Sur un malentendu ça peut marcher. [PV Akio Yamada]

    #le 01.01.17 15:15

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 25 Masculin
    × Age post-mortem : 105
    × Avatar : Dave Strider — Homestuck (© Issui Miura)
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Propriétaire d'un bar. (réputé Bar à Zombies)
    × Péripéties vécues : 39
    × Øssements 468
    × Age IRL : 23 × Inscription : 14/07/2016
    × Présence : complète
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/15  (16/15)
    25 Masculin 105 Dave Strider — Homestuck (© Issui Miura) Kiss Propriétaire d'un bar. (réputé Bar à Zombies) 39 468 23 14/07/2016 complète
    Beh t'étais pas dans la merde.
    Derrière ton comptoir, posé les coudes dessus OKLM, tu écoutes attentivement ton interlocuteur. Enfin "écouter" est un grand mot puisque cette personne, un homme d'une trentaine d'année physiquement, signe. Oui oui, il signe. Ses mains virevoltent dans les airs pour s'exprimer tandis que les expressions de son visages suivent. Tu n'as pas compris tous les détails, tu sais juste qu'il cherche le cinéma. Afin de mieux te faire comprendre dans ce genre de moment, tu as retiré tes lunettes qui trône fièrement à côté de tes bras. Tu attends avec patience que le muet ai fini son explication, il est un peu pressé car la séance commence bientôt. Bien, alors. Heureusement que tu t’intéresse à cette langue, même si tu n'es pas encore tout à fait au point. Après tout, tu as réussi à comprendre ce que voulait ce monsieur, peut être que lui aussi te comprendra approximativement ?

    Un mouvement de tête et tu t'lances.
    Comme lui, tes expressions faciales changent en fonction de tes signes. Le bar est plutôt calme, alors tu prends plus ou moins ton temps. Tu souris aussi un peu, te voulant rassurant. Surtout que ton interlocuteur commence à faire une tête bizarre comme s'il ne comprenait pas ou était peut être même effrayé mais tu continues. Tu ne sembles pas te rendre compte de ce qui cloche, pauvre naïf un peu trop sûr de lui.


    HRP:
    Tu peux changer ce que le monsieur demande et interpréter les signes de Yûdai comme tu veux du moment que ça forme une phrase plus ou moins bien construite quand même (que ça fasse pas une suite de mots quoi :p). Have Fun !


    #le 02.01.17 2:02

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Masculin
    × Age post-mortem : 108
    × Avatar : Nicholas Brown - GANGSTA
    × Appartement : Van Gogh
    × Métier : Meneur / Buisnessman
    × Péripéties vécues : 244
    × Øssements 496
    × Age IRL : 18 × Inscription : 29/07/2016
    × Présence : complète
    × Surnom : le chameau
    vampire
    vampire

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    17/100  (17/100)
    29 Masculin 108 Nicholas Brown - GANGSTA Van Gogh Meneur / Buisnessman 244 496 18 29/07/2016 complète le chameau
    YAMADA
    Akio
    & KIM
    Yûdai H.
    harmonie du soir

    bande son
    voici venir les temps où vibrant sur sa tige chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir; les sons et les parfums tournent dans l'air du soir; valse mélancolique et langoureux vertige

    La porte s’ouvre, et la chaleur vient s’enrouler autour de ton cou et de tes pommettes. Il est grand temps que tu te distraies un peu, Akio. Tu travaille sans répit, à des fins fructueuses, mais cependant tu ne veux pas te lasser trop vite de tes activités. Oh, certes, c’est dur, mais ça fait ton bonheur. Tu connais tes limites, et tu t’autorises de temps en temps à boire un verre dans un bar du coin. En plus, ça te permet souvent de faire des rencontres très fortuites. Et d’entretenir ton réseau.

    Tu t’installes au bar, l’atmosphère douillette de l’endroit t’enveloppant aussitôt, comparé à la température glaciale dehors. Tu commandes un Irish Coffe, mais ton attention est aussitôt accaparée par les mouvements d’un homme d’une trentaine d’année. Instinctivement, tu déchiffres les signes qui sont tracés par ses mains, qui emplissent l’air et qui n’auraient aucun sens pour une personne non-initiée. Ces signes que tu utilises chaque jour pour calmer tes pensées et réfléchir comme il le faut. Il semble chercher le cinéma. Tu t’approches pour intervenir, mais tu es pris de court par le barman qui semble avoir compris ce que l’inconnu voulait bien pouvoir dire.
    Tu observes, comme à ton habitude. Tu te tais et tu laisses les choses se faire. Cependant la scène prend un tournant assez comique lorsque les mouvements assez lents du tenancier forment une phrase qui serait inquiétante ou étrange selon les points de vue.

    « Le cinéma est dangereux à droite, surtout si vous êtes grand. »

    Tu lèves un sourcil, amusé, et hésites un instant de plus à t’inclure dans la conversation. Le sourd-muet a un air terrifié sur le visage, alors tu finis par frapper légèrement sur la table, signifiant que tu demandes l’attention, tout en t’avançant. Signant en parlant, tu sembles sûr de toi, comme à chaque fois qu’il te faut parler à quelqu’un. Impossible, même hors du travail, de laisser tomber ton attitude charismatique.

    - Désolé de vous interrompre. Je vous ai vu signer et je n’ai pas pu m’empêcher de voir qu’il y avait un mal entendu ici. Il me semble que monsieur le barman a été un peu maladroit… Ou du moins qu’il n’a pas employé le même dialecte de signes que celui d’ici.

    Tu souris légèrement, et fais un signe de tête vers la sortie, puis continue à signer.

    « Le cinéma n’est pas loin, sur votre droite. Dépêchez-vous par contre, il me semble qu’il va bientôt être l’heure. Tâchez de ne pas dépasser la pharmacie et vous le trouverez. »

    L’homme te remercie brièvement et s’éclispe, te laissant tout seul avec le barman. Tes mains ne se reposent pas sous le comptoir, mais s’agitent à l’abris des regards pendant que tu te présentes.

    - Pardon encore de l’interruption. Il semblait pressé.

    Instaurer confiance. Calme. Curiosité.

    Tu t’installes en face de l’homme, et tu penches très légèrement la tête, avenant.

    - Je croise peu de personnes qui apprennent la langue des signes japonaise. Vous êtes autodidacte ?

    #le 23.01.17 22:22

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 25 Masculin
    × Age post-mortem : 105
    × Avatar : Dave Strider — Homestuck (© Issui Miura)
    × Appartement : Kiss
    × Métier : Propriétaire d'un bar. (réputé Bar à Zombies)
    × Péripéties vécues : 39
    × Øssements 468
    × Age IRL : 23 × Inscription : 14/07/2016
    × Présence : complète
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    16/15  (16/15)
    25 Masculin 105 Dave Strider — Homestuck (© Issui Miura) Kiss Propriétaire d'un bar. (réputé Bar à Zombies) 39 468 23 14/07/2016 complète
    Sur un malentendu...
    Tu continues à gesticuler mais tes sourires ne suffisent pas à rassurer l'homme qui semble inquiet. C'est donc naturellement que le client à côté de vous intervient, prenant la parole, à demie muette. Ah bon tu t'es trompé ? Beh mince alors. Ceci explique donc cela. C'est légèrement embarrassant alors tu poses ta main sur tes lèvres et t'excuses du regard, laissant l'intervenant régler le problème de compréhension. Qu'est ce que tu as bien pu raconter, débile que tu es ? Heureusement qu'il était là pour tout réparer. Le passant quitte le bar non sans un étrange regard à ton égard puis tu te retrouves seul avec ce brun, sauveur de situation.

    « Mh ... Oé c'est ça, j'apprends tout seul mais c'dur lorsqu'on peut pas avoir d'interlocuteur. La pratique n'est pas la même. En tout cas, merci de l'intervention, j'disais quoi ? »

    Ca peut marcher.
    Finalement, l'homme a eu ce qu'il voulait non ? Oui mais ce qui est sûr c'est que ce n'est pas grâce à toi. Tu dois une fière chandelle à ton client et l'excuse évidemment de son interruption. D'ailleurs tu es vraiment curieux de savoir sur quoi tu t'es trompé exactement et, lunettes toujours posées à côté de toi, tu fixes ton vis-à-vis d'un regard brillant. Était-ce la syntaxe ou carrément un mauvais mot ? Pour t'adresser un air pareil, tes gestes étaient sacrément maladroit.

    « Oh et j'sais pas c'que tu buvais mais laisse, la note là, c'pour moi, cadeau. Heureusement que t'étais là... D'ailleurs, comment t'as appris ? Tu gèèèèères ! »

    Évidemment, une fois de plus tu t'adresses à un parfait inconnu en le tutoyant. C'est comme ça que tu fonctionnes. Le soucis c'est que celui-ci n'est pas n'importe qui. Tu connais le personnage de nom mais pas de face.

    Edit HRP :
    RAV mais j'ai vraiment eu du mal avec ton code qui change de forme >.< Ca serait possible d'enlever cet effet :x ? C'est pas très pratique quand on doit revenir sur le texte etc. Désolée ;_;


    #le 07.04.17 22:34

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 29 Masculin
    × Age post-mortem : 108
    × Avatar : Nicholas Brown - GANGSTA
    × Appartement : Van Gogh
    × Métier : Meneur / Buisnessman
    × Péripéties vécues : 244
    × Øssements 496
    × Age IRL : 18 × Inscription : 29/07/2016
    × Présence : complète
    × Surnom : le chameau
    vampire
    vampire

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    17/100  (17/100)
    29 Masculin 108 Nicholas Brown - GANGSTA Van Gogh Meneur / Buisnessman 244 496 18 29/07/2016 complète le chameau
    YAMADA
    Akio
    & KIM
    Yûdai H.
    harmonie du soir

    bande son
    chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir; le violon frémit comme un coeur qu'on afflige; valse mélancolique et langoureux vertige ! le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

    HRP: Sorry pour l'attente ;; et sorry je peux pas changer :c c'est pas mon code et les trucs sources sont fixés

    Tu esquisses un sourire amusé à l’élocution du barman. S’il ne s’exprime pas de la même façon que toi, il a l’air assez sympathique. Tu es habitué à traiter avec toutes sortes de gens, et ici tu reconnais quelqu’un d’assez amical, surement populaire dans son établissement. Pas étonnant qu’il soit barman. Dans ce genre de métier, il faut avoir la tchatche et le sourire. Deux principales caractéristiques de ton interlocuteur. Tu lui réponds avec aisance, dans ton élément. Tes mains restent cependant immobiles par précaution ; pour un peu il lirait tes pensées tu ne voudrais pas ça, tout amical qu’il paraisse.

    - C’est certain qu’il est difficile de de perfectionner sans avoir personne avec qui parler. Si je me souviens bien, tu -je peux te tutoyer ?- tu parlais de cinéma dangereux pour les grandes personnes. Pas étonnant que ton client ait eu un peu peur.


    Quand il t’offre le verre, tu hoches la tête pour le remercier. Tu n’es pas à la rue, mais ça fait plaisir d’avoir un verre gratuit de temps en temps. Après tout tu préfères utiliser ton argent d’une meilleure façon.
    Pour répondre à sa question, tu pointes le doigt vers l’une de tes oreilles.

    - Je suis un ancien sourd-muet. Grâce aux miracles nécromanciens, j’ai pu retrouver l’ouïe, mais je pratique toujours mon langage des signes japonais. C’est toujours utile. On trouve de tout dans le monde des morts, il vaut mieux être préparé.


    Tu avales une gorgée de ton verre et le café alcoolisé te donne un petit coup de fouet. Ce qu’on peut au moins concéder au bar, c’est qu’en plus d’avoir un barman sympathique, ses boissons étaient délicieuses.

    - Au fait, je ne me suis pas présenté. Akio Yamada, enchanté.

    Il lui tendit la main par-dessus le comptoir, jetant un regard aux alentours, pour vérifier qu’il n’accaparait pas trop le barman, mais le comptoir était vide.




    by Lys, ne pas piquer le gif merki

    nos partenaires