent Re bienviendue alors !
    Afficher toute la signature



    by Lys, ne pas piquer le gif merki
    Aller à la page : 1, 2  Suivant
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

    forums partenaires