Invité

#1 le 29.12.16 18:59

avatar
Invité
Depuis que je suis arrivée en ville, je ne me suis fait relativement peu d'amis. Mes clients, même les plus fidèles ne comptant pas comme tel. Je peux donc compter mes quelques amis sur les doigts d'une main, et même si je ne lui dis pas clairement et que je passe plus de temps à l'emmerder qu'à être sympa avec lui Aiden est un ami pour moi.

C'est donc pour cette même raison d'amitié entre lui et moi qu'aujourd'hui, j'ai décidé de me rendre chez lui. Oh, j'aurais bien fait un truc à grignoter si ca n'avais pas coûter d'argent ! Enfin bref. Me voici donc rendu devant la porte de son appartement. Bon, je pense que sur tous les colocs qu'il y a au moins un devrait être là, mais dans le doute servons-nous de cette fantastique petite clef qui sert à ouvrir n'importe quelle porte !

J'entre dans l'appart et un silence de plomb règne dans celui-ci. Je regarde a gauche puis à droite dans les parties commune avant de me diriger vers les portes de chambre que j'ouvre une a une afin de trouver la sienne. Lorsque j'ouvre la troisième sur son ENOOOOOORME loup nommé Yuki et qui, je dois dire, ne voue pas un amour fou à ma personne. Je lui lance donc un regard noir avant de créer un peu d'électricité sur le bout de mes doigts. De mon autre main, je lui indique le salon tout en lui ordonnant de sortir

Yuki, au salon ! Yuki … Au salon !

Évidemment, ca ne fonctionne pas… Alors je vais employer la méthode forte… Et je sors donc un paquet de croquettes, les lui mettant bien sous le nez avant de le jeter dans le salon. Cette fois, elle le suit et je peux donc m'enfermer dans la chambre d'Aiden sans qu'elle n'essaie de me mordre les chevilles pour ce que je m'apprête à faire. Je m'avance dans la chambre en observant tout autour de moi, prenant même place sur le lit. J'attends un moment puis finis par me relever et commencer a fouiner dans les affaires du jeune homme, laissant derrière moi un bordel s'approchant presque de ma propre chambre. Je prends chacun de ses vêtements pour les observer avant de les laisser au sol, je m'attaque en suite à ses étagères de livres, je retourne quelques meubles, cache des choses dans d'autres et surtout retourne la totalité de son lit. Autant dire de quoi faire faire une attaque cardiaque au pauvre. Il faut savoir que le jeune homme a un sérieux problème avec le désordre, il ne supporte pas ca. on pourrais presque manger sur le sol dans sa chambre alors c'est pour vous dire ! Moi qui arrive avec mes chaussures encore pleines d'eau du a la plie qui s'abat sur la ville… Il va péter un câble ...

Depuis l'autre coter de la porte, j'entends Yuki gratter pour essayer d'entrer. Elle doit sentir que quelque chose de pas net ce passe. Je ne peux pas retenir un petit rire avant d'attraper un livre et de me poser sur son lit, au milieu du bordel, pour commencer a bouquiner en attendant qu'il ne rentre.

Aaaaaah, le plaisir du travail bien fait

#2 le 29.12.16 23:55

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 387
× Øssements 101
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 387
× Øssements 101
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei
vampire



Royane x Aiden


« YOU STILL LOVE ME, RIGHT ? »

What I have make to get to this point ?
"You will not stand out alive."




Les matins devant une tasse de café, ce sont de bons matins pour se remémorer des souvenirs, qui ne le sont pas encore étant donné qu'ils sont récents. Peu importe. Cela remonte à avant la construction de la Mezzanine, qui sert maintenant de chambre à l'anglais. Aiden était sorti pour aller faire quelques courses, bien-sûr, cette même course avait pris du temps, comme il avait rencontré des personnes sur la route. Comme il le faisait souvent, le brun avait laissé sa louve dans sa chambre pour qu'elle la surveille. Après tout, ses colocataires n'osaient pas trop l'approcher à cause de son tempérament agressif envers les étrangers. Pourtant, Yuki avait ses faiblesses, comme tout le monde. C'est pour cela qu'Aiden était souvent très compréhensif avec elle, c'était très rare, qu'on l'entendait lever la voix sur elle et même, en ce jour, il ne l'aura pas fait. Peut-être que s'il avait su ce qui l'attendait ce jour-là, il ne serait pas sorti. Peut-être qu'il aurait fait en sorte que personne ne puisse entrer, même pas ses colocataires. Personne ne peut connaître son destin, si cela avait été vraiment le cas, personne ne serait dans ce monde.

Lorsque l'anglais fut enfin arrivé devant la porte de son appartement, il fut étonné que celle-ci ne soit pas verrouillé. Même si un de ses colocataire était entré, il l'aurait tout de suite fermé à clé. Un intrus ? Il n'y avait pas de doute à avoir sur ça, mais la question était de savoir comment il avait fait pour entrer. Peut-être que c'était un voleur, certainement qu'il connaissait la technique de l'épingle à cheveux pour ouvrir une porte ou tout simplement, il avait volé la clé à quelqu'un. En tout cas, ce n'était pas la sienne. Délicatement, Aiden ouvrit la porte en essayant de faire le moins de bruit possible. C'est en entrant dans l'appartement qu'il entendit un bruit étrange, c'était un peu comme si quelque chose était en train de gratter une porte. Sans nul l'ombre d'un doute, c'était Yuki. Rapidement, il traversa la première pièce, croisant alors dans le salon un sachet de croquette au sol, celui-ci étant à moitié ouvert. L'anglais compris alors que la personne, qui s'était infiltré chez eux, était au courant pour la louve. Malgré tout, si Yuki était en dehors de sa chambre, il était évident que le voleur se trouvait dans celle-ci. Que cherchait-il ? Penseur, le brun posa sa main sur son coeur, juste à l'endroit où se trouvait son carnet de note. En quelques secondes, il se retrouva devant la porte de sa chambre. Ce n'était pas le moment de douter. A ses côtés son compagnon poilu était prêt, alors il ouvrit la porte en criant.

« Rendez-vous ! Vous êtes fait comme un rat ! »

C'est à la fin de ses paroles que l'anglais compris enfin ce qu'il se passait. Allongé sur son lit, comme si de rien n'était, une jeune femme en train de lire un livre. Bien-sûr, le visage de la femme ne lui était pas inconnu, mais ce n'était pas le moment de s'occuper de cela. Autour d'elle, ce qui devait être la chambre du brun, elle n'y ressemblait plus. C'était le foutoir, le bordel, tout était au sol, enfin presque tout. Aiden avait marqué un temps d'arrêt, tandis que Yuki se mit à couiner en venant se cacher dans ses chambres. C'était à peine s'il venait de frôler la crise cardiaque, son coeur venait de s'arrêter de battre, tandis que son sang n'avait fait qu'un tour. Lorsqu'il se remit enfin de ses émotions, son regard émeraude se tourna vers la coupable. Une expression sévère se trouvait sur son visage, ce n'était plus le moment de plaisanter.

« ROYANE ! WHAT ARE YOU DOING ? You ... Piss of shit ! You are lucky to have already died ! »

Sans dire un mot de plus, il s'empressa de retirer les chaussures de la jeune femme pour les jeter en dehors de sa chambre. Par la suite, il retira son parka pour être un peu plus à l'aise, puis il commença à ramasser ses affaires qui se trouvaient au sol. Tout en retrouvant son calme, Aiden se remit à parler en japonais, n'adressant même plus un regard à Royane.

« Tu as intérêt à m'aider, sinon je laisse Yuki s'occuper de toi. D'ailleurs, ne pense même pas à lui faire du mal, sinon tu vas le regretter. »

Ses paroles étaient tranchantes, mais une fois qu'il avait vu cette scène, il n'était plus du tout d'humeur à rigoler. Après tout, qu'avait-il fait pour qu'on lui fasse ce coup ? De plus, la jeune fille ne se disait pas être son ami ? Quel genre d'ami ferait cela ? Un soupire s'échappa des lèvres de l'anglais, alors qu'il continuait de ramasser tout en remettant à sa place les objets et les vêtements. Ce qui était sûr, c'était qu'elle n'y était pas allée de main morte. Aiden en viendrait presque à penser qu'elle s'était amusée en faisant cela. Dans un sens, il n'y avait pas trop d'explication à part celle-ci à son geste. Du coin de l'oeil, il lui adressa un regard de tueur. Qu'allait-elle dire pour sa défense ?

code - kuru pour meranii



Afficher toute la signature
Réduire la signature


© Elentori
Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
grec en #79679B et italien en #A79494.

Merci beaucoup Lynn ♥:
Invité

#3 le 06.01.17 23:15

avatar
Invité

Allongé sur le lit d'Aiden, les larmes commencent à me monter aux yeux alors que j'entame la partie dramatique du romans que j'ai dans les mains. Ah la littérature, capable de vous faire vivre tout ce que les autres ne sont pas capables. Je me replie un peu sur moi-même, serrant l'oreiller entre mes bras lorsque soudain la porte s'ouvre dans un éclat et la voix d'Aiden retentis dans la petite pièce. Bien entendue, j'étais tellement happé par ma lecture que cette soudaine entrée provoqua un mouvement de sursaut en moi. Je pose mes yeux totalement médusés puis constate que le jeune homme se rendait peu à peu compte de ce que j'avais fait de sa chambre. Je retourne donc à ma lecture sentant le vent de tempête prêt à se lever.

L'instinct animal est aussi apparemment très développé, car Yuki ne mit pas de temps à se cacher derrière son mètre au vu de la tentions que celui-ci était en train d'accumuler. Oh, il ne met pas bien longtemps à se mettre à crier, en venant même à m'insulter ! Mais son énervement ne provoque que mon hilarité, car, même si je sais que là, il me déteste, le voir dans un tel état est tout à fait extraordinaire. Lui qui est si calme, au milieu de ses livres, le voir se mettre a hurler et précipiter pour tout ranger… c'est priceless !

Il s'adresse a moi avec un ton tranchant, m'ordonnant de venir l'aider ainsi que de ne pas faire de mal à son loup. Je tourne d'ailleurs les yeux vers elle et la vois nous fixer depuis le pas de la porte comme si elle s’assurait que je n'allais rien faire de plus, mais n'osant tout de même pas venir poser ses pattes sur ce sol profane.

Je me redresse donc puis descends du lit pour m'approcher d'Aiden et commencer a ramasser des livres. Je les repose par ordre alphabétique sur l'étagère ou je les avais trouvés.


Qu'est-ce que tu aurais fait si j'avais voulu faire du mal à Yuki ? D'ailleurs – je me tourne brièvement vers lui – tu penses vraiment que je lui ferrais du mal ? Elle ne m'aime pas, je ne l'aime pas, mais ça reste un être vivant… Je n'utilise mon pouvoir que sur des braqueurs ou des tueurs pas sur des créatures innocentes.

« Même si celles-ci veulent me mordre le cul » me retins-je de continuer. Nous continuons donc de ranger dans un silence de mort, car visiblement, le jeune homme avait l'air très, très, TRES, énerver contre moi. Bon, quelque part, je peux comprendre…. ok, j'ai PEUT ETRE poussé un peu trop loin, mais c'était pour rire !

Je lance un petit regard dans sa direction puis pousse un soupir tout en posant le dernier livre de l'étagère sur celle-ci. Je m'approche de la pile de vêtements et recommence à les plier avant de reprendre la parole

Au fait, ça va comment depuis la dernière fois ? Toujours vierge ? Tu es sûr de pas vouloir participer à la soirée strip tease que je t'ai envoyé la dernière fois par message ?

Je ne suis pas du genre particulièrement fort avec les réconciliations, je suis plus doué pour provoquer les disputes. J'ai toujours été plus doué a ça … Peut être pour ça que j'ai eu tant de mal à me faire des amis de mon vivant ? Un t-shirt dans les mains, je tourne les yeux vers mon ami et lui demande le plus sérieusement du monde

dit moi Aiden, tu avais beaucoup d'amis dans ton ancienne vie ? - Je fronce légèrement les sourcils puis secoue la tête négativement – Oublie, ca te dis de sortir boire quelque chose de chaud dans un café apres ? Je t'offre le gâteau !

Et pour quelqu'un d'aussi proche de ses sous que moi autant dire qu'il s'agit là d'un pas considérable vers un traité de paix !

#4 le 28.01.17 18:43

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 387
× Øssements 101
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
6/100  (6/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 387
× Øssements 101
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei
vampire



Royane x Aiden


« YOU STILL LOVE ME, RIGHT ? »

What I have make to get to this point ?
"You will not stand out alive."




Le rangement … Un événement important dans la vie d'une personne. Un événement récurent que peu de personne pratique étant donné que l'humain est assez paresseux par nature. Pourtant, dans le cas de certaines personnes, le rangement est une sorte de rituel, une nécessité, un besoin. Sacrilège, colère, foudre des Dieux s'abat sur l'être blasphématoire. Que la foudre s'abat … Sur une personne qui maîtrise la foudre, ironique. Aiden s'abaissait à plusieurs reprises, ramassant vêtement et objet, plus souvent des objets que des vêtements, étant donné que la jeune fille s'était enfin joint à lui pour l'aider à ramasser. Son regard s'était totalement détourné d'elle, le plus important était de ranger sa chambre afin que personne ne découvre ce carnage. Dans un sens, sa manie de tout ranger était devenu une réputation, l'homme à tout faire ou plutôt, l'homme au mille rangements si on voulait donner un nom classe. Cette réputation était peut-être médiocre, mais elle lui était importante, ainsi personne ne pouvait le contre-dire dans son rangement. Lorsque l'anglais avait vu sa chambre de l'extérieur, il avait l'impression de voir un champ de bataille, ce désordre, cette odeur nauséabonde, alors sa chambre sentait bon, cet empilement … La main du brun agrippa sa chemise immaculé, serrant fortement le tissu, comme si son cœur allait le lâcher à tout moment. C'est en entendant la voix de la jeune fille, qu'il sortit de ses pensées, le sauvant de cette terreur.

« Qu'est-ce que tu aurais fait si j'avais voulu faire du mal à Yuki ? D'ailleurs, tu penses vraiment que je lui ferrais du mal ? Elle ne m'aime pas, je ne l'aime pas, mais ça reste un être vivant… Je n'utilise mon pouvoir que sur des braqueurs ou des tueurs pas sur des créatures innocentes. »

Alors que Royane était en train de parler, il sentit son regard sur sa personne, mais il ne daigna pas lui adresser un regard, même pas une parole pour répondre à ses mots. Peut-être plus tard, un autre jour, quand il en aura envie bien que sa réponse sera certainement menaçante. En réalité, Aiden n'est pas si blanc que ça. Son corps est couvert de boue de la tête au pied … Le rangement reprit une place importante dans son esprit, son silence étant presque aussi pesant que le carnage qui se trouvait dans cette salle. Peut-être trop pesant pour la jeune fille, qui ne put s'empêcher de reprendre la parole.

« Au fait, ça va comment depuis la dernière fois ? Toujours vierge ? Tu es sûr de pas vouloir participer à la soirée strip tease que je t'ai envoyé la dernière fois par message ? »

C'était un don chez elle de réussir à énerver les personnes qui l'entouraient. Aiden lâcha un petit « Tcht » entre ses dents, retenant ses mots, ses paroles blessantes qui pendaient à ses lèvres. Certains souvenirs doivent rester au plus profond des abîmes, scellé telle une créature des plus dangereuses. C'est pour cela que les lèvres du jeune garçon restèrent fermés. C'est alors que le regard de Royane se tourna à nouveau dans sa direction, rajoutant une pointe d'agacement chez l'anglais. Ses lèvres s'ouvrirent à nouveau pour parler.

« Dit moi Aiden, tu avais beaucoup d'amis dans ton ancienne vie ? Oublie, ça te dis de sortir boire quelque chose de chaud dans un café après ? Je t'offre le gâteau ! »

Au début, sa question lui semblait étrange, puis elle se ravisa sur ses paroles. Bien-sûr le reste des paroles ne tombèrent pas dans l'oreille d'un sourd, sauf qu'il y avait un problème à régler avant de sauter sur l'occasion. Aiden se força à rester froid, son regard restant fixé sur les affaires au sol, mordant sa lèvre comme pour se retenir d'être heureux de pouvoir manger un gâteau. Une fois qu'il fut prêt mentalement, sa tête se tourna légèrement en direction de la jeune fille. Son corps n'avait pas beaucoup bougé, il lui tournait le dos et elle pouvait observer son profil. L'émeraude de ses yeux était tranchant, comme la lame d'un couteau. Ses lèvres se délièrent enfin, un peu de sang coulant de celle du bas à cause de la morsure plutôt. Le ton qu'il employa été pesant, ses paroles étaient pire qu'une balle, c'était peut-être le seul moyen pour lui de faire comprendre à Royane.

« Ma chère Royane, le passé reste le passé. Les vivants ne sont pas de mon entourage, seul les morts ont fait parti de mes meilleurs amis. De plus … Tu ne me connais pas. »

Sa main se leva vers son front, trois de ses doigts se plièrent tandis que les deux autres restèrent tendus, tel un pistolet que ferait un enfant pour s'amuser. Ses deux doigts vinrent toucher sa tempe et l'anglais fit sembler de tirer, un sourire malsain s'affichant sur son visage. Le silence était maintenant présent dans la pièce, alors que le rangement n'était pas fini et la scène était comme fiché dans un tableau.

Au bout de quelques secondes, Aiden baisa la tête, recommençant à ranger comme si de rien n'était. Jusqu'au moment où il reprit la parole. Bien-sûr, ses paroles n'étaient plus les mêmes, son ton était bien plus doux, comme un enfant qui n'attendait qu'une seule chose : le goûter.

« J'aurais le droit à deux gâteaux pour ce que tu as fais à ma chambre. Par contre, nous irions manger où tu le désires, car je n'ai pas l'habitude. Choisit quand même un lieu où leur café est bon. »

Pendant qu'il parlait, il continuait de ramasser. Son regard fuyait la jeune fille, il fuyait sa réaction et s'il avait pu être sourd, il aurait aimé éviter d'entendre ses paroles. Malgré tout, Aiden reste Aiden. Un fragile, une personne qui voulait être gentil de son vivant et aider son prochain. Peut-être que c'est un peu ce qu'il a fait en donnant sa vie, même s'il n'eut rien en échange.

code - kuru pour meranii



Afficher toute la signature
Réduire la signature


© Elentori
Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
grec en #79679B et italien en #A79494.

Merci beaucoup Lynn ♥: