#1 le 15.08.16 15:53

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 176
× Avatar : Sharo Kirima - Gochuumon wa usagi desu ka
× Croisée avec : Lapin bélier
× Appartement : Lascaux
× Métier : Serveuse au bar à chats
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 162
× Øssements 670
× Age IRL : 18 × Inscription : 27/03/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la chipolata
chimère
http://peekaboo.web-rpg.com/t681-sonata-i-swear-i-am-nineteen-oo http://peekaboo.web-rpg.com/t706-a-bunny-s-notebook-ooo-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
21/100  (21/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 176
× Avatar : Sharo Kirima - Gochuumon wa usagi desu ka
× Croisée avec : Lapin bélier
× Appartement : Lascaux
× Métier : Serveuse au bar à chats
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 162
× Øssements 670
× Age IRL : 18 × Inscription : 27/03/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la chipolata
chimère




Draco && Tama && Tobi && Sona


Here comes the Natsu Matsuri


La sortie que tu avais prévue pour ce soir, les gens appelaient ça un rendez-vous... sauf que toi tu étais tellement innocente que ça ne t'avait pas traversé l'esprit. La vérité c'était que tu souhaitais en savoir davantage sur cette culture japonaise que tu admirais tant, et le meilleur moyen c'était de se fonder dans leurs festivals pour pouvoir récolter le plus d'informations. Tamako, ta nouvelle amie, s'était occupée de ton cas et t'aidait donc à te préparer... enfin au moins par le yukata, parce que tu n'avais aucune idée de comment ça s'enfilait. Pour la coiffure tu te débrouillas comme une grande, optant pour un simple chignon avec quelques fleurs ornementales. Ahh pauvre Tamako, elle n'avait aucune idée de ce que tu avais en tête ; elle ne savait même pas que tu allais au festival avec un garçon. Si elle venait à le savoir, probablement s'arracherait-elle les cheveux mais comme tu n'y avais pas songé ne serait-ce que l'espace d'une seconde, tu n'avais pas joué la carte de la délicatesse.

Une séance de préparation plus qu'éprouvante pour toi et enfin, tu étais prête ! Tu avais laissé Tamako en plan après cela en déclarant aller chercher Tobias, puis tu t'étais éclipsée avec lui, direction le festival. Tu avais plus qu'hâte de pouvoir admirer cet événement de tes propres yeux parce que même si ça faisait un moment que tu étais là, tu n'avais jamais osé y aller jusqu'à aujourd'hui. Tama elle t'avait raconté énormément de choses sur le Japon et sa culture, et ça te paraissait presque plus vrai que ce qu'il y avait dans les livres alors ça avait vite suscité ton intérêt déjà bien grand. Marcher en getas c'était un peu difficile donc tu t'étais entraînée discrètement avant, pour faire comme si avec le temps tu t'étais appropriée une part de la culture japonaise : sauf que tu n'étais pas crédible du tout parce qu'avec un yukata en plus, c'était la galère.

À peine arrivée à l'allée de cerisiers, on t'a complètement perdue. Tu étais plantée là, béate d'admiration devant tant de lumières et tant d'animation. Certes tu n'étais pas à l'aise avec les foules mais tu étais si impatiente de découvrir les différents étalages que cela ne semblait plus te déranger de te faire marcher sur les pieds. Tes yeux, eux, brillaient comme jamais et l'admiration pouvait s'y lire. Oubliant presque ton camarade blond -qui avait pourtant eu la gentillesse de t'accompagner- tu commenças à t'agiter, pressant soudainement le pas jusqu'à presque courir vers l'entrée du festival. Tu manquas de te casser la figure à un moment mais tu parvins à te rattraper sans trop savoir comment... mais du coup tu étais fière. Tu tournas finalement la tête vers Tobias, le regard pétillant. Il y avait tellement de choses que tu voulais faire, mais honnêtement tu ne savais pas par quoi commencer du coup autant demander au blond ; peut-être que lui avait quelque chose en tête après tout.

  ▬ Par quoi est-ce qu'on commence ?

 
HRP:
Bon c'est court et tout mais je ne savais pas trop quoi écrire mon dieu je rouille--





#2 le 16.08.16 23:41

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure Time
× Appartement : Lascaux
× Métier : Fleuriste
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 388
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 30/04/2016
× Présence : complète
× Surnom : l'abricot
× DCs : Miu Nagareboshi
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t2001-ebiko-kaiyoutei-flower-girl http://www.peekaboo-rpg.com/t2048-ebiko-kaiyoutei

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure Time
× Appartement : Lascaux
× Métier : Fleuriste
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 388
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 30/04/2016
× Présence : complète
× Surnom : l'abricot
× DCs : Miu Nagareboshi
zombie
Nastu Matsuri- Look, there are lights everywhere ! -

BLOM Tobias

HARPE Sonata

Quand Sonata a évoqué les festivals estivaux se déroulant tous les ans à Tokyo, je n’ai pas hésité bien longtemps, lui proposant immédiatement d’y aller ensemble. Je n’arrive toujours pas à croire que depuis le temps qu’elle est là elle n’y est toujours pas allée ; personnellement je ne me suis pas privé et ça ne fait que deux ans que je suis mort. Assis dans le salon avec un paquet de chips et Kvast sur les genoux, j’attends patiemment la petite blonde tandis qu’elle se prépare. Je crois qu’elle a vu les choses en grand, alors que moi… J’ai pris ce qui me tombait sous la main et je me suis habillé comme tous les autres jours. Quant à mes cheveux… Bah, j’ai passé la main dedans et le résultat me semblait tout à fait convenable - même si j’entends déjà certaines personnes s’indigner en me disant que ce n’est pas une tenue appropriée pour un rendez-vous.

Elle arrive enfin, toute mignonne dans un yukata qui lui va comme un gant. Je reste bouche bée pendant un instant, laissant tomber mon paquet de chips, pour le plus grand plaisir du raton laveur qui n’attendait que ça. Comme si elle n’allait pas assez manger ce soir à chaque fois que je m’arrêterai à un stand de nourriture… La chimère n’a effectivement pas fait les choses à moitié, elle est vêtue comme une japonaise de la tête aux pieds. Tandis que nous nous rendons sur le lieu des festivités, je m’interroge : comment a-t-elle réussi à faire tenir ce chignon ? Elle avance à petits pas et je la suis, tranquillement, Kvast accrochée à mon épaule. Je fais bien attention à ne pas la perdre de vue, c’est déjà arrivé une fois, il est hors de question que cela se produise une deuxième fois.

Sous les cerisiers, la foule est beaucoup plus dense et j’hésite à attraper son bras, mais je m’abstiens. Elle semble subjuguée par tous les stands, même si avec le monde qu’il y a, elle ne doit pas voir grand chose. Accélérant, elle se prend les pieds, trébuche et se rattrape par je ne sais quel miracle. Elle ne m’a même pas laissé le temps de réagir et je pousse un soupir de soulagement. Si je peux la ramener en un seul morceau ce serait plutôt… Bien ?

“Par quoi est-ce qu'on commence ?” me demande-t-elle finalement en se tournant vers moi.

Je hausse les épaules, je n’ai rien prévu, je ne sais pas vraiment ce qu’elle préférerait voir… C’est alors que j’aperçois des barbapapas un peu plus loin. Ça fait bien longtemps que je n’en ai pas mangé, c’est parfait. J’attrape le bras de la chimère pour l’emmener devant le stand en question.

“Des barbapapas ! Je t’en paye une !” je m'écris, trop heureux d'avoir trouvé quelque chose à manger à peine arrivé sur place.

Sans même m’inquiéter de savoir quel parfum elle voudrait, j’en demande deux à la fraise au vendeur. Il sourit en prenant mes Øssements contre les sucreries et lance une remarque en japonais que je ne comprends pas. Au lieu de lui demander de répéter, je préfère m’éloigner et tendre un des deux bâtons à Sonata.

“Maintenant qu’on a de quoi manger, on peut faire ce que tu veux. Tu as des idées ?”

On ne me fera pas croire que depuis le temps elle n'a pas entendu plein de choses sur ce qu'il y avait pendant les festivals et qu'il n'y a pas des animations qui la tentent plus que d'autres... Je suis sûr qu'elle sait déjà ce qu'elle veut voir par dessus tout.

#3 le 28.03.17 1:56

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 176
× Avatar : Sharo Kirima - Gochuumon wa usagi desu ka
× Croisée avec : Lapin bélier
× Appartement : Lascaux
× Métier : Serveuse au bar à chats
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 162
× Øssements 670
× Age IRL : 18 × Inscription : 27/03/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la chipolata
chimère
http://peekaboo.web-rpg.com/t681-sonata-i-swear-i-am-nineteen-oo http://peekaboo.web-rpg.com/t706-a-bunny-s-notebook-ooo-rs

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
21/100  (21/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 19 Féminin
× Age post-mortem : 176
× Avatar : Sharo Kirima - Gochuumon wa usagi desu ka
× Croisée avec : Lapin bélier
× Appartement : Lascaux
× Métier : Serveuse au bar à chats
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 162
× Øssements 670
× Age IRL : 18 × Inscription : 27/03/2016
× Présence : réduite
× Surnom : la chipolata
chimère




Tobi && Sona


Here comes the Natsu Matsuri


Alors que ton regard vagabond était occupé à admirer les différents étalages qui vous entouraient, Tobias t'attrapa par le bras et t'entraîna soudainement, à ta plus grande confusion. Tu le suivis tant bien que mal, parce que mine de rien marcher en yukata et en geta ce n'était pas évident pour toi. Pourtant pour quelqu'un qui n'était pas habituée tu t'en sortais pas mal, tu pouvais être fière de toi. Il s'arrêta finalement devant un stand qui ne manqua pas de te captiver : tu ne savais pas vraiment ce que c'était, mais ça avait l'air... doux? Bon? Est-ce que ça se mangeait vraiment ? En tout cas tu aimais bien la forme que ça avait ; ça ressemblait à des nuages et tu trouvais ça joli.

  ▬ Des barbapapas ! Je t’en paye une !

Barbapa-quoi ? Tu le regardas d'un air déconcerté, avant que le reste de sa phrase ne te rentre dans le crâne. Payer pour toi ? Tu paniquas complètement : pas besoin enfin, tu avais quelques Øssements avec toi ! Sauf qu'avant que tu n'aies le temps de sortir ta monnaie, Tobias il avait déjà payé. Lorsque le vendeur vous tendit vos sucreries il lâcha un petit commentaire dont tu ne pus saisir que quelques mots. Tu observas le vendeur du coin de l'œil, n'osant pas lui demander de répéter. Accompagnée de ton colocataire tu t'éloignas du stand, attrapant la barbe à papa qu'il te tendait. Tu le remercias d'un petit hochement de tête.

 ▬ ... qu'est-ce qu'il a dit ?

Tu regardas Tobias timidement, craignant quelque peu qu'il ne te prenne pour une idiote. Il était vrai que tu étais là depuis un bon moment, mais comme tu n'étais pas habituée à sortir tu ne connaissais que le japonais que tu avais pu lire dans les livres. Et de toute manière, tu n'avais jamais été très douée pour cette langue... parce que l'alphabet était différent et que trop de mots se ressemblaient. Secouant la tête pour chasser tout ça de ta tête tu pris finalement une bouchée de ta barbe à papa, tes oreilles se dressant aussitôt. Tu avais apparemment l'air d'aimer ça ; c'était écrit partout sur ton visage après tout.

  ▬ Maintenant qu’on a de quoi manger, on peut faire ce que tu veux. Tu as des idées ?
 ▬ Hmmm...

Tu te tus quelques secondes, réfléchissant à tout ce que tu avais pu lire sur ce fameux "natsu matsuri" jusque là. Bon pas grand chose, mais tu te souvenais de quelques détails. Ce serait la honte que tu ne saches absolument rien malgré le temps passé ici - enfin même si déjà tu avais été assez inculte pour ne pas connaître les barbes à papa. Tu savais qu'ils aimaient bien vendre des masques, qu'il y avait un truc de pêche avec des boules bizarres et...

 ▬ La pêche aux poissons rouges !

Tu attrapas soudainement le bas de son t-shirt et tira plusieurs fois dessus pour attirer son attention. Tu pointas ensuite du doigt un autre stand où davantage de jeunes que d'adultes se trouvaient. Pour toi c'était nouveau tout ça alors si tu t'écoutais, tu essaierais probablement tout. Sauf que dans le fond tu n'avais pas vraiment le courage ; ou du moins tu ne l'avais pas eu jusque là. Tu avais passé un moment seule dans le même appartement, mais avoir des colocataires ça t'avait comme métamorphosée. Peut-être parce que tu avais été forcée de te sociabiliser, chose que tu craignais avant cela ? Enfin ça tu le devais en grande partie à Tobias, puisque jusqu'ici la majorité de tes compagnons de logement avaient été quelque peu... discrets. Un peu comme toi en fait. Mais pas lui. Et pour une raison que tu ignorais tu n'avais plus peur de lui maintenant. Tu trottinas jusqu'au stand, faisant un petit signe de la main à Tobias afin qu'il t'accompagne. Tu ne comptais pas forcément ramener un poisson rouge à l'appartement, mais tu voulais au moins t'amuser un peu et découvrir ce que tu avais pu rater toutes ces années.








HRP:
Désolée de l'attente, j'espère que ça ira-- j'ai beaucoup de mal à répondre quand un rp date ;A;

#4 le 10.04.17 22:49

avatar
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure Time
× Appartement : Lascaux
× Métier : Fleuriste
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 388
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 30/04/2016
× Présence : complète
× Surnom : l'abricot
× DCs : Miu Nagareboshi
zombie
http://www.peekaboo-rpg.com/t2001-ebiko-kaiyoutei-flower-girl http://www.peekaboo-rpg.com/t2048-ebiko-kaiyoutei

Feuille de personnage
× Degré d'amusement:
0/100  (0/100)
× Evolution :
× Image : × Age de la mort : 21 Féminin
× Age post-mortem : 30
× Avatar : Princess Bonnibel Bubblegum - Adventure Time
× Appartement : Lascaux
× Métier : Fleuriste
× Communication : Portable - Deathbook
× Péripéties vécues : 388
× Øssements 245
× Age IRL : 20 Féminin
× Inscription : 30/04/2016
× Présence : complète
× Surnom : l'abricot
× DCs : Miu Nagareboshi
zombie
Nastu Matsuri- Look, there are lights everywhere ! -

BLOM Tobias

HARPE Sonata

La petite chimère semble avoir compris plus de mots que moi de la remarque du vendeur, mais je hausse les épaules, la bouche pleine de nuage sucré rose. Au fond, peu m’importe ce qu’il peut bien dire. Elle goûte la friandise et semble l’apprécier.

“La pêche aux poissons rouges !” lance-t-elle en tirant sur mes vêtements, comme si mon attention n’était pas assez accaparée par elle.

Je souris en voyant le stand qu’elle me montre un peu plus loin. Je me souviens avoir pêché des canards en plastique durant quelques fêtes de mon enfance, mais c’était certainement beaucoup moins amusant. En plus, les lots étaient un peu pitoyables, alors qu’ici… Ici on pouvait ramener un poisson !

“Bonne idée, on pourra le mettre dans l’aquarium avec les autres. Ou lui trouver un aquarium pour lui tout seul.”

Je suis sûr que Shirley serait ravie d’accueillir un nouveau pensionnaire et qu’elle s’en occuperait avec joie. Ça me rappelle la présence des deux poissons-lanternes que j’ai achetés il y a peu de temps. Et que j’ai oubliés de nourrir. J’espère qu’elle a eu pitié d’eux maintenant que j’y pense. Un peu soucieux, je suis Sonata qui me fait signe de me dépêcher.

Lorsque je la rejoins, je donne quelques rotules en échange d’un petit filet au spectre qui tient le stand. Celui-ci me fait un clin d’œil - décidément ils ont dû se passer le mot - et me souhaite bonne chance.

“Vous voulez peut-être acheter un porte-bonheur pour avoir plus de chance et attirer les poissons ?” poursuit-il en montrant sa marchandise, “Je vous promets qu’ils fonctionnent vraiment, ils viennent directement de chez un nécromancien. Seulement 6 Øssements l’un, 10 Øssements les deux. Une affaire en or.”

Je refuse poliment. J’ai bien assez de sous en poche, mais je préfère les dépenser dans de la nourriture. En plus ça ne doit pas être si dur que ça d’attraper un petit poisson. Filet dans une main, l’autre sur l’épaule de Sonata, je l’entraîne de l’autre côté du bassin avant qu’il ne me propose un chapeau de pêcheur et une canne à pêche.

“Tiens. Je te laisse commencer. Tu veux que je tienne ta barbapapa ?”

Je remarque alors qu’elle s’est mis du sucre un peu partout sur le visage. Elle en a même sur le bout du nez.

“Attends cinq secondes, ne bouge pas.”

Comme je n’ai pas de mouchoir, j’essuie tant bien que mal le tout avec mes doigts.