#1 le 22.11.16 18:27

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 127
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei & Newt Ansgar
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
18/100  (18/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 127
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei & Newt Ansgar
vampire



Nozumi x Aiden


Slaughter in a meeting

I would like to understand how you make
"It looks like a tornado passed"




Flashback

Le matin d'une nouvelle journée, qui commence comme les autres jours. Assis sur sa chaise, sa tasse de café en face de lui, portant encore sublimement son pyjama tandis que ses pantoufles traînent quelque part sous la table. Non loin de lui, un canidé assez grand pour défier un humain, son pelage aussi blanc que la neige et les yeux bleus comme l'océan. Une matinée comme les autres alors que le froid se fait ressentir à travers la fenêtre, arrachant un frisson à l'apprentie détective qui semblait encore endormis. Le froid était le pire ennemi des humains, c'était comme un paralysant ou un somnifère, on pourrait presque dire que la motivation se transformait en nuage de fumer qui se faisait expirer chaque minute. Cela faisait bien plusieurs jours maintenant que le brun n'avait rien fait, qu'il n'était pas sorti pour prendre l'air, comme si son échec lui était encore resté en travers de la gorge. Maintenant, son regard se tournait toujours vers la jeune femme qui partait avec ses compotes dans ce bureau ... L'envie de lui demander était fort, mais sa fierté était bien plus forte. Dans sa bouche, l'amertume était présente et pourtant, il n'avait pas encore touché à sa tasse de café. Lorsqu'il entendit la porte se fermait, un soupire ne put s'empêcher de sortir d'entre ses lèvres, attirant l'attention du loup sous la table. Celui-ci se redressa, venant alors poser sa tête sur les genoux de son maître, attirant à son tour son attention alors que sa main s'était déjà perdu dans son pelage. Machinalement, sa main se baladait dans son pelage, tandis que son regard se perdait au loin dans la pièce. Au fond de lui, Aiden savait qu'il devait faire quelque chose, mais quoi ?

Lorsqu'il eut enfin fini son petit déjeuner, le brun se dirigea vers sa salle de bain pour entreprendre sa toilette matinale. Lorsque son regard croisa son reflet dans le miroir, l'apprentie put constaté sa mine triste, le décourageant encore plus. Ce n'était pas le moment de flancher, sa deuxième vie était maintenant beaucoup plus longue que sa précédente et il devait en profiter. Reprenant un peu du poil de la bête, le détective se mit en tête qu'il allait sortir aujourd'hui. Pour cela, il sortis ses beaux vêtements de Londoniens. Une chemise blanche surmontée par veston noir, tandis que pour le bas, il opta pour un simple boxer noir avec un pantalon cintré noir par-dessus et ses belles chaussures en cuir noir. Pour couronner un peu le tout, une petite cravate de la même couleur que son veston. De nombreuses personnes pourraient penser qu'il est le parfait cliché d'un Anglais, mais il n'y avait pas à dire, pour lui, ses vêtements étaient ce qu'il y avait de mieux. Après avoir passé un rapide coup de peigne dans ses cheveux, Aiden sortit de la salle de bain avec un grand sourire pour ensuite empoigner son long manteau marron. L'enfilant sans attendre davantage pour ensuite se diriger vers la porte, faisant signe au passage à son compagnon qu'il sortait, mais qu'il ne pouvait pas venir. En peu de temps, le jeune anglais se retrouva sous la fraîcheur du début d'hiver, qui pour la deuxième fois, lui arrachait un frisson. Sans réfléchir, celui-ci se mit en route, marchant machinalement sans but précis dans les rues de la ville. Aucun but dans sa tête, c'était à l'instinct que ses pas le guidaient dans la ville avec une tendance à se diriger vers la rivière Sumida. Un bel endroit pour se perdre le temps d'une journée.


Flashback - End


Après un long moment de marche auprès d'une personne qu'il venait à peine de rencontrer, l'apprentie détective se retrouvait devant la porte d'un appartement. Dans un sens, c'était une porte qu'il connaissait bien puisqu'il avait la même pour son appartement, mais ce n'était pas dit que l'intérieur était le même. Aiden ravala sa salive, comme si la tension venait de monter d'un coup, comme si derrière cette porte quelque chose d'énorme l'attendait. Les parents disent souvent aux enfants de ne pas suivre des inconnus, mais quand la curiosité est plus forte que n'importe quel bon sens, il n'y a pas le choix. Cet homme était peut-être mystérieux, pourtant cette porte l'était encore plus que lui. D'ailleurs, une question brûlait les lèvres du brun, mais il n'osa rien dire. Après tout, n'est-ce pas étrange dans un sens qu'un étranger invite quelqu'un chez lui sous peine de lui trouver son âme soeur ? Un jour, la curiosité d'Aiden aura raison de lui et peut-être que ce qui se trouve derrière cette porte sera la raison de sa seconde mort. Deux morts bêtes, les Anglais sont peut-être des experts dans ce domaine.

code - kuru pour meranii



Afficher toute la signature
Réduire la signature


©️ Elentori
Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
grec en #79679B et italien en #A79494.

Merci beaucoup Lynn ♥️:
Invité

#2 le 29.11.16 18:59

avatar
Invité
Flashback

Le plan d’action était parfait.

J’espère bien qu’il est parfait vu le depuis le temps que tu y réfléchis comme un idiot dans le bout de coin que tu occupes sur le canapé en étalant tout tes papier à droite et à gauche. Non, mais sérieux regarde toi, enfin non, regarde tout le merdier que tu as laissé plutôt. Il y a des papiers de bonbon qui traine, de la limonade ouverte ici et aussi là. T’avais vraiment besoin de cinq bouteilles aujourd’hui ? C’est clairement ridicule. En plus ton plan il est moisi. Parfaitement moisi.

Donc, nous disions que le plan était parfait. Il y avait pas trente-six mille chose à faire et il avait tout le matériel adéquate pour le réalisé. C’est-à-dire un panneau fait maison et des petits tracs. Rien de bien compliquer. Quelque manip simple sur un logiciel de graphisme et le tour était joué.

Simple ? SIMPLE ? TU AS DIT SIMPLE ? Demeuré ! Tu as mis trois jour entier à dormir cinq putain d’heure en tout pour faire un tract qui pique pas les yeux, qui soit lisible, sans insulte et qui donne pas envie de fuir en courant dans l’autre sens en le voyant. Il n’est même pas beau ton tract, juste pas horrible. Tu ne sais pas utiliser ce logiciel de graphisme, pour l’avoir tu as galéré comme un nourrisson mort et zombi qui aura une jambe en moins en prime. Donc merci d’expliquer le plan au lieu de tenter d’enjoliver la réalité.

Armé de son panneau et de ses tracts Nozumi allait se placer sur la voie publique et faire le témoin de Jehova. C’est-à-dire attendre qu’il y ait des gens qui viennent pour lui poser des questions sur les âmes sœurs. Enfin surtout de comment avoir la création de dossier gratuite. Il avait écrit gratuit en gros et avec de l’effet pour que ça flash aux yeux des gens, c’est le mot magique qui marche à presque tous les coups. Presque. Parce que mine de rien en cette douce matinée, alors qu’il baille à s’en décrocher la mâchoire de ne pas avoir dormir assez, il y a pas grand monde qui viens lui demander quoi que ce soit. Les gens ne comprenaient pas qu’ils passaient à côté de la chance de leur mort. C’est tout.

Les gens surtout ils n’ont pas forcément envie de d’accoster un mec avec des cernes énorme et qui sourit même pas en prime alors qu’il est sensé distribuer des tracts pour promouvoir une agence de rencontre d’âme sœur. Tu n’es vraiment pas le représentant idéal de ta future entreprise …


Ok, il allait du coup se la jouer autrement et aborder le mec en costume qui arrive, si ça marche pas à son premier essaie il arrête et retourne à faire la statue en attends la lumière de l’espoir des merdeux qui comprendrons ce qu’il rate.

« Je suis une agence de rencontre d’âme sœur qui se monte, vous voulez bien m’écoutez et tester au moins le premier entretient ? C’est gratuit. »

Fin flashback

Non de la faucheuse ! TU AS REUSSI ! Oui, ça doit faire six putain de bordel de nouille avec du tabasco que tu te le répète en boucle depuis que ce gars te suis pour l’entretien préalable de constitution de dossier. Ne fais pas une syncope tout de suite. C’est super bien, tu ne l’a pas insulté depuis le tout début, un miracle. Tout se passe trop bien pour le moment, ça vas forcément éclater, mais osef, pour le moment profite. Ne grogne pas sur tes clef en tournant la clef de la serrure, ne gueule pas sur ton chat qui viens de te couper le passage pour aller jouer dans la salle de bain visiblement vide pour le moment, reste zen. Ou un truc qui ressemble à zen.


Il entre, regarde le sol couvert d’herbe de l’appartement puis secoue la tête pour avancer et guider le visiteur vers ce qui lui sert de lieu de travail. Le canapé. Celui dans un bordel complet, avec de la vaisselle salle qui traine un peu partout, avec des fringue qui devrait être au sale, mais qui sont dans tous les sens sans aucune raison, là avec des papiers éparpillés de partout sans aucun tris visible et enfin des emballages de nourriture et de boisson. Un dépotoir. Seulement Nozumi est trop habituer à cela pour s’en rendre compte, pour se dire que ce n’est pas une chose à faire voir, les interactions social ce n’est vraiment pas son trop. C’est pour cela que lui voulais s’occuper de la partie création de dossiers et étude de ses derniers dans le monde des vivants pendant que sa meilleure amie aurait fait celui de relation client.

« Fait toi une place et on va commencer. Fait comme chez toi. »

Je crois, sincèrement, que tu es dans un tort génialissime Nozumi. Ta seconde mort risque d’être amusante au moins.

#3 le 03.12.16 20:57

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 127
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei & Newt Ansgar
vampire
http://www.peekaboo-rpg.com/t2143-orpheus-ioannis-you-know-nothing-fini http://www.peekaboo-rpg.com/t2153-orpheus-carnet-d-ami-ou-pas#56173

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
18/100  (18/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Masculin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Lance - Voltron
× Appartement : Brossard
× Métier : Ancien mannequin - Vendeur de pâtisserie
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 518
× Øssements 127
× Age IRL : 21 Féminin
× Inscription : 30/10/2016
× Présence : réduite
× Surnom : le diplodocus | Proh
× DCs : Hyun-Su P. Kaiyoutei & Newt Ansgar
vampire



Nozumi x Aiden


Slaughter in a meeting

I cannot prevent the words from going out of my mouth
"How can you live in there ?!"




Flashback

Le vent était froid, mais pourtant si agréable contre sa peau. Dans un sens, Aiden a toujours trouvé cela étrange de ressentir les choses comme s'il était toujours vivant. Sa vie passée est tellement lointaine qu'il a beaucoup de mal à s'en souvenir, elle revient de temps en temps par bride à cause d'un son, une imagine ou encore une sensation. Le plus terrifiant à ses yeux, c'est de se souvenir de sa mort ou encore de la guerre, l'ayant bien connu. D'ailleurs, il avait appris avec les quelques livres présents dans la bibliothèque que cette guerre avait cessée un peu après sa mort. Une triste nouvelle, mais elle ne l'a pas empêché de vivre sa vie de mort. À cette pensée, le jeune détective ne put s'empêcher de laisser un petit sourire pendre à ses lèvres alors que ses pas continuaient de le guider dans des lieux inconnus. Dans un sens, il vint à penser qu'il aurait dû sortir avec son compagnon, cela aurait fait une bonne compagnie pour tenter de taper la discute. Bien-sûr, c'était une étrange façon de voir les choses, étant donné que les animaux ne parlent pas et répondent encore moins. C'est à peine s'ils sont capables de penser autrement que par leur instinct, mais ce n'était pas ce qui l'empêchait de leur parler fréquemment. D'ailleurs, le jeune anglais avait déjà l'intention d'acheter de nouveaux compagnons pour Yuki.

Aiden était tellement perdu dans ses pensées, que lorsqu'une voix s'éleva non-loin de lui, il ne put s'empêcher de sursauter. Son regard émeraude se tourna alors vers la personne qui se trouvait juste à côté de lui, bien-sûr, à cause de ça, il n'avait pas très bien compris ce qu'il avait dit. Ce qu'il savait, c'était que ça parlait d'âme-soeur et d'entretien. L'anglais pencha légèrement la tête pour apercevoir derrière, une sorte de stand de fortune avec une affiche, un peu étrange. C'est en lisant le contenu de cette affiche, qu'il put comprendre le lien entre l'âme-soeur et l'entretien. Son regard se porta à nouveau sur l'étranger, restant silencieux, peut-être que l'autre pensera qu'il ne sait pas parler japonais, mais ce n'était pas très important. Un homme étrange qui propose à des gens de trouver l'âme-soeur au travers d'un entretien, c'était plus que louche. Étrangement, la curiosité du jeune garçon s'éveilla face à cette étrangeté et de nouveau, un sourire se dessina sur ses lèvres. Bien-sûr, ce sourire n'était pas à l'égard de l'étranger.

« Rencontrer l'âme-soeur, dites-vous ? Pourquoi pas ? Cela ne peut être qu'intéressant ! »

Bien-sûr dans cette réponse, il y avait surtout cette curiosité et aussi l'espoir d'attraper une personne louche. Après tout, il ne valait pas oublier qu'Aiden était un apprentie détective.


Flashback - End


Le suspect est à son comble, la porte allait enfin être ouverte par le détenteur ou plutôt par le locataire de cet appartement. Techniquement, l'appartement devait ressembler en tout point à celui d'Aiden avec peut-être quelques différences étant donné que les gens décorent différemment les lieux, selon leur goût. L'anglais n'en pouvait plus d'attendre, il voulait que tout aille plus vite, il se voyait même déjà attraper cet escroc et l'emmener fièrement à un poste de police. C'est à ce moment-là qu'il se rendit compte qu'il ne savait même pas, s'il existait un poste de police étant donné que ce monde existe pour s'amuser. Sur le coup, le brun fut embêter, mais son attention fut détournée par l'ouverture de la porte. Sans attendre, le locataire entra suivi du jeune garçon. Dans sa tête, il voyait déjà le lieu comme étant comme chez lui, sauf que lorsqu'il découvrit la réalité, ce ne fut pas la même chose, loin de là. Sur le sol, un peu partout, des saletés, des saletés et encore des saletés. On pourrait presque parler d'une accumulation de saleté qui rendrait Arman jaloux. Le cerveau de l'apprentie détective était en train de surchauffer, rendant fou intérieurement le garçon qu'il était. Bien-sûr, il a physique 20 ans, mais il en a 118 ans en réalité et il est parfaitement en droit de faire la morale. Sur ce coup, l'anglais n'allait pas se gêner pour faire ce qu'il voulait faire en plus, les paroles de l'étrange ne firent que le rendre encore plus hors de lui. Après, si on jetait un oeil dans sa direction, on ne pouvait pas s'en doute, car il gardait la tête base. La seule chose qui pouvait encore être perçu, c'était ce léger tremblement au niveau de ses mains.

Lentement, le jeune garçon s'avança dans l'appartement, gardant la tête base, dépassant le locataire. Une fois posté au milieu de la pièce, Aiden releva enfin la tête, furieux pour ensuite laisser ses mots sortirent de sa bouche.

« What the fuck is that ?! How can you live in there ?! It is not any more an apartment, but a pigsty ! I have to clean up that ... »

Sur le coup de l'énervement, Aiden n'avait pas pu s'empêcher de parler en anglais, les vieilles habitudes ayant repris le dessus pendant un court instant. Une fois qu'il eut fini de parler, il ne se soucia pas de la compréhension ou non de l'autre personne. Son corps se plia en deux pour commencer à ramasser des choses, bien-sûr, il cherchait en priorité ce qu'il devait être rangé ou encore nettoyé, toutes les choses inutiles, il les envoyait voler plus loin. Peut-être que l'anglais n'était pas chez lui, mais il n'était pas question pour lui de rester dans un tel désordre, sinon il pourrait mourir une deuxième fois. Après, l'inconnu ne devait pas croire qu'il n'allait rien faire, ce n'était pas le genre d'Aiden.

« Tu as intérêt à m'aider ! »

Ce n'était plus le moment de rire.

code - kuru pour meranii



Afficher toute la signature
Réduire la signature


©️ Elentori
Orpheus parle anglais en #59659B, japonais en #a25858,
grec en #79679B et italien en #A79494.

Merci beaucoup Lynn ♥️: