« Between two books, we met. » Ft Tobias

    #le 03.12.16 22:22

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 119
    × Avatar : Oreki Houtarou - Hyouka
    × Appartement : Michalak
    × Péripéties vécues : 281
    × Øssements 528
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : la baleine
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    18/15  (18/15)
    20 Masculin 119 Oreki Houtarou - Hyouka Michalak 281 528 20 Féminin 30/10/2016 réduite la baleine



    Tobias x Aiden


    « Between two books, we met. »

    I looked for something new
    "But I did not know what to choose."




    Quand on a dépassé la centaine, le temps ne compte plus vraiment surtout si la mort est déjà passée. Malgré de longues années à attendre ici, malgré le temps qui s'est écoulé, il est difficile de faire de nouvelles découvertes quand on reste collé à nos habitudes. C'est lors qu'une matinée bien froide, assis sur sa chaise habituelle avec son café en face de lui, Aiden venait de prendre la décision d'aller faire un tour à la bibliothèque. Bien-sûr, il y avait plusieurs raisons à cette décision. La première, c'était d'aller lire, car cela faisait bien longtemps qu'il ne s'était plus plongé dans un bon livre. Le problème, c'était qu'à force de passer du temps dans ce monde, ainsi que les livres, qu'il avait lu de son vivant, les bons romans policiers se faisaient de plus en plus rare. Du coup, la deuxième raison, c'était de réussir à découvrir un nouveau genre littéraire et ainsi, il pourrait quitter un peu ses habitudes qui commençaient à devenir ennuyante. Cette décision, il l'avait pris le soir d'avant et pour le moment, il n'était pas encore assez bien réveillé pour se décider de partir pour la bibliothèque. L'heure n'était pas une grande importance, c'était plutôt le moment où il allait y aller. Après tout, pour le moment, il ne devait être que dans les alentours de 10h30. Le problème, c'est qu'à force de traîner, il risquait d'arriver aux alentours de midi et il devrait aller manger. Dans un élan de courage, le brun termina sa tasse de café pour ensuite se lever et se diriger vers la salle de bain, suivi par le regard de son compagnon.

    De nouveau dans la salle de bain, il perdit un peu son temps à se préparer surtout qu'il valait en plus choisir ce qu'il allait porter. Pour cela, l'anglais opta tout simplement pour son pantalon cintré noir et une chemise blanche, qu'il laissa en dehors de son pantalon. D'ailleurs, il avait oublié de faire un bouton dans le haut, mais ce n'était qu'un petit détail. Après avoir passé un bon coup de peigne dans ses cheveux, qui battaient des records à son réveil, Aiden put enfin sortir de la salle de bain. Son regard émeraude se tourna en direction de la pendule pour savoir s'il pouvait encore y aller. Celle-ci affichait 11h10, à ses yeux, c'était une heure encore assez correcte pour y aller. Dans tous les cas, le détective avait prévu de commencer à lire, puis d'aller manger rapidement dans les alentours pour revenir après. Enfin, c'était ce qu'il avait prévu dans sa tête, mais comme il se connaissait, une fois plongé dans un livre, il avait dû mal à s'arrêter et souvent, il sautait un repas. Bien-sûr, cela arrivait aussi, car de son vivant, il avait tendance à garder des gâteaux dans sa chambre et il ne pouvait pas s'empêcher de grignoter. Détachant son regard de la pendule, l'anglais se dirigea en direction du porte-manteau pour saisir son long manteau brun et ainsi l'enfilait pour sortir. Au passage, il prit soin de prendre une écharpe blanche avec, car le temps se faisait de plus en plus froid. D'un signe de la main, il fit comprendre à son compagnon qu'il partait pour ensuite quitter l'appartement, ne souciant pas de la présence ou non de ses camarades. Après tout, ils étaient tout aussi libres que lui de sortir comme ils en avaient envie.

    C'était dans le plus grand des calmes qu'il se mit en route en direction de la bibliothèque. Le chemin, Aiden commençait à le connaître à force de temps. C'était à peine s'il ne pouvait pas y aller en fermant les yeux. Être dehors, c'était tellement agréable pour lui malgré le froid qui lui mordait la peau du visage, son nez rougissant. Le temps était toujours une notion très importante pour de nombreuses personnes, mais pas pour le détective, qui avait tendance à prendre son temps justement. Enfin, sur le coup, c'était surtout à cause du fait que nous étions toujours le matin et l'anglais n'était pas du tout du matin. Une pensée venait de lui traverser l'esprit, une pensée qui lui disait qu'il aurait dû rester dans son lit et y allait plutôt l'après-midi. Rapidement, il la chassa, car il savait que si elle restait, celui-ci serait capable de traîner encore plus sur la route. C'est pour cela qu'à la place, Aiden se mit plutôt à accélérer le pas pour en même temps, réussir à se réchauffer. Ce fut qu'une fois la bibliothèque en fut, qu'il put enfin ralentir et ainsi, reprendre un peu de son souffle. A ses yeux, la bibliothèque était comme un endroit sacré qui contenait les secrets du monde ou plutôt, son histoire ainsi que sa culture. De nombreuses personnes n'étaient plus intéressées par ce lieu, c'était à peine s'il n'était pas désert. Cette vison le désola un peu, lui arrachant même un soupire faisant ainsi apparaître une légère fumée blanchâtre. Malgré tout, le brun continua sa marche jusqu'au bâtiment pour ensuite y entrer. Ce qui était sûr, c'est qu'il serait au calme et au chaud pour lire. Une fois entrée, une fois qu'il eut choisi sa place et une fois qu'il fut dévêtu, il put se mettre en recherche d'un livre, mais avant tout, d'une section.

    Errant dans le bâtiment tout comme le fantôme qu'il était devenu, ce fut dans la partie fiction qu'il se perdit le plus. Son regard avait été attiré par les côtes des livres, présentant de nombreuses couleurs qui attiraient l'oeil plus que les couvertures en cuirs de certaines époques. Le problème qui se posait, c'était de trouver un livre qui serait intéressant. Aiden se mit alors à faire des aller et retour dans les rayons, murmurant quelques paroles en anglais.

    « Maybe this book? ... No ... This ? ... Either ... I don't know ... I have to choose ... »

    Ses paroles pouvaient paraître étrange, ainsi que ses agissements, mais pour lui, c'était important de bien choisir son livre avant de se mettre à lire. De plus, sa petite taille ne l'aidait pas beaucoup, car certains livres, qui semblaient intéressants, se trouvaient trop haut pour lui. Pour le moment, cette matinée était mal partie.

    code - kuru pour meranii






    Merci beaucoup Lynn ♥:

    #le 04.12.16 15:58

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : Nagisa Hazuki - Free!
    × Appartement : Lascaux
    × Métier : Serveur dans un café
    × Péripéties vécues : 287
    × Øssements 1839
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/04/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : l'ananas
    × DCs : Miu Nagareboshi
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    19/100  (19/100)
    18 Masculin 21 Nagisa Hazuki - Free! Lascaux Serveur dans un café 287 1839 20 Féminin 30/04/2016 actuellement absent(e) l'ananas Miu Nagareboshi
    Between two books, we met- Conte de Noël -

    BLOM Tobias

    GATES Aiden

    C’est un beau matin de décembre. Un beau matin gelé qui s’est levé sur Tokyo. Mais comme je vis dans une grotte je ne le savais pas avant de mettre les pieds dehors. J’ai croisé Elena à la lueur des bougies, toutefois sachant qu’elle n’apprécie guère que je vienne lui crier dans les oreilles de bon matin je me suis fait tout petit, chose exceptionnelle de ma part.

    Emmitouflé dans deux pulls et une écharpe pris au hasard par terre dans ma chambre sous l’œil réprobateur de Drottning, je frotte mes mains l’une contre l’autre dans l’espoir de les réchauffer. Je ne sais pas si la chauve-souris avait senti le froid ou si elle était simplement dépitée par mon manque de coordination vestimentaire, mais elle est partie de cacher dans un recoin du plafond juste après m’avoir vu. L’hiver, ce n’est pas son truc. Je suis donc sorti avec Kvast sur mon épaule et je peux dire qu’elle fait son poids. Elle a dû se goinfrer de gâteaux en cachette, ce n’est pas possible autrement. Je ronchonne un peu et tout en avançant dans les rues qui se remplissent peu à peu je la prends dans mes bras. Elle arbore un air beaucoup satisfait à mon goût et se blottit en attendant que je la ramène au chaud. Quelle loque. Je grimace, il fait vraiment froid, vivement que j’arrive à la bibliothèque.

    Si j’ai décidé de sortir aujourd’hui, c’est déjà parce que je ne supporte pas de rester dans l’obscurité de notre appartement. Ensuite, j’ai promis à Dracophore de lui ramener et de lui lire des contes de Noël, ce que je n’ai pas en ma possession. Du coup il faut bien que j’aille les récupérer quelque part et ce quelque part c’est la bibliothèque.

    La bibliothèque, ce n’est pas forcément mon endroit préféré à Tokyo. C’est trop calme, on dirait des cachots avec les bibliothécaires qui ont l’air d’être là depuis trois siècles. En Suède de mon vivant, et dans les pays voisins, les bibliothèques étaient des lieux de vie où on pouvait facilement venir y passer la journée, et parfois même la nuit. J’avais le sentiment de vivre un gros retour en arrière en entrant dans ce vaste bâtiment.

    A peine avais-je mis un pied à l’intérieur que je lâchai le raton-laveur, trop heureux de retrouver un peu de chaleur. J’avais été habitué aux hivers glacés, mais à cette époque ma mère m’obligeait à mettre de vrais vêtements chauds. Enlevant mon écharpe et un pull, je rejoins le rayonnage qui m’intéresse, celui des contes. Il y en a vraiment beaucoup, mais je n’ai pas vraiment envie de demander des conseils au vieux monsieur assis à son bureau à l’entrée. Il travaille sur un ordinateur, c’est déjà beaucoup pour lui je pense.

    Tandis que je parcours les étagères du regard à la recherche d’un titre qui m’interpelle, Kvast lovée à mes pieds, je vois du coin de l’œil un autre ectoplasme arriver dans mon rayon. Il marmonne en anglais et je ne comprends pas un traître mot qui sort de sa bouche. De toutes façons ça ne m’est certainement pas adressé. Toutefois, quand je le vois regarder avec avidité un livre qui est situé beaucoup trop haut pour lui, je ne peux pas m’empêcher de lui adresser la parole.

    “Eh, tu veux de l’aide ?”

    En quelques pas, je le rejoins et j’attrape l’ouvrage qui a l’air de l’intéresser. Il est beaucoup mieux habillé que moi, on voit qu’il a réfléchi un minimum entre le moment où il a quitté son lit et celui où il est sorti de chez lui. Par contre, il est aussi bien coiffé que moi. En brun.

    “C’est bien celui-là ? Désolé, t’avais l’air un peu désespéré. Dis tu saurais pas où je pourrais trouver les contes de Noël ?”

    Je souris, comme toujours, et j’attends sa réponse en priant pour qu’il ne me renvoie pas vers le bibliothécaire.


    #le 07.12.16 20:25

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 119
    × Avatar : Oreki Houtarou - Hyouka
    × Appartement : Michalak
    × Péripéties vécues : 281
    × Øssements 528
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : la baleine
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    18/15  (18/15)
    20 Masculin 119 Oreki Houtarou - Hyouka Michalak 281 528 20 Féminin 30/10/2016 réduite la baleine



    Tobias x Aiden


    « Between two books, we met. »

    A soul died among books
    "Lighting the novelty."




    C'est assez étrange comme un humain, ou plutôt un fantôme, peut réussir à se concentrer sur une tâche à tel point que plus rien autour de lui n'existe. La bibliothèque était comme devenue un espace blanc, donc seul les étagères se détachaient du décor pour former des couleurs, des tas de couleur. Un peu comme des points éparpillés sur une feuille, mais pourtant unis, chaque livre possédait sa propre caractéristique. Le problème avec ses étagères et le contenu attirant qu'elle possède, c'est qu'ils n'ont pas été prévu pour n'importe qui. Peut-être que ce n'est pas le cas dans le monde des vivants, qui sait, en tout cas dans le monde des morts la plupart du temps, les meilleurs livres se trouvaient trop haut. Peut-être que l'architecte n'était pas un lémure, du coup, il devait penser que nous étions comme dans les légendes, des ectoplasmes capables de voler au grès de leur désir. Aiden fut légèrement froissé par cette pensée, laissant alors tomber son monde entièrement blanc et retournant à la réalité. S'il n'était pas mort, peut-être que son esprit serait encore hanté par le désir de vouloir grandir. Un rêve d'enfant qui a disparu en même temps que son existence, devenant une énième cadavre sur le champ de guerre. Un rictus se dessina sur ses lèvres. On pourrait le prendre pour un fou, mais c'était juste que chaque fois qu'il pensait à son passé, il se trouvait de plus en plus bête. Chacun connaît une mort, plus ou moins normal, pourtant l'anglais est parfaitement conscient qu'il est la cause de sa propre mort. D'un léger mouvement de tête, le détective chassa ses pensées noires et se concentra à nouveau sur ses livres, posant son regard sur une côte intéressante. Son bras aurait pu se tendre pour l'atteindre, mais le mouvement était vain, Aiden était parfaitement conscient qu'il en était incapable. Cette journée commençait bien. Pourtant, une voix apparu comme une lueur dans la noirceur qui commençait à l'entourer.

    « Eh, tu veux de l’aide ? »

    Le regard du brun se tourna vers la personne qui venait de lui adresser la parole. Un jeune garçon avec une couleur typique d'occidental, un style vestimentaire qui laisse douter de sa capacité à savoir s'habiller et un raton-laveur. Un fantôme qui semblait plus ou moins atypique, par rapport à la banalité qu'était l'anglais. Le sens d'observation du détective n'était pas la meilleure, mais quelque chose lui faisait dire qu'il n'était pas vieux dans ce monde. C'était certainement son style vestimentaire qui semblait bien trop étrange à l'anglais, qui le laissait penser ça. Pourtant, ce n'était pas le moment de se soucier de ce genre de détail, car ce jeune garçon venait de lui poser une question. Aiden aurait voulu y répondre, très certainement par une négation, car cela l'énervait de constater que ce "jeune" était plus grand que lui, mais il n'en eut pas le temps. L'inconnu se rapprocha de lui pour ensuite tendre le bras et récupérer le livre qui lui faisait envie. L'anglais devait au moins lui accorder le fait, qu'il était bon observateur, car il ne s'était pas trompé de livre. Son regard émeraude put observer davantage la couverture du livre qui lui donnait envie, mais étrangement, il fut un peu déçu. Soudainement, la voix de l'autre personne ramena le détective à le regarder encore une fois.

    « C’est bien celui-là ? Désolé, t’avais l’air un peu désespéré. Dis tu saurais pas où je pourrais trouver les contes de Noël ? »

    L'interlocuteur se mit à sourire après avoir fini de parler, ce qui attira davantage l'attention de l'anglais. Son regard ne le lâcha pas pendant de longues secondes silences, jusqu'au moment où il se rendit compte de ce qu'il faisait. Une gêne s'installa sur ses joues, tandis que sa main vint de porter au niveau de sa bouche et sa tête se tourna pour esquiver son regard. L'autre point que devait lui accorder le détective, c'était qu'il était assez mignon, mais c'était certainement son jeune âge qui devait jouer en sa faveur. Aiden se trouvait un peu dispersé, il devait se concentrer et répondre correctement à cette personne qui lui proposait son aide, même si en échanger, elle lui demandait un renseignement. Éclaircissant un peu sa voix, son regard se tourna un peu vers lui, répondant à sa question. Bien-sûr, ce n'était plus des mots anglais qui sortait de sa bouche malgré son accent encore présent.

    « Je vous remercie pour votre aide, mais en réalité, ce livre n'a pas l'air si bien que ça. Vous pouvez le reposer, si cela ne vous dérange pas. »

    Aiden marqua un court temps de pause dans ses paroles. Rapidement, il se tourna pour observer les quelques rangés de bibliothèques qu'il pouvait voir de sa place. Après une courte réflexion, l'anglais pouvait enfin reprendre le cours de ses mots, mais il ne regarda pas son interlocuteur pour cette fois.

    « Je ne connais qu'une seule catégorie de la bibliothèque, mais si on réfléchit, par logique, les comtes de Noël devraient se trouver dans la catégorie des comtes ou quelques choses dans ce style. Peut-être qu'il est vrai qu'on peut considérer cela comme étant de la science-fiction, mais je ne pense pas, qu'il l'aurait rangé ici. Si vous voulez, je peux vous aider à chercher. Dans tous les cas, je ne sais pas quoi lire. »

    A la fin de ses mots, Aiden tourna à nouveau la tête pour entre-voir son interlocuteur, lui adressant un léger sourire. Peut-être qu'il avait prévu de chercher un nouveau style de livre, mais ce n'était pas pour autant, qu'il ne devait pas aider son prochain. De plus, l'anglais se disait qu'il pourrait trouver un comte de Noël plaisant à lire. Noël ... Il ne s'en souvenait pas vraiment.

    code - kuru pour meranii






    Merci beaucoup Lynn ♥:

    #le 22.12.16 16:37

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : Nagisa Hazuki - Free!
    × Appartement : Lascaux
    × Métier : Serveur dans un café
    × Péripéties vécues : 287
    × Øssements 1839
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/04/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : l'ananas
    × DCs : Miu Nagareboshi
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    19/100  (19/100)
    18 Masculin 21 Nagisa Hazuki - Free! Lascaux Serveur dans un café 287 1839 20 Féminin 30/04/2016 actuellement absent(e) l'ananas Miu Nagareboshi
    Between two books, we met- Perdus dans la bibliothèque -

    BLOM Tobias

    GATES Aiden

    Il me fixe et j’attends une réponse de sa part. J’ai l’habitude qu’on me fixe comme ça, mais un jeune homme aussi bien habillé, c’est certainement la première fois. Je me sens soudainement mal à l’aise dans mes vêtements pourtant plus confortables que les siens - en tous cas de mon point de vue. Et quand il ouvre la bouche, c’est pour me dire que finalement il ne veut pas du livre ? Et en japonais ? D’accord. Je hausse les épaules et le repose à sa place sur l’étagère. Il continuer à baragouiner dans la langue de Tokyo et je comprends à moitié ce qu’il me raconte. C’est bête parce que vu son accent il pourrait très bien me parler anglais.

    “... les contes de Noël devraient se trouver dans la catégorie des contes ou quelques choses dans ce style. Peut-être ... mais je ne pense pas, qu'il l'aurait rangé ici. ... je peux vous aider à chercher. Dans tous les cas, je ne sais pas quoi lire.”

    “Hum, merci…” je réfléchis à ce que je vais dire, je suis beaucoup moins à l’aise dans cette langue, mais toujours avec un grand sourire “Mais nous sommes dans le rayon des contes, non ?”

    C’est une véritable question, il me semblait pourtant que j’étais au bon endroit, mais me connaissant il est tout à fait probable que je me sois loupé. Et pour couronner le tout le petit brun emploie un vocabulaire que je ne maîtrise pas, ce qui rend la compréhension encore plus difficile.

    “Vous ne parliez pas anglais il y a un instant ? Ce serait plus simple.”

    Je triture une de mes mèches de cheveux tout en lui parlant et je me penche pour voir le nom du rayon, en vain, la pancarte est trop loin.

    Kvast étant apparemment jalouse de l’attention que je porte à un parfait inconnu vient soudainement quémander des câlins en se frottant à mes tibias comme un gros chat. Ne voulant pas qu’elle me déteste pour si peu, je m’accroupis pour la prendre dans mes bras et la gratouiller entre les oreilles.

    “Et euh… Vous avez déjà lu Harry Potter ?” demandé-je tout en me dirigeant vers le bout du rayon pour vérifier que je suis au bon endroit.

    Je ne suis pas très original dans mes conseils de lecture, mais bon si ça a plu à Dracophore, ça peut bien plaire à un gentleman anglais. Tout est possible. Et si ça lui plait je pourrais peut-être lui proposer d’intégrer l’équipe de quidditch. Peut-être qu’il aime courir après un ballon, même si en le voyant comme ça je n’en ai pas vraiment l’impression.

    Personnellement depuis la soirée d’Halloween, c’est devenu compliqué. Je ne peux même pas assurer mes coéquipiers de ma présence aux entraînements parce que je m’évanouis régulièrement. C’est triste pour un capitaine de dire qu’il ne pourra pas être là et qu’il laisse telle personne s’occuper de tout. Si ce n’était que de moi, j’irais quand même. Mais après m’avoir récupéré cinq fois à l’infirmerie après des malaises, l’infirmière m’a donné ordre de me reposer et de ne pas trop en faire. Et comme elle avait vraiment l’air de ne pas rigoler, je préfère me tenir à carreau.

    “Sinon, euh, vous devriez demander conseil aux bibliothécaires, je ne suis pas un très grand lecteur.”

    Pour ce dernier conseil, j’ai repris la langue de Shakespeare. C’est tout de même beaucoup plus naturel pour moi, même si je sais que j’ai toujours un vieil accent qui traîne.

    “Ah vous voyez, là, c’est le bon endroit.” je pointe la pancarte de l’index et repart dans le rayon en marmonnant, moitié en anglais, moitié en suédois, “Où est-ce qu’ils ont bien pu mettre ces schmeulbeuk de contes de Noël, c’est pas comme si on était en été !”


    #le 22.12.16 19:31

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 119
    × Avatar : Oreki Houtarou - Hyouka
    × Appartement : Michalak
    × Péripéties vécues : 281
    × Øssements 528
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : la baleine
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    18/15  (18/15)
    20 Masculin 119 Oreki Houtarou - Hyouka Michalak 281 528 20 Féminin 30/10/2016 réduite la baleine



    Tobias x Aiden


    « Between two books, we met. »

    A soul died among books
    "Lighting the novelty."




    Aiden se tourna littéralement en direction de son interlocuteur. Dans sa façon d'être, il y avait quelque chose d'étrange, un peu comme s'il n'avait pas très bien compris l'anglais. Ce fut dans sa façon de répondre que cette étrangeté fut davantage marqué.

    « Hum, merci … »

    Après ses premiers mots, il marqua un temps d'attente comme s'il ne savait pas quoi dire ou plutôt, il ne savait pas comment le dire. C'était purement évident que le jeune garçon n'était pas d'origine japonaise, mais étant donné que la langue du monde des morts était le japonais, c'était assez étonnant de découvrir des personnes qui ne le parlaient pas encore assez bien. Avec de simples petits détails et un enchaînement de constatation, il était facile pour l'apprentie de dire que la personne, en avance de lui, était encore un "jeune mort".

    « Mais nous sommes dans le rayon des contes, non ? »

    L'étonnement s'installa sur le visage de l'anglais, même si son interlocuteur paraissait parfaitement sérieux, il était étonnant de l'entendre demander cela. Aiden n'avait pas besoin de lunette, sa vue était bonne alors il était évident que celui-ci ne s'était pas trompé de rayon. Après tout, depuis le début, c'était le rayon de la science-fiction qu'il visait et non pas un autre, sinon il ne serait pas là. L'anglais vint à se demander s'il s'était trompé, mais il avait dû mal à y croire. Ce fut la voix du jeune garçon qui ramena l'apprentie à le regarder encore une fois, d'ailleurs ses paroles furent assez étonnantes.

    « Vous ne parliez pas anglais il y a un instant ? Ce serait plus simple. »

    Les yeux s'ouvrirent en grand, comme s'il venait d'entendre une révélation. La personne en face de lui connaissait l'anglais, il y avait donc une possibilité que celui-ci soit originaire du même pays que lui. Le seul détail, c'était leur différence d'âge. Après tout, cela faisait presque cent ans qu'Aiden était ici même si son apparence ne laissait pas paraître une seule ride ou encore un jeune gris. Cette pensée lui arracha un soupire. L'idée de repensait à son pays et à sa famille, c'était une idée, qu'il avait oublié depuis longtemps, pour lui, la mort lui avait apporté un semblant de liberté. Le regard de l'anglais fut soudainement attiré par une présence étrangère, un raton-laveur. L'avait-il déjà noté tout à l'heure ? Sa mémoire avait tendance à lui faire défaut par moment, enfin surtout dans les moments où ce n'était pas important. Alors qu'il savait qu'il devait répondre à son interlocuteur, le détective sortis de sa poche son carnet pour y noter quelques mots. Pendant ce temps-là, l'inconnu lui posa une énième question.

    « Et euh… Vous avez déjà lu Harry Potter ? »

    Cette question fit relever la tête de l'anglais, qui lui renvoya directement.

    « Harry Potter ? »

    C'est au même moment qu'il constata que son interlocuteur avait commencé à s'éloigner de lui, le faisant un peu froncé les sourcils. Aiden se demanda pourquoi il était parti, mais c'est alors qu'il se souvint de sa première question par rapport au rayon. Cette histoire de rayon était assez étrange, chacun des livres ne ressemblaient pas à un compte de Noël, c'était parfaitement visible. Au loin, il entendit encore une fois la voix du jeune garçon, elle était comme devenue une musique qui mettait de l'ambiance dans la bibliothèque.

    « Sinon, euh, vous devriez demander conseil aux bibliothécaires, je ne suis pas un très grand lecteur. »

    Cette fois-ci, ce n'était pas un japonais maladroit, mais un bel anglais qui s'adressait à lui. Ce changement était un peu étrange, étant donné que le brun n'avait plus l'habitude de converser en anglais avec une autre personne. Bien-sûr, une langue, c'est un peu comme le vélo, c'est une chose que l'on n'oublie pas, même si le temps se fait long. Le regard d'Aiden ne quittait plus son interlocuteur et alors qu'il recommençait à parler tout en pointant la pancarte, celui-ci se détourna enfin de sa cible.

    « Ah vous voyez, là, c’est le bon endroit. »

    Même avec de bons yeux, il était incapable de réussir à lire le contenu de la pancarte de sa position. C'est pour cela qu'il se mit à avancer en direction de l'inconnu, entendant une sorte de grésillement, qui était de simples paroles marmonner de la part de l'autre personne. Une fois qu'il fut à porter, son regard se mit à analyser la coupable et maintenant, l'anglais était sûr de son contenu. Après toutes ses années de pratique, les idéogrammes japonais n'avaient plus de secret pour lui.

    « Je suis vraiment désolé de vous contre-dire, mais il était évident que sur cette pancarte, il y ait écrite : "Science-Fiction". Je vois bien que vous avez dû mal avec le japonais, du coup, je vais vous aider à trouver le bon rayon, mais échange, j'aimerais que vous me parliez un peu plus de ce livre que vous avez mentionné. »

    Bien-sûr, le brun avait fait attention de lui parler en anglais cette fois-ci et non pas en japonais. Sans même attendre la réponse de son interlocuteur, l'apprentie se remit en marche, levant son regard pour observer chaque pancarte et ainsi trouver la bonne. Heureusement pour eux-deux, la bibliothèque n'était pas un lieu immense comme pouvait l'être certaines dans le monde. Les connaissances d'Aiden s'arrêtaient à ce qu'il avait vu et lu dans des livres, même si la plupart de ses livres étaient de simples policiers. Dans un sens, l'anglais était content de rencontrer quelqu'un avec qu'il pouvait faire la conversation sur les livres même si celui-ci avait affirmé qu'il n'y connaissait pas grand-chose. Soudainement, il s'arrêta, ayant enfin trouvé le bon rayon et dans son anglais de Londonien de l'époque, il appela l'inconnu.

    « Les comptes se trouvent ici, venez ! »

    Sans attendre, Aiden s'enfonça dans le rayon, baladant son regard, silencieusement.

    code - kuru pour meranii






    Merci beaucoup Lynn ♥:

    #le 23.12.16 20:52

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : Nagisa Hazuki - Free!
    × Appartement : Lascaux
    × Métier : Serveur dans un café
    × Péripéties vécues : 287
    × Øssements 1839
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/04/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : l'ananas
    × DCs : Miu Nagareboshi
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    19/100  (19/100)
    18 Masculin 21 Nagisa Hazuki - Free! Lascaux Serveur dans un café 287 1839 20 Féminin 30/04/2016 actuellement absent(e) l'ananas Miu Nagareboshi
    Between two books, we met- Évanouissement intempestif -

    BLOM Tobias

    GATES Aiden

    Il ne me croit pas, je le sens perplexe. Mais moi je lis bien “conte” sur cette pancarte. Ça ne l’empêche pas de venir vérifier à son tour.

    “Je suis vraiment désolé de vous contredire” annonce-t-il finalement en anglais, “Mais il était évident que sur cette pancarte, il y ait écrit : "Science-Fiction". Je vois bien que vous avez dû mal avec le japonais, du coup, je vais vous aider à trouver le bon rayon, mais échange, j'aimerais que vous me parliez un peu plus de ce livre que vous avez mentionné.”

    Perplexe je fixe les idéogrammes. J’ai encore dû les confondre. Il faut dire que l’écrit, ce n’est pas vraiment ma priorité. Je rougis un peu, confus de mon erreur alors que lui a l’air de très bien savoir où il va. Je le suis donc sans protester.

    “Euh Harry Potter ? Vous ne connaissez pas ? Vraiment ?”

    Je n’en reviens pas, je croyais que tout le monde connaissait au moins de nom. Enfin, je suppose que les vieux fantômes ne sont pas forcément au courant des nouveautés du Monde des Vivants. Quel âge peut bien avoir ce jeune homme ? Je lui donne une vingtaine d’années, mais rien n’est moins sûr. Surtout si je m’attarde sur ses vêtements ou sa façon de parler. Je comprends mieux son vieil anglais que le japonais, mais c’est quand même un peu étrange.

    “Les contes se trouvent ici, venez !”

    Je le suis dans ce nouveau rayonnage qui est apparemment le bon. Et effectivement, les livres ressemblent beaucoup plus à des contes que ceux de là où j’étais. Ils sont vieux, épais, avec des couvertures cartonnées. Des beaux recueils. Le problème étant que si je veux les lire il vaut mieux qu’ils ne soient pas en japonais. Je soupire, j’aurais mieux fait de chercher sur Internet au lieu de me traîner jusqu’à la bibliothèque. Maintenant c’est trop tard de toutes façons. Puisque je suis là, autant chercher. Tout en examinant la tranche des livres, j’essaie de lui expliquer ce qu’est Harry Potter.

    “C’est sept livres, une saga, qui racontent l’histoire d’un garçon de onze ans qui découvre qu’il est un sorcier et donc qui va dans une école spéciale. Vous devriez essayer, c’est chouette. Bon c’est pas de la science-fiction, mais presque.”

    Bravo Tobias. Quelle explication claire et compréhensive. Heureusement que je ne travaille pas en librairie ou en bibliothèque, je ne veux même pas imaginer les dégâts. J’imagine qu’il va se dire que ce n’est pas du tout intéressant et laisser tomber l’idée de les lire, ce ne serait pas étonnant.

    “Si vous trouvez des contes de Noël, vous me le dites ?” finis-je par lancer tout en commençant à farfuter.

    Concentré sur ma recherche, je ne fais plus attention à tout ce qui m’entoure, me contentant de déchiffrer les titres. Même Kvast qui grignote un bouton de mon sweat ne parvient pas à briser ma concentration. Finalement, je réalise que je suis en train de regarder une étagère remplie d’éditions toutes plus variées les unes les autres des recueils d’Andersen. Toutefois, au moment où je décide d’en sortir un pour regarder si ça ne pourrait pas faire l’affaire, ma vue se trouble.

    Je tangue, j’ai soudainement l’impression de partir, d’être là physiquement, mais pas mentalement. Mes doigts sont engourdis et mes jambes ne me soutiennent plus. J’essaye bien de m’appuyer contre le meuble en bois, mais tout ce que je réussis à faire, c’est chuter, violemment, en me cognant la tête. Et après, c’est le trou noir.


    #le 28.12.16 20:18

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 119
    × Avatar : Oreki Houtarou - Hyouka
    × Appartement : Michalak
    × Péripéties vécues : 281
    × Øssements 528
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : la baleine
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    18/15  (18/15)
    20 Masculin 119 Oreki Houtarou - Hyouka Michalak 281 528 20 Féminin 30/10/2016 réduite la baleine



    Tobias x Aiden


    « Between two books, we met. »

    A soul died among books
    "Lighting the novelty."




    Avant même qu'Aiden ne se trouve dans le rayon des contes, le jeune garçon lui avait envoyé une interrogation dont il connaissait déjà la réponse, une question rhétorique.

    « Euh Harry Potter ? Vous ne connaissez pas ? Vraiment ? »

    Pour l'anglais, c'était évident qu'il ne connaissait pas ce titre et cela pour deux raisons. La première étant qu'il était un fan incontesté des romans policiers, mais en presque un siècle, il avait déjà réussi à lire tout le contenu de la bibliothèque. Sa présence à la bibliothèque était simplement due à son ennui et sa tentative de s'intéresser à autre chose qu'aux détectives et aux meurtres. La deuxième raison est toute bête, à son époque, ses fameux livres n'existaient tout simplement pas. Encore une preuve qui démontrait que ce garçon était mort, il y a que très peu d'année. Un soupire s'arracha des lèvres de l'apprentie, dans un sens, il admirait la jeunesse, mais à ses yeux, celle-ci semblait ne plus rien connaître.

    « C’est sept livres, une saga, qui racontent l’histoire d’un garçon de onze ans qui découvre qu’il est un sorcier et donc qui va dans une école spéciale. Vous devriez essayer, c’est chouette. Bon c’est pas de la science-fiction, mais presque. »

    De retour dans le rayon, soit au moment : maintenant. L'inconnu venait de parler à nouveau pour essayer d'expliquer, ce qu'était ses fameux "Harry Potter", mais il ne valait pas se le cacher, son explication n'était pas terrible. Pourtant, dans un sens, elle avait réussi à intriguer Aiden qui commença à s'imaginer comment l'histoire allait ce tramer. L'anglais en vint même à se demander, s'il y allait avoir des enquêtes dans le livre. Après tout, ce n'était pas parce qu'il s'agit d'un livre sur un sorcier, qu'il ne peut pas y avoir de meurtre. Aiden en avait déjà l'eau à la bouche rien que d'y penser. Malgré tout, ce n'était pas le moment d'y penser, car il devait aider le jeune fantôme à trouver un livre de conte de Noël. Son regard émeraude se leva alors pour balayer la ranger de livre, jugeant simplement sur la côte, mais aussi un peu sur le titre, car ce n'était pas n'importe quelle langue qu'il valait. Le blond avait de la chance que tous les grands auteurs n'étaient pas japonais et aussi que les vampires n'apportaient pas que du Japon.

    « Si vous trouvez des contes de Noël, vous me le dites ? »

    De nouveau la voix de l'inconnu retenti jusqu'aux oreilles de l'anglais, qui ne tourna même pas la tête pour le regarder. Tout simplement, il se contenta de poursuivre sa recherche pour l'interpeller quand il aura trouvé quelque chose de bien. Le problème, c'était qu'il ne s'y connaissait pas très bien en conte non plus. Ce fut après de longues secondes de recherche qu'un bruit lui fit tourner la tête. Non loin de lui, le jeune fantôme venait de tomber au sol, sans aucune raison apparente. Sur le coup, Aiden n'eut aucune réaction jusqu'au moment où il se rendit compte de la situation. Dans un pas pressé, il s'approcha du corps inerte, observant tout autour de lui, un quelconque objet qui aurait pu l'assommer ou alors autre chose. Pourtant, la scène ne présentait rien de tel, laissant tout simplement penser que le jeune garçon était tombé à cause de lui. Sans réfléchir davantage, il s'agenouilla au sol pour prendre le garçon dans ses bras, posant alors sa tête sur ses genoux. Lorsqu'il se mit à parler, son anglais fut un peu étrange, comme s'il se mélangeait à son japonais à cause de sa peur.

    « Y-You ! Okideyo ! What can I do ? Shirimasen ... »

    Le fait de voir cet enfant sur ses genoux, comme sans vie, cela faisait remonter de vieux souvenirs. Aiden se revoyait à Londre dans les rues en train de courir pour aider les personnes blessées, tandis que les bombardements continuaient. Les cris se perdaient dans l'effondrement des bâtiments, tout se mélangeait pour disparaître. Il savait que ce n'était pas le moment. D'un mouvement de tête, l'anglais balaya ses pensées et ses souvenirs pour se concentrer sur le moment présent. Peut-être qu'il avait fait un malaise ou alors ... Il ne connaissait rien dans ce domaine, il n'a côtoyé que des morts, que ce soit quand il était en vie ou dans les livres. Aiden se tapa la tête contre la bibliothèque, il n'arrivait pas à réfléchir. C'est alors qu'une idée lui vint. Peut-être que ce n'était pas la bonne, mais il n'avait pas d'autre choix. Reposant la tête du jeune garçon délicatement sur le sol, il se pencha au-dessus de lui pour ensuite approcher ses lèvres de celles de l'inconnu. Le bouche à bouche était à ses yeux, la seule idée qu'il possédait et si ce n'était pas nécessaire, le jeune pourrait toujours le taper. Ses lèvres rencontrèrent celles du blond, alors qu'il entama la "procédure" pour effectuer un bouche à bouche correct. De même, ce n'était pas une chose qu'il connaissait comme il faut et il se pouvait qu'il fasse mal les choses. Ses yeux étaient rivés sur l'autre personne, attendant une réaction de sa part.

    code - kuru pour meranii






    Merci beaucoup Lynn ♥:

    #le 05.01.17 16:20

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : Nagisa Hazuki - Free!
    × Appartement : Lascaux
    × Métier : Serveur dans un café
    × Péripéties vécues : 287
    × Øssements 1839
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/04/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : l'ananas
    × DCs : Miu Nagareboshi
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    19/100  (19/100)
    18 Masculin 21 Nagisa Hazuki - Free! Lascaux Serveur dans un café 287 1839 20 Féminin 30/04/2016 actuellement absent(e) l'ananas Miu Nagareboshi
    Between two books, we met- Haleine de phoque -

    BLOM Tobias

    GATES Aiden

    Quand tu t’évanouis, c’est comme quand tu dors, tu vois pas le temps passer. Il peut se passer trente secondes comme cinq minutes, le seul indice que tu aies, c’est à quel point les gens autour de toi sont paniqués et ce qu’ils sont en train de faire. Étant donné qu’en reprenant conscience je sens un truc chaud contre mes lèvres qui n’y était pas il y a un instant - selon ma perception des choses - je me dis que ça doit faire un peu plus longtemps qu’il y a trois secondes. Et ce que je vois en ouvrant les yeux me le confirme. Je ne savais pas à quoi m’attendre, mais je ne m’attendais certainement pas à voir les iris vertes de l’anglais. Où est-ce qu’il avait vu qu’on faisait du bouche-à-bouche à quelqu’un qui faisait un malaise ? Enfin si c’est ce qu’on peut appeler du bouche-à-bouche.

    Ma première pensée n’est pas de le repousser pour pouvoir respirer correctement. Non. Je me rappelle d’abord que ma dernière potion date déjà de plus de deux semaines, et que même si les effets durent un mois, eh bien je dois un peu puer de la bouche. C’est toujours là que je pourris en premier. Très classe me direz vous, mais même en me brossant les dents plus que de raison, c’est un fait. Cette réflexion sur l’odeur que je dégage, même masquée par un parfum caramel, me pousse à l’écarter de moi.

    J’ai l’impression d’avoir pris une teinte de pivoine, mais je n’en suis pas sûr. Je suis encore trop dans les vapes pour réaliser qu’un inconnu vient de m’embrasser en plein milieu d’une bibliothèque. Je ne sais pas comment lui dire que c’est pas comme ça qu’on fait reprendre conscience à quelqu’un, surtout qu’au final sa méthode a fonctionné. Et même si c’est gentil de sa part de s’être inquiété, je me vois mal le remercier.

    “Nom d’une patatoes, c’est la cinquième fois cette semaine.” marmonné-je pour moi dans ma langue maternelle tout en m’appuyant sur l’étagère, encore tout patraque. Et un peu perturbé.

    Je me frotte le front. Je ne me suis pas loupé en tombant et je sens déjà venir la bosse avec un petit mal de tête aigu. Parfait. Avant de retomber, je sors un paquet de dragées surprises qui trainent dans ma poche. C’est sucré, tout ce qu’il me faut après mes malaises, si au moins je tombe sur un parfum potable. Et ça, je ne le sais qu’une fois que le bonbon est dans ma bouche. Inspirant profondément, j’en pioche un et je tends le paquet au brun.

    “T’en veux ?”

    C’est un peu ma façon de le remercier, alors je croise les doigts pour qu’il accepte et pour qu’il ne tombe pas sur un goût encore pire que celui de ma salive.


    La dragée de Tobias sera...:
    1 : goût fraise, un classique indémodable, j’ai eu de la chance.
    2 : goût zombie, c’est pas pire que ce que j’ai dans ma bouche en permanence.
    3 : goût pêche, ça vaaa… Si on aime ce fruit. Ce qui n’est pas mon cas.
    4 : goût caramel, parfait, ça colle avec mon odeur presque naturelle une fois que je suis dopé en potions.
    5 : goût banane pourrie, sympathique.
    6 : goût wasabi, un classique pour les japonais, ils en raffolent. Mon palais un peu moins.

    HRP note à moi-même:
    Utilisation du magnifique objet Un paquet de 10 dragées surprise aux goûts douteux...


    #le 05.01.17 16:20

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1451
    × Øssements 799
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014
    maitre de la mort
    maitre de la mort
    0 Neutre/sans genre 0 ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK omnipotente 1451 799 0 Autre 15/03/2014
    Le membre 'Tobias Blom' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    '6 FACES' :

    #le 08.01.17 15:56

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 119
    × Avatar : Oreki Houtarou - Hyouka
    × Appartement : Michalak
    × Péripéties vécues : 281
    × Øssements 528
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : la baleine
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    18/15  (18/15)
    20 Masculin 119 Oreki Houtarou - Hyouka Michalak 281 528 20 Féminin 30/10/2016 réduite la baleine



    Tobias x Aiden


    « Between two books, we met. »

    A soul died among books
    "Lighting the novelty."




    Combien de temps ? Quelques secondes, quelques minutes ? Pour sûr, ce n'est pas une heure qui s'est passé, sinon Aiden serait mort une deuxième fois. Ce n'était pas un jeu, l'anglais était parfaitement conscient qu'un évanouissement n'est pas dû à quelque d'anodin. Peut-être que le plus jeune avait trop chaud ou alors, il n'avait pas assez mangé ce matin. Bien-sûr, il existait d'autre possibilité. Alors pourquoi le bouche à bouche ? C'était la seule solution à ses yeux, il ne faut pas s'attendre à autre chose de la part d'une personne, qui n'a fait que fréquenté la mort. Enfermé dans une maison avec ses parents, puis la guerre pour ensuite se retrouver au front et enfin de compte, mourir bêtement d'une balle. Le monde des morts est peuplé par logique de mort, les êtres vivants, Aiden n'a pas l'impression de les connaître. Pourtant, celui-ci ne regrette pas sa vie, il ne regrette pas non plus sa seconde vie, il essaie juste d'en profiter comme il peut, mais il se rend compte que par moment, il a besoin de savoir de nouvelles choses. A ce moment, le brun aurait aimé connaître les gestes à faire lorsque quelqu'un s'évanouit. Soudainement, une étrange sensation lui parvint dans la bouche. Un bouche à bouche consiste à envoyer de l'air à la personne évanouie pour que celui-ci puisse à nouveau respirer, techniquement, il ne devrait rien ressentir. Pourtant, il y avait comme une étrange odeur, mais cette odeur, il la goûtait. C'était dur à supporter, désagréable, ce ne fut pas suffisant pour que l'apprentie abandonne. C'est alors que son regard émeraude croisa celui de son vis à vis.

    Après un long moment a lutter, Aiden fut enfin soulager de voir que le jeune garçon se réveille enfin. Bien-sûr, quelques secondes de réflexion furent nécessaire pour que les deux se mettent enfin à réagir. Ce fut le blond qui eut une réaction en premier, repoussant alors l'anglais, qui se rendait compte de ce qu'il avait fait. En réalité, il s'en rendit vraiment compte quand il fit que l'inconnu n'était pas pâle comme un fantôme, mais bien rouge comme une tomate sous le soleil d'été. L'anglais ne put s'empêcher de rougir à son tour avant de détourner son regard ailleurs, son bras s'était placé devant son visage pour cacher sa gêne. C'est alors qu'il entendit que son vis à vis se mit à marmonner quelques paroles, mais il n'était pas assez attentif pour comprendre ce qu'il disait. Ses pensées se remirent rapidement en place, lui rappelant au passage ce qu'il avait ressenti quand il était en train de faire son bouche à bouche. Cette odeur ou plutôt, ce goût étrange lui laissait penser quelque chose, mais il n'était pas sûr de lui. De plus, le brun ne connaissait pas vraiment cette personne, même son nom lui était encore inconnu. Aiden se retourna soudainement pour lui parler, mais il vit une boîte dans ses mains. De celle-ci, il sortit une sorte de bonbon qu'il s'empressa d'avaler avant de lui tendre la boîte.

    « T'en veux ? »

    Les sucreries … Vil pêché. Pourtant, la tentation était plus grande que tout et il ne pouvait pas s'empêcher de refuse même s'il ne savait pas de quoi il s'agissait. Avec un grand sourire, le brun tendit la main pour piocher dans la boîte, ressortant un bonbon dont il ne prit pas vraiment le temps d'observer. Par contre avant de le manger, il marqua une pause, son regard émeraude retournant vers le fantôme, qui était en face de lui. Légèrement, il se mit à mordre sa lèvre, cette demande était un peu gênante, mais il devait la faire.

    « Pardonne-moi, mais tu es un zombi ? »

    Ce goût était étrange, malsain, plus qu'horrible et il n'existait qu'une catégorie de personne qui pouvait avoir ce goût, cette odeur. Aiden n'avait rien contre eux, bien au contraire, il était dû genre à les plaindre. Ses personnes, qui n'ont pas accepté la mort et qui ont été trompé par des nécromanciens sans cœur. Dans un sens, c'était un peu la raison pour laquelle, il ne supportait pas trop son ami Issui. Royane était une nécromancienne aussi, après tout, ils étaient un peu partout ses personnes et il devait vivre avec eux, mais il ne comprenait pas leur intérêt à berner de jeune fantôme. L'anglais concevait parfaitement que la mort n'était pas une chose facile à accepter, mais lui, il s'était fait une idée depuis son arrivé. Rien ne peut changer sa mort et sa présence ici. Sans réfléchir, le brun s'approcha lentement de son interlocuteur. Complètement perdu dans ses pensées, songeant à la souffrance de ses personnes, qui sont devenus zombie. Sa main vint se poser sur la tête du jeune garçon, lui ébouriffant légèrement les cheveux. A cause de la différence de taille, la scène pouvait être drôle, mais là n'était pas le but. Peut-être qu'Aiden ne devrait pas autant compatir, mais il avait mal pour eux.

    code - kuru pour meranii





    HRP:
    Aiden mangera le bonbon à ma prochaine réponse, mais je lance le dé pour savoir à l'avance quel goût il aura.



    Merci beaucoup Lynn ♥:

    #le 08.01.17 15:56

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 0 Neutre/sans genre
    × Age post-mortem : 0
    × Avatar : ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK
    × Pouvoir : omnipotente
    × Péripéties vécues : 1451
    × Øssements 799
    × Age IRL : 0 Autre
    × Inscription : 15/03/2014
    maitre de la mort
    maitre de la mort
    0 Neutre/sans genre 0 ART ©Piscimancy GRAPH : ©ART'N'STICK omnipotente 1451 799 0 Autre 15/03/2014
    Le membre 'Aiden Gates' a effectué l'action suivante : laisser faire le hasard


    '6 FACES' :

    #le 11.01.17 18:24

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : Nagisa Hazuki - Free!
    × Appartement : Lascaux
    × Métier : Serveur dans un café
    × Péripéties vécues : 287
    × Øssements 1839
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/04/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : l'ananas
    × DCs : Miu Nagareboshi
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    19/100  (19/100)
    18 Masculin 21 Nagisa Hazuki - Free! Lascaux Serveur dans un café 287 1839 20 Féminin 30/04/2016 actuellement absent(e) l'ananas Miu Nagareboshi
    Between two books, we met- Haleine de phoque² -

    BLOM Tobias

    GATES Aiden

    A mon grand soulagement, il accepte. Et je me rends soudainement compte de l’absurdité de ce que je viens de faire. Donner une dragée surprise à un inconnu n’est pas forcément une bonne idée, surtout si on prend en compte la probabilité qu’il tombe sur une saveur peu sympathique. Mais je ne peux pas la lui refuser maintenant qu’il a accepté.

    La sucrerie fond dans ma bouche, mais je ne sens rien du tout. Ce n’est ni sucré, ni absolument dégueulasse. Je suis un peu déçu, mais soulagé de ne pas avoir pioché la dragée goût vomito. Celle-ci est vraiment horrible. Enfin j’imagine qu’il n’y a qu’un zombie qui ne peut pas être écœuré par saveur putréfaction. Soudain, après m’avoir fixé pendant plusieurs secondes, le brun me pose cette question et j’avale mon bonbon de travers.

    “Pardonne-moi, mais tu es un zombie ?”

    Je tousse en essayant de reprendre mon souffle. C’est si brusque comme demande. D’habitude, les gens ne le devinent pas si facilement, mais il faut dire que les gens m’embrassent rarement au bout de dix minutes. Ce n’est pas comme si c’était un secret, je le dis même volontiers à mes proches, mais pour les inconnus c’est différent. Je n’aime pas qu’on réalise aussi vite que j’ai pu être aussi désespéré que ça au moment de ma mort. Et surtout que je me sois fait avoir par le premier venu. J’aurais bien deux ou trois trucs à lui dire à celui-là d’ailleurs.

    Ce que je ne supporte pas non plus avec les inconnus, c’est cette soudaine pitié qui les pousse à être comme désolés. Loin d’être une exception, le brun vient ébouriffer ma tignasse et je retiens un soupir de lassitude. Je me dis que c’est toujours mieux que de le voir partir en courant comme si j’avais la gale.

    “Tu insinues que j’ai une haleine de phoque ?” rigolé-je finalement en le regardant dans les yeux, “D’ailleurs, quelle odeur ça peut bien avoir l’haleine de phoque zombifié…”

    Ce doit être une véritable infection. En fait j’espère même qu’aucun Nécromancien n’a tenté l’expérience sur l’une de ces pauvres bêtes qui n’avait rien demandé. J’imagine toutefois que ça a déjà dû arriver, pour tester leurs potions, comme d’autres testent les produits cosmétiques. Il faudrait que je fasse des recherches et que j’adopte ce phoque innocent maltraité.

    “Je suppose qu’il est juste grand temps que je reprenne une potion !” lancé-je avec un grand sourire, “Tu m’aides à chercher un conte du coup ?”

    Je pourrais en faire un drame, mais c’est comme ça et à moins qu’il ait une solution miracle, ça ne m’intéresse pas d’en parler. J’attrape donc sa main et me relève d’un bond, le tirant avec moi. Une fois debout, je gobe une deuxième dragée - à la menthe cette fois-ci bien heureusement - bien décidé à trouver LE livre dont j’ai besoin.


    #le 08.02.17 20:21

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 119
    × Avatar : Oreki Houtarou - Hyouka
    × Appartement : Michalak
    × Péripéties vécues : 281
    × Øssements 528
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : la baleine
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    18/15  (18/15)
    20 Masculin 119 Oreki Houtarou - Hyouka Michalak 281 528 20 Féminin 30/10/2016 réduite la baleine



    Tobias x Aiden


    « Between two books, we met. »

    A soul died among books
    "Lighting the novelty."




    La gentillesse n'est pas toujours la meilleure solution, tout comme la compassion. Les personnes qui ont fauté ou qui sont handicapés, elles veulent simplement être vu comme tout le monde, comme des êtres humains (ou plutôt des ectoplasmes dans ce cas) normaux. Le geste de l'anglais se voulait doux, gentil et comme tout le monde, il ne pensait pas à mal en faisant cela. C'est en voyant la tête du blond qu'il comprit son erreur et il retira sa main sans attendre d'avantage. Tel un pêché, ses mains se cachèrent dans son dos, se liant l'une à l'autre dans un silence. Au creux d'une des main se trouvait encore le dragibus que le brun avait prit un peu plus tôt. Aiden l'avait presque oublié, c'est quand ses deux mains entrèrent en contact qu'il sentit son contact doux, même si son goût l'était moins. Aussi rapidement qu'elles se sont retrouvés dans son dos, celle contenant le bonbon revint vers le devant pour dévoiler la sucrerie. Le regard émeraude du détective venant alors lorgner dessus jusqu'au moment où son interlocuteur prit la parole.

    « Tu insinues que j’ai une haleine de phoque ? D’ailleurs, quelle odeur ça peut bien avoir l’haleine de phoque zombifié… »

    Rapidement, d'un signe de tête, coupable de son méfait, Aiden fit un mouvement de gauche à droite pour répondre d'un « non » à sa première question. Après tout, si cela avait été vraiment dérangeant, il ne serait pas resté aussi longtemps. La pensée même de ce baiser fit rougir une nouvelle fois notre cher ami Londonien, dont le regard fuyait encore une fois le blond. Le silence était le pire ennemie dans ce genre d'ambiance, mais pour Aiden, il était la seule source d'un soutien par rapport à sa bêtise. Que dire ? Que faire ? Tout cela l'avait rendu confus et c'était bien pour cela qu'il évitait de rentrer en contact avec qui que ce soit. En premier lieu, ce n'était pas son fort et en plus de cela, il voulait à tout prix empêcher d'avoir des ennuis. Heureusement pour lui, le jeune garçon n'était pas rancunier par rapport à ses paroles, qu'il aurait très bien pu mal prendre. Son rire aurait dû être réconfortant, tout comme les nouvelles paroles qui sortirent d'entre ses lèvres, mais ce ne fut pas le cas.

    « Je suppose qu’il est juste grand temps que je reprenne une potion ! Tu m’aides à chercher un conte du coup ? »

    Ce jeune garçon était trop gentil aux yeux du détective, c'était certainement une des raison de sa transformation en zombie. Trop gentil, trop naïf. Cette pensée fit grimacé l'anglais, qui se mordit la lèvre inférieure par la suite. Pour autant, sa pensée fut courte étant donné que le blond ne lui laissa pas le temps de répondre, ni même d'agir. Sa main prit celle du brun et sans attendre, il les releva tous les deux.  Cette action étonna un peu Aiden sur le coup, qui eut un peu de mal à tenir sur ses jambes pendant quelques secondes avant de réussir à se stabiliser. Il était certain que le blond voulait en finir avec cette histoire, mais l'anglais était conscient que s'il ne faisait rien, cela allait lui rester sur le cœur. Sans attendre davantage, il se plia en deux, tout dans l'art d'un bon japonais.

    « Je suis vraiment désolé, je ne voulais pas être aussi dérangeant ! Et … Heu … Je veux bien t'aider à chercher … »

    Il attendit quelques secondes avant de relever la tête, les joues légèrement rouges, gêné par rapport à ce qu'il a fait et dit. Comment pouvait-il se faire pardonner réellement par le jeune homme ? Dans un sens, c'était un acquis pour le blond, mais pas le brun. Après quelques minutes de courbette, Aiden se redressa à cause d'une légère douleur dans le dos, puis il se rappela à nouveau le bonbon. Un bon moyen de passer à autre chose, puis c'était un cadeau de la part de son interlocuteur. Sans attendre, le détective porta sa main à sa bouche pour avaler le bonbon, légèrement heureux de pouvoir manger une petite sucrerie. Enfin, c'était ce qu'il croyait sur le coup. Peut-être que le jeune garçon en face de lui était naïf, mais il n'était pas mieux. Cette fois-ci, son visage devint entièrement rouge et sa main se plaqua contre ses lèvres. De cette façon, Aiden réussit à retenir un cri qui voulait sortir de sa bouche tellement le bonbon était horrible, que ce soit en goût, mais surtout sur le fait que ce soit au Wasabi. Cela faisait bientôt un siècle qu'il était dans ce monde et le Wasabi, il avait déjà eu la joie de le rencontrer. Dans un sens, c'était son pire ennemie. Les larmes lui montèrent rapidement aux yeux et ses genoux plièrent légèrement face à ce combat contre sa propre personne. Sur le coup, l'anglais aurait tout donné pour avoir du lait ou au moins de l'eau, mais c'était peine perdu. En plus, les mots ne voulait pas sortir. Seul son regard émeraude se porta sur son camarade, suppliant, tel un petit chien de l'aider peu importe comment.

    code - kuru pour meranii






    Merci beaucoup Lynn ♥:

    #le 26.02.17 13:10

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 18 Masculin
    × Age post-mortem : 21
    × Avatar : Nagisa Hazuki - Free!
    × Appartement : Lascaux
    × Métier : Serveur dans un café
    × Péripéties vécues : 287
    × Øssements 1839
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/04/2016
    × Présence : actuellement absent(e)
    × Surnom : l'ananas
    × DCs : Miu Nagareboshi
    zombie
    zombie

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    19/100  (19/100)
    18 Masculin 21 Nagisa Hazuki - Free! Lascaux Serveur dans un café 287 1839 20 Féminin 30/04/2016 actuellement absent(e) l'ananas Miu Nagareboshi
    Between two books, we met- Étouffement -

    BLOM Tobias

    GATES Aiden

    Sans prévenir, alors que je ne m’y attends pas le moins du monde, l’anglais s’incline devant moi. J’en reste sans voix. Jamais encore on ne s’est incliné devant moi, et encore moins aussi bas. Je suis gêné. Je sais que certaines personnes en seraient flattées, mais ce n’est pas mon cas. S’il y a bien une chose que je n’apprécie pas chez les Japonais, c’est ça. Et qu’un spectre, qui de toute évidence n’a rien d’asiatique, le fasse, ça me dérange encore plus.

    “Je suis vraiment désolé, je ne voulais pas être aussi dérangeant ! Et… Heu… Je veux bien t'aider à chercher…”

    Je rigole, mal à l’aise. Au moins, il ne fuit pas après avoir découvert que je pourris sur place. Un bon point pour lui. Toutefois, il n’en reste pas moins rouge pivoine et moi bouche bée, incapable d’articuler un mot. Et c’est encore pire quand il avale enfin le bonbon que je lui ai donné. Quelle idée aussi Tobias de donner une dragée surprise à quelqu’un. Il a dû avoir un parfum horrible. Et moi je reste là à le regarder s’étouffer, incapable de me décider sur la conduite à adopter. Le taper dans le dos ? Courir lui chercher un verre d’eau ? Finalement, je l’attrape par les épaules.

    “Avale, comme ça, ça va passer. Et attends je reviens. Évite de euh… Mourir ?”

    Ni une, ni deux, abandonnant Kvast avec un étranger, je me précipite - sans courir - vers la sortie de la bibliothèque. Il me semblait bien avoir vu un distributeur juste à côté des portes, et le voilà. Je fouille dans mes poches à la recherche de quelques Ossements et je prends deux limonades. Une à la fraise et une au chocolat. Tout le monde aime au moins un de ces deux parfums. En tous cas j’espère qu’il fait partie de “tout le monde”.

    Tandis que je perds dans les rayonnages pour retrouver les contes, je me rassure en me disant que de toutes façons, il ne peut pas mourir. C’est un avantage. Finalement, je le retrouve grâce au raton-laveur qui m’attend au bout du rayon et qui se jette presque sur moi en me voyant arriver. Je la ramasse tant bien que mal et tangue un peu à cause de l’effort que je viens de fournir après mon malaise - j’espère que l’infirmière n’en saura jamais rien.

    “Shh calme-toi, ce n’est pas pour toi espèce de patate.” lancé-je alors qu’elle essaie d’attraper une des bouteilles, “Je suis de retour, ça va ? Tu préfères quoi ?”


    #le 21.05.17 18:26

    avatar
    × Evolution :
    × Age de la mort : 20 Masculin
    × Age post-mortem : 119
    × Avatar : Oreki Houtarou - Hyouka
    × Appartement : Michalak
    × Péripéties vécues : 281
    × Øssements 528
    × Age IRL : 20 Féminin
    × Inscription : 30/10/2016
    × Présence : réduite
    × Surnom : la baleine
    lémure
    lémure

    Feuille de personnage
    × Degré d'amusement:
    18/15  (18/15)
    20 Masculin 119 Oreki Houtarou - Hyouka Michalak 281 528 20 Féminin 30/10/2016 réduite la baleine



    Tobias x Aiden


    « Between two books, we met. »

    A soul died among books
    "Lighting the novelty."




    C'est quand même assez étrange de se dire qu'il existe des bonbons au wasabi et peut-être, même à d'autre goût. La boîte, que lui avait tendue le blond plutôt, semblait contenir de nombreux parfums différents et qui sait, peut-être que le wasabi faisait parti des goûts les moins pires. On pouvait dire que la bouche d'Aiden avait tout vu aujourd'hui, entre le fait de faire du bouche à bouche à un zombie et manger un bonbon au wasabi, on ne peut pas battre ce record. Pour le calmer un peu, l'anglais se mit à imaginer un bon plat typiquement anglais, savourant le goût des aliments fondant dans sa bouche. Cette image était rassurante, mais son estomac ne l'en remercia pas. Soudainement la voix du jeune garçon le ramena à la raison, son regard se dirigeant doucement vers lui.

    « Avale, comme ça, ça va passer. Et attends, je viens. Evite de euh … Mourir ? »

    Cette phrase était mignonne et étrange à la fois. Alors que le blond s'éloignait rapidement à la recherche de quelque chose, l'anglais se contenta de suivre son conseil. Tout en fermant les yeux, il avala le bonbon, passant au passage un sale quart d'heure. Comment pouvait-on inventer un truc aussi épicé ? Les larmes étaient entrain de naître au bord des yeux d'Aiden, tandis que sa bouche était presque en feu. Non loin de lui, le raton laveur du zombie était resté, gardant une certaine distance comme méfiant. Par réflexe, le détective tendit sa main dans sa direction, comme pour le caresser, mais celui-ci s'éloigna davantage de lui, rejoignant alors le début de l'allée. Maintenant, il était seul entre ses deux allées, attendant sagement le retour de son compagnon de miss fortune. L'attente fut comme très longue, mais lorsque les bruits de pas du jeune homme se firent entendre, le brun fut rassuré.

    De sa place, Aiden observait l'animal et son maître se chamaillaient pour la briquette, l'animal semblant désireux de la boire. D'ailleurs, il put entendre une nouvelle fois sa voix qui s'adressa en premier lieu au raton-laveur, puis à lui.

    « Shh calme-toi, ce n'est pas pour toi espèce de patate. Je suis de retour, ça va ? Tu préfère quoi ? »

    Toujours dans l'incapacité de prononcer un seul mot, l'anglais se contenta de hochet de la tête pour répondre « oui » à sa première question, puis il tendis le doigt vers la briquette de chocolat pour lui designer laquelle il désirait. Sans vraiment attendre davantage, il s'en empara pour en boire le contenu, soulageant en parti sa gorge. Le fait d'avoir manger ce bonbon lui avait donné chaud en plus de ce mal de gorge, sans réfléchir, le brun ouvrit de bouton dans le homme de sa chemise, lui permettant ainsi de mieux respirer. Une fois qu'il se sentit mieux, son regard se tourna une nouvelle fois vers le blond et il lui adressa un grand sourire.

    « Merci beaucoup de ton aide, sans toi, je pense que je serais mort une seconde fois ! »

    Aiden avait parlé en rigolant, préférant plutôt rire de cette situation que dans pleurer. Un silence s'installa après ce mini rire. Pourtant, ce silence ne dura pas longtemps car l'estomac de l'anglais le rappela à l'ordre. Les belles images de plus tôt lui avaient donné faim et il était certainement déjà le temps d'aller manger. Ses joues se teintèrent légèrement en rouge, puis passant sa main derrière sa tête, il lâcha de nouveau un rire.

    « Il semblait que tout cela met ouvert l'appétit ! Si cela ne vous dérange pas, je vais prendre congé pour aller manger un morceau, à moins que vous ne désiriez m'accompagner. »

    Un grand sourire était dessiné sur les lèvres du brun. Après tout, il avait beaucoup apprécié la présence du blond et cela lui ferait grand plaisir de manger un petit quelque chose en sa compagnie. Après, celui-ci avait peut-être quelque chose de prévu et ça, il n'en était pas au courant. Aiden attendit sa réponse avec impatience, car la faim commençait à lui tirailler l'estomac et si celui-ci se mettait à faire plus de bruit, l'anglais ne le supporterait pas. Dans un sens, il était content d'être en compagnie d'un inconnu. C'est en ayant cette pensée que le détective constata qu'il avait oublié une chose très importante.

    « D'ailleurs, je m'appelle Aiden Gates ! Si jamais tu ne peux pas venir avec moi manger, il est toujours bon de connaître mon prénom. »

    Depuis le début, les deux compères avaient parlé ensemble sans jamais se présenter l'un à l'autre.

    code - kuru pour meranii






    Merci beaucoup Lynn ♥:

    nos partenaires