#1 le Ven 30 Déc 2016 - 23:47

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 3235
× Øssements 1408
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14 http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body http://www.peekaboo-rpg.com

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
38/15  (38/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 3235
× Øssements 1408
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
Et alors c'était comment ? BADABOUM, VOICI LE COMPTE-RENDU ! Hier soir s'est déroulée la fameuse, l'impressionnante, la magnifique soirée crêpes vol. 2 !

Beaucoup de gens présents, donc beaucoup de bordel, néanmoins on a réussi à organiser des jeux dont voici le résumé ♥


Issui Miura et Tsume Makai ont remporté le pendu ex-aequo !
Giuliana Scuderi a remporté le concours d'histoire d'horreur !


Le dernier jeu était le dessin en groupe, on aura donc encore besoin de vos votes pour déterminer la team gagnante  

On notera bien que les nouveaux ont pris le dessus sur Viktor cette fois-ci Et pour ceux qui se sont viandés à tous les jeux, n'oubliez pas qu'un badge "NUL" est disponible dans le topic des badges

Le dessin en équipes, à vous de choisir !
Que tu aies participé à la soirée ou non, tu peux voter pour la meilleure team. Regarde les dessins de chaque team, et utilise le sondage pour voter pour celle qui, selon toi, a fait les meilleurs dessins de personnages fictifs décédés :

1) DUMBLEDORE (harry potter):
Team 1 : Viktor, Zacc, Anko, et Dodo


Team 2 : Royane, Tsume, Seb, et Elena


Team 3 : Giu, Issui, Akio, Raven, Ael et Shirley

2) MAUDE FLANDERS (les simpsons):
Team 1 : Viktor, Zacc, Anko, et Dodo


Team 2 : Royane, Tsume, Seb, et Elena


Team 3 : Giu, Issui, Akio, Raven, Ael et Shirley

3) KENNY (south park):
Team 1 : Viktor, Zacc, Anko, et Dodo


Team 2 : Royane, Tsume, Seb, et Elena


Team 3 : Giu, Issui, Akio, Raven, Ael et Shirley

4) BOROMIR (le seigneur des anneaux):
Team 1 : Viktor, Zacc, Anko, et Dodo


Team 2 : Royane, Tsume, Seb, et Elena


Team 3 : Giu, Issui, Akio, Raven, Ael et Shirley


5) HUGHES (fullmetal alchemist):
Team 1 : Viktor, Zacc, Anko, et Dodo


Team 2 : Royane, Tsume, Seb, et Elena


Team 3 : Giu, Issui, Akio, Raven, Ael et Shirley


N'oubliez pas de voter, même si vous n'avez pas participé à la soirée !
Dans une semaine, la meilleur team recevra son badge !


Et sinon, quelques screens de la soirée
qui qu'on pend ?:


Au final on a aussi pendu Akio et Royane les autres retardataires

QUI DIT DES CONNERIES ? PAS ISSUI :

Sebcaetera :

Quand les équipes sont pas équitables parce que Zacc joue:

Quand les gens se plaignent de mes thèmes pour les dessins :

Il y a aussi eu un magnifique début de dessin, que je nommerais poétiquement...

l'étape vagin:


Et biensûr, les histoires d'horreur !
L'histoire de Vik:

[23:41:57] Viktor A. Matveïev : Alors. C'est l'histoire de deux jeunes mariés qui, après leur lune de miel, emménagent enfin dans la maison qu'ils ont achetée à un prix très attractif pour son emplacement, peu avant leur départ.

[23:42:20] Viktor A. Matveïev : Un jour, le mari, en rentrant du travail, remarqua un petit crayon de couleur rouge au bout du couloir, face à l'entrée. Il alla le ramasser et haussa vaguement les épaules en le jetant finalement à la poubelle.  "Sans doute était-ce aux anciens propriétaires" se dit-il, dès lors que sa femme et lui n'avaient pas d'enfant.

[23:42:53] Viktor A. Matveïev : Le lendemain, en rentrant du travail, il vit un nouveau crayon de couleur rouge au même endroit que la veille. Perplexe, il ramassa le crayon et rejoignit sa femme pour le lui montrer. Aussitôt, sa femme blêmit en voyant l'objet et lui exposa qu'elle-même ramassait chaque jour un crayon de couleur rouge au bout du couloir, en faisant le ménage.

[23:43:38] Viktor A. Matveïev : Le mari rejoignit le corridor et observa le bout du couloir, songeant à cet étrange phénomène avant de réaliser que quelque chose clochait. Le couloir était en effet trop court par rapport à la profondeur de la maison.

[23:44:15] Viktor A. Matveïev : Il gagna le fond du couloir et y tapota le mur qui lui rendit un son creux.  Curieux, l'homme commença à décoller le papier peint malgré les protestations de sa femme.

[23:44:35] Viktor A. Matveïev : Derrière le papier peint se trouvaient deux portes coulissantes. C'était comme si quelqu'un avait voulu cacher l'entrée d'un placard ou d'une petite pièce.

[23:45:06] Viktor A. Matveïev : Pourtant, le mari ne put s'empêcher de sentir son malaise s'accroître en constatant que les portes avaient été clouées, condamnées.

[23:45:18] Viktor A. Matveïev : Poussé par sa curiosité, il alla récupérer un marteau et entreprit d'arracher les clous un à un.

[23:45:31] Viktor A. Matveïev : Après avoir retiré le dernier clou, il ouvrit lentement les portes, peu rassuré par ce qu'il pourrait découvrir.

[23:45:42] Viktor A. Matveïev : Lorsqu'il regarda à l'intérieur, il vit que les portes cachaient une petite pièce dont les murs blancs étaient couverts de mots griffonnés au crayon rouge.

[23:45:59] Viktor A. Matveïev : Les mêmes mots. Répétés, encore et encore, des dizaines, peut-être des centaines de fois ; se chevauchant, s'entremêlant, tremblant.

[23:46:11] Viktor A. Matveïev : « Je suis désolé maman, laisse-moi sortir »

[23:46:16] Viktor A. Matveïev : FIN °^°


LA GAGNANTE, celle de Giu:

[23:49:51] * Giuliana Scuderi avale un marshmallow brûlant et fixe l'assemblée d'un air mystérieux : C'est parti...

[23:50:22] Giuliana Scuderi : Depuis plusieurs années, Zacc  travaille à la poste spectrale.

[23:50:36] Giuliana Scuderi : Il fait des heures sup' pour pouvoir payer de beaux bijoux à Giuliana et l'emmener à l'accrobranche.

[23:51:04] Giuliana Scuderi : Et chaque année,  il est en charge des réponses du Père Noël pour les nombreuses lettres qui lui sont adressées. C'est un travail magique bien que parfois déstabilisant....

[23:51:50] Giuliana Scuderi : Il arrive par exemple que des enfants mort trop tôt demandent l'arrivée de leur parents encore en vie. Alors il pleure à chaude larme dans son petit cagibi qui lui sert de bureau, pensant au petit orphelin abandonné ...

[23:52:27] Giuliana Scuderi : Mais le courrier qu'il a eu entre les mains ce jour là  ne cesse de le perturber depuis quelque temps. Voici ce que disait la lettre...

[23:52:46] Giuliana Scuderi : Cher Papa Noël,

[23:53:09] Giuliana Scuderi : Moi et ma petite sœur Miu, on a passé un super Noël avec toi !

[23:53:23] Giuliana Scuderi : Même si j'ai pas très bien compris pourquoi au lieu de descendre par la cheminée, tu es resté debout devant la fenêtre de ma chambre.

[23:53:50] Giuliana Scuderi : En tout cas je regrette pas de t'avoir ouvert, tu nous as bien fait rire avec ta tête rigolote et ton manteau rouge et blanc ! En plus les jouets que tu m'a donnés sont super !

[23:54:10] Giuliana Scuderi : Mais, s'il te plaît, même si tu as dit que tu t'énerverais si on te le demandait, est-ce qu’on peut revenir sur ce marché ?

[23:54:29] Giuliana Scuderi : Papa et maman me manquent, et Miu sent vraiment mauvais, en plus elle ne fait que pleurer, et moi aussi ça me fait pleurer !

[23:54:53] Giuliana Scuderi : PS : Je te rendrai les jouets, tiens, je te rends même notre photo prise tous les trois !

[23:54:59] Giuliana Scuderi : 

[23:55:07] Giuliana Scuderi : FIN


celle de Ko:

[00:02:27] Anko Asano : C’est la fin de l’automne, les jours se raccourcissent et les nuits se refroidissent. Prenez une grande maison vide au beau milieu de la campagne néerlandaise, un chien protecteur, une jeune fille autonome d’une quinzaine d’années et des parents inquiets de laisser leur enfant adorée seule, un week-end entier.

[00:02:50] Anko Asano : Devant l’angoisse apparente de sa fille, le père lui raconte comment il supportait, à son âge, les absences répétées de ses parents : il s’endormait au bord du lit et laissait sa main traîner sur le tapis. Son chien pouvait ainsi y frotter son museau. Ce contact familier le rassurait immédiatement et lui permettait de passer une bonne nuit.

[00:03:13] Anko Asano : La jeune fille regarde son chien de berger et sourit. Rassurée, elle salue ses parents sur le pas de la porte et promet de respecter toutes leurs instructions.

[00:03:31] Anko Asano : Accompagnée de son fidèle compagnon, elle ferme toutes les portes et vérifie les fenêtres. Celle de la cave résiste et refuse de se verrouiller. Après plusieurs tentatives, elle abandonne et décide de fermer la porte à clef et de laisser la clef dessus.

[00:03:55] Anko Asano : La jeune fille réchauffe un plat cuisiné par sa mère, nourrit le chien et s’en va terminer son livre bien au chaud dans sa chambre, blottie contre l’animal. La première nuit s’étant passée à merveille, elle ne redoute pas la seconde et se rappelle que ses parents doivent arriver dans la matinée.

[00:04:18] Anko Asano : Elle s’installe dans son lit, tend la main et laisse son chien lui lécher les doigts.

[00:04:34] Anko Asano : Au beau milieu de la nuit, un bruit régulier – Ploc. Ploc. Ploc – et le sentiment d’une présence inhabituelle la réveille.

[00:04:54] Anko Asano : Plongée dans la pénombre, elle essaye de ne pas céder à une panique irraisonnée et avance sa main. Le geste d’affection de son animal la rassure et lui permet de refermer les yeux.

[00:05:21] Anko Asano : Mais le bruit prend plus d’ampleur et l’oblige à se lever. Reconnaissant le son angoissant des gouttes d’eau s’éclatant sur le fond d’une baignoire ou d’un évier, elle se dirige dans sa salle de bain et ressert les robinets.

[00:05:50] Anko Asano : Elle se précipite dans son lit et la main tendue, savoure la sensation apaisante de la langue de son chien sur ses doigts.

[00:06:02] Anko Asano : Le bruit la réveille une seconde fois puis une troisième fois avant qu’elle se décide à retourner dans la salle de bain.

[00:06:15] Anko Asano : Cette fois-ci, épuisée, elle ne se contente pas de tendre la main pour atteindre le robinet mais tire le rideau de douche.

[00:06:26] Anko Asano : Une tâche rouge attire son regard.

[00:06:38] Anko Asano : Surprise, elle relève la tête et découvre le corps éventré et pendu de son chien, la langue pendant mollement et le sang gouttant doucement sur le marbre blanc.

[00:06:47] Anko Asano : Ploc.

[00:06:47] Anko Asano : Ploc.

[00:06:47] Anko Asano : Ploc.

[00:06:59] Anko Asano : Elle hurle et allume l’interrupteur.

[00:07:09] Anko Asano : Quand ses yeux s’habituent à la lumière, elle voit son reflet dans le miroir, barré de lettres de sang :

[00:07:18] Anko Asano : « Il n’y a pas que les chiens qui peuvent te lécher la main, ma belle. »

[00:07:27] Anko Asano : FIN


celle de Lynn:

[00:15:13] Lynn Ahern : Camille était en voyage scolaire en Angleterre et séjournait chez une famille avec une amie. La famille en question était vraiment gentille, et se composait d’un couple avec leur chien, leur fille et un garçon plus âgé mais qui habitait avec sa copine...

[00:15:58] Lynn Ahern : En arrivant, elle partit directement poser ses affaires dans la chambre où elle était supposée dormir et remarqua aussitôt la poupée assise sur un siège. Tout en rangeant ses vêtements, la mère de famille arriva, lui demandant si tout allait bien. Lorsqu’elle remarqua la poupée, elle lui demanda si ça ne la dérangeait pas et Camille répondit qu’il n’y avait aucun soucis et que ce n’était pas une simple poupée qui allait l’empêcher de dormir...

[00:17:01] Lynn Ahern : Le soir arriva, Camille partit donc prendre son pyjama avant d’aller dans la salle de bain. Elle déplaça la poupée et le posa sur la chaise où cette dernière se trouvait quelques secondes plus tôt. Elle retourna dans la salle de bain, et commença à faire couler l’eau de la douche, afin qu’elle soit chaud une fois à l’intérieur de la cabine...

[00:18:04] Lynn Ahern : Elle repartit une dernière fois dans la chambre pour prendre ses produits et son pyjama et remarqua que ce dernier ne se trouvait plus sur la chaise mais à terre et totalement déplié. Intriguée, elle se dit que ce n’était peut-être le chien et sans réellement s’inquiéter elle prit ses affaires et partit prend sa douche...

[00:19:06] Lynn Ahern : Après s’être douchée et avoir passé une soirée agréable en compagnie de la famille, elle décida de monter se coucher. La poupée était toujours sur sa chaise, ses yeux fixant un point invisible et un sourire presque effrayant sur le visage. Quoiqu’il en soit, elle se blottit entre les draps sans réellement y faire attention...

[00:19:06] Lynn Ahern : Après s’être douchée et avoir passé une soirée agréable en compagnie de la famille, elle décida de monter se coucher. La poupée était toujours sur sa chaise, ses yeux fixant un point invisible et un sourire presque effrayant sur le visage. Quoiqu’il en soit, elle se blottit entre les draps sans réellement y faire attention...

[00:20:00] Lynn Ahern : En pleine nuit, d’étrange bruit la réveilla, comme si quelqu’un marchait tout en faisant grincer le plancher. Les pas semblait être ceux d’un enfant et ce n’est que lorsque le silence fut de nouveau maître, qu’elle osa tourner sa tête en direction de la chaise...

[00:20:35] Lynn Ahern : La poupée avait disparu...

[00:21:27] Lynn Ahern : Doucement, elle se retourna, se doutant intérieurement de ce qu'elle allait voir, et se retrouva face à face avec le rictus effrayant de la poupée et ses yeux qui semblaient ne plus la quitter du regard. Elle resta, ainsi, figée, n’osant même pas ouvrir la bouche pour crier...

[00:22:03] Lynn Ahern : Ce ne fut que vers 8 heures, que la famille, s’inquiétant de ne pas la voir descendre décida de monter. Il la trouvèrent, allongée dans le lit, les yeux et la bouche grands ouvertes, fixant la poupée, la terreur pure déformant son visage...

[00:22:27] Lynn Ahern : La mère se jeta sur elle, lui couvrant les yeux, hurlant à son mari d’éloigner la poupée. Elle resta à la bercer pendant 1 bonne heure. Une fois calmé, la mère de famille sortit de la pièce, lui promettant de la changer de chambre le soir même...

[00:23:02] Lynn Ahern : Camille entendit aussitôt le couple se disputer et ce qu’elle entendit lui glaça le sang :  “ Je t’avais dis de ne pas la faire dormir là, heureusement qu’elle n’a pas été mal poli envers elle, ça aurait pu être bien pire ! “


celle d'Issui:

[00:26:41] Issui Miura : Moi je te raconte une histoire d'horreur : La voisine du dessous de là où habite mon frère, de n'importe où dans la rue, tu vois des murs entiers de poupée en porcelaine et la nuit l'éclairage de ville les illuminent FIN /PAN


celle d'Akio:

[00:28:30] Akio Yamada : C’est l’histoire que la meilleure pote de cousine (qu’on appellera Alice) m’a racontée, et qui est en partie la raison pour laquelle elle a fait une phobie scolaire. Cette histoire s’est passée lorsqu’elle était encore en quatrième, donc assez jeune et très influençable. Je ne sais pas si cette histoire est vraie, donc, mais elle m’a collé des frissons dans le dos quand je l’ai entendue.

[00:28:51] Akio Yamada : Il y a toujours cette période où un de vos profs est remplacé parce qu’il est malade, ou parce qu’il ne va pas très bien psychologiquement. A l’époque, c’était le professeur de mathématiques d’Alice qui n’allait pas bien depuis plusieurs semaines, et pour cause, la classe d’Alice était assez insupportable et surtout avait un niveau atroce en mathématiques.

[00:29:10] Akio Yamada : Ils étaient assez content d’être dispensés temporairement de maths parce que le prof était absent, quelle ne fut pas leur surprise de voir que l’éducation nationale avait fait son boulot et leur avait dégoté un remplaçant, Mr Leikeze.

[00:29:34] Akio Yamada : Mr Leikeze était un prof qui leur changeait beaucoup de l’ensemble décrépit du personnel du collège. Il était jeune, assez canon, et surtout avait un accent roumain qui faisait de lui la coqueluche des filles.

[00:29:53] Akio Yamada : En quelques semaines, la moyenne de la classe remonta considérablement, un vrai miracle. Le problème, c’était que Alice, qui avait des notes autrefois excellentes avec leur vieux professeur de maths, voyait au contraire sa moyenne descendre considérablement.

[00:30:16] Akio Yamada : Au fur et à mesure du temps, elle commença à développer une rancune envers Mr Leikeze, qui commençait à être assez insistant quand à ce qu’elle travaille d’avantage et surtout qu’elle revoie bien ses contrôles qui avaient l’air de la plomber plus qu’autre chose.

[00:30:36] Akio Yamada : Alice commença à douter de ses propres capacités, et finit par aller travailler chez celui qui était devenu le plus doué de la classe, un certain Tom.

[00:30:53] Akio Yamada : Elle connaissait bien Tom : c’était un fauteur de troubles notoire, vous savez, le genre de gamin insupportable qui fabriquait des sarbacanes en cours et découpait ses gommes pour les jeter sur les gens devant.

[00:31:08] Akio Yamada : Depuis quelques semaines, en réalité depuis que Monsieur Leikeze était arrivé, il était devenu l’élève modèle. Alice trouvait ça assez bizarre, mais après tout il avait accepté de l’aider. Elle se rendit donc chez Tom après les cours, et travailla avec lui.

[00:31:27] Akio Yamada : En plein milieu de l’après midi, un mal de tête violent la pris, et ils appelèrent la mère de Tom, femme au foyer que Alice se souvenait d’être une énorme bonne femme,  pour qu’elle leur rapporte un peu de paracétamol.

[00:31:44] Akio Yamada : Quelle ne fut pas la surprise d’Alice quand elle vit arriver une femme très mince et athlétique. Tom, en voyant sa surprise, lui explique que sa mère a fait une perte de poids hallucinante ce dernier mois. La mère de Tom leur sourit et lui dit que c’est un remerciement de Dieu, parce qu’elle s’est mise à aider son fils à faire ses devoirs, et que depuis elle ne prend plus un seul kilo.

[00:32:09] Akio Yamada : Alice, qui n’est pas croyante, trouve ça étrange, mais n’y fait pas plus attention que ça.

[00:32:24] Akio Yamada : Les étrangetés prennent une autre dimension lors de la rencontre parent professeurs. Elle a le loisir d’observer parents et enfants réunis, et non seulement les parents ont l’air très fatigués, des cernes sous les yeux, mais ils ont tous l’air minces. Quand aux enfants, ils ont tous l’air d’enfants modèles.

[00:32:35] Akio Yamada : En se comparant à eux, Alice trouve qu’il y a un truc qui cloche. Elle essaye d’en parler avec le professeur, mais celui-ci balaye ses inquiétudes d’un revers de main et en lui conseillant de travailler d’avantage pour rester au niveau grimpant de sa classe.

[00:32:51] Akio Yamada : Alice finit par prêter plus attention aux devoirs que leur donnait le professeur, et remarqua qu’à la fin de chaque devoir, il y avait une suite de chiffres et de lettres qui ne faisaient pas sens à son esprit, mais qui revenaient encore et encore aux fils des devoirs.

[00:33:05] Akio Yamada : Après une recherche infructueuse sur le net, elle finit par se rendre compte de son côté que le nom de son professeur de mathématiques était « Ezekiel » à l’envers. Et en cherchant à travers différents sites et blogs de gens qui s’intéressaient au satanisme et aux légendes urbaines, elle finit par tomber sur une histoire sensiblement similaire à la sienne ; mais simplement, un seul détail différait : un couple de parents avec leur enfant était mort d’épuisement, avant la fin de l’année scolaire. Et on avait jamais revu le professeur de mathématiques.

[00:33:23] Akio Yamada : Elle demanda conseil sur ce blog, et on lui conseilla fortement d’inclure à la fin de sa prochaine copie la suite de chiffre et lettres à l’envers, cela conjurerait le sort. Elle se dit qu’après tout, sa moyenne était si basse qu’elle ne perdait rien à essayer.

[00:33:47] Akio Yamada : Elle reproduisit donc la suite de chiffres et de lettres à son devoir, le coeur un peu battant en rendant sa copie, et attendit le lendemain pour voir si les élèves iraient « mieux ».

[00:34:08] Akio Yamada : Mais Monsieur Leikeze ne revint jamais.

[00:34:14] Akio Yamada : -FIN-



HORS-CONCOURS :

[00:41:14] Akio Yamada : la prochaine fois je vous raconterait l'histoire de la dame aux doigts de sang vous la conaissez ?

[00:42:14] Giuliana Scuderi : C'est une dame, elle a mit ses doigts dans sa culotte et elle a vu qu'elle avait ses ragnoute. FIN"

#2 le Sam 31 Déc 2016 - 15:20

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 19
× Avatar : Mikasa Ackerman [SNK]
× Appartement : SDF
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 374
× Øssements 2404
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 21/06/2016
× Présence : complète
× Surnom : le maquereau
× DCs : not yet :stare:
Non-validé
http://peekaboo.web-rpg.com/t938-anko-asano-if-god-don-t-follow-me-god-is-wrong#14071

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
16/113  (16/113)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 19
× Avatar : Mikasa Ackerman [SNK]
× Appartement : SDF
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 374
× Øssements 2404
× Age IRL : 22 Féminin
× Inscription : 21/06/2016
× Présence : complète
× Surnom : le maquereau
× DCs : not yet :stare:
Non-validé
ET COMME PROMIS LES SCREENS QUE J'AI FAIT

21:00:

Vik perd au pendu:

Le jeu secret #1:

Zacc au pendu:

Quand on évoque l'épreuve des dessins:

Le jeu secret #2:

Etc ...:

La pendue de PaB, nouvelle comédie musicale:

Le jeu secret #3:

DU-DU-DU-DUEL:

Les légumes sont prêts:

Issui vraiment pas:

Vik pas content:

Josh et l'histoire d'Akio:

Le jeu secret #4:

Vik couche pour réussir ...:

... et Giu aussi:

Et Tsume galère:
Invité

#3 le Sam 31 Déc 2016 - 15:53

avatar
Invité
ARRÊTEZ AVEC MON PRÉNOM demon
Non, mais je veux dire. Mon histoire d'horreur restait quand même la mieux wtf, pourquoi j'ai pas gagné ? *crève*
Ahem.
MERCI AU STAFF POUR LA SOIRÉE & GEYGEY TOUT LE MONDE ♥
Invité

#4 le Sam 31 Déc 2016 - 16:13

avatar
Invité
Je complète avec quatre screen.

Shirley qui râle :

Les excités de la vie :

La tranquillité de Josh :

Parce qu'il fait bite :
Invité

#5 le Dim 1 Jan 2017 - 14:04

avatar
Invité
T'aurais au moins pu prendre ma correction en screen, Zacc XD

Ah la la, que de moments

Merci à tout le monde ♥

#6 le Dim 8 Jan 2017 - 11:41

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 3235
× Øssements 1408
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo roi des lémures et dragon des archives
http://peekaboo.web-rpg.com/t9-joshua-o-je-m-aime-quel-talent#14 http://peekaboo.web-rpg.com/t68-j-suis-grave-open-liens-rps-de-joshua#page-body http://www.peekaboo-rpg.com

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
38/15  (38/15)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 18 Masculin
× Age post-mortem : 193
× Avatar : Greed/Lin Yao - FMA
× Pouvoir : absolu /PAN/
× Logement : (à venir, je suis sdf présentement)
× Métier : Roi ♛
× Communication : (portable à venir)
× Péripéties vécues : 3235
× Øssements 1408
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 08/02/2014
× Présence : complète
× Surnom : le koala
× DCs : Luap Jones
Monseigneur Jojo ♛ roi des lémures et dragon des archives
ET C'EST UNE VICTOIRE ECRASANTE DE LA TEAM 3 demon

Bravo donc à Giu, Issui, Akio, Raven, Ael et Shirley
Vous recevez le badge suivant :

Et j'avais totalement zappé aussi, mais évidemment tous les participants de la soirée gagnent aussi 1 point d'amusement (Va juste falloir que je me rappelle qui que quoi dont où Alors si j'oublie quelqu'un manifeste toi )